Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François GUERRY
LES PORTES DU SACRÉ

Quoi de mieux que d'ouvrir la porte à celui qui frappe, celui qui frappe à notre porte fait appel à notre coeur, notre bon coeur!

Dans un monde matérialiste, monétisé à outrance, déshumanisé, désacralisé, il reste face à nos yeux des espaces, des lieux, où l'âme endormie renaît, s'élève et prend son essor. Le corps vibre alors, tremble parfois, mais surtout vit. Quand l'oeil du coeur s'ouvre la vie reprend Force et vigueur. Il est des livres, qui une fois ouverts, ne se referment pas, ils nous aident à nous tenir debout. Dans un monde trop horizontal, et dont l'horizon a oublié sa couleur azur. Bernard Rio, avec son talent et ses connaissances nous incite à regarder les symboles, mais surtout les idées qu'ils cachent. Lire" les Portes du Sacré" est une aventure, la plus belle aventure qui soit celle qui fait passer de la matière à l'esprit.

 

Jean-François Guerry 
Une communication de Bernard Rio

Chère lectrice, cher lecteur,

 
Vous avez été destinataires de mes courriels annonçant mes dernières parutions, car vous avez, un jour ou l'autre, croisé ma route ou lu un de mes ouvrages.
 
Aujourd'hui, je vous épargnerais un copier-coller de mes envois antérieurs afin de vous donner un autre point de vue de l'édition et de mon actualité éditoriale. 
 
Le monde change. Ce n'est pas la fin du monde mais la fin d'un monde. 
 
En effet que nous le voulions ou non, nous sommes tous confrontés à ce changement. Les auteurs, qui continuent d'écrire leurs historiettes comme si de rien n'était, et les éditeurs qui continuent de les publier appartiennent à l'âge du déclin.
 
L'édition est à l'image de la société. Elle est malade, comme frappée d'un mélange d'affairisme, de népotisme, d'égocentrisme et de wokisme. 
 
Il n'y a néanmoins pas de problème sans solution. Et la publication de mon dernier livre est une aventure sortant de l'ordinaire. Peut-être relève-t-elle d'une utopie, mais si tel était le cas il s'agirait d'une union féconde de la pensée et de l'action augurant un nouveau cycle !
 
Cet automne, deux éditeurs m'ont publié dans des registres différents : 
"Hauts lieux de l'histoire en Bretagne" (édition Le Papillon rouge, diffusion Ouest-France)
"Les portes du sacré" (édition Ar Gedour, diffusion Coop Breizh)
 
La publication initiée par Ar Gedour s'inscrit dans une démarche éditoriale novatrice. C'est une première pour un auteur comme moi, habitué à travailler dans un cadre "classique" de l'édition : un contrat d'édition préalable à la rédaction de l'ouvrage, puis, après remise du manuscrit, une liberté totale de l'éditeur pour fabriquer et diffuser l'ouvrage. 
 
Dans le cas des "Portes du sacré", l'éditeur a utilisé son fichier clients ainsi que les réseaux sociaux pour promouvoir l'ouvrage bien en amont de la publication, ce qui a permis d'une part de vérifier l'adéquation du projet avec le lectorat, et d'autre part de financer en grande partie la maquette et l'impression de l'ouvrage.
 
Lorsque la souscription a été close, la pré-vente de l'ouvrage s'est poursuivie jusqu'à la parution du livre en octobre. Les lecteurs ont ainsi validé la démarche de l'éditeur qui a cependant dû surmonter un handicap de taille à la fin de l'été : 
l'envolée des prix du papier et de fabrication due à la crise énergétique ! 
 
Cette inflation aurait pu remettre en cause la publication de ce volume de 504 pages, mais elle a pu être surmontée grâce aux efforts consentis par l'éditeur et par les auteurs.
 
Dans cette même logique de changement de paradigme, l'éditeur a associé des libraires à la promotion de l'ouvrage pendant la seconde quinzaine d'octobre. 
 
Editeur, libraires et auteurs, nous avons animé un cycle de conférences inédites puisqu'organisées directement par les libraires, sans le soutien des journaux institutionnels (presse quotidienne et hebdomadaire régionale), mais avec l'aide de médias audiovisuels et alternatifs (radios et réseaux sociaux). Là encore, ce fut une démarche nouvelle et enrichissante.
 
Le bilan est positif, et je ne peux que remercier Eflamm Caouissin d'avoir ouvert une porte et de m'avoir proposé une nouvelle manière de travailler. 
 
La parution des "Portes du sacré" augure par la forme participative (auteurs, éditeur, libraires, lecteurs) et par son approche transdisciplinaire d'une édition innovante.
 
Compte-tenu du rythme des ventes depuis la parution du livre, la première édition de l'ouvrage sera épuisée avant Noël. C'est une bonne nouvelle.
 
Après la hausse des coûts de fabrication, le coût de diffusion (55% du prix du livre hors taxe) par Coop Breizh ne permet pas à l'éditeur n'assurer une marge bénéficiaire mais seulement d'équilibrer les comptes de fabrication. Aussi, les ventes directes auprès des libraires partenaires et sur le site de l'éditeur Ar Gedour ont elles été privilégiées.
 
Les libraires partenaires d'Ar Gedour sont les suivants :
  • LOCRONAN : Librairie Celtique – place de l’Eglise, 29180 Locronan
  • LORIENT : librairie « Quand les livres s’ouvrent » – 47 rue Maréchal Foch, 56100 Lorient
  • NANTES : librairie Siloë – 3 r Gén Leclerc Hauteclocque, 44000 Nantes
  • PONT-AVEN : Pension Gloanec – 5, Place Gauguin – Pont-Aven
  • PARIS : La Nouvelle Librairie – 11 rue Médicis – 75006 Paris
  • PONTIVY : Trady Breizh – 6 rue du Fil, 56300 Pontivy
  • QUINTIN : « le Marque-Page » – 8 rue des Toiles, 22800 Quintin
  • RENNES : Librairie « L’encre de Bretagne » – 28 Rue Saint-Melaine, 35000 Rennes
  • SAINTE ANNE D’AURAY : Magasin de la Basilique – 7 rue de Vannes – 56400 Sainte Anne d’Auray
 
Une seconde édition des "Portes du sacré" est attendue. Pour intégrer un nouveau surcoût de fabrication de 32 % annoncé en novembre par l'imprimeur, l'éditeur étudie diverses alternatives techniques afin que cette hausse ne porte pas préjudice aux nouveaux lecteurs. 
 
Pourquoi donc vous avoir affranchi de la gestation de ce livre ? 
 
D'une part il me paraît opportun de partager l'information en amont de l'achat d'un livre. D'autre part, je crois utile d'impliquer mes lecteurs dans la démarche de mon éditeur. Le monde du livre ne fait pas exception à ce qui se passe en ce moment dans le monde, un frémissement en surface et un mouvement d'une grande ampleur dans les profondeurs !
 
Il appartient à chacun de ne pas s'accrocher à un ancien régime et d'imaginer des solutions nouvelles, des rapports économiques différents, moins déséquilibrés que ceux issus de la société qui se lézarde sous nos yeux ! 
 
En conclusion, et pour revenir au sujet du livre coécrit avec Loïc-Pierre Garraud, Alain Perrot et Jean-François Le Roux. Il me plaît de penser que ce sujet hors mode (l'architecture des anciens sanctuaires chrétiens de la Bretagne) soit associé à une conception hors norme de l'édition et de la diffusion du livre en 2022 ! C'est là un pied de nez aux marchands du temple (au sens propre et au sens figuré)
 
Pour les lecteurs curieux qui souhaiteraient découvrir "Les portes du sacré, voici quelques liens utiles,
 
 
 
 
 
Si vous souhaitez commander un ouvrage, Ar Gedour vous offre un code de réduction PONCTUEL qui vous permettra d'avoir le port gratuit : quand vous commandez en ligne sur https://www.argedour.bzh/produit/les-portes-du-sacre-de-bernard-rio/ , indiquez le code promotionnel PDS2022 dans la case correspondante, validez le code, puis validez le panier.
 
C'est grâce aux lecteurs que ce livre a pu voir le jour. Comme l'éditeur et les libraires partenaires, les lecteurs peuvent être les acteurs et pas seulement des consommateurs. 
 
Aux premiers souscripteurs des "Portes du sacré", des liens seront adressés par messagerie privée pour télécharger deux vidéos et participer à un webinaire.
 
Merci à tous ceux qui ont souscrit aux "Portes du sacré". Merci à tous ceux qui soutiendront d'ici Noël la démarche d'Ar Gedour.
 
Bien à vous
 
Bernard Rio
Nous sommes loin du secret maçonnique, même de la discrétion trop souvent mise en avant. Le fameux complot instillé par les extrémistes en prend un coup. Il n'y a pas de mal à faire voir que la Franc-maçonnerie est fidèle à son but agir pour rendre la société, plus vivable, plus humaine, plus fraternelle, en deux mots plus juste et plus belle.

Félicitations aux Soeurs et aux Frères du Grand Orient de France de Vannes.

Jean-François GUERRY.

 
À Vannes, la fondation du Grand Orient de France a remis 7 500 € au restaurant associatif Ty Colibri
Publié le 09 novembre 2022 à 10h30
 

Michel Brochard, vice-président de la fondation du Grand Orient de France a remis un chèque de 7 500 € au restaurant Ty Colibri, en présence du maire adjoint Mohamed Azgag et de quelques habitants de Michel Brochard, vice-président de la fondation du Grand Orient de France a remis un chèque de 7 500 € au restaurant Ty Colibri, en présence du maire adjoint Mohamed Azgag et de quelques habitants de Ménimur, à Vannes.

Lundi 7 novembre, à Vannes, la fondation du Grand Orient a remis un chèque de 7 500 € à Akim Khounchef, responsable du restaurant Ty Colibri.

Créée en 1987 et basée à Paris, la fondation du Grand Orient de France agit dans différents domaines : actions humanitaires, enfance en difficulté, domaine culturel et laïcité républicaine. Lundi 7 novembre, en présence du maire adjoint Mohamed Azgag et de quelques habitants du quartier de Ménimur, son vice-président Michel Brochard a remis un chèque de 7 500 € à Akim Khounchef, responsable du restaurant associatif Ty Colibri.

CONFÉRENCES DE JC SITBON
LES PORTES DU SACRÉ
C'est avec bonheur que notre poète Philippe Jouvert reviens enrichir le Blog.

Fuite

 

Sous le soleil glacé, ses ritournelles meurent,

La pluie dégoulinant sur l’arrête de son cœur

Il ressemble à l’intrus apprivoisant son corps

Pour tuer la passion, jurant de port en port…

 

Il est seul sur la grève et contemple le port

Au bout de la jetée quand sa compagne dort

Quand il fait froid dehors et qu’il maudit son sort

Sous la lune diaphane qui révèle son décor…

 

Il dît un jour: «je pars!», je fuis vers l’horizon

Où disparaissent, tels d’erratiques fantômes,

Les souvenirs honnis des années polychrome

Sur la rive assassine de mon destin abscons.

 

Il est seul sur la grève et contemple le port

Au bout de la jetée quand sa compagne dort

Quand il fait froid dehors et qu’il maudit son sort

Sous la lune diaphane qui révèle son décor…

 

Se retournant il vît, sur le pas de la porte

Sa compagne d’hier; elle était résignée

Les bras le long du corps comme une pâle escorte,

Qui taisait ses reproches sous un air indigné.

 

Il est seul sur la grève et contemple le port

Au bout de la jetée quand sa compagne dort

Quand il fait froid dehors et qu’il maudit son sort

Sous la lune diaphane qui révèle son décor…

 

Un instant il doutât; il ne lui devait rien,

Ni promesse ni tendresse, il lui laissait du bien,

Et quelques souvenirs, mais l’amour était mort

Il ne pouvait plus rien sinon briser le sort.

 

Il est seul sur la grève et contemple le port

Au bout de la jetée quand sa compagne dort

Quand il fait froid dehors et qu’il maudit son sort

Sous la lune diaphane qui révèle son décor…

 

Cette halte assassine qui durât tant d’années,

L’avait privé d’espace et puis de liberté,

La belle insouciance de ses années d’errance,

Où il se sentait vivre sans aucune allégeance.

 

Il est seul sur la grève et contemple le port

Au bout de la jetée quand sa compagne dort

Quand il fait froid dehors et qu’il maudit son sort

Sous la lune diaphane qui révèle son décor…

 

Regardant par-delà le sentier pierreux

Partageant le vernis d’un jardin de banlieue,

Son regard se posa sur la branche d’un chêne

Qui pointait vers le ciel où se brise les chaînes.

 

Il est seul sur la grève et contemple le port

Au bout de la jetée et sa compagne pleure

Il fait si froid dehors, elle tremble de peur

Sous une lune absente  qui éteint le  décor…

Philippe Jouvert

AVEC L'AIMABLE AUTORISATION DE L'AUTEUR.

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Astuce : cliquez sur les images pour les aggrandir.

 

FAITES CONNAÎTRE LE BLOG À VOS AMIS.

Commenter cet article