Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
ABBAYE DE SENANQUE

ABBAYE DE SENANQUE

LE PARFUM DE LA LAVANDE

La lavande de l’Abbaye de Sénanque et celle de Tibhirine, de l’Atlas, ont le même parfum, celui de l’universelle espérance de paix et d’amour.

Ils étaient sept, mais ils sont des milliers à croire à l’amour universel, fraternel. Christian de Chergé l’un des moines martyrs cistercien de la stricte observance, s’inscrit dans la descendance des pauvres chevaliers du Christ, protecteurs de la liberté et de la tolérance.

 

Les Francs-Maçons en général et ceux du Rite Ecossais Rectifiés en particulier puisent dans la fontaine templière, la force pour faire régner l’amour du prochain, sans distinction de couleur de peau ou de religion, c’est leur joie !

 

Les musulmans reconnaissent en Jésus Sidna Issa « le verbe de Dieu ». Les humbles moines de l’Atlas, ne furent porteurs que de paroles d’espérance universelle. Les Francs-Maçons ouvrent le livre au prologue de Jean.

 

Le garde champêtre Mohamed donna sa vie pour sauver Christian l’irréductible de l’amour fraternel, Mohamed sans l’avoir appris connaissait la parole de Jean : « Il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime. »

Chrétiens, Juifs, Musulmans, Francs-Maçons préfèrent avoir la gorge tranchée que de…. Ils sont les pèlerins de la connaissance, chercheurs de la Vérité.

 

Si vos pas vous mène dans le Luberon terre de soleil, à l’écart du tumulte respirez le parfum de la lavande de Sénanque elle enivre d’amour universel.

 

JF.

monastère de Tibhirine

monastère de Tibhirine

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Télé Réalité

Télé Réalité

QUELLE LUMIERE ?

 

Dans une société ou réussir sa vie c’est devenir riche, mais surtout célèbre, le Graal est la lumière médiatique. Comme si la lumière des médias voulait se substituer à la véritable Lumière celle qui vient de l’intérieur.

 

Les hommes et les femmes en recherche de reconnaissance, se précipitent chez le tatoueur, pour mettre en valeur leur corps, l’exposer au regard des autres. Le tatouage est censé exprimer leur identité. S’il est des tatouages ancestraux ritueliques qui sont de véritables totems. Il ne s’agit là bien souvent que d’un cri, d’un appel, voyez, regardez, « je suis là » différend mais aussi comme vous.

 

La télé réalité envahi les écrans, la lumière crue des spots, donne l’illusion de la Lumière, sitôt l’écran éteint, les participants au show plongent dans les ténèbres. Cette lumière, créée par l’homme pour mettre en valeur les faiblesses du corps, les parts d’ombres, les faire grossir. Sont autant de souffrances morales pour les joueurs. Cette lumière fait miroir sur nous, révèle notre matérialité la plus basse, les spectateurs romains lors des jeux du colisée devaient ressentir les mêmes sentiments.

 

Cette illusion de mise en valeur sous cette lumière artificielle, se justifie par une sorte de rationalité, exprimée dans un tumulte de sons et d’images, faire croire que nous sommes cela, rien que cela.

Cette quête éperdue de la recherche de soi, par l’exposition permanente de notre corps sous la lumière est pourtant vaine, cette lumière glisse sur les corps et s’évanouie en nous laissant au mieux perdus, sans repères au pire dans un état dépressif, un manque.

 

La véritable Lumière, celle qui illumine, qui émerveille est à l’intérieur, comme la porte. Celui qui fait l’apprentissage de soi, aperçoit, puis capte cette Lumière qui s’amplifie de plus en plus en lui et finira par sortir de lui, pour rayonner dans le monde. Il est des tristesses dans les regards laissées par les artifices, comme il est des forces, des énergies qui nourrissent l’amour de soi et des autres. C’est alors que la grande Lumière commence à paraître.

 

JF.

QUELLE LUMIERE
HUMOUR 

Planter des graines et les voir grandir.

QUELLE LUMIERE

Voir les commentaires

Publié le par YaKa

Voir les commentaires

Publié le par FR2

Cet article est reposté depuis Blog de la R:.L:.Francois RÁKÓCZI II.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE FRANC-MACON ARCHITECTE DE LA BEAUTE
LE FRANC-MACON ARCHITECTE DE LA BEAUTE

 

Le Franc-Maçon s’oblige à agir en toutes circonstances avec Force, Sagesse et Beauté. Si la Force exprime sa volonté intangible de parvenir à faire régner la Sagesse, la Beauté vient couronner l’ensemble. La contemplation du beau, l’âme des mots, des signes mystérieux, s’incarne dans l’expression des sentiments lisible sur le visage des Frères. Leurs yeux brillent de l’amour fraternel qu’ils projettent, comme des éclairs de Lumière dans le monde qui les entourent, pour que l’esprit domine la matière en tout lieu.

Le Frère Claudius nous fait don de ce texte flamboyant sur la beauté, musique harmonieuse des mots qui pénètrent au plus profond de notre intimité, cette conversion au beau fait partie de la construction de son temple intérieur siège de son âme.

 

JF.

 

                BEAUTE

Harmonie en accord des parties ; équilibre en compensation des forces, proportions ou rapports mesurables ; rythme ou alternance cadencée des valeurs fortes et des valeurs faibles ; grâce ou expressions de l’amour ; force ou expressions de la virilité, - tels sont les principaux éléments de la beauté.

 

Notion complexe que nous forgeons avec le meilleur de nous mêmes comme le vrai et le bien. Avec eux en effet, le beau constitue l’idéal, fleur sublime de l’âme humaine. C’est dire que le réel n’est pas beau par lui même, c’est nous qui l’embellissons ; nous projetons en lui notre idéal de beauté ; il ne nous fournit que des éléments, des matériaux, à nous de les grouper, d’en êtres les architectes.

Tout artiste, tout contemplateur même est créateur de beauté. La beauté même dans la nature, est donc un produit de l’art.

 

Il faut être artiste pour sentir la poésie d’un coucher de soleil, en réalité comme en peinture ; on le sent même d’autant mieux en réalité que l’on apprécie les paysages.

 

Il y a donc des degrés dans la beauté, mais ces degrés eux aussi sont en nous. Ils varient avec notre goût, notre culture esthétique. Plus l’on embellit son âme, et plus on embellit la nature, et même les œuvres d’art que l’on contemple ou que l’on créé. Voie et entendre ne suffisent pas. L’essentiel est de sentir, de penser, de savoir comprendre de comparer, de juger.

 

C’est avec toute son âme, même avec tout son être, que l’on doit vibrer devant la beauté. Non seulement vibrer, mais s’enthousiasmer. Or l’enthousiasme, comme l’admiration est une forme d’amour.

 

Il faut aimer la beauté pour la comprendre. Il faut la comprendre pour l’aimer. Il faut connaître les rapports d’une œuvre d’art avec la vie et l’esprit de son auteur, l’époque à laquelle il a vécu, les influences qu’il a subies.

 

Aussi l’initiation à la beauté est – elle sans fin. Quel magnifique emploi de ses loisirs a perfectionné sans cesse sa culture, et son goût esthétique.

Et quelles joies toujours plus riches et plus pures !

Enfin quelle imprégnation de tout son être, plus on s’imprègne de beauté, et plus on vit en beauté autrement dit en sagesse. Car la beauté rejoint la sagesse par l’entremise de la grâce, signe à la fois de beauté et de bonté.

 

Charles Henrich 1945.

LE FRANC-MACON ARCHITECTE DE LA BEAUTE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LA MORT VERTUEUSE DU FRANC-MACON
LA MORT VERTUEUSE DU FRANC-MACON

 

On a coutume de dire que la philosophie est une école de sagesse. Que son but est d’apprendre à mourir ou à admettre sans souffrance morale l’idée de la mort, s’y préparer. D’autres voient dans la philosophie un enseignement pour mieux vivre, bien vivre accéder à « la vie bonne » dirait Luc Ferry.

Pour les Soufis adeptes de l’Islam ésotérique la mort est simplement le transfert d’un état à un autre.

 

 

La mort envisagée sous le prisme Maçonnique est un passage qui fait partie des invariants ritueliques. La mort pour le Franc-Maçon est delà d’une fatalité, c’est une propédeutique. Car si chacun sait que dès le jour de sa naissance il devra un jour mourir, c’est facile à dire, mais pas toujours a accepter pour soi même et pour ses proches. « Encore un jour, encore une heure dit clairement celui amoureux de la vie veut repousser l’échéance.

 

Le Franc-Maçon lui est volontaire pour la mort, je parle de cette mort initiatique préalable à une régénération. Mais le Franc-Maçon n’est pas dans un processus sotériologique, il n’attend pas de récompense pour demain, pour après. Il veut de sa libre volonté mourir maintenant tout de suite, le temps presse aux préjugés du vulgaire, à une certaine forme d’existence dominée par le physique, le matériel. Il veut avoir un accès à la connaissance et la lumière, vivre une existence plus spirituelle, plus humaine. Pour lui la mort est une épreuve, un sacrifice pour retrouver son soi véritable, ce sacrifice est aussi dédié aux autres.

Ce symbolisme rituelique de la mort permet à chaque fois d’augmenter la distance entre lui et la matérialité, par une élévation joyeuse, il est de plus en plus radieux, il touche au sublime de la sagesse, il est libre.

 

JF.

LE COMPLOT ET E. MACRON

LE COMPLOT ET E. MACRON

 

LA FRANC- MACRONNERIE AU POUVOIR.

 

Comment ne pas comprendre comment et pourquoi Emmanuel Macron est arrivé au pouvoir !

 

Ah bon sang ! Mais c’est bien sûr, une histoire « de chouette », de « Triangle », de « Pyramide ». C’est clair la fausse destruction des Tours Jumelles, la Joconde, Dan Brown, la gestuelle de Marine Le Pen. Comment j’ai pu passer à côté de tout ça c’est la faute aux Francs-Maçons tapis dans l’ombre de la pyramide du Louvre. D’ailleurs n’est-ce pas dans la Cathédrale d’Amiens qu’il y a un Grand Labyrinthe encore un indice qui ne trump pas.

Il se dit aussi que la nuit précédant l’élection finale en Bretagne on a vu des Korrigans bourrer les urnes, c’est pour ça que dans l’ouest il a fait un gros score électoral. Vous voyez c’est clair.

 

JF.

 

PS : Tout ceci bien sûr est parfaitement vrai, comme vous l’avez compris.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE FRANC-MACON S'EMERVEILLE !
LE FRANC-MACON S’EMERVEILLE !

 

Le Franc-Maçon est un naïf, un utopiste qui veut absolument que la paix soit sur la terre, la joie dans les cœurs, que l’amour règne parmi les hommes.

Il a une tendance fâcheuse à aimer son prochain, à ne voir en lui que le bien, à pratiquer une saine tolérance, a préféré le pardon à la vengeance. A s’émerveiller encore et toujours, la preuve on rencontre dans les loges des apprentis qui ont l’âge d’être grand père.

 

 

Je vous propose en ce début de semaine quelques recommandations et textes pour s’émerveiller ensemble.

 

Oui je sais votre esprit est déjà plein comme une tasse, il déborde comment pourrait t’il encore s’émerveiller ? En gardant l’œil du nouveau né, et tout regarder comme la première fois, refaire le tour de votre jardin tous les matins, observer la courbure du brin d’herbe qui plie sous la perle de rosée, vous arrêter sur un banc pour regarder le soleil rougir la mer à l’horizon et s’étonner comme un enfant. Ne pas craindre d’être déçu quand la mer se retire, elle reviendra, elle n’a pas fondu, comme disait mon petit fils, elle est partie en voyage.

Ne pas s’habituer, toujours savoir que le meilleur reste à venir. Comme le dit si bien Albert Camus en parlant de l’existence : « Ce n’est plus d’être heureux que je souhaite aujourd’hui, mais seulement d’être conscient. »

 

JF.

 

Quelques lignes pour émerveiller votre semaine.

 

Sois heureux un instant. Cet instant, c’est la vie.

 

Omar Khayyan.

 

La vie n’est pas un endroit particulier ou une destination-la vie est un chemin.

Vous avez rendez-vous avec votre vie dans le présent.

Si vous ratez ce rendez-vous, vous risquez de rater votre vie.

En nous établissant dans l’instant présent, nous pouvons voir toutes les beautés et les merveilles qui nous entourent. Nous pouvons êtres heureux simplement en étant conscients de ce qui est sous nos yeux.

Si une trop grande indulgence à l’égard du plaisir apparaît comme nuisible, l’expérience de la joie et du bonheur fonde en revanche notre bien être-être physique et spirituel et oriente notre cheminement sur le sentier de la pratique.

 

Thich Nhat Hahn.

LE FRANC-MACON S'EMERVEILLE !

 

Parmi une myriade de grands auteurs dont l’œuvre compose le patrimoine culturel de l’Iran, Omar Khayyâm est l’un des plus populaires, en tout cas le poète persan le plus lu à travers le monde. Cette large audience, le sage Nichâpour la doit d’abord au poète irlando-britannique Edward Fitzgerald, qui le premier , en 1859 , en adaptant ingénieusement les Robîyât en vers anglais, fut à l’origine de sa consécration en dehors de son pays natal… Une belle façon de redécouvrir et d’apprécier la rationalisme teinté de pessimisme de Khayyâm, son « son indifférence à la foi et au doute. » et ses vibrants appels au carpe diem.

 

Extrait de la note de l’éditeur.

LE FRANC-MACON S'EMERVEILLE !

 

Le vénérable Thich NHAT HANH, maître bouddhiste vietnamien, est une figure majeure de la spiritualité mondiale. Ses actions pour son peuple ont conduit Martin Luther King à soutenir sa candidature pour le prix Nobel de la paix en 1967. Réfugié politique en France depuis 1972, il a fondé le " Village des pruniers ", une communauté où il anime des séminaires.

Vous avez l'impression de ne pas avoir suffisamment confiance en vous ? De manquer parfois de recul face aux épreuves du quotidien ? Et si certaines de vos blessures d'enfant vous empêchaient de vous construire sereinement ?
Thich Nhat Hanh nous aide grâce à des exercices de respiration, de concentration et de méditation à apaiser la colère, la peur, la tristesse qui hantent encore nos vies d'adulte, et à les transformer en une force de réconciliation et de compassion.

" Avec ce livre complété par des récits de vie, Thich Nhat Hanh prouve une nouvelle fois que le bouddhisme est un moyen de développement personnel. "

 

NOTE DE L’EDITEUR.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE A PARIS
CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE A PARIS

CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE A PARIS

DE L’ARCHITECTE

 

Nous sommes tous des architectes terrestres, depuis notre cousin qui aménagea la première caverne, à l’architecte contemporain qui aménage notre espace urbain. Noé le premier architecte naval, manieur de la Royale Hache, Imhotep le constructeur de la 1ère pyramide vers 2800 AV JC, en passant par Vitruve le génial Romain, et pour nous Francs-Maçons Hiram l’architecte du Temple de Salomon et son héritier sur la planche à tracer Villard de Honnecourt dont les célèbres carnets ont servis de plans pour les cathédrales.

 

L’architecture terrestre remplie notre espace, en s’inspirant des merveilles de la nature, conçues par un Grand Architecte de l’Univers, l’architecte céleste, mystérieux, inconnaissable, au nom imprononçable, mais dont nous ressentons le souffle de l’unité en nous.

Chaque jour nous essayons de contribuer a parfaire cette construction avec nos moyens, en réalisant pierre après pierre en nous le grand œuvre, pénétrant à l’intérieur de nous même, dans les ténèbres de l’œuvre noire, puis le maillet et le ciseau en mains l’œuvre blanche surgie, le compas ouvert trace l’amour de l’œuvre rouge.

 

Bossuet méprise l’homme ou plutôt sa partie corporelle, il ne voit en l’homme que la grandeur de son devenir après la mort : « Ô âme console toi, si ce divin architecte… laisse tomber pièce à pièce ce vieux bâtiment de ton corps. » Le Franc-Maçon lui cherche à construire un homme harmonieux de corps et d’esprit, avec ses qualités et ses défauts il s’inscrit dans le cosmos à sa place, l’espérance du Franc-Maçon est réalisable dans le présent, celle de Bossuet dans le futur.

 

Le Franc-Maçon est le constructeur, l’architecte de sa vie, en se saisissant de l’Équerre et du Compas, peu à peu l’on voit grandir son temple intérieur, dont la lumière passe à travers les vitraux de ses yeux, cette lumière qui grandit sans éblouir ses Frères, mais le rend de plus en plus radieux. C’est le grand mystère de sa régénération.

 

JF.

 

Pour aller plus loin dans la connaissance des grands architectes : Une expo à Paris à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine 1, Place du Trocadéro 75116 PARIS.

https://www.citedelarchitecture.fr/


Aux siècles derniers, l’Architecte prenait la pose. L’exposition « L’Architecte. Portraits et Clichés » proposera aux publics une collection séduisante de figures d’architectes, du Haut-Empire à la fin XXe siècle.

Elles représenteront l’histoire d’un métier qui n’évolue pas qu’au rythme des progrès de l’art, comme en témoignerait une galerie de portraits de grands médecins ou de musiciens, mais selon ses propres mues. Maître-artisan, stéréotomiste, utopiste, « maçon qui parlerait le latin », penseur social, artiste, bâtisseur de villes, l’architecte a occupé des positions bien différentes et cette évolution se poursuit. Sur l’échiquier social, il ne se déplace pas en ligne droite mais comme le Fou ou le Cavalier. L’exposition s’achève avec un beau portrait posé de Claude Vasconi…

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL
HUMOUR ! LEXIQUE ELECTORAL.

L’ordre dans le désordre. Avec mes excuses anticipées pour cette Métonymie (1)

Élection : Réunion dominicale autour de l’urne.

Vote : Acte citoyen, pour, contre, blanc, nul, issu du résultat des sondages.

Candidat : Personne invisible pendant 5 à 7 ans, que l’on retrouve le dimanche matin au milieu du marché tout sourire, ouf (Stopper l’alerte enlèvement)

Programme : Ensemble de promesses qui n’engagent que ceux qui y croient.

Jeu électoral : Pour sa réussite il faut être nombreux.

1er Tour : Vote pour.

2ème Tour : Vote contre.

3ème Tour : n’existe pas, non mais c’est sérieux !

Droit de Vote : Tout le monde le veut, et après 50% s’en serve.

Élu : Candidat gagnant, qui va directement à la chambre, quand vous aller au travail.

Perdant : N’a rien promis qu’il ne pourrait pas faire. (Relire le mode d’emploi)

Sanction électorale : remontrance infligée aux candidats perdants.

Sondage électoral : Aller au fond des choses pour observer la surface.

Proportionnelle : Il y a du gâteau pour tout le monde.

Majoritaire : On tire au sort celui qui à la fève a gagné, il y a aussi une reine, et rien pour les autres.

Isoloir : Endroit où l’on se cache pour voter de crainte d’être vu.

Abstention : Drôle d’attitude de refuser un droit.

Devoir électoral : Drôle d’attitude de le faire si ‘on n’y croit pas.

Vote Blanc : Raciste ! Pourquoi pas noir ?

Vote Nul : C’est nul !

Contre Vote : N’existe pas, s’abstenir !

Militant : Ne pas confondre avec militaire, il travaille sur les marchés le dimanche et la semaine fait du porte à porte pour vendre des promesses.

Meeting : Émeute de militants convaincus, se munir de drapeaux, de pancartes, de slogans, de baskets, éviter les jeunes enfants qui pleurent, ne pas oublier son porte monnaie.

Démocratie : Meilleur système connu quand on essayé les autres.

JF.

(1) Métonymie : Figure de style qui remplace un concept par un autre avec lequel il est en rapport par un lien logique. La cause par l’effet, le contenant pour le contenu.

ACTUALITES
HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL

Sur l’hebdo LE POINT et Hiram-Be

Une plainte maçonnique contre "frère" Mélenchon ?

EXCLUSIF. Au sein du Grand Orient, certains jugent que le refus de donner une consigne de vote est incompatible avec les valeurs de la franc-maçonnerie.

PAR MÉLANIE DELATTRE ET CLÉMENT FAYOL

 

Le silence de Jean-Luc Mélenchon fait débat rue Cadet, au siège du Grand Orient de France (GODF). D'après les informations du Point.fr, une plainte serait sur le point d'être déposée auprès de la chambre suprême de justice maçonnique, l'instance juridique du Grand Orient, par une loge de l'organisation. Objectif : sanctionner la position ambiguë du leader de La France insoumise, jugée incompatible avec les valeurs de la franc-maçonnerie.

HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL

SUR HIRAM BE

 

CE QUE LA RÉPUBLIQUE DES DROITS DE L’HOMME DOIT AUX FRANCS-MAÇONS

Dans la presse

Pour, selon le Journal de Saône et Loire lejsl.com, « commémorer le tricentenaire de la naissance de la franc-maçonnerie », les loges du GODF de Mâcon Les Arts Réunis et Le Pavé Mosaïque recevront ce vendredi 5 mai Emmanuel Pierrat qui présentera une conférence sur le thème Ce que la République des Droits de l’Homme doit aux Francs-Maçons


En savoir plus sur http://www.hiram.be

HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL

 

VU SUR GADLU -INFO

 

 

L’auteur de ce beau poème est » Yves Duteil «

Pas surprenant, n’est-ce pas ?

Quelle extraordinaire et belle comparaison entre le verbe » avoir » et le verbe » être » le tout en poème. Il faut pour si bien réussir une telle présentation être un expert de la langue » Française « … » chapeau » !

Loin des vieux livres de grammaire,

Écoutez comment un beau soir,

Ma mère m’enseigna les mystères

Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,

Il est deux verbes originaux.

Avoir et Être étaient deux frères

Que j’ai connus dès le berceau.

Bien qu’opposés de caractère,

On pouvait les croire jumeaux,

Tant leur histoire est singulière.

Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu’Avoir aurait voulu être

Être voulait toujours l’avoir.

À ne vouloir ni dieu ni maître,

Le verbe Être s’est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque

Et faisait un grand numéro,

Alors qu’Être, toujours en manque.

Souffrait beaucoup dans son ego.

Pendant qu’Être apprenait à lire

Et faisait ses humanités,

De son côté sans rien lui dire

Avoir apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes

En avoirs, en liquidités,

Pendant qu’Être, un peu dans la lune

S’était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire

Lorsqu’il se montrait généreux,

Être en revanche, et c’est notoire,

Est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe Affaires.

Il met tous ses titres à l’abri.

Alors qu’Être est plus débonnaire,

Il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,

Ce sont les choses de l’esprit.

Le verbe Être est tout en pudeur,

Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères

Pour parvenir à un accord,

Entre verbes ça peut se faire,

Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face

Au milieu des mots rassemblés,

Ils se sont répartis les tâches

Pour enfin se réconcilier.

Le verbe Avoir a besoin d’Être

Parce qu’être, c’est exister.

Le verbe Être a besoin d’avoirs

Pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables

En arguties alambiquées,

Nos deux frères inséparables

Ont pu être et avoir été.

….Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,

Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait…..

 

En savoir plus sur http://www.gadlu.info

HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL
HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL

 

 

A LIRE : Tréhorenteuc une Eglise de Légendes.

 

Elisabeth Cappelli, après l’Eglise du Graal, cette Chapelle de Tréhorenteuc en Forêt de Brocéliande, « où la porte est en dedans. » Devant le succès de son livre récidive avec : « Tréhorenteuc une Eglise de Légendes »un approfondissement de ses recherches, à travers les légendes de cette forêt mythique Elisabeth Cappelli, nous prend par la main pour nous mettre sur le chemin de la Lumière et la Connaissance.

A ne pas manquer pour découvrir les secrets et mystères de cette église unique consacrée à Sainte Onenne, cette Sainte Celtique, cette déesse Oiseau, liée avec les oies.

 

JF.

HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL
HUMOUR LEXIQUE ELECTORAL

 

Résumé de L’Eglise du Graal. Note de l’Editeur.

L'auteure y explique les symboles conçus par l'abbé Gillard et la manière dont il a mêlé les légendes arthuriennes à la religion chrétienne. Vous y découvrirez les secrets des vitraux, de la mosaïque du grand cerf, du chemin de croix, de l'architecture de l'église et bien plus encore... Le livre comprend également tout une partie sur l'Histoire de Tréhorenteuc, à travers la légende de sainte Onenne, la vie et l'œuvre de l'abbé Gillard, la manière dont Brocéliande est devenue ce qu'elle est aujourd'hui.

« La porte est en dedans »... Cette phrase énigmatique vous accueillera à l'entrée de l'église de Tréhorenteuc, celle de l'abbé Gillard. Dans celle-ci, rien n'est laissé au hasard, tout est symbole, tout est question. Cette église, et ce qu'elle contient, est une clef. Elle vous ouvrira bien des portes : celle de l'harmonie, de l'équilibre entre les contraires, de la conscience. Entre l'alpha et l'oméga, le présage et la fin, chaque vie est une quête, elle vous dira que nous sommes tout à la fois la clef et la porte. Au-delà des symboles se cache l'Essentiel.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Cèdre du Liban

Cèdre du Liban

LE CEDRE ET L’ACACIA

La Franc-Maçonnerie s’est nourrie de Mythes et Légendes à l’instar d’autres traditions initiatiques. Les mystes que sont les Francs-Maçons comme les celtes, se sont fortement inspirés de la nature qui nous entoure et en particulier du monde végétal.

La symbolique du bois est bien présente dans les rituels maçonniques, la Franc-Maçonnerie du bois, forestière a sans doute précédée celle de la pierre, l’arche de Noé fût la toute première Cathédrale. Ces cathédrales, ces temples de pierre sont donc vivants ce sont les enfants des forêts.

 

La sève monte dans les arbres, comme elle monte dans le cœur des hommes, constructeurs de leur vie. L’arbre exprime la liaison entre le microcosme et le macrocosme, entre la terre et le ciel, entre la multiplicité et l’unité.

 

Les cèdres du Mont Liban, magnifiques tours de verdure dressées vers les cieux, incorruptibles décrits dans le Cantique des Cantiques 1-17 : « Le cèdre ne pourrit pas, faire de cèdres les poutres de nos demeures, c’est préserver l’âme de la corruption. » Des Princes sont venus du Liban munis de leur Royales haches pour construire le Temple, leur Temple. Oeuvriers ils se sont unis avec ceux qui manient la Truelle et l’Épée, pour reconstruire le Temple Spirituel.

 

L’Acacia bien connu des Maîtres Francs-Maçons à une place de choix dans la symbolique Maçonnique, l’ancien testament nous rappelle que l’Arche d’Alliance est faite d’Acacia et d’Or. L’union de l’imputrescible et du feu de l’Or spirituel, de la renaissance de la connaissance.

L’Acacia d’Orient de Gérard de Nerval, fait éclore dans le cœur de l’homme ses fleurs d’Or. L’Acacia est le gardien de la vie éternelle au milieu de l’aridité du désert il reverdit sans cesse de l’espérance.

 

Quand je me promène dans la forêt ou quand je pousse la porte de ma cathédrale intérieure, j’entends le murmure du vent, le souffle de l’esprit qui parle à mon âme.

 

JF.

ACACIA DANS LE DESERT DU NEGUEV

ACACIA DANS LE DESERT DU NEGUEV

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>