Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François GUERRY
À CHAQUE ÊTRE SON GRAND ARCHITECTE

 

Celui qui cherche trouve, à celui qui frappe on ouvrira, celui qui demande recevra. Autant de raisons de faire le pari de l’optimisme. La quête a toujours existé, l’homme est en recherche perpétuelle du pourquoi et du comment de son être. Confronté au mystère de la création, il cherche des réponses, chacun ses réponses, chacun ses doutes, chacun sa route.

À leur quête les chercheurs de lumière, voudraient connaître la formule magique qui englobe tous les objets de leurs expériences, les réponses toutes faites à leurs réflexions. Savoir quel est le tout et son ordre. Comment concevoir la multiplicité des êtres et leur unité sans l’intervention d’un grand architecte, qui détermine la valeur des pierres, leur taille, leur polissage, leur place dans l’édifice de l’humanité.

Comment sommes-nous parvenus à cette idée de l’universel en étant tous semblables et différents à la fois ? Y avait-il quelqu’un plutôt que rien à l’origine ?

 

Quel est le point ultime de transcendance de l’être, quelle est sa nature, est-elle divine ? Est-ce le feu, l’eau, l’air, la terre qui est à l’origine, quelle est l’origine de ces éléments, qui a fait le premier la liaison entre eux ?

 

La science en général, ne résout pas la science de l’être ce qu’il est individuellement, l’incertitude et le doute constructif sont inhérents à l’être tout n’est pas déterminé. Qu’est-ce que l’être et quel est son sens, comment réaliser l’union des pluriels.

 

Chacun a son idée sur le concept des dieux, de Dieu. Pour Aristote l’architecte de la sagesse, Dieu est un dieu qui se pense lui-même : « Une pensée qui se pense ».

(Métaphysique XII-7)

 

Dieu est hors du monde, il surplombe le monde des êtres, il est pure substance création ex nihilo, pure transcendance. Les êtres en désir de transcendance s’élèvent, élèvent leur âme vers lui, dans un désir d’imitation, comme un besoin de beau, de bon d’harmonie de recherche d’unité. Au risque de se prendre pour Dieu, ou un demi-dieu, en perdant la raison et la mesure de toutes choses, oubliant que Dieu est inaccessible à l’entendement humain. D’où l’impérieuse nécessité de l’humilité, l’acceptation de sa condition humaine. L’homme peut cependant faire des choix de vie, de chemin, donner un sens, une direction à sa vie par la pratique d’exercices spirituels, aller vers la Sagesse sachant en conscience quelle est aussi inaccessible, il faudrait plusieurs vies pour espérer l’atteindre. Heureux sont ceux qui croient aux réincarnations quelques soient leurs formes !

 

D’autres hommes attendent au bord du fleuve en pleurant la descente de la Jérusalem céleste, attendent de recevoir la lumière, attendent qu’elle les éclaire, puis les illuminent. Ils ont la foi du charbonnier, l’espérance molle passive. Ils ont oublié qu’il faut monter sur les ailles de l’espérance ! Le Franc-maçon dans sa loge, regarde le fil à plomb, puis monte les barreaux de l’échelle mystérieuse. Il est en mouvement sur la voie initiatique, il monte et descend le long du fil à plomb et sur l’échelle mystérieuse. Il voit le sommet de la montagne depuis la vallée, il monte mais aussi il redescend vers ses Frères en humanité, il est en recherche perpétuel de l’équilibre, de la voie du milieu celle du bien. Il a pris conscience que ce qui est en haut est semblable à ce qui est en bas.

 

Il agit pour faire descendre en lui, un peu de cette lumière, de cette transcendance, il ravive sans cesse la flamme spirituelle qui brûle en lui et le régénère, comblant son désir de sacré et de spiritualité.

 

On mesure à l’aune de notre condition humaine, de notre singularité, l’aporie, la difficulté de comprendre les mystères de la vie, du tout, de l’un. Il nous reste toujours et encore le chemin de l’espérance. C’est pourquoi le plus humble des prophètes a dit : « je suis le chemin, la Vérité et la vie » (Jean 14-6)

 

L’important c’est la recherche. Pierre Aubenque spécialiste d’Aristote et de sa métaphysique a écrit : « Chercher l’unité, c’est déjà l’avoir… C’est parce qu’il ne trouve pas ce qu’il cherche que le philosophe trouve, dans cette recherche même, ce qu’il ne cherchait pas ». Lucien Jerphagnon dans son Histoire de la Pensée rajoute : « Ce n’est pas peu de chose que de savoir cela ».

Je dirais que modestement les sœurs et les frères sont aussi dans cette démarche. Alors quelque soit l’idée qu’ils se font du Grand Architecte de L’Univers, quelque soit le nom qu’il lui donne, peu importe, puisqu’ils sont dans l’espérance de le trouver un jour, et surtout ici et maintenant ils ajoutent à leur vie un peu plus de spiritualité chaque jour.

 

                                   Jean-François Guerry.

À CHAQUE ÊTRE SON GRAND ARCHITECTE

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Commenter cet article
F
Merci pour cette belle démonstration de l'antidogmatisme, propre à la Franc-maçonnerie et à l'initiation traditionnelle. Celui-là même qui favorise la discussion sereine et constructive tout en acceptant la (ou les) différence de l'autre.
Il n'y a qu'ainsi que l'on peut chercher et rester libre, et surtout avancer... vers la vérité, ou la sagesse, peu importe.
Mais comme le disait Erasme: "N'est-ce pas pure folie que de vouloir être sage dans un monde de fous"?
Bien fraternellement, de Frère Tuck.
Répondre
B
Ce monde de fous,s'enfonce de plus en plus dans des sables mouvants,comment l'en extirper ??Oh!Gadlu,tu manques d'imagination,il faut te réveiller !!!