Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
CONFERENCE DROIT HUMAIN

 

Samedi 2 décembre 2017 à 20h30

Alain Michon, Grand Maître National de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte et International LE DROIT HUMAIN, animera une conférence publique sur le thème ” Pourquoi devenir Franc-Maçon au DROIT HUMAIN de nos jours ? “

Lieu :  Square Jean Ségalat, Salle Jean Ségalat (1er étage) à Decazeville.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
POUR LES MELOMANES

 

Dimanche 26 novembre 17h - Eglise de CINTEGABELLE
FLÛTE DE PAN & ORGUE

Programme de musique française :
Charpentier, Jean d’Estrée, Marin Marais, Dieupart, Delalande, Lully

Philippe Emmanuel HAAS flûte de Pan (Bâle, Suisse)
Emmanuel SCHUBLIN organiste titulaire
Retransmission vidéo sur grand écran. Eglise chauffée.
86e Heure Musicale à l’Orgue historique de Cintegabelle >>> 
heuresmusicalesorgue.wixsite.com/cintegabelle
Prix des places : libre participation aux frais >>> Réservations : heuresmusicales.festik.net

POUR LES MELOMANES
POUR LES MELOMANES
POUR LES MELOMANES

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
JE PARS...

JE PARS…

 

Mes amis, mes Frères, je pars, je pars quelques jours, je suspends mes travaux. Je m’en vais voir nos cousins belges. Je pose mes mots, ma plume quelques instants, j’espère « rencontrer sur ma route des êtres doués d’une beauté intérieure, c’est comparable à une nourriture céleste. »(1)

 

Je pars écouter le silence : « les mots sont des sortes de supports comparables aux barreaux des échelles, on prend appui provisoirement dessus ; il faut nécessairement les quitter. C’est au sein du silence que toute révélation s’opère ; le cliquetis des mots dans la parole ou l’écriture empêche d’entendre ; elle ne livre son secret que dans le Midi du silence alors tout possède un écho et tout germe. » (2)

 

En mon absence si vous souhaitez lire, lisez le petit dernier de Jean-Claude Cappelli : « Samain ou Halloween ? »

 

Je serai de retour mercredi 29.

 

JF.

 

  1. Inspiré par Marie-Madeleine Davy
  2. Texte intégral de Marie-Madeleine Davy.
JE PARS...

Disponible chez : lulu.com et bientôt chez Amazon.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
RECENSION : "LES ENTRETIENS DE GROIX"
RECENSION : "LES ENTRETIENS DE GROIX"
RECENSION : « LES ENTRETIENS DE GROIX »

 

 

Le pitch suivant l’expression moderne est à la fois simple et compliqué. Trois hommes, trois francs-maçons sur un bateau, le courrier qui fait le lien entre les Îliens de Groix et le continent, il part de Lorient ancien siège de la Compagnie des Indes Occidentales et Orientales. Comme un clin d’œil au parcours des francs-maçons de l’Occident à l’Orient, ces trois hommes libres ont décidé de réfléchir au chevet de la Franc-Maçonnerie, d’établir un diagnostic sans complaisance et de chercher un remède applicable.

 

Un Comte Toscan exilé en Bretagne nourri à la tradition, un philosophe moderne, humaniste, engagé dans la société civile. Un Candide, corentin en recherche des réponses pour vivre son initiation. L’exercice est périlleux s’arrêter sur île comme hors du temps linéaire qui se déroule comme une droite, pour parcourir la spirale de ce temps cyclique, puiser, dans le passé, les lumières qui doivent éclairer l’avenir en tenant des erreurs du présent.

 

Pour réfléchir sur la Franc-Maçonnerie en général et les divers corps maçonniques en particulier. Nos penseurs ont emmené avec eux leurs expériences propres, ils vont les passer au ciseau de la morale, chacun avec sa foi maçonnique, dans le respect et la tolérance  des convictions d’autrui.

 

Au terme de leurs neuf entretiens déroulés sur une semaine complète de retraite spirituelle, le Comte épris de tradition proposera un sauvetage de l’institution malade de ses divergences qui parfois sont si minces que les profanes n’en distinguent pas la raison et concluent à une lutte de pouvoir et d’exacerbation des ego. Les jeunes hommes devant ses luttes intestines hors du temps se détournent de l’institution.

 

Je cite Corentin, le candide : (…) la franc-maçonnerie contemporaine connaît une grande diversité de formes qui révèle une dispersion des objectifs et des convictions… » Devant cette situation la tentation est grande d’une dispersion, qui va à l’encontre d’une réunification de l’être, vers l’unité, pour une harmonie individuelle et par capillarité une harmonie de la société. Je cite à nouveau Corentin :(…) j’ai longtemps cru que l’on pouvait séparer une démarche spirituelle tout intérieure dans une perspective traditionnelle et une participation active à la vie du monde… »

 

Le philosophe adepte d’une franc-maçonnerie moderne, bienveillante, tolérante , croit en l’épanouissement de l’homme, par l’homme, sans intervention extérieure, sans transcendance, il est résolument l’héritier de la philosophie des lumières qui place l’homme au centre, et relègue toute forme ésotérisme surtout religieux au domaine de la foi. Notre philosophe est un scientifique, un rationaliste, un intellectuel. Il reconnaît que l’homme peut avoir une part de spiritualité, il parlera de spiritualité laïque.

 

Le Comte lui constate que la franc-maçonnerie de tradition issue des chantiers opératifs a évolué avec l’apparition de la philosophie des lumières, elle s’est détournée de la spiritualité, les sciences et les techniques ont envahi les loges. Les francs-maçons sont intervenus directement dans la vie de la cité, s’emparant de la politique et des affaires qui ne furent pas toujours vertueuses. Cette franc-maçonnerie semble courir après la modernité à tout prix, il faut êtres nombreux et célèbres, la quantité prime sur la qualité, l’exotérisme sur l’ésotérisme.

 

Mais cette franc-maçonnerie est rattrapée absorbée peu à peu par l’intelligence artificielle, le numérique, le digital, la machine et les techniques prennent le pas, le transhumanisme est là, « il conduit à remplacer Dieu par un homme augmenté. » il prend le contrôle de nos cerveaux.

 

Parallèlement des micros obédiences naissent, dirigées souvent par des individus qui ne recherchent que la satisfaction de leur ego, ils bricolent des rituels et dévoient la transmission.

 

Le philosophe ne peut que constater cette évolution, il n’apporte pas de solutions à cette situation du remplacement de l’homme, par la technologie, ni à l’emprise de la finance sur l’économie, et de l’économie sur la politique. Sur le plan spirituel, parler de Dieu ou du Grand Architecte de l’Univers, devient difficile dans une période où les extrémistes religieux sont au cœur de nos cités. Il propose sa spiritualité laïque.

 

Notre philosophe a rompu avec la tradition et toute forme de transcendance pour se rapprocher des sciences, en oubliant la véritable connaissance. Dans tous les corps maçonniques même ceux liés à la tradition, on peut rencontrer, je cite : (….) « une génération de francs-maçons intellectuels a rempli les loges. On confond réalisation initiatique et progression intellectuelle. »

 

Le Comte devant le constat des obédiences divisées, démembrées, déboussolées, incapables de fédérer les véritables cherchants. Même s’il reconnaît leur utilité pour gérer et administrer, il regrette leur manque d’influence, de contrôle sur les sciences et techniques qui envahissent notre vie quotidienne et plus grave nos individualités, notre libre arbitre, en flattant notre individualisme.

 

Dans les derniers entretiens du septième au neuvième ainsi que l’épilogue, l’auteur propose des solutions, en particulier un projet d’université spirituelle, je vous laisse découvrir ses autres solutions. Ce n’est pas un hasard si le livre se termine à la 232ème page, la somme de ces trois chiffres formant le nombre 7, il reste encore d’autres entretiens à faire, par tous les francs-maçons qui aiment leur institution et souhaitent vivre pleinement leur initiation et transmettre aux générations futures leur message de paix, d’harmonie et d’amour fraternel.

 

Un livre à lire absolument.

 

JF.

 

Les Entretiens de Groix de Jean Trève chez AGAPAE la boutique du SCPLF 65, Boulevard Bineau 92200 NEUILLY Collection Extenebris Lux – Prix Public T T C 22 €- ISSN 2418-3709

 

Pour commander : https:www.scplf-reaa.org/boutique/livres/entretiens-de-groix-jean-treve/

VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX
VOYAGE A GROIX

VOYAGE A GROIX

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'ESPERANCE, L'ESPOIR, LE PRESENT...
L’ESPERANCE, L’ESPOIR, LE PRESENT

 

L’espérance fait vivre dit le religieux, non tu parles de l’espoir de ton monde meilleur dit le philosophe, l’espérance de te rend malheureux. Peut-être mais j’en ai besoin pour mes travaux dit l’homme de science, je construis l’avenir avec les expériences du passé et le désir de l’avenir. Pourquoi pas l’espérance dit le Franc-Maçon, pourquoi pas la foi et l’amour. Taisez-vous dit le poète  arrêtez, regardez, contemplez la rosée qui descend, le soleil qui monte, profitez du bonheur de l’instant.

 

JF.

 

Le présent est la seule chose qui n’ait pas de fin…..

 

Prendre le temps.

 

Tout passe, les heures, les nuages dans le ciel, la vie des hommes, emportés dès la naissance vers la mort. Ne t’attache pas à la chronologie affective des choses. C’est une très mauvaise manière de voir le monde. Fais de chaque seconde une expérience enrichissante, sans t’inquiéter du temps qui fuit et des matins quine reviennent plus. Le présent est la seule chose qui n’ait pas de fin.

 

Jean-Paul Bourre.

 

Source : Méditations sur la vie de Christophe André et Anne Ducrocq Éditions Gründ.

L'ESPERANCE, L'ESPOIR, LE PRESENT...

Jean-Paul Bourre, né le 17 novembre 1946 à Royat (Puy-de-Dôme), est un écrivain et un journaliste de presse et de radio français. Au début des années 1970, il tente de réhabiliter « l'ancien paganisme » – sans renier le catholicisme de son enfance. Il est animateur de radio sur l'antenne de Ici et Maintenant depuis 1982, après une année sur Radio Mégalo de Gonzague Saint-Bris

 

Source Wikipédia détails à lire.

1989- les mendiants à Paris, la montée de l'individualisme et la vie au Liban pendant le guerre a écouter et à méditer.

UN ENFANT DANS UNE FABRIQUE DE BRIQUES AU NEPAL

UN ENFANT DANS UNE FABRIQUE DE BRIQUES AU NEPAL


« Les enfants sont des énigmes lumineuses » D. Pennac

 

C’est le 20 novembre 1989 que l’ONU adopta la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide en PDF), aujourd’hui ratifiée par deux cents Etats (dont la France, en 1990 et à l’exception notable des Etats-Unis) qui s’engagent à organiser et à garantir « L’intérêt supérieur » des enfants.

Ces droits concernent les libertés d’opinion et d’association, le droit à la vie privée et à la participation aux décisions les concernant. La Cide leur garantit la protection contre tous mauvais traitements, violences et discriminations.

Le 20 novembre est l’occasion d’exprimer notre soutien aux millions d’enfants qui, malgré la Cide, sont déracinés ou ne bénéficient ni de protection sociale, ni de sécurité. Il nous faut également dénoncer l’enrôlement forcé d’enfants et leur utilisation dans de nombreux conflits !

C’est aussi l’occasion de dénoncer le sort des enfants qui ne sont pas scolarisés, et sont forcés au travail. L’article 32, paragraphe 1, de la Convention qui stipule que « Les Etats parties reconnaissent le droit de l’enfant d’être protégé contre l’exploitation économique et de n’être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique,  mental, spirituel, moral ou social. »

Or, selon l’UNICEF, environ 168 millions d’enfants, soit 11% des enfants dans le monde, sont privés de leur enfance parce impliqués dans le travail. Pire encore, 115 millions d’entre eux exercent des activités dangereuses.

La protection des enfants a toujours été une priorité des francs-maçons du DROIT HUMAIN depuis la création de l’Ordre à la fin du 19ème siècle, simultanément avec l’égalité des femmes et des hommes. Dans leurs différents engagements, ils œuvrent au respect et pour la réalisation des droits des enfants !

 

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE L’ORDRE MAÇONNIQUE MIXTE INTERNATIONAL 

LE DROIT HUMAIN

 

 

LES DROITS DES ENFANTS EN CINQ DATES

1841 : Interdiction du travail des enfants de moins de 8 ans

1882 : Instruction obligatoire de 6 à 13 ans

1898 : Loi contre les violences sur les enfants

2000 : Création du Défenseur des enfants

2017 : Suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs créés en 2012

Voir les commentaires

Publié le par Jacques Viallebesset

Cet article est reposté depuis L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE SILENCE DE LA PIERRE
LE SILENCE DE LA PIERRE

 

Le symbolisme est la méthode de l’initiation maçonnique, la légende et les mythes ancestraux rassemblent les Frères sur la voie de l’initiation. Le but est la réalisation de l’homme par son élévation de conscience vers les hautes sphères de la spiritualité qui est cachée, déposée en lui, il aspire ainsi à se réaliser vers l’unité en retrouvant sa juste place dans le cosmos, au centre du cercle contenu dans le carré, au milieu du fil à plomb qui descend du ciel vers la terre. Le silence se fait alors pour laisser place à la contemplation de la beauté.

 

 

Le genou à terre le Franc-Maçon maillet et ciseau en main frappe la pierre, il créé l’œuvre, son œuvre, il inscrit le symbole pour l’éternité, plus besoin des paroles qui divertissent, juste le silence. La pierre est fidèle, ainsi des milliers d’initiés en devenir contemplent siècle après siècle la pierre inspirante, plus besoin des paroles pour ouvrir les yeux du cœur.

 

« Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. »

 

 

Le symbole buriné dans la pierre silencieuse mène à l’entendement. Apprenti, petit poucet, nous disposons sur notre chemin des pierres blanches. Cela nous rappelle l’Apocalypse de Jean II-17.

 

(…) Au vainqueur je donnerai aussi un caillou blanc, un caillou portant un nom gravé un nom nouveau que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit. »

 

Puissions-nous avoir la force de garder les symboles gravés dans les pierres, des cathédrales, des mosquées de Cordoue ou d’Ispahan, des temples d’Alep, d’Angkor, de Delphes, des pyramides du Caire, des mégalithes. Pour que dans le silence de ces pierres règnent l’harmonie et la beauté de notre monde.

 

JF.

LE SILENCE DE LA PIERRE
LE SILENCE DE LA PIERRE
LE SILENCE DE LA PIERRE
LE SILENCE DE LA PIERRE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
A MES SIGNES, A MES PAROLES..
A MES SIGNES, A MES PAROLES …

 

Si l’on considère l’initiation comme un enseignement ou plutôt une prise de conscience de son être véritable, la voie du réveil et de l’essor de sa conscience passe par la mise en présence de l’initié face à des signes, par la transmission de paroles délivrées dans un souffle, qui se propagera, progressivement dans le cœur de l’homme en recherche.

 

Les vecteurs qui favorisent cette prise de conscience et participent à la réalisation de l’initiation, sont le verbe, l’écriture, l’image. Mais parole varie, se déforme, évolue, elle peut être volée, interprétée, les paroles ne sont pas le verbe. L’écriture est souvent contrainte et elle est par elle-même constituée de multiples signes, soumise à des images pour enrichir le vocabulaire. Les paroles et l’écriture peuvent être falsifiées.

 

Les signes, les symboles, sont gravés, burinés dans la pierre, leur signification dissimulée sous le voile des apparences, ils perdurent dans le temps et l’espace. Il nous suffit de contempler les cathédrales, elles délivrent leurs messages à travers le temps.

 

Chacun suivant son état de conscience pourra s’imprégner de ces livres de pierre. C’est sa conscience réveillée, mise en contact avec ses symboles qui les fera vivre en lui, cet éveil permettra un élan vers sa verticalité, sa pierre travaillée va s’alléger peu à peu, pour monter jusqu’au roses de verre qui laisseront pénétrer la Lumière dans son temple intérieur, ce temple de l’esprit où éclot l’amour.

 

Chaque symbole sera reçu différemment suivant notre niveau de conscience, l’état de notre progression initiatique. Le miracle de la Connaissance renaît à chaque fois que l’on monte un barreau de l’échelle. J’ai pu constater, des niveaux d’intensité différents en relisant les mêmes mots, en prononçant les mêmes paroles, en contemplant les mêmes symboles, c’est un parcours sur une spirale ascensionnelle.

 

La Lumière s’amplifie avec le parcours initiatique qui est un mouvement constant, dans un ordre ou tout bouge, tout avance, tout s’élève, ce sont nos visions qui se modifient, chaque symbole frappe à la porte de notre esprit.

 

C’est comme une douce mélodie où les sons résonnent en nous, l’on aperçoit mieux la Jérusalem céleste avec le son des trompettes. Dans ma Loge le Maître d’harmonie rythme avec le maillet du Vénérable cette ascension spirituelle, nos sens prennent force et acuité, un supplément d’âme nous envahit. Même le son du ciseau, poussé par le maillet qui éclate la pierre prend une dimension particulière. Cela me rappelle les paroles de Paul Valéry :

« A force de construire, me fit il en souriant, je crois, je crois que je me suis construit moi-même. » (Eupalinos –Paul Valéry)

 

Les poètes souvent arrivent à nous faire saisir ce que renferment les symboles, par la beauté de leurs textes, se sont pour nous des moments de joie intense que comprendre alors, les signes et les paroles.

 

JF.

A MES SIGNES, A MES PAROLES..
UN POINT DE VUE ORIGINAL SUR L'INFORMATIQUE.

Une information transmise par notre contributeur Claudius.

A MES SIGNES, A MES PAROLES..
A MES SIGNES, A MES PAROLES..
A MES SIGNES, A MES PAROLES..
LIRE 

Un article paraitra bientôt sur ce livre original.

JF
A MES SIGNES, A MES PAROLES..
A MES SIGNES, A MES PAROLES..

UN NOUVEAU TEMPLE DE LA GLDF A BLOIS

A MES SIGNES, A MES PAROLES..
A MES SIGNES, A MES PAROLES..

 

Blois : Les Francs-maçons se logent dans l’ancienne Auberge de jeunesse

mercredi, 15 novembre 2017

Mise en vente depuis juin 2012, dans un état de vétusté avancé, l’ancienne Auberge de jeunesse située rue de l’Hôtel-Pasquier dans le quartier des Grouëts à Blois va peut-être trouver une seconde jeunesse. Pour la modique somme de 100.000 €, ce bâtiment est racheté par une association maçonnique : la Grande Loge de France. Une délibération a été votée lors du dernier conseil municipal de Blois, lundi 13 novembre.

 


Les Francs-Maçons cherchent à se renouveler, si on osait on pourrait même dire qu’ils cherchent une deuxième jeunesse. Vont-ils la trouver en s’installant dans l’ancienne Auberge de jeunesse de Blois, située dans le quartier des Grouëts à Blois, 18 rue de l’Hôtel-Pasquier ? L’avenir le dira. Plusieurs personnes l’avaient visitée depuis sa mise en vente officielle en juin 2012, mais personne n’en était devenu acquéreur. En septembre 2014, désireuse de faire avancer les affaires, la Ville de Blois avait mise aux enchères publiques le bâtiment, dont l’état de vétusté ne s’arrange pas avec le temps. Deux personnes s’étaient montrées très intéressées, l’une d’elle avait formulé une offre en février 2015, mais la vente n’avait pas aboutie, se désistant en janvier 2016.

En février dernier ont eu lieu à Blois les premiers « Rendez-vous maçonniques », sorte de Rendez-vous de l’histoire version Francs-Maçons. C’est probablement à cette occasion-là que l’association locale de la Grande Loge de France, désireuse de trouver un nouveau local dans le Blaisois plus accessible et moins vétuste que l’actuel, situé rue du Gouffre (tout un symbole), s’est montrée « très intéressée par l’ancienne auberge de jeunesse et qu’elle souhaitait la faire visiter à un représentant national de l’association » (sic). Après plusieurs mois de négociations, un accord a été trouvé et la Grande Loge de France acquiert ce bâtiment pour 100.000 €.

 

Contactée par Magcentre.fr, Nelly Besnard, présidente de l’association CPMRC (Culture et patrimoine maçonnique en région Centre) explique que les loges maçonniques « fonctionnent en association loi 1901, chacune gère ses affaires comme elle l’entend, notamment en ce qui concerne ses achats etc. Je sais qu’actuellement, la Grande Loge de France est dans des locaux qui commencent à être vétustes, pas très accessibles pour des personnes se déplaçant difficilement aussi ils étaient à la recherche de locaux plus accessibles ». Elle indique par ailleurs que la Grande Loge de France de Blois « ne souhaite pas communiquer pour le moment” sur cette acquisition.

 

Une loge maçonnique qui acquiert un ex bâtiment municipal, voilà qui ne manque pas d’interroger, on n’ose imaginer ce qui se serait passé si une association de catholiques traditionalistes (ou tout autre communautarisme) s’était montrée intéressée pour y ouvrir une école hors contrat… Jérôme Boujot, adjoint au maire de Blois en charge des travaux, environnement, circulation, stationnement etc., explique « qu’en l’occurrence, il n’y a aucune ambiguïté, je ne suis pas franc-maçon, le maire non plus. Ce que je vois c’est qu’en tant que gestionnaire du patrimoine on vend un bien, en vente depuis cinq ans, et qui se dégrade sérieusement ». 100.000 € de travaux de réhabilitation ont en effet été estimés, faisant baisser le prix initialement retenu par les domaines en 2012 (250.000 € ; “150.000 €”, selon J. Boujot joint par téléphone pour les besoins de ce sujet).

F.S.

 

Source et étiquette : MAG CENTRE

A MES SIGNES, A MES PAROLES..
SUR LE BLOG LA LUMIERE DE L'EXPRESS

Anna Shevchenko, Ukrainienne de 27 ans et figure majeure du groupe Femen, a obtenu le «Grand Prix International» du maçonnique Comité Laïcité République, présidé par l’ancien Grand Maître du GODF Patrick Kessel. Le Grand Prix National du CLR a été attribué au très vallsiste Gilles Clavreul, 44, ancien Délégué Interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme de 2015 à 1017. Ces prix ont été remis le 14 novembre 2017 dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Paris en présence de la maire PS Anne Hidalgo et des deux anciens ministres de l’Intérieur socialistes Manuel Valls et Jean-Pierre Chevènement.

 

Pour lire la suite : blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon

POUR LES AMATEURS DE POESIE

Le Blog Epilogus de Gabriel

A MES SIGNES, A MES PAROLES..

Voir les commentaires

Publié le par La Maçonne

Cet article est reposté depuis La Maçonne.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE SYMBOLE PORTE DE LA SPIRITUALITE
LE SYMBOLE PORTE DE LA SPIRITUALITE

 

Les symboles sont des voies, des portes ils donnent l’accès, la clé après l’esprit doit se mettre en marche. Ainsi l’image du feu doit faire penser à « l’essence ignée ». Il faut impérativement aller au-delà du visible, aller vers ce qui se cache, ce que dissimule le symbole. Les images, les signes doivent permettre d’atteindre un degré de spiritualité, les symboles sont langages, méthode.

 

Le symbole suggère une vision qui dépasse les contingences de la raison, au premier degré ils apparaissent désuets, voir ridicules au profane ou à l’apprenti dans le doute.

 

La Franc-Maçonnerie propose à tous les cherchants, libres une mise en contact avec la spiritualité par le symbolisme, sans restriction sociale ou intellectuelle, elle accueille tous ceux qui veulent faire le voyage de l’extérieur vers l’intérieur. Il n’y a pas de guru en Franc-Maçonnerie l’on est son propre Maître intérieur, qui permet la révélation de son soi véritable. Le symbolisme permet de pousser les portes les unes après les autres, alors se dépose goutte après goutte la rosée céleste sur le cœur qui s’ouvre à l’amour à l’image de la rose épanouie à l’aurore.

 

C’est une véritable transfiguration qui débute en regardant le miroir tendu par le parrain du candidat à l’initiation, le masque tombe, et laisse place au visage plus lumineux que jamais et l’on voit resplendir la trinité corps, âme et esprit.

 

L’expérience de la Connaissance par la voie symbolique permet l’élan vers la sagesse et l’harmonie. Comme il est gravé sur la porte d’entrée de l’église du Graal à Tréhorenteuc : « La porte est en dedans. »

 

JF.

Porte de l'Eglise de Tréhorenteuc

Porte de l'Eglise de Tréhorenteuc

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>