Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
Le TEMPLE DU ROI SALOMON

Le TEMPLE DU ROI SALOMON

EN CES TEMPS-LÀ…

 

Ou mieux peut-être ? Au commencement avec ces simples paroles, le narrateur lève la tête et éveille l’attention de l’auditeur, il précise que son récit se situe dans un autre temps, que nous reste-t-il de ces récits. L’évocation de l’épopée de Gilgamesh, de la Théogonie d’Hésiode, la genèse, l’Iliade d’Homère, l’Énéide de Virgile, Les Métamorphoses d’Ovide. Autres temps autres mœurs ? On peut y associer les légendes comme celle de l’architecte Hiram et celle la construction mythique du Temple du Roi Salomon, ou encore la Tour de Babel.

La Tour de Babel

Nous ne sommes naturellement pas les témoins de ces temps, mais des exégètes de ces mystères. Nous tentons de lire les messages de ces mythes enfouis sous les couches des ans. Lire les palimpsestes au risque de n’en lire que des fragments, peu importe s’ils sont l’essence de ces mythes.

Ces mythes sous soumis à notre interprétation personnelle, ces livres d’images symboliques impressionnent notre imagination, sont les viatiques de notre esprit. N’est-ce pas là la Force de ces mythes, leur capacité à faire naître les interprétations individuelles dans des textes à vocation collective, transmis le plus souvent oralement comme des souffles pour faire du nous. Les effets de ces temps-là, de ces mythes durent longtemps.

L'épopée de Gilgamesh

Nos relations à ces mythes extraordinaires les humanisent, nous y voyons vivre et évoluer nos ancêtres et nous y évoluons nous-mêmes à travers leurs valeurs, mémoire collective, profondeur de l’inconscient collectif et inconscient personnel, ces mythes impriment ! Nous faisons « Alliance » avec les vertus contenues dans ces mythes qui traversent l’espace et le temps.

Les hommes se regroupent autour de ces mythes, ils influencent notre vie, la sacralise. Dis-moi quel mythe tu adores, quel dieu tu adores, je te dirais qui tu es ! Le risque est de se soumettre aux contraintes du mythe à une sorte de doxa du mythe ; une interprétation qui resterait au premier degré, une croyance quasi religieuse. Le mythe permettant l’éveil spirituel, mais restreignant alors son essor. Les réitérations rituelles des mythes, comme une espèce de liturgie pratiquée collectivement doit être une clé de l’éveil pour permettre l’essor spirituel individualisé et libre.

L'Odysée d'hombre

En un mot la liturgie du mythe produit du « Nous », Nous les Athéniens, Nous les Romains, Nous les juifs, Nous les chrétiens etc…Et non du « Je », ce qui interroge sur la liberté individuelle, l’initiation maçonnique est individuelle dans un cadre collectif.

Ce « Nous » du mythe empêche l’individu de tomber dans l’individualisme, elle le rattache au commun, à la prise de conscience de l’indispensable altérité, du rattachement au foyer commun du monde, au feu lumière qui illumine le cœur de tous les hommes. Si nous oublions le feu fraternel qui réunis nous devenons des séparés, des exilés de l’amour fraternel. Nous pouvons nous retrouver non pas autour d’un mythe particulier, mais des valeurs transversales à tous les mythes, c’est le concept de citoyen du monde, de l’union fraternelle, de ce centre de l’union des hommes consubstantiel à la Franc-maçonnerie. Les récits mythiques ouvrent des voies, les forces pour établir la sagesse et la joie dans les cœurs. La vie des mythes est éternelle dans le cœur des initiés, ils ont la capacité de se réaliser, de transformer ce « Je » de convertir leur regard, de voir le monde autrement et à faire que ce « Je » devienne du « Nous » centre d’Union. Ils deviennent ainsi peu à peu des figures ou plus humblement des amis de la sagesse, ils voient avec l’œil du cœur.

L'Énéide de Virgile

Mais est-ce un leurre, ces hommes de bonne volonté existent-t ’ils ? Ou sont-ils irréels ? Ce sont sans doute les grands initiés de toutes les traditions, les référents qui partagent les mêmes valeurs et que les Francs-maçons reconnaissent pour leurs Frères. Les mythes ont divinisé ces grands initiés, parce qu’ils illustrent ces temps-là…

Ces hommes quasi divins furent des sages, des poètes, des philosophes pratiquants la philosophie comme le pensait Evhémère au IVème avant J-C.

 

Mais ces temps-là, ne durent pas un jour nous oublierons les plus beaux mythes, la preuve qui vénère aujourd’hui Jupiter ou Junon ? Il restera les valeurs de ces mythes, et les Exercices Spirituels pour pratiquer ces mythes, qui seront toujours des exercices existentiels. Ils auront inspiré un corpus propédeutique mis à disposition des hommes libres et de bonne volonté, amoureux du bien moral et de la sagesse.

Les Métamorphoses d'ovidé

Le mythe met à l’œuvre l’imagination on construit donc grâce au mythe un monde plus moral, plus humain. Il y a donc de la cohérence dans les mythes même s’ils s’éloignent de nous dans le temps, même si nous ne sommes plus de ce temps-là ! D’autres mythes viennent les remplacer pour répondre aux éternelles questions, aux pourquoi : Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? Pourquoi la naissance ? Pourquoi les dieux ? Pourquoi tout ? Et pourquoi tous ces pourquoi ?

C’était en ces temps-là, c’était au commencement, et c’est toujours ici et maintenant.

 

                                   Jean-François Guerry.

 

 

Bibliographie :

 

  • Lucien Jerphagnon Histoire de la pensée Philosophies et philosophes I – Antiquité et Moyen Âge. Ouvrage couronné par l’Académie des sciences morales et politiques. Taillandier collection références Livre de Poche- 1989
  • Mircea Eliade Le mythe de l’éternel retour – Gallimard collection Folio essais – 1969.  
Commenter cet article
B
Les mythes sont entrés dans l'histoire de ceux qui
pensent acec raison, alors que l'humanité actuelle est entrés dans l'errrance bouillonnante de l'inculture et des bas instincts.
Le climat humain et le climat de la nature, explosent, tout se desunit!!!
Amen!!!
Claudius
Répondre