Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-Pierre Rousseau, La Loge Kleio, Hervé Deroeux
LE MAÎTRE ARCHITECTE À LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

 

    Pour chercher la Vérité, il faut lutter contre nos imperfections 

 

Si nous étions parfaits

Nous ne serions pas là

A courir les secrets

Qui font de nous ici-bas

Des chercheurs de Vérité

Des bâtisseurs par la beauté

 

Si nous n'étions que dans le vrai

Nous ne serions pas là

Car connaissant tous les secrets

Qui feraient du monde d'en bas

Un éden de rêves réalisés

Un lieu exquis de plaisirs à consommer

 

Au milieu de cela le GMA agit

L'initié idéaliste rêveur construit

Doute avance cherche à tout prix

Le sens du monde le sens de la vie.

                                             Jean-Pierre Rousseau.

                                 Publié avec l'aimable autorisation de l'auteur 

LE MAÎTRE ARCHITECTE À LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ
La Respectable Loge KLEIO, vous propose à contre courant des théories du complot qui fleurissent trop en ce moment, une réflexion sur ce qu'est l'Art Royal, La Franc-Maçonnerie  ...
Jean-François Guerry. 
LE MAÎTRE ARCHITECTE À LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

NOVUS ORDO SECLORUM

ou l'Oeuvre maçonnique.

 

 

La Franc-Maçonnerie se pense comme un « centre d'union entre des sensibilités qui travailleraient à leur construction intérieure ». Son « crédo » figure dans le Préambule de ses Constitutions, sorte de Manifeste inspiré par Newton édicté en 1723 :

 

« Bien que dans les Temps Anciens les Maçons fussent obligés dans chaque pays d'appartenir à la Religion de ce Pays ou de cette Nation, quelle qu'elle fût, il est maintenant considéré comme plus opportun de seulement les soumettre à cette Religion que tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, qui consiste à être des Hommes Bons et Honnêtes ou Hommes d'Honneur et de Sincérité, quelles que soient les Dénominations ou Croyances qui puissent les distinguer ; ainsi, la Maçonnerie devient le Centre d'Union et le Moyen de concilier une véritable Amitié parmi des Personnes qui auraient dû rester perpétuellement éloignées. »

 

A partir de ces quelques lignes, presque négligemment rédigées et pourtant d’une portée radicalement novatrice au sortir d’un XVIIéme siècle encore enténébré par les superstitions, la Franc-Maçonnerie prit rapidement son essor qui fut irrésistible.

 

« Ordre initiatique universel fondé sur la Fraternité » ou « Alliance d'hommes libres de toutes confessions - sans y être étrangers », la Franc-Maçonnerie rayonne d’abord en Ecosse et en Angleterre puis immédiatement en France et aux Amériques.

 

A son commencement, les Loges sont composées d’élites roturières ou aristocrates, plus rarement issues du clergé. Leur proximité avec les Sociétés Savantes (Royal Society en Angleterre ; Salons philosophiques en France) leur confèrent un incontestable prestige à telle enseigne qu’une Loge telle « Les Neuf Sœurs » à Paris pourra réunir en son sein, avant la Grande Révolution, la presque totalité du mouvement des « Lumières » de France et d’Amérique.

 

Comme elle professe la Tolérance, c'est-à-dire la cohabitation entre les religions, la Franc-Maçonnerie les relativise autant qu’elle les irrite. Elle devient rapidement un outil d’émancipation que la bourgeoisie, force ascendante des temps nouveaux, met au service de ses ambitions.

 

Dans son discours du 23 février 1869 à Neufchâtel, le « frère » Bakounine évoque bien ce moment : 

 

« Ayant réuni en son sein, à très peu d’exceptions près, tous les esprits d’élite, les cœurs les plus ardents, les volontés les plus fières, les caractères les plus audacieux, elle avait constitué une organisation active, puissante et réellement bienfaisante. C’était l’incarnation énergique et la mise en pratique de l’idée humanitaire du XVIIIème siècle. Tous ces grands principes de liberté, d’égalité, de fraternité, de la raison et de la justice humaine, élaborés d’abord théoriquement par la philosophie de ce siècle, étaient devenus au sein de la Franc-Maçonnerie des dogmes politiques et comme les bases d’une morale et d’une politique nouvelles, l’âme d’une entreprise gigantesque de démolition et de reconstruction »

 

 

LE MAÎTRE ARCHITECTE À LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

Ordo ab Chao

 

 

De cette alliance entre le Monde des idées et celui de la libre entreprise que la Franc-Maçonnerie fédère à cette époque, de l’action de ces hommes nouveaux pénétrés des vertus antiques, irréductiblement engagés dans la cause de la Liberté, de cette conviction de l’universalité de valeurs communes à tous les hommes malgré leurs dissemblances, résultera l’avènement d’un «Novus Ordo Seclorum » (Nouvel Ordre Séculier) qui structure désormais notre civilisation.

 

« On a accusé la franc maçonnerie de je ne sais quelles clandestines et mauvaises conspirations. Je lui en connais une dont je la loue sans réserve. C'est au milieu des aigreurs ou des violences du fanatisme, la conspiration de la tolérance. » Émile Littré

 

 

 

Sur le Grand Sceau des Etats-Unis (The Great Seal), L’œil divin (God) et le Faucon (Horus)

approuvent la création (Annuit Cœptis)

du Nouvel Ordre laïc et Séculier (Novus ordo seclorum)

ou Tous ne font plus qu’Un (E pluribus unum)

LE MAÎTRE ARCHITECTE À LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

Projet du billet portant la demande de rectification et la signature de Roosevelt. Le Secrétaire à l'Agriculture des Etats-Unis, Henry A. Wallace et le Secrétaire au Trésor Henry Morgenthau Jr., eux aussi francs-maçons, ont également signé

 

 

 

 

Evènements dont les principaux acteurs furent initiés à la franc maçonnerie

 

L’Encyclopédie

 

 

Philosophes des Lumières (Rousseau excepté)

 

 

Déclaration d’indépendance Américaine

Constitution des États Unis

 

 

Washington, Franklin, La Fayette…

Pères Fondateurs

 

 

Déclaration des droits de l’homme  Constitutions de la Révolution

 

 

Principaux acteurs de la Révolution toutes tendances opposées confondues

 

 

Code Civil des Français

 

 

Principaux Jurisconsultes

 

 

Révolutions de 1830 et 1848

 

 

Charbonnerie, La Fayette, Blanc, Raspail, Ledru-Rollin, Arago

 

 

Indépendance de l’Amérique Latine

 

 

Bolivar, Marti, de Miranda, de San Martin, Louverture

 

 

Abolition de l’esclavage

 

 

Grégoire, Schœlcher

 

 

Unité Italienne – Risorgimento

 

 

Carbonarisme, Garibaldi, Mazzini, de Cavour

 

 

Séparation de l’Eglise et de l’État Enseignement public

 

 

Gambetta, Ferry, Grévy…

 

 

Conventions de Genève                   Croix Rouge

Internationale

 

 

Dunant

 

 

Société des Nations

 

 

Bourgeois

 

 

Laïcité Turque

 

 

Ataturk

 

 

1ère République Russe

 

 

Prince Lvov, Kerenski

 

 

1ère République Chinoise

 

 

Sun Yat Sen

 

 

Lutte contre la Nazisme

 

 

Churchill, Roosevelt, divers Résistants

 

 

 

LE MAÎTRE ARCHITECTE À LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

Exemples de Sceaux des États d’Amérique Latine frappés de symboles d’inspiration maçonnique : Soleil, Étoile flamboyante, Attouchements, Cornes d’abondance, Faucon Horus, Pyramides, Faisceaux des Licteurs et Bonnet Phrygien

 

 

 

 

Les penseurs, philosophes ou hommes de lettres initiés à la franc-maçonnerie furent nombreux. Une centaine !

 

Le XVIIIéme siècle en a produit une moitié ;

le XIXéme siècle, trente pour cent à peu près et le XXéme siècle le reste.

 

La perte de rayonnement de la franc-maçonnerie dans le Monde des Idées est ainsi manifeste à mesure que le temps s’écoule.

 

Nos gloires intellectuelles vinrent de tous pays, de France surtout - un tiers ; des iles Britanniques ou d’Amérique du Nord, pour un autre tiers ; le Monde germanique fut grand contributeur, comme aussi l’Italie ou la Russie. D’autres moins nombreux nous écrivent d’Amérique du Sud, de Perse, de Turquie, d’Inde, de Suisse ou même de Chine.

 

Tous eurent la Liberté pour passion, celle des opinions et des confessions, celle de l’expression. Ils contribuèrent aussi à l’Égalité des droits. Plus rares furent ceux qui voulurent tendre à une égalité des conditions; Ils furent partagés entre le républicanisme et le respect du système monarchique pourvu qu’il soit contraint par une constitution. Tous exécrèrent l’absolutisme et l’intolérance religieuse. Ils furent majoritairement déistes.

 

Formons le vœu, qu’aux glorieux exemples de ses penseurs illustres, elle porte encore des fruits.

 

VB

 

NO COMMENT

NO COMMENT

Les liens pour les causeries de Hervé Deroeux

Commenter cet article

Isabel FESSER DE GRACIA 06/02/2021 12:58

Je me permets de vous rappeler que lors de la dictature en Espagne, les frac maçons étaient condamnés à mort

06/02/2021 16:30

Eh ! oui comme dans toutes les dictatures les Francs-Maçons ne sont pas bien vus, adeptes de la liberté , il y a cependant des exceptions comme Cuba

Jean-François

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog