Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
A bottle of Scotch Whisky Robert Burns

A bottle of Scotch Whisky Robert Burns

ROBERT BURNS.

Robert Burns : 1759- 1796 « Le fils préféré de l’Ecosse », ce célèbre poète écossais, aussi célèbre dans certaines contrées que Shakespeare, surnommé également le « Calédonia barde », Franc-Maçon initié à la St DAVID’S LODGE (Tarbolton) N°133 Mauchline. Est célèbre chez nous grâce à son « Auld Lang Syne », chant des adieux écrit pour le départ de l’un des Frères de sa Loge. Chant repris par la tradition populaire et souvent dénaturé au moment de la fête de Noël.

La mémoire de Robert Burns est honorée dans de nombreux pays et plus particulièrement en Ecosse, au Canada, aux U.S.A et en Belgique. Des soupers de gala sont organisés avec force de santé, chants, le Whisky coule à flot. En 2014 l’I.M.F de Provence a organisé à Marseille un tel souper.

Je vous soumets mes FF ce texte John Barleycorn, beau poème initiatique traditionnel repris par Robert Burns ou l’Orge remplace le Blé, Whisky oblige ! !

Il y avait trois rois à l’Est .Trois rois à la fois grands et éminents Et ils avaient prêté un serment solennel Jean Grain d’Orge devait mourir.

Ils prirent une charrue et labourèrent Mirent des mottes sur sa tête. Et ils avaient prêté un serment solennel Jean Grain d’Orge était mort.

Mais le joyeux printemps arriva gentiment . Et les ondées commencèrent à tomber Jean Grain d’Orge se releva Et la plaie les surprit tous.

Les chauds soleils de l’été vinrent . Et il devint épais et fort Sa tête s’arma comme de pointes de lances Pour que personne ne lui cause de tort.

L’automne sobre entra avec douceur. Quand il devint pâle et faible. Ses articulations se courbant et sa tête tombante Montrèrent qu’il commençait à s’affaiblir.

Sa couleur pâlit de plus en plus Il s’enfonça dans la vieillesse .Et alors ses ennemis commencèrent À montrer leur rage mortelle.

Ils ont pris une arme longue et tranchante, Et l’ont coupé au niveau du genou, Puis ils l’ont entravé solidement sur un chariot Comme un gredin coupable d’un délit.

Ils l’allongèrent sur son dos, Et le frappèrent avec des bâtons jusqu’au sang Ils le pendirent avant la tempête ,Et le tournèrent à maintes reprises.

Ils remplirent un trou sombre. Avec de l’eau jusqu’au bord Ils y portèrent Jean Grain d’Orge Et l’y laissèrent se noyer ou nager.

Ils le sortirent pour le poser sur le sol,Pour lui faire subir d’autres tourments . Et quand des signes de vie apparaissaient Ils l’agitaient encore de long en large.

Ils firent passer au-dessus d’une flamme brûlante, La moelle de ses os Mais un meunier fut le pire de tous , Car il l’écrasa entre deux pierres.

Et ils avaient pris le sang de son cœur. Et l’avait bu en le faisant circuler, Et plus ils en buvaient Plus leur joie grandissait.

Jean Grain d’Orge était un héros audacieux De noble hardiesse ,Car si vous pouvez goûter son sang Il fera croître votre courage.

Il fera oublier à un homme ses malheurs Il fera grandir toutes ses joies Il fera chanter le cœur d’une veuve Même si les larmes étaient dans ses yeux.

Alors portons un toast à Jean-Grain d’Orge Chaque homme un verre à la main, Et puisse sa grande postérité Ne jamais tomber dans la vieille Écosse.

Robert Burns

Ne pas oublier de savourer pour les amateurs : « Robert Burns Blended Scotch Whisky » distilled, matured and bottled in scotland, Isle of Arran.

« Ce n’est qu’un au revoir mes Frères »

JFG

PENSEES :

L'homme raisonnable s'adapte au monde. Celui qui est déraisonnable persiste à vouloir adapter le monde à lui-même. Aussi tout progès dépend de l'homme déraisonnable.

George Bernard Shaw.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
DRUGSTORE EN INDE

DRUGSTORE EN INDE

Drugstore

Un drugstore est, au départ (le mot apparaît dans les années 20), une combinaison entre une pharmacie et une droguerie (magasin de drogues). Puis, au fur et à mesure de la grande épopée du commerce contemporain, de nombreux produits viennent s’y faire de la place. Aujourd’hui, le mot est devenu un peu spécialisé (en tout cas en France) et s’il désigne toujours une sorte d’officine de luxe un peu fourre-tout, on y trouve aussi un bar et un restaurant, à boire et à manger en somme. Mais on y trouve aussi le remède à ces excès avec les produits amaigrissants ainsi que les shampoings pour blondir et ceux pour brunir, les bonbons chimiques et les produits bio. Tout et son contraire, le bonheur donc !

Le commerce, dont l’existence et la survie commandent une mutation permanente, a toujours une longueur d’avance sur le monde des idées. Par nécessité, il bouge plus vite, plus loin. Ce qui ne veut pas dire que l’adaptation n’est pas de mise et on ne compte plus aujourd’hui les idées préemballées à disposition de l’homo consumérus sur les étagères du drugstore-à-penser.

Comme au magasin, on y trouve de tout et pour tous les goûts. Au hasard des rayons voici « la guerre, c’est mal » ou « la guerre c’est parfois juste », à utiliser en fonction de l’adversaire bien entendu. Mais aussi « l’angélisme est un grave défaut », gros succès commercial des derniers mois et dont nous attendons beaucoup de leçons de morales aux sourcils froncés. Notez bien que nous avons à notre disposition le même produit étiqueté « l’antiracisme est un grave défaut », mêmes effets garantis. En revanche, pour le moment, le produit « le diabolisme est une qualité » reste encore très peu demandé. Ces quelques idées de drugstore ne sont bien sûr qu’un tout petit échantillon de ce que le marché peut fournir et nous sommes tous invités à parcourir les rayons surchargés au gré de nos demandes du moment ou de l’atmosphère, soit délétère soit heureuse, qui nous sied.

En cas de déception d’une idée ou d’une autre, il n’y a pas de remboursement possible, mais le choix est si large et que chacun peut trouver celle qui lui convient à toute heure du jour et de la nuit.

Petite précision, en général les drugstores sont de beaux bâtiments neufs et, dehors, les façades sont recouvertes de grands panneaux de verre qui reflètent notre image. Comme quoi il ne faut pas désespérer, il y a toujours un endroit pour réfléchir.

Théodore Neville.

PENSEES

Son Chapeau lui va comme un gant. Trouvez l'erreur....

Mille cinq cents oies du Périgord on entamé une grève de la faim à quelques jours de Noël. On ignore encore les causes d'une telle décision.

Daniel Prévost.

Sur Google article Flash résumé de la semaine.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE FOU

LE FOU

ARCANE I –LE FOU.

Le Symbolisme des Tarots est bien présent en Franc-Maçonnerie, de nombreux Maçons s’y sont intéressés. Je vous propose de parcourir l’interprétation de José Bonifacio sur la première Arcane celle du Fou et plus tard, suivant vos réactions, et si tel est votre désir sur les suivantes.

José Bonifacio écrit en préambule de son livre : « Le Tarot ésotérique représente le passage de l’homme véritable à l’homme transcendant par la connaissance des grands Mystères. Le Tarot devient ainsi par ses aspects psychologiques et initiatiques ‘le Miroir de l’âme’ dans lequel, émergeant des nuées et ténèbres, chacun de nous peut trouver la réponse à ‘qui suis-je’.

JFG

LE FOU I - ALEPH

Symbolisme : Une étoile à six branches représente le Macrocosme. Quatre branches de part et d’autre, noires, symbolisent les deux colonnes du temps, d’hier et de demain. Au centre, une ligne oblique réunit les nombres PI et PHI – Nombre d’Or – barrée d’une flèche matérialisant la force issue de l’union des deux. Dans le plan inférieur, l’étoile à cinq branches noires, inversée et enfermée dans le pentagone, signifie le profane. Dans le plan supérieur, l’étoile à cinq branches contenue dans le cercle et contenant l’unité en son centre, avec l’expression des deux forces maîtrisées, symbolise l’initié. En bas, la branche triangulaire, involutive, du macrocosme est grise, encadrée de la Lune concave vers le haut, aspirant le profane et les signes de Terre et d’Eau ; l’ensemble exprime que le profane dans son aujourd’hui, est entrainé vers le matériel et les ténèbres. En haut, la branche triangulaire, évolutive, est claire, encadrée du SOLEIL qui contient le symbole de l’infini et les signes de Feu et Air ; l’ensemble exprime l’aujourd’hui de l’initié est espoir et énergie.

Sur le plan de l’initié : Muni de la connaissance des Lois de l’Unité , il sait qu’à chaque instant du Présent, il peut vivre l’Eternité. Son avenir est plein de promesses et de réussites, car il est animé du Feu intérieur, de la Volonté et de l’Audace. Pour lui, le Soleil brille à tout instant, lui permettant d’échapper aux ténèbres du Passé et du Futur.

Quant au profane : Soumis aux forces matérielles, il ne peut que s’enterrer et se noyer dans les habitudes et les désirs de toutes sortes qui le dirigent tout droit dans l’enfer des ténèbres morales.

Synthèse : Le Fou exprime une alternative, un choix de directions déterminées par la carte qui lui est couplée ; par exemple, associé au DIABLE, ces deux cartes exprimeront ‘l’évolution excessive du matérialisme et de l’importance de la sexualité physique’ ; avec le SOLEIL, la prédominance du spirituel et de l’intellect. Seul, en 5* carte, il marquera une personnalité hésitante, indécise dans ses choix.

Les Arcanes Majeurs du Tarot Initiatique Par José Bonifacio Editions Télètes Paris.

ISBN 2-906031-32-1.

PENSEES de Jean Yanne.

Jésus je l’aime, c’est le type le plus exploité de tous les temps.

Le prochain Messie, c’est le mec qui dira : « Si vous me suivez, vous serez minces.

Demain la Planche de Théodore Neville : « DRUGSTORE »

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Coucher de Soleil en Inde, Clin d'oeil au Frère R. Kipling "Dans ma Loge là-bas..."

Coucher de Soleil en Inde, Clin d'oeil au Frère R. Kipling "Dans ma Loge là-bas..."

Fatwa : dans la religion islamique consultation juridique donnée par une autorité religieuse à propos d’un cas douteux ou d’une question nouvelle ; décision ou décret qui en résulte.

Larousse.

« Le souverain a annoncé la création, au sein du conseil supérieur des oulémas, d’une instance juridique ayant pour mission de faire des propositions de Fatwas »

Le Littré.

Ulémas ou Oulémas docteurs de la Loi chez les Turcs ayant pour fonction d’expliquer le Coran. Le corps des Ulémas comprend les Imams Théologiens, prédicateurs ; les muftis qui sont jurisconsultes, les cadis qui sont juges.

Le Littré.

Lorsque un magistrat ou cadi, ne peut rendre correctement un jugement, faute de références codifiées il demande une consultation juridique au Mufti. Sa réponse a valeur de décision révocable, mais fait jurisprudence. Ainsi le recueil des plus célèbres Fatwas est une source de référence considérable en matière de droit musulman.

Le Grand Larousse Universel.

La Franc-Maçonnerie à fait l’objet de plusieurs Fatwas, voici ci-dessous, un extrait de ce que l’on peut lire venant du Royaume d’Arabie Saoudite. (Source Royaume d’Arabie Saoudite. Présidence générale des recherches scientifiques et des Fatwas.)

Pour extrait :

(b, c) La franc-maçonnerie est une association politique secrète qui a pour but d'éradiquer les religions et les bonnes moralités et de mettre les lois humaines

( Numéro de la partie: 2, Numéro de la page: 441)

et les systèmes non-religieux à leur place. Elle déploie des efforts studieux à provoquer les coups d'Etat et à mettre une autorité à la place d'une autre sous le prétexte de la liberté de pensée, d'expression et de croyance. Ceci se vérifie dans la déclaration du Maçon...lors de la conférence des étudiants qui a eu lieu en 1865 dans la ville de Liège qui est considérée comme l'un des centres de la franc-maçonnerie où il a dit : "L'Homme doit vaincre Dieu, il doit Lui déclarer la guerre, pénétrer les cieux et les déchirer telles des feuilles". Ceci se vérifie également dans ce qui a été déclaré dans le grand congrès franc-maçon de l'an 1922 à la page 98 et dont le contenu est le suivant : "Nous renforcerons la liberté de conscience chez les individus de toutes nos forces, et nous déclarerons une guerre farouche contre le vrai ennemi de l'humanité et qui est la religion".

Ceci se vérifie également dans les propos des francs-maçons : "La franc-maçonnerie fait de l'esprit humain son idole.", et dans leurs propos :"Nous ne nous contentons pas seulement de vaincre les pratiquants et leurs temples, notre ultime objectif est de les éliminer de l'existence." Extrait des papiers de la conférence internationale des francs-maçons de l'an 1903, page 102. Et dans leurs propos : "La franc-maçonnerie prendra la place des religions et ses congrès remplaceront les temples." Bien d'autres propos prouvent leur extrême inimitié envers les religions et leur combat acharné et sans répit contre elles. Les associations de franc-maçonnerie font partie des associations les plus anciennes qui existent encore et dont la mission, tout autant que l'objectif, est ambiguë pour beaucoup de gens, et même pour beaucoup des membres eux-mêmes en raison de la discrétion de leurs chefs sur leurs mauvaises intentions et sur leurs profondes tromperies, et en raison de leur volonté de cacher leurs plans et leurs objectifs en terme

( Numéro de la partie: 2, Numéro de la page: 442)

de réalisations et de missions. C'est ainsi que la plupart de leurs affaires sont gérées oralement. Et si une idée doit être rédigée ou diffusée, elle passe obligatoirement devant la censure maçonne afin qu'elle l'autorise ou qu'elle l'interdise. Les bases de la franc-maçonnerie ont été établies sur des idéologies. Elles ont été puisées de plusieurs sources, dont la plupart sont les traditions juives. La preuve en est que les traditions et les systèmes juifs ont été pris pour fondement dans la préparation du grand congrès de l'année 1717, et pour la conception de ses plans et de ses symboles. [La preuve en est également] que les francs-maçons vénèrent encore Heram le juif, de même que le temple qu'il a édifié au point de le prendre pour modèle pour les congrès maçons dans le monde, et que les grands professeurs juifs constituent encore la colonne vertébrale de la franc-maçonnerie, et ce sont eux qui représentent les associations juives dans les congrès maçons et à qui revient la propagation de la franc-maçonnerie et l'entraide entre les francs-maçons dans le monde. Ils sont également la force qui constitue le moteur de la franc-maçonnerie et c'est à leur entourage propre qu'incombe la direction des cellules secrètes. Ils se chargent de les gérer, d'établir les plans et de les diriger secrètement comme ils le souhaitent. Ceci est appuyé par ce qui a été révélé dans la revue maçonne "Acacias" parue en l'an 1908 sous le numéro 66 et qui dit "qu'il n'y a pas un seul congrès maçon où il n'y a pas de juifs. Les juifs n'adoptent pas les doctrines, mais seuls les principes sont présents. Il en est de même pour la franc-maçonnerie, et c'est pour cette raison que les temples juifs sont considérés comme nos seconds, et que nous retrouvons parmi les francs-maçons un nombre considérable de juifs." Fin de citation.

No Comment.

JFG

PENSEES :

Citations : d'Oscar Wilde

« L'éducation est une chose admirable, mais il est bon de se rappeler de temps en temps que des choses importantes ne peuvent être enseignées. »

« La beauté est dans les yeux de celui qui regarde. »

« Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant. »

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Louis Prince de Bourbon-Condé, Comte de Clermont et Abbé de Saint-Germain des Prés (1709-1771) le 11 décembre 1737, il est élu Grand Maître de la Grande Loge de France et le restera jusq'à sa mort, battant tous les recors de Grande Maîtrise. Populaire chez les Maçons, sous son gouvernement les Loges s'accrurent considérablement.

Louis Prince de Bourbon-Condé, Comte de Clermont et Abbé de Saint-Germain des Prés (1709-1771) le 11 décembre 1737, il est élu Grand Maître de la Grande Loge de France et le restera jusq'à sa mort, battant tous les recors de Grande Maîtrise. Populaire chez les Maçons, sous son gouvernement les Loges s'accrurent considérablement.

HISTOIRE – Lionel Vibert.

« On ne comprend rien à l’essentiel, si on en reste à l’actuel. »

Jules Michelet.

Un point de vue historique sur la Franc-Maçonnerie.

L’article d’aujourd’hui s’intéresse à Lionel Vibert, Anglais né en 1872, devenu Maçon en 1892 à 20 ans ! Employé des douanes à la couronne Britannique, puis à la réception des postes à Madras en Inde. Co fondateur de la Loge Justicia en Inde. Il revient en Angleterre est admis à la célèbre Loge des Quatre Couronnés dont il fût Vénérable Maître, il a contribué à divers articles de la revue Ars Quatuor Coronatorum, il est l’auteur de divers livres, dont « La Franc-Maçonnerie avant l’existence des Grandes Loges » (traduction Française) Il est mort en 1938.

Dans cet ouvrage, il tente de limiter les divagations sur les origines de la Franc-Maçonnerie en refusant de prendre en compte toute association à l’antiquité qui ne possède pas la majorité des marques suivantes :

« Nous allons trouver que ces marques sont au nombre de dix. Notre société :

1° Appartient à un métier ou une profession spécifique.

2°Possède une constitution particulière (Maîtres, Surveillants et autres officiers).

3°Admet des candidats au cours de cérémonies spéciales, et ses candidats doivent êtres adultes, masculins et « libres » (ou « Francs »)

4° Possède un ensemble de signes secrets et de mots de passe, qui permet à ses membres de se reconnaître entre eux, et qu’on ne doit pas révéler.

5°A son histoire traditionnelle

6°A son costume spécial de cérémonie ;

7°Possède un rituel élaboré. Qu’elle applique avec précision, et dont elle exige la stricte observance.

8°Enseigne le devoir d’aider les autres membres de la société, connus sous le nom de Frères, et une morale simple illustrée par les instruments de travail du métier.

9°Utilise le symbolisme élaboré, non seulement comme véhicule de l’instruction morale, mais faisant corps avec toutes nos cérémonies et signes ; et enfin.

10°Se réunit périodiquement, non seulement pour expédier les affaires de la société, mais aussi dans le but de répandre et enseigner la science technique de l’Ordre, que l’on considère comme un mystère qui ne doit pas être communiqué aux étrangers. »

A ces dix points, il faut en ajouter un onzième commun à toutes les formes d’initiation : la continuité d’une chaine de transmission qui remonte aux origines, souvent légendaires, du métier qui lui sert de support.

L’application de ces règles élimine de prétendus devanciers dont on ne sait pas grand chose, comme les Druides et les Esséniens. Elle justifie une grande analogie avec les tailleurs de pierres allemands, les maçons écossais et irlandais et le compagnonnage continental. Ces organisations, dont par l’intermédiaire des constructeurs plus anciens l’origine peut être commune, se rattachent à l’antiquité et se réfèrent à la construction du Temple de Salomon.

C’est la théorie historique du Frère Lionel Vibert, elle a le mérite de la simplicité, chacun restant libre de rechercher des valeurs morales plus avant.

JFG

BONUS HUMOUR

“Les belles gonzesses, c'est comme le camembert, on ne peut pas les garder longtemps.”

“Un intellectuel est un type qui est rassuré quand il n'est pas compris.”

“Il ne faut jamais dire Fontaine... Il faut dire : Patron, un muscadet !”

“Trop parler nuit. Le jour aussi d'ailleurs.”

“Un jeune con est assurément plus redoutable qu'un vieux : il a tout l'avenir devant lui !”

Pierre Perret.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Charte des droits et devoirs du citoyen Français.

Charte des droits et devoirs du citoyen Français.

La Race la seule prononciation de ce mot, sent le soufre, l’adjonction d’un qualificatif, blanc, noir, jaune, aryens, seigneurs, inférieure, supérieure rappelle à ma mémoire, les moments les plus sombres de notre histoire. Il me faudrait donc m’abstenir, au titre de la pudeur, du politiquement correct, de la victimisation, de prononcer ce mot et surtout les qualificatifs qui en sont ses attributs.

Confronté à un déferlement médiatique à propos des paroles prononcées au grand jour par une femme politique, j’ai entrepris de me former par moi-même une idée de cette notion de race, n’étant pas un spécialiste, j’ai entrepris une recherche rapide, pour une mise à jour de mes connaissances pour y voir plus clair, avec la plus grande objectivité possible dans les dictionnaires à ma portée. Je vous propose ce parcours :

Le Grand Larousse Universel : (les termes Grand et universel doivent être de nature à me rassurer) le mot Race viendrait de l’Italien razza ; et du bas latin ratio qui signifie espèce. (c’est donc la qualification d’une espèce c’est plus rassurant que razza ou ratio surtout dans leur connotation contemporaine). I- Subdivision de l’espèce humaine selon V part de l’encyclopédie Anthropobiologique et Génétique des populations. .Population résultant-, soit par isolement géographique, soit par sélection, de la subdivision d’une même espèce animale. Pour le généticien, une population n’est pas, dans son essence biologique, une collection d’individus, exhibant diverses caractéristiques ; elle est une collection de gènes représentants divers allèles. Un allèle est défini comme l’ensemble des gènes correspondants à l’une des modalités d’actions possibles des gènes présents en un emplacement donné des chromosomes. Pour caractériser une population, il suffira donc de préciser le contenu de son patrimoine génétique pour chaque caractère élémentaire, ce qui pourra être réalisé en calculant les fréquences des divers allèles. La première constatation est que la recherche de gènes « marqueurs », caractéristiques d’une race a pratiquement échoué. Un gène aurait réellement constitué un « marqueur » s’il avait été présent, uniquement une certaine race et dans une proportion non négligeable des individus appartenant à cette race…

On ne peut donc pas, sauf rares exceptions définir une race d’après la présence ou l’absence de certains allèles.

Plus loin dans le Larousse sur le plan de la recherche mathématique des caractéristiques chiffrées qui séparent les individus l’on peut lire : si l’on désigne par 100 la moyenne des distances entre groupes appartenant à une même « race » au sens classique des races « blanche », « jaune » et « noire », est égale à 93 : autrement dit, la distance ente groupes d’une même race n’est inférieure, en moyenne, que de 7% à celle de groupes pris au hasard. Voilà ce qui dessine une idée d’appartenance à un groupe à l’intérieur d’une race.

Le Littré dictionnaire de référence de la langue Française quand lui au mot race indique : « Tous ceux qui viennent d’une même famille », plus loin « le règne éternel de la race de David », « les races royales…. », même notre Voltaire du siècle des Lumières : « La race des nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l’est des lévriers »

Le Robert dictionnaire Historique de la langue Française Tome3 : reprend le terme italien razza « espèce de gens », ou l’ancien provençal rassa « bande d’individus » il complète par les mots latin ratio et génératio notion de génération d’espèce au sens génétique. C’est au XIXème siècle après les travaux de Buffon, que se développe je cite : « l’étude de la variété des races humaines… » En 1853 : « L’essai sur l’inégalité des races humaines » de Gobineau est à la base des théories racistes qui s’appuient aussi sur certains développement du darwinisme.

Je terminerais ma recherche par :

L’Encyclopédie Thématique Universalis : dans la collection sciences humaines au mot Racisme. Il est écrit ; il n’est pas aisé de donner du racisme une définition qui fasse l’unanimité. C’est pour le moins étonnant à propos d’un sujet abordé tant de fois et de tant de manières. On comprend les raisons de cette difficulté lorsqu’on s’avise que la base du racisme, c’est à dire le concept de race pure appliquée aux hommes, est mal définie et qu’il est pratiquement impossible de lui découvrir un objet bien délimité. D’autre part, le racisme n’est pas une théorie scientifique, mais un ensemble d’opinions, peu cohérentes par surcroit. De plus, ces opinions, loin de découler de constats objectifs, extérieurs à celui qui les exprime, sont la justification d’attitudes et d’actes, eux- mêmes motivés par la peur d’autrui et le désir de l’agresser, afin de rassurer et de s’affirmer à son détriment. Enfin, le racisme apparaît comme le cas particulier d’une conduite plus générale : l’utilisation de différences biologiques, mais qui pourraient êtres psychologiques ou culturelles, réelles ou imaginaires. Il y a donc une fonction du racisme. Il résulte de tout cela que le racisme est la valorisation, généralisée et définitive, de différences biologiques, réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de la victime, afin de justifier une agression.

C’est cette dernière phrase que je retiendrais, si le mot race peut prêter à interprétation, justifications diverses et variées sur les plans biologiques, génétiques, historiques, anthropologiques et que sais-je encore. Ce ne sont que des prétextes, qui mènent tout droit au racisme « ordinaire », qui fait froid dans le dos, quand on pense à ses conséquences : l’on commence par distinguer, les blancs des noirs, puis les blancs des jaunes, puis les juifs des arabes, puis les chrétiens des islamistes, puis les rotariens des Francs-Maçons, puis les habitants des quartiers et ceux des centre ville, et l’on finit par regarder de travers son voisin de palier parce qu’il n’ a pas de cravate.

Bien sûr comme toujours j’exagère.

Mais avons nous pris les mesures juridiques, pour éviter la propagation de ce cancer ? Pas si sûr une de mes petites filles vient ces jours-ci de faire son « service citoyen » qui se résume à une journée passée à la caserne, quelques tests, des explications sur les missions des armées, des notions de secours aux personnes, toutes choses utiles et nécessaires, qui devraient à mon sens faire l’objet soit d’une piqûre de rappel de manière régulière, soit se dérouler sur une période plus longue. Au terme de cette journée elle a obtenu un Diplôme de l’état Français attestant sa participation et la liant de ce fait à la communauté nationale, au verso de ce diplôme : « La Chartre des droits et devoirs du citoyen Français » en application de l’art 21-24 du code civil, la présente chartre rappelle les principes et valeurs essentiels de la République et énonce les droits et devoirs du citoyen, résultant de la constitution ou de la loi.

Deux paragraphes ont attirés mon attention celui ayant trait :

Aux droits et devoirs du Citoyen Français. Il est écrit : « Tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables. »…..

Cela laisse pour le moins perplexe, notre législation admet donc qu’il y a plusieurs races humaines, puisque qu’il convient de ne pas faire de distinction !

Cela mérite une explication, ou il y erreur, ou il y a négligence, ou il y a incompétence, ou je ne sais pas lire et je ne comprends rien.

Je préfère pour ma part à cette distinction de race ! Ce que nous dit la Franc-Maçonnerie en général et la G L D F en particulier : « La Franc-Maçonnerie accepte l’expression de toutes les idées qui respectent la liberté de conscience citoyenne de ses membres, excluant tous les extrémismes, incompatibles avec ses principes fondamentaux de respect et de dignité des êtres humains, quelles que soient leurs origines ethnique et culturelle »

JFG

PENSEES

Un homme et une femme qui passent leur vie entière ensemble, qui finissent par ne faire plus qu'une seule et même âme, qu'un seul et même être, est l'une des plus belles réussites humaines.”

Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

Il est plus facile d'être malheureux du malheur d'autrui qu'heureux de son propre bonheur.”

Jean Dutourd ; Le bonheur et autres idées (1980)

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Cahiers Villard de Honnecourt - Fichiers Conférence R.P. RIQUET

Cahiers Villard de Honnecourt - Fichiers Conférence R.P. RIQUET

LES FRANCS-MACONS EXCOMMUNIES !

EXCOMMUNICATION : Selon le Littré « Punition ecclésiastique, séparant quelqu’un de la communion extérieure d’une Église, c’est à dire du corps de ceux qui la composent » ou encore selon le Robert Dictionnaire Historique de la Langue Française en 1160-1174. « Rejeter de l’Église ».

Nombreux nous nous sommes interrogés avant de frapper à la porte du Temple, comment devenir Franc-Maçon sans tomber sous le coup d’une excommunication de l’église catholique romaine. Un homme le révérend Père Riquet ami des Francs-Maçons à œuvrer pour faire lever cette excommunication. Il a partiellement réussi, pour le moins il a convaincu ses pairs de l’église que la Franc-Maçonnerie de Tradition n’était ni anti cléricale, ni anti religieuse, et qu’elle respectait les lois de la république Française en ce qui nous concerne. Que rien ne justifiait donc cette excommunication, que cet homme d’église, cet homme exemplaire tout court en soit remercié. Pour ceux qui suivent le Blog relire le premier article le concernant paru le Jeudi 27 Août dernier.

Aujourd’hui grâce à Christian, lecteur du Blog, je vous livre les documents qu’il a eu la bienveillance de me faire parvenir : Un article du Figaro du 17 Octobre 1985 il y a bientôt 30 ans ! Ainsi qu’une conférence du Révérend Père organisée par la Loge de recherche Villard de Honnecourt de la G.L.N.F. le 30 Mars 1979. Vous ferez ainsi mieux connaissance avec ce Maçon sans tablier et les démarches qu’il a entrepris afin de réhabiliter la Franc-Maçonnerie auprès de l’église, bonne lecture.

JFG

PS : Merci de bien vouloir m’excuser pour la qualité des fichiers qui regroupent page par page cette conférence.

Les Travaux de Loge de Recherche Villard de Honnecourt sont accessibles à tous par abonnement auprès de la GLNF 12, Rue Christine de Pisan 75017 PARIS. Et également en Librairie.

BONUS HUMOUR

Une femme : J'ai peur que lorsque nous aurons été mariés quelque temps, une jeune et jolie fille vienne à passer et que vous m'oubliiez tout à fait. Groucho : Ne soyez pas bête ! Je vous écrirai deux fois par semaine.

Une femme : Vous ne tomberiez sûrement pas amoureux de moi si je vivais dans le dénuement. Groucho : Peut-être que si, mais je n'en dirais rien

Les Marx Brothers.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Conférence DROIT HUMAIN Paris – Samedi 17 octobre 2015 à 14h00, la Fédération française du DROIT HUMAIN organise une Conférence Publique – Débat sur le thème « Jeunes : une place dans la société ? » présentée par Madeleine POSTAL, Présidente du Conseil National de la Fédération Française du Droit Humain Interviendront les conférenciers suivants : Sophie Mazet, Enseignante, Créatrice des ateliers d’auto défense intellectuelle, David Santini, Enseignant spécialisé, Président de CréaProjet, Expert auprès de la Commission Perspectives Sociétales, Laine Thiam, Directeur Général de l’Association de médiation sociale PROMEVIL. Lieu de la conférence : 9, rue Pinel – 75013 PARIS (siège de la FFDH) Inscription obligatoire au 01.44.08.62.62 ou surcontact@apfdh.org* après le Colloque annoncé de GLDF en Avril 2016, le Droit Humain s'intéresse aux jeunes. Manque de jeunesse dans les Obédiences ou jeunisme ambiant. JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Ecole de village en Inde du nord "Le courage d'apprendre, la foi pour enseigner"

Ecole de village en Inde du nord "Le courage d'apprendre, la foi pour enseigner"

La photo de l'école est prise lors d'un voyage en Inde, elle inspire le respect pour ses jeunes, et leur enseignant. Totalement dépourvus de moyens, pas de table, pas de chaise, peu de stylos et peu de cahiers. Un exemple de Courage.

LE COURAGE.

Le courage est une vertu ! La Maçonnerie nous demande de fuir le vice et de pratiquer la Vertu, c’est peut être cela et seulement cela le but de la Maçonnerie.

Le Courage est sans doute ce qui manque le plus à notre société, et pourtant sa pratique permet de ne pas se laisser aller à la peur, peur qui est dispensée par les extrémistes de tout bords. Avez vous observé dans quelle indifférence l’on laisse nos citoyens bafouer tous les jours, les lois de la République pourtant votées par nos représentants ; avez vous vu beaucoup de gens intervenir contre les incivilités qui pourrissent la vie quotidienne des plus faibles ? Le courage nous manque, nous préférons dire c’est la faute à l’état, au gouvernement, à l’Europe, aux migrants, aux politiques, mais surtout nous, nous y sommes pour rien.

Ce manque de courage, peut rapidement nous mener au désespoir, anti chambre de la peur et la peur au fanatisme. Mais que pouvons nous faire, peut être face à chaque situation de la vie quotidienne faire acte d’un peu de courage, restaurer la politesse, le respect oh là je sais vous allez me dire ça sent la morale à plein nez ! Non simplement l’Ethique.

Mais que se passe t’il en ce moment, l’on parle dans le poste, de cours d’éducation civique, de service citoyen, voir de service militaire restauré, de mieux vivre ensemble.

Tout ça s’est bien gentil me direz-vous mais cela n’intéresse personne, c’est de la poudre aux yeux et puis surtout ce n’est pas sûr que cela marche. Je vous soumets cette citation bien connu de Guillaume d’Orange : « Il n’est point besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » On disait cet homme taciturne, et cela ne l’a nullement découragé, ni d’agir, ni d’oser. Les optimistes n’ont pas le monopole du courage en effet, il est plus facile d’entreprendre, et d’espérer quand l’espoir de réussite est au bout. Le pessimiste lui à besoin de plus de courage, sachons néanmoins nous garder d’excès de courage, et de mettre ce courage au service d’un fanatisme destructeur. Restons en toute circonstances tempérant et bienveillant.

JFG

BONUS HUMOUR

On ne peut pas tout avoir. Et puis d'abord où le mettrait-on ?

La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence, infiniment plus profonde. L'intelligence a des limites, la bêtise n'en a pas.

Claude Chabrol

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog