Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
La porte de l'Église du Graal

La porte de l'Église du Graal

MARCHER VERS L’OIE

« Lorsque les pharaons furent identifiés au soleil, leur âme fut représentée sous la forme d’une oie, car l’oie est le soleil sorti de l’œuf primordial. » (1)

Laisser vous guider par l’oiseau vers la fontaine de Sainte Onenne dans la forêt légendaire de Brocéliande, à quelques pas de l’église de Tréhorenteuc, l’église du Graal.

 

Fermez la porte du dehors, la véritable « porte est en dedans.»

 

Suivez la Sainte et ses oies, la femme oiseau, la femme cygne, avatar de la déesse Ana l’initiatrice de la connaissance.

 

JF.

 

 

 

Pour aller plus loin chez vous: Les livres de Jean Markale.

L’église du Graal de Elisabeth Cappelli.

 

Pour aller plus loin dans la Forêt de Brocéliande : Visite Guidée de l’Église de Sainte Onenne, l’Église du Graal avec Elisabeth Cappelli.

 

A Tréhorenteuc La Maison des Sources Adresse : 13 Rue de Brocéliande, 56430 Tréhorenteuc Téléphone : 02 97 93 08 73

 

(1) Dictionnaire des Symboles de jean Chevalier Alain Gheerbrant.

MARCHER VERS L'OIE
MARCHER VERS L'OIE
MARCHER VERS L'OIE
MARCHER VERS L'OIE
MARCHER VERS L'OIE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Logo Google Mail à ne pas confondre avec ....

Logo Google Mail à ne pas confondre avec ....

AU SECOURS GOOGLE EST LÀ !

 

Ne pas louer la déferlante du numérique, vous relègue à coup sûr au coin de votre cheminée, les pieds dans vos charentaises.

Le monde d’Alice au pays des merveilles qui se construit sous nos yeux peut s’avérer à terme une immense prison où les « matons » seront les bras armés des Algorithmes.

 

Le Franc-Maçon ambitionne de s’améliorer et par son exemple d’améliorer la société. Peut t’il toujours s’inscrire dans cette perspective dans un monde de plus en plus asservi aux dieux de la technologie ?

La vitesse des innovations technologiques échappe au contrôle des comités d’éthiques, qui apparaissent comme des comités « Théodule »

La prise de possession de nos cerveaux par les manipulateurs de ces technologies impérialistes, pourrait faire croire à une théorie du complot. Las il paraît que nous sommes consentants.

 

Est-ce la fin de nos différences qui nous enrichissent au profit d’une uniformité, qui sous l’apparence d’une multiplicité nous conduit dans un tunnel obscur, où la Lumière de la Liberté s’affaiblit peu à peu au profit d’un égalitarisme béat, d’une Vérité unique.

 

La résistance à cette involution, régression est t’elle une utopie ou nos enfants seront t’ils des Google men.

Le Franc-Maçon pourra t’il toujours fermer son téléphone portable avant d’entrer dans le temple ?

Le Franc-Maçon pourra t’il dans le silence de sa Loge se débarrasser des oripeaux du numérique qui ne sont que de pâles imitations de l’or spirituel ?

Le Franc-Maçon pourra t’il résister aux idoles humaines, au Veau d’or du numérique, qui l’éloigne de sa recherche de la véritable et grande Lumière ?

Le Franc-Maçon pourra t’il continuer à ne pas prendre les mots pour des idées et n’accepter que ce qu’il comprend ?

Cette montée du transhumanisme ambiant, augmente l’individualisme au mépris de la Fraternité et de l’ouverture du Cœur.

 

Pour aller plus loin dans votre réflexion un texte reçu d’un lecteur du Blog Chr…Mas.. lu dans les Echos. Et deux essais qui éclairent cet impérialisme des algorithmes.

JF.

AU SECOURS GOOGLE EST LÀ !!!

 

Une plongée dans l'univers Google, où se dessine le

futur d'une société « orwellienne ». Un livre coup de-

poing.

 

C'est un livre à charge mais remarquablement argumenté. Dans un subtil

mélange de fiction et d'analyse, Christine Kerdellant dresse un tableau sans

concession du monde que nous prépare Google. Un monde où le Big Brother

imaginé par Georges Orwell en 1949 prend cette fois vraiment corps. L'auteur

met ici en lumière le risque de totalitarisme lié à la puissance planétaire

d'une firme où la surveillance exercée grâce à ses algorithmes sur nos vies

personnelles le dispute à la volonté quasi mystique de ses dirigeants de

 

Google is watching you

 

DANIEL FORTIN

refaire le monde, d'augmenter l'homme ou de faire reculer la mort. Glaçant,

effrayant mais passionnant. En filigrane de ce pamphlet, c'est la question du

type de société que nous voulons qui est posée.

 

Extraits.

Google voyeur : « Le problème de la vie privée n'a pas toujours existé, se

défendent les jusqu'au-boutistes de Google. Ce serait même une invention

récente. Vinton Cerf, l'un des pères fondateurs du Web, désormais "chef

évangéliste de l'Internet" chez Google, a jeté un pavé dans la mare en

novembre 2013 en affirmant que la vie privée était une "anomalie de

l'histoire". Cette figure de l'Internet... raconte que lorsqu'il était jeune, il

vivait dans un village de 3.000 habitants, où il "fallait se rendre à la poste

pour téléphoner" et où "le facteur savait toujours tout sur le courrier de tout

le monde". » Certes, mais allait-il jusqu'à l'ouvrir, comme le fait Google ?

Google docteur : « Tous les grands du Web jouent les docteurs 3.0 et se ruent sur le marché de la santé connectée : 10.000 milliards d'euros en perspective, déjà 100.000 applis médicales pour smartphone. Apple et Google sont bien placés pour en devenir les leaders car ils sont incontournables : les platesformes qu'ils créent sont capables de recueillir toutes les données liées à l'activité physique ou à la santé des clients... Google ne fabriquera jamais lui même le médicament : il préfère vendre ses thérapies innovantes au plus offrant des labos... il veut capter une partie de la valeur ajoutée révolutionnaire. »

Google fait peur : « Que des philistins ou des néoluddites attirent notre

attention sur les dangers de l'intelligence artificielle, on le conçoit. Mais que

des hommes qui ont passé leur temps à promouvoir la technologie [Bill

Gates, Elon Musk, Steve Wozniak, NDLR] affirment que, à partir d'un certain

degré de complexité et d'une certaine puissance, la conscience va émerger

dans les systèmes et dénoncent à l'avance les risques qu'elle fera courir à

l'humanité inquiète davantage. Aucun de ces entrepreneurs ne cite

explicitement Google, mais on sait que le "G" de Gafa est le plus avancé dans

ses recherches et qu'il soutient, de surcroît, le transhumanisme, qui prône la

fusion de l'homme et de l'ordinateur. »

 

Daniel Fortin

 

 

DANS LA GOOGLE DU LOUP

Christine Kerdellant.

 

 

Google se prend pour Dieu : il veut " augmenter " l'homme et tuer la mort... pour les plus riches. Les autres deviendront les " chimpanzés du futur ".

Google considère la vie privée comme une anomalie et la surveillance comme un désagrément inévitable.

Google milite pour la viande sans viande et la voiture sans conducteur.

Google, champion des paradis fiscaux, exerce un pouvoir totalitaire : celui de faire vivre ou mourir les sites internet qui le concurrencent.

Google est le leader de l'intelligence artificielle, qui pourra décréter un jour que l'homme est inutile.

De l'implant rétinien à la puce dans le cerveau, des médicaments bioélectroniques aux manipulations de l'ADN, de l'exploitation des données personnelles à la fin de la vie privée puis la disparition de l'homo sapiens... Google-Alphabet prépare sa mutation de l'univers. Qui l'arrêtera ?

AU SECOURS GOOGLE EST LÀ !!!

 

L’HOMME NU

 

De Marc Dugain et Christophe Labbé

 

On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies.

Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l'ampleur, on découvre qu'il existe un pacte secret scellé par les Big Datas avec l'appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique, est en train d'enfanter une entité d'un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l'Humanité.

La prise de contrôle de nos existences s'opère au profit d'une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les Big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C'est une nouvelle dictature qui nous menace. Une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother.

Si nous laissons faire nous serons demain des " hommes nus ", sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d'agir.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
VITE DERNIER JOUR DES ARTS MAÇONNIQUES !

 

les « Journées Arts Maçonniques, paroles et musiques retrouvées » se dérouleront les samedi 28 et dimanche 29 janvier prochain dans l’Hôtel de la Grande Loge de France, 8 rue Puteaux à Paris

Dimanche 29 Janvier 2017

10h – 11h

16 – De l’atelier à la loge. Conférence-débat. Nathalie Kaufman.

17 – La poésie maçonnique. Conférence-Débat. Joël Gregogna.

18 – « L’épopée des initié(e)s » de Patrick Carré. Poèmes dits par Karine Carlier, Nathalie Mann, Maïté Monceau, Elsa Saladin.

11h15 -12h15

19 – « La conspiration de la tolérance 1 ». Grands textes de la Franc-maçonnerie. Présentation : Raphaêl Aurillac.

20 – « Musique et esprit maçonnique » Concert de musique. Yorgos Delphis.

21 – Performance d’artiste. Réalisation d’un tableau par Gilles Jouanny.

12h30 – 14h30 : Pause-déjeuner – Restauration sur place.

14h30 – 15h30

22 – « Les soliloques du pauvre » – Jehan Rictus. Théâtre. Adaptation de et par Serge Dekramer.

23 – « L’atelier des poètes ». Choix de Poèmes symboliques et maçonniques. Présentation : Jean-Luc Maxence.

24 – « Le cabaret de Louise ». Récital de chansons par Louise.

16h00 – 17h00

25 – Concert de musique. Quintettes pour piano, hautbois, clarinette, basson et cor. Mozart ( KV 452). Beethoven ( Op. 16). Sous la direction d’Alexandre Grandé Prix 15 €. Réservation : GLDF-journées-des-artsmaconniques

26 – « Esotérisme et symbolisme ». Concert chansons de et par Eric Kaija Guerrier.

27 – « Valjean ». Théatre. de et par Christophe Delessart. Mise en scène : Elsa Saladin.

28 – « La conspiration de la tolérance 2 ». Lecture : Les grands textes de la Franc-maçonnerie. Présentation de Raphaël Aurillac.

ENTREE LIBRE ET GRATUITE POUR TOUT PUBLIC

Du 28 Janvier au 28 Février, dans les locaux de la GLDF : Exposition « De Midi à Minuit ». Lithographies numériques de Ciril. K, « La traversée du miroir » Lithographies numériques de Jakin. BD « Sculptures et peintures » de Philippe Druillet

Les JAM remercient tous les artistes, comédiennes, comédiens, musiciennes, musiciens, qu’ils soient francs-maçons ou non, qui ont bien voulu apporter leur talent pour la réussite de cette première édition des Journées Arts Maçonniques.

Contact : jam.prog@orange.fr ou sur la page facebook de l’événement.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

 

Conférences

 

Vu sur Hiram.be

Dans le cadre des Engagements d’Humanisme du GODF, les Loges Messines du Grand Orient de France et l’Association Léon Bourgeois vous invitent à une Tenue Blanche Ouverte le vendredi 17 février à 19h au Temple Lafayette de la rue Devilly à Metz.

Christophe Habas, Grand Maître du Grand Orient de France interviendra sur le thème Le Transhumanisme est-il encore un Humanisme ?

Sur invitation, nombre de places limitées, inscription obligatoire avant le 10 février 2017 à confgodf57@caala.fr

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

 

LE RITE FRANÇAIS DANS LA CHAINE D’UNION

 

Après avoir consacré son numéro de janvier 2016 au REAA, le dossier du numéro 79 de janvier 2017 de La Chaîne d’Union, la « revue d’études maçonniques, philosophiques et symboliques » du Grand Orient de France est cette fois consacré au Rite Français, tradition et modernité.

Alors que la franc-maçonnerie fête le 300 e anniversaire de la création de la première Grande Loge à Londres en 1717, le GODF fête aussi cette année le 230e anniversaire de « l’agrégation » du Rite Français au Grand Orient, lui même né en 1773.

La suite sur Hiram.be

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....
ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

 

UN JEU MAÇONNIQUE SYMBOLES EN COFFRET

 

Un coffret de 21.5x22. Un plateau illustré de nombreux symboles, avec un parcours de 33 cases aboutissant au delta lumineux (dont une case "Départ", 5 cases "Evénement", une case "Cabinet de réflexion", une case "Augmentation de salaire", une case "Vous êtes blackboulé !"). 7 pions : une équerre, un compas, un niveau, une règle, un maillet, une truelle, un ciseau. Deux dés : un dé numérique (portant les chiffres 1, 2, 3, 5) pour déterminer le nombre de cases à parcourir à chaque lancé ; un pyramidé aux faces colorées désignant la catégorie de question à laquelle vous allez devoir répondre, si votre pion se trouve sur une case "Question". 215 cartes "Question" réparties en 5 catégories : rituels, outils et symboles ; ésotérisme ; personnalités ; mythes et fantasmes, arts, histoire. 33 cartes "Evénement" (positif ou négatif), à piocher si votre pion se trouve sur une case "Evénement". Une règle du jeu. L'objectif du jeu "Le Temple secret" est de faire réunir par les participants les sept éléments indispensables à la construction du temple : deux colonnes, un parvis, les trois murs des trois lumières, et un toit. A cette fin, les joueurs (jusqu'au nombre de 7), utilisent des pions avec lesquels ils peuvent circuler à tour de rôle sur un parcours triangulaire de 33 cases, en avançant le leur. Lors du cheminement des joueurs sur le parcours, il leur est possible d'atteindre la case centrale, mais celui qui atteint cette case sans les 7 éléments du temple n'a pas gagné pour autant. Une fois la case 33 atteinte, il doit dans ce cas reculer sur le parcours et le reprendre dans le bon sens lors de son prochain tour. Seul celui qui tombe sur la 33 e case en tirant le bon chiffre au dé et qui dispose des sept éléments du temple est déclaré vainqueur.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

 

 

CONDORCET SUR GADLU INFO

 

Condorcet (1743-1794) : Jean-Antoine-Nicolas Caritat, marquis de Condorcet est né à Ribemont dans l’Aisne le 17 septembre 1743. Membre de l’Académie des sciences de Paris (1769), philospohe et écrivain, il tint la chaire de mathématique au Lycée (1786)

Jean-Antoine-Nicolas Caritat, marquis de Condorcet (1743-1794), était-il franc-maçon ?

 

En savoir plus sur http://www.gadlu.info/macon-celebre-condorcet.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

CONVENT DE LA GLTF

 

Vu sur le Blog La Lumière.

 

Le 14 janvier 2017, le nouveau Grand Maître de la Grande Loge Traditionnelle de France (GLTF), Yvon Couve, 70 ans, a été installé au cours d’une Tenue nationale au Palais des Papes d’Avignon, en présence de dignitaires de la GLDF, du GODF et de la GLTSO. Première interview du nouveau patron de cette petite obédience masculine qui revendique 1700 frères (voir ici l’entretien avec son prédécesseur en 2013).

La GLTF est née il y a quatre ans de la crise de la GLNF. En quoi son existence est-elle toujours légitime?

Nous avons quitté la GLNF, car il nous manquait quelque chose. Nous avions la régularité des travaux, le respect des traditions maçonniques et la pluralité des rites, mais nous n’avions pas l’ouverture au monde maçonnique. Nous recevons en tenue tous les visiteurs qui acceptent de se conformer à nos usages, notamment de proscrire les débats politiques, religieux ou sociétaux.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....
ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

 

 

DIFFÉRENCES DE MAILLETS ?

 

Sur le Blog la Voûte Étoilée

 

La pureté en maçonnerie est un peu comme l'horizon, celui qui croit s'en approcher constate qu'elle se dérobe à sa vue, le plongeant parfois dans une introspection sans boussole...

 

On se souvient de cette sentence, dans tous les sens du terme, de Michel Singer, ancien Grand Chancelier de la GLDF, aujourd'hui membre de la GL-AMF :

"le Grand Orient de France est l'association profane qui ressemble le plus à la franc-maçonnerie"...

Le connaissant, il y avait là probablement une belle part d'humour, mais je peux me tromper. Le problème avec l'humour, c'est qu'il y a toujours une incertitude quant au degré qu'il exprime...

 

Toujours est-il qu'elle a connu un large d'écho dans les années 2010, dans un monde maçonnique électrisé par la décision londonienne de suspendre la reconnaissance de représentativité de la GLNF... L'aubaine paraissait belle pour celles des obédiences qui pensaient, qui espéraient pouvoir récupérer ce sésame de "pureté"...

Du coté de la maçonnerie libérale, cette effervescence était regardée avec curiosité, tant les handicaps des concurrents (GLDF, GL-AMF principalement) étaient lourds... La suite l'a, ô combien, montré !

 

Néanmoins, cette propension à vouloir se considérer comme le plus maçonniquement "pur" est une tendance de fond toujours présente dans le panorama maçonnique, même s'il faut reconnaître qu'aujourd'hui (4 ans et demi après l'Appel de Bâle), cet état d'esprit a perdu sa vigueur pour se confiner dans quelques espaces auto-dédiés.

 

Or, la franc-maçonnerie n'est pas, nécessairement, un lieu de confinement.

 

Lire la suite sur le Blog la Voûte Étoilée.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES .....

 

RÉUNIR CE QUI EST ÉPARS…..

 

Un texte Druidique, Amérindien, Maçonnique, simplement humain ?

 

 

Histoire de l’enfant qui devait reconstruire le monde celtique

 

Un petit garçon de bientôt 12 ans a un père Druide un peu naïf et rêveur qui cherche à unifier les Traditions celto-druidiques pour les rendre plus vivaces et vivantes. Un soir après Samhain, le petit entre dans le bureau de son papa qui cherche vainement apaisement et inspiration par delà les accords de harpe d’Allan Styvell qui résonnent dans la pièce encombrée de livres et parchemins en tous genres. L’enfant qui a, jusque là, passé inaperçu lui alors tire la manche lui disant : "Papa, je veux t’aider !"

Son père, visiblement las, s’aperçoit de sa présence et lui sourit: "Malheureusement non, mon fils, que pourrais tu comprendre, toi qui n’a pas encore été à la glandée ? »

Mais le petit insiste. D’autant qu’il y a là, sur la table en évidence, une feuille avec une carte du monde celtique qui l’attire Voyant cela, le père, un sourire malicieux aux lèvres, prend la carte, avec des ciseaux , la découpe en tous petits morceaux, qu’il lui remet ensuite avec de la colle et un ton condescendant: "Voilà, essaie de reconstruire le monde." Croyant ainsi occuper son fils pour un temps plus qu’indéterminé.

Mais deux compilations d’Allan plus tard, le rejeton revient souriant et triomphant et tend la feuille reconstituée. "Comment as-tu pu faire cela ?" demande le père interloqué.

L’enfant prend alors son air le plus innocent, savourant pleinement sa réussite " Ben c’est tout simple voyons ; j’ai vu que de l’autre côté de la carte, il y avait la figure d’un homme barbu. Ta carte des collèges celtiques moi je ne la connais pas ; mais l’homme, si. Alors, j’ai retourné tous les petits papiers et j’ai d’abord reconstruit l’homme ; puis, j’ai retourné la feuille, j’avais reconstruis la carte aussi." Disant cela le garçonnet reprends la feuille et se concentre dessus pour mieux la lire « Dis Papa, un jour tu m’y emmèneras dans ton pays là ? C’est où ça Comarlia ? C’est loin d’ici ? »

 

Histoire de Gabriel Garcia Marquez, racontée par Adolfo Perez Esquivel à Michel Collon ; retravaillée librement par Brestos

WWW.la-boutique-maçonnique.com

WWW.la-boutique-maçonnique.com

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
UTOPIE ET FRANC-MAÇONNERIE

UTOPIE ET FRANC-MAÇONNERIE

 

Le Franc-Maçon est t’il, un utopiste, un naïf, un rêveur, voir un homme dangereux, quand il se donne pour but de construire ou plutôt de reconstruire, une cité humaine idéale, encore faut t’il définir cette cité, cette Utopia de Thomas More, ce lieu parfait qui n’existe pas ?

 

Le Franc-Maçon à la fois humaniste et spiritualiste vit son initiation dans le réel. Un lecteur du Blog Chr...Mas…propose à notre réflexion un texte de Roger-Pol Droit philosophe, écrivain paru dans les Echos, que j’essayerais d’enrichir après votre lecture, avec le prisme de la tradition maçonnique.

 

JF.

 

INTRODUCTION :

 

L’utopie est de retour. Le terme apparaît, de plus en plus, dans les débats et commentaires. La longue liste des projets qualifiés d'« utopiques » juxtapose, pêle-mêle, revenu universel, fin du capitalisme, vie sur Mars, homme bionique, paix mondiale, développement durable... et quantité d'autres.

« Utopie » sert à déprécier aussi bien qu'à valoriser. On se félicite par exemple que la voiture sans chauffeur, pure chimère hier encore, soit à présent une « utopie en cours de réalisation », rêve devenant réalité. A l'inverse, taxer d'utopie un programme politique revient à le disqualifier : inapplicable, illusoire.

 

Les paradoxes de l'utopie

 

En fait, l'étrangeté de l'utopie est bien d'appartenir aux deux versants à la fois. Irréaliste au regard de ce qui existe, irréalisable même, au premier regard, elle est aussi horizon mobilisateur, folie qui peut finir par se concrétiser, au moins partiellement. « Soyez réaliste, demandez

l'impossible ! » disait autrefois Mai 68. Dans ce slogan, tous les paradoxes de l'utopie se trouvent condensés.

Leur lointaine origine se trouve chez Platon, dans « La République ». Projet : concevoir le fonctionnement de la « cité juste », conforme à l'ordre réel du monde, respectant le Bien et le Beau. Une cité où règneraient définitivement l'équilibre et la vertu, non le désordre et les vices. Où les décisions seraient prises selon la vérité et la raison, non selon les appétits et les intérêts. Bien qu'il ne soit en vigueur nulle part dans le monde des hommes, ce modèle politique constitue pour Platon la véritable réalité, la forme de la société parfaite.

 

Il interdit donc aux philosophes de rester dans leur tour d'ivoire, les exhorte à descendre dans la caverne, à conformer la société au modèle idéal.

Au risque d'échouer, comme lui-même, qui ne parvint jamais à convaincre le tyran Denys de Syracuse. Au risque, surtout, de vouloir façonner à toute force, jusque dans ses moindres détails, une société figée, une vie réglée - de la sexualité à l'éducation, du travail aux loisirs.

En organisant tout, l'utopie développée dans « La République », inaugure, à sa manière, la longue histoire des totalitarismes. Et celle des descriptions minutieuses de sociétés parfaites. Devenue genre littéraire, politique et moral, l'utopie a rempli des bibliothèques.

 

Thomas More, en 1516, forge le mot « utopie » pour dénommer cette île introuvable où vivent, heureux et en paix, des humains qui ont résolu toutes les questions du vivre-ensemble. Ce lieu « qui n'existe pas » (« ou-topos », en grec ancien, signifie littéralement un « non-lieu ») critique évidemment la société réelle. Le procédé sera cent fois repris, de siècle en siècle, notamment par « La Cité du soleil » de Campanella (1623), par Cyrano de Bergerac et ses « Histoires des Etats et Empires de la Lune » (1657), en attendant, au XIX siècle, le phalanstère de Charles Fourier ou le « Voyage en Icarie » d'Etienne Cabet (1842). Point commun : les faits et gestes quotidiens sont prescrits un par un. Alimentation, vêtements, transports, divertissements... rien n'est laissé au hasard. Du rêve, on est passé au papier millimétré !

Car le plus grand paradoxe de l'utopie n'est sans doute pas de vouloir réaliser l'irréalisable. Après tout, ce qui semble impossible aujourd'hui peut très bien ne plus l'être demain... Au cours de l'histoire, d'innombrables mutations techniques l'ont montré. Le paradoxe majeur, le voilà : l'utopie fige l'histoire humaine en voulant la rendre parfaite. Elle prétend détenir la vérité, cherche à tout prévoir, tout régler... et engendre un monde étouffant et cauchemardesque. Si elle se réalisait, cette perfection serait sans liberté ni surprise. Et l'histoire serait morte, puisque rien ne pourrait plus se détraquer.

Faut-il donc jeter l'utopie ? Sûrement pas. Ce serait perdre un moteur

indispensable de l'action. Obnubilée par ce qui est faisable à courte vue, la vie se restreint et s'étiole. Partir à la conquête de l'inaccessible, cultiver « l'esprit de l'utopie » (Ernst Bloch, 1918) est une constante humaine. Mais ne vivre que par et pour l'utopie, en désirant à tout prix la réaliser, c'est s'exposer au chaos, aux catastrophes, aux échecs - autre constante humaine.

Alors, que faudrait-il faire ? Cultiver l'utopie, mais n'en faire qu'un usage modéré, raisonnable et paradoxalement réaliste. ? Inventer l'utopie bien tempérée ? Sans doute. Le problème, chacun s'en rend compte, c'est que

pareille solution est finalement... utopique.

 

Roger-Pol Droit est écrivain et philosophe.Source : Les Echos.

 

La lecture de ce texte peut sembler sonner les glas, de l’espérance d’un monde meilleur, et de « l’Utopie Maçonnique » de la reconstruction d’un monde meilleur, idéal. Sauf que le Franc-Maçon vit dans le monde, il n’est pas un mystique isolé dans le désert ou dans une tour fut t’elle d’ivoire. Il connaît les imperfections de la société et ses propres imperfections. Il accepte sa part d’ombre, en marchant sur le pavé mosaïque, il cherche l’équilibre entre l’ombre et la lumière accessible à sa qualité d’homme.

Il sait que son idéal de perfection ne sera jamais atteint, il n’est qu’espérance sur le chemin, il marche pour faire grossir les vertus qui sont en lui, amoindrissant son Ego en rectifiant sans cesse avec l’Equerre, il connaît la suprématie du compas sur l’équerre.

Ainsi son désir de modifier la société se fait par l’ouverture aux autres, l’acceptation des différences. Son utopie est d’être simplement un homme véritable, avec ses défauts, ses qualités.

La transgression, le risque font partie de sa vie. Il ne cherche pas pour autant à se brûler les ailes. Il sait que le monde ne sera jamais parfait, mais qu’une forme d’harmonie entre les hommes et la nature peut mener à une vie meilleure, qui n’est pas une utopie, tout est une question de degrés d’élévation de sa conscience.

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le Pape et le Grand Maître de l'Ordre de Malte
Le Pape et le Grand Maître de l'Ordre de Malte

Le Pape et le Grand Maître de l'Ordre de Malte

CA VA MALTE !

 

Ca va mal entre les dignitaires de l’ordre de Malte et le Pape Francois. La Franc-Maçonnerie Traditionnelle et Régulière, fait dans ses Loges dites de Saint Jean, référence aux Ordres militaires et religieux. Les deux Jean sont honorés le Baptiste ou le précurseur et l’évangéliste celui de Patmos de l’apocalypse.

L’ordre de Malte tient son origine de la première croisade et de l’ordre des pauvres chevaliers du Christ protecteurs du trésor du Temple de Salomon et des pèlerins sur les chemins qui mènent à Jérusalem.

Ordre hospitalier, l’ordre de Malte est le résultat d’une scission de cet ordre avec les Templiers, on connaît le sort qui a été réservé à ces derniers.

 

De nos jours l’ordre de Malte est une organisation catholique sous la tutelle du Pape, son grand Maître a rang de Cardinal. L’ordre est une véritable Croix Rouge catholique.

La direction de l’ordre est en crise, seulement la direction bien loin des milliers de bénévoles qui soulagent au quotidien nos concitoyens laissés dans la détresse par la déficience des états.

 

Le pape a entamé une véritable et grande remise en ordre de la curie et de l’église, en particulier les finances du Vatican et son bras armé la Banque du Vatican qi a fait l’objet de plusieurs crises dont par le passé sa liaison sulfureuse avec la Loge Maçonnique P2.

Ses prises de position plus progressistes sur la famille, l’homosexualité etc… inquiète les traditionnalistes.

 

Le pape à demandé à l’un des dignitaires de l’ordre de Malte adjoint du grand maître Fra Matthew Festing, l’Allemand Albrescht Von Boesclager de reprendre en main la Banque du Vatican.

 

Le grand maître de l’ordre a limogé son adjoint sous prétexte qu’il aurait favorisé la distribution de préservatifs en Birmanie aux personnes atteintes par le VIH afin d’éviter la contamination, en faisant référence à des recommandations papales. Le Pape François ulcéré a demandé la démission du grand maître affirmant ainsi sa volonté de réformer l’église.

 

A quand la levée de l’excommunication des Francs-Maçons ?

 

JF.

Sources : Tablet Hebdo Britannique et Catholique, La Croix journal Catholique.

CA VA MALTE !

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
SOUFISME ET FRANC-MACONNERIE

SOUFISME ET FRANC-MACONNERIE.

 

Ce sont deux traditions ésotériques, qui présentent pour leurs adeptes, leurs initiés des convergences.

Ainsi René Guénon et Henri Corbin se sont intéressés à cette pensée orientale, que certains date du VIIIème siècle de notre ère, mais que d’autres font remonter bien avant, elle aurait naissance en en Iran. Les Soufis étant alors appelés « Derviches » ce qui signifie pauvres.

 

Ces « Derviches » détachés des biens matériels et amoureux de la Vérité absolue (Haqq) et aussi de la réalité (Haqiqat). Leurs Maîtres enseignaient aux initiés en capacité de recevoir leur enseignement les principes de l’Unité de l’être et les coutumes de la Chevalerie.

 

Ainsi l’on retrouve des « correspondances » entre le Soufisme et l’initiation Maçonnique, réunir le multiple, ce qui est épars dans l’unité, passer du trois au un. Développer les valeurs de la Chevalerie de l’esprit, lever le voile de nos cœurs. Maîtriser nos sens, s’en servir pour contempler et redécouvrir les merveilles de la nature qui sont a portée de nous.

 

Pour le Franc-Maçon en recherche de spiritualité tout est prétexte à des noces mystiques aboutissant à l’harmonie existant en toute chose, la musique, les arts, la beauté en un mot, qui mène à l’union avec l’autre.

 

Le Franc-Maçon est sur la voie de la redécouverte en lui du Divin dont il pressentait l’existence, ce qui donne de l’ampleur à sa spiritualité et met de la joie dans son Cœur.

 

JF.

 

 

POEME SOUFI.

Sache que le monde tout entier est miroir,

dans chaque atome se trouvent

cent soleils flamboyants.

Si tu fends le cœur d'une seule goutte d'eau,

il en émerge cent purs océans.

Si tu examines chaque grain de poussière,

mille Adam peuvent y être découverts...

 

Un univers est caché dans une graine de millet ;

tout est rassemblé dans le point du présent...

De chaque point de ce cercle

sont tirées des milliers de formes.

Chaque point, dans sa rotation en cercle,

est tantôt un cercle,

tantôt une circonférence qui tourne.

 

Mahmûd Shabestarî

Poète soufi, Iran (XIVè s.)

SOUFISME ET FRANC-MACONNERIE
SOUFISME ET FRANC-MACONNERIE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
POURQUOI LA FRANC-MACONNERIE ?

POURQUOI LA FRANC-MACONNERIE ?

 

Cet ésotérisme occidental est un chemin vers la porte du cœur et de l’esprit, pour lever le voile, et gravir les marches du trône situé au dessus du corps, de la satisfaction des sens. Méthode initiatique pour passer de l’avoir à l’être, renoncer au paraître, faire le vide de ses certitudes pour accueillir l’autre, se reconstruire une vie d’homme neuf, véritable.

 

Si l’on cherche une contre culture à l’image du courant des spiritualistes des années 1960-1970, comme Carl Gustave Jung, Mircea Eliade ou encore Henri Corbin, la Franc-Maçonnerie, peut, être une des voies dans cette période désenchantée, une voie qui touche à l’universel capable de réunir ce qui est épars. C’est un ésotérisme occidental a portée de la main et du cœur du cherchant, un sens pour une vie bonne et vraie.

 

Pierre A Riffard commence son dictionnaire de l’« Esotérisme » par cette interrogation : « Comment peut-on s’intéresser à autre chose qu’à l’ésotérisme ? Nous vivons dans un champ où bataillent lumières et ténèbres. Les lumières aveuglent : on ne voit rien ; les ténèbres confondent : on ne voit rien. Comment voir, pourquoi ces lueurs, pourquoi ces ombres, pourquoi ce jeu de blanc et noir ?

D’où vient la jouissance lorsqu’on reconnaît les choses ? Les événements se succèdent en cyclones, les êtres passent en rafales. Le monde joue-t-il à n’être et n’être plus ? »

 

Au milieu de cette barbarie qui se réveille, il y a une voie de renaissance universelle spirituelle : l’ésotérisme. L’un de ses rameaux vivants est la Franc-Maçonnerie. Cette fille des Lumières, parle à ce qu’il y a de plus profond, de plus intime, de plus vrai en nous.

 

Elle partage, avec sa mère l’ésotérisme huit invariants qui sont selon Pierre A Riffard : « L’impersonnalité des auteurs, l’opposition entre profanes et initiés, le subtil, les correspondances, les nombres, les sciences occultes, les arts occultes, l’initiation. »

 

Alors pourquoi pas la Franc-Maçonnerie pour donner un sens véritable à sa vie ?

 

JF.

POURQUOI LA FRANC-MACONNERIE ?

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
AU PINACLE OU SOUS LE BOISSEAU

AU PINACLE OU SOUS LE BOISSEAU

 

Il y a quelques jours j’évoquais le « Courage Maçonnique ». Laurent un lecteur du Blog, me renvoya dans mes vingt deux aurait dit un rugbyman, en me faisant remarqué qu’à l’aune de ses expériences vécues je portais mes Frères au Pinacle, diable !

 

Et pourtant Laurent mettait je pense le doigt ou cela fait mal. J’ai comme lui malheureusement constaté que des Frères se laissaient porter au Pinacle du Temple, cette partie la plus élevée du Temple de Salomon, celle où Jésus fut tenté par le démon.

 

Mettre au Pinacle un ou des Frères serait faire une œuvre démoniaque, flatter l’Ego, conforter l’ambition qu’ils ont eu tant de mal a combattre.

 

Combien de félicitations de congratulations après la lecture d’une belle planche. Le Rite Ecossais en particulier et je crois les autres Rites Maçonniques en général, recommandent de ne pas féliciter un Frère conférencier pour son travail accompli. « Ce qui pour le profane est un exploit est pour le Franc-Maçon le simple accomplissement de son devoir. » Nos Frères opératifs ne se félicitaient pas après la pose de chaque pierre, le chantier se serait transformé en une vaste basse cour ! Et pourtant il y avait sûrement quelques beaux coqs emplumés.

 

Au terme de la lecture d’une planche, le simple silence ou quelques notes de musique sont le salaire du Frère conférencier. Les félicitations trop appuyées flattent l’ambition et l’Ego du Frère.

 

Et pourtant il ne faut pas faire de confusion entre les Frères et la noblesse de l’institution, les Francs-Maçons sont des hommes avec leurs faiblesses et leurs forces, ils sont des cherchants sur la voie initiatique.

 

Il ne faut pas mettre sous « le boisseau » ce qu’il peut y avoir de plus beau en l’homme, en s’inspirant des traductions des évangiles de Luc ou Mathieu :

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une hauteur ne peut être cachée. Quand on allume une lampe ce n’est pas pour la mettre sous le boisseau, mais sur son support et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison (...) Ne les craignez donc pas ! rien n’est voilé qui ne sera dévoilé, rien n’est secret qui ne sera connu. Ce que je vous dis dans l’ombre, dites-le au grand jour, ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les terrasses ».

 

Autrement dit, ne cachez surtout pas la Lumière apportez la, expliquez-la à tous ceux qui ne la comprennent pas, vous ferez œuvre d’amour fraternel, pourvu que vous fassiez avec humilité, sans ostentation.

 

JF.

AU PINACLE OU SOUS LE BOISSEAU

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE COURAGE VERTU MACONNIQUE

LE COURAGE VERTU MACONNIQUE.

 

Combattre avec courage l’ignorance et le fanatisme pour que la Lumière apparaisse au cherchant et quelle rayonne sur le plus grand nombre, « pour garantir à tous cette Liberté…. »

 

Ce n’est pas parce que les ténèbres semblent envahir notre belle planète qu’il ne faut pas les combattre, la peur de l’autre ne peut être une ligne de vie. Apprendre à ne pas recevoir toutes les idées pour véritables sans les avoir passées au tamis de notre réflexion et de nos connaissances, sans être convaincu en conscience qu’elles sont porteuses d’amour fraternel, seul ciment pour construire une humanité plus belle pour tous, savoir écouter, comprendre avant de rejeter en conscience, garder avec volonté cette attitude en toutes circonstances.

 

Le dernier numéro de Points de vue Initiatiques la Revue de la Grande Loge de France est à ce titre exemplaire. Sous le titre : d’Islam et Franc-Maconnerie il donne la parole, qui semblait perdue à quelques représentants de l’Islam qui éclairent une vision de cette Religion vouée aux gémonies par ses opposants. C’est donc avec un courage maçonnique que leur ait donnée cette parole si chère aux Francs-Maçons.

 

C’est un voyage au cœur de l’Islam ésotérique que nous propose ce numéro que je qualifierais de régénérant. Une découverte pour certains, un moment où le souffle de l’amour se propage pour d’autres. De beaux témoignages ruisselants d’or spirituel, qui repoussent la haine de l’autre.

 

Une rencontre de l’Orient et de l’Occident dans l’arbre de la connaissance qui mène aux plus hautes sphères de la spiritualité. Un message de la force de l’espérance d’atteindre par notre volonté la connaissance but sur le chemin de la réconciliation universelle des hommes porteurs d’humilité et de tolérance, mot que nous avons de plus en plus de mal a prononcer dans un monde ou le rejet de l’autre fait grossir la haine et la vengeance voilées par la peur. « N’ayez pas peur ! »

 

Ces témoignages nous éclairent sur les ésotérismes de l’islam : le Soufisme, la gnose Chiite de Henri Corbin qui à l’époque pouvait en parler librement, comme la Chevalerie Spirituelle de la Perse.

 

Nous sommes loin du temps ou à ALEP s’ouvraient les premières Loges Maçonniques de la région, et pourtant la tradition se perpétue dans le cœur des hommes courageux. La Franc-Maçonnerie poursuit son but de combattre avec courage l’ignorance et le fanatisme pour faire triompher la nouvelle loi d’amour.

 

JF.

 

Note : Procurez vous d’urgence ce Numéro 182 de Points de Vue Initiatiques en vente libre renseignements sur le site www.gldf.org

Au sommaire :

 

Edito de Robert de ROSA

 

Hommage à Malek Chebel « défenseur de l’Islam des Lumières »

 

THEME

 

L’Islam humaniste par Christian Lochon (histoire)

 

De L’islam à La Franc-Maçonnerie par Ahmed Taktak

 

Moi Musulman pourquoi j’ai prêté serment sur la Bible par Youssouf C

 

Islam et Laïcité par Béchir Chebbah

 

INVITES

 

D’Idris de Vos : « L’amour en recours contre la violence »

 

Inès Safi entretien avec Robert de Rosa

 

Abdennour Bidar entretien avec Robert de Rosa

 

Abir Nasraoui entretien avec Patrick Vidal

 

L’Esotérisme Shî’ite de Jean Michel Cros

 

Voie Soufie et Voie du Rite Maçonnique par Bernard Gerke

 

La traduction, voie de passage de l’Orient à l’Occident par Jean –François Maury.

 

Franc-Maçonnerie en terre d’islam par Philippe Solnat

 

ARRÊT SUR IMAGES

 

Superbes calligraphies de Najib Chergui-Darif Calligraphe Imprimeur.

 

LE COURAGE VERTU MACONNIQUE

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog