Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
PAROLES D'ABSENCE

 

Fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d’une vie pénible et passagère ; que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos lois imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, et si égales devant toi ; que toutes ses petites nuances qui distinguent les atomes appelés hommes ne soient pas des signaux de haine et de persécution ; que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer supportent ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil…qu’il soit égal de t’adorer dans un jargon formé dans une ancienne langue ou dans un jargon plus nouveau.. Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ! qu’ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes….

VOLTAIRE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Oscar Wilde

Oscar Wilde

scar O

QUE SERT A L’HOMME DE GAGNER L’UNIVERS

S’IL VIENT A PERDRE SON ÂME ?

 

Oscar Wilde

Voir les commentaires

Publié le par YaKa

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PAROLES D'ABSENCE

 

Ainsi que pour les individus,

Nul ne fait de mal à autrui

Sans s’en faire à soi-même ;

Ainsi pour les sociétés,

Celle qui en opprime,

Qui en dégrade une autre,

Se condamne elle-même à la souffrance.

Victor Schoelcher.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PAROLES D'ABSENCE

Va, petit frère la terre est grande, c’est un joli jardin, et donne moi la main.

Va, petit frère la terre est grande, c’est un joli jardin quand il est midi plein.

Va, petit frère ton cœur résonne, c’est un joli tambour et le général est sourd.

Tu fais un pas et c’est la liberté, tu fais deux pas et c’est l’égalité, tu fais trois pas et le monde a changé.

Va, petit frère ton cœur résonne c’est un joli tambour quand on parle d’amour.

Va, petit frère bonjour cerise, Jean-Baptiste Clément n’a pas perdu son temps.

Va, petit frère bonjour cerise, Jean-Baptiste Clément chante encore au printemps…

 

Jean Loukas

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PAROLES D'ABSENCE

 

 

PAROLES DE GRAND MAITRE

Là, où le raisonnement, l’observation et l’expérience, là où la philosophie et la science ont montré leurs limites, le moment n’est-il pas venu d’aborder le monde ainsi que les mystères du monde, différemment, non plus de l’extérieur, mais de l’intérieur, à partir d’une réflexion intériorisée, intuitive sur notre propre condition d’être humain ?

 

S’ouvre alors le domaine de l’ésotérisme, le domaine de l’autre connaissance, celui initiatique des symboles. La conviction que tout se construit, que rien n’est achevé mais que tout ne demande qu’à l’être, se trouve au cœur même de la démarche du Franc-Maçon.

 

Aider l’homme à se construire pour construire les temps futurs de l’humanité et avec eux la Cité Idéale, tel est l’enjeu !

 

Le regard dans les étoiles, mais aussi les pieds sur terre, le Franc-Maçon qui frappe à la porte du XXIe siècle est aujourd’hui plus que jamais un constructeur de cathédrales !

 

Georges KOMAR

Grand-Maître de la Grande Loge de France.

 

 

(Extrait de l’ouvrage édité lors de l’exposition au Musée des beaux arts de Tours en 5997 sur le thème : « FRANC-MACONNERIE Avenir d’une Tradition » . Introduction en réponse à la question : « Pourquoi devient-on Franc-Maçon à l’aube du XXIe siècle)

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
A LIRE POUR FM ECOSSAIS ET CEUX QUI AIMENT L'HISTOIRE
A LIRE POUR FM ECOSSAIS ET CEUX QUI AIMENT L'HISTOIRE

Vient de paraitre

De l'Ecosse à l'écossisme tome 4
.

200 ans de modifications des rituels du REAA

Ce quatrième tome clôture la vaste étude entreprise en 2012 par Louis Trebuchet qui aura ainsi exploré en détails et en profondeur les sources et les développements du Rite Ecossais Ancien Accepté, avec la rigueur de l'historien, l'expérience du franc-maçon et la hauteur de vue de l'initié.

" Il est aujourd’hui courant de constater que des maîtres maçons se posent des questions sur le moindre petit mouvement à effectuer en loge. S’ils ont eu à se déplacer et que le V M leur dit : Prenez place mon frère, ils retournent à leur place et n’osent même pas s’asseoir avant que le V M ne leur ait confirmé de nouveau Prenez place mon frère. Le moindre geste devient une inquiétude pour le nouvel officier.

On s’aperçoit, à l’étude, qu’à partir de 1950 les rituels ont eu tendance à devenir de plus en plus précis et tatillons, codifiant de plus en plus de détails qui ne relèvent que de la cérémonie et pas du rituel.

Le texte du rituel de 1804 de la Grande Loge Générale Écossaise : Le Vénérable engage le récipiendaire à aller s’habiller et revenir. En entrant le Maître des Cérémonies lui montre à frapper à la porte en apprenti, lui fait donner

le mot, lui fait faire la marche, le conduit à la pierre brute où il le fait frapper en apprenti prendra trois pages dans les rituels de la fin du xxe siècle.

Les moindres gestes sont codifiés, de même que la place de la constitution de la loge ou la couleur bleue bordée de rouge de l’étoffe qui recouvre l’autel des serments. L’an 2000 verra même la Grande Loge de France porter dans ses Règlements Généraux : Un frère sortant de la Loge salue le Vénérable Maître mais ne se remet pas à l’ordre. Il pivote sur la droite et sort !!!

On comprend alors d’où vient cette névrose du rituel qui paralyse les Maîtres Maçons alors que le rituel devrait être libérateur. Sont-ils des Maîtres Maçons, des adeptes décérébrés, ou des croyants en un sacrement magique qui impose des formules ultra précises ? Verrons-nous un jour des frères penser que le sacrement de l’initiation n’a pas

marché, et doit être recommencé, parce que le Vénérable Maître ne portait pas de noeud papillon noir ? "

Louis Trebuchet

Les tomes 1, 2 et 3 de De l'Écosse à l'écossisme

toujours disponibles en édition originale illustrée et documentée

 

2821 pages d'analyses, de références, de découvertes, de 1475 à 1804,

154 documents tous reproduits et présentés par une notice,

480 pages de fac-similé de pièces et manuscrits d'origine,

de très nombreuses transcriptions revues et corrigées,

des traductions nouvelles des textes anglais et écossais,

429 illustrations, dont 164 en couleurs,

1280 notes de bas de page,

 

De l'Écosse à l'écossisme

les deux siècles fondateurs 1598-1804

Fondements historiques du Rite Écossais Ancien et Accepté

Cette version de la monumentale étude de référence de Louis Trebuchet réunit les textes de son analyse, précédemment répartis dans les 3 tomes de l’édition originale.

La préface est d'Alain Bernheim.

Dans cette nouvelle collection Petite Bibliothèque Intégrale, le texte de Louis Trebuchet est édité sans les illustrations ni les documents, ce qui en facilite l’accès au plus grand nombre.

Collection Petite Bibliothèque Intégrale

479 pages

ISBN 978-2919656-23-3

2 index : les personnages cités, et toutes les sources

Prix public ttc 39€

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
RÉFLEXION : POUR FRANC-MAÇON ET PROFANE

 

"L'ÉTHIQUE N'EST PAS UN SUPPLÉMENT D’ÂME

Tout changer ! Oui, mais quoi ? Par qui ? Comment ? Et surtout : pour quoi ? C'est à y répondre que s'emploieront, le 9 novembre, les prestigieux débatteurs du Forum Cnam-La Tribune. A cette occasion, La Tribune questionne quatorze personnalités qui changent le monde tous les jours. Aujourd'hui, entretien avec Cynthia Fleury, psychanaliste, philosophe, chercheuse associée au Muséum national d'histoire naturelle.

LA TRIBUNE - Parce qu'il cultive individualisme, cupidité, égoïsme et utilitarisme, le capitalisme est-il bien davantage obstacle que ressort aux principes d'individuation et d'irremplaçabilité - c'est-à-dire de réalisation et d'accomplissement de soi ? Un autre modèle doit-il être inventé ?

CYNTHIA FLEURY - Le capitalisme contemporain, à ce point financiarisé et dérégulé, « réifie » les humains. Il est donc totalement incompatible avec le processus d'accomplissement et de singularisation de la personne. En revanche, un capitalisme « encadré » par des règles, et donc assurant une concurrence relativement non faussée, ne serait pas ennemi de l'individuation. Mais est-ce possible ?

Aujourd'hui, nous avons érigé de tels principes de compétition et de rivalité qu'ils portent en eux leurs propres débordements, dans la mesure où ce qui importe plus que tout, c'est la rentabilité à outrance, le profit sans limites. Nous sommes entrés dans un monde de capitalisme entropique, sans cesse excédant les limites de la bienfaisance, toujours prompt à l'exploitation inégalitaire des ressources et des hommes. Résultat, nous avons là un système qui promeut le vice structurellement, qui donne de la valeur aux actes les plus amoraux. N'est-il pas hallucinant et profondément symptomatique que les normes comptables européennes intègrent désormais dans la comptabilité publique les revenus de la prostitution et de la drogue ?

À quelles conditions peut-on espérer être sujet empathique et altruiste, être individu non individualiste, c'est-à-dire échapper à cet individualisme contemporain « qui se vit comme le seul génie des lieux, convaincu d'être l'alpha et l'oméga d'un monde qui n'a ni mystique (le sens de Dieu) ni République (le sens des autres) » ?

Cela relève d'une révolution culturelle majeure. Ces dernières décennies, l'idéologie néolibérale n'a eu de cesse de dévaloriser les comportements sociaux, coopératifs, non exclusivement tournés vers le profit. Soit ils étaient jugés défaillants en termes de performance économique, soit ils relevaient de l'utopie niaise, altruiste. Nous nous réveillons enfin de ce lavage de cerveau, et redécouvrons le caractère proprement rationnel de l'éthique. Celle-ci n'est pas un supplément d'âme, mais une épistémologie, une manière plus juste, intellectuellement et éthiquement, de penser.

L'essentiel est de faire lien. D'être déterminé et disposé à aimer. Aimer est une décision, un libre arbitre, mais aussi un travail. Aimer, c'est politique, car l'amour, l'attraction de l'autre et vers l'autre, le sens de l'autre, construisent l'être.

Cynthia FLEURY.

 

Ce document a été transmis au Blog par FRM un Lecteur fidèle, finalement nous revenons toujours à la Loi d’Amour.

Bonne Journée

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PAROLES D'ABSENCE
Encore absent pour quelques jours je vous livre quelques paroles. A bientôt
JF

 

 

 

 

PAROLES DE MARCHE

 

Marcher tout simplement pour atteindre le monde de la lenteur, le seul qui laisse faire le temps de sentir et de ressentir l’Amour pour les êtres et les choses dans leurs plus simples manifestations.

Alvina Levesque

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°54

 

Le numéro de Mars /Avril est disponible en kiosque. J’ai aimé dans ce numéro les articles suivants :

À la recherche d’Hiram

aux mille facettes

Publié le 22 Février 2017 - par Francis Moray

Dans la nébuleuse que peut être souvent la franc-maçonnerie, notamment française, avec son foisonnement d’obédiences, de rites, de rituels, et face à la difficulté de lui donner une définition globalisante, il est au moins un thème qui, de prime abord, semblerait apparaître comme une constante : la construction du temple de Salomon et le mythe d’Hiram. Mais les choses sont-elles aussi claires de ce côté-là ? Le personnage emblématique d’Hiram et son meurtre corrélatif peuvent-ils se positionner comme l’élément intangible, homogène et irréductible de la franc-maçonnerie depuis sa prime origine ?

FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°54
  • Dans l’ombre des mythes, signes de reconnaissance, secret, fraternité. Par François Cavaignac.

L’évolution des mythes : Euclide, Noë, Hiram, la chevalerie Spirituelle, les marqueurs de la Franc-Maçonnerie.

Dans l'ombre des mythes

Signes de reconnaissance, secret, fraternité…

Publié le 22 Février 2017 - par François Cavaignac

La franc-maçonnerie, dont l’originalité consiste à mêler rite et réflexion, tradition et modernité, symbolisme et solidarité, n’a pas échappé au mythe. Elle dispose d’une dizaine de récits ou de références mythiques qu’elle a empruntées au fonds culturel judéo-chrétien et qui lui ont permis d’élaborer une certaine vision du monde.

FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°54

 

L’énigme de la pierre cubique à pointe

 

Publié le 22 Février 2017 - par Ronan Loaëc

Le maçon doit tailler sa pierre pour lui permettre de prendre place dans l’édification du temple fraternel de l’Humanité. Il doit, métaphoriquement, passer du stade de pierre brute à celui de pierre taillée… Mais où peut bien se placer une pierre cubique surmontée d’une pointe dans cet édifice symbolique ? Et à quoi pourrait bien servir la hache que l’on y voit souvent plantée sur d’anciens tableaux de loge ?

FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°54

Faut-il réinventer la démocratie ou tout simplement la prendre au mot ? par Henri Pena Ruiz.

Malaise dans notre démocratie, méritons nous la démocratie, est-ce une affaire de techniques ou est le fond. « La démocratie requiert un peuple éclairé, qui puisse voir clair dans les conflits d’intérêts en jeu sur l’agora » « l’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite est liberté. JJ Rousseau »

La démocratie, c’est à la lettre la souveraineté du peuple, c’est-à-dire son pouvoir sur lui-même, son autodétermination. L’étymologie grecque est éclairante : envisagé comme ensemble humain organisé en communauté politique, en cité (polis en grec), le peuple se dit démos. Et la faculté qu’a le peuple de s’organiser de façon autonome se dit kratos, terme désignant de façon générale le pouvoir de faire. La démocratie, pouvoir d’autorégulation du peuple, va de pair avec l’idée de souveraineté populaire que Rousseau consacre : le peuple se donne à lui-même sa propre loi au lieu de se la faire imposer, à la façon d’un commandement, par une puissance supérieure.

FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°54
  • Vers un revenu Universel Comment faire face à la disparition du travail. ? par Jean-Moïse Braitberg.

Un constat plus que des solutions, une réflexion et une action à mettre en œuvre.

 

La prodigieuse révolution de l’intelligence artificielle est en train de bouleverser notre rapport au monde aussi bien que le sens que nous donnons à notre vie. L’emploi, dont certains pensent qu’il est la clé du bien-être autant que de la dignité, est en passe de devenir une donnée obsolète. Il convient de s’y préparer sérieusement, en envisageant notamment la possibilité d’un revenu universel d’existence déconnecté de l’activité. C’est aujourd’hui le plus grand défi auquel l’humanité se trouve confrontée en même temps qu’il remet en cause pour les francs-maçons l’importance symbolique du travail.

FRANC-MACONNERIE MAGAZINE N°54

 

Rubrique Culture : Regards Croisés de femmes sur le Droit Humain. Par Dominique Morillon. Un film sur le Droit Humain révèle le visage d’une autre Maçonnerie, ses principes, son mode de fonctionnement, ses principes, ses actions solidaires.

 

Des femmes pionnières dans la quête de l’obtention de droits civiques pour devenir des citoyennes à part entière.

Le film de Sylvie Arnaud, Regard sur une autre franc-maçonnerie, humaniste, laïque et mixte a été présenté en salle de cinéma pour la première fois au grand public à Bruxelles, le 13 janvier 2017. Il sera projeté prochainement à Anvers le 17 mars et à Marseille le 1er avril. Cette réalisation dédiée à l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain révèle son mode de fonctionnement, ses principes et ses actions solidaires. D’une durée de 52 minutes, il est disponible en DVD, en version internationale traduite en français, anglais et espagnol.

 

 

 

En résumé diversité, actualités, culture, philosophie, faits de sociétés, sont au rendez-vous de ce numéro.

 

JF.

 

Franc-Maçonnerie Magazine N°54 Mars/Avril 5,95 € en kiosque. Par abonnement. abonnements@fm-mag.fr

 

Voir les commentaires