Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
FRANC-MAÇONNERIE MAGAZINE - MARS 2016 - N°46

FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°46

 

Thème central Rites et Symboles.

 

Dans ce numéro une place particulière pour les Sœurs, mais pourquoi faut il, absolument faire une distinction entre les hommes et les femmes, peut être parce que la femme est l’avenir de l’homme ?

Il se dit que cela travaille plus et mieux dans les Loges féminines.

 

Les Articles de ce Numéro :

 

  • L’interview Marie-Thérèse Besson Grande Maîtresse de la G L F F.

Obédience exclusivement féminine qui compte 14 000 membres, elle fête ses 70 ans en 2016. « Des femmes libres, architectes de leur avenir » L’obédience en tête des réactions concernant les migrants, atteste son militantisme actif.

 

Identité Française – La République une religion civile hantée par le catholicisme. Par Moïse Braitberg. La question de la déchéance de nationalité remise au goût du jour. Que signifie être français aujourd’hui ? Et l’universel tant ça ? Un article long, sans tabou.

 

Rites et Symboles maçonniques. Une philosophie particulière ? Par Irène Mainguy. Philosophie du juste milieu et de l’équilibre.

 

Alchimie des Symboles. Une quête du féminin par Marie Dominique Massoni. Les deux natures se combattent et s’épousent pour qu’advienne le « Rebis » la chose double.

 

Pourquoi dit-on : travailler de Midi à Minuit ? par Magali Aimé. Un processus spatio-temporel, une symbolique, une histoire de nombre.

 

Dans la rubrique Tradition : « Tu ne tueras point » ou l’euthanasie revisitée. Par Bernard Lebeau.

 

Freud penseur de l’inconscient par Henri Pena-Ruiz. Vie intérieure et Maîtrise de soi. L’analyse de la pysché.

 

Culture La Céramique entre savoir-faire et faire savoir. Par Dominique Morillon. Un art et un portrait de Nadine Velard-Huillet meilleur (e) ouvrier (e) de France.

JFG

Un numéro de Franc-Maçonnerie Magazine à se procurer en Kiosque 5,95 € ou par abonnement www.fm-mag.fr

Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE
Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE

Quelques photos du numéro Etiquette et Source FM MAGAZINE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Cow Boy sur la Plage de Quiberon et a poor lonesone comboy.
Cow Boy sur la Plage de Quiberon et a poor lonesone comboy.

Cow Boy sur la Plage de Quiberon et a poor lonesone comboy.

Western

 

 

Je me souviens de mes jeunes années, des dimanches après-midi qui s’étiraient lentement après les agapes familiales, de la télé en noir et blanc que nous allumions avec parcimonie et du western que nous attendions avec impatience, celui qui passait après les « histoires sans paroles ».

Les grands espaces, le rio Grande, la Monument Valley, la poussière, les cow-boys et les indiens, les Winchester et les colts qui tuaient sans verser de sang visible, des histoires simples et faciles à comprendre, le bien était de ce côté-ci, le mal, c’était les autres, les méchants. Dans ce pays aux habits neufs où se pressaient tous ceux que faisaient rêver la rédemption d’une vie recommencée, il fallait réinventer des traditions, revisiter les légendes et donner aux héros des visages inédits.

Or far-west ou pas, les mots de Lucrèce restent pertinents par-delà les siècles et les océans : Ex nihilo nihil, rien ne nait de rien et, si le western a si longtemps été un genre à succès, c’est bien que les mythes qui le sous-tendent nous sont particulièrement familiers. L’un d’entre eux surtout qui, depuis des milliers d’années, nous aide rien moins qu’à supporter les malheurs grands ou petits auxquels tout humain  fait face chaque matin.

Car le western, comme dans les contes pour enfant et sur le même schéma que les légendes de nombreuses cosmogonies, nous raconte toujours une tragédie qui se termine bien. A l’instar de la vie que nous menons (ou, plus souvent, qui nous mène…) nous aimons croire que, malgré tout, tout ça se terminera bien et qu’après la pluie, les orages et les tourmentes viendra le beau temps, un jour ou l’autre. De même, quels que soient les aléas où les plonge le scénario, les dangers qu’affrontent les personnages, les périls auxquels ils s’exposent, le western dramatique se termine toujours sur le célèbre happy end.

Or la désaffection du public pour ce genre aux codes si précisément identifiés est peut-être bien la marque la plus sûre du désenchantement où nous baignons aujourd’hui. Très loin de la tragédie qui se termine bien nous sommes, de nos jours, plus enclins à envisager la vie et ses vicissitudes naturelles comme une comédie satirique qui se termine mal. Hic terminus haeret.

 

Théodore Neville.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
La Semaine sur la F M au Coeur du 21 au 27/02/2016

La Semaine sur la F M au Cœur du 21 au 27/02/2016.

 

Les articles dans l’ordre.

 

  • Le 27/02 : Des Infos – Conférences, Lire, Voir, réfléchir.

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/des-infos.html

 

  • Le 26/02 : UB –Unité Bovis dans votre Loge.

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/ub.html

 

  • Le 23 /02 : Résonance du Sacré.

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/resonance-du-sacre.html

 

  • Le 21 /02 : La Planche de Théodore LE VIDE- La Semaine sur la FM au     Cœur.

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/le-vide-la-planche-de-theodore-neville.html

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/la-semaine-sur-la-f-m-au-coeur-du-14-02-au-20-02-2016.html

      

  • Le 22 /02 : Francs-Maçons de la Mer Lapérouse le bilan du Voyage.

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/francs-macons-de-la-mer-xviii-laperouse-le-bilan-du-voyage.html

 

  • Le 25/02 : Humeur ! La lettre de Bruno Etienne.

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/humeur-la-lettre-de-bruno-etienne.html   

 

  • Le 24/02 : Tarot Initiatique – La Tour Foudroyée.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

POUR VOTRE SAMEDI APRES MIDI

 

Lecture symbolique de l’Eglise du Graal par Elisabeth Cappelli "La Dame aux oies"

 

Samedi 27 février 14:30

 

La Maison des Sources

13, rue de Brocéliande 56430 TREHORENTEUC

Sans nul doute une belle découverte, dans un lieu magique, vous pénétrerez par la porte du dedans... 

JFG

 

POUR PLUS TARD

Au Grand Orient de France.

 

Les Utopiales Maçonniques reviennent pour leur 3e édition !

Du samedi 09 avril au dimanche 10 avril 2016, se dérouleront les Utopiales Maçonniques 2016 « Vivre la République » à Paris, au siège du Grand Orient de France, rue Cadet.

Cette manifestation est organisée par le Grand Orient de France en partenariat avec l’Institut Maçonnique de France, le Musée de la franc-maçonnerie et l’hebdomadaire Marianne.

« Les Utopiales Maçonniques » sont un espace-temps symbolique « de Midi à Minuit » , consacré à la culture maçonnique et à la réflexion prospective .

Télécharger le Programme Les UtopialesMaconniques2016

Reservation : https://reservation.godf.org/index.php/

Page Facebook « Les Utopiales Maçonniques »

 

La Grande Loge Féminine de France.

 

POUR LES 70 ANS DE LA GLFF, DE NOMBREUX ÉVÉNEMENTS EN PROVINCE EN MARS

 Pour les 70 ans de la Grande Loge Féminine de France, de nombreux déplacements de Marie Thérèse Besson, la Grande Maîtresse, et d’autres dignitaires ou anciennes dignitaires de l’Obédience sont prévus ces prochaines semaines :

Ce samedi 27 février, Marie Thérèse Besson sera à Beaune, pour une conférence sur le thème La démarche initiatique, une réponse à  nos  questionnements.
A 16h30, Hotel Novotel, 16 rue Moulin Noize, Beaune (21). Entrée libre, Accueil dès 16h.

Jeudi 3 mars Marie Thérèse Besson sera à Annemasse, pour une conférence-débat sur le thème de Femmes et Franc-maçonnes, la franc-maçonnerie féminine à la Grande Loge Féminine de France, bientôt 70 ans.
A 17h30, Pavillon Stéphane Hessel, 47 rue des Vignes, Gaillard (74), Entrée : 3€

Samedi 5 mars c’est Denise Oberlin, ancienne Grande Maîtresse qui sera à Gouvieux, près de Chantilly, pour une conférence-débat sur le thème Franc-maçonne du XXIe siècle, un idéal.

A 16h, La Ferme, rue de la Mairie, Gouvieux (60). Entrée libre, Accueil dès 15h30. Réservation par mail : conference.publique.mars@gmail.com 

Mardi 8 mars 2016, Marie-Thérèse Besson sera à Montmorency pour une conférence publique Femme & Franc-maçonne, (tiens, ici pas de « S »), organisée par l’association les Amies de l’Arche d’alliance.
A 20h, 7 rue de la Vérité à Montmorency (95). Réservation et inscription sur conference8mars2016@gmail.com Entrée libre, Accueil dès 19h30.

Jeudi 10 mars Catherine Jeannin Naltet sera à Laval pour une conférence-débat sur le thème La Franc-maçonnerie au féminin, pour quel idéal ?

A 20h, Construction et Multimédia, Place Albert Jacquard, Quartier Ferrie, Laval (53). Entrée libre, dès 19h30.

Samedi 12 mars, à Issy-les-Moulineaux (92) le colloque que nous vous avons présenté hier : Droits des femmes et contenus théologiques : une confrontation inévitable.

Samedi 19 mars, à Laon, opération Temple Ouvert sur le thème de Femmes d’hier, d’aujourd’hui et de demain : réfléchir, agir et transmettre. Venez participer aux travaux des Franc-maçonnes, dans leur temple.
A 14h30, 9 Rempart Saint Just, Laon (02). Entrée libre.

Mercredi 23 mars, Marie-Thérèse Besson sera à Poitiers pour une conférence-débat sur le thème Femme & Franc-maçonne.
A 19h, MJC Aliénor d’Aquitaine, 37 rue Pierre de Coubertin à Poitiers (86). Entrée libre, Accueil dès 18h30. Plus d’infos par Tél. : 06 33 64 52 12

Et enfin le Jeudi 31 mars, Marie-Thérèse Besson sera à Carcassonne pour une conférence-débat sur le thème de la démarche maçonnique : une réponse à nos questionnements.

A 19h, Hôtel Mercure, 18 rue Camille Saint Saëns à Carcassonne (11). Entrée libre dès 18h30

 

Etiquette et Sources : le web GADLU INFO, Hiram Be, etc....

 

POUR REFLECHIR

Philippe Charuel, Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF) qui donnait une conférence à Avignon le mercredi 24 février 2016, a été interviewé par le journal « La Provence« 

Il a entre outre déclaré : « Personnellement, je suis pour l’enseignement du fait religieux dans l’école de la République dès le plus jeune âge. Pour que les enfants aient un tronc commun d’histoire des religions, et que le petit musulman sache qui ont été Avicenne ou Avverroès, qui, à Cordoue au XIIe siècle, a été un fédérateur des communautés, que, sur le plan du vivre-ensemble, c’était quelqu’un d’admiré par tous. Je pense que la franc-maçonnerie a un rôle à jouer dans cet éveil des consciences. »

 

Voir article du Blog la Nostalgie de Cordoue.

 

A LIRE POUR VOTRE WEEK-END 

Le dernier numéro de Franc-Maçonnerie Magazine. N°46 RITES ET SYMBOLES MACONNIQUES 

En Kiosque ou par abonnement. j'y reviendrais.

 

Bon Week End demain la Planche de Théodore.

JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

A propos de l'article d'hier sur la Lettre de Bruno Etienne un lecteur du Blog Chr... Gré... m'écrit que cette lettre a inspirée la création de la GLEFU une obédience sans hiérarchie administrative, sans cotisation simplement des FF et des soeurs fédérés en loges libres et souveraines. Pour ceux que cela intéresse contact possible par le Blog ou sur glefu.org JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Combien d'UB ?

Combien d'UB ?

 

« Soyez conscient élevez votre taux vibratoire, montez sur la montagne »

                                                                                    Omran Mikahaël Aïvanhov.

 

André Bovis chaudronnier originaire de Nice dans les années 1900, est à l’origine de l’unité de mesure qui porte son nom. Il s’agit en fait de l’Ângström. Il a mis au point un biomètre, une échelle de mesure, destinée à quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments.

 

Les radiesthésistes se servent avec leurs pendules de ce biomètre, pour mesurer les énergies. Le pendule requis est généralement en Cristal pur avec une pointe métallique et il est suspendu au moyen d’un ruban en soie de couleur rouge et violette.

 

Bien entendu ces mesures n’ont rien à voir avec la physique traditionnelle, elles dépendant en grande partie de la sensibilité du radiesthésiste.

 

Suivant des principes orientaux, l’énergie vitale est une énergie invisible qui anime tous les organismes vivants. Elle est « Chi » en Chine et « Ki » au Japon, c’est un souffle de vie.

Le Feng Sui est une discipline qui permet de ramener cette énergie universelle vers son habitation et de la faire circuler dans chaque pièce qui la compose.

 

De nombreuses mesures de cette énergie ont été faites dans des lieux sacrés,  des ensembles mégalithiques, des édifices religieux etc…  

 

Il serait intéressant de faire des mesures dans un temple Maçonnique avant l’ouverture des travaux et après l’ouverture des travaux. Permettant ainsi d’apprécier la quantité d’énergie vitale qui circule, dans ces lieux sacralisés.

L’égrégore potentialisée dans la chaîne d’union devant être le point culminant de cette énergie, combien d’UB dans votre Loge ?

 

Peut être que certains d’entre vous se sont livrés à cette expérience aux confins de la magie ?

 

JFG

 

QUELQUES RÉSULTATS OBTENUS PAR ANDRÉ BOVIS 

 

0 : fruits pourris ou conserves de fruits crus

0 : conserves légumes crus, cuits

0 : conserve de poissons, de viandes

3000 : fruits verts vendus aux halles de Paris

3000 : artichauts crus vendus aux halles de Paris

3000 : beurre de 12 jours

Entre 4000 et 6000 : fruits et légumes déshydratés, oeuf de 8 jours

6500 : salade verte ordinaire, petits pois cuits à l'eau, sel de cuisine (frais)

De 6500 à 9000 : poire, pommes, framboises... très fraiches, carottes très fraiches, noix fraiches, blé germé etc.

Combien d'UB sortent de la Colonne d'harmonie ?

 

 -Les sites sacrés de la planète peuvent  vibrer au de là des 500.000 UB (ex: au centre du labyrinthe de la cathédrale de Chartres on trouve une valeur de 4 000 0000 UB)

Labyrinthe Antique, Cathédrale Sainte Cecile à Albi patronne des musiciens.
Labyrinthe Antique, Cathédrale Sainte Cecile à Albi patronne des musiciens.

Labyrinthe Antique, Cathédrale Sainte Cecile à Albi patronne des musiciens.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!
HUMEUR LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE !!!

UN ARTICLE INTERRESSANT ENCORE D’ACTUALITE ?

 

 

Voici un article de Bruno Etienne paru dans le Monde daté du samedi 9 septembre 2000 intitulé « Une franc-maçonnerie ravagée par la démagogie profane » qui nous laissera sans aucun doute songeur…

Bruno Étienne est un sociologue et politologue français né le 6 novembre 1937 à La Tronche (Isère) et mort à Aix-en-Provence le 4 mars 2009. Il était spécialiste de l’Algérie, de l’islam et de l’anthropologie du fait religieux. Il était membre du Grand Orient de France.

 

La franc-maçonnerie est une bien curieuse institution. Elle présente en effet un certain nombre de caractéristiques qui expliquent, en partie, les fantasmes et les interrogations qu’elle suscite depuis sa création en Angleterre entre 1717 et 1723, par des huguenots français émigrés, admirateurs de Newton et manipulés par la Royal Society. Elle se présente comme une société de pensée caractéristique du XVIIIe siècle ébloui par la « scienza nuova ».

Mais elle est plus une communauté pneumatique qu’un club parce qu’elle prétend également assumer la transmission d’une double tradition : celle des maçons « francs » et donc du « mestier », tradition fondée sur l’interprétation du mythe d’Hiram, le constructeur du Temple de Salomon, couplée à l’autre versant du mythe fondateur, la chevalerie templière. L’histoire et l’évolution de cette double fonction permettent de comprendre la crise qu’elle traverse actuellement, surtout en France et plus particulièrement dans le cas du Grand Orient de France (GODF).

Comment a-t-elle pu surmonter toutes les excommunications, condamnations et accusations justifiées ou pas ? Comment a-t-elle pu survivre par-delà ses errements et ses erreurs, ses nombreux avatars et multiples sectes, à tous les régimes politiques, y compris ceux qui l’ont martyrisée ? Certainement pas par ses prises de positions contingentes mais parce qu’elle a d’archétypal et de paradigmatique, c’est-à-dire en l’occurrence ses rites, ses mythes et surtout son système initiatique.

Elle est en effet une des rares sociétés initiatiques qui proposent, en Occident, une voie pour vaincre la mort. Cette méthode particulière est fondée sur le symbolisme et le raisonnement par analogie. Ce sont là ses vraies valeurs universelles qui la rattachent à ce que Jacquart appelle « l’humanitude ».

 

En France, elle a produit deux maçonneries qui cohabitent, volens nolens, depuis trois siècles mais qui semblent sur le point d’éclater aujourd’hui. La première a pour slogan « liberté, égalité fraternité » et entend participer activement à la construction de la société idéale. La seconde a pour devise « force, sagesse, beauté » et préfère travailler à la construction du Temple de l’Humanité à partir de la construction du temple intérieur par la maîtrise de l’ego.

 

L’une est extravertie, progressiste, mondaine ; l’autre est tournée vers l’intérieur, progressive, mystique. Certains ont cru pouvoir, sans schizophrénie excessive, appartenir aux deux tendances. Aujourd’hui, cela ne me paraît plus possible au Grand Orient de France.

 

En effet, celui-ci, en s’appropriant le monopole de l’interprétation républicaine, en s’identifiant à la seule République moniste, en se déclarant le dernier rempart contre la barbarie pluraliste, est devenu un profane qui ne fait que parodier les clivages de la société française. Comme celle-ci, il se raidit dans son incapacité à gérer le nouveau pluralisme culturel et religieux.

 

On trouve donc au sein du GODF des enragés de la République, des intégristes de la laïcité, des « athées stupides », selon la formule d’Anderson, le rédacteur de la première Charte maçonnique, des souverainistes et des fédéralistes minoritaires et même des spiritualistes plus discrets que les haut-parleurs médiatiques.

 

En ce sens, le GODF est un bon baromètre de l’état dans lequel se trouve la société française. Il est donc lui aussi à la croisée d’un cheminement et doit prendre des résolutions drastiques. Soit devenir un club politique comme les autres avec peu de chance de concurrencer ceux qui sont déjà en place si j’en juge par la médiocrité insigne de ses productions publiques.

 

Soit proposer au contraire une réforme radicale qui permette à la franc-maçonnerie de répondre à un certain nombre d’angoisses de nos contemporains sur le plan de la spiritualité par la voie initiatique.

 

L’importance des travaux de recherche des loges, surtout provinciales, qui ne viennent jamais à la surface, me convainc de cette possibilité. Dans ce dessein, il faut renoncer à un certain nombre de pratiques qui ont conduit les obédiences maçonniques à devenir des machineries administratives gérées par des professionnels dont la maîtrise est inversement proportionnelle à leur ego.

 

 

 

Le GODF a étalé sur la place publique ses dissensions autour de six « Grands Maîtres » en moins de dix ans. Cela fait un peu désordre pour une « société secrète ».

 

Mais comment gérer neuf cents loges autrement ? Ce ne sont pas des conventions annuelles, manipulées par des professionnels, qui peuvent prendre des décisions aussi difficiles. Il nous faut donc nous retirer du système.

 

Tout simplement revenir aux Constitutions d’Anderson, à la loge libre (le GODF est une fédération de loges et des rites, pas une institution magistérielle centralisée), en reprenant nos travaux discrets, en étant dans la société civile et non dans l’Audimat, en acceptant la progressivité du parcours pour ensuite, forts des vérités acquises à l’intérieur, les proposer au monde, qui d’ailleurs n’en demande pas tant.

 

Les temps sont sans doute venus de repenser les structures qui ne produisent que de l’entropie et de la gratification de l’ego pour ceux qui veulent être califes à la place du calife. Ce sont d’ailleurs les apparatchiks élus selon un système complexe à plusieurs niveaux qui parlent le plus de « transparence démocratique ». Les temps sont venus parce que, dans le cadre européen, nous ne pourrons plus garder des obédiences nationales. Il faut donc imaginer et constituer d’autres ensembles, par le bas, par affinité, par localisation, par choix réfléchi.

 

Il faut commencer par dissocier la gestion du Grand Orient de France comme association de la loi de 1901 et celle de la progression initiatique.

 

En ces temps de Jubilé où l’on met tout à plat, le GODF pourrait distribuer un patrimoine immobilier excessif aux démunis et permettre ainsi aux frères de revenir à plus de discrétion : nous n’avons pas à nous étaler sur la voie publique, ni à avoir pignon sur rue.

 

Mais les temps sont venus, surtout, de relire notre rituel sur la mort du maître Hiram. Le GODF a atteint ce degré de putréfaction où « la chair quitte les os » et donc pour que « l’acacia refleurisse » et que l’Ordre maçonnique survive, il nous faut renoncer aux structures des obédiences centralisées. Il nous faut renoncer à agir à tout prix pourvu qu’on agisse.

 

Il nous faut renoncer aux déclarations publiques, intempestives, sans effet réel. Il nous faut renoncer à suivre la démagogie profane et audimatiste. Il nous faut reprendre le chemin de notre propre initiation, car seul le progrès individuel de chacun d’entre nous peut contribuer à l’amélioration de la société qui nous héberge.

 

Autrement dit, il nous faut remettre la charrue derrière les boeufs et nous remettre au travail par ascèse et herméneutique. Vivat ! Vivat ! Semper vivat.

 

© Le Monde daté du samedi 9 septembre 2000

Bruno Etienne, franc-maçon, est professeur de sciences politiques à l’Institut universitaire de France.

 

Repris par GADLU INFO.

 

A tous les Frères et Soeurs, qui travaillent dans leur Loge.

 

Cette lettre inspirée du Frère Bruno Etienne, prémonitoire d’une crise qui n’a pas pris corps au GODF, mais a secouée la GLNF qui se targuait d’une différence spiritualiste auto affirmée.

 

Remettre les obédiences à leur juste place : des organismes fédérateurs de Loges garantissant le respect de l’unicité du Rite, de la tradition et l’organisation administrative de la Fédération des Loges, et rien d’autre.

 

Ce n’est pas remettre en cause une hiérarchie administrative ou d’honneur pour ceux qui le souhaite. Mais placer toujours avant la hiérarchie spirituelle, acquise marche après marche, par intensification de la Lumière de la vérité qui mène à l’amour.

 

La recherche de célébrité est à proscrire. Récemment dans la presse, dans la rubrique carnet mondain d’un grand quotidien de province, un Grand Maître Provincial (peut être un futur Grand Maître) faisait paraître un encart informant de sa nomination par son Grand Maître, démontrant ainsi la domination de son Ego.

 

C’est dans la discrétion des Loges que se communique et se transmet l’initiation Maçonnique et non sous les spots des médias. La Franc-maçonnerie ce n’est pas un radio crochet, ce n’est pas « The Voice » ou « Secret Story » !!!

 

A tous les Frères et Soeurs.

 

JFG 

HUMANISME REVUE DU GRAND ORIENT DE FRANCE.

HUMANISME REVUE DU GRAND ORIENT DE FRANCE.

Sommaire
Sommaire

Sommaire

Edito

Edito

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Arcane -XVII-

Arcane -XVII-

ARCANE XVII  La Tour Foudroyée = Pe

 

Symbolisme :

 

Au centre, le rectangle d’OR et les Deux en Un éclatés en deux triangles d’Or, comportant chacun une part deus deux forces, sous l’action de la Force Cosmique, émanant du Macrocosme ; l’ensemble est placé entre deux signes de FEU.

Deux microcosmes symbolisent l’un le Sage, l’autre l’Ignorant. Celui de l’Ignorant est noir, inversé, en mouvement de chute ; celui de du Sage est debout, pointe supérieure vers le haut, au pied de la Tour, clair.

 

Pe le 17, de valeur numérique 80 est le pouvoir créateur de l’être humain , « l’homo faber ». Il a reçu sa part de Lumière, le pouvoir de la parole d’amour, parole consciente. C’est son épée créatrice et pénétrante de chevalier. Pe organe de la parole, crée la matière et le monde. Elle est donc liée au verbe, son support la bouche devient alors organe de l’expression intérieure.

C’est le souffle d’amour.

En Guématria la valeur 80, l’âge de Moïse, l’âge de la rigueur et la puissance spirituelle dominant les impulsions matérielles. C’est l’âge du sacerdoce de la transmission. En tarot de Marseille, ce sont les Etoiles.

Le nombre 17 est quant à lui rattaché à Hermès et sa planète Mercure. Il est la clé de la Table d’emeraude.  

 

Sur le plan de l’Initié :

 

Cette ARCANE montre que le Sage n’a rien à craindre du Feu du Ciel ; il sait qu’il doit en lui-même réaliser une descente aux Enfers pour gagner sa liberté intérieure ; il sait aussi que ce voyage sera sans péril pour lui. Il sait encore que, pour résoudre un problème dans le Monde d’en bas, il est souvent nécessaire de passer par une démarche négative qui le conduira à un objectif positif.

 

Quant au profane :

 

Surpris par des événements qu’il n’avait su prévoir, il est précipité dans l’abîme et y chute misérablement. Sur le plan moral, il chute dans le bourbier de ses habitudes et de ses désirs s’y enlisant totalement.

Son ignorance le conduit tôt ou tard à la ruine tant matérielle que morale ou sentimentale.

 

Synthèse :

 

Marque l’alternative, le choix, dans les valeurs morales. En 5*carte, seule, marque l’indécision, l’hésitation, le doute. Le consultant navigue entre les notions du Bien et du Mal. Anxiété.

 

JFG.

 

Etiquette et Source : (pour les textes en italique) « En quête de la Parole Perdue » de José Bonifacio. Editions Télètes.

Tarot Divinatoire.
Tarot Divinatoire.
Tarot Divinatoire.
Tarot Divinatoire.

Tarot Divinatoire.

DEMAIN NE PAS MANQUER LA LETTRE DE BRUNO ETIENNE ET MON COMMENTAIRE.....

JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le Cloître, Babouins animaux divins escortant la barque des dieux avec le Scarabée symbolisant le Soleil associé au culte des morts. Le corridor qui mène à la Tombe de Ramsès IX-
Le Cloître, Babouins animaux divins escortant la barque des dieux avec le Scarabée symbolisant le Soleil associé au culte des morts. Le corridor qui mène à la Tombe de Ramsès IX-
Le Cloître, Babouins animaux divins escortant la barque des dieux avec le Scarabée symbolisant le Soleil associé au culte des morts. Le corridor qui mène à la Tombe de Ramsès IX-

Le Cloître, Babouins animaux divins escortant la barque des dieux avec le Scarabée symbolisant le Soleil associé au culte des morts. Le corridor qui mène à la Tombe de Ramsès IX-

IMPRESSIONS…

 

Lorsque je « pénaître »dans un édifice sacré, cela résonne en moi, les pierres du temple me parlent.

 

Je me vide progressivement de la pesanteur de mon tellurisme et monte les marches de l’escalier spiralé vers le mystère cosmique.

 

Après avoir courbé l’échine sous le poids des forces matérielles envahissantes, je ressens la légèreté de l’air, qui me porte vers la Lumière qui passe, par les fenêtres de mon âme.

 

Mes sens réagissent c’est comme une intense vibration. Je sais soudain, quel chemin prendre pour rallier l’Orient.

 

Je suis sans crainte, mon tablier, mes gants et mon chapeau me protègent de ces forces dévoilées.

 

Je viens là, ce soir, chercher l’énergie, recevoir et partager la Parole, le Souffle. C’est le temps du rêve, de la révélation, de la fusion, puis je reprendrais le chemin apaisé par l’amour.

 

JFG

 

«  Le temple est comme le ciel dans toutes ses dimensions »

 

                                                                                    RAMSES.

POUR DEFINIR-

Résonance -

Retentissement dans l'Esprit, le Coeur. I.R.M. principe de réalisation d'images dans le corps humain.

 

Résonnance-

Bruit plus ou moins éclatant que l'on distingue en auscultant le corps

Sources: Littré.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage

            FRANCS-MACONS DE LA MER –XVIII- Lapérouse le Bilan de deux ans et demi sur les Mers….

 

Après avoir parcouru pendant deux ans et demi les mers du globe, et avant la disparition des deux Frégates. Lapérouse et son équipe de scientifiques nous ont laissés, des travaux qui nous sont parvenus au gré des escales, par les courriers et surtout par Monsieur de Lesseps qui quitta l’expédition au Kamtchatka.

 Des relevés chronométriques, des observations astronomiques, des relevés géographiques et hydrographiques. Fleurieu de Langle parle de ces travaux.

 

« Je ne puis parler qu’avec étonnement et admiration de l’exactitude des résultats que nous ont donné les distances de la lune au soleil et aux étoiles mesurées avec les cercles de Mr le Chevalier de Borda (…) Nous aurions encore des résultats plus satisfaisants si les cercles avaient été exécutés avec la précision qu’on peut exiger »

 

C’est avec ces informations que l’ingénieur Bernizet, pour la Boussole, et l’officier Blondela pour l’Astrolabe se chargèrent d’établir les cartes.

 

Il nous reste quelques travaux du chirurgien Rollin sur les pascouans et les Hawaïens, sur la physiologie et la pathologie des américains de conception et de la Californie.

 

 A noter le travail du botaniste  La Martinière et du jardinier Collignon, collecteurs de nombreux échantillons de végétaux.

 

Sur le plan économique, des observations concernant le commerce des fourrures, dont les concurrents les plus sérieux étaient les Anglais et les Espagnols. Les Anglais commençait le commerce avec les Russes, alors que les Espagnols étaient déjà bien installés auprès des Chinois.

 

Le commandant de l’expédition fit donc l’acquisition en Alaska d’un chef Tlingit de l’île du Port aux Français, qui convenait parfaitement à ce commerce. Il écrit :

« (…) Une nation qui aurait des projets de factorie sur cette côte comme celles des Anglais dans la baie d’Hudson ne pourrait faire choix d ‘un lieu plus propre à pareil établissement »

 

Ce que pense Lapérouse de la politique et de l’économie a été rapporté par Catherine Gaziello en ces termes/

« A travers ses observations sur la politique et le commerce, Lapérouse apparaît comme un homme ouvert aux Lumières, tout acquis aux libertés qu’elles apportent avec elles. Cependant, il s’intègre uniquement aux courants philosophiques les plus orientés vers l’action et ne développe pas de théorie qui ne trouve une application pratique dans l’organisation d’une société ou d’un gouvernement. Enfin, ses analyses ne le conduisent jamais  à une contestation de l’ordre établi : l’abolition de la propriété privée par l’instauration d’un système de communauté lui paraît condamnable. Quant à la religion, il ne songe pas à lutter contre sa puissance, mais plutôt à l’orienter dans un sens nouveau. C’est donc un point de vue « éclairé », tout autant qu’une documentation sur la politique et le commerce des nations européennes outre –mer que Lapérouse donnait au ministre ».

 

 Que sont devenus la Boussole et l’Astrolabe ? Elles auraient dû êtres à Brest à la fin de l’été 1789…. A suivre.

 

Étiquette et Source : Lapérouse Voyage autour du Monde- Edition de Conti.

FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage

Franc-Maçon de la Mer.

 

Mark Twain de son véritable nom Samuel Longhorne Clemens (1835-1910), ouvrier typographe, imprimeur, journaliste, il a eu une jeunesse mouvementée. En 1757 il rencontre un capitaine de showboat, il décide faire carrière en qualité de pilote sur le Mississipi, profession qu’il exerça jusqu’au début de la guerre de sécession au cours de laquelle il combattit avec une milice sudiste. C’est bien sûr sa qualité d ‘écrivain qui fit sa réputation, avec les aventure de « Tom Sayer » ou celle du « Huckleberry Finn ».

Mark Twain fut initié le 22 mai 1861 dans la Loge « L’étoile Polaire » à l’Orient de Saint Louis dans le Missouri, passé compagnon le 12 juin et Maître le 10 juillet de la même année !!! Il fut suspendu, et réintégré en 1867 et finit par démissionner le 8 octobre 1868.

 

Source : Dictionnaire des Marins Francs-Maçons. Loge de recherche Lapérouse Éditions SPM KRONOS. 

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog