Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
CHOISIR

CHOISIR

 

Il y a dans la vie des moments opportuns, des fenêtres ouvertes, les grecs appelaient ces moments le Kairos. Le moment où notre heure est venue, où elle résonne en nous, c’est souvent à l’heure de midi, du midi de sa vie. Quand quelqu’un vous tend la main et vous ouvre la porte du temple, de votre temple. Là pas de dérobade, il faut choisir.

Certains parlent de libre arbitre, d’autres n’y croient pas, ils parlent du hasard. Je dirais peu importe seul le choix importe.

 

C’est un choix simple, volontaire c’est bien de votre libre et propre volonté que vous franchissez la porte du temple. Ce choix, est un choix humble. Ce n’est pas une décision magistrale, vaniteuse, arrogante, ostentatoire, comme celles de certains mécènes qui veulent ennoblir de vertu leurs richesse matérielle. Les trompettes de la renommée sont souvent mal embouchées.

On est là dans des gestes simples, discrets comme la cueillette de quelques fleurs sauvages offertes en silence à l’épouse magnifique, à la mère dévouée.

 

C’est dans ce moment, ce midi quand le soleil de sa vie est au zénith, que l’on accepte de redescendre, d’être un apprenti, de s’engager au combat contre les vices, à la pratique des vertus. A mettre sur le chantier ce principe intangible des Francs-Maçons, des free-masons.

 

Un moyen d’être comme l’a écrit André Suarès l’insurgé :

« Le seul moyen de supporter la fatalité du monde : c’est d’ennoblir la vie. » D’ouvrir en grand l’œil du cœur quand le bandeau est tombé, de choisir la vertu et non le vice.

L’initiation maçonnique permet avec sa volonté et l’aide des autres, de monter progressivement, lentement dans l’échelle des vertus, avec persévérance en étant fidèle à ses serments. Conscient que la grande Lumière ne sera au rendez-vous que le jour de l’ultime initiation à la porte de la mort.

 

Je vous propose aujourd’hui de lire ou relire ce qu’écrivait Vladimir Jankélévitch à propos des vertus dans l’introduction de son deuxième traité : Les Vertus et l’amour – Chapitre V- De la justice et l’Équité. Cette invitation a aller à la pointe la plus élevée de nous-mêmes acumen acuminis, jusqu’au bord de l’âme, jusqu’à son effleurement.

 

« Si l’humilité est le support et la fondation de toute excellence, la charité en doit être le couronnement. Nous disions l’humilité, vertu de continuation si on la compare à la charité, est vertu du commencement par rapport à la modestie ;- la charité, elle, est l’absolu commencement et l’absolue terminaison, l’alpha et l’oméga !

 

Dans cette sublime vertu toutes les vertus sont impliquées ; à cette vertu gracieuse correspond le seul impératif inconditionnel, suffisant et catégorique qui est l’impératif d’aimer. Avec cela tout est dit. En sorte qu’au delà du commandement d’amour il y a encore l’amour, et toujours l’amour.

 

Aimer son prochain, - telle est la seule chose qui soit exécutable sur-le-champ et pour chacun de nous, la seule qu’il faille faire absolument, la seule qui soit prescrite sans aucune restriction, la seule dont l’absence rend toute imperfection pardonnable. L’amour est la cime de la cime, ‘acumen acuminis’.

 

L’amour est la vérité et la vie de toutes les autres vertus…. »

 

Que dire de plus Vladimir Jankélévitch joint ses paroles à celle de Paul de Tarse, qui a effectué sa conversion vers l’amour dans sa première lettre aux Corinthiens.

La vertu d’amour est le commencement et la fin, le centre et la circonférence. L’amour nous sauve en quelque sorte en étant l’exact contraire de l’égoïsme, elle nous porte vers l’autre, c’est-à-dire aussi vers soi.

 

Jean-François Guerry.

CHOISIR
Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog