Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François GUERRY
LA PREMIÈRE LETTRE, LE PREMIER MOT...

LA PREMIÈRE LETTRE, LE PREMIER MOT…

 

 

Je suis assis sous la lune en tête de la colonne du nord, après être descendu dans la caverne. Je suis au pied de l’Orient à proximité des trois grandes lumières. Les mains posées sur les genoux en silence prêt à recevoir les bienfaits de la lumière, je cherche mes mots. Commencement ou fin d’un cycle, comme un point sur la circonférence d’un cercle, je cherche le centre.

Plus loin très loin à l’est, je vois aussi des frères assis en attendant la première lettre, le premier mot. Il sont prêts à recevoir l’enseignement ultime, la plus haute métaphysique au-delà de laquelle règne le royaume de l’harmonie, de la paix de l’âme, du silence. Ces frères sont proches de (Upa), près de (ni), en bas assis (shad )aux pieds de leur guru.

Ici en Occident, pas de de guru, mon guru est ma loge mère et mon rituel. Pourtant la même révélation Shruti, la même recherche de la connaissance de l’origine de l’univers, la même recherche de la relation entre notre mental et la matière ; la recherche de ce que je suis, de mon unité au sein de la diversité. Deux méthodes initiatiques parallèles, universelles, adogmatiques, une tradition première, primordiale, unique accessible à l’esprit humain.

 

La première lettre est le I ou le B, le I de Isha et le B de Boaz. La force qui est en lui, en nous.

C’est le mot des apprentis des aspirants à la lumière, sur la voie la spiritualité, de leur aspiration à l’unité.

Ceux qui s’engagent de leur libre volonté vont devoir accomplir, établir, construire en eux le temple de l’esprit. Ils travaillent en silence répétant lettre après lettre, mot à mot pour éviter toute dégradation, tout glissement et ne pas perdre la parole originaire. Le Aum évite la convoitise de la richesse d’autrui. Il résonne à la porte de notre richesse intérieure, en espérant un jour l’atteindre, c’est-à-dire s’élever vers les plus hautes sphères de la spiritualité. Le myste en se concentrant sur l’immuable, parvient à passer de la dualité qui l’écartèle à l’unité qui réunit tous ce qui est épars. Il contemple dans le delta lumineux le nombre trois l'Un. Il voit tous les êtres vivants dans l’Un, et l’Un dans tous les êtres. Il ne ressent plus aucun trouble, aucune haine, aucune souffrance. Il n’y a plus pour lui que la justice et l’Amour. La joie est dans son cœur. Il a retrouvé la première lettre, le premier mot.

 

Jean-François Guerry.

 

 

 

NOTE : Vous l’aviez compris cette réflexion est inspirée des Upanishads en particulier de l’Isha Upanishad.

LA PREMIÈRE LETTRE, LE PREMIER MOT...
Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog