Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Contre la bienveillance yves Michaud

Contre la bienveillance yves Michaud

 

La dernière partie de l’essai d’Yves Michaud :

 

Contre la vision morale du monde, contre la bienveillance politique.

 

Toutes les idées qu’il a fallu remettre en cause dans les chapitres précédents tiennent d’abord à une volonté d’aveuglement face à la réalité, en se berçant  d’illusions : qu’il peut y avoir un islam modéré, tolérant et démocratique, que le populisme est un spectre à exorciser sans plus d’explications, qu’une politique conforme à la morale doit guider l’action internationale.

Cet aveuglement se teinte chaque fois d’un préjugé de bienveillance : on veut croire en un monde où toutes les idées sont respectables, où toutes les différences enrichissent, où les conflits ne sont jamais irréductibles, où les bonnes volontés finissent toujours par s’entendre.

 

Cette bienveillance politique, semble être un paradoxe dans une société, qualifiée de purement matérialiste, consumériste, individualiste. Serions nous devenus tous solidaires avec le monde entier. Dans une sorte de religion universelle, une pensée planétaire, un rêve le nouveau jardin d’Eden.

 

Yves Michaud écrit :

Cette vue compassionnelle du monde et des êtres n’empêche nullement un égoïsme tout aussi bienveillant. C’est une générosité du moi d’abord. L’individualisme possessif devient présentable quand il dégouline d’émotion feinte. L’homme de notre temps ne pleure pas, il pleurniche. Il ne compatit pas, il s ‘émeut. Il n’est pas généreux, il fait des dons défiscalisés. Il ne fait pas preuve de sollicitude, il appelle le 115 pour qu’une équipe de maraudeurs du SAMU social intervienne.

 

Il délègue en quelque sorte a l’état, ou en réclamant des subventions à tous les étages du mille feuille administratif, ainsi c’est l’impôt qui remplace les bons sentiments et les élans de générosité, qui de fait ne sont plus des élans, « l’insistance du Vous aurez un justificatif fiscal » devient presque obscène. Je donne personnellement, pour donner pas pour payer moins d’impôts.

 

(…), il faut aussi que d’autres viennent rassurer la belle âme sur la beauté de ses convictions et la pureté de ses actions.

Ce n’est pas seulement un BHL qui parle mais toute une communauté de BHL, qui fait chœur.

 

Le phénomène des « Marches blanches » caractérise l’indignation, la compassion, la bonne volonté mais aussi « l’impuissance » Ce que hegel qualifiait ainsi : « La confluence silencieuse des entités apathiques de la vie volatilisée ».

 

Ainsi Yves Michaud nous fait prendre conscience que la vision morale du monde ne doit en aucun cas tenir lieu de politique : elle peut, éventuellement, combler l’âme des êtres sensibles, elle n’a que des relations légères et volatiles avec la réalité.

Dans le meilleur des cas, elle exprime la vie rêveuse. Dans le pire la vie hypocrite.

 

C’est le même caractère inapproprié du passage de la morale à la politique que révèle l’examen de la bienveillance compassionnelle qui constitue le second palier de cet ethos/pathos qui nous rend aveugle à la réalité.

 

C’est me semble t’il là le cœur même de la théorie de Yves Michaud.

 

SA CONCLUSION :

 

Si recommander la bienveillance, la sollicitude, l’attention, le soin qu’on appelle le care comme on voudra n’a rien de pendable quand on s’en tient à la morale avec ses limites, faire du soin le principe d’une politique entraine ne cascade de conséquences inacceptables.

 

L’obsession de la bienveillance et du soin conduit à accepter toutes les différences, pour peu qu’elles invoquent les excuses de la vulnérabilité, de la souffrance, et de la minorité. Elle favorise donc les revendications communautaristes qui s’avancent masquées sous des dehors de plaintes.

 

Concernant les différences culturelles elles doivent bien sûr demeurées sans jamais devenir des différences politiques, pour une respublica unifiée, et une adhésion volontaire à un contrat social.

 

La violence des faits a ceci de bon qu’elle fait revenir sur terre.

Mais revenir sur terre n’est pas renoncer au rêve ni à l’utopie.

Le paradoxe de notre situation est que nous n’avons plus de capacité de rêve ni d’utopie car nous nous n’avons plus de vision.

C’est cette capacité de vision en se projetant à partir des faits qui est à retrouver.

Avec elle reviendra celle d’utopie et de rêve.

 

Avant de clore son essai Yves Michaud a rajouté trois appendices, un sur la Bienveillance au XVIII ; ont y lit que la justice est le pilier de la politique, que la morale reste à part de la politique. A contrario, les théories du soin dissolvent la politique dans la morale.

L’appendice numéro deux traite de la peur de la liberté. Et enfin l’appendice numéro de la déchéance de nationalité où il écrit entre autres :

Personne ne peut nier, sauf s’il est de complète mauvaise foi, que l’appartenance à une communauté civique, fût-elle due aux hasards de la naissance, suppose l’adhésion explicite, ou en tout cas, le respect des principes de cette communauté, tels qu’ils sont exposés dans le texte constitutionnel.

 

Et plus loin c’est depuis crument d’actualité :

La fraude fiscale massive et organisée, l’expatriation fiscale, constituent des atteintes caractérisées à la solidarité civique..   

 

Instituer dès la prime enfance et jusqu’à l’adolescence un apprentissage simple mais obligatoire des principes fondamentaux de la citoyenneté par tous, en l’assortissant d’un énoncé clair et explicite des conditions dont la violation entraîne la déchéance de nationalité.

 

Il s’agirait en quelque sorte d’une confirmation de l’adhésion civique, proche du serment de « religion civile » chez Jean-Jacques Rousseau..

 

J’arrive au terme de ce parcours de l’essai de Yves Michaud, dont je ne peux qu’encourager la lecture. C’est un moment de vérité et de courage dans un monde où le contrat social est fracturé, par une confusion entre le respect des différences et la liberté qui en découle. Si les différences nous enrichissent, il faut néanmoins se retrouver sur un projet commun, l’important étant de se tourner dans la même direction, donner un projet, redéfinir un cadre où nos jeunes puissent se retrouver. Cesser de considérer que tout est acceptable, que les communautés ne sont que des niches électorales.

La lumière de la liberté ne brillera qu’avec le feu du courage et de la justice.

Bienveillance à nos Frères et à ceux qui pourraient êtres comme tels.

 

JFG

 

Contre la bienveillance de Yves Michaud Éditions Stock. Les essais 18 €.  

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le site informant du Piratage informatique de la GLDF

Le site informant du Piratage informatique de la GLDF

 

PIRATAGE INFORMATIQUE DE GRANDE AMPLEUR A LA GLDF

 

Le système informatique de la Grande Loge de France à été piraté. Un piratage de grande ampleur. Rituels maçonniques, Comptes rendus des convents, documents administratifs, certains dossiers personnels de membres, des listing de Loges. L’ensemble de ces documents mis en ligne sur un site anti-maçonnique et faisant la part belle aux théories du complot.

Les Blogs Maçonniques : la Lumière de l’Express, Hiram Be, La Maçonne, G A D L U Info font état de cette information depuis hier.

Le piratage aurait eu lieu il y a quelques jours. Le Grand Maître de la Grande Loge de France Philippe Charuel aurait porté plainte contre X au nom de l’obédience.

 

JFG

Philippe Charuel le Grand Maître de la Grande loge de France Photo Blog la Lumière.

Philippe Charuel le Grand Maître de la Grande loge de France Photo Blog la Lumière.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le Voyage de La Pèrouse.
Le Voyage de La Pèrouse.
Le Voyage de La Pèrouse.

Le Voyage de La Pèrouse.

FRANCS-MACONS DE LA MER  XXIV- Lapérouse La recherche de la vérité de 1828 à 1999.

 

1828- Deux mois après le départ de Dumont d’Urville Vanikoro reçut la visite de la Bayonnaise commandée par Legoarant de Tromelin missionné par le gouvernement Français, sans résultat.

 

1883- le gouverneur de Nouvelle Calédonie envoya l’aviso le Bruat des scaphandriers remontent à la surface trois ancres et plusieurs canons.

 

1958 – Les progrès de la plongée, l’usage de la dynamite permettent de dégager des morceaux d’épaves et des objets divers : cloche en bronze, et ustensiles de cuisine ; plus de 2500 heures de plongée jusqu’à l’année 1999, pour des résultats médiocres.

 

1999 – La découverte du Camp des Français par l’archéologue Jean-Christophe  Galipaud, il découvre sur le site terrestre de Païou des fragments de céramiques chinoises, des perles de verres de la mitraille de plomb. Il venait de découvrir le Camp des Français. Palissades, bâtiments construits par des marins rescapés.

 

« Les premières informations recueillies des naturels par Dillon et Dumont d’Urville indiquaient que les rescapés du naufrage avaient installé un camp à terre, gardé par des marins en armes, et dans lequel des savants poursuivirent leurs observations pendant que d’autres construisaient un bateau de secours. Ce camp fut le plus souvent localisé à Païou.

Les objets découverts montrent que ces survivants avaient transporté des épaves des armes, aussi bien que des instruments ou de la vaisselle ce qui confirme qu’un navire était resté accessible. »

 

Le 02 décembre 1999 Galipaud recueillit la tradition suivante de la bouche de Melchior Tau de Nakepake, au sud est de Vanikoro :

 

« Les équipages rescapés construisirent le bateau dans la baie de Saboe. Sur le chantier naval, une fois la coque terminée et mise à l’eau, avant d’installer le mât, les Tikopiens qui avaient participés au chantier réclamèrent les outils de fer pour prix de leur travail et parce que ces outils leur étaient nécessaires. Les marins refusèrent de se défaire des outils dont ils pouvaient encore avoir besoin. Les Tikopiens énervés par le refus de paiement qu’ils estimaient mériter, se réunirent en un lieu sacré du domaine d’un diable l’anguille noire Tangora et le prièrent pendant trois jours.

Le quatrième jour ils se partagèrent les marins sur leurs pirogues pour une promenade, et une fois isolés les tuèrent. Ils allèrent ensuite tuer Lapérouse et ses quatre marins restés sur l’Astrolabe. »

 

Cette version est crédible au même titre que celle d’un glissement de terrain du à un tremblement de terre.

 

2003- Une découverte de taille fut réalisée : un squelette presque entier d’un européen fut trouvé, âgé d’environ 32 à 34 ans il fut confié à l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale de Rosny sous bois afin de percer le mystère de son identité.

 

A suivre la fin du Voyage et de la recherche ….

 

Source et Étiquette : LAPEROUSE Voyage autour du Monde. Edition de Conti

 

 

UN FRANC-MACON DE LA MER.

 

Joseph Michaud. Capitaine de navire négrier puis du corsaire  Baron de Montmorency, armateurs Dumoustier et de jarnac. En 1778  « il combat une corvette anglaise pendant quatre heures au large de Groix, sans perdre la prise qu’il escortait »

Capitaine de vaisseau en 1796, chef de division l’année suivante, «  il réussit à faire onze prises importantes dans une seule carrière.»

Il était membre de la Loge L’Union Parfaite de la Rochelle en 1788.

 

 

Source : Dictionnaire des Marins Francs-Maçons Travaux de la Loge de recherche La Pérouse Editions SPM KRONOS.

Une Sirène Place de Bretagne Rennes.

Une Sirène Place de Bretagne Rennes.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Contre la bienveillance Yves Michaud

Contre la bienveillance Yves Michaud

RECENSION : Contre la Bienveillance.

 

Dans cette deuxième partie Yves Michaud aborde :

 

LE FAIT DU POPULISME-

 

Par rapport à ce fait du populisme nous avons pratiqué la politique de l’autruche, qu’il soient de droite ou de gauche. Les partis sensés incarner ce fait, ne veulent pas :

Des diktats de l’Union européenne, du pouvoir des banques, de la crise, du chômage, de la retraite retardée, de la caste politique installée, du dégraissage des services publics et pour la droite des immigrés, des sans-papiers, des réfugiés, des islamistes. Ca fait des programmes d’opposition et de dénonciation, pas des programmes du pouvoir.

 

Cette fracture entre ignorance et connaissance correspond à l’évolution de l’emploi dans notre société, (…) certains spécialisés et techniques bien rémunérés et d’autres des emplois de services sous payés.

 

Des statuts qui donnent à certains une immunité quasi complète par rapport au chômage ; et d’autres en constante précarité.

 

Il se constitue dans la société une multitude de catégories sociales. Chaque fragment de l’électorat  devient une niche commerciale à défendre férocement contre la concurrence. C’est à ce jeu que les partis politiques se livrent admettant toutes les revendications.

 

Dans un premier temps on refuse la discussion avec les partis populistes, dans un deuxième temps on les diabolisent, dans un troisième temps l’on joue les chevaliers blancs sauf que des scandales éclaboussent les partis traditionnels.

L’effet pervers du scrutin majoritaire cantonne les extrêmes dans une non représentation antidémocratique, qui peut admettre que 15% du corps électoral (inscrits) soit définitivement exclus de toute représentation.

 

Un certain nombre de valeurs réputées « libérales » sont aussi bien de gauche que de droite.

 

LE FAIT DE LA Réalpolitik.

 

L’impérialisme teintée de bonne conscience démocratique de Bush, et le désir de vengeance contre Al-Quaïda firent choisir l’Afghanistan et surtout l’Irak  de Saddam Hussein on connaît la suite, un gâchis humain, financier et le développement du fondamentalisme religieux. Même processus en Libye.

Les révolutions arabes ne mènent pas directement à la démocratie.

 

Quand à l’union européenne elle est devenue une véritable usine à gaz.

De fil en aiguille, l’union européenne  se retrouve n’avoir pour assise que quelques partis proeuropéens, sa technocratie et une commission européenne dont le président est, pour l’heure un sympathique ivrogne qui a fait ses preuves à la tête du paradis fiscal luxembourgeois.

 

On constate un idéalisme politique dominant (…) qui relève chaque fois non pas de rationalité mais de bienveillance.

La caricature en est le bhlisme ou le kouchnerisme (de Bernard Henri Levy ou Bernard Kouchner)

 

L’idéalisme politique méconnait aussi totalement la force des religions et des croyances sauf quand, comble d’absurdité, il s’en fait l’avocat au nom de la défense des différences et des bienfaits du pluralisme.

 

A suivre la dernière partie : CONTRE LA VISION MORALE DU MONDE, CONTRE LA BIENVEILLANCE POLITIQUE ET LA CONCLUSION.

 

Contre la bienveillance de Yves Michaud Éditions Stock. Les essais 18 €.  

Le Musée Belge de la Franc-Maçonnerie Rue Laeken à Bruxelles.

Le Musée Belge de la Franc-Maçonnerie Rue Laeken à Bruxelles.

 

ACTUALITES 

 

                                

Belgian Museum of Freemasonry, 73 Rue de Laeken, 1000 Brussels

 

 

 

NEWSLETTER

 

Visite guidée en nocturne pour individuels

 

 

Le Musée organise une visite guidée en nocturne pour les visiteurs individuels.   

Quand : le vendredi 22 avril 2016 à 18h30

Prix: 15€/pers

Langue: Français et Néerlandais 

Inscription obligatoire: anne@mbfm.be ou 02/223.06.04

Annulation minimum 5 jours avant la date de la visite autrement le paiement sera dû.

 

 

http://mbfm.be/jml2016/index.php/FR/ic-agenda/7-visite-guidee-en-nocturne-pour-individuels

 

***

 Audioguide

Afin de rendre votre visite au Musée Belge de la Franc-Maçonnerie encore  plus agréable, le musée met à disposition des audioguides.

Des « podcatchers », installées à divers endroits du musée, vous permettent de vous connecter et d’entendre de nombreuses explications sur les pièces exposées. Les visites sont disponibles en français, anglais, néerlandais.

 

***

Un spectacle vivant qui vous proposera un regard inédit sur la Franc-Maçonnerie

 

La semaine prochaine le Musée Belge de la Franc-Maçonnerie et la compagnie Les Menus Plaisirs du Roy lanceront leur projet de financement participatif via la plateforme KissKissBankBank pour financer la réalisation du spectacle Laterna Magica : Un voyage musical qui vous éclaire sur la Franc-Maçonnerie.

Ce spectacle est né suite à l’idée d’une collaboration visant à créer un spectacle à la fois symbolique, ludique, instructif et didactique. Ce dernier mêlera étroitement plusieurs disciplines : la musique avec les chansons maçonniques du 18ème siècle, soutenues en l’occurrence par un petit ensemble de musique baroque (clavecin, théorbe et traverso), ou encore le théâtre par l’entremise d’un comédien narrateur maniant une lanterne magique et ses plaques de verre à l’iconographie maçonnique.

Nous désirons concevoir un spectacle vivant au contenu culturel et maçonnique.

Nous voulons imaginer une performance innovante, éducative et pédagogique d’envergure, puisque ce spectacle itinérant pourra aussi être joué à l’étranger, tant dans les sphères maçonniques que profanes.

Comme toujours, l’argent étant le nerf de la guerre, la recherche de financements s’avère capitale pour mener à bien un projet qui, outre son volet scénique, comportera également l’enregistrement d’un CD. Nous avons donc opté, in fine, pour la formule du Crowdfunding (ou financement participatif).

A partir de mardi 12 avril, rendez-vous donc sur http://www.kisskissbankbank.com/ pour nous aider à réaliser

 

 

UNIVERSITE DU TEMPS LIBRE DE QUIBERON

Conférence  mardi 12 avril 2016 à 17h30 à la Maison des Associations (Quiberon).

 

Cette conférence aura pour titre: "La géopolitique du Tibet : le Tibet entre tradition et modernité, sinisation et aspiration à l’indépendance". Elle sera donnée par M. Henri Moreau, professeur de chaire supérieure en retraite (spécialité géographie).

 

Pour en savoir plus sur le contenu et sur les aspects pratiques de cette conférence, nous vous invitons à vous rendre sur le site internet de l' UTL en cliquant ICI.

 

L'Université du Temps Libre du Pays de Quiberon

site internet: www.utlquiberon.fr

06 47 10 05 36

Port Maria, Château Turpaud à Quiberon.

Port Maria, Château Turpaud à Quiberon.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Contre la bienveillance de Yves Michaud.

Contre la bienveillance de Yves Michaud.

RECENSION : Contre la Bienveillance.

 

Yves Michaud, né à Lyon le 11/07/1944 professeur de philosophie politique et d’esthétique travaille depuis longtemps sur le thème de la violence. Il a été directeur de l’École Nationale supérieure des beaux arts de Bordeaux et a enseigné la philosophie successivement à Montpellier, Berkeley, Édimbourg, Rouen, Sao Paulo et Paris.

Classé plutôt à gauche il signa un manifeste de soutien à la candidature de Ségolène Royal à l’occasion de la campagne pour l’élection présidentielle. Étant en accord avec la notion « d’ordre juste », il marqua ensuite son désaccord avec le concept « de démocratie participative ».

Il est auteur de plusieurs ouvrages de sa spécialité la philosophie politique. Son dernier essai Contre la bienveillance est paru en 2015.

 

Mon intérêt pour Yves Michaud est né suite à l’envoi d’un mail par un lecteur du Blog. En ma qualité de Franc-Maçon puisque paraît t’il mes Frères me reconnaisse pour tel, je suis par nature porté à la bienveillance, sans exclure la vigilance. J’ai donc pris connaissance de cet essai.

C’est l’occasion de revisiter les bons sentiments, les petites et grandes vertus, qui par leur pratique, leur douce et constante habitude construisent l’homme, mais peut être pas une politique pour une communauté nationale et encore moins universelle ?

Au rang de ces vertus, la tempérance, la compassion, la miséricorde, la tolérance cette dernière issue des bons sentiments de bienveillance et de bienfaisance.

Le Franc-Maçon par son initiation progressive aux mystères, sa régénération personnelle se veut porteur de Lumière dans le monde profane naïveté ou utopie ?

La bienveillance le porte donc à la pratique de la bienfaisance, faire par préférence le bien plutôt que le mal fuir le vice pratiquer la vertu.

La grandeur véritable est dans la bienfaisance Voltaire pensait même «  que la bienfaisance devait être universelle »

Pour le Maçon cela passe d’abord par sa volonté individuelle, il mène un combat contre lui même, pour ensuite conquérir une citadelle céleste. Il y a d’ailleurs des Chevaliers de la Bienfaisance par exemple au Rite Ecossais Rectifié. Par une sorte d’ascension l’homme progressera vers la miséricorde, mis en ce moment en exergue par le Pape.

 

Pourquoi donc ce philosophe par ailleurs porté vers l’esthétisme serait t’il contre la bienveillance. Cela ressemble à une provocation, sans aucun doute pour provoquer une réaction. Le sentiment de bienveillance nous conduit comme indiqué plus avant à la vertu de Tolérance à une posture de facilité exprimée, régulièrement dans le langage courant par les expressions : Pourquoi pas ! Et après tout !.

Yves Michaud n’est pas contre la bienveillance, mais il démontre dans cet essai qu’elle doit se cantonner au domaine de la morale individuelle. Quelle ne peut être le fondement d’une communauté politique, basée sur un contrat social.

 

Il écrit : «  le constat est maintenant partout : la puissance du fondamentalisme religieux, la montée des populismes de droite comme de gauche, le discrédit de la classe politique, le rejet de la construction européenne, rendent caducs les schémas anciens. En particulier l’idée que la démocratie, à force de bienveillance, peut tolérer toutes les différences, les croyances.

Oui ! Il y a des croyances insupportables et intolérables. Non ! Le populisme n’est pas une illusion qui se dissipera d’elle-même avec un peu de pédagogie et bonne volonté. Non ! La politique internationale  n’obéit pas aux chartres du droit international.

Il faut dénoncer la tyrannie des bons sentiments, la politique de l’émotion et de la compassion. Non que la bienveillance soit un sentiment indigne, mais nous devons cesser de croire qu’on peut bâtir sur elle une communauté  politique »

 

Son essai se décline en une introduction, quatre parties et une conclusion, voici quelques phrases clés.

 

Dans son introduction :

La montée du communautarisme (…) du fondamentalisme religieux amplifie le désarroi de plus en plus agressif.

 

Rien de ce qui est imaginable n’est impossible.

 

Notre incapacité à appréhender  la nouvelle situation avec la tyrannie des bons sentiments, avec la politique de l’émotion et de la compassion, avec la vision morale du monde  - avec la tyrannie de la bienveillance.

 

Qu’on m’entende bien : je ne soutiens pas que la bienveillance est un sentiment indigne qui devrait être exclu de nos affections. Je dis seulement que c’est un sentiment caractéristique  des relations en face-à- face ou de proximité, qui facilite et accroît la sociabilité mais ne constitue en aucun cas la base de la relation au sein d’une communauté politique.

 

Dans la première partie : LE FAIT DU FONDAMENTALISME RELIGIEUX.

Il y a beaucoup de confusion, faute de situer le mal où il est : dans la non-adhésion à la démocratie, dans le refus de ses principes. Ni l’identité ni le respecte des différences ne sont ici en jeu, mais carrément l’adhésion aux principes démocratiques partagés – ou plutôt leur refus.

 

L’islam sunnite, en attendant le moment où il deviendrait tolérant et s’ouvrirait à la critique est aujourd’hui une religion obscurantiste, intolérante et antidémocratique.

 

Quand la ministre Mme Vallaud –Belkacem qualifie le 17 mars 2015 en une formule dont l’étrangeté ne peut faire croire à un simple lapsus, les menus de cantine sans porc de « menus non confessionnels », ce qui signifie en langage religieux musulman que les menus comportant du porc sont, à ses yeux, des menus confessionnels, autrement dit des menus de chrétiens infidèles et que la nourriture halal est, à ses yeux la norme.

 

Le contrat social est remis en cause par le fondamentalisme islamique.

 

De Jean-Jacques Rousseau en 1712-1778 « Il y a donc dans l’état une force commune qui le soutient, une volonté générale qui dirige cette force, et c’est l’application de l’une à l’autre qui constitue la souveraineté. »

 

Or ce à quoi nous assistons aujourd’hui c’est la remise en cause de la puissance souveraine. (…) Je fais ce que je veux.

 

Fraternité pour partager les efforts, les sacrifices et les produits. Ce qui signifie une fiscalité  simple, allégée, unifiée, juste, strictement et constamment progressive, sans taxes de tout genre ,exemptions… 

 

La révolution française  quand elle accueillait avec enthousiasme  les étrangers venus la rejoindre par conviction.

Le fait du fondamentalisme nous force à prendre conscience que l’accès automatique, somnolent  et passif à la communauté politique ne peut plus avoir cours et doit faire place à un serment civique, accepté et respecté…

 

Une communauté doit être choisie pour ses principes explicites, pas pour ses vitrines et ses guichets.

 

C’est donc en fonction de l’adhésion à un contrat Social que doivent êtres reçus ceux qui veulent faire partie de la communauté nationale, il ne s’agit pas en effet de vouloir définir ou redéfinir une identité nationale, qui ne mettra en exergue que des différences. L’important est de définir les valeurs communes qui nous fédèrent « Pour êtres reconnus comme tels ». Ces valeurs acceptées d’une libre volonté par serment doivent respectées sous peine d’exclusion de la communauté.

 

JFG

 

 A suivre : LE FAIT DU POPULISME, LE FAIT DE LA Realpolitik, CONTRE LA VISION MORALE DU MONDE, CONTRE LA BIENVEILLANCE POLITIQUE.

 

 

Contre la bienveillance de Yves Michaud Éditions Stock. Les essais 18 €.  

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LA SEMAINE EN IMAGE
LA SEMAINE EN IMAGE
LA SEMAINE EN IMAGE
LA SEMAINE EN IMAGE
LA SEMAINE EN IMAGE
LA SEMAINE EN IMAGE
LA SEMAINE EN IMAGE

LA SEMAINE EN IMAGE

LA SEMAINE DU 03 AU 09/04 /2016 SUR LA F. M AU COEUR.

 

Le 07/04 : Francs-Maçons de la mer : Lapérouse  et l’Ordre de Méduse.

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/francs-macons-de-la-mer-xxiii-laperouse-l-astrolabe-de-dumont-d-urville.html

 

Le 03/04 : Le Symbole : BABEL, La Semaine sur la FM au Cœur.

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/la-semaine-sur-la-f-m-au-coeur-du-27-03-au-02-04.html

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/babel-le-symbole-du-dimanche.html

 

LE 04/04 : LA FAYETTE Lumière de la Liberté II.

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/lafayette-lumiere-de-la-liberte-ii-la-revelation.html

 

Le 05/04 : Tarot Initiatique Arcane XXII Alpha Omega.

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/tarot-initiatique-alpha-omega-arcane-xxii-tav-ac

 

Le 06/04 : Géométrie Sacrée.

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/geometrie-sacree.html

 

Le 08/04 : Poème pour grandir  Moi et Moi.

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/poeme-pour-grandir.html

 

Le 09/04 : INFOS ! INFOS !

 

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/04/infos-infos-conferences-colloque-points-de-vue

 

Bonne lecture et bon Dimanche.

 

JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Jardin d'Eden

Jardin d'Eden

CAÏN.

 

Le mal aimé, qui devient fratricide est aussi le révélateur de la mort. Un ambitieux ou celui qui part à la recherche d’un nouvel orient. Apprenti démiurge, ce Maître d’œuvre n’est il pas respectable, il veut construire sa Jérusalem céleste. Il paraît que la filiation de Caïn mène à Hénoch puis à Tubal, Tubalcaïn et Hiram le Maître constructeur de la 7ème génération.

 

Et pourtant malgré son travail Dieu lui préfère son Frère Abel, Dieu méprise t’il le travail de l’homme ou plutôt la vanité de l’homme, son égoïsme? Dieu est il  en manque d’amour et lui même orgueilleux ? Serait il comme Caïn jaloux ? Caïn a t’il tué pour naître, pour se grandir, ou pour se libérer de la puissance divine. Ne suis je pas Caïn avec ma part d’ombre et une once de divin, que je veux transformer en totalité.

 

Caïn a voulu faire un rapt sur le feu de l’esprit, un peu comme Prométhée. Et pourtant Dieu a été clément avec Caïn il lui a laissé la vie sauve, pas de vengeance divine, mais de la miséricorde et de l’amour, tient c’est peut être ce qui manque à Caïn ? Dieu condamne Caïn à l’errance pour chercher quoi ?

 

Beaucoup de questions pour un Dimanche.

 

JFG.

PARUTIONS AU G.O.D.F.

 

Trois parutions dans la Collection Pollen Maçonnique aux Editions Conform du Grand Orient de France.

- Arthur Grousier "Le Franc-Maçon Réformiste".

- Le G A D L U " La Franc-Maçonnerie Moderne fille des Lumières" Tome I.

- Le G A D L U "Le Grand Architecte et l'Univers " Tome II.

disponibles aux Editions  www.conform-edition.com

LE SYMBOLE - CAÏN -
LE SYMBOLE - CAÏN -
LE SYMBOLE - CAÏN -
LE SYMBOLE - CAÏN -
LE SYMBOLE - CAÏN -
LE SYMBOLE - CAÏN -

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Points de vue Initiatiques

Points de vue Initiatiques

 

Parution Points de Vue Initiatiques. G L D F.

 

Thème central. LES LANGAGES DE L’INITIATION  - La Parole

 

Les articles :

 

  • La parole performative – Frédéric-Pierre Isoz

 

  • De Babel, le Babil L’art de la Parole et de l’écoute – Gil Garibal

 

  • La parole et l’écrit – Jean-Luc  Aubarbier

 

  • Un langage sans paroles : les symboles – Pierre Pelle Le Croisa

 

  • Paroles en images – Saverio Campanini

 

  • Entretien avec Gérard Rabinovitch – Pour revenir à « l’animal parlant »

 

  • Lecture initiatique des textes sacrés – Franck Martin

 

  • Discipline de la parole en loge- Christian Bonhomme

 

  • Le Symbolisme langage de l’introspection – Une porte ouverte vers l’infini – Jean-François Pluviaud.

 

  • Mots de passe et mots sacrés- Jean-jacques Gabut

 

  • Épeler ou les limites de la connaissance- Alain Lequiem

 

  • Transmission et langage traditionnels – Rites, Rituels et Symboles Maçonniques – Alain Pozarnik

 

  • Moments initiatiques dans la bande dessinée – Joël gregogna

 

  • Parler pour dire – Jean-François Maury.

 

  • Recensions : Les aventuriers de la république ces Francs-Maçons qui ont fait notre histoire- Jacques Ravenne et Laurent Kupferman Éditions Fayard.

 

  • Essais sur la FM –Jean-Claude Bousquet Medi’Art Éditions

 

  • Les Voyages Rituels un itinéraire initiatique –Percy John Harvey Éditions Maison de Vie

 

  • Histoire de la Grande Loge de France  selon archives – Premier cahier de la Grande Loge Collection Connaître la GLDF.

 

  • La Parole Circule propos d’un FM-André Benzima Éditions Numérilivre

 

  • L’art de la mémoire et la formation du symbolisme maçonnique – Charles-Bernard Jameux – Éditions Dervy.

 

JFG

Points de vue initiatiques : Revue de la GLDF MARS 2016 N°179 – 6€ par abonnement www.gldf.org

INFO 

 

CAFÉ MAÇON À LYON : QU’EST-CE QUE LE LIBRE-ARBITRE ?

Qu’est-ce que le libre-arbitre ? Sommes nous aussi libres que nous le croyons ? Sommes-nous plus libres que nous ne le pensons ?

C’était le thème du Café-maçon qui s’est tenu ce jeudi 7 avril à 18h30 au Café de la Cloche, 4 rue de la Charité à Lyon.

Le « café maçon » de Lyon a été créé en 2011 par des francs maçons du GODF et du DH dans l’intention d’instaurer un lieu d’échange et de partage avec le public. L’équipe a depuis intégré des non maçons, et en 2013 les organisateurs ont décidé de se structurer en association Loi 1901 pour assurer la pérennité de l’initiative. Chaque mois, francs maçons et non-francs maçons dialoguent sur des questions de société. Le thème est amorcé par une réflexion maçonnique, puis les participants construisent leur réflexion en commun.

 

POINT DE VUE.

 

Pourquoi être franc-maçon aujourd’hui?

L’espace religieux n’est pas le seul dépositaire du sacré

Jérôme Touzalin
est membre du Conseil de l’ordre de la Grande Loge Traditionnelle et Moderne de France.

Publié le 29 février 2016 à : / Religion Société

Mots-clés : francs-maçonsspiritualité

 

La semaine dernière, le texte d'Esperanza Galouzeau pointant à la fois la «suffisance» et les «insuffisances» de la franc-maçonnerie, notamment en matière de spiritualité, a suscité de très nombreuses et de très vives réactions. Jérôme Touzalin, lui-même initié, lui répond.

 

>>> Relire le texte d’Esperanza Galouzeau, « Suffisance et insuffisances de la franc-maçonnerie »

Pour répondre à la question de savoir pourquoi être franc-maçon aujourd’hui, encore faut-il avoir une idée juste de ce qu’est la franc-maçonnerie. Et pour établir une définition sur laquelle on peut s’accorder, c’est plutôt en commençant par dire ce qu’elle n’est pas, qu’on peut le mieux cerner ce qu’elle est et la dégager du vague dans lequel nombre d’esprits, et pas seulement profanes, la situent.

En premier lieu, il convient de dire que la franc-maçonnerie n’est pas une religion, même si nous affirmons la croyance en un Grand Architecte de l’Univers, entité suprême, force spirituelle dominante, ce n’est pas suffisant pour avoir le statut de religion.

En effet, ce Dieu, que nous nommons Grand Architecte, ne nous a pas parlé directement, il ne nous adressé aucun messager, fils ou prophète ; il ne nous a transmis aucun précepte à suivre, aucune loi, aucune directive, et aucun humain ne s’est déclaré porteur d’un message, ou rapporteur d’une révélation ou d’une vision.

Nous n’obéissons à aucun interdit alimentaire, vestimentaire. Nous ne proposons aucune prière, à prononcer matin et soir, nous ne vivons pas dans la hantise de péchés plus ou moins capitaux, car nous ne promettons nul enfer ou nul paradis, selon que nous aurons fait plutôt le bien ou plutôt le mal ; nous sommes responsables devant nous-mêmes, devant notre propre conscience, devant notre miroir. Nous n’imposons nul baptême, nul sacrement, nulle communion, nulle confession, nulle extrême-onction.

En fait, la franc-maçonnerie est à la base d’une morale universelle, capable de se débarrasser de dogmes autoritaires et de mettre fin au « relativisme historique et culturel des différentes religions révélées »,nous dit le philosophe, Michel Liégeois.

La franc-maçonnerie, n’est pas un parti politique. Même si certaines obédiences ont tendance à orienter leur travaux vers des sujets qui sont très mitoyens avec des thèmes qui se retrouvent plus tard dans le champ de la politique, il faut remarquer qu’à l’origine ces sujets sont d’ordre éthique, philosophique : la peine de mort, l’avortement, l’euthanasie, bien avant que d’investir les houleux débats à la chambre des députés ou au Sénat.

La franc-maçonnerie n’est pas un syndicat. Là encore, des obédiences frôlent des sujets qui ont quelques rapports avec l’organisation sociale du travail, la place de l’homme dans le monde professionnel. Quant à nous, il y a longtemps que l’on a clos le débat sur la durée du temps de travail et les 35 heures, puisque « nous travaillons de midi à minuit ! »https://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_de_la_franc-ma%C3%A7onnerie#cite_ref-33

Enfin, la franc-maçonnerie n’est pas une association humanitaire, ou de bienfaisance. C’est l’orientation qu’en donnent nos amis américains, ouvrant des hôpitaux, des associations d’entraide, ce n’est pas du tout notre option en Europe, même si nous savons aussi faire œuvre de générosité par des dons à divers organismes.

Alors, que reste-t-il de la maçonnerie après avoir fait le tour de tout ce qu’elle n’est pas… Et pourquoi y entrer ?

Le besoin de sacré

Tout d’abord le besoin du sacré. L’espace religieux, quel qu’il soit, n’est pas le seul dépositaire du sacré. Nous entretenons une relation particulière pour l’indicible « des forces de l’esprit ». Nous avons le goût pour nous réunir dans un certain formalisme ; nous avons besoin de nous sentir élevés dans une transcendance, et la franc-maçonnerie avec ses rituels, nous apporte cette musique intérieure qui accompagne nos propos, permettant de libérer notre pensée profonde, ne nous soumettant à aucune injonction divine extérieure venue d’entre les nuages.

Nous sommes des hommes debout ; c’est même la première posture que l’on nous enseigne quand on entre en maçonnerie, nous nous tenons droits, d’équerre, par rapport au plan de la terre. Notre sacré inspire à l’élévation et non à la soumission… Le goût que nous avons pour la pratique d’un rituel est un élément capital ; notre rituel est un discours, un enseignement, nos postures, nos gestes, sont tous chargés d’une pensée et ne fait pas de nous des fidèles, assistant passivement à une cérémonie…

Nous entrons donc en maçonnerie, aujourd’hui comme hier, pour l’effet vertueux de la richesse de nos échanges culturels.

La franc-maçonnerie fait le pari que c’est par la culture que l’homme se sauvera… Non pas une culture partisane, idéologique ou dogmatique. C’est d’ailleurs là où se fourvoient tous les groupements humains. Chacun d’entre eux voudrait devenir le seul et unique qui amalgamerait tous les hommes. Les chrétiens voudraient que tous adoptent le Dieu des chrétiens, les musulmans celui des musulmans, les juifs celui des juifs… Je m’arrête là ! En économie, les libéraux voudraient que tous les habitants de cette planète soient convaincus que le libéralisme est la panacée ; le socialisme voudrait, au contraire, tout réguler. En politique certains ne jurent que par un roi, d’autres que par la République, d’autres ne peuvent rien dire, étouffés qu’ils sont par des dictatures, et tout ce monde de se battre pour faire triompher ses conceptions… Cela fait des millénaires que les hommes s’empoignent autour de ces sujets et pour quel résultat ?

Cela pour l’Histoire, mais aujourd’hui, pour le contemporain, que voit-on ? On voit que le terrorisme est mondial, l’économie est mondiale, l’information est mondiale, les réseaux sociaux couvrent la planète, la science est mondiale, l’essor des nouvelles technologies est mondial, ce mouvement d’élargissement est inexorable… Et en regard, par peur de disparaître, par peur d’une dissolution, cela entraîne des réflexes de repliement sur soi, des désirs de restaurer des frontières, des territoires, des régions, des indépendances de provinces ; on érige des clôtures, pourquoi pas bientôt des octrois à l’entrée des villes, comme autrefois, au XIXème siècle. La peur de l’autre, de tous les autres, tourmente les esprits. On veut être entre soi, ce qui conduit à être contre tous les autres. Alors la violence explose.

Autant de raisons pour être franc-maçon aujourd’hui. Faire entendre la voix d’une diversité acceptée, qui maîtrise ce mouvement inexorable d’élargissement du monde et d’interpénétration des savoirs, des croyances, des cultures.  Nous sommes un espace rassurant d’échange entre les hommes, où l’on prend le temps de se parler, de s’écouter, de faire dialoguer les cultures entre elles, où l’on ne considère pas l’autre comme une menace, mais comme une richesse supplémentaire. Bien-sûr nous n’allons pas tout régler pour demain. C’est un très long et lent travail qui nous est demandé…

La franc-maçonnerie, telle que nous la pratiquons, a cette étonnante capacité d’assembler les différences sans mélanger, de relier les hommes sans les attacher, d’avancer sans oublier, de respecter les idées sans les figer. Alors pour répondre à la question, pourquoi être franc-maçon aujourd’hui ? Je dirai simplement, pour participer à la grande cérémonie de la pensée…

 

CONFERENCES GRANDE LOGE DE FRANCE

 

Philippe Charuel donnera une conférence publique à Deauville le 28 avril 2016 à 18h30.

Il traitera du thème: "Etre Franc Maçon aujourd'hui"

Cette manifestation se déroulera à Deauville dans la salle des fêtes - avenue de la République

L'entrée est libre et gratuite

Enjeux et Perspectives

 

"Transhumanisme, l'homme augmenté" par Jean-Pierre CHANGEUX

 

Animée par Jean-Pierre CHANGEUX, Professeur au Collège de France

 

Thème : "Transhumanisme, l'homme augmenté"

Lieu : Hôtel de la Grande Loge de France / Temple Pierre Brossolette - 8, rue Puteaux - 75017 PARIS

Inscription sur gldf.org

 

Animée par Alain-Noël DUBART, ancien Grand Maître de la Grande Loge de France.

 

A l'occasion de la commémoration des 250 ans de la RL Saint-Jean des Arts de la Régularité de la Grande Loge de France à l'Orient de Perpignan il est organisé une conférence publique sur le thème de « L’héritage des Lumières en Franc Maçonnerie ».

Lieu : Salle des Libertés - Mairie de Perpignan - 1 place de la Loge, 66000 PERPIGNAN

Pour y participer, merci de vous inscrire auprès de M. Marc OLIVE, soit par email (olivemarc_66@yahoo.fr) soit par téléphone au 06 72 78 76 77.

 

 

Colloque pour les jeunes  GLFF et GLDF

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education Nationale, a ouvert ce 2 avril le colloque «La jeunesse #monavenir» organisé par la Grande Loge de France (GLDF) et la Grande Loge Féminine de France (GLFF), à Paris, au Palais Brongniart.

«On s’interroge beaucoup sur le monde qu’on laissera à nos enfants, alors que l’on devrait plutôt se demander quels enfants nous laissons à notre monde», a lancé la ministre socialiste en ouverture de son propos.

 

Parfaite introduction à l’intervenante suivante, Dounia Bouzar, éthnologue franco-algérienne, spécialiste des dérives sectaires liées à l’islam. Elle a exposé comment les recruteurs de Daech posent des filets sur Internet, qui commencent par dire que tout le monde vous ment,  en mélangeant le vrai et le faux. Oh la ! théorie du complot ? lire la suite sur le Blog la Lumière de l’express.

 

La GLDF et la GLFF ont posé la première pierre d’une démarche maçonnique vers la jeunesse. Ce n’est pas seulement indispensable, car la jeunesse est l’avenir du monde. C’est aussi l’intérêt bien compris des obédiences pour recruter alors qu’elles manquent cruellement de jeunes (l’âge moyen des frères et sœurs est d’environ 55 ans).

 

AGENDA MAISON DES SOURCES DE TREHORENTEUC 56

 

"les yogas, des techniques pour le corps et l’esprit" conférence de Liliane Aguila

 

Samedi 9 avril 14:00

 

Veillée contée avec Ozégan "La Légende de Merlin"

 

Samedi 9 avril 18:30

 

A la découverte des plantes qui nous entourent "Le sentier de Ste Onenne" Elisabeth Cappelli

 

Dimanche 10 avril 14:30

 

La Maison des Sources

13, rue de Brocéliande 56430 TREHORENTEUC

INFOS ! INFOS ! CONFERENCES ! COLLOQUE ! POINTS DE VUE

 

GRAND ORIENT DE FRANCE

 

Exposition Musée de la Franc-Maçonnerie Paris.

Templiers & francs-maçons : de la légende à l'histoire

Date parution : 12/04/2016

Exposition du 12 avril au 23 octobre 2016 au musée de la franc-maçonnerie

16 Rue Cadet Paris IX. www.museefm.org

 

Les Utopiales Maçonniques 2016

Le 09/04/2016

Les Utopiales Maçonniques 2016 se dérouleront 
les samedi 09 et dimanche 10 avril prochains

au siège du Grand Orient de France, à Paris.

Programme des samedi 09 et dimanche 10 avril 2016 :

Sur le site du Grand Orient 

                                                              WWW.godf.org

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
POEME POUR GRANDIR

Moi et Moi.

 

Un jour il me faudra bien choisir

Entre moi et moi

Quel est l’autre que je veux être

 

 

J’ai tant de visages

Derrière mon visage

Un visage pour le feu qui court

Un visage pour l’eau qui dort

 

 

Il y a tant de chemins

Sous mes pieds

Celui du plein jour

Celui de la nuit noire

Mais lequel mène à l’autre ?

 

 

Entre moi et moi il y a le monde

Avec sa terre et son ciel

Le feu l’eau et les chemins

 

 

Un jour c’est dit

Je laisserai moi et moi

Derrière moi

 

 

Et je me perdrai dans le monde

Pour trouver l’autre que je suis.

 

 

ICI de Jean-Pierre Siméon. Editeur Cheyne Poèmes pour grandir.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Inauguration du Cénotaphe de Vanikoro, un des deux canons donnés à la ville d'Albi, Une des trois ancres ramenée et donnée à la ville d'Albi visibles près du monument à Lapérouse.
Inauguration du Cénotaphe de Vanikoro, un des deux canons donnés à la ville d'Albi, Une des trois ancres ramenée et donnée à la ville d'Albi visibles près du monument à Lapérouse.
Inauguration du Cénotaphe de Vanikoro, un des deux canons donnés à la ville d'Albi, Une des trois ancres ramenée et donnée à la ville d'Albi visibles près du monument à Lapérouse.

Inauguration du Cénotaphe de Vanikoro, un des deux canons donnés à la ville d'Albi, Une des trois ancres ramenée et donnée à la ville d'Albi visibles près du monument à Lapérouse.

FRANCS – MACONS DE LA MER : Lapérouse –XXIII – L’Astrolabe de Dumont d’Urville.

 

Quelque mois après l’enquête de Dillon à Vanikoro, un nouveau bateau aborde le même rivage. Il s’agit de la corvette l’Astrolabe menée par Dumont d’Urville elle avait quittée Toulon en Avril 1826.

 

Sa mission explorer la Nouvelle Guinée, la Nouvelle Bretagne, la Louisiade (nommée ainsi par Bougainville en l’honneur de Louis XV) et la Nouvelle Zélande, elle se lançait également à la recherche de ce bon Monsieur de Lapérouse.

 

Le contact avec les naturels de Vanikoro fût difficile :

 

« Après diverses tentatives inutiles la vue d’un morceau de drap écarlate séduisit tellement un de ces sauvages, qu’aussitôt il conduisit le grand canot au lieu même où périt l’un de ces malheureux bâtiments. Nos gens virent, disséminés au fond de la mer, à trois ou quatre brasses sous l’eau, des ancres, des canons, des boulets, des saumons (lingots..) et surtout une immense quantité de plaques de plomb, seuls témoins durables de cette fatale catastrophe. (…) Monsieur Jacquinot tenta de soulever une de ces ancres ; mais les coraux qui, depuis quarante ans, avaient constamment  tout à l’entour, la retenaient au fond avec tant de force qu’il eût été impossible de l’en détacher sans démolir le canot .»

 

« Monsieur Guibert, parvint à se procurer une ancre de 1800 livres et un canon court en fonte du calibre 8 (…) Par là, en consultant les archives du parc d’artillerie de Brest, il sera facile de s’assurer si ces pièces proviennent de l’expédition de Lapérouse. Moins heureux que Dillon, aucun des objets que nous avons pu nous procurer, ne nous a offert de fleur de lis. »

 

Un monument à Lapérouse et à ses compagnons fut érigé. Dumont d’Urville déclara :

 

« Je pense qu’ils se dirigèrent vers la Nouvelle-Irlande pour gagner les Moluques ou les Philippines… »

 

Cette hypothèse ne fut jamais vérifiée.

 

A suivre deux siècles après le naufrage la recherche de la Vérité….

 

JFG

Source et Étiquette : Lapérouse Voyage autour du Monde Edition de Conti.

 

 

UN FRANC-MACON DE LA MER ? L’ordre de Méduse.

 

Louis Girardin de Vauvray (1635 ? – 1724). Difficile de croire que ce marin fut Franc-Maçon surtout compte tenu des dates. Pourtant cet enseigne de vaisseau qui après un contentieux avec Colbert, privilégia la plume aux combats navals et à la navigation, sous Louis XIV. Il devint commissaire de la marine, jusqu’au grade de chef d’escadre.

Ce bourguignon d’origine aimait la bonne chère et le bon vin. A Toulon il devint membre de la Confrérie de Méduse, fondée par le Marquis de Vibraye officier de marine à Marseille, qui comme lui aimait appréciait joyeuses ribotes et jolies femmes.

La société pris le nom de Chapitre cela faisait plus sérieux aux yeux des profanes. Girardin fut nommé en 1697 « Bienfaiteur de l’Ordre, Grand Prieur de Haute et Basse Provence, du Comté de Nice et des terres adjacentes. »

Quelles analogies avec la Franc-Maçonnerie : une cooptation dans les milieux de la mer, mais surtout un rituel de table qui sera repris 30 ans plus tard par la Franc-Maçonnerie.

 

Si les confréries bachiques n’étaient pas nouvelles, l’ordre de Méduse fut précurseur des Maisons de gens de mer qui proposaient aux marins  de retour de longues campagnes de se détendre dans une atmosphère fraternelle, lors de banquets bien arrosés. L’ordre des répandit sur toutes les villes côtières. Les membres s’appelaient frères et portaient un titre : frère judicieux, ardent, bienfaisant, sincère, distingué (…) Les dames étaient admises dans la société on les désignait sous le nom de : Sœur ardente, appétissante, bonne à tout, judicieuse, gracieuse, aimable, parfaite, brillante…

 

Notre bibliothèque nationale possède un manuscrit intitulé : Les agréables divertissements de la table ou les règlements de l’illustre société des frères et sœurs de l’ordre de Méduse.

Il existait également des rituels de réception des inter visites entre les chapitres. L’ordre dut dissous en 1714. Il fut réveillé en 1951 à Marseille par des vignerons provençaux, actuellement l’ordre est bien vivant dans le Var il fait la promotion des vins de la Région évidemment rien à voir avec la Franc-Maçonnerie à l’exception peut être du Château Paradis…pour les connaisseurs !

 

JFG

 

Source : Dictionnaire  des Marins et Francs-Maçons travaux de recherche de la Loge Lapérouse Éditions SPM KRONOS.

FRANCS-MACONS DE LA MER- XXIII - Lapérouse L'Astrolabe de Dumont d'Urville.

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog