Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
RECENSION : LES FRANCS-MAÇONS AU MILIEU DU GUÉ - par Peter Bu

RECENSION : LES FRANCS-MAÇONS AU MILIEU DU GUÉ

De Peter Bu.

 

Les utopies d’hier sont les réalités d’aujourd’hui au pire celle de demain. C’est peut-être, ce qui a guidé, la réflexion et la plume de Peter Bu. Est-il un naïf, un utopiste ? C’est avant tout avec ses plus de 30 ans de Franc-Maçonnerie un homme libre, un franc-maçon sincère engagé, désireux de voir perdurer la franc-maçonnerie, en tant qu’initiation occidentale, école de pensée. Peter Bu fidèle depuis son initiation au Grand Orient de France est acteur de son obédience française, européen par sa naissance à Bratislava en Slovaquie. Sa formation universitaire dans le monde des arts et des spectacles dans son pays d’origine, puis sur la politique de la culture à l’institut des études slaves de la Sorbonne, conseiller littéraire, responsable de programmation théâtrale à Rennes, directeur artistique, auteur, ce compas largement ouvert en fait un observateur à la fois du monde culturel et de la franc-maçonnerie au-delà de l’Europe.

Peter Bu

Son livre est une interpellation pour tous les francs-maçons et aussi une information pour les profanes. Son sens de l’autocritique valide ses critiques. Il est des « gués » difficiles à franchir qui nécessitent la construction de ponts.

La première citation du livre de Peter Bu est une citation de Isaac Newton :

« Les hommes construisent plus de murs et pas assez de ponts. »

 

Le pont que rêve de construire Peter Bu est celui qui pourrait réunir toutes les obédiences maçonniques du monde. C’est le vœu de son appel de Bratislava : construire une Confédération Mondiale des Obédiences Maçonniques.

 

Il a commencé à réunir ce qui est épars, en appelant à la rédaction de l’avant-propos de son livre, Alain de Kerghel qui a présidé le Suprême Conseil du Grand Orient de France DE 2002 à 2008, Alain de Kerghel a dirigé la sous-direction de l’information du Ministère des Affaires Etrangères et il fût Consul Général de France à Tokyo et à Washington, ce qui en fait un observateur du monde. La postface du livre est rédigée par Marc Hervé responsable de formation à la Grande Loge Nationale Française, c’est un économiste et un urbaniste. (Et non pas Marc Henri comme j’ai pu le lire dans certaines recensions, Marc Henri étant un ancien Grand Maître de la Grande Loge de France.)

 

Peter Bu rapporte aussi, avec son aimable autorisation les propos de Julian Rees franc-maçon à la Grande Loge Unie d’Angleterre et rédacteur d’une revue de son obédience, Julian Rees a tenu ses propos devant les frères du Grand Orient de France, il concluait son intervention en rappelant les mots qu’il qualifie d’immortels du Pasteur Anderson rendu célèbre par ses constitutions dont il dota la franc-maçonnerie spéculative à ses débuts, je cite :

« Mais quoique dans les temps anciens les maçons fussent obligés, dans chaque pays, d’être de la religion de ce pays ou nation quelle qu’elle fût, aujourd’hui il a été jugé plus convenable de les astreindre seulement à cette religion sur laquelle tous les hommes sont d’accord, laissant ses propres opinions ; c’est-à-dire d’être des hommes de bien loyaux, ou des hommes d’honneur et de probité, quelles que soient les dénominations ou croyances qui les distinguent. Par suite de quoi, la maçonnerie devient le centre de l’union et le moyen de nouer une amitié fidèle parmi des personnes qui, autrement, seraient restées à une perpétuelle distance. »

 

Ainsi Peter Bu, est fidèle dans la droite ligne du Pasteur Anderson, quand il nourrit son utopie de réunir tous les hommes composant toutes les obédiences maçonniques du monde. Il est peut-être déjà en train de réaliser son rêve, en associant dans son livre des francs-maçons d’obédiences différentes.

Le mot universel cher aux francs-maçons reprend force et vigueur, cette confédération future est peut-être la voie pour la renaissance d’une franc-maçonnerie qui s’étiole au niveau mondial en particulier aux Etats-Unis d’Amérique. Toutes les obédiences maçonniques ont plus de convergences que de divergences et surtout elles ont des valeurs communes à défendre et qui peuvent encore enrichir leurs membres, les hommes en général et la société.

 

Cette confédération maçonnique des obédiences, pourrait voir le jour en respectant les spécificités de chacune d’entre elles. Ce projet a reçu déjà le soutien de nombreuses obédiences ainsi que des sœurs et des frères, une sorte d’ONU maçonnique est-il en gestation ?

 

J’aurais l’occasion de revenir sur ce livre, pour démentir Peter Bu et ne pas m’arrêter au milieu du gué.  

 

Jean-François Guerry.

 

 

À LIRE : « Les Francs-Maçons au milieu du gué » de Peter Bu.

Éditions : ECE-D PARIS. 301 Pages- 23 €

ISBN : 978-2-37939-027-2

NOTES : QUATRIÈME DE COUVERTURE

RECENSION : LES FRANCS-MAÇONS AU MILIEU DU GUÉ - par Peter Bu

Commenter cet article

Peter Bu 29/11/2020 18:43

"T" vient d'écrire: "Ma première déception, une fois initiée dans une L de la GLFF, il y a 37 ans fut de constater qu'il y avait plusieurs obédiences maç. et non UNE Francmaçonnerie Universelle."

Est-ce vraiment décevant? Cela peut l'être si on entend "uniforme" sous le terme "universel". Il est sûrement décevant que différentes formes de la franc-maçonnerie ont du ma à communiquer entre elles.

Cependant, en franc-maçonnerie, il ne s'agit pas de l'uniformité, mais de la fraternité. La fraternité est un lien puissant entre les êtres différentes (sauf pour les jumeaux qui sont ressemblants, mais ce sont des exceptions). Le monde a besoin de la conscience de l'interdépndance visécrale des humains et de son acceptation malgré les diférenes des individus et des cultures, donc de la fraternité. Sinon l'humanité peut sombrer car aujourd'hui elle a plusieurs moyens de s’entretuer jusqu'à disparaitre. .

T 29/11/2020 14:11

Ma première déception, une fois initiée dans une L de la GLFF, il y a 37 ans fut de constater qu'il y avait plusieurs obédiences maç. et non UNE Francmaçonnerie Universelle! J'ai fini par accepter mais le voeux reste toujours vivant!!!
Fraternellement, BC

Peter Bu 25/11/2020 12:39

Cher François Guerry,

Grand merci de citer aussi amicalement mon livre qui vient de paraitre.

Pas seulement parce que il s'agit de mon ouvrage.

Plus important, la franc-maçonnerie a besoin d'une nouvelle impulsion. J'espère que mon livre incitera ses lecteurs à faire des efforts pour lui redonner l'importance qu'elle mérite.

Puis-je ajouter une petite correction à ton compte-rendu?

Tu as écrit: "Peter Bu fidèle depuis son initiation au Grand Orient de France est acteur de son obédience française" devrait être "Peter Bu fidèle depuis son initiation au Grand Orient de France est acteur de son obédience slovaque".

Au GODF j'ai essayé surtout d'agir au sein de la Commission nationale de réflexion sur le développement durable. Sous l'influence du GODF j'ai réintroduit de la franc-maçonnerie en Slovaquie. Puis, à cause de la mesantente, à mon avis absurde, entre les deux grands courants de la franc-maçonnerie, j'ai dû démissionner du GODF.

A présent, je fais partie de la loge Humanizmus à l'Orient de Bratislava et de la Grande loge de la Slovaquie.

Fraternellement PB.

25/11/2020 17:08

Mon T C F Peter
Je fait paraître ton commentaire pour que les lecteurs puissent rectifier mon erreur, on a toujours besoin de la rigueur de l'équerre et de la fraternité des autres. Il y aura d'autres parutions sur le blog, les Francs-maçons courageux qui sont au pied du mur ont besoin d'encouragement.
Bien Fraternellement

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog