Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
PRIER-MÉDITER-CONNAÎTRE ?

PRIER-MÉDITER-CONNAÎTRE ?

La Planche du Dimanche - Dictionnaire de l'Inutile.

Bigoterie.

La bigoterie qualifie une personne qui se complait dans une dévotion outrée, excessive et étroite. Outrée par la manière ostentatoire qu’il peut y avoir à se montrer bon pratiquant. Excessive dans l’apparence de soi qui confond rigueur de la pensée et rigidité de l’image. Etroite en pensée et en affection pour son prochain dont seule n’émane plus que la dangereuse différence. Cette disposition particulière n’est hélas pas une nouveauté du siècle et les bigots de tout poil et les vieilles bigotes de Brassens ont bien dû se laisser aller à quelques écarts charnels tant leur progéniture semble prospère. Quant aux pharisiens, qui se voyaient comme de (très) bons croyants, ils n’ont finalement laissé à la postérité que la célébrité de la couche de bêtise qui transparaissait sous leurs atours prétentieux.

Mais il ne faudrait pas imaginer qu’il s’agit là d’une banale différence entre être et paraître. Différence au demeurant qui n’est que celle du point de vue car c’est systématiquement le regard extérieur qui la met en lumière. C’est toujours l’autre qui tombe dans ce fameux hiatus et jamais celui qui en décrit la situation. Voilà typiquement l’exemple d’une controverse qui met en scène des acteurs qui pensent (sincèrement) jouer le même rôle, le bon. Chacun alors envoyant à la figure de l’autre l’argument d’insincérité ultime : bigot ! (Ou bigote ! d’ailleurs…) C’est sans doute que le miroir ne réfléchit que ce que l’on veut y voir, tout entier soumis au principe récurrent de la validation subjective.

Il faut alors considérer la bigoterie comme une absence de convergence, celle que nous devrions trouver en chacun de nous et qui met, en théorie, les pensées, les paroles et les actes en symbiose. Pas si simple et que celui qui n’a jamais péché… (air connu)

Comme de plus il est impossible, au-delà des apparences, d’avoir l’absolue certitude de la vérité de l’autre, ne reste alors qu’une solution, interroger sa propre conscience : lequel de nous deux est donc le bigot ? Ce qui dans le cas de la bigoterie devient assez compliqué car, bien entendu, le bigot (comme la bigote) a, par définition, bonne conscience, tant il a la certitude de bien penser, de bien agir. Et c’est ici, au cœur même du problème, que se niche sans doute la solution. Si on peut définir la bonne conscience comme le somnifère de la conscience, alors celui (ou celle) qui ne se sent jamais titillé, picoté, dérangé (désagréablement parfois) par sa conscience, est sans doute confortablement endormi sur la molle couche de ses convictions et de ses opinions. Par déduction, il sait alors, enfin ( !) qu’il est l’heure de se réveiller.

Théodore Neville.

Merci à Théodore pour cette Planche du Dimanche, inspirante puisque pour les Chrétiens c'est une journée de célébration, s'efforcer de célébrer sans ostentation une gageure ! En contrepoint comme une superposition musicale ou peut être comme un contrepoison. Je vous propose, un poème peinture, ou il n'y a à mon sens rien à comprendre, mais à contempler ressentir et méditer.

JFG

DÉVOTION.


À ma sœur Louise Vanaen de Voringhem : — Sa cornette bleue tournée à la mer du Nord. — Pour les naufragés.
À ma sœur Léonie Aubois d'Ashby. Baou. — l'herbe d'été bourdonnante et puante. —Pour la fièvre des mères et des enfants.
À Lulu, — démon — qui a conservé un goût pour les oratoires du temps des Amies et de son éducation incomplète. Pour les hommes ! À madame***.
À l'adolescent que je fus. À ce saint vieillard, ermitage ou mission.
À l'esprit des pauvres. Et à un très haut clergé.
Aussi bien à tout culte en telle place de culte mémoriale et parmi tels événements qu'il faille se rendre, suivant les aspirations du moment ou bien notre propre vice sérieux,
Ce soir à Circeto des hautes glaces, grasse comme le poisson, et enluminée comme les dix mois de la nuit rouge, — (son cœur ambre et spunk), — pour ma seule prière muette comme ces régions de nuit et précédant des bravoures plus violentes que ce chaos polaire.
À tout prix et avec tous les airs, même dans les voyages métaphysiques. — Mais plus alors.

Arthur Rimbaud.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le Télégramme du Vendredi 25 Septembre 2015.

Le Télégramme du Vendredi 25 Septembre 2015.

DES PAROLES AUX ACTES.

Martin Niemöller "Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit......"

Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n'ai rien dit, Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n'ai rien dit, Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n'ai pas protesté, Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n'ai pas protesté, Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait personne pour protester

A la manière de Martin Niemöller.

Quand j’ai lu dans la presse, qu’à Brest même, comme disait ma grand-mère, si si à Pontanézen, vas voir il un type bizarre, il n’aime pas la Musique ! Et pourtant le Fest-noz est maintenant au patrimoine de l’Unesco ma doué !

Quand j’ai vu, de mes yeux vu, sur le net cette vidéo, j’hallucine comme on dit maintenant ! Il s’appelle Rachid Abou Houdeyfa il explique dans son École, drôle d’École à des petits enfants, à nos petits enfants : « La Musique est un péché ».

Quand j’ai entendu, avec mes oreilles, même si je suis un peu dur de la feuille, que dit il cet Imam ce Chef religieux, ce Guide, c’est donc sérieux ; eh bien il dit que si les petits enfants chantent, écoute de la musique. Ils font un péché : « Parce que Allah il n’aime pas la musique, parce que c’est ce que le diable aime » Pas croyable hein ! Attends ! Attends ! C’est pas tout il dit aux petits encore : « Ceux qui chantent le prophète à dit ils seront engloutis sous la terre. Ils seront transformés en singes ou en porc ». Là ca va dit mon grand père ancien commandant de la Royale non de diè, l’ima… l’imane… ou je ne sais quoi, je vais te le mettre aux fers à fond de cale et là il va nous chanter Seigneur Allah et bien d’autres choses ou alors j’appelle, la tante qui s’occupe des Drolic à l’hôpital à Bohars elle va le mettre à réfléchir tranquillement L’Ima..

Quand j’ai encore entendu que c’était le même, zozo qui a animé « cons fé et rances » sur ce que la femme doit faire ou pas faire, à Pontoise près de Paris, ca voyage en plus un ima… !

Mais tout ca ce n’est pas vrai, pas chez nous en France, pas en Bretagne. Nous aurions pas laissé faire, mais si regarde c’est dans le Télégramme de Brest celui de Vendredi dernier.

Ah bon ! Mais le préfet, le maire, le député, le juge y vont faire quelque chose, nous ne pouvons pas laisser nos petits enfants avec ce gars, c’est dangereux ça.

Eh bien non ils vont rien faire, c’est privé ils peuvent pas agir, privé, privé un peu court ! Pour moi c’est public et très public dans les pseudo écoles de l’imam, dans les journaux, dans les émissions de T V, dans toutes les Radios si ca c’est privé alors !

Mais tu comprends rien, il n’ y a pas de troubles à l’ordre public, qu’est-ce qu’il te faut comme trouble, c’est bien pire ils troublent les consciences ces zozos et surtout celles des enfants.

Mais qu’est-ce qu’on attends pour faire du trouble à l’ordre public, stop si tu t’énerves on va te mettre à l’ombre, à l’ombre, alors je ne fais rien ? Non tu fais, comme tout le monde, tu t’indignes, tu dis que ce n’est pas admissible, mais tu laisses faire ou mieux tu dis on va faire d’abord une commission d’étude qui va réfléchir, mandater des experts qui devront rendre un rapport dans le calme, ce rapport sera ensuite étudié et analysé, amendé voir amoindri par une assemblée de sages, et soumis au gouvernement, qui proposera un texte à l’assemblée nationale, puis au sénat, puis à l’assemblée. Une nouvelle loi sera votée, on manque de loi c’est bien connu ! Ensuite il faudra bien quelques mois pour la sortie des décrets d’applications, stop j’ai oublié les recours.

Oh la, la c’est pas un peu long ! Tu comprends rien à la démocratie. Mais l’imam Rachid pendant ce temps là on en fait quoi, rien on peut rien faire. Mais en attendant les petits enfants ils ne pourront « même pas chanter pour passer le temps. », ils vont avoir une barbe comme l’imam et vont reprendre ses discours.

A moi les enfants……………. !!!

Tout ça est une fable, non c’est dans le Télégramme, on finit par prendre peur et la peur à qui ca profite, je vous laisse réfléchir ! Moi je vais écouter Verdi, Nabucco et son Cœur des Esclaves, c’est quand même beau la Musique.

JFG

BONUS HUMOUR

L’oscar de la meilleure prise de vues au cameraman qui ne prend pas les vues du Caire pour les verres du cultivateur égyptien myope  qui cherche ses lunettes au pied des pyramides.

Pierre DAC.

 

DEMAIN LA PLANCHE DU DIMANCHE DE THÉODORE NEVILLE:

Dictionnaire de l'Inutile : B ''Comme Bigoterie"

A ne pas manquer !!!

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Dimanche ne pas manquer la Planche de Théodore Neville: LA BIGOTERIE. extraite du Dictionnaire de l'inutile à la Lettre B. Bonne Soirée JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LA CONFIANCE EN VRAC !!!

Que nous manque t’il, pour créer du lien, faire repartir l’ascenseur social bloqué au sous-sol, l’économie en panne. La croissance en Amérique ? Plus d’Europe ? La baisse du pétrole ? La victoire de notre équipe de Foot ? La baisse des charges ? La baisse des taux d’intérêt ? La baisse des impôts ? Que sais-je encore !

Tout simplement : « La Confiance » d’abord en nous, ensuite d’autrui et envers autrui. Conversation récente à l’Agape avec un Frère Banquier ; « Je ne sais plus quoi faire, Je propose des prêts à mes professionnels à des taux de 0,20% pour des projets sérieux, et la réponse est toujours la même j’attends je vais réfléchir peut-être l’an prochain ». Ils manquent de « Confiance ». Dans ce monde qui s’Ubérise se Blablacardise et se désindustrialise. Je me sens pour ma part déconnecté comme me dit mon petit fils besoin de mise à jour Papy. Mais j’avoue être pris d’une sorte de fatigue due à ce tourbillon c’est sans doute l’âge. Mais je me prends à penser que je ne dois pas être le seul, vu la moyenne d’âge de nos gouvernants de tous bords. Quelles compétences gardons nous, dans une économie qui provoque l’exil d’une partie importante de nos jeunes cerveaux, ceux là mêmes qui devraient après s’être formés à l’école de notre république mettre à jour nos logiciels pour que nous puissions, raccrocher les wagons, mais il nous manque la locomotive et le carburant, l’énergie. Cette énergie qui est la Confiance, comment avoir en effet confiance quand le plus grand des fabricants d’automobiles trompe ses clients, quand on ne sais pas d’où provient la tranche de Porc qui est dans notre assiette par défaut d’étiquetage, quand on veut nous faire croire que la vente avorter de nos « Mistrals gagnants » aux Russes finalement ne coûtera rien aux contribuables, grâce à de bonnes âmes Egyptiennes parfaitement désintéressées et qui étaient dans l’attente de la rupture de ce contrat ! Que le financement se fera grâce à un pays du golfe qui décapite et crucifie ses opposants, est t’il plus respectable que le nouveau Tsar de la Russie. Décidément, je ne comprends rien, je dois avoir confiance puisque le décapiteur ou l’un de ses princes est un des responsables de la défense des droits de l’homme ! Avoir confiance quand on me dit que les impôts vont baisser, mais que les taxes augmenteront, que ce sont les riches les gros qui paieront cela me donne comme un frisson car ma concierge, dont le mari est chauffeur de taxi, me disent c’est pas bon signe : « Car quand les gros maigrissent, les petits sont déjà mort ».

Heureusement il y a mes FF, vous savez ceux de l’ombre, du secret, du complot maçonnique, ceux qui dirigent le monde. Comme Jean qui toutes les semaines avec son épouse va donner un coup de main aux restos du cœur, Pierre qui n’est pas de ce bord là, lui va aider une veuve et ses enfants au secours catholique, Omar le médecin Syrien embauché à bas prix à l’hôpital, et oui il est pas d’ici, pas question de s’installer dans un village qui manque de médecin pas de chance, sauf pour la sécu et en plus comme il s’ennuie le soir il donne un coup de main au Samu Social, et puis il y a encore sur la colonne du nord, Sam le cambodgien, qui bien sûr a ,quitter son beau pays volontairement et qui milite à Amnesty international, il a pris en charge un prisonnier politique qui est seul, loin là bas et qui n’intéresse personne sauf Sam, et tous mes FF qui eux ont confiance, ils aident comme ils peuvent dans l’ombre car ils savent qu’a Utopia un jour comme le chante Gilles Vigneault « Les hommes vivront d’amour et ils seront Frères. » Gilles Vigneault dont mon Frère le discret Rémy a préfacé un de ses livres, sans le dire à personne. Mais je m’égare, je rêve, comment la confiance peut elle exister entre des hommes tous différents, simplement parce qu’ils regardent dans la même direction et qu’ils sont tous mes frères, oh là c’est pas tout, je vous quitte il faut que je donne un coup de main, pour l’installation du Temple, ce soir ce sera encore une belle soirée, sous la Voûte Étoilée, en confiance nous formerons une chaîne humaine.

JFG

Quand les hommes vivront d'amour

Il n'y aura plus de misère

Et commenceront les beaux jours

Mais nous, nous serons morts mon frère

Quand les hommes vivront d'amour

Ce sera la paix sur la Terre

Les soldats seront troubadours

Mais nous, nous serons morts mon frère

Dans la grande chaîne de la vie

Où il fallait que nous passions

Où il fallait que nous soyons

Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d'amour

Il n'y aura plus de misère

Peut-être song'ront-ils un jour

A nous qui serons morts mon frère

Mais quand les hommes vivront d'amour

Qu'il n'y aura plus de misère

Peut-être song'ront-ils un jour

A nous qui serons morts mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours

Dans la haine et puis dans la guerre

Cherché la paix, cherché l'amour

Qu'ils connaîtront alors mon frère

Dans la grand' chaîne de la vie

Pour qu'il y ait un meilleur temps

Il faut toujours quelques perdants

De la sagesse ici-bas c'est le prix

Quand les hommes vivront d'amour

Il n'y aura plus de misère

Et commenceront les beaux jours

Mais nous, nous serons morts mon frère

Quand les hommes vivront d'amour

Ce sera la paix sur la terre

Les soldats seront troubadours

Mais nous, nous serons morts mon frère.

Parolier : Raymond Lévesque. Interprète : Gilles Vigneault

 

INFO ! INFO ! INFO !

Participer à la Thèse de Stéphane Blanchard.

Dans le cadre d’une thèse en Sciences Humaines et Sociales à l’Université de « Mont-Saint-Aignan » Stéphane Blanchard souhaiterait recueillir des informations sur votre démarche maçonnique, dans le cadre de son doctorat en Sciences Humaines et Sociales sur une lecture sociologique et anthropologie du fait éducatif dans la Franc-Maçonnerie.

L’enquête est construite en deux parties distinctes : la première partie est un questionnaire à choix multiples et la seconde partie est une réflexion écrite de votre part.

Il en existe sous la forme manuscrite ou bien sous le format numérique ; Si vous préférez l’une ou l’autre version à celle proposée ; Il suffit de l’indiquer à l’adresse courriel indiquée.

Lien pour répondre au questionnaire : http://sb.acomweb.fr

LA CONFIANCE EN VRAC !!!

 

BONUS HUMOUR :

Ca va faire un tabac !

JFG

Ceux que la fumée n’empêche pas de tousser et que la toux n’empêche pas de fumer ont droit à la reconnaissance émue de la Régie française des tabacs et des allumettes suédoises nationales.

Pierre DAC.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'Oeil de la Conscience ?              Vitrail Chapelle St Julien Quiberon La Lumière de la Conscience.
L'Oeil de la Conscience ?              Vitrail Chapelle St Julien Quiberon La Lumière de la Conscience.

L'Oeil de la Conscience ? Vitrail Chapelle St Julien Quiberon La Lumière de la Conscience.

La Conscience

Elle est la source de la connaissance de nous-mêmes, entièrement séparée et indépendante de la raison.L’homme peut, grâce à la raison, s’observer lui-même ; il ne peut se connaître que par la conscience.

Léon Tolstoï

En Franc-Maçonnerie et plus particulièrement au Rite Ecossais Ancien et Accepté, l’on parle d’états de conscience, qui évoluent avec la progression initiatique de degré en degré on en dénombre 33 au R E A A, c’est dire la durée de la progression donc la nécessité du temps.

Tolstoï sépare la conscience et la raison, par l’observation et la connaissance. La raison ne permet selon lui que d’observer, on serait donc, dans le superficiel, la surface des choses. La raison s’intéresserait donc aux formes extérieures, en quelque sorte elle procède à un examen ou un diagnostic clinique, sans recherche de l’origine du mal, on serait dans un constat scientifique. “ Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. ”Disait Rabelais.

La conscience nous fait réfléchir sur nous-mêmes et nos actions. Ré-fléchir : fléchir sur soi, contempler sa propre subjectivité. Ce qui est indispensable.

L’on peut parvenir avec ce raisonnement à une opposition entre science et conscience. Ce qui me semble frôler la sophistique en effet, je préfère une complémentarité entre raison et conscience, rejoignant ainsi Rabelais.

Mais c’est bien notre conscience, qui nous fera franchir ce qui est inaccessible à la raison. Ressentir ce que l’on ne peut démontrer, être incapable d’expliquer rationnellement ce que l’on vit par exemple dans le cadre d’un parcours initiatique, qui restera individuel et intime. Phénomène d’éblouissement interne, avec des intensités différentes à chaque initiation à de nouveaux mystères. Comme des progressions de lumière, éveil à la Lumière, réception de la lumière, lumière éclairante, illumination des Maîtres, puis verticalité d’une grande lumière, supra lumière etc…

On parvient à une réception par les sens maitrisés, jusqu’à une ouverture de son cœur à soi même et aux autres. A ce stade la raison, n’est qu’accessoire on parvient à un état extatique temporaire par nature, comme disait Plotin sortir de son corps pour contempler son âme. L’initiation Maçonnique à la faculté de procurer de tels moments à ceux qui sont en état de recevoir, c’est à dire d’être parvenu à un certain niveau de conscience, ce qui n’est réalisable que sur la durée et par le travail, à force de rectifications constantes. Le Franc-Maçon du Cœur s’efforcera toujours d’agir en son âme et conscience.Voilà en quelques lignes ce que m’inspire cette citation de Tolstoï.

JFG

BONUS HUMOUR.

L’art et la manière d’accommoder une thèse.

(Extrait : l’introduction)

C’est par un certain soir calme et serein du doux et paisible automne égéen, c’est-à-dire à l’époque idyllique des vendanges olympiques, alors qu’il en tenait une septime particulièrement sévère sur la colline de lycabelle qui fait face à l’Acropole et pile à l’Acropière, que Mordicus d’Athènes, l’illustre philosophe ivrogne grec et célèbre fondateur de la fameuse École éthylique épique éthique, lequel vécut de 186 à 83 au fond de la deuxième cour à droite av. J.-C., dit à ses disciples assemblés pour se réunir afin de boire ses paroles et s’abreuver de son vin de Picole : « Rien ne sert de soutenir ce qui ne tient pas debout, poil aux marabouts ».

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv
Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv

Vues d'hier et d'aujourd'hui Parc du Thabor à Rennes. La Médaille de La Loge Lumière N°42 OR de Tel Aviv

Je devrais plutôt dire « mes Thabor », en me promenant dans les allées de ce célèbre Parc de la Ville de Rennes, véritable poumon de verdure situé légèrement en hauteur à l’est du Parlement de Bretagne et bien connu des Rennais ; je ne puis m’empêcher que faire un retour plusieurs années en arrière, dans les années 90. Mon Frère Roland passé à l’orient éternel avait organisé un voyage initiatique en Terre Spirituelle en Israël.

Nous étions plusieurs de Bretagne, il y avait je crois Albert, Yves, Yvan, Joël et quelques autres de Sud Bretagne, quelques Brestois et des Rennais Rémy, Denis, Edgar etc… pardon à ceux que j’oublie. Les points forts de ce voyage qui reste pour moi l’un des plus beaux que j’ai eu la chance de faire furent : la tenue avec nos FF Israéliens de la Loge « Lumière N°42» à Tel Aviv qui travaillent en Français, également la visite à Acre, la chaîne d’union avec nos épouses dans les carrières du Roi Salomon ou considérées comme telles à Jérusalem, la visite du site Qum’ ram. Mais j’en viens à ce qui m’a sans doute procuré le plus d’émotion l’ascension du Mont Thabor au –dessus du lac de Tibériade. De ce point de vue qui domine le Lac je garde le souvenir d’une pente tapissée d’herbe qui va mourir sur les rives du lac, une certaine plénitude qui ravi le cœur et l’esprit. Je croyais apercevoir comme dans un rêve celui que certains nomment le fils, prendre la parole, assis dans l’herbe, au milieu de ses disciples. Comme si la course du temps s’était posée un moment. Voilà tout simplement mon Thabor, en Israël ; j’ai une pensée particulière en écrivant ces lignes pour Dan mon Frère apprenti de la Loge Lumière qui fût notre guide, durant tous ce voyage, à chaque station Dan commentant le lieu, son histoire et bien plus encore pour nous. De nombreuses Loges souhaiterais avoir de tels apprentis. Dan avait la Franc-Maçonnerie au Cœur.

JFG

Pensées Choisies

Pensées Choisies

 

BONUS HUMOUR

Pensées Choisies.

Les choses étant ce qu’elles sont, comme a dit Vaucanson, à défaut d’être ce qu’on voudrait qu’elles fussent, comme à dit Confucius, c’est quand y en a ras le bol qu’y en a plus que marre parce qu’on en a par-dessus la tête d’en avoir plein le curriculum vitae.

Pierre DAC.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

INFO ! INFO ! Le 09/10/2015 à Saverne au centre socio culturel de l'ilôt du Moulin 3, Rue du Moulin 67700 Saverne. Conférence du DROIT HUMAIN : La Franc-Maçonnerie au 21ème Siècle par Michel Meley Président du Droit Humain suivi d'un débat. Contact: cerclehumanistedesaverne@gmail.com Tél 06 82 84 28 34 Bonne conférence JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Myosotis et Rudyard Kipling (1865-1936)Myosotis et Rudyard Kipling (1865-1936)

Myosotis et Rudyard Kipling (1865-1936)

« N’ayez pas peur » disait le Pape à contre courant de l’air du temps, osez vous rapprocher d’autrui. Les anciens s’enferment dans des résidences sécurisées, se rapprochent petit à petit de la posture des autruches. Le c’était mieux avant, nous envahis chaque jour, mieux avant quoi ? Avant la machine à vapeur, avant le tracteur, avant la machine à laver le linge, les congés payés etc…. En réalité on essaye de s’accrocher à notre passé, pour les plus anciens à notre jeunesse. Radio Nostalgie nous comble d’aise. L’on voit la difficulté à mettre en place la moindre réforme. Le retour en arrière est pourtant impossible, s’il y a des cycles ils ne sont que naturels donc pas la création de l’homme. C’est donc une tromperie de vouloir nous faire vivre dans la peur. J’ai relevé hier dans l’éditorial de Ouest France par Jean-François Bouthors (2) les phrases suivantes : « En réalité, ce dont nous avons le plus besoin, c’est de courage et d’intelligence. On aurait envie,en cette rentrée , de recommander aux Français la lecture d’Homère : le long voyage d’Ulysse qui doit traverser bien des dangers, résister à bien des tentations, déjouer bien des pièges, surmonter bien des épreuves. Les difficultés, les incertitudes, les risques, les dangers, prenons-les comme autant d’occasion de développer les talents qui nous sont propres, de forger notre caractère, et plus encore de découvrir de quoi nous sommes capables .» La Franc-Maçonnerie n’a pas d’autre but que chercher à l’intérieur de nous même ce qu’il y a de meilleur de beau, sans peur, en remettant en cause nos certitudes, nos acquis.(Voir R Kipling si….(1). En accomplissant notre idéal de Fraternité, nous pourrons dépasser nos peurs.

JFG

(1)SI… TU SERAS UN HOMME, MON FILS

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

Rudyard Kipling Traduction André Maurois 1918

(2)Jean-François BOUTHORS.

Nationalité : France

Biographie :

Longtemps journaliste au quotidien La Croix, Jean-François Bouthors y a été en charge des pays de l’Est de 1987 à 1997, puis chef du service Culture jusqu’en 2001.

Aujourd’hui, il continue à écrire régulièrement des articles pour le journal Ouest-France. Depuis 2002, il est directeur littéraire de la collection « Essais et documents » aux éditions Buchet-Chastel.

Écrivain, il a notamment signé « Nouvelles de Jean » (Éd. Anne Sigier), « Jonas l’entêté » (Éd. Desclée De Brouwer) et « Carnets sibériens » (Éd. du Griot/La Croix).

BONUS HUMOUR –

Echanges :

Echangerais. Quinze jours de vacances pris au mois de juillet contre quinze jours à prendre au mois de septembre.

Echangerais. Violon d’Ingres contre clarinette en bon état.

Echangerais. Tente canadienne bon état contre oncle d’Amérique, même usagé.

Pierre DAC.

DES NOUVELLES DE VOTRE BLOG

Deux mois depuis l’ouverture le 22 juillet.

Nombre d’articles = 70

Nombre de Visiteurs = 1750

Nombre de Pages vues = 4256

Contributeur = 1

Merci de votre confiance, j’attends de nouveaux contributeurs !!!

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Étre au Centre de l'Étoile. Comme une Pierre Élevée (Cromlec'h de St Pierre Quiberon le 20/09/15Étre au Centre de l'Étoile. Comme une Pierre Élevée (Cromlec'h de St Pierre Quiberon le 20/09/15

Étre au Centre de l'Étoile. Comme une Pierre Élevée (Cromlec'h de St Pierre Quiberon le 20/09/15

La voie initiatique, voie de cherchant amène l’adepte à se poser au fur et mesure de sa progression, de l’élévation de ses états de conscience cette question existentielle faut il avoir ou faut-il être ?

Ou bien la conjugaison des deux mène t’il à un état harmonieux, un état d’équilibre une voie du milieu prisée par les orientaux.

Concernant l’avoir il convient de se poser la question QUOI ? Une accumulation de biens matériels, périssables dès qu’ils sont acquis, dès le désir, l’envie, le projet accompli. Le constat s’impose de l’inutilité de l’achat. Ce n’était que de la convoitise, un désir caché de statut social de possédant. Un besoin de différenciation par rapport à autrui ? Certes non puisqu’en général avec notre monde d’uniformisation, les objets sont tous semblables, seuls les marques ou les logos les différencient, leurs possessions relève donc d’un désir de faire partie d’un groupe ou du groupe moyen d’accès à un statut, à une reconnaissance. C’est le signe de la réussite : « La ROLEX » de Séguela. Nous avons partiellement répondu au QUOI, ce que possède les autres auxquels je veux m’identifier. Pourquoi pour avoir ma carte du Club.

A la question COMMENT ? Satisfaire cette envie, ce désir, par le travail, la ruse, l’influence, je dirais par tous les moyens, seule la victoire et la réussite est belle c’est bien connu. Notre société ultra médiatisée y a adjoint la Célébrité, à la question que désirer vous le plus, la réponse est le plus souvent, être connu et célèbre. Donc vous ferez sonner les trompettes de la renommée. Je ne chercherais pas pour ma part la compagnie d’amis qui me distingue par mon statut social ou mes réussites matérielles, qui m’accordent leur considération qu’en fonction de l’épaisseur de mon compte en banque ou de mes exploits professionnels. Ceux qui me décrivent auprès des autres ou décrivent les autres de la manière suivante tu sais il est chef de gare ou chef de ou il a réussi dans .. Mais ceux qui simplement m’aiment pour ce que je suis.

A la question POURQUOI ? Pour être connu et reconnu, c’est donc pour combler un manque d’être ou un mal d’être ! Tiens nous voilà arrivés au verbe Etre.

Que de chemins sinueux, empruntés pour en arriver là ! Mais pouvions nous faire autrement, que de parcourir les connaissances, pour aller à la connaissance de nous même, il a fallut tout oublier pour revenir au pays de notre cœur, revenir chez soi. Les choses simples étant les plus belles, la compagnie d’un ami quand on souffre, un lever de soleil en été sur la mer, la fureur du vent sur les rochers, une mélodie douce à nos oreilles, la contemplation d’un tableau, la nature qui s’éveille au printemps. Les paroles d’Ulysse ce voyageur qui reviens chez lui à la jeune princesse Nausicaa : « Puisse les Dieux t’accorder ce que ton cœur désire : un époux, une demeure, et l’entente pour compagne. Car rien n’est dans ce monde plus solide et plus précieux que l’entente d’un homme et d’une femme qui tiennent ensemble leur maison. » Ces plaisirs simples surpassent en beauté, tous les autres. Ils ne se vendent pas dans les hypermarchés, mais sont en libre service pour ceux qui veulent bien s’en saisir. Savourer, lentement, méditer, contempler ces choses simples est une forme d’avoir qui mène à l’être.

J’ai souvent entendu en Loge ces mots simples tu sais mon Frère la Franc-Maçonnerie c’est passer du verbe avoir au verbe ÉTRE.

Nous sommes de part notre position intermédiaire entre le matériel et le spirituel, libre à nous de doser notre inclination.

Ce chemin vers nous même qui paraît si facile requiert beaucoup d’effort et de persévérance. J’aspire à entendre aux portes de l’orient éternel il était plutôt qu’il avait.

JFG

BONUS HUMOUR

UN PEU D'ONOMATOLOGIE

Dorothée: Étymologie du Breton dorure sur bois et de l'anglais th. Daprès les onomatologues égyptiens, les Dorothée ont un caractère de chien et le coeur sur la main, un appétit de cheval et l'estomac dans les talons. L'ensemblecompose un physique agréble et imprévu. Leur présence est bénfique dans une réunion du comice agricole, lors d'une excursion en Suisse normande ou d'une promenade dans les égouts. On peut capter leur fluide,mais il faut le leur demander gentiment.

Pierre DAC.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Votre Semaine du 13 au 19 septembre sur la Franc-Maçonnerie au Coeur à Voir ou à Revoir: Dimanche: F M et société B. Franklin, Lundi J. d'Ormesson à la Grande Librairie, Mardi Querelles sur la Blogsphère, Jeudi Le Vieux de la Montagne et Daech, Vendredi Justice Fiscale l'égalité ? Samedi Léonard de Vinci au Louvre. Bon dimanche à tous et bonne Lecture.

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog