Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
FRANC-MAÇONNERIE ET TOTALITÉ ?

FRANC-MAÇONNERIE ET TOTALITÉ ?

 

 

La Franc-maçonnerie est totalité de l’être. A la fois extériorité et intériorité de celui-ci. Force est de constater que l’être nous apparaît d’abord comme extériorité, comme forme, comme objet. Notre premier contact avec l’autre est sensuel, la Franc-maçonnerie dès le deuxième degré de sa propédeutique nous demande de travailler sur nos sens, de maîtriser nos passions, face à nous-mêmes et à l’autre. Mais la Franc-maçonnerie ne réduit pas l’autre à son extériorité, même si elle prend la forme d’une métaphysique. L’autre n’est pas que l’objet de notre connaissance, nous avons conscience de son intériorité dès les premiers regards, il est autre que ce qu’il paraît être, il n’y a pas de séparation entre son extériorité et son intériorité elles se complètent dans une totalité.

C’est ainsi ce que nous ressentons à la rencontre d’une sœur ou d’un frère, il y a naissance quasi instantanée d’une connivence, d’un partage. Ce qui nous amène à dire et à penser : je sens qu’il est plus que ce que je vois.

J’ai eu de nombreuses fois cette sensation en rencontrant l’autre, sensation qui m’a fait dire : je pense qu’il en est ou qu’il pourrait en être. À ce moment-là l’extériorité de l’autre devient une face, un reflet de son intériorité. Cela va jusqu’à découvrir une part de moi, de mêmeté dans l’autre.

 

L’on discerne dès lors l’importance de l’altérité et de la fraternité dans l’initiation maçonnique et ce qui la caractérise, initiation personnelle avec l’aide du collectif qui participe à la réalisation de la totalité de l’être, de sa complétude.

 

L’homme qui vient vers moi avec son visage, lance un appel à ma fraternité, en le reconnaissant je partage avec lui mon humanité. Nous sommes les mêmes et différents à la fois, mais nous communions ensemble, nous partageons en compagnons le même pain, les mêmes nourritures spirituelles, nous buvons dans la même coupe le vin de la connaissance.

Nous sommes à la fois un et pluriel et nous formons par nos correspondances l’humanité.

Ainsi chaque rencontre avec l’autre est une rencontre avec un frère en avons-nous toujours conscience ?

 

                                                     Jean-François Guerry.

FRANC-MAÇONNERIE ET TOTALITÉ ?

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Commenter cet article
C
Concernant la phrase « dès le deuxième degré de sa propédeutique ».
Qu’est-ce à dire sinon que les grades d’apprenti, de compagnon puis de maître ne seraient qu’une classe préparatoire à la compréhension de l’Art Royal et que c’est ailleurs qu’il faudrait aller chercher la vraie connaissance de celui-ci, autrement dit dans les « hauts grades » !
Voilà qui va réjouir les FF du rite Emulation chez qui, comme chacun sait, il n’existe pas de grades ou degrés dits supérieurs, et qui, de ce fait ne peuvent donc être assimilés qu’à des incultes !
Merci pour eux !
Né au rite Emulation, cela ne m’a cependant pas empêché d’occuper la chaire du roi Salomon dans des loges du REAA aussi bien que dans celles relevant de mon rite d’origine.
Par ailleurs, bien qu’ayant été sollicité pour rejoindre les hauts grades où parait-il « j’avais ma place et où l’on trouvait des gens intelligents » (!) je n’ai jamais donné suite à ces sollicitations ne serait- ce que parce que je me suis souvenu de la remarque d’un grand maître « d’au-delà des mers » qui m’avait dit avec un triste sourire : « plus tu montes dans les grades maçonniques, moins tu trouves de Maçonnerie »
Certes, il ne convient pas de jeter l’anathème sur tous ceux qui ambitionnent d’être un jour 33ème, mais pour avoir été témoin des détestations et jalousies entre nombre de prétendants à ce titre, de même que j’ai pu l’être de leur morgue en loge , « tu permets je suis XVIIIème », que je n’ai jamais été tenté de les rejoindre !
Tout cela pour dire, cher JF, que les loges bleues ne sont pas la propédeutique de la Maçonnerie, elles sont tout simplement la Maçonnerie avec un grand M.
Répondre

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog