Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES....

RÉUNIR.

 

En cette semaine de commémorations 11 novembre, Bataclan et élection du Roi du monde, je reviens sur l’arrogance voir l’article de vendredi dont il convient de se défier. Eviter les paroles malheureuses, celles que les politiques appellent les « petites phrases » qui ne font qu’irriter et ne servent à rien. Le Maître Maçon sur son chemin initiatique, de ses passages successifs a appris par l’exercice du silence la maîtrise de la parole, de sa parole, il sait qu’avant de prétendre être « le Maître ou le Roi du monde » il faut modestement essayer de se maitriser soi- même, d’être exemplaire, et ce travail sur lui même occupera toute sa vie, sans qu’il soit sûr d’y parvenir, mais l’essentiel est d’être sur la voie.

La Franc-Maçonnerie comme le disait Jean Mourges « se doit d’être une pensée pour l’Occident, le reflet pour notre vieille Europe de sa volonté de s’ouvrir au monde et d’agir pour l’améliorer. »

 

Le Maître Maçon s’engage à poursuivre les travaux commencés dans le temple, dans le monde profane, il prend conscience qu’il ne peut se réfugier dans un conservatisme derrières les vieilles limites structurelles d’un monde qui se meurt peu à peu, ou les frontières se diluent, il doit prendre garde aux replis nationalistes comment pourrait t’il alors revendiquer l’universalité de la Franc-Maçonnerie. Mais il y a toujours un mais il doit exercer sa vigilance pour corriger les excès de cette société en constante mutation et ne pas laisser dans l’indifférence ceux qui souffrent en étant anesthésiés par l’arrogance des plus forts.

 

Nous devons suivre la voie de l’indispensable Fraternité a commencer par nous mêmes ne pas se diviser, bientôt nous verrons le Salon du Livre Maçonnique à Paris réunir à nouveau l’ensemble des Obédiences Maçonniques et c’est une bonne chose félicitations à Roger Dachez Maître d’œuvre de la manifestation et Président de l’Institut Maçonnique de France et au coordinateur Alain Jacques LACOT, quoi de mieux qu’un espace culturel ou le brassage des pensées s’exerce en toute Liberté, une Alexandrie Maçonnique temporaire a approfondir, a développer. Les Maîtres Maçons dépassent ainsi de belle manière ce qui les séparent pour se réunir et partager ensemble, en compagnon le pain de leur culture. C’est peut être la plus joyeuse et la plus belle manifestation Maçonnique de l’année, que la joie soit dans les cœurs et le succès au rendez-vous.

 

JFG.  

A J LACOT, R DACHEZ de l'IMF
A J LACOT, R DACHEZ de l'IMF

A J LACOT, R DACHEZ de l'IMF

 

BLOG LA LUMIÈRE.

 

Entretien avec Roger Dachez, historien et président de l’Institut Maçonnique de France (IMF), sur l’évolution de la maçonnerie française. A l’aube du 14ème Salon Maçonnique du Livre de Paris 2016, qui rassemble 17 obédiences les 19 et 20 novembre, quel est l’état du paysage maçonnique français ? La crise née de l’Appel de Bâle de 2012 [la volonté avortée de créer une confédération autour de la GLDF et de la GLAMF] est loin derrière nous....

A lire sur le Blog la Lumière de l'Express 

DAVE à la GLTSO

DAVE à la GLTSO

 

GLTSO avec DAVE et Mathilda MAY

 

Vendredi 4 novembre, la Grande Loge Traditionnelle Symbolique Opéra  (GLTSO), a tenu son 5ème Dîner de gala au profit du Fonds de solidarité Opéra et de la Chaîne de l’espoir, à Paris. La GLTSO, 7ème obédience en en taille, rassemble environ 5000 frères dans 300 loges....

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES....
LIRE

HIRAM ET BELLONE LES FRANCS-MAÇONS DANS LA GUERRE DE 1914-1918.

Au début du XXe siècle, la franc-maçonnerie demeurait un phénomène presque exclusivement occidental, blanc et masculin. Selon l'annuaire du BIRM de 1913, la franc-maçonnerie mondiale comptait environ 23 812 loges et 2 095 000 frères. Les Etats-Unis étaient devenus la première puissance maçonnique, en 1913, elle regroupait environ 1 500 000 maçons "blancs" répartis dans 14 460 loges et 30 000 "noirs" regroupés dans 1 300 ateliers, le Royaume-Uni et l'Empire britannique regroupaient 480000 maçons et 6000 loges. L'Europe continentale 180 000 maçons et l'Amérique latine 55000. La franc maçonnerie sous-estima le risque de guerre sans doute parce qu'elle ne voulait pas croire à une guerre possible entre "civilisés". Comme de nombreux groupes et/ou individus, elle ne vit guère la brutale accélération de l'enchainement fatal et jusqu'au bout, elle espéra dans le bon sens humain. A partir de 1917, au moins chez les futurs vainqueurs, l'espoir renaîtra dans l'espérance qu'un monde meilleur sortirait de la guerre. D'une façon ou d'une autre, les maçons du monde servirent leurs pays respectif comme si la franc-maçonnerie imposait des devoirs particuliers patriotiques aux "Enfants de la Veuve".

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES....

Le 14e Salon Maçonnique du Livre

de l'Institut Maçonnique de France

aura lieu les 19 et 20 novembre 2016.

Organisé avec la participation des obédiences,

cette nouvelle édition est accueillie à

LA BELLEVILLOISE

19-21 rue Boyer

75020 Paris

 

Renseignements sur le site de l’Institut Maçonnique de France.

LE BATACLAN -  STING
LE BATACLAN -  STING
LE BATACLAN -  STING
LE BATACLAN -  STING

LE BATACLAN - STING

 N'OUBLIEZ PAS !

 

Le chanteur Sting se produira au Bataclan pour sa réouverture le 12 novembre, à la veille de la date anniversaire de l'attentat qui a fait 90 morts dans cette salle le 13 novembre 2015, a annoncé vendredi le propriétaire de la salle, Lagardère Unlimited Live Entertainment.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES....

 

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.

À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment,

malgré tout, la vie doit continuer.

C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.

 

Ancien chroniqueur culturel à France Info et France Bleu, Antoine Leiris est journaliste. Vous n’aurez pas ma haine est son premier livre.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES....

 

11 NOVEMBRE La PHOTO

 

En 1920 installation de la tombe du soldat inconnu à l’arc de Triomphe Le 11 novembre 1920, deux ans après l'armistice, la tombe du soldat inconnu est installée sous l'Arc de triomphe à Paris.

Le Soldat inconnu à l'ARC DE TRIOMPHE

Le Soldat inconnu à l'ARC DE TRIOMPHE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Signature de l'armistice et gueule cassée
Signature de l'armistice et gueule cassée

Signature de l'armistice et gueule cassée

ARROGANCE

 

En ce 11 novembre jour de célébration, notre devoir de mémoire conduit a nous rappeler les 8 millions de morts, les invalides, les blessés, les gueules cassées, les millions de familles meurtries sacrifiées.

 

La fin de cette boucherie humanitaire a pris fin quand des hommes courageux sont montés dans le train de l’espoir pour signer le dépôt des armes « l’armistice », la fin de l’arrogance.

 

La Franc-Maçonnerie est un combat contre le vice, l’ignorance mère de l’orgueil et de l’arrogance vitrine de l’orgueil. Une voie initiatique vers le chemin du cœur, vers l’accomplissement de soi, pour passer de l’arrogance du « JE » à l’humilité , la modestie du « Nous » de la destruction des temples matériels à la construction de temples ou l’amour la paix, la joie règne dans les cœurs.

 

L’arrogance de certains privilégiés, de petits marquis, est propre à mettre  le peuple dans la souffrance, qui se révolte et se tourne vers les extrêmes. Alors ils se réveillent avec une migraine. Les états, les multinationales, les élites, les experts en tout oublient qu’ils sont des hommes faits de chair de sang, produits périssables mais aussi qu’ils peuvent êtres merveilleux en laissant parler leur cœur.

 

Poser les armes, c’est se grandir c’est fuir le vice de l’arrogance dont parlait ainsi Confucius : « L’arrogance précède la ruine, l’orgueil précède la chute. »

L’arrogance est dérisoire et au regard du cosmos, de l’infini, elle cache une grande misère. « A quelques uns l’arrogance tient lieu de grandeur. » disait La Bruyère.

 

A un moment qui voit tomber le vent de l’espoir des faibles, des oubliés, de la modernité, de la mondialisation, ou la profusion des médias n’est le plus souvent que publi information, on veut faire monter de force les plus faibles dans la galère ou ils sont de plus en plus nombreux a ramer sous les coups de l’élite des arrogants, la révolte gronde.

Plus grave encore, certains extrémistes cachent leur racisme et leur manque de tolérance sous leur arrogance.

 

Ce 11 novembre moment de recueillement et de souvenir, nous donne l’occasion de réfléchir à ce que nous avons faits de  l’Europe, qui ne peut pas être uniquement un marché, mais aussi un territoire ou la paix et l’amour doit régner pour toujours et qui ne laisse personne au bord du chemin, une communauté d’hommes qui ne soient pas que des marchands. Le message délivré par le Pape Benoît XVI aux jeunes mérité d’être écouté :

« Allez à contre courant n’écoutez pas les voies qui sont nombreuses à faire la propagande de modèles de vie fondés sur l’arrogance et la violence, le succès à tout prix, l’apparence et les possessions matérielles. » Benoît XVI messe à Lorette en Italie devant 500 000 jeunes.

 

Puisse le Grand Architecte de l’univers faire entendre cette voix au nouveau Président des États-Unis d’Amérique.

 

JFG.

ARROGANCE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Une nouvelle obédience !

Une nouvelle obédience !

LE FRACTIONNEMENT OBEDIENTIEL

 

Voilà qu’apparaît dans ce que l’on qualifie du paysage Maçonnique une nouvelle obédience Maçonnique « La Grande Loge Initiatique Féminine Francophone ». Il convient de souhaiter bonne chance, longue vie à cette nouvelle obédience, mais au delà peut être de s’interroger sur le phénomène obédienciel en Maçonnerie. Pas de critique vis à vis de ses sœurs après tout elles sont libres de bonnes mœurs et il existe plusieurs demeures dans la Franc-Maçonnerie.

Mais pourquoi ce fractionnement de la Maçonnerie et pourquoi pas ! Si la fraction peut être reliée aux mathématiques comme une sorte de calcul, c’est avant un partage du pain, mais aussi un partage du fromage.

Mais pas d’arrières pensées la Franc-Maçonnerie n’est pas une école de formation à l’hypocrisie. Néanmoins le fractionnement est bien une brisure en de multiples mais aussi petites parties, c’est bien le contraire de l’idéal Maçonnique de réunir ce qui est épars et non de diviser.

La Franc-Maçonnerie s’interdit par principe dans ses Loges les discours politiques ou religieux et pourtant l’on parle ici d’Obédiences Maçonniques, le terme d’obédience est particulièrement relié (religere) au religieux, et a l’obéissance c’est presque contradictoire, pour des Maçons libres. Il a été écrit à propos du terme obédience : « La vie religieuse consiste en trois parties essentielles, pauvreté, obédience, chasteté. »

 

Rappeler ici l’histoire des obédiences ne présente pas d’intérêt il suffit de consulter les livres d’histoire. Mais s’interroger comme l’on fait de nombreuses obédiences sur leur problème de « recrutement » en particulier de jeunes hommes ou femmes désireuses de s’engager dans la voie initiatique Maçonnique. Il suffit peut être de regarder ce que l’on appelle vulgairement l’offre et comment s’y retrouver pour un profane, parmi les diverses « options maçonniques » dont les porteurs du sens sont : les réguliers, les irréguliers, les sociétaux, les spirituels, les humanistes, les traditionnels, les mystiques, les alchimistes etc….

A cela il convient d’ajouter les Rites multiples et conclure par la foison des obédiences masculines, féminines, mixtes. La Franc-Maçonnerie est riche, très riche de ses différences, presque que trop riche pour le profane qui cherche la porte du temple et non la sortie d'un Labyrinthe.

C’est une preuve de vitalité me direz vous pas si sûr car les obédiences les plus anciennes semblent stagner en terme « d’effectif », et les fractionnements se multiplient au fil récurrent des crises qui les agitent. Je crains que ce soit un phénomène de société qui touche également les partis politiques de plus en plus éloignés de leurs membres et qui se divisent en mouvements, groupuscules. Manque de sens ou perte de sens pas si sûr en ce qui concerne les obédiences elles revendiquent plus de valeurs communes que de différences, c'est un facteur d'espérance.

Alors qu’est-ce qui les empêchent de se réunir et pourquoi elles se scindent régulièrement, crises de croissances récurrentes, problèmes de gouvernance ?

Il est constant d’observer que les Loges elles à l'inverse sont particulièrement soudées et pointilleuses de leur administration et  de leur indépendance, l’initiation Maçonnique est un chemin qui se fait en Loge. Les obédiences doivent êtres au service des Loges et non le contraire, sans Loges pas d'obédience. Hiérarchie spirituelle et  hiérarchie d’honneur ne peuvent se confondre, la seconde n'est que reconnaissance de la première. Force est de constater que c’est leur Rite qui réuni les Maçons et c’est à travers lui qu’ils se reconnaissent pour tels.

 

Le fractionnement est curieux a observer en effet s’il y a fracture c’est qu’il y a rupture, s’il y a rupture c’est qu’il y a divergence (s) et pourtant dès la rupture consommée et l’installation faite les nouvelles nées s’empressent de préciser qu’elles souhaitent se marier à nouveau faire partie d’une confédération, d’un rassemblement, d’un pôle comme un remord d’avoir quitté la maison l’enfant rebelle revient la tête basse et la main tendue.  Alors pourquoi ces fractionnements ? Et pourquoi ces pôles, ces confédérations pour stopper les intentions hégémoniques, ce sont des accords de non agressions plutôt que de centres d’unions fraternelles ? Force est de constater que les obédiences perdent beaucoup de leurs prérogatives dans les Loges et que les confédérations ces « machins » comme disait le grand Charles n’intéresse pas les Frères, c’est dans leur Loge que ce fait le centre de l’union fraternelle.

 

JFG.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Vitrail St John Church

Vitrail St John Church

MAÎTRE HIRAM UN CELTE !

Pour donner du corps à cette idée qui peut paraître incongrue ou saugrenue il faut remonter aux origines de la Franc-Maçonnerie spéculative. Le format de ce blog ne correspond pas à une étude approfondie il s’agira donc modestement d’ouvrir des portes et de susciter la recherche.

La Franc-Maçonnerie est affublée avec constance de tolérantisme, pour comprendre cette qualification il faut se resituer dans le contexte de sa fondation dans les années 1717 à 1750, à cette époque bien avant le phénomène de globalisation, fédération des obédiences, des courants de pensées divers prennent naissance en Angleterre pourquoi parce qu’a cette époque la chrétienté gallicane secoue les « Papistes » comme le dira plus tard Isaac Newton, Rome, le catholicisme, furieux excommuniera.

On se tourne alors vers l’antiquité la pensée qui se développe dans les Loges est teintée de Platonisme, puis évoluera vers une sorte de romantisme avec le discours du Chevalier de Ramsay, naîtra aussi une influence celte portée par John Toland.

Ainsi les Loges sont platoniciennes et après 1750 les obédiences fédératrices des loges souhaitant accueillir tous les Maçons, toutes les pensées, tous les Rites. Les obédiences à tendance Aristotéliciennes absorberont les Loges à tendance Platoniciennes, c’est peut être là qu’il faut chercher les problèmes récurrents qui agitent encore la Franc-Maçonnerie de nos jours. Les obédiences sont t’elles des « Églises Maçonniques ? » Ont t’elles voulues encadrer, coder, réglementer des courants de pensées divers ? Dans ce contexte peut on parler de « Franc-Maçon libre dans une Loge libre ? »

La Franc-Maçonnerie spéculative est t’elle un Panthéisme, au sens ou elle reconnaît pour une partie d’entre elles l’existence d’un Grand Architecte de l’Univers, reconnaissant l’immanence et non la transcendance. C’est donc un culte de la nature Dieu étant l’intégralité du monde.

Le temple maçonnique pourrait alors être comparé au Panthéon de l’ancienne Rome, ce temple circulaire éclairé par le haut et accueillant toutes les divinités, un temple du Grand Architecte.

John Toland fut t’il un précurseur de la Franc-Maçonnerie ? Pour répondre à la question il est nécessaire de passer par une biographie succincte de ce catholique Irlandais de Londonderry né en 1670. Jeune homme doué pour les études il se consacre à la théologie et rapidement rejette « les niaiseries » du catholicisme et se rapproche des idées de Spinoza, après être passé par Oxford du fait de ses positions violentes contre le catholicisme il est obligé de fuir d’abord l’Irlande puis l’Angleterre il fera le tour de l’Europe se mélangeant ainsi à tous les courants Panthéistes.

 

Revenant à Londres en 1710, il soutient : « que seule la liberté de religion peut amener la paix sociale et que la voie panthéiste dans sa tolérance  et non dogmatisme doit s’imposer aux églises constituées qu’il juge trop séparatrices et mère de toutes les souffrances humaines. »

Il participe à la préparation Maçonnique de 1717, mais aussi et surtout au DRUID ORDER également en 1717.

Il écrira dans ce que l’on considère comme son testament philosophique  le Panthéisticon en 1720 :

« Il n’est pas nécessaire d’en dire d’avantage sur la façon dont les panthéistes s’ornent l’esprit. Les panthéistes peuvent êtres justement regardés comme prophètes et d’une nature mystique. Car de même qu’autrefois les druides qui avaient  l’esprit le plus élevé, étaient liés par des sociétés suivant les règles pythagoriciennes, ils se sont élevés par l’étude des choses les plus cachées et les plus obscures, de même les associés Socratiques s’appliquent à toutes les recherches ou se sont illustrés les druides…. »

Ce Panthéisme philosophique a donc participé activement à la construction Maçonnique. L’édifice maçonnique est donc riche de pierres posées par l’influence du Druidisme régénéré par John Toland.

Le grade de Maître maçon révèle donc une sensibilité proche de ce Panthéisme de John Toland, le message est transmis d’une subordination de la mort à la vie à travers des Rites de passage, reprend un mystère sacrificiel courant de l’Antiquité qui pourrait avoir une origine Celtique. En employant le conditionnel nous amplifions le caractère Universel de la Franc-maçonnerie, sans tomber dans une assimilation hasardeuse John Toland était là à Londres en 1717 et influença sans aucun doute la rédaction de l’article Ier de la constitution des Constitutions d’Anderson de 1723. Si rien n’atteste qu’il fût Franc-Maçon, il est certain qu’il fût un Druide membre du DRUID ORDER. Alors Maître HIRAM Celte ou pas ?

 

JFG.

 

Article Ier des Constitutions d’Anderson :

 Touchant DIEU et la RELIGION

Un Maçon est obligé, en vertu de son état, d'obéir à la loi morale, et s'il entend bien l'Art, il ne sera jamais un stupide athée ni un irréligieux libertin. Encore que dans les temps anciens, les maçons fussent obligés de professer, dans chaque pays, la religion de ce pays ou de cette nation, qu'elle quelle fût, il est tenu pour plus idoine aujourd'hui de ne les assurer qu'à cette religion sur laquelle tous les hommes sont d'accord. Elle consiste à êtres bons, sincères, hommes d'honneur et de probité, par quelque dénomination ou croyance particulière qu'ils puissent être distingués. D'où il suit que la Maçonnerie est le centre d'union et le moyen de concilier une véritable amitié entre personnes qui, autrement, seraient demeurées à une perpétuelle distance.

MAITRE HIRAM UN CELTE ?
LIRE

Des origines païennes de la Franc-Maçonnerie Tome I : Des Origines Druidiques de JeanClaude Cappelli.

Une analyse sommaire des pratiques maconniques d'aujourd'hui pourrait faire croire qu'elles ne puisent qu'aux seules sources judeo-chretiennes. Il est vrai que la symbolique de la quasi totalite des rites initiatiques pratiques par les Obediences actuelles semble ne reposer que sur la Bible. Il n'en est pourtant rien. La Franc-maconnerie moderne, meme si ses adeptes le nient ou l'ignorent, doit beaucoup au monde paien. En verite, cette honorable institution est comparable a un arbre dont les feuilles des branches, si elevees soient-elles, auraient perdu la memoire de leurs racines indo-europeennes, en particulier la memoire de leurs racines druidiques...Au travers de ce nouvel essai, Celui du Pays de l'Ours, Druide de la lignee traditionnelle de John Toland (1717), en examinant le rite maconnique le plus chretien qui soit, le Rite Ecossais Rectifie, ou R.E.R., codifie entre 1778 et 1782 par Jean-Baptiste Willermoz, tente de nous les faire redecouvrir afin de les revivifier...
LIRE AUSSI 

Maître Hiram Dieu Panthéiste les origines du Grade de Maître à la recherche des héritages Traditionnels Editions du Prieuré 27120 Rouvray.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
SYMBOLE : LA MESSAGERE
SYMBOLE : LA MESSAGERE.

 

La messagère des Dieux venue de l’autre monde du sid apparaît dans la nuit du 01 novembre  à la Samain. Elle est belle et merveilleuse, elle porte avec elle l’amour, sa branche de pommier à la main, elle diffuse une musique mélancolique qui endort tous les maux du corps.

Ses pommes fruits de l’immortalité se répandent dans le monde céleste, elle est le cygne qui glisse sur l’onde dans la brume du matin.

Dans la Lumière nouvelle de la Samain elle est l’énergie feu créateur, elle ouvre la porte du cœur, celle de l’île aux pommes Avallon le lieu où règne la joie de l’âme.

 

Le nouveau temps apparaît, la grande Lumière se répand en ce moment privilégié de la Samain nous sommes entre les deux mondes le terrestre et le céleste sur le seuil du Sid des Celtes. Ainsi ce qui est en haut est comme ce qui est en bas véritablement. La fusion corps esprit peut dans un instant se réaliser au centre de la roue cosmique de Dagda.

 

Et voilà la belle messagère qui vient chercher l’homme avec sa barque du cristal le plus pur pour le conduire vers la félicité éternelle.

 

JFG.

SYMBOLE : LA MESSAGERE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Spoliée depuis la destruction de sa maison par des extrémistes musulmans, la famille Khalaf vit entassée dans cette pièce !

Spoliée depuis la destruction de sa maison par des extrémistes musulmans, la famille Khalaf vit entassée dans cette pièce !

Une partie de la population s'oppose à la construction d'une ÉGLISE.

Une partie de la population s'oppose à la construction d'une ÉGLISE.

 

J’AI LU….

 

Un article de l’Express N°3409 du 02 au 08 Novembre 2016. « Le long calvaire des coptes »

C’est comme un cri dans la nuit qui tombe sur la terre des Pharaons, quand les « RAFALES » passent en vrombissant dans ce ciel noir, sur le canal pas de felouques, « LES MISTRALS » gagnants.

 

Et les chrétiens d’Orient meurent dans l’indifférence dans leurs villages sous le joug de la loi coutumière. La guerre de religion qui n’avoue pas son nom se poursuit, administrée à petites doses par le pouvoir.

10% de la population recensée sans doute 15%  soit environ 14 millions d’Egyptiens, pas des migrants ! Des Egyptiens sont sous la menace.

 

« Pourquoi doivent-ils s’en remettre à cette justice coutumière qui se substitue à l’État et donne le sentiment aux chrétiens  qu’ils sont des étrangers dans leur propre pays ? »

 

Une nouvelle loi sur la construction des Églises vient d’être adoptée sous la pression des députés Salafistes en pratique elle interdit toute construction d’Église.

 

« Le vrai problème n’est pas l’islamisme, tempère Refat Fikri, un prédicateur protestant. C’est notre constitution à moitié religieuse, à moitié civile. »

Même le code civil repose sur les prescriptions religieuses de chacun : un musulman peut divorcer, mais ce droit n’est pas reconnu aux chrétiens.

 

En Égypte on reconnaît la Liberté de croyance, mais l’Islam est religion d’état.

 

Cette situation des Chrétiens intéresse peu nos concitoyens, elle doit nous interroger nous Francs-Maçons de toutes obédiences défenseurs de la Liberté et de la Fraternité qui ne trie pas. C’est ailleurs, sans doute trop loin à quelques minutes de RAFALE ou à une journée de MISTRAL gagnant…

 

JFG

 

Lire L’Express : Le Long Calvaire des Coptes de Sophie Anmuth.

SAMEDI ACTUALITÉS
SAMEDI ACTUALITÉS

 

CONFERENCE

Rueil Malmaison – Jeudi 01 décembre 2016 à 20 heures 30, conférence publique sur le thème « La Culture Maçonnique au Féminin » par Marie-Thérèse BESSON, Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France (GLFF)

Inscription et information : conference.publique.rueil@gmail.com

SAMEDI ACTUALITÉS

 

FRANC- MACONNERIE MAGAZINE

 

Découvrez les textes qui ont forgé l’esprit et l’identité de la franc-maçonnerie. Pour le franc-maçon d’aujourd’hui, ces textes sont d’une richesse inestimable, car ils font revivre les plus anciens usages de la Maçonnerie et permettent de transmettre une tradition multiséculaire. Textes présentés et commentés par les plus grands historiens.

96 pages au coeur des textes qui ont construit l'histoire d'un mouvement de pensée

A la UNE de ce HORS SÉRIE : 

Le manuscrit Grand Lodge n°1; les Anciens devoirs; Les Statuts Schaw; Les Statuts de Ratisbonne; Le discours de Ramsay; Le manuscrit Graham; Les constitutions d'Anderson; La lettre d'un franc-maçon; La chaîne d'Union d'Arthur Groussier; Le testament philosophique de Maria Deraismes, etc.

 

 

SAMEDI ACTUALITÉS

REVUE

Humanisme N° 312

Sommaire Humanisme n° 312

Editorial

Sapere Aude
Samuël TOMEI

Grand entretien

"Le Grand Orient de France est une institution qui compte dans la République"
Entretien avec Daniel KELLER, Grand Maître du GODF

Vitriol

Vous avez dit "société civile" ?
Jean-Michel MUGLIONI

Actualité

L'actu d'Öz

Restaurer le dispositif délibératif de la République
Alexandre DORNA

Verdun, histoire de visions...
Jean-Pierre SAKOUN

Il y a cent ans

L'Europe nouvelle et la France nouvelle. Circulaire du Conseil de l'Ordre du 17 mai 1916

Dossier : Ardentes Lumières

Presentation
Marc RIGLET

Aux sources des Lumières
Roland DESNE

Pour de nouvelles Lumières
Charles COUTEL

Les Lumières et la question de l'athéisme, la figure du curé Meslier
Entretien avec Serge DERUETTE

Paul-Louis COURIER : le pamphlétaire assassiné
François CHAUVIN

Misère de l'idéologie post-moderne
Marc RIGLET

La logique de l'accommodement raisonnable et le multiculturalisme autoritaire
Mathieu BOCK-CÔTE

La lente déconstruction de la citoyenneté républicaine
Philippe FOUSSIER

Le multiculturalisme comme religion politique de Mathieu BOCK-CÔTE
Marc RIGLET

Le mépris civilisé de Carlo STRENGER
Philippe FOUSSIER

Laïcité

Humanisme & Laïcité
Charles CONTE

Réflexion

Big Data : la conquete du sens caché
Hervé CUILLANDRE

Travaux de Loges

L'Humanité au travail
Gilles BREVAN, Loge Les Enfants d'Hiram, Melun

Musique

Colères italiennes : de l'Ottanta au futurisme
Jean KRIFF

Arts vivants

Arts et fraternité
Laura HURT

Revues

Points de Vue Initiatiques
Alexandre DORNA

Livres

Des Putes & des hommes de Pierre-André Taguieff
Dominique DESMÛRIERS

Contre Valls de Noël Mamère et Patrick Farbiaz
Jacques SARDES

Arthur Groussier, le franc-maçon réformiste de Denis Lefebvre
Joël DENIS

Sébastien Castellion penseur de la tolérance de Christian Buiron et Samuël Tomei
Pascal BAJOU

La laïcité, aujourd'hui de M.-C. Luscher-Morlot
Philippe FOUSSIER

SAMEDI ACTUALITÉS

 

LIVRE

 

C’est un ouvrage sans précédent que cette Histoire Illustrée du Rite Français. Si tous les rites maçonniques en usage dans le monde sont issus d’une même source première c’est le rite des Modernes qui, dans les années 1720, passa en France, s’y acclimata, s’y enrichit et prit un essor inattendu mais anarchique au début, au point que le Rite Français dut, peu avant la Révolution, être codifié par le Grand Orient de France. Et c’est ce code, le Régulateur du franc-maçon, qui, une fois imprimé, s’imposa non seulement en France, mais aussi en Belgique et ailleurs comme référence

Histoire illustrée du Rite Français de René Le Moal (Auteur), Jean-Pierre Catala (Postface), Ludovic Marcos (Avec la contribution de), Ronan Loaëc (Photographies), André Combes (Préface)

Le Rite Français est celui que pratiquent 85% des loges du Grand Orient de France. De présence ancienne également en Belgique, ses qualités l’ont fait adopter plus tard en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Afrique et dans l’océan Indien. Et, en France, par plusieurs obédiences françaises, féminines, mixtes ou masculines. Au Grand Orient de France, son Grand Chapitre Général compte 5000 membres en 200 chapitres où se pratiquent ses grades de sagesse (hauts grades).

SAMEDI ACTUALITÉS

 

G L N F

LES DERNIÈRES NOUVELLES D'ALSACE, LA GLNF & L’AGAPE

 

Voilà bien un titre qui fleure bon la fable d’antan...

De la fable, courte histoire teintée d'humour qui a pour but de distraire le lecteur tout en l'instruisant, nous ne retiendrons pas le côté imaginaire du récit.

Intitulé Passion vins et gastronomie d’Alsace, le dernier numéro des Dernières Nouvelles d'Alsace Hors-Série n°15 Automne 2016, est bel et bien réel. Il consacre un magnifique reportage intitulé « Nourritures terrestres et spirituelles au menu des francs-maçons » à la Grande Loge Provinciale d’Austrasie et à l’Agape maçonnique.

DNA : L’AUSTRASIE ET LA GLNF À L’HONNEUR

Prenez la route...

Prenez la route...

 

 

Voies de Lumière, Chartres statuaire et vitraux Michel Jourdain 


Du 20 octobre au 11 décembre
La Maison des Sources

            13, rue de Brocéliande 56430 TREHORENTEUC 



6




Entretien avec un Druide  Jean-Claude Cappelli "le petit monde des dieux celtes" Samedi 19 novembre 15:00
La Maison des Sources

            13, rue de Brocéliande 56430 TREHORENTEUC 



 6




A la découverte des plantes qui nous entourent - Elisabeth Cappelli "les tisanes et les thés de la Maison des Sources" 


Dimanche 20 novembre 14:30
La Maison des Sources

            13, rue de Brocéliande 56430 TREHORENTEUC 



    6




Lecture symbolique de l’Eglise du Graal par Elisabeth Cappelli "le grand vitrail" 


Samedi 26 novembre 14:30
La Maison des Sources

                        13, rue de Brocéliande 56430 TREHORENTEUC

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Tympan Cathédrale de Chartres

Tympan Cathédrale de Chartres

LA PORTE

 

Franchir la porte du temple est une aventure spirituelle et mystique.

Depuis l’antiquité, les colonnes marquent l’entrée des temples, qu’ils soient Égyptiens, Grecs, Orientaux. Ainsi le temple de la Jérusalem terrestre à Babylone, puis de Babylone à la céleste, la Jérusalem nouvelle éternelle, inspiratrice de la grandeur des Temples Chrétiens cathédrales grandioses ou humbles chapelles nichées dans la verdure de nos campagnes. Si les colonnes, les tympans décorés symboliquement de nos temples sont des livres ouverts pour susciter notre imagination.

 

Mais la véritable porte est en dedans. Franchir la porte, c’est accéder aux grands mystères de la spiritualité.

 

Psaume 117 : « Ouvrez moi les portes de justice que j’entre pour louer le seigneur ! C’est ici la porte du seigneur, les justes peuvent y entrer la pierre rejetée  par les bâtisseurs est devenue la pierre de faîte. C’est le seigneur qui a fait cela, c’est une merveille à nos yeux. »

 

Plusieurs fois par mois, je suis sur le seuil, à la porte du temple, j’attends en silence l’ouverture de la porte du dedans. Ce temple je l’ai construit avec mes Frères, répétant des gestes immémoriaux transmis par tous les Frères qui nous ont précédés et demeurent avec nous en nous.

Les colonnes se placent, le pavé mosaïque se déploie, les colonnettes sont là, par les vitraux passe la Lumière céleste, l’autel des serments, puis chaire entre la Lune et le soleil sous le delta Lumineux, la voûte étoilée recouvre l’ensemble de la Loge. Peu à peu la construction monte de l’Occident à l’Orient, le temple se sacralise, nous pourrons bientôt contempler l’œuvre sur le tableau de la Loge.

 

Janus est à l’entrée, il ouvre, il annonce les cycles, cette année encore nous fêterons celui qui ouvre et celui qui ferme dans notre Loge de Saint-Jean.

 

La porte du dehors s’ouvre donc sur les petits mystères de la construction et la porte du dedans sur les grands mystères de la Jérusalem céleste, le Grand Architecte rayonne sur les quatre points cardinaux, il s’inscrit du tympan de l’entrée du principe à la rosace de l’Orient, la roue cosmique, au centre de la croix à la jonction entre la verticalité spirituelle et l’horizontalité terrestre s’épanouie la Rose de l’amour.

 

JFG.  

Rosace de la Cathédrale de Strasbourg.

Rosace de la Cathédrale de Strasbourg.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PUISQUE TU PARS...

PUISQUE TU PARS….

 

Puisque c’est ailleurs que va mieux battre ton cœur.

Et puisque nous t’aimons trop pour te retenir.

 

Puisque tu pars

 

Garde cette chance que nous t’envions en silence cette force de penser que le plus beau reste à venir.

Sache qu’ici reste de toi comme une empreinte indélébile.

 

Parce qu’il est des douleurs qui ne pleurent qu’à l’intérieur puisque ta maison aujourd’hui c’est l’horizon.

 

Puisque tu pars

 

Dans ton histoire garde en mémoire notre au revoir.

 

Puisque tu pars.

 

Extrait d’un texte de Jean-Jacques GOLDMAN.

 

LA FRATERNITÉ PLUS FORTE QUE LA MORT.

 

Me voici à nouveau devant la page blanche de mon ordinateur après quelques jours de douleurs.

D’abord un grand merci à tous les témoignages d’affection reçus, pour le départ brutal à l’Orient éternel de ma belle sœur. Perdre un être proche est toujours une souffrance.

 

La grande faucheuse est toujours là pour nous rappeler que nous sommes mortels, mais aussi que le blé ne meure, quand il est mûr il tombe à terre pour mieux se relevé plus vert, plus fort, plus beau, plus radieux que jamais. Les jeunes poussent nourries de la putréfaction des anciennes, continueront le cycle de la vie.

Le temps cyclique pour suivra sa course jamais interrompu, la chaîne s’ouvre et se ressoude, la fin est le commencement. Toute porte qui se ferme s’ouvre sur une autre porte.

Ainsi la Lumière renaît des ténèbres s’amplifie, ses rayons pénètrent dans notre cœur, la vie succède à la mort, le bien reprend racine. Je n’espère pas supprimer le mal, mais faire pencher le balancier vers le bien, la joie du présent, pour adoucir les moments de peine.

L’alternance est une fontaine d’espoir, de courage et de persévérance. La mort brutale nous apprend à conserver l’indispensable modestie et humilité devant les mystères de la vie.

En ces moments de douleur, le réconfort de nos Frères, de nos sœurs, de ceux qui sont un peu nous mêmes est comme un miel d’Acacia, qui coule dans notre gorge pour adoucir nos sanglots, ces larmes qui envahissent notre cœur.

Ainsi la mort peut être espérance, porte vers la vie « Mors janua vitae »

 

JFG.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Chers lecteurs je serais indisponible pendant quelques jours, je viens de perdre un membre proche de ma famille.

Bientôt

 

JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Frédéric Bargain

Frédéric Bargain

UN AUTEUR : FREDERIC BARGAIN.
 

La matière de Bretagne a toujours inspirée, la richesse et la diversité des paysages, de la brume qui monte qui monte dans les landes comme une fumée bleutée au printemps, aux forêts sans fin ou courent les chevaliers errants à la poursuite de leur Gréal, aux flots déchainés qui grondent dans les roches et poussent les hommes au de là de leur courage.

L’imagination se nourrit de cette terre qui attache à jamais ceux dont les lèvres ont reçues le sel et senti l’iode au détour d’un sentier côtier fouetté par le noroît, la capuche du Kabig abaissée qui repousse le crachin.

Cette terre d’où s’élève au loin, derrière les Roc’h d’Arrée, au bord de la rivière d’argent dans le chaos du Huelgoat, le son strident de la bombarde, qui déchire le silence.

 Tant de richesses, tant d’histoires et l’histoire de ce royaume de Nominoë dont la vue s’étendit de Brest à Angers. Cette Bretagne, cette Armorique vivante, de ses hommes, de ses tradition est le terrain de prédilection de Frédéric Bargain celui de Pont l’Abbé, du pays Bigouden des coiffes en pain de sucre, qui a sans doute refait le monde dans sa jeunesse sur la Cale Saint Laurent, les pieds dans l’eau de la rivière de Pont l’Abbé qui pousse les roues des moulins à marée avant de fuir dans l’océan en laissant l’Ile Tudy.

 Frédéric Bargain a sans doute suivi le cheval d’orgueil de Per Jakez Hélias revêtu de son Kab an aod (son manteau de grève), né de ce pays là aussi, de Pouldreuzic à deux coudées de Pont l’Abbé.

Frédéric Bargain nous donne les clés de son imaginaire à travers ses Romans de police armoricains.

 

JFG.

UN AUTEUR - FREDERIC BARGAIN

Frédéric Bargain est né à Pont l’Abbé en 1973. Après des études d’histoire il intègre l’enseignement. Aujourd’hui il est professeur agrégé. Il raconte l’histoire et plus particulièrement celle de la Bretagne au travers de ses livres des Polars Historiques en collaboration avec Gwénaël Palierne (Alias Edhson).

Il est aussi chercheur intéressé par l’histoire et la géographie sacrée des anciens armoricains. L’amour de sa région n’a d’égal que son ouverture au monde. La Bretagne n’est pas pour lui un village fermé mais une porte vers l’universel.

Je vous recommande particulièrement « Les Chemins d’Ys » sur les traces de Budoc vous découvrirez une légende qui inspirera ceux qui travaillent de midi à minuit.

JFG.

UN AUTEUR - FREDERIC BARGAIN

 

Ses publications :

·      La Compagnie du Crime.

·      Petit déjeuner au cyanure.

·      Le Serment des Pierres.

·      La Belle de Mai.

 

·      Les Chemins d’Ys.

 

 

Ve siècle. La Bretagne qui connaissait la paix et la prospérité sous le règne du roi Marc plonge peu à peu dans le chaos. Afin d échapper à la mort, Anna, l héritière du trône doit fuir. Dans son exil, elle donne naissance à des jumeaux : Budoc et Elena qui, une fois adultes, entreprennent la reconquête du royaume breton pour y rétablir l’harmonie. Mais les pièges tendus par la reine des Ténèbres sont multiples et la tâche s avère des plus dangereuses. Parviendront-ils à triompher ? La ville d Ys, Avalon, Le mont Saint-Michel, mais aussi Carnac et la forêt de Brocéliande... Autant de lieux réels ou imaginaires qui excitent notre imagination sans que nous sachions en comprendre la vraie raison. Pour la première fois, un récit ésotérique établit un lien entre eux grâce à la mythologie. Partez à la découverte de la géographie sacrée de la Bretagne en suivant à votre tour les chemins de l’Alchimie spirituelle, celle qui fait que notre vie vaut la peine d être vécue

Note Éditeur.

UN AUTEUR - FREDERIC BARGAIN

 

LA SOCIETE LITTORALE DU PAYS BIGOUDEN (VERS 1865-VERS 1965)

 

 

La société littorale du Pays-bigouden constitue l’archétype des sociétés littorales de cette période. En effet, elle se développe grâce aux avancées techniques de l’industrialisation avec en particulier l’invention de la boite de conserve, mais l’ouverture commerciale que permettent les progrès dans les transports avec la mise en place du réseau ferré, mais aussi les différents accords internationaux.

Les contours de cette société sont particuliers. Née sur un site favorable à proximité de la ressource halieutique, elle apparaît quasiment de façon subite. De ce fait, elle ne possède qu’une faible notabilité, et cette dernière n’est pas liée à la possession de la terre, comme dans le monde rural. D’ailleurs il s’agit d’une société de type urbain. Ce sont donc les catégories populaires qui y dominent, les hommes travaillant généralement comme marins, les femmes comme usinière.

L’encadrement de cette société apparaît également particulier. L’Église catholique l’a négligée, laissant le champ libre aux missions protestantes en matière de religion et au radicalisme puis au communisme en matière politique. Cependant, la république naissante n’a pas manqué d’y installer un encadrement administratif, en particulier les écoles.

Comme toute société, la société littorale bigouden est marquée par des conflits et des luttes de pouvoir. De part sa structure, elle reste relativement à l’abri des conflits entre cléricaux et anticléricaux à la fin du XIXe siècle. Elle en fait surtout traversé par des conflits sociaux, qui débouchent sur des grandes grèves dans la chronologie reprend parfois celle des grandes crises sardinières qui voient la ressource se raréfier.

Cette société apparaît bien particulière aux observateurs étrangers, qui la regardent bien souvent avec les yeux de rousseauistes, imprégnés de Chateaubriand, qui recherchent chez les Celtes le bon sauvage, l’Homme à l’état de nature éloigné des corruptions de la société moderne. Cette image est en lien avec le développement du tourisme qui passe d’un tourisme de happy fews à un tourisme de masse populaire.

Cependant, après l’apogée de l’après-guerre, la société littorale connaît un long déclin avec la litanie des fermetures d’usines à partir des années 1960. Cela veut-il pour autant dire que cette société et morte. En réalité, elle a connu une mutation spectaculaire, et derrière un certain alignement sur les autres sociétés, les comportements socioculturels liés à cette spécificité économique se maintiennent.

Note Éditeur.

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog