Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François GUERRY
QUAND RIEN NE S'OPPOSE À LA NUIT...
Photo de gadm1419 sur Unsplash

QUAND RIEN NE S’OPPOSE À LA NUIT…

 

Quand la lumière ne descend plus jusqu’à moi.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand je n’entends plus que les croassements des corbeaux.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand je refuse de voir le réel, quand je m’absente.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand la semence de mon déni comble les sillons de ma vie.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand je défends l’avoir, sans être.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand mes yeux se baissent pour ne pas te voir.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand ma main se dessèche par manque d’amour.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand ma langue se colle à mon palais, sans te dire je t’aime.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand j’ai laissé mes sentiments pour toi en jachère.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand tous les Je, jettent dans l’oubli tous les Ils oubliant les Nous.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Quand je ne suis qu’un homme sans être humain.

Rien ne s’oppose à la nuit.

Et pourtant comme l’écrivait Montaigne : « Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition. » (1). Pourquoi ne pas décider d’être un peu plus humain, juste pour nous, juste pour les autres. Il paraît que l’homme est maître de son destin, au moins un peu. La lumière est donc toujours au bout de la nuit, elle s’oppose à la nuit. On naît homme, l'on devient humain.

Après avoir fini un autre chantier, je reprends mes travaux. Bonne lecture.

                                                     Jean-François Guerry.

 

  1. Montaigne Essais Livre III, Chapitre 2.

 

Conseil de lecture : Points de Vue Initiatiques N°204- Thème Quel humanisme?

QUAND RIEN NE S'OPPOSE À LA NUIT...

La revue Points de Vue Initiatiques

Points de Vue Initiatiques (PVI) est la revue trimestrielle de la Grande Loge de France. Chaque numéro (de 120 pages environ, format 18 x 24 cm) est rédigé par des auteurs francs-maçons, à l’exception de quelques invités. Notre magazine a pour but de vous accompagner dans votre démarche d’initiation à la franc-maçonnerie de tradition, vous aider dans votre réflexion et vous éclairer dans vos travaux. 

Le premier numéro de la revue Points de Vue Initiatiques a été publié en 1965. C’était alors la première édition par la GLDF qui s’adressait aussi bien aux francs-maçons qu’aux profanes. Mais l’histoire des revues publiées par notre obédience est encore plus ancienne, avec les Cahiers de la Grande Loge de France ou encore les bulletins intérieurs d’avant-guerre.

 

Les sujets d’études et de discussions

Aujourd’hui, la revue trimestrielle de la GLDF rassemble les meilleurs textes contemporains sur l’initiation, le symbolisme, la philosophie et l’histoire de la franc-maçonnerie.

Nos auteurs et frères maçons emploient un langage clair et à la portée de tous pour faire de PVI un véritable outil de travail, au centre des débats et des recherches des francs-maçons et des non-initiés souhaitant s’élever spirituellement, moralement et intellectuellement.

Les auteurs n’abordent pas uniquement les enjeux de la pratique maçonnique française et ne se concentrent pas sur l’initiation en Grande Loge de France.

Au contraire, Points de Vue Initiatiques permet de s’intéresser à la spiritualité, au développement et à la philosophie en abordant des sujets variés, comme l’histoire de la franc-maçonnerie à travers le monde, les civilisations anciennes, parfois même les philosophies orientales.

 

Les réflexions de la franc-maçonnerie en revue

Chaque exemplaire de notre revue s’organise autour d’un grand sujet, cela peut être : 

  • Des thématiques chères à la pratique de la franc-maçonnerie : l’initiation, le perfectionnement, les rapports entre franc-maçonnerie et les religions.
  • D’importants sujets de sociétés : les nouvelles formes de spiritualités, la transmission aux générations suivantes…

Tous les numéros de Points de Vue Initiatiques débutent par un message du Grand Maître de la Grande Loge de France. Vous aurez ensuite l’occasion de découvrir de nombreux articles inédits autour de la thématique principale, abordée chaque trimestre.

Enfin, vous pourrez retrouver des rubriques récurrentes comme les Entretiens : des propos d’experts issus de secteurs variés, recueillis par nos frères des différentes loges maçonniques. Mais aussi des Portraits d’Initiés ou encore des rubriques comme l’Arrêt sur Image, l’Air du Temps, le Champ du Poète…

 

Acheter ou s’abonner à Points de Vue Initiatiques

À lire :
Un premier roman, qui n'a rien à voir avec les publications habituelles de ce Blog. Mais c'est l'été ! La lecture est un exercice spirituel, mais aussi un plaisir. Ce roman sent bon l'iode, la promenade autour de la rade de Lorient. Les mots, les jeux de mots sont ciselés avec talent. Une ambiance bien connue des "merlus". J'ai eu un réel plaisir à cette lecture, il y a comme un parfum de San Antonio de Frédéric Dard. Dans les entrelignes on devine la culture de l'auteur.

Jean-François GUERRY.

 
À acheter  dans toutes les librairies : 9,90 € Groix Éditions.
QUAND RIEN NE S'OPPOSE À LA NUIT...
T.J. Noëllec, médiateur dans le Morbihan, publie son premier roman noir dont l'action se déroule autour de la rade de Lorient. Mais où est passé le corps ? Les protagonistes n'ont pas fini d'en découdre. Un bar sur la rade de Lorient, entre Port-Louis et Locmiquelic. Un cadavre qui disparaît. Un bagad, un ripeur-talabarder, un garçon amoureux, une fée, un extra-terrestre (?), son compagnon de comptoir qui parle avec les morts, un bon docteur en fauteuil roulant patron d'un club échangiste, une cuisinière de maison de retraite, une histoire d'amour qui se termine avant de commencer, une fratrie serbe, une ex qui cherche son ex... Entre autres. des gens les plus normaux qui soient en fait, plongés dans un fait divers que chacun vit à sa manière. Et Monica, bien sûr.
Commenter cet article