Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
FORMER PLUS QU'INFORMER

FORMER PLUS Q’INFORMER

 

 

Le deuxième surveillant dans une loge maçonnique a un rôle primordial, il est l’interlocuteur privilégié des jeunes sœurs et frères. Il est confronté aux premières interrogations, aux multitudes de questions sur le fonctionnement de la loge, le rite, les mots, la gestuelle. Il est chargé de l’instruction, mais qu’elle est le sens de cette instruction ?

Dans une institution qui revendique n’avoir aucun dogme, aucun credo, aucun canon et pourtant être un Ordre ! Où se trouve la cohérence ? L’on parle aussi en franc-maçonnerie de règles en dix ou douze points, de bornes, de Land-marks cela vient amplifier le paradoxe.

La lumière revient quand l’on ajoute les adjectifs à l’ordre maçonnique, l’on qualifie par initiatique et fraternel, l’édifice devient cohérent avec son essence, sa colonne vertébrale soutenue par le sacrum. Les jeunes sœurs et frères peuvent tourner leur regard vers leur lumière intérieure et vers la Voûte étoilée.

 

L’instruction est donc éveil ou plutôt réveil et essor de l’être intérieur, qui va vers le chemin de son unité et trouve sa place dans le cosmos, par la pratique de la fraternité universelle. Il y a rencontre avec soi, partage avec les autres.

La propédeutique maçonnique, ouvre l’œil du cœur, provoque avec le choc initiatique le dialogue de soi avec son soi et le dialogue avec l’autre. C’est chemin vers la paix de l’âme, l’ataraxie, les stoïciens parlaient de « sécurité, de bonheur ».

L’instruction prodiguée par le 2ème surveillant est donc une préparation, après avoir reçu la lumière il faut encore qu’elle puisse éclairer celui qui l’a reçue. Cet apprentissage à une vie nouvelle, est une transfiguration, une conversion de son regard, vers soi, vers les autres, vers le monde. Cela nécessite le temps long, la volonté, l’ascêsai des anciens, la restriction, retour, vers l’essence par le travail de la mémoire.

Le chemin passe par des exercices de prise de conscience, l’on peut distinguer trois niveaux. Le premier de conscience sensible, relation corps et conscience presque déni de l’esprit, le deuxième conscience de l’âme possibilité de réflexion entre esprit et corps, le troisième niveau conscience qu’il y a une transcendance entre mon corps et mon esprit donc possibilité de travailler sur moi. Cette transcendance pour certains est extérieure à soi, pour d’autres elle sommeille en soi, elle est contenue dans l’immanence.

 

Le travail, les exercices dans les réunions d’instruction va permettre de tirer le fil d’Ariane qui permet de sortir des ténèbres du labyrinthe de nos habitudes, de nos erreurs, de nous débarrasser de nos écorces pour pouvoir contempler la beauté intérieure, l’Un.

Il constant d’observer la joie de celles et ceux qui participent aux réunions d’instruction, l’exaltation grandit au fur et à mesure, l’esprit gagne du terrain sur la souffrance et la tristesse liées à la matière. C’est l’image du sculpteur façonnant son œuvre.

L’on passe des portes, des ponts, l’on monte dans les volutes d’une spirale ascendante, l’on découvre son nouveau visage, la figure du sage celui qui dit : « je sais que je ne sais rien » et qui s’approche pourtant de la connaissance.

 

Le 2ème surveillant ne délivre pas de leçons de morale, il incite l’apprenti à s’assurer de son bonheur personnel, il le met sur le chemin de l’excellence, de la vertu, il lui apprend à se préoccuper des choses qui dépendent de lui. C’est un entraineur pour les jeux olympiques de l’esprit, il faut s’entrainer à la justice, la tempérance. La joie vient de la victoire sur les excès des mauvaises passions, c’est le moyen de rendre la vie heureuse, bonne, plus belle. Le 2èmesurveillant est aussi un paysagiste il dresse les plans du jardin, des grandes allées, il commence les semailles. Il reste à l’apprenti à se saisir des outils mis à sa disposition, pour cultiver, embellir son jardin intérieur, où il verra bientôt éclore la Rose aux pétales d’amour qui pleurent de rosée pure quand le soleil se lève à l’Orient.

 

Jean-François Guerry.  

FORMER PLUS QU'INFORMER

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

Commenter cet article
I
Une fois de plus...MERCI!!!
Répondre

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog