Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
Dans le vent

Dans le vent

LE DESTIN

 

Le destin se conjugue au singulier comme au pluriel. Il est le notre et celui des autres, ils s’agrègent souvent ensemble, notre naissance, notre pays nous prédestinent. Certains voient dans le destin, la main d’un Dieu, de Dieu d’un principe qui les dépasse, un architecte, un géomètre qui dessine leur destin. D’autres sont persuadés que leur libre arbitre, leur conscience guide leur destin.

 

Pouvons-nous revendiquer d’avoir tous et toujours notre destin entre nos mains ? Le destin des enfants des bidons villes de Calcutta est-il le même que ceux des quartiers de Monaco ? Notre libre arbitre est-il si haut, si puissant, ou n’est-ce que de la vanité et de l’orgueil, l’affirmation inconditionnelle, de l’exclusive puissance de notre Je, au risque d’en oublier tous les nous, dont nous sommes les épis au bord du fleuve de la vie.

 

Ces nous, sans lesquels la vie ne serait qu’un torrent asséché. Ce serait refuser de voir, que le torrent qui coule de la montagne vient des plus petits nuages, et qu’il verdira les vallées remplies des hommes de bonne volonté, qu’il sera un jour la rivière remplie par les limons des nous, les bienfaits, les dons des autres, de tous. C’est la beauté des rivières et l’immense gloire et majesté des océans.

 

Il y a parfois le désir de la connaissance. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quelle avons-nous pris à cet enchainement, comment avons-nous pris notre destin en main ?

Quelle brindille posée sur notre chemin a orienté notre route, quelle lumière nous as guidé dans les ténèbres ? Existe t’il des destins grands ou petits, ou sont-ils tous respectables ?

 

Je doute de pouvoir répondre à tous ses comment, et encore plus à tous ses pourquoi, pour quoi.

 

La mélodie chante « la réponse est dans le vent… la réponse est dans le vent… »  Là tout près sur cette terre ici et maintenant et en nous, entre terre et ciel, dans le souffle du vent.

 

Jean-François Guerry.

 

 

« Tout jeune, j’ai ouvert mes bras à la pureté.

Ce ne fût qu’un battement d’ailes au ciel de mon éternité.

            Je ne pouvais plus tomber. »

 

                                   Paul Eluard.   

Nous sommes dans le vallées

Nous sommes dans le vallées

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog