Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Anonyme et Jean-François Guerry
Ochlophobie : " La peur de la foule'

Ochlophobie : " La peur de la foule'

Un lecteur du blog V.B, m’a adressé un courrier suite à la parution du travail de la Loge Kleio sur Gustave Le Bon. Il m’est apparu intéressant de vous en faire partager les grandes lignes, extraits :

 

« Très peu de gens même cultivés connaissent Gustave Le Bon » J’en fais partie, non pas des gens cultivés, mais de ceux qui ne connaisse que le nom de cet auteur.

 

« Michel Onfray puise largement son inspiration chez Gustave Le Bon. » On aime ou pas Michel Onfray mais s’il dérange, c’est souvent par la pertinence de ses analyses et des ses regards sur notre civilisation.

 

Le lecteur parle de Gustave Le Bon : « Sa redoutable conclusion dans ‘Psychologie des foules’ est assurément prémonitoire et obsédante pour moi. La crise du COVID donne raison à Le Bon. Un minuscule accident sanitaire qui n’a tué que 0,03% d’êtres humains, plonge ceux-ci dans une paranoïa émolliente et létale, du moins en occident.

 

Je crois que nous sommes dans la phase terminale civilisationnelle décrite par Le Bon dans sa conclusion. Comme civilisation nous sommes morts !

 

Une civilisation qui perd toute son énergie et ruine son économie pour (ne pas) empêcher la mort de trois ou quatre vieillards sub-claquants est morte.

 

Force est de constater, que plus l’on est âgé, plus on risque de mourir, que le refus de la mort même en rêve ne supprime pas la mort. Les constats récents démontrent que malgré tous les soins apportés à nos anciens, nombre d’entre eux continuent à mourir, est-ce anormal ?

 

« La Chine observe notre déroute morale son heure est venue désormais. »

 

N’hésitez pas à réagir, si tel est votre désir, en laissant un commentaire directement sur le blog ou en écrivant à :

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

V.B et Jean-François Guerry.

Gustave Le Bon
Gustave Le Bon.jpg
Gustave Le Bon vers les années 1900.
Fonction
Directeur
Bibliothèque de philosophie scientifique
-
 
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Charles Marie Gustave Le BonVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Le Célèbre DocteurVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Influencé par
Distinctions
Œuvres principales

Gustave Le Bon, né le  à Nogent-le-Rotrou et mort le  à Marnes-la-Coquette, est un médecin anthropologue psychologue social et sociologue français.

Polygraphe, intervenant dans des domaines variés, il est l'auteur de 43 ouvrages en 60 ans, traduits en une dizaine de langues de son vivant et plusieurs fois réédités entre 1890 et 1920, dans lesquels il aborde, parmi d'autres sujets, le désordre comportemental et la psychologie des foules

s1. Le Bon reste une personnalité controversée. D’une part, à une époque où la méthode devient importante, son « amateurisme » gêne ses contemporains tels que Durkheim2, sans que cela ait vraiment d’influence sur son début de carrière. D’autre part, Le Bon dégage une image pseudo[pas clair]-raciste, qui renvoie à « l’idéologie coloniale de son époque2 ». Il avait des tendances anticléricales.

Le Bon ne soutient pas la théorie d’une hiérarchisation des civilisations, mais admet des différences au niveau des stades de développement, et soutient la théorie du biologiste darwinien allemand Ernst Haeckel (1834-1919)2. Il consacre un gros volume illustré à la Civilisation des Arabesn 1. Après une mission aux Indes, il publie, en 1887, un autre ouvrage majeur, Les Civilisations de l’Inde2. Psychologie des foules marqua un tournant dans la carrière du « célèbre docteur3 ». Cette œuvre, parue en 1895, reste la plus célèbre aujourd’hui.

« L’âge où nous entrons sera véritablement l’ère des foules. […] Aujourd'hui ce sont les traditions politiques, les tendances individuelles des souverains, leurs rivalités qui ne comptent plus, et, au contraire, la voix des foules qui est devenue prépondérante. »

— Gustave Le Bon, Psychologie des foules, 18954

 

SOURCE WKIPEDIA

COMMENTAIRE

Bonjour,

Le Bon a raison, son analyse est pertinente, Onfray a raison de rebondir sur cette analyse,, tu (vous) as raison de relayer ton sentiments qui est tout aussi juste et pertinent.

Mais toi, comme moi, vivons dans une Société dite « avancée », « progressiste », « humaniste », j’en passe et des meilleurs, bref, nous sommes des Occidentaux !

Mais toi (vous) êtes vous, réellement, prêt à mourir, à ne plus voir vos êtres chers, ne plus vivre, accepteriez -vous devoir disparaître un de vos proches (vos anciens, vos épouses, époux, frères, sœurs, etc), pire pourrirez-vous lui dire : « tu as fait ton temps, tu as assez vécu, ta présence n’est pas indispensable, nous ne ferons donc rien pour te protéger ou de guérir et puis, pourquoi es-tu aussi vieux aussi, tu aurais dû être plus jeune, plus fort, peut-etre même plus beau (pourquoi pas !).
Oui, la Chine observe notre déroute !
Un jour, notre descendance occidentale regardera à son tour la déroute de la Chine, peut-être même assistera-t-elle à sa débâcle.
Il faut toujours s’inspirer du passé pour comprendre le présent, un regard sur un passé somme toute très proche, aurait été éclairant mais… (Egyptiens, Romains, etc.)
La vie est une sinusoïdale… 

XY alias Philippe.

Commenter cet article

Galinier 22/02/2021 18:21

Ce sont nos vieux qui ont fabriqués la France, son accueil pour les étrangers, sa liberté, sa grande mansuétude et aussi certaines de nos inventions. Ils ont connus la guerre de 39/45 certains ont été déportés. Puis il y a eu la guerre d'Algérie, le Général de Gaulle a rendu cette terre à son Peuple avec juste raison. Il y a eu beaucoup de morts. Les vieux peuvent mourir, c'est vrai. Ils ont beaucoup donné avant de passer le relai de la vie à leur fils et filles.Ils faut protéger les jeunes qui doivent continuer à travailler à la grandeur de la France. Ils garderont peut être l'amour dans leurs coeurs d'un grand père, de leur mère, d'un père et,même peut être un oncle. Comme on dit en maçonnerie mourir mais surtout être regretté. C.G .

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog