Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
L’HOMME UNIVERSEL ET SON SIGNE

L’HOMME UNIVERSEL ET SON SIGNE

 

 

Il nous faut remonter aux sources du ciel, aux sources du Nil, le fleuve sacré qui fertilise et donne la vie dans les pas du poète, qui voyage de l’occident à l’orient pour retrouver la lumière originelle, celle qui éclaire tous les hommes. Gérard de Nerval fasciné par les couleurs, par le feu de l’Orient a fait le Voyage vers la source de l’humanité.

Yves Hivert Messeca a écrit :

 

« Gérard de Nerval dans son Voyage en Orient est la recherche de la réponse à ses deux questions : la diversité actuelle des religions, des cultes résulte-elle d’une rupture d’une unité spirituelle primordiale ?

 

René Guénon parcourant au cours de sa vie les diverses traditions est arrivé également à cette hypothèse, résolue avec sa Tradition Primordiale, Originelle. Les Francs-Maçons traduisent cette unité spirituelle, par le terme de religion universelle, religion pris dans le sens de ‘religere’, une religion sans dogmes. 

 

« La deuxième interrogation de Gérard de Nerval est comment retrouver, restaurer, aujourd’hui cette unité religieuse en harmonie avec la modernité ? »

La solution le poète la trouve dans l’ésotérisme des religions, en particulier pour lui dans l’ésotérisme Ismaélien. La recherche démontre les relations entre les Druzes et les Templiers. Pour Gérard de Nerval, la Franc-Maçonnerie est une forme de syncrétisme universel, où se retrouve les valeurs de toutes les traditions, et le meilleur des valeurs religieuses qui sont universelles.

 

En suivant le chemin de cette hypothèse, nous trouvons des signes, des symboles, des analogies, qui la renforce. Sur les bords du Nil, les hommes avaient les pieds dans la terre noire, limoneuse, l’al-chemia, ils regardaient le jour le dieu Soleil qui brûle et régénère toutes choses, et ils suivaient la nuit l’étoile flamboyante. 

 

Dans cette position intermédiaire entre terre et ciel, ils savaient que ce qui est bas est semblable à ce qui est en haut. Disciples d’Hermès, ils seraient compagnons d’Hiram autour de la table ronde. La croix ansée, le Thau, la croix de vie de l’immortalité de la régénération du Maître, du grain qui tombe à terre sur les bords du fleuve et renaît en mille épis, dans les champs qui reverdissent souffle le verbe de la vie.

 

Dans ma loge pleine des symboles de la construction et de la reconstruction de l’homme intérieur, le fil à plomb, l’escalier tournant, spiralé ou l’échelle mystérieuse, sont les axes du chemin vers les hauteurs de la spiritualité. Ce chemin vers la Connaissance, n’est accessible pour la substance cartésienne dont nous fait, n’est pas possible que par l’esprit. L’homme qui pense et est, se rapproche du principe de l’essence, dont il est une infime partie, un point dans l’éternité.

 

Il y a réciprocité, analogie dans le visage de l’homme entre la substance et l’essence, il y a réunion du visible et de l’invisible.

 

Les secrets du Temple de Salomon sont nés sur les rives du Nil, Moïse les rapportés de son exil à travers le désert, jusqu’à la Jérusalem trois fois sainte. La ville de la rencontre des traditions, là où les Chevaliers du Temple ont connus l’ésotérisme de l’islam. Le  Thau , égyptien, la croix latine, nous rappelle aussi la clé d’ivoire, sésame du saint des saints et ouverture vers la tabernacle où le cœur brûle de l’amour universel.

 

Jean-François Guerry.  

Il serait peut-être judicieux dans nos écoles de donner des cours sur l'histoire des religions.

Des nouvelles du Blog

Hier il atteint les 1000963 pages lues depuis sa création, pas la peine d'en faire la publicité il a horreur de ça !

Merci quand même à tous les lecteurs, et aux 600 abonnés.

Merci aux fidèles commentateurs: Claudius, Cincinnatus, le Frère Tuck, Isabel et tous ceux que je n'oublie pas.

 

Jean-François et ses contributeurs Rémy Le Tallec, Philippe Jouvert, Jean-Pierre Rousseau, Hervé le Marseillais, et le premier d'entre-eux De Neuville.

Commenter cet article

Frère Tuck 15/09/2020 16:48

La croix d'Ankh, ou croix ansée, est à la fois un signe hiéroglyphique et le symbole de la vie. C'est par elle que les initiés égyptiens transmettaient le souffle vital en l'appliquant sur le nez. C'est un peu l'ancêtre, en quelque sorte, du baiser fraternel reçu lors de l'initiation...
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

galinier 10/09/2020 08:45

Le signe de cette croix de vie correspond pour le haut à la haute Egypte le bas, à la basse Egypte et la ligne horizontale est la trajectoire du soleil de l'est à l'ouest. C.G

10/09/2020 13:43

C'est ce que l'on appelle un enrichissement merci Claude
Fraternellement

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog