Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
LES AILES DE L'ESPÉRANCE

LES AILES DE L’ESPÉRANCE.

 

 

Pour élever son âme, pour aider ses sœurs ses frères, les hommes en général, il faut déployer les ailes de l’Espérance. Quand il ne reste rien, quand tout est détruit, il reste l’Espérance.

Ce n’est pas par hasard que les médecins ont choisit le Caducée comme emblème symbolique : tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Le Caducée porte haut les ailes de l’Espérance, il peut aussi porter ces ailes en bas, comme un regard tourné vers la terre des hommes.

 

L’Espérance est le vol de la pensée vers les hautes sphères au-delà des nuages passagers de la vie. L’archéologue danois Jörgen Zoega qualifiait l’Espérance d’indomptable audace de l’esprit : « À la nécessité tout est soumis, sauf l’indomptable audace de l’esprit humain, que nous appelons, sous un autre nom l’Espérance ».

Au-delà même de la vie du corps, quand une Sœur ou un Frère subit l’épreuve de l’ultime initiation en rejoignant l’Orient Éternel, nous célébrons son absence momentanée dans la chaîne d’union fraternelle par une batterie de deuil immédiatement couverte par une batterie d’Espérance en confiance et en sérénité. Quand tout semble perdu, il reste encore la lumière éternelle de l’Espérance.

C’est l’Espérance folle du poète, cette Espérance sans pesanteur, sans crainte, sans peur, vertu cardinale du chevalier de l’esprit. En chevauchant l’Espérance l’homme fait vivre son esprit, il l’éternise. Rien ne peut enfermer l’Espérance elle élève et libère l’homme.

 

Revenons au caducée, et plus particulièrement à celui de Macrobe. On observe les deux serpents mâle et femelle qui face à face se donnent le baiser d’amour. Ce sont Daimôn et Tyché, le soleil et la lune, leur baiser est Eros. La partie supérieure de leur corps forme un cercle, leurs corps sont étroitement noués par le nœud d’Hercule difficile à défaire, c’est l’Anaké. Les parties inférieures de leurs corps forment un deuxième cercle et réunissent par une poignée d’où partent les ailes de l’Espérance. Paradoxe apparent que ces ailes tournées vers le bas, vers la terre. Cela nous rappelle que ce qui est en bas est semblable à ce qui est en haut. Ces ailes sont celles d’Hermès ou de Mercure.

Dans cette représentation on discerne l’opposition entre la nécessité (Ananké) et l’amour (Eros) heureusement il y a l’Espérance (Elpis) qui transcende la nécessité, délivre des limites et permet le vol infini de l’Esprit.

C’est l’Espérance du poète, son imagination, qui ne rencontre aucun obstacle.

 

Dans l’autre représentation plus commune du caducée, les ailes de l’Espérance sont au sommet de la tige, de la verticalité. Elles permettent l’envol vers les sommets en prenant appui sur la spirale initiatique formée par les corps des deux serpents unis. Ainsi l’Espérance permet l’accès aux hautes sphères de la connaissance et de la spiritualité et aussi à l’amour des hommes.

L’Espérance contient le germe du libre arbitre, le désir de la persévérance dans le bien, il n’est pas nécessaire de réussir pour persévérer…L’Espérance impulse l’esprit de l’homme, dans l’Antigone de Sophocle l’on peut lire : « Il est bien des merveilles en ce monde, mais il n’en n’est pas de plus grande que l’homme ». Que peut retenir l’homme moderne, celui qui revendique l’Esprit des Lumières, de ce message d’Espérance ?

Simplement le Sapere Aude (Ose savoir, ose penser par toi-même), garde en toi l’audace de l’Espérance, le Savoir, Comprendre et agir du Maçon, triple message d’Espérance.

 

Plus loin de nous VIII siècle AV -JC le poète Grec dans sa théogonie et surtout son histoire de Prométhée et Pandore qui sont des messages de Persévérance et d’Espérance, nous encourage en confiance. Quand Pandora amène à l’humanité sa jarre (boîte) remplie de maux et quelle en soulève le couvercle, les maux viennent nous attaquer. Zeus voulant remettre de l’ordre dans ce chaos (Ordo Ab Chao), ordonne à Pandora  au moment opportun de refermer le couvercle de la jarre, dans laquelle il reste l’essentiel l’Espérance, les ailes de l’Espérance, c’est pourquoi espérons il nous faut espérer en confiance au milieu de tous les maux et de toutes les tempêtes.

 

Bon dimanche à tous.

 

Jean-François Guerry.   

LES AILES DE L'ESPÉRANCELES AILES DE L'ESPÉRANCE
Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog