Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ

LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ DE LA FRANC-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE.

 

 

La franc-maçonnerie est l’héritière, la dépositaire des secrets des guildes des constructeurs de cathédrales, des corporations des métiers de la construction, construire des monuments remarquables, qui s’échelonnent sur plusieurs siècles nécessite la conservation de méthodes, de secrets. Les gestes, les paroles, l’esprit qui guide la main, l’esprit de mesure, sont les leviers de ces constructions exceptionnelles. Les hommes réunis dans leurs loges au pied de ces monuments étaient dans un état de transcendance, à force de construire ils se construisaient eux-mêmes.

 

Leurs donneurs d’ordres étaient les clercs, du latin clericus c’est-à-dire ceux qui sont instruits, pratiquement les seuls à savoir lire et écrire (Pour les autres ils ne savaient ni lire ni écrire…) formant le clergé, les héritiers des lévites du temple du Roi Salomon tribu sacerdotale. Les clercs de l’Église chrétienne constituant le clergé, puissance intellectuelle et spirituelle. Ils étaient les marqueurs de la foi et de la morale, les chevaliers de l’esprit, imposant le dogme  religieux aux croyants et à toute la société.

 

Les premières fêlures du dogme apparaissent avec le clergé régulier avant-dernière classe du clergé avant les laïcs. Les moines franciscains par exemple prônaient le retour aux valeurs morales de l’église originelle, avec une autre interprétation de la parole sacrée qui s’était dégradée au fil des siècles.

 

Les francs-maçons opératifs free masons, hommes libres se déplaçaient de chantier en chantier avec leurs rites, leurs légendes, leurs allégories. Ils se référent au mythe d’Hiram l’architecte du Roi Salomon constructeur du temple.

 

La fin de la construction des monuments remarquables, laissa place après la renaissance au siècle des lumières, le règne de la raison, le développement des sciences et des techniques, l’essor de l’imprimerie mire fin à la dictature intellectuelle de la scolastique. Conjointement les francs-maçons spéculatifs prirent possession des loges, les philosophes, les écrivains, les scientifiques surpassèrent bientôt en nombre les opératifs, les nobles s’entichèrent pour ces nouveaux cénacles de la pensée moderne, une franc-maçonnerie chevaleresque plus en rapport avec ses membres vis le jour.

 

Jean-Claude Sitbon franc-maçon du Rite Écossais Rectifié nous propose avec son livre L’Aventure du Rite Écossais Rectifié, une approche historique de ce rite qualifié de chrétien ou christique, qui s’est structuré en France en 1720 à partir du Rite Français, de la S O T la Stricte Observance Templière corps maçonnique d’outre-Rhin, qui ambitionna un temps de faire renaître l’ordre du temple et de récupérer son trésor et ses biens, et enfin la doctrine de Martinés de Pasqually inscrite dans son Traité sur la réintégration des êtres dans leur première propriété. Le véritable architecte du Rite Écossais Rectifié fût le soyeux Lyonnais Jean-Baptiste Willermoz ainé de treize enfants né en 1730 et décédé à l’âge de 94 ans en 1824, construisit sa vie durant l’architecture du Rite, écrivit les rituels, créa des loges, contribua au rayonnement du Rite en France et en Europe.

 

Ce Rite a été hébergé par les plus grandes obédiences maçonniques françaises dont Le Grand Orient de France, et est pratiqué aujourd’hui à La Grande Loge Nationale Française, La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, La Grande Loge Féminine de France, La Grande Loge Traditionnelle de France etc..

 

Le Régime Écossais Rectifié est structuré en deux corps maçonniques : les loges symboliques ou bleues régissent les premiers grades, apprenti, compagnon, maître et un quatrième grade dit vert, Maître Écossais de Saint-André qui couronne, synthétise, finalise l’initiation. Le second corps maçonnique, gère la deuxième classe du régime écossais, il est séparé du premier corps maçonnique, c’est une classe chevaleresque dite de l’Ordre Intérieur, c’est une progression initiatique censée conduire vers sa propre intériorité.

 

C’est donc une aventure passionnante à laquelle nous convie Jean-Claude Sitbon un voyage historique plein de rebondissements, d’arrêts, de nouveaux départs, également un voyage initiatique. Son ouvrage est celui d’un chercheur scrupuleux et précis, historien de ce rite particulier dans la sphère maçonnique, rite non dogmatique inspiré par les valeurs chrétiennes, mais respectueux aujourd’hui des croyances de ses membres qui sont diverses et lui donne donc son caractère universel, véritable centre d’union fraternel.

 

Jean-Claude Sitbon se réfère aux textes originaux de Jean-Baptiste Willermoz, ainsi qu’aux ouvrages de deux auteurs qui se sont intéressés à ce Rite, à savoir René Le Forestier et Alice Joly. Il procède en fin d’ouvrage  à l’étude de deux correspondances et d’un discours remarquables de Jean-Baptiste Willermoz : la lettre à un candidat à l’admission et le discours pour la réception d’un apprenti maçon.

 

À tous ceux francs-maçons ou non qui s’intéressent à l’institution, cette vieille dame bien vivante après ses plus de trois cents ans d’existence, je ne puis que recommander la lecture de ce livre passionnant sur un Rite Maçonnique particulier, ou se conjugue les valeurs de la morale du plus humble de tous, sans souscrire à aucun dogme, l’esprit de la chevalerie spirituelle qui anima les pauvres chevaliers du temple, et la doctrine de la réintégration des êtres dans leur première propriété, vertu et puissance spirituelle divine.

 

                                            Jean-François.

 

 

Note : J’aurais l’occasion de revenir dans un autre article sur le Tome II de cette Aventure qui traite de la substitution emblématique de Tubalcaïn par Phaleg.  

 

 

Le Livre : L’Aventure du Rite Écossais Rectifié - Tome I   de Jean-Claude Sitbon Éditions de la Tarente ISBN 97-829-16280-20-2 sur 315 Pages Prix 26 €

WWW.LATARENTE.COM

 

 

Jean-Claude Sitbon, en 2009 il fonde à Marseille Le Cercle d’Études et de Recherches sur le Rite Écossais Rectifié (CERRER). Il s’attache à l’étude de la symbolique du rite et à ses spécificités, tout en privilégiant une approche universelle. 

Il donne de nombreuses conférences en France et en Europe. Vous pouvez lire ses articles sur son site Web 

http://rite-ecossais-rectifie.com

 

Important : Jean-Claude Sitbon donnera une conférence gratuite ouverte à tous sur réservation, à l’occasion des deuxièmes Rencontres Maçonniques de Kerdréan à Auray Le Bono 56400.

Le Vendredi 10 Avril 2020 

 

Sur le thème : 

« La Mort Initiatique dans la Tradition Maçonnique. »

 

Contact pour renseignements et inscriptions : 

rencontresmaconniqueskerdrean@gmail.com

LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ
LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
COMME DEUX HIRONDELLES

COMME DEUX HIRONDELLES

 

 

Il n’y a pas beaucoup de raisons de se réjouir sur l’évolution de la pratique religieuse en général et celle de la religion de l’Islam en particulier. Une bonne nouvelle ne doit donc pas passer inaperçue, même si une hirondelle ne fait pas le printemps.

Les francs-maçons s’interdisent toutes discussions politiques et religieuses dans leurs loges, qui sont des centres d’union fraternels. Ils ont néanmoins leur liberté d’opinion à titre individuel.

Lu dans Le Monde des Religions de novembre décembre 2019.

Le 07 septembre dernier à Paris dans un lieu tenu secret a eu lieu la première prière musulmane totalement mixte, hommes et femmes mélangés se sont recueillis ensemble. Cette prière était dirigée par deux femmes imames Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin. 

 

Le projet de mosquée « Simorgh » qui rappelle le phénix du Cantique des Oiseaux du poète soufi Farîd od-dîn ‘Attâr, texte ésotérique de l’islam de Perse, qui décrit le voyage initiatique des oiseaux guidés par la huppe l’oiseau du Roi Salomon à la recherche du principe, de l’un, on y lit :

 

« La Fin du Voyage »

 

« D 4160- Après avoir ouï le récit de la huppe, les oiseaux pèlerins au seuil des sept vallées furent abasourdis, le cœur ensanglantés. »

 

C’est le commencement et la fin du voyage vers l’oiseau de feu le « Simorgh .»

« D 4285- Il vous faut maintenant, dans la grâce et la joie. Annihiler votre être entier en moi, afin de vous trouver  vous-mêmes en moi. »

 

C’est donc un voyage initiatique vers la paix, l’harmonie, la sagesse que proposent ces deux femmes, avec un courage exemplaire. Peuvent donc participer à cette prière hommes et femmes ensemble, le port du voile pour les femmes n’est pas obligatoire.

 

Eva Janadin une des deux femmes imames déclare : « Il est temps de mettre en acte cette pensée religieuse et de ne pas se contenter de discours théoriques, afin que la pratique ne reste pas aux mains des islamistes conservateurs. » L’islam peut être lui aussi dans une dynamique de progrès. Dommage que cet acte d’espérance n’ait pas été suffisamment relayé dans les médias, manquerions-nous du courage qui anime ces deux femmes imames.

 

                                                     Jean-François

 

 

 

Sources : Le Monde des Religions de nov déc 2019. Le Cantique des Oiseaux du poète Perse Farîd od – dîn ‘Attâr traduction de Leili Anvar.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
CHARITÉ BIEN ORDONNÉE

CHARITÉ BIEN ORDONNÉE….

 

 

On fait souvent une confusion entre les corporations de métiers, les clubs services et les corps maçonniques. Si l’on peut attester les liens historiques entre les guildes de constructeurs et la franc-maçonnerie opérative, il est plus difficile de rattacher à cette chaîne humaine, les clubs services, les réseaux professionnels etc… 

 

Il y a cependant un point commun la pratique de l’entraide entre les membres, et le rayonnement qu’ils souhaitent avoir dans la société.

 

« La charité bien ordonnée commence par soi-même. » D’emblée la maxime mets mal à l’aise, l’amour de soi et l’intérêt pour soi primerais sur la charité, l’amour envers les autres.

Selon Saint-Augustin l’univers entier s’organise suivant une échelle (scala naturae) dont l’homme serait au milieu. La charité se développe suivant différents degrés de perfectionnement de l’homme, en quelque sorte plus l’homme gravit les échelons de l’échelle, plus il devient charitable, bienfaisant, pour lui d’abord et pour les autres ensuite. C’est « l’Ordo Caritatis » de Saint-Augustin.

 

Cette charité imprègne le désir, la conscience de l’homme, il faut donner à chacun c’est « l’ordo amoris » ou « l’ordo caritatis » qui devient la clé de voûte l’aboutissement de la construction de l’homme, dans l’ordre cosmique. L’amour de soi, qui mène à l’amour du prochain, qui n’est autre que soi. Cette thèse développée par Saint-Augustin, provient probablement d’une exégèse des idées de Saint-Ambroise : « le respect de soi, de notre propre vie est le plus grand des biens. »

 

En franc-maçonnerie il est demandé au nouvel initié d’apprendre à se connaître, à admettre ses parts d’ombre, mais aussi à cultiver ce qui est bien en lui, pratiquer la vertu, prendre soin de soi disait Marc Aurèle. Pour ce qui est de la charité, des œuvres de bienfaisance, l’initié doit d’abord avoir soin, de sa famille donc de lui-même, de ses proches et de ses frères, l’utilisation des métaux se fera sans ostentation.

 

La formule latine « Caritas bene ordinata incipit a seipso.» qui date de la fin du XIIème ou du XIIIème siècle peut être traduite par, la charité doit d’abord bien commander l’homme. Pour s’initier peu à peu à la charité, ne convient-il pas d’être charitable avec soi-même ? Avec l’écueil si l’on n’a pas humblement trouvé sa juste place dans le monde, par finir par se préférer aux autres.

 

Dans cet état comment être prêt au sacrifice au don de soi ?

 

Alberto Frigo dans une étude approfondie de cette maxime (charité bien ordonnée commence par soi-même), souligne que cet ordre caritatis prône une forme d’égoïsme en contradiction avec les paroles de Paul selon lesquelles la charité ne cherche pas son intérêt.

 

Le célèbre franc-maçon Jean-Baptiste WILLERMOZ dans un discours de réception d’un apprenti franc-maçon datant de 1780. Indique que la bienfaisance pratique maçonnique essentielle, est plus facile à pratiquer envers soi, ses frères, ses proches, mais que nous avons le devoir de ne pas assigner de limites à cette bienfaisance. La fraternité se doit  d’être universelle.  

 

 

                                                                                                     Jean-François.

CHARITÉ BIEN ORDONNÉE

L’ESPRIT DU CORPS.

 

 

A la différence des moralistes, Pascal n'entend ni éradiquer l'amour, ni en décrire les effets. Mais il pose la question décisive : à quelle condition l'amour peut-il être juste ? Un amour juste est un amour bien réglé, qu'il s'agisse d'aimer Dieu, son prochain ou soi-même. Car la philosophie du Grand Siècle n'est pas une philosophie de l'oubli de soi. Et pour régler l'amour qu'on se doit à soi-même, il faut "s'imaginer un corps plein de membres pensants" et conformer l'amour de soi à l'amour que le tout, le corps, a pour chaque partie. La définition cartésienne de l'amour permet alors de penser l'exigence paulinienne par où Pascal, répondant à une requête philosophique, renouvelle profondément la tradition de l'ordo caritatis et du corps mystique, dont ce livre analyse les grandes mutations.

 

Alberto Frigo.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Arnaud Beltrame

Arnaud Beltrame

N’OUBLIONS PAS !

 

 

Le franc-maçon s’est engagé à faire régner la justice, à combattre sans cesse contre l’injustice et l’oppression quelque soit. En cette période particulière où certains d’entre nous, n’oublient pas ceux qui ont franchi la porte de la mort, et leur rendent hommage, ils ont une pensée pour ce qu’ils ont été, et ce qu’ils ont faits pour nous, pour que nous puissions vivre dans la paix et l’harmonie.

 

J’ai une pensée particulière pour Arnaud Beltrame qui a donné sa vie pour sauver celle de ses sœurs et de ses frères innocents. Il s’est élevé au-dessus de lui-même, pour donner l’exemple d’un homme au service des autres, pour faire ce que certains appellent un acte d’héroïsme, c’était pour lui son devoir.

 

Des élus de notre république à Marseille ont refusé que l’on dédie à Arnaud Beltrame une place à son nom, ils ont refusé que son nom soit inscrit sur une simple plaque, pour que tous puisse se rappeler de ce qu’il fût, ce qu’il fit, pour eux, ces élus, pour leur famille, leurs enfants, leurs petits-enfants, et pourquoi me direz-vous ? « Pour ne pas provoquer.»

 

Pour ne pas provoquer les barbares, ces barbares qui lui ont pris sa vie, qui l’ont arraché à tous ceux qu’il aimait, refuser cet hommage, c’est faire de ces barbares nos bourreaux pour demain, c’est nier la justice. Cette justice représentée les yeux fermés avec une balance mais aussi avec un glaive. Ces pleutres, sans courage et sans dignité qui ont cédés aux barbares, sont pourtant des représentants élus par des citoyens !

 

Arnaud Beltrame avait lui le sens du courage, il avait donné un sens à sa vie, jusqu’à la donner pour faire régner la justice et la liberté. La devise de la république, inscrite dans le marbre des frontons de nos bâtiments, il avait lu comme nous tous, mais il l’avait lui appliqué avec courage, ne cédant rien aux criminels, ne renonçant jamais par peur.

 

A ceux qui ont refusé notre reconnaissance, leur reconnaissance à Arnaud Beltrame, je leur souhaite de ne pas avoir à passer sur cette place, où son nom ne sera pas inscrit. Arnaud Beltrame lui, leur a déjà pardonné par ce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

 

                                                                                 Jean-François.  

 

 

 

 

 

 

Arnaud Beltrame est mort assassiné le 24 mars 2018, au cours de l’attaque terroriste de Trèbes, il a donné sa vie pour sauver celle de Julie 40 ans. Il fut catholique et franc-maçon à la Grande Loge de France. Un hommage national lui a été rendu, un temple maçonnique porte son nom au siège de la Grande Loge de France. 

Patrick Mennucci
Patrick Mennucci

Patrick Mennucci

Ça sent la bouillabaisse ! Article de France-Soir, mots choisi, à vous de vous faire votre idée 

 

 

 

La question de l'hommage à accorder à Arnaud Beltrame a dégénéré lors du dernier conseil municipal de Marseille. L'élu RN Stéphane Ravier a accusé ses homologues de gauche "se coucher devant ceux qui soutiennent les terroristes", ce à quoi à Patrick Mennucci (PS) a répliqué.

L'ambiance était à l'orage au dernier conseil municipal de Marseille, surtout entre le socialiste Patrick Mennucci et le RN Stéphane Ravier. Les deux seraient allés au-delà des noms d'oiseaux lors de la dernière séance dont le contenu a été rapporté par La Provence et repéré par Chez Pol, la newsletter de Libération. 

Les deux hommes se seraient accrochés sur l'opportunité de renommer une place au nom d'Arnaud Beltrame, le gendarme mort héroïquement lors de l'attaque terroriste de Trèbes. Selon le quotidien local le sénateur Rassemblement national (ex-FN) avait accusé des élus de gauche des 15 et 16e arrondissement d'avoir "refusé que cela se fasse chez eux pour ne pas provoquer la population locale". Ceux-ci avaient invoqué la recherche d'un lieu "plus fort symboliquement".

 

Stéphane Ravier aurait été jusqu'à reprocher à ses opposants de"collaborer et de se coucher devant ceux qui soutiennent les terroristes islamistes". Une envolée qui a trouvé une réponse du même ordre de la par de Patrick Mennucci: "On se calme Adolf", n'aurait pas hésité à lancer le conseiller socialliste.

Plusieurs dizaines de villes ont décidé de rendre hommage au courage d'Arnaud Beltrame en donnant son nom à des rues ou des établissements publics. Des décisions qui ont parfois été taxées d'instrumentalisation politique. Dans les Alpes-Maritimes, des parents d'élèves s'étaient même opposé à ce choix pour le collège de leurs enfants, craignant que l'établissement devienne ainsi une cible potentielle pour des terroristes.  

"Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde", avait de son côté déclaré la mère du gendarme. Lors de l'hommage qui lui a été rendu, Emmanuel Macron avait assuré que "sa mémoire vivra".

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
VOIR LA GRANDE AFFAIRE

VOIR LA GRANDE AFFAIRE

 

 

Nous voyons tout, tous le temps sur nos écrans et nous ne voyons rien.

 

Pour voir il faut accepter de fermer les yeux, d’être hermétique un instant, puis plus souvent, tous les jours fermer les yeux. Fermer les écrans des apparences.

 

Accepter de regarder le noir profond, pour voir la Lumière.

 

Voir ce n’est pas regarder au-dehors, mais au-dedans, dehors il n’y a que mirages et agitations.

 

Dedans il y a des sons qui résonnent, frappent sur la peau du cœur.

 

J’ai vu tant de choses qui ne sont rien, rien que des minces affaires, que j’en ai oublié de vivre crie le chanteur épuisé de ténèbres.

 

Voir, derrière le voile, derrière le miroir.

 

Voir l’aube, le point du jour, l’heure de la lumière qui lentement monte jusqu’à atteindre le zénith.

 

Voir pour être illuminé sans être ébloui.

 

Voir le sourire de l’enfant en oubliant la couleur de sa peau.

 

Il y a tant à voir et à méditer, voir est la grande affaire.

 

Être le premier, seul au monde à voir la rose de son jardin, naître au soleil en secouant la rosée de ses pétales. Sentir son parfum qui monte, qui rentre, qui pousse la porte du cœur, comme une musique de Bach.

Voir le petit prince assis sur la pointe de la lune, au-dessus du mont Fuji, le regard perdu dans les étoiles.

 

Puis revenir sur terre, pour voir sortir de la brume du matin le Taj Mahal ou les ombres des pyramides.

 

Que demander sinon la Lumière, voir est la grande affaire.

 

 

                                                                                Jean-François.

VOIR LA GRANDE AFFAIRE
VOIR LA GRANDE AFFAIRE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Un simple rameau

Un simple rameau

RÉFLEXION : SIMPLEMENT L’HUMILITÉ.

 

 

 

Laurent Alexandre, chirurgien, énarque, entrepreneur, dans la rubrique « Opinions » de l’hebdomadaire L’Express tacle certains de nos politiques et en particulier l’ancienne ministre de l’écologie Ségolène Royal en la traitant de Pinocchio !

Il se plaint d’une manière générale des politiciens qui ne maitrisent pas la science et la technologie. Ils font des déclarations péremptoires abusives, erronées et nourrissent ainsi les populismes et les théories du complot.

Ils font à mon avis le buzz qu’ils dénoncent, leur but est d’exister, d’être dans le sens du vent, en affirmant des contre-vérités, comme le ministre de l’intérieur, je cite Laurent Alexandre :

 

« Comme le ministre de l’intérieur sur le glyphosate ou l’écologiste Yannick Jadot sur la naissance d’enfants sans membres, ce dernier incapable de calculer une surface, niveau école primaire. »

 

 

Le meilleur si j’ose dire étant réservé à Madame Ségolène Royal qui affirme : « Que les cancers du sein, une femme sur dix est touchée sont dus aux pesticides, et que la population agricole serait durement touchée ! »

Affirmation totalement démentie par le généticien Axel Khan président de la ligue contre le cancer. (Lire les véritables causes dans l’article et l’invitation d’Axel Khan faite à Madame Royal de venir à la ligue contre le cancer.) Affirmation démentie également par Agrican qui a mené des études sérieuses sur le thème agriculture et cancer et démontré que les agriculteurs sont beaucoup moins touchés par cette maladie que l’ensemble de la population, etc…

Nous serions donc sujet à une manipulation politique grossière. Plutôt que de succomber à une théorie du complot, pour ma part je pense que ces Pinocchios se servent de nous pour exister.

 

Dans sa conclusion, Laurent Alexandre, préconise qu’il nous faut plus d’experts, de politiciens savants. Pas si sûr me direz-vous, quoique eux ils connaissent l’humilité devant la recherche et les défis de la connaissance scientifique.

 

Et si nos politiciens avaient simplement le courage de l’humilité, apprenaient à poser des questions avant d’affirmer des contre-vérités, ils n’alimenteraient pas le populisme.

 

Puisque le temps est à la formation, nous pourrions leur proposer, un parcours initiatique en loge, descendre au fond de la caverne, puis remonter humblement, répondre aux questions des sœurs et des frères les yeux bandés, puis s’asseoir en silence sur la colonne du nord, écouter sans parler, apprendre le silence du sage, méditer humblement. Cela pourrait être une thérapie pour leurs logorrhées, pas si sûr que notre côté nous soyons prêts à renoncer à notre addiction à la communication, sommes-nous prêts nous-mêmes pour accueillir l’humilité ?  

 

                                                                                    Jean-François.

Laurent Alexandre

Laurent Alexandre

BIO  WIKIPEDIA

Laurent Alexandre, né le 10 juin 1960 à Paris, est un chirurgien-urologue, essayiste et entrepreneur français.

Un temps magistrat administratif, il se fait ensuite connaître comme cofondateur du site Doctissimo.

S'intéressant au mouvement transhumaniste et aux bouleversements que pourrait connaître l'humanité, conjointement aux progrès de la science dans le domaine de la biotechnologie, il intervient régulièrement dans les médias à ce sujet, par exemple dans la revue We demain. Il est également chroniqueur au journal en ligne Le Huffington Post, au journal Le Monde, et dans le magazine L'Express, où il tient une chronique hebdomadaire, « Demain sera vertigineux ».

 

Ségolène Royal, l'écologie selon Pinocchio

Par Laurent Alexandre,

L'ancienne ministre de l'Environnement est le modèle du politicien du passé qui affirme sans sourciller des mensonges scientifiques éhontés. Par Laurent Alexandre.

Un politicien qui ne maîtrise pas la science et la technologie va devenir dangereux, puisqu'il n'aura aucune prise sur la société de demain. Alors que le monde est technologiquement plus complexe que jamais, notre démocratie souffre de la nullité scientifique des politiciens.  

La montée des populismes traduit le refus par la société d'un monde technologiquement vertigineux. Et, par manque de compétences scientifiques, de nombreux politiciens proposent à l'opinion des réponses néfastes et irrationnelles. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a affirmé d'énormes contre-vérités sur le glyphosate. La bataille sur Twitter entre la journaliste Géraldine Woessner et le leader écologiste Yannick Jadot sur la naissance d'enfants sans membres avait révélé que ce dernier est incapable de calculer une surface.  

L’Express du 30/10/2019 Extrait

Voir les commentaires

<< < 1 2

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog