Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
LES LARMES DES CÈDRES...

LES LARMES DES CÈDRES

 

 

« J’ai vu que l’homme savait qu’il était la pierre d’angle de la création, et qu’il devait s’élever au-dessus de la petitesse et de la médiocrité….

Khalil Gibran poète, artiste Libanais.

 

 

J’ai vu les flammes du feu destructeur sur le port Beyrouth, les flammes de la folie des hommes, ont rougis de sang les vagues et le sable.

 

J’ai vu les larmes couler sur les joues des enfants, j’ai entendu les pleurs des femmes, la colère des hommes.

 

J’ai vu les cèdres sacrés, pyramides plantées par l’architecte du monde, dans les neiges éternelles ; recouvrir d’ombre le pays Nephtali.

 

J’ai entendu la voix de l’éternel qui seule peut briser les cèdres (1)

 

 

J’ai pleuré avec mes frères, les enfants de la veuve, j’ai pleuré Hiram, l’architecte.

 

J’ai obtenu la liberté de passer, pour reconstruire le temple avec l’épée et la truelle.

 

J’ai chanté la liberté, sur les rives de tous les fleuves, de toutes les mers, jamais je ne t’oublierais Jérusalem, Auschwitz, Sarajevo….Beyrouth

 

J’ai vu la foi, l’espérance, la charité de l’homme.

 

Jean-François Guerry.

 

  1. Référence au psaume 29 … 4 La voix de l’Eternel est puissante, la voix de l’Eternel est majestueuse. 5 La voix de l’Eternel brise les cèdres du Liban, 6 Il les fait bondir comme des veaux. Et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles…

 

Ruines de Baalbek Liban

 

 

AU MILIEU DES RUINES

 

La lune laissa tomber son voile de gaze sur les jardins de la ville du Soleil (1), et le silence enveloppa tous les êtres. Les palais écroulés semblaient menaçants, comme des monstres sarcastiques.

 

À cette heure, deux fantômes, comme, une vapeur montant des eaux bleues d’un lac, étaient assis sur une colonne de marbre en pensant à la scène qui était comme un royaume magique. L’un d’eux leva la tête, et d’une voix qui se réverbérait à tous les échos, dit :

 

« Voici les restes des temples que j’ai bâtis pour toi, ma bien-aimée, et voici les ruines d’un palais que j’avais élevé pour ton plaisir. Rien d’autre ne demeure pour raconter aux nations la gloire à laquelle j’avais voué ma vie et la pompe pour laquelle j’ai exploité les faibles.

 

 

« Songe et réfléchis, ma bien-aimée, aux éléments qui ont triomphé de ma cité, et au Temps qui a pareillement anéanti mes efforts.

 

 

« L’oubli a submergé l’empire que j’avais établi, et rien n’en demeure que les atomes d’amour créés par ta beauté, et les effets que la beauté de ton amour a exaltée. »

 

 

« J’ai élevé un temple à Jérusalem et les prêtres l’ont sanctifié, mais le temps l’a détruit. Mais au fond de mon cœur, l’autel que j’ai construit pour l’amour a été consacré à Dieu et protégé contre les forces de destruction. »

 

 

« Les hommes ont dit de moi : « Quel Roi sage c’était ! » Et les anges ont dit : « Que sa sagesse est insignifiante ! » Mais les anges se sont réjouis quand je l’ai trouvée, mon aimée, et ils ont chanté pour toi l’hymne de l’Amour et du Désir. Mais les hommes n’en n’ont pas entendu une note… 

 

 

« Les jours de mon règne furent des barrières pour ma compréhension de l’Amour et de la beauté de la vie, mais lorsque je t’ai vue, l’Amour s’est éveillé, et il a détruit ces barrières, et j’ai regretté la vie que j’avais passée à considérer que tout, sous le soleil, n’est que vanité. »

 

 

« Lorsque l’Amour m’a éclairé, je suis devenu humble, tant devant les tribus qui avaient craint ma puissance militaire que devant mon propre peuple.

Mais lorsque la Mort est venue, elle a enterré mes armes mortelles et elle a emporté mon amour vers Dieu. »

 

 

Et l’autre fantôme dit : « Comme la fleur reçoit de la terre la vie est ses parfums aromatiques, ainsi l’âme extrait de la faiblesse et des erreurs de la matière sa sagesse et sa force. »

 

 

Alors, les deux se fondirent en un seul et ils s’éloignèrent en disant :

 

« L’Éternité ne conserve que l’Amour. Car l’Amour est comme l’Éternité. »

 

                                                     Khalil Gibran.

  1. la ville en ruines de Baalbek.

Extrait de Pensées et Méditations par Khalil Gibran Éditions Select Montréal Québec.

Ruines de Jérusalem

Ruines de Jérusalem

 

La destruction du Temple

 

Quand l’élu fut déchu, ils se virent orphelins

Privés d’une lumière délicieuse et pure

Et des larmes amères coulèrent sur leurs figures

Tandis que dans le ciel s’immisçait le déclin.

 

Les grands élus doutaient et la Voûte sacrée

Qu’ensemble ils atteignirent avait un goût de sang ;

Ils contemplaient les ruines de leurs temples absents

Où Galaad périt par l’amour consacré.

 

Ils tendirent leurs bras vers l’azur infini

En clamant leur amour en une litanie

Adressée au très-haut quémandant des réponses.

 

Le ciel restait muet quand ils quittèrent Juda.

Guibulum chevauchait au milieu des ronces

Quand il vit se lever l’invincible armada…

 

Philippe Jouvert.

Commenter cet article

claudius 16/08/2020 14:54

La Franc Maçonnerie en cette triste évolution du Monde, aurait besoin d'un nouveau prophète pour stimuler les valeurs qui sont les nôtres, il est bon de rappeler qu'il en fut un, notre F:. Khalil Gibran, initié en 1910 à New York, Philosophe, écrivain auteur d'une rare lucidité dans sa spiritualité sur la sagesse, un réel livre de chevet: LE PROPHÈTE, à la foi pour tous nos FF:. et plus particulièrement pour tous les profanes.
Ce livre est une jouvence pour se lancer avec plus de force à la conquête d'un devenir plus serein, notamment pour comprendre, adapter un enseignement viril apte à former une certaine jeunesse émergente notamment celle issue de la pauvreté, trop souvent incomprise,qui se cherche, éradiquer chez elle la médiocrité naissante, pourvoyeuse des risques d'une violence explosive.

Khalil Gibran dit ceci: Quand l'amour vous fait signe de le suivre, suivez-le, bien que ses chemins soient rudes et escarpés !!!
Terrassé par un cancer, il a rejoint L'Orient Éternel à l'âge de 48 ans.
Claudius

17/08/2020 04:42

Merci Claudius pour ce beau commentaire, et ce complément sur Khalil Gibran décidément les poètes, les artistes dont tu fais partie, nous manquent en cette période de restriction.
Jean-François

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog