Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.
Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.

Fiscalité en Vrac, aujourd'hui en France.

NON !

Plutôt que humeur Fiscale, je devrais dire Tumeur Fiscale, en effet elle grossie de plus en plus. Après l’ISF des richissimes cultivateurs de patates de l’Ile de RÉ, belle région couverte de résidences secondaires pour pauvres. Nous avons droit aux nouvelles Taxes Foncières sur les terrains constructibles non bâtis. Eh là ! cela va mettre du beurre dans les épinards des élites de Bercy, mais enfin n’est t’il pas honteux, inadmissible d’hériter de ses parents qui ont travaillés dur toute leur vie, d’un bout de terrain, qui pourrait peut-être servir quand nous le vendront à finir notre vie décemment quand les retraites auront diminuées, car les retraites les ordinateurs n’ont pas pu prévoir qu’elles allaient se réduire bientôt en peau de chagrin, la preuve elles n’ont pas augmentées depuis 2 ans on est sur la bonne voie, enfin une réduction des dépenses.

Tiens mon voisin le riche retraité, qui a une caravane depuis 10 ans sa résidence secondaire à lui comme il dit, sur son terrain de 500m2 il peut bien payer quand même, il travaillera un peu plus son potager pour se nourrir sale riche va ! Ou alors qu’il se cherche une bonne niche fiscale, c’est pas ça qui manque, mais je ne suis pas sûr que lui il trouve.

J’exagère la Député(e) ou la Ministre ou la Sénatrice, je ne sais plus ils sont tellement nombreux, elle a dit sérieusement, si, si sérieusement il va falloir qu’avant de taxer les gens (les gens c’est nous), qu’on regarde qui va payer, en voilà une idée qu’elle est bonne aurait dit Coluche ! Cela ne devrait pourtant pas être trop dur de trouver. Surtout que ceux qui payent sont de moins en moins nombreux, il paraît que 10% des riches payent 70% des impôts et même que 1% d’entre eux payent 50%, je parle de l’impôt sur le revenu, pas des taxes diverses et variées et de la TVA tout c’est en plus. Moi je sais pas, j’ai pas fait des hautes études fiscales, mais je me dis que ceux là, il faut qu’on les gardent, qu’on les ménagent, qu’on les critiquent un peu moins, car si ces sales riches ils décident de partir ailleurs, même avec de beaux ordinateurs à Bercy ça va pas le faire. Il faudra taxer les pauvres. Bon c’est pas tout ça, comme dit ma femme arrête de râler et va prendre l’air (c’est gratuit il y a pas de taxe, enfin pas encore, parce que l’eau !), en même temps du mettras à la boite : les chèques, pour la taxe foncière, la taxe d’habitation, le tiers provisionnel, ma dernière contravention du radar automatique, la mutuelle tient elle a encore augmentée il paraît que ce sont les taxes, comme l’assurance voiture, le petit chèque pour aider les enfants, ils n’y arrivent plus non plus avec la baisse des alocs, eh oui ils sont classés dans les riches maintenant et pourtant ils n’ont pas l’air contents ah les gosses, ils ont tout, de notre temps, J’espère que je n’oublie rien et s’il te reste un peu de monnaie prend une baguette ordinaire et un steak pas trop gros pour deux.

Mais non je plaisante tout ça, c’est pas possible, c’est pour rire c’est mon bonus humour de la journée, j’aime bien les fictions comme à la Télé, si c’était vrai il y a longtemps que les « gens » auraient réagis, ont est pas des veaux comme il disait « le grand » qui réglait ses dépenses de ménage avec son salaire, je crois. Rien à voir avec la Franc-Maçonnerie tout ça, quoique l’Égalité, la Solidarité, la gloire au travail, la persévérance dans l’action, etc….

Allez bonne journée à vous, parce que moi c’est pas ça, demain sera meilleur.

JFG

PARTIR (de Marseille)

PARTIR (de Marseille)

 

BONUS HUMOUR.

Abattement fiscal : « Etat dans lequel se trouve un contribuable qui vient de recevoir son avis d’imposition. ».

 Marc Escayrol  

Quand on n’a besoin que de peu de chose, un rien suffit, et quand un rien suffit, on n’a pas besoin de grand-chose.

Pierre DAC.

 

PLUS FORT QUE NOUS NOS COUSINS !!!

         Une vérification de l’ARQ pour une vente non déclarée de branches de sapins de Noël

Rien n’arrête l’Agence du revenu du Québec (ARQ).

Dans l’affaire Gaudreau c. Agence du revenu du Québec, 2014 QCCQ 1850 (CanLII), entendue à la Cour du Québec, division des petites créances, le contribuable s’oppose à un avis de cotisation de l’ARQ aux motifs, énoncés

 

au paragraphe 5, « qu’il ne connaissait aucunement tant la compagnie 9140-2586 Québec inc. que son président » (i.e., l’acheteur).

 

L’ennui pour la partie demanderesse est plutôt simple : l’ARQ fait témoigner, sous serment bien évidemment, à la cour l’acheteur en question qui déclare, tel que le relate le paragraphe 6,  « connaître le demandeur depuis 8 à 10 ans, et qu’il a acheté de ce dernier des branches de sapins et de pins à plusieurs reprises dont en 2010 et 2011. »

Copie des factures relatives à ces précédents achats sont déposés en preuve.

La cour indique, au paragraphe 12 de son prononcé, que le contribuable n’atteint ainsi d’aucune façon le seuil qui lui aurait permis de « renverser la présomption de validité de l’avis de cotisation créée » par l’article 1014 de la Loi sur les impôts (du Québec).

Ce seuil, dont les règles sont reproduites au paragraphe 13 du jugement, mérite d’être rappelé à l’aube de cette période festive :

« [13] La Cour d’appel du Québec, dans St-Georges c. Québec (Sous-ministre du Revenu) [2007] R.D.F.Q. 78 (C.A.)] circonscrit d’ailleurs les règles applicables en vue de renverser cette présomption :

[8] L’article 1014 L.I. établit la présomption de validité des cotisations fiscales.

[9] Dans 9027-5967 Québec Inc. (Sous-Ministre du Revenu), J.E. 2007-223 (C.A.), la Cour rappelle les conséquences de cette présomption sur le fardeau de la preuve, aux paragr. 13 et 14 :

[13] Dans l’arrêt Durand c. Québec (sous-ministre du Revenu), la Cour a réitéré les règles relatives à la présomption de validité de la cotisation fiscale et des fardeaux de preuve qui en découlent.  Reprenant les principes énoncés par la Cour suprême dans Hickman Motors Ltd. c. Canada, la Cour dit :

– La cotisation fiscale jouit d’une présomption de validité (art. 1014 Loi sur les impôts), qui peut être repoussée par le contribuable.

– Le fardeau initial du contribuable consiste à « démolir » l’exactitude de la présomption en présentant une preuve prima facie.

– Lorsque le contribuable présente une telle preuve, il y a renversement du fardeau de la preuve.

– Le fisc doit alors réfuter la preuve prima facie et prouver la cotisation établie par présomption.

[14] Règle générale, la preuve prima facie se définit comme une preuve suffisante pour établir un fait jusqu’à preuve du contraire.  Dans Stewart c. M.R.N., le juge Cain mentionne qu’«une preuve prima facie est celle qui est étayée par des éléments de preuve qui créent un tel degré de probabilité en sa faveur que la cour doit l’accepter si elle y ajoute foi, à moins qu’elle ne soit contredite ou que le contraire ne soit prouvé ».

[références omises]

[10] Dans Capobianco c. Québec (Sous-ministre du Revenu), J.E. 2007-1837 aux paragr. 12 à 14 (C.A.), la Cour précise que le contribuable n’a pas à établir le montant exact de son revenu imposable.  

Cet enseignement met définitivement fin au flottement entourant la question du fardeau de preuve du contribuable qui s’oppose à l’avis de cotisation parce que le montant de son revenu imposable établi par le ministère du Revenu serait inexact.  Le contribuable doit seulement démolir l’exactitude de la présomption en présentant une preuve prima facie de son inexactitude.

 

[11] La preuve du contribuable doit toutefois comporter un certain degré de précision et de probabilité en sa faveur par opposition à des allégations vagues et ambiguës.  Règle générale, la simple affirmation du contribuable ne suffit pas; elle aura avantage à être soutenue par une preuve documentaire ou circonstancielle.

 

[12] La thèse voulant qu’une simple négation de la part du contribuable puisse contrer la présomption de validité de l’article 1014 L.I. reviendrait à priver cet article de tout son sens. »

Gaudreau c. Agence du revenu du Québec, 2014 QCCQ 1850 (CanLII)

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'âge des Pierres ? - La Transmission du Sage au Prince.L'âge des Pierres ? - La Transmission du Sage au Prince.

L'âge des Pierres ? - La Transmission du Sage au Prince.

QUEL ÂGE ?

58 ans, c’est l’âge moyen des Frères de mon obédience, il manque à mon avis une statistique, l’âge moyen de l’entrée en Franc-Maçonnerie et, à quoi, à qui servent de telles statistiques ?

Je n’ai jamais en trente années de Maçonnerie entendu un Vénérable me dire nous allons calculer l’âge moyen des Frères de la Loge. Ces statistiques sont donc réalisées par les obédiences. Quel est donc le but de tels calculs ? Savoir si la moyenne d’âge des Frères, diminue preuve de vitalité de l’obédience ! Si elle augmente crainte de la vieillesse. Le choix entre le « jeunisme » et la « sénilité » ?

Crainte d’un manque de renouvellement des adeptes, donc un problème de budget pour les finances de l’obédience.

Et pourtant loin des soucis de la vie matérielle, s’étant pour le Franc- Maçon, le vaste domaine de l’activité spirituelle. Ce ne peut donc pas être un problème « bassement » matériel, quoique vu du côté obédientiel.

Le chemin initiatique est un long chemin, il convient donc de le commencer, si possible de bonne heure, à l’aube ? Personnellement je pense, qu’il faut le commencer quand on est dans un état propice le fameux « Kairos », état, ou l’être est en demande de Lumière intérieure est-ce à 30 ans, à 40 ans , à 50 ans, je ne sais pas répondre à cette question elle est du domaine de l’intime. Comme dit l’aubergiste Auvergnat soupçonneux, ils ont même des apprentis qui ont 60 ans et portent la barbe est-ce bien normal tout ça !

L’on considère souvent que c’est vers l’âge de 40 ans, le midi de la Vie, la force de l’âge qu’il convient de faire le point, et d’orienter le cap de son existence, de donner une préférence à l’être sur l’avoir. Mais il existe des âmes bien nées………des années. Alors, tout cela tourne en rond, une chose est sûre, cela je l’ai constaté, vécu, une Loge à besoin d’initier de nouveaux profanes régulièrement sinon elle s’expose au ronronnement, à l’uniformité, à l’autosatisfaction. Et faire son Devoir en Maçonnerie, c’est construire son temple intérieur pour recevoir en son cœur l’amour, s’élever spirituellement, ensuite défendre avec ardeur les vertus et principes universels qui rendront la société humaine plus heureuse, plus fraternelle, et enfin transmettre les valeurs acquises, ouvrir les portes a ceux qui sont en recherche, peu importe leur âge pourvu qu’ils aient l’envie d’amour au cœur.

JFG

POÈME.

Jeunesse Éternelle.

Je viens de naître à chaque instant.

Couvert de la rosée de l’éternel commencement

Cette rosée ne s’évapore jamais

Lorsque que mon vieux monde poussiéreux de pacotilles

S’écroule de toutes ses rides à chaque moment

Ce soleil de jeunesse est là éternellement.

Mahetouna.

Bonus Médical

Bonus Médical

 

BONUS HUMOUR.

La prise de sang n’a rien à voir avec la prise de la Bastille, où, d’ailleurs, le sang ne fut pas pris mais versé.

Important : à titre de renseignement pharmaceutique utile, il est signalé que c’est la pharmacie Lopez qui sera de garde dimanche prochain à Santiago du Chili.

Pierre DAC.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Sage de l'Inde

Sage de l'Inde

La Franc-Maçonnerie, voie initiatique occidentale, demande à ses adeptes de travailler en Force, Sagesse et Beauté afin d’essayer d’atteindre une forme d’harmonie, une rencontre entre l’immanent et le transcendant. Cette Utopie, dans notre société actuelle de l’immédiateté, de la surconsommation peut apparaître soit comme désuète, d’un autre temps ou comme une sorte de folie. J’imagine les commentaires sur ce sujet, par les adeptes de la télé réalité ! Et pourtant, il existe dans notre société aujourd’hui des Sages, je dis aujourd’hui car l’on a tendance à considérer que les sages, sont d’un autre temps, qu’ils appartiennent au passé et peuplent les cimetières.

Eh bien non il existe de nos jours des sages, plantés là au milieu de nous comme des phares, ils projettent leur Lumière, Lumière qui semble moins attrayante que celle du petit écran et pourtant, qui si elle était prise en compte rendrait notre vie sociale plus apaisée.

Mais les qualités et les vertus de nos sages n’ont pas beaucoup de crédit dans notre vie, qui coure en permanence après le toujours plus.

Comment vivent nos sages contemporains ou plutôt à quoi ont t'ils renoncé, le premier de leur renoncement est leur Ego, et son corollaire le narcissisme en effet, qu’elle folie de se croire supérieur à son égal en humanité, quelle vanité, de se mirer dans l’eau claire d’un lac, comme si notre beauté était comparable à celle d’un lever de soleil ou à la montagne qui se reflète dans le Lac, les merveilles de la nature mis sous nos yeux, rendent heureux celui qui prends le temps de les admirer. Et pourtant, il y a un paradoxe, l’homme n’est t’il pas la plus belle merveille ! C’est cette merveille humaine qui est incarnée par nos sages. Ils sont en quelque sorte nous en devenir ou la possibilité d’être, mis sous nos yeux. Mais comment être ce qu’ils sont, d’abord en étant nous même, alors nous serons Frères.

Apprendre à leur contact par infusion dirait Thomas d’Aquin, infusion que l’on peut retrouver dans sa loge, dans la chaîne d’union. Tous égaux et tous différents, apprendre l’humilité, la simplicité du regard comme Plotin, apprendre n’est pas le bon qualificatif en effet, je préfère le terme être, être humble, simple. Le sage dans notre société est un homme d’une force et d’une volonté hors du commun, la persévérance dans le bien, dans la recherche constante d’une spiritualité renforcée est sa quête journalière. Facile me direz-vous, mais les obligations familiales, les devoirs envers la société réduisent nos possibilités d’être sage. Prétexte, Marc Aurèle l’empereur Philosophe, s’efforçait chaque jour d’écrire (Voir Pensées) ce qu’il avait fait de bien, pour lui et pour autrui, le Brahmane Indien pauvre, dans sa caverne est tout aussi Sage. Le Sage s’éveille à lui-même, il s’éveille aux autres, il s’éveille à la nature, il admire la création, il est simple, il est naïf, il est humble, il est.

Voilà en quelques lignes une vision de « mon » sage.

Quelques sages contemporains, évoqués dans « le Monde des Religions »

Michael Lapsley : Prêtre Anglican, exilé au Zimbabwe, membre de l’ANC. Le 28 avril 1990 quelques mois après la libération de Nelson Mandela, il ouvre un colis piégé, il porte les stigmates de cet attentat : deux crochets à la place des mains, un œil de verre. En 1998 il fonde l’institut pour la guérison des mémoires : « Transformer la douleur en force de vie ». IL œuvre aujourd’hui auprès des opprimés, des détenus, des réfugiés, des malades du sida.

Annick de Souzenelle : La Voie intérieure, 90 ans une vie en quête de la spiritualité, infirmière, chercheuse en spiritualité, un parcours hors du temps, dans le temps une dimension spirituelle issue de son parcours en Orthodoxie, chez Jung, dans la Kabbale, une interprétation originale de la Bible. Une voix, qui parle au corps et au Cœur. Une invitation à la transmutation, pour accueillir la divinité en nous.

JFG

Pour retrouver ces Sages contemporains et bien d’autres, qui sont autant de messages d’espérance. Lire :

«Le Monde des Religions N°73 Septembre Octobre 2015 Diffuseurs de Presse 6,90 € »

Très Sage !

Très Sage !

 

BONUS HUMOUR.

L’infini ne peut guère conduire qu’à zéro et réciproquement.

Pierre DAC.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
François-Marie Arouet dit Voltaire.

François-Marie Arouet dit Voltaire.

Dans cette période de résurgence des intolérances religieuses ismes des religions souvent dévoyées, qui heurtent les consciences. Et se traduisent par des barbaries moyenâgeuses, je pense bien sûr aux événements du début d’année à Charlie Hebdo. J’étais dans la rue avec mon épouse, de nombreux Frères avec ou sans leurs décors également. Légitimement nous sommes amenés avec le recul à nous interroger sur le droit au « Blasphème » véritable défi pour le maintien de notre « Liberté d’expression ». Le Franc-Maçon porte dans ses gènes et ses combats l’esprit de tolérance, l’on pense immédiatement au Frère Voltaire personnage emblématique de notre Fraternité même si son passage en Maçonnerie fût bref, il incarne les « Lumières » face à l’obscurantisme religieux, pour ce déiste anticlérical pas de quartier, pour l’intolérance. Il a écrit une pièce sur Mahomet : « L’imposteur » et a participé à nombreux combats contre l’arbitraire comme « l’affaire Callas ».

L’intolérance au Blasphème n’est pas l’exclusivité de l’Islam radical. Blasphémia (lat) : parole qui outrage la divinité, est un péché absolu pour les religions révélées, le judaïsme par la voie de Moïse « Sanctifie le nom de Dieu ». Le nom de Dieu, pour les juifs est multiple, ineffable et imprononçable. La passion nous rappelle la condamnation de Jésus. Plus tard l’inquisition eu son lot de crimes et atrocités, justifiées par le Blasphème.

L’église catholique depuis les années 1990 à largement dépénalisé le Blasphème, qui n’en reste pas moins un péché. De nos jours en Asie comme en Afrique on tue, on lapide, on fouette pour des blasphèmes (Pakistan, Iran, Arabie Saoudite, Syrie, Irak, Mauritanie..) ; plus près de chez nous il existe encore dans les codes pénaux même si les sanctions ne sont plus appliquées (Allemagne, Irlande, Grèce, Italie, Pologne..). La position de la France, est plus subtile si j’ose dire elle encadre le droit de provoquer, discriminer, injurier toute personne ou groupe de personne en raison de leur appartenance à une religion.

Ayant été élevé, nourri au sein de la région Catholique, je me rappelle dans ma jeunesse avoir été choqué, lors d’un voyage en nouvelle France, chez nos cousins Canadiens par leur jurons particulièrement orientés tels : « Tabernacle, maudit Christ, ciboire de calice.. » au de là de leur exotisme, et de leur côté imagé, adapté a certaines religions ils pourraient créer des problèmes de nos jours, à leur auteurs dans les pays cités plus haut.

En ce qui me concerne, moi Franc- Maçon de tendance plus spiritualiste, que sociétale le Blasphème, m’interpelle souvent par son outrance il me met mal à l’aise, ayant le plus profond respect pour la Liberté d’expression, je m’interroge, le blasphème est- il le meilleur moyen, pour défendre cette liberté ? Par ailleurs, la transgression est certainement un moyen de réveiller les consciences, alors ! C’est sans doute mon éducation, qui m’incite à une certaine retenue dans mes propos et mes actes. Mais toutes les opinions sont recevables à chacun de se faire son idée, son jugement, de ne pas les prendre pour vérités et surtout de ne pas vénérer d’idoles humaines. De ne pas se laisser imposer des dogmes, qui conduisent souvent à des excès dans leurs interprétations et servent de prétextes aux déviationnistes pour accomplir leurs atrocités.

En permanence défendre notre Liberté, contre l’intolérance.

JFG

PROVERBES DE PIERRE

PROVERBES DE PIERRE

Qui ne dit rien consent, mais qui consent à tout sans rien dire est une belle lavette, un bon à tout et un propre à rien.

Pierre DAC.

Commentaire de D.F lecteur du Blog sur l’article :Des Paroles Aux Actes, le rapport avec le proverbe de Pierre DAC n'est pas un hasard Merci à lui.

"Ne rien voir, ne rien dire et ne rien entendre n'est pas la laïcité mais bien l'acceptation, et la démission.

Bravo pour ton texte"

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

FLASH !!! Je prends connaissance du texte de Denis Rousseau, No comment ! Islamophobe, moi ? Oui. Et voici pourquoi Le premier engrais de mon ADN maçonnique c'est bien sûr la tolérance religieuse ; but et base des constitutions d'Anderson. Le second c'est celui du renvoi du religieux dans la sphère privée ; un choix que les monothéismes ont abordé avec difficulté : les Juifs dès l'an 800 av. J.-C. sous le règne de Josaphat en Judée, renouvelé depuis sans interruption la formule talmudique : La loi du pays est la loi. Ce prescrit renvoie bien le religieux dans la sphère privée et à la synagogue Les chrétiens ont dû accepter la laïcité en 1776 avec la déclaration d'indépendance des Etats Unis, la Révolution française, l'unification italienne et les lois de 1905. Je vous rappelle que 4 des 5 fondateurs étaient Maçons, que d'illustres maçons étaient membres des états généraux, que Cavour, Garibaldi, Jules Ferry étaient nos Frères tout comme Manuel Valls et deux des victimes de Charlie Hebdo. L'Islam, non seulement, n'a jamais fait son aggiornamento (NDLR : son adaptation à l'évolution du monde, à la réalité contemporaine) mais de plus ses autorités, qu'elles soient chiites ou sunnites, prônent sans interruption le dogme de la charia et la lutte pour un état théocratique. Le troisième engrais de mon ADN maçonnique c'est le droit à la liberté d'expression et en particulier au blasphème. Sade dans la philosophie dans le boudoir disait : Ce n'est qu'en vous moquant des dieux que vous les détruirez. Ne renversez point leurs idoles en colère, pulvérisez-les en jouant et l'opinion tombera d'elle-même. Les murs du plus ancien restaurant de Londres Rules, en activité depuis le 18e siècle sont couverts de caricatures virulentes, politiques, religieuses, sociales sous lesquelles les riches Emiratis dégustent aujourd'hui yorkshire pudding accompagné des meilleurs vins et alcools. De Daumier à Caran d'Ache en passant par l'Assiette au beurre et Charlie Hebdo en France, Simplicissimus en Allemagne, le Punch au Royaume Uni, les caricatures rivalisent d'outrances politiques, anti religieuses, voire xénophobes. Elles font rire certains, offusquent l'idée de bon goût où le politiquement correct du vivre ensemble d'autres. Le propre des états démocratiques est de leur laisser leur liberté d'expression quitte, lorsque certains se sentent offensés, à ce que soit à la justice de voir si leurs auteurs ont enfreint la loi ou les droits constitutionnels. Seuls les états démocratiques, soit moins du tiers des membres de l'ONU, ont ce privilège. La justice dans les états musulmans condamne jusqu'à la mort les blasphémateurs, beaucoup d'états de traditions chrétiennes en Amérique du Sud ont des lois anti-blasphèmes, on peut y adjoindre les états totalitaires ou la liberté d'expression est un vain mot. De fait, pour moi le degré de liberté est celui de permettre l'expression sans aucune entrave de censure où d'autocensure, seule la loi du pays, légitimée par le vote démocratique permet de punir diffamation et appel à la haine. Dès que l'on cède à l'auto-censure comme malheureusement cela s'est passé après les meurtres parisiens, on donne à ceux qui ont déclaré la guerre à nos valeurs une petite victoire, celle de la lâcheté sur le devoir. Les Espagnols avec l'ETA, les Britanniques avec l'IRA, les Allemands avec la Rote Armée Fraktion, les Italiens avec les attentats d'extrême gauche et d'extrême droite, les Français après la rue des Rosiers et le Métro St Michel ont-ils cédé à la peur et à l'autocensure ? Je suis devenu islamophobe progressivement, j'ai bien dit islamophobe, englobant par-là l'ensemble du corpus islamique, comme j'aurais été christianophobe ou judéophobe si ces deux autres religions du livre n'avaient pas fait leur aggiornamento. Mais jamais xénophobe. Malgré quelque voix isolées et jamais entendues, l'islam contemporain continue à nier l'histoire et les contextes historiques. Cet islam-là, et en particulier les Salafistes et ceux qui ne s'opposent pas à la vision fondamentaliste du Coran, détruit ou nie systématiquement ce qui est préislamique. Cet Islam contemporain réducteur vise à éradiquer ce qui relie que ce soit les siècles, les civilisations et les hommes et les religions dans leurs origines ou leurs références communes. Tant que cet islam contemporain présent universellement n'aura pas fait son aggiornamento, je resterai malheureusement et grâce à mon ADN maçonnique islamophobe. Certains y compris parmi les Francs-Maçons mettent en avant les conditions sociales défavorables, l'échec scolaire, le racisme. Les dernières études sur ceux qui partent en Irak et en Syrie montrent que c'est faux, ce sont bien souvent des enfants de la deuxième et troisième génération, ayant bénéficié de l'état providence, apparemment bien intégrés qui partent. Comme le dit Ahmed Aboutaled, maire social-démocrate de Rotterdam, élu légalement de la deuxième ville des Pays Bas : "Ces gens-là veulent imposer leurs propres vérités à coups de kalachnikov ; c'est leur interprétation de la religion qui les pousse à agir, dire que l'islam n'a rien à voir avec leur action est absurde." Ceux qui revendiquent le vivre ensemble doivent accepter la loi du pays, ceux qui s'y refusent n'ont qu'à faire leur examen de conscience et avoir l'honnêteté de reconnaître qu'il n'y a pas de place pour eux ici. Personnellement je suis pour que l'on prive de leur passeport et de leur nationalité ceux qui ont choisi de rejoindre l'Etat Islamique : un passeport c'est plus qu'un document de voyage, c'est une part de l'identité et un engagement de défendre la société ouverte qui est la nôtre. Je parle ici des majeurs y compris ceux de la deuxième ou de la troisième génération. Les mineurs, eux, il faut les protéger par tous les moyens de notre droit et de nos états providences. Alors, mon ADN maçonnique me pousse maintenant à refuser la peur et à agir pour refuser la pusinillanimité, les sentiments de culpabilité hors contexte historique, les accommodements souvent clientélistes de certains partis démocratiques qui ont permis le halal à la cantine scolaire, le voile intégral dans l'espace public et les discriminations de genre. Suis-je raciste ou xénophobe ou simplement fidèle à mon ADN maçonnique, librement réfléchi et examiné ? Comme le dit Ahmed Aboutaled, la question est de savoir quelle est la place à donner à l'Islam en Europe. Plus ils embrasseront sincèrement nos constitutions, plus leur place est assurée. Inversement, s'ils pensent que l'Islam prévaut sur la constitution, leur place se réduira. Ma conclusion c'est que nous ne devons pas rester inactifs face à la mise en cause de nos valeurs : 4 lignes d'un communiqué commun aux obédiences adogmatiques ne peuvent suffire (NDLR : Il s'agit du communiqué commun au Grand Orient de Belgique, à la Grande Loge de Belgique, au Droit Humain de Belgique et à la Grande Loge Féminine de Belgique publié après les attentats de Charlie Hebdo). Le combat est dans la vie profane, utilisons la force de nos convictions pour aider la communauté citoyenne à apporter sa pierre à la construction du temple de l'humanité contre ceux qui veulent le détruire. Denis Rousseau Journaliste et Franc-Maçon.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PRIER-MÉDITER-CONNAÎTRE ?

PRIER-MÉDITER-CONNAÎTRE ?

La Planche du Dimanche - Dictionnaire de l'Inutile.

Bigoterie.

La bigoterie qualifie une personne qui se complait dans une dévotion outrée, excessive et étroite. Outrée par la manière ostentatoire qu’il peut y avoir à se montrer bon pratiquant. Excessive dans l’apparence de soi qui confond rigueur de la pensée et rigidité de l’image. Etroite en pensée et en affection pour son prochain dont seule n’émane plus que la dangereuse différence. Cette disposition particulière n’est hélas pas une nouveauté du siècle et les bigots de tout poil et les vieilles bigotes de Brassens ont bien dû se laisser aller à quelques écarts charnels tant leur progéniture semble prospère. Quant aux pharisiens, qui se voyaient comme de (très) bons croyants, ils n’ont finalement laissé à la postérité que la célébrité de la couche de bêtise qui transparaissait sous leurs atours prétentieux.

Mais il ne faudrait pas imaginer qu’il s’agit là d’une banale différence entre être et paraître. Différence au demeurant qui n’est que celle du point de vue car c’est systématiquement le regard extérieur qui la met en lumière. C’est toujours l’autre qui tombe dans ce fameux hiatus et jamais celui qui en décrit la situation. Voilà typiquement l’exemple d’une controverse qui met en scène des acteurs qui pensent (sincèrement) jouer le même rôle, le bon. Chacun alors envoyant à la figure de l’autre l’argument d’insincérité ultime : bigot ! (Ou bigote ! d’ailleurs…) C’est sans doute que le miroir ne réfléchit que ce que l’on veut y voir, tout entier soumis au principe récurrent de la validation subjective.

Il faut alors considérer la bigoterie comme une absence de convergence, celle que nous devrions trouver en chacun de nous et qui met, en théorie, les pensées, les paroles et les actes en symbiose. Pas si simple et que celui qui n’a jamais péché… (air connu)

Comme de plus il est impossible, au-delà des apparences, d’avoir l’absolue certitude de la vérité de l’autre, ne reste alors qu’une solution, interroger sa propre conscience : lequel de nous deux est donc le bigot ? Ce qui dans le cas de la bigoterie devient assez compliqué car, bien entendu, le bigot (comme la bigote) a, par définition, bonne conscience, tant il a la certitude de bien penser, de bien agir. Et c’est ici, au cœur même du problème, que se niche sans doute la solution. Si on peut définir la bonne conscience comme le somnifère de la conscience, alors celui (ou celle) qui ne se sent jamais titillé, picoté, dérangé (désagréablement parfois) par sa conscience, est sans doute confortablement endormi sur la molle couche de ses convictions et de ses opinions. Par déduction, il sait alors, enfin ( !) qu’il est l’heure de se réveiller.

Théodore Neville.

Merci à Théodore pour cette Planche du Dimanche, inspirante puisque pour les Chrétiens c'est une journée de célébration, s'efforcer de célébrer sans ostentation une gageure ! En contrepoint comme une superposition musicale ou peut être comme un contrepoison. Je vous propose, un poème peinture, ou il n'y a à mon sens rien à comprendre, mais à contempler ressentir et méditer.

JFG

DÉVOTION.


À ma sœur Louise Vanaen de Voringhem : — Sa cornette bleue tournée à la mer du Nord. — Pour les naufragés.
À ma sœur Léonie Aubois d'Ashby. Baou. — l'herbe d'été bourdonnante et puante. —Pour la fièvre des mères et des enfants.
À Lulu, — démon — qui a conservé un goût pour les oratoires du temps des Amies et de son éducation incomplète. Pour les hommes ! À madame***.
À l'adolescent que je fus. À ce saint vieillard, ermitage ou mission.
À l'esprit des pauvres. Et à un très haut clergé.
Aussi bien à tout culte en telle place de culte mémoriale et parmi tels événements qu'il faille se rendre, suivant les aspirations du moment ou bien notre propre vice sérieux,
Ce soir à Circeto des hautes glaces, grasse comme le poisson, et enluminée comme les dix mois de la nuit rouge, — (son cœur ambre et spunk), — pour ma seule prière muette comme ces régions de nuit et précédant des bravoures plus violentes que ce chaos polaire.
À tout prix et avec tous les airs, même dans les voyages métaphysiques. — Mais plus alors.

Arthur Rimbaud.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le Télégramme du Vendredi 25 Septembre 2015.

Le Télégramme du Vendredi 25 Septembre 2015.

DES PAROLES AUX ACTES.

Martin Niemöller "Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit......"

Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n'ai rien dit, Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n'ai rien dit, Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n'ai pas protesté, Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n'ai pas protesté, Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait personne pour protester

A la manière de Martin Niemöller.

Quand j’ai lu dans la presse, qu’à Brest même, comme disait ma grand-mère, si si à Pontanézen, vas voir il un type bizarre, il n’aime pas la Musique ! Et pourtant le Fest-noz est maintenant au patrimoine de l’Unesco ma doué !

Quand j’ai vu, de mes yeux vu, sur le net cette vidéo, j’hallucine comme on dit maintenant ! Il s’appelle Rachid Abou Houdeyfa il explique dans son École, drôle d’École à des petits enfants, à nos petits enfants : « La Musique est un péché ».

Quand j’ai entendu, avec mes oreilles, même si je suis un peu dur de la feuille, que dit il cet Imam ce Chef religieux, ce Guide, c’est donc sérieux ; eh bien il dit que si les petits enfants chantent, écoute de la musique. Ils font un péché : « Parce que Allah il n’aime pas la musique, parce que c’est ce que le diable aime » Pas croyable hein ! Attends ! Attends ! C’est pas tout il dit aux petits encore : « Ceux qui chantent le prophète à dit ils seront engloutis sous la terre. Ils seront transformés en singes ou en porc ». Là ca va dit mon grand père ancien commandant de la Royale non de diè, l’ima… l’imane… ou je ne sais quoi, je vais te le mettre aux fers à fond de cale et là il va nous chanter Seigneur Allah et bien d’autres choses ou alors j’appelle, la tante qui s’occupe des Drolic à l’hôpital à Bohars elle va le mettre à réfléchir tranquillement L’Ima..

Quand j’ai encore entendu que c’était le même, zozo qui a animé « cons fé et rances » sur ce que la femme doit faire ou pas faire, à Pontoise près de Paris, ca voyage en plus un ima… !

Mais tout ca ce n’est pas vrai, pas chez nous en France, pas en Bretagne. Nous aurions pas laissé faire, mais si regarde c’est dans le Télégramme de Brest celui de Vendredi dernier.

Ah bon ! Mais le préfet, le maire, le député, le juge y vont faire quelque chose, nous ne pouvons pas laisser nos petits enfants avec ce gars, c’est dangereux ça.

Eh bien non ils vont rien faire, c’est privé ils peuvent pas agir, privé, privé un peu court ! Pour moi c’est public et très public dans les pseudo écoles de l’imam, dans les journaux, dans les émissions de T V, dans toutes les Radios si ca c’est privé alors !

Mais tu comprends rien, il n’ y a pas de troubles à l’ordre public, qu’est-ce qu’il te faut comme trouble, c’est bien pire ils troublent les consciences ces zozos et surtout celles des enfants.

Mais qu’est-ce qu’on attends pour faire du trouble à l’ordre public, stop si tu t’énerves on va te mettre à l’ombre, à l’ombre, alors je ne fais rien ? Non tu fais, comme tout le monde, tu t’indignes, tu dis que ce n’est pas admissible, mais tu laisses faire ou mieux tu dis on va faire d’abord une commission d’étude qui va réfléchir, mandater des experts qui devront rendre un rapport dans le calme, ce rapport sera ensuite étudié et analysé, amendé voir amoindri par une assemblée de sages, et soumis au gouvernement, qui proposera un texte à l’assemblée nationale, puis au sénat, puis à l’assemblée. Une nouvelle loi sera votée, on manque de loi c’est bien connu ! Ensuite il faudra bien quelques mois pour la sortie des décrets d’applications, stop j’ai oublié les recours.

Oh la, la c’est pas un peu long ! Tu comprends rien à la démocratie. Mais l’imam Rachid pendant ce temps là on en fait quoi, rien on peut rien faire. Mais en attendant les petits enfants ils ne pourront « même pas chanter pour passer le temps. », ils vont avoir une barbe comme l’imam et vont reprendre ses discours.

A moi les enfants……………. !!!

Tout ça est une fable, non c’est dans le Télégramme, on finit par prendre peur et la peur à qui ca profite, je vous laisse réfléchir ! Moi je vais écouter Verdi, Nabucco et son Cœur des Esclaves, c’est quand même beau la Musique.

JFG

BONUS HUMOUR

L’oscar de la meilleure prise de vues au cameraman qui ne prend pas les vues du Caire pour les verres du cultivateur égyptien myope  qui cherche ses lunettes au pied des pyramides.

Pierre DAC.

 

DEMAIN LA PLANCHE DU DIMANCHE DE THÉODORE NEVILLE:

Dictionnaire de l'Inutile : B ''Comme Bigoterie"

A ne pas manquer !!!

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Dimanche ne pas manquer la Planche de Théodore Neville: LA BIGOTERIE. extraite du Dictionnaire de l'inutile à la Lettre B. Bonne Soirée JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LA CONFIANCE EN VRAC !!!

Que nous manque t’il, pour créer du lien, faire repartir l’ascenseur social bloqué au sous-sol, l’économie en panne. La croissance en Amérique ? Plus d’Europe ? La baisse du pétrole ? La victoire de notre équipe de Foot ? La baisse des charges ? La baisse des taux d’intérêt ? La baisse des impôts ? Que sais-je encore !

Tout simplement : « La Confiance » d’abord en nous, ensuite d’autrui et envers autrui. Conversation récente à l’Agape avec un Frère Banquier ; « Je ne sais plus quoi faire, Je propose des prêts à mes professionnels à des taux de 0,20% pour des projets sérieux, et la réponse est toujours la même j’attends je vais réfléchir peut-être l’an prochain ». Ils manquent de « Confiance ». Dans ce monde qui s’Ubérise se Blablacardise et se désindustrialise. Je me sens pour ma part déconnecté comme me dit mon petit fils besoin de mise à jour Papy. Mais j’avoue être pris d’une sorte de fatigue due à ce tourbillon c’est sans doute l’âge. Mais je me prends à penser que je ne dois pas être le seul, vu la moyenne d’âge de nos gouvernants de tous bords. Quelles compétences gardons nous, dans une économie qui provoque l’exil d’une partie importante de nos jeunes cerveaux, ceux là mêmes qui devraient après s’être formés à l’école de notre république mettre à jour nos logiciels pour que nous puissions, raccrocher les wagons, mais il nous manque la locomotive et le carburant, l’énergie. Cette énergie qui est la Confiance, comment avoir en effet confiance quand le plus grand des fabricants d’automobiles trompe ses clients, quand on ne sais pas d’où provient la tranche de Porc qui est dans notre assiette par défaut d’étiquetage, quand on veut nous faire croire que la vente avorter de nos « Mistrals gagnants » aux Russes finalement ne coûtera rien aux contribuables, grâce à de bonnes âmes Egyptiennes parfaitement désintéressées et qui étaient dans l’attente de la rupture de ce contrat ! Que le financement se fera grâce à un pays du golfe qui décapite et crucifie ses opposants, est t’il plus respectable que le nouveau Tsar de la Russie. Décidément, je ne comprends rien, je dois avoir confiance puisque le décapiteur ou l’un de ses princes est un des responsables de la défense des droits de l’homme ! Avoir confiance quand on me dit que les impôts vont baisser, mais que les taxes augmenteront, que ce sont les riches les gros qui paieront cela me donne comme un frisson car ma concierge, dont le mari est chauffeur de taxi, me disent c’est pas bon signe : « Car quand les gros maigrissent, les petits sont déjà mort ».

Heureusement il y a mes FF, vous savez ceux de l’ombre, du secret, du complot maçonnique, ceux qui dirigent le monde. Comme Jean qui toutes les semaines avec son épouse va donner un coup de main aux restos du cœur, Pierre qui n’est pas de ce bord là, lui va aider une veuve et ses enfants au secours catholique, Omar le médecin Syrien embauché à bas prix à l’hôpital, et oui il est pas d’ici, pas question de s’installer dans un village qui manque de médecin pas de chance, sauf pour la sécu et en plus comme il s’ennuie le soir il donne un coup de main au Samu Social, et puis il y a encore sur la colonne du nord, Sam le cambodgien, qui bien sûr a ,quitter son beau pays volontairement et qui milite à Amnesty international, il a pris en charge un prisonnier politique qui est seul, loin là bas et qui n’intéresse personne sauf Sam, et tous mes FF qui eux ont confiance, ils aident comme ils peuvent dans l’ombre car ils savent qu’a Utopia un jour comme le chante Gilles Vigneault « Les hommes vivront d’amour et ils seront Frères. » Gilles Vigneault dont mon Frère le discret Rémy a préfacé un de ses livres, sans le dire à personne. Mais je m’égare, je rêve, comment la confiance peut elle exister entre des hommes tous différents, simplement parce qu’ils regardent dans la même direction et qu’ils sont tous mes frères, oh là c’est pas tout, je vous quitte il faut que je donne un coup de main, pour l’installation du Temple, ce soir ce sera encore une belle soirée, sous la Voûte Étoilée, en confiance nous formerons une chaîne humaine.

JFG

Quand les hommes vivront d'amour

Il n'y aura plus de misère

Et commenceront les beaux jours

Mais nous, nous serons morts mon frère

Quand les hommes vivront d'amour

Ce sera la paix sur la Terre

Les soldats seront troubadours

Mais nous, nous serons morts mon frère

Dans la grande chaîne de la vie

Où il fallait que nous passions

Où il fallait que nous soyons

Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d'amour

Il n'y aura plus de misère

Peut-être song'ront-ils un jour

A nous qui serons morts mon frère

Mais quand les hommes vivront d'amour

Qu'il n'y aura plus de misère

Peut-être song'ront-ils un jour

A nous qui serons morts mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours

Dans la haine et puis dans la guerre

Cherché la paix, cherché l'amour

Qu'ils connaîtront alors mon frère

Dans la grand' chaîne de la vie

Pour qu'il y ait un meilleur temps

Il faut toujours quelques perdants

De la sagesse ici-bas c'est le prix

Quand les hommes vivront d'amour

Il n'y aura plus de misère

Et commenceront les beaux jours

Mais nous, nous serons morts mon frère

Quand les hommes vivront d'amour

Ce sera la paix sur la terre

Les soldats seront troubadours

Mais nous, nous serons morts mon frère.

Parolier : Raymond Lévesque. Interprète : Gilles Vigneault

 

INFO ! INFO ! INFO !

Participer à la Thèse de Stéphane Blanchard.

Dans le cadre d’une thèse en Sciences Humaines et Sociales à l’Université de « Mont-Saint-Aignan » Stéphane Blanchard souhaiterait recueillir des informations sur votre démarche maçonnique, dans le cadre de son doctorat en Sciences Humaines et Sociales sur une lecture sociologique et anthropologie du fait éducatif dans la Franc-Maçonnerie.

L’enquête est construite en deux parties distinctes : la première partie est un questionnaire à choix multiples et la seconde partie est une réflexion écrite de votre part.

Il en existe sous la forme manuscrite ou bien sous le format numérique ; Si vous préférez l’une ou l’autre version à celle proposée ; Il suffit de l’indiquer à l’adresse courriel indiquée.

Lien pour répondre au questionnaire : http://sb.acomweb.fr

LA CONFIANCE EN VRAC !!!

 

BONUS HUMOUR :

Ca va faire un tabac !

JFG

Ceux que la fumée n’empêche pas de tousser et que la toux n’empêche pas de fumer ont droit à la reconnaissance émue de la Régie française des tabacs et des allumettes suédoises nationales.

Pierre DAC.

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog