Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.

RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.

 

C’est dans les espaces sacralisés que se déploie avec intensité, la force, la puissance du silence, mais aussi sa douceur qui apaise l’esprit et les sens. La loge maçonnique est un des ses espaces, elle est le creuset de la construction de l’homme par ses métamorphoses successives, l’homme intérieur devient un temple pour l’esprit.

Les symboles de la loge maçonnique sont des fragments de lumière qui mis bout à bout, font de l’homme un être en harmonie avec l’univers.

 

C’est là, dans le lieu sacré de la loge, où tout est symbole que le célèbre historien de la franc-maçonnerie Roger Dachez, auteur de nombreux livres, président de l’institut maçonnique de France, directeur de la Revue d’études Maçonnique Renaissance Traditionnelle, nous invite.

Sous Le Signe d’Harpocrate à une brève histoire du silence et du secret maçonnique.

‘Harpocrate’ l’enfant-dieu est une variante grecque du dieu égyptien ‘Horus enfant’. Roger Dachez nous indique que sa représentation servait de décor dans les premiers temples maçonniques. Cet adolescent représenté avec un index posé sur la bouche, est la figure de l’initié aux mystères.

 

L’auteur décline le pour quoi du silence maçonnique, en commençant, par le Pourquoi du Secret, le reliant aux secrets des maçons de métier, les francs-maçons opératifs. Des secrets qui ont permis les ‘élévations’ des cathédrales de lumière au sens propre comme au sens moral. Il évoque le mason word (objet des recherches du frère de la GLDF Charles-Bernard Jameux, voir ses ouvr ages : L’art de la mémoire et la formation du symbolisme maçonnique, ainsi Franc-Maçonnerie temps, mémoire, symboles publiés chez Dervy Éditions et qui sont des ouvrages de référence) Ce mot de maçon en relation avec les colonnes du temple, force, solidité et persévérance dans le silence.

En historien il nous rappelle la raison et l’utilité du secret et du silence, de la discrétion nécessaire sur l’appartenance. Un silence qui dans ce monde où seuls ceux qui font du bruit semblent parfois être écoutés. Un silence qui devient suspect aux regards des profanes, alors que l’on ne s’étonne pas du silence des cloîtres, ni du silence nécessaire à la méditation question de mode !

 

Il conclut que le silence et le secret ne sont pas des obstacles à la vie et à la transmission de sa tradition, mais qu’ils en préservent plutôt l’essence.

« …. La franc-maçonnerie est vivante, cela fait plus de trois siècles quelle nous administre la preuve silencieuse et pourtant éloquente. »

 

Mina Djaad docteure en sociologie des organisations à Panthéon II Sorbonne, à partir des mots : ‘L’indicible, le Vide, l’Absurde. Elle nous propose de lire « une philosophie du silence » dans les œuvres d’Albert Camus, Milan Kundera, et François Cheng.

Parler du silence, interroger le silence.

 

L’écoute silencieuse du ‘promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau, écrire et dire le silence selon Emmanuel Levinas, le droit au silence de Maurice Blanchot, le silence de l’absurde de Milan Kundera et Albert Camus. L’auteure termine cette promenade philosophique et initiatique sur le silence avec le poète, calligraphe et académicien François Cheng, par le silence du vide, et son célèbre « entre ».

« Cet ‘entre’ porte en lui le mouvement, la métamorphose, le devenir, la rencontre. »

 

Le vide serait une question laissée ouverte ? Cette conclusion fait le lien avec l’article suivant de François-Xavier Tassel praticien de l’urbanisme, chercheur universitaire et franc-maçon membre de l’Alliance Maçonnique Française. Il écrit « Le vide comme matérialité du silence. »

« Vide réel et symbolique, vide fondateur » Il fait référence à la genèse au tohu-bohu, je dirais au chaos, au trop plein désordonné, qui précède le vide fondateur.

« Le vide comme athanor, où la cité devient le creuset de l’humanité. » C’est la recherche d’un espace central, ouvert, où le corps social vit.

Il conclut par un paragraphe sur « L’ambivalence de la Loge ». « Lieu secret et silencieux…. Retiré des vanités et pourtant au centre de la cité. » Je pousserais un peu plus en disant lieu phare, lieu de verticalité spirituelle, dans un monde matériel, horizontal et égalitariste, où règne de moins en moins la Liberté, l’égalité et la fraternité.

En urbaniste François-Xavier Tassel remarque que l’on érige de plus en plus les temples maçonniques en dehors de la cité, dans des zones artisanales ou industrielles souvent abandonnées ou en déclin, et ce pour des raisons financières, le matériel supplante le spirituel.

 

J’ai personnellement fait la difficile expérience avec mes frères de la construction de deux temples, j’avais l’impression parfois de construire des tours de Babel. La principale préoccupation de nombreux frères était la possibilité de stationnement pour leurs voitures ! Oubliant que le temple devait être un lieu de rencontre entre les hommes, un édifice propice au développement spirituel de ceux qui viendraient régulièrement partager. J’ai toujours considéré que la place d’un tel temple était au centre de la cité. Si non comment faire vibrer les cœurs, comment prétendre résonner à l’extérieur, diffuser la lumière reçue ! Comment imaginer que des bâtiments mornes, des bacs aciers, des hangars de supermarché, puissent transmettre une tradition immémoriale. Imaginer nos ancêtres constructeurs reléguant les cathédrales au fond des zones industrielles ! Je ferme ma trop longue parenthèse.

 

François-Xavier Tassel conclut ainsi son article sur la loge : « Ce lieu permet l’expression de la parole… »

C’est un lieu d’ouverture,« de rencontre  de l’autre – creuset de l’humanité. »  

 

Je clos cette deuxième partie de la recension du 8ème Cahier de l’Alliance en vous encourageant à sa lecture intégrale.

 

    Citation : « La seule façon de communiquer est le silence » Ramadawashir.

 

Jean-François Guerry.

 

À SUIVRE…. Part -III- du 8ème Cahier de l’Alliance avec Jean Dumonteil : Méditation sur le silence et le secret.

Commander le 8ème Cahier de l’Alliance :

 

Abonnements : cahiers.alliance@alliance.fm

 

Par courrier : GL-AMF Cahiers de l’Alliance – 8, Rue Gesnouin 92110 CLICHY.

 

Ou encore : www.eosphoros.fr

                     www.numerilivre.fr

 

Les 3 Numéros 48 €

RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.
RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.
RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.
RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION PART-II-: LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.

Voir les commentaires

Publié le

ABONNEZ VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD, il ne fait par ailleurs aucune publicité depuis sa création en 2015.

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.

RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.

 

 

Ce huitième Cahier de l’Alliance, nous invite sur les Voies du silence. Silence qui inspire Stéphane Barsacq un de mes auteurs préférés dans son livre Météores – « Silence : La musique, placer des émotions sur les notes ; et la mystique, des silences sur les mots. »

Dans un monde bruyant et bavard le silence est havre pour retrouver la paix et l’harmonie, nécessaire à la construction de l’homme. Dans un monde en manque de sacré et de mystique, les voies du silence sont comme des fils de soie, qui tissent la vraie vie, celle de l’esprit et de l’âme.

La revue de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, par la qualité de ses intervenants, s’est fait une place de choix dans les publications sur la Franc-Maçonnerie, comme cette Grande Loge, bien que récente dans l’univers maçonnique, les hommes, les frères qui la compose, ont pour la plupart déjà parcouru un long chemin sur la voie de l’initiation maçonnique traditionnelle.

 

Cette voie qui invite l’apprenti franc-maçon, dès ses premiers pas en loge à la Connaissance des mystères de la vie et de sa vie en particulier commence dans un profond silence qui lui impose le secret qui mène au sacré.

Le silence manque aujourd’hui dans notre société bavarde et bruyante comme le dit le nouveau Grand Maître de l’Alliance Maçonnique Française Fred Picavet, ce silence apprivoisé est la clé de l’approfondissement spirituel.

 

Il revient à l’écrivain, au philosophe de la spiritualité maçonnique Pierre Pelle Le Croisa, de rompre le silence, ce qui peut paraître comme un paradoxe, mais le silence est comme le pain il faut le partager pour l’apprécier. Pierre Pelle le Croisa donne La Parole au Silence !  Donnant ainsi de l’éclat à sa voie. Il écrit : « Le silence est apprentissage de l’écoute et de l’éveil. Le silence intérieur est entretien de l’âme. »

 

Il est question dans la suite de son article de la « Polysémie du silence. » Le terme de polysémie d’habitude réservé aux significations multiples d’un mot ou des mots, démontre déjà la richesse du silence, qui au regard de la parole en argent, fut qualifié d’Or, il s’agit là bien sûr d’un Or spirituel en rapport avec l’Art Royal.

 

Celui qui s’engage sur les Voies du silence, percevra sans nul doute les Voix du silence et vivra une aventure intérieure d’une richesse incomparable, dépouillé des encombrants, des verbiages inutiles, inconséquents, il comprendra que l’essence même du silence, donne un sens à sa vie.

 

Pierre Pelle Le Croisa lève dans son article une partie du voile sur les symboles du silence, qui mènent au silence intérieur. Quand le silence se fait, la parole résonne mieux dans les cœurs. Quand le silence règne vraiment, les visages et les cœurs reposés sont dans la joie.

 

Patrick Vidal Grand Officier à la communication de la Grande Loge de France, est un des invités de Cahier de l’Alliance. « Il nous parle » de l’initiation voie du silence. Pour lui le rituel maçonnique dès le cabinet de réflexion est une initiation au silence, une initiation à nous isoler pour écouter et comprendre, être gardien du silence, l’initié renferme en lui les mystères de l’initiation qui sont incommunicables.

Pour Patrick Vidal : « La voix peut être la voie du silence. »

Je retiendrais aussi « le droit au silence. » Qui n’est pas un renoncement mais plutôt une maîtrise de la parole, un refus des logorrhées verbales, qui parfois perturbent les travaux en loge. Il n’est pas interdit de se taire, si l’on n’a rien dire. C’est un peu le sens de la citation du frère Pierre Dac en préambule de l’article précédent de Pierre Pelle Le Croisa : « Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir. » (Pierre Dac).

 

Gaël de kerret, interprète et professeur de chant, ancien Vénérable d’une loge de recherche de l’Alliance Maçonnique a publié deux ouvrages : « L’initiation et le Chant secret du monde. » Le thème de son article est : Silence de l’apprenti et secret initiatique.

L’apprenti « qui commence » sa métamorphose par la découverte de son être intérieur, l’homme neuf, a besoin du silence.

En lisant l’article de Gaël Kerret, j’ai l’impression d’avoir cheminé à ses côtés, nous avons rencontrés les mêmes auteurs : Carl Gustav Jung, Marie-Madeleine Davy, Angelus Silésius. La psychologie des profondeurs de Jung, la recherche de l’être intérieur, l’homme intérieur et ses métamorphoses de Marie-Madelaine Davy ainsi que la symbolique des églises Romanes, enfin le Pèlerin Chérubinique d’Angelus Silésius. Autant de lectures silencieuses qui génèrent la paix intérieure.

 

C’est dans les édifices romans, dépouillés que l’on ressent le mieux la force du silence intérieur, les manifestations du silence s’associent aux pierres symboles de la force qui poussent les colonnes jusqu’aux voûtes, on distingue dans ces édifices, la plus faible des lumières.

 

Comme l’écrit si bien Gaël Kerret, ce sont des lieux secrets, des ponts entre silence et secrets.

 

Dans le silence, l’élévation spirituelle atteint des sommets, et résonne au plus profond de notre âme.

Dans l’avant dernier paragraphe de son article il cite Angelus Silésius : « La parole est en toi plus que sur d’autres bouches.

Si pour elle tu fais silence, aussitôt tu l’entends. »

 

Jean-François Guerry.

 

À SUIVRE … sous le signe d’Harpocrate …. Par Roger Dachez..

 

Pour Commander le 8ème Cahier de l’Alliance :

 

Abonnements : cahiers.alliance@alliance.fm

 

Par courrier : GL-AMF Cahiers de l’Alliance – 8, Rue Gesnouin 92110 CLICHY.

 

Ou encore : www.eosphoros.fr

                     www.numerilivre.fr

 

Les 3 Numéros 48 €

RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.
RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.
RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.RECENSION : LE 8ème CAHIER DE L’ALLIANCE- La Revue d’Études & Recherche Maçonnique. : « Les Voies du silence. Au commencement est l’ineffable.

Voir les commentaires

Publié le par JF GUERRY
INFO LIVRE DE MARC HALÉVY
OUPS ! le lien proposé pour l'achat ne fonctionne pas directement avec le Blog si vous souhaiter obtenir le lien écrire à :
 
Courrierlafmaucoeur@gmail.com
 
avec mes excuses.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Claudius
Jean d'Ormesson

Jean d'Ormesson

Claudius un lecteur et contributeur du Blog vous propose des mots pour le dire...de Jean d'Ormesson

Des mots français

en phase terminale

Conservez-les ! Un jour viendra où on ne les trouvera plus

dans aucun dictionnaire, si ce n'est de vieux Français…

Inculpation

A été expurgé du Code Pénal au profit de « mise en examen », cela afin d'éviter une infamante présomption de culpabilité.

- Être « en examen » ne présage pas du résultat de l'examen.

- Aujourd'hui quand quelqu'un est mis en examen, on doit toujours insister sur le fait que cela ne préjuge pas de sa culpabilité.

- Comme du temps où il aurait été « inculpé ».

Instituteur

- Longtemps remplacé par « Maître d'école ».

- Il tend à disparaître par sa dissolution dans le concept fourre-tout de l'enseignement, au bénéfice de « Professeur des écoles ».

Maîtresse

- Ne pas assimiler à la version féminine d'instituteur !

- Ce serait une « professeure des écoles ». Les maris n'ont plus de maîtresse mais une« amie »...

- Les épouses conservent parfois l'amant, mais seulement à cause de la connotation romantique.

Les moins romantiques n'ont qu'un « ami » aussi !

Morale

- A force d'être inemployée, a disparu. Ne demeure que « ordre moral », mais attention : connoté de « fascisme »

- Toutefois, personne ne se réclame du « désordre moral ». La morale n'est plus enseignée, elle est remplacée par l’ « éducation à la citoyenneté ».

Mourant

- Il n'y a plus de mourant, mais des malades « en phase terminale ».

- Afin d'éviter une regrettable confusion, ne dites pas à votre fils qu'il est en terminale, mais qu'il va passer son bac !

- Pour désigner un mort doit-on parler d'un individu « en phase terminée » ?

Patriote

- Totalement absent du vocabulaire politique et civique.

- Désigne aussi un bon citoyen américain, et un missile américain...

Pauvre

N'existe plus. C’est un « défavorisé », un « plus défavorisé », un « exclu », un « S.D.F. », à la rigueur un « laissé pour compte ».

- Dans les années 1980, il subsistait uniquement dans l'appellation « nouveau pauvre » ; ce fut le chant du cygne.

Province

- Dire désormais « en RÉGION ». On ne dit plus du « provincial », mais du « régional».

Race

- A été abolie au profit d'une « appartenance ethnique ». Sinon, vous êtes raciste, fasciste, 

nauséabond,

- On peut néanmoins dire « black » en anglais et en banlieue.

Servante / Bonne

- Se trouve dans les romans du XIXème siècle.

- Aujourd'hui, c'est une « employée de maison ».

- Quand elle s'occupe de vieux pardon, de « personnes âgées » elle devient une « auxiliaire de vie ».

Séquestré

- Aucun cadre, aucun chef d'entreprise n'est séquestré :

"il est « retenu contre son gré » !

Vandales

- A laissé place à « jeunes en colère », voire à « paysans en colère ».

- L'ampleur des dégâts distingue les vandales des autres.

Vol

- Terme réservé aux gagne-petit et aux obscurs.

- Pour les politiques, on parlera d' « enrichissement personnel ».

- Ce qui est condamné unanimement par les collègues, contrairement à l'enrichissement impersonnel, qui, lui, ne bénéficie qu'au parti...

- Mérite la compréhension, ce que les juges n'ont pas encore compris !

Voyou

- En voie d'extinction... On ne connaît que des individus « bien connus des services de police », des « récidivistes » et des « multi-délinquants ».

Jean d'Ormesson :

Et les cons sont devenus

des « mal-comprenants » !

Voir les commentaires

Publié le par Jacques Viallebesset

Cet article est reposté depuis L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset.

Voir les commentaires

Publié le
COMMUNIQUÉ
Des lecteurs du Blog  ont manifestés leur intention d'acheter le livre de Marc Halévy 
Kabbale et Franc-Maçonnerie.
Ci-dessous le lien pour commander


https://www.helloasso.com/associations/academie-maconnique-provence/evenements/commande-du-livre-de-marc-halevy-kabbale-et-franc-maconnerie

 

 

ABONNEZ VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD, il ne fait par ailleurs aucune publicité depuis sa création en 2015.

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
LA MORT DE L'UNIVERSEL

L’UNIVERSEL EST-IL MORT ?

 

La Franc-Maçonnerie dans sa diversité, qu’elle soit plus spirituelle, plus humaniste, plus sociétale convie l’Universel, et se reconnaît dans le principe d’universalité qui mène à la liberté et à la fraternité, sans frontières. Le culte, de l’Universel se trouve dans les professions de foi de la plupart des obédiences maçonniques.

Le dictionnaire Littré définit l’universel ainsi : « Ce qui s’étend à tout, qui s’étend partout. » La nature et les êtres vivants sont donc partie de l’universel, l’homme aussi.

 

Pascal disait de l’homme universel qu’il est un honnête homme : « Il faut qu’on ne puisse dire, ni, il est un mathématicien, ni un prédicateur, ni éloquent, mais il est un honnête homme. Cette qualité universelle me plaît seule. »

 

 La Franc-Maçonnerie parle d’un homme libre et de bonne mœurs.

 

Si l’universel, prétend s’étendre à tous, et partout. Il nous faut admettre que bien souvent il incarne le service minimum. Les défenseurs par exemple de notre C M U (Couverture Médicale Universelle), face à leurs destructeurs n’invoquent pas une grande idée humaniste et fraternelle, mais simplement une nécessité de se protéger des maladies des autres ! Ces autres qui sont quelque part, une partie de nous-mêmes, sont prêts à laisser mourir des enfants, des femmes et des hommes en leur fermant la porte de nos hôpitaux. On ne peut prendre en charge toute la misère du monde disait un homme politique célèbre. Suis-je après tout le gardien de mon frère ?

 

   Voilà un des symptômes de la dégradation de l’universel, faut-il désespérer pour autant. L’Universel est peut-être un dieu à faire naître. Stéphane Barsacq en parlant de Christiane Rancé écrit : « Elle préfère garder l’œil ouvert sur le dedans. Au fond, tout ce que Christiane Rancé écrit pose une question celle du dieu à naître. En d’autres termes, l’espérance. »

 

Si l’universel s’étend à tout, il est présent dans notre conscience, notre cœur et notre âme, il ne demande qu’à grandir.

 

Vous me considérerez sans doute comme un grand naïf, c’est un honneur dans la naïveté il y a une forme de pureté.

 

Est-ce par hasard que dans certaines obédiences maçonniques on interroge les frères sur le principe de l’universel, au-delà même de la croyance du principe mystérieux du Grand Architecte de l’Univers. Sommes-nous des soldats, des combattants de l’universel ? Force est de constater, que s’il y a des soldats de l’universel, c’est qu’il y a un combat, contre qui, contre quoi ?

 

Au commencement de notre démarche initiatique, nous avons promis d’aider nos frères dans l’honneur, d’êtres des amis des pauvres et des riches pourvu qu’ils soient vertueux. Pourquoi dès lors cette dégradation de l’universel ? N’y aurait-il pas eu une contamination virale de notre société, avec ce virus pour le coup universel qui est le mondialisme, une sorte de variance de l’universel.

 

Le grand rêve humaniste des lumières, les formidables progrès de la technologie qui ont accompagnés ce rêve, l’on supplanté. Les lumières ont sorti l’homme des ténèbres, mais sa vanité en fait un homo deus. Il ne s’agit pas de rejeter les formidables découvertes et techniques qui améliorent notre vie, la science n’est pas en cause. C’est son usage qu’il nous faut maîtriser. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » La pensée du médecin philosophe Rabelais est toujours d’actualité.

 

Pourquoi les obédiences maçonniques ont organisé de nombreuses conférences sur le Transhumanisme ? Peut-être dans la crainte, de voir l’homme augmenté se suffire des progrès technologiques, alors pourquoi envisager le perfectionnement de l’homme par lui-même.

 

Le mondialisme et ses sociétés les GAFAM ont pris en main, nos destins, nos cerveaux. Les start-up nous poussent sur le toboggan du pseudo progrès nous ne maîtrisons plus les technologies, pire nous adhérons par facilité, plus besoin de penser par soi-même, les lumières se sont éteintes avec Sapere aude. En Chine l’intelligence artificielle règne.

Bientôt l’homo deus de la start up décidera du sexe de nos enfants, de leurs qualités intellectuelles. Les Kits de prêt à penser, seront distribués avec les Kits de prêt à procréer. Les bébés clonés seront proposés sur catalogue. Comme le dit Laurent Alexandre au nom de l’égalité, je dirais plutôt de l’égalitarisme qui pourra refuser au paysan éthiopien, à l’ouvrier chinois, la possibilité d’un bébé qui sera étudiant à Harvard, le rêve !

 

Alors le travail sur soi, le travail en loge, le perfectionnement de l’homme prendra du plomb dans l’aile ! Ce sera la fin de la liberté, qui est avant tout le commencement, puisque tout sera déterminé par avance. Qui pourra prétendre à un choix de vie, qui pourra parler de libre arbitre. Qui pourra croire à l’amélioration de l’homme, il sera déjà « amélioré » dans l’éprouvette, programmé d’avance.

 

Je brosse un tableau noir ! Pas sûr les chinois ont déjà développé l’intelligence artificielle sans aucune modération, contrainte éthique.

Nos fameux comités Théodule sont incapables de faire appliquer ne serait-ce qu’une fiscalité équitable aux GAFAM, il est illusoire de croire qu’ils seront un bouclier contre les dérives du mondialisme et de ses technologies. Elon Musk veut déjà nous implanter des puces électroniques pour améliorer nos performances !

 

L’homo deus, a expulsé l’homo theologus, il a expulsé les lumières de l’universel, pour les remplacer par les technologies du mondialisme.

 

Marc Halévy pense que notre société manque de mystique et de sacré. La Franc-Maçonnerie qui reconnaît la valeur de l’un et du multiple doit remettre l’homme à sa place dans le cosmos, dans l’universel, il ne peut pas devenir que l’instrument ou le terrain d’expérience pour le profit de quelques sociétés nourries au mondialisme, il ne doit pas succomber au mimétisme.

 

Dans son livre Météores Stéphane Barsacq à lette P écrit :

 

Le Paraclet

 

« Celui qui démasque les représentations persécutrices, et chasse toute violence sacrée, comme les faux dieux. René Girard l’a ressaisi : « Livrée à elle-même, l’humanité ne peut pas sortir de la spirale infernale de la violence mimétique et des mythes qui en camouflent le dénouement sacrificiel. Pour rompre l’unanimité mimétique, il faut postuler une force supérieure à la contagion violente : L’Esprit de Dieu, que Jean appelle aussi le Paraclet, c’est-à-dire l’avocat de la défense des victimes. »

 

Nous sœurs et frères, nous avons le devoir d’écouter les exclus de la mondialisation, car ils sont aussi les exclus de l’universel que nous prétendons défendre.

 

Jean-François Guerry.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
LE GRAND ARCHITECTE EST À L'INTÉRIEUR - I-

LE GRAND ARCHITECTE EST À L’INTÉRIEUR….

 

                           « C’est un grand préjudice pour l’homme de se croire loin de Dieu. Que l’homme chemine loin ou près Dieu n’est jamais loin : il se tient toujours à proximité, et s’il ne peut rester à l’intérieur, il ne va jamais plus loin que le pas de la porte. » Maître Eckhart – Conseils Spirituels.

 

 

 

Maître Eckhart, situe sans doute Dieu à l’intérieur de lui et à l’extérieur de lui, comme la plupart des mystiques, il pense et voit Dieu partout, Dieu est multiple et un, l’Alpha et l’Oméga, Dieu est le fini et l’infini.

L’on construit des Temples pour accueillir Dieu qui est à l’extérieur de nous, un grand créateur, un démiurge a t’il besoin d’une demeure étant partout chez lui ?

 

Le plus beau des temples n’est-il pas l’homme lui-même ? Un temple vivant en constante évolution, un temple qu’il faut enrichir, orné de belles vertus, un temple spirituel indestructible, qui ne demande que de l’entretien, de la douceur, de la persévérance, de la vigilance.

 

Et si Dieu n’était un principe surplombant extérieur à nous-mêmes, mais notre être intérieur, notre maître intérieur, certains l’appelle conscience. Il serait caché en nous, en attente d’être découvert. Ce maître intérieur, cet ange peut-être qui veille, cette petite lumière disent certains, qui ne demande qu’à grossir, qu’à grandir, à remplir le cœur et l’âme.

 

Rechercher Dieu n’est-ce pas rechercher son maître intérieur et travailler à ses métamorphoses successives, en enrichissant notre parcours de vie. C’est croire en notre possibilité d’évolution, de perfectionnement constant. Cette évolution qui remonte à la création de l’humanité, quand la simple cellule s’est soudain reproduite, devenant peu à peu de mille ans en mille ans un cerveau en ébullition, jusqu’à l’illumination du cœur, jusqu’au mystère de l’intelligence du cœur.

 

La théorie de la géométrie fractale de Benoît Mandelbrot interroge, car elle touche toute la nature vivante. C’est bien le chemin d’un individuel différend, qui se multiplie, grandi, se reproduit, devient multiple et un à la fois. Cette géométrie évolutive, qui a l’apparence d’un chaos est en fait parfaitement ordonnée et ce dès son origine, dont la naissance reste un mystère. Cette géométrie complexe, par rétractations et expansions successives, ne nie pas l’existence d’un principe premier, unitaire.

 

Les fameux algorithmes garantissent que le tout est statistiquement similaire à chaque détail.

 

Vous vous demandez sans doute où je veux en venir, ou dans quel délire je suis plongé ! J’en suis arrivé là, comme l’on dit vulgairement suite à ma lecture en cours d’un livre de Marc Halévy publié sous l’égide de l’Académie Maçonnique de Provence aux Éditions Ubik, avec le titre de Kabbale et Franc-Maçonnerie.En préalable il est important de situer l’auteur. Marc Halévy est né à Bruxelles en 1953, c’est avant tout un physicien spécialiste en physique nucléaire, il a mené ses recherches auprès du Prix Nobel Ilya Prigogine. Il élabore depuis plus de trente ans des théories, modèles, et méthodes pour les processus complexes. Il a aussi suivi des études de philosophie et d’histoire des religions. Tirant profit de ses recherches sur la physique des processus il cherché des applications dans l’évolution du monde humain, chercheur du sens et du réel de la vie, de la cohérence. Il écrit :« l’ennemi de la cohérence c’est le chaos. L’univers a horreur bien plus du chaos que du vide. »

 

Franc-Maçon spécialiste et spécialiste de la Kabbale, il écrit encore « L’initié, quant à lui, a pris conscience, par son initiation, de cette cohérence universelle qui est le Grand Architecte de l’Univers et au service duquel- à la Gloire duquel- il travaille. C’est par ce chemin-là que son Travail de Maçon et sa vie d’Homme prennent sens et valeur. »

 

Marc Halévy a produit plus de 40 livres sur des sujets divers, il ne manipule pas l’eau tiède, cherchant constamment la vérité, le réel. Pour lui le profane est dans le monde des apparences cherchant avant tout la célébrité il reste dans l’ignorance, alors que l’initié est dans le monde réel.

Avec son livre paru en novembre 2020 « Coronavirus autopsie d’un délire- aux Éditions Laurence Massaro. Il annonce 2021 comme l’année du grand tri ! Je cite :

« En grec ancien, le mot Krisis signifie le tri. L’année 2021 sera, sans doute, l’année d’un grand tri entre les continents (la fuite en avant du sinoland, la fissuration de l’Angloland et la consolidation de l’Euroland), entre les pays d’Europe (stop à l’illibéralisme et au populisme), entre les entreprises (celles qui ont de l’avenir et celles qui n’ont que du passé et vivent au crochet des contribuables), entre les gens ( ceux qui travaillent et ceux qui mendient), le grand tri entre les profiteurs et les constructeurs, le grand tri entre les menteurs et les lucides.

La pandémie (une fumisterie qui a duré un mois et demi et que l’on traine en longueur artificiellement pendant une année entière) a été un incroyable révélateur de tant de choses, et surtout de la phénoménale incurie de l’administration française, de ses énarques et de ses ignorants « comités scientifiques ». Là aussi, il y aura du tri à faire ! Marc Halévy le 1er Janvier 2021.

 

 

Mais ceci est une autre histoire quoique !

 

On peut dire je crois que Marc Halévy, ne croit pas à un Dieu créateur de tout, démiurge omnipotent, pour preuve il parle d’Elohims de multitude de dieux.

Dieu serait un principe interne à l’homme, une première lumière dont nous aurions conservé la trace, un départ, un commencement le travail de construction restant à faire. Cette première lumière que l’on qualifie souvent de petite lumière qui brille en nous et qui ne demande qu’a grandir. Comment ? Par quelle méthode, ou plutôt par quelles méthodes, l’initiation maçonnique est l’une d’entre elles.

 

La Franc-Maçonnerie méthode d’initiation occidentale, s’impose au chercheur, au profane qui veux être initié, elle correspond à notre lieu de vie, à nos origines. Faut-il courir après les sages de l’orient et négliger ceux qui sont devant nos yeux ? Faut-il pour croire se convertir à une religion qui sent bon l’exotisme ?

Sachant qu’au final, il y a, Reliance entre toutes les méthodes. Elles poursuivent le même but l’éveil et l’élan, la croissance du maître intérieur, le réveil de la lumière qui est en nous.

 

La méthode maçonnique et son symbolisme traditionnel de la construction, correspond bien à ce but, qui vise au perfectionnement de l’homme par son élévation spirituelle et in fine à l’amélioration de la société.

 

L’écueil sera d’en déduire que nous sommes des dieux voire des demi-dieux, considérant comme Nietzsche Que Dieu est mort, et succombions à vouloir prendre sa place sous l’effet du siècle des Lumières. Créant un homo Deus. Après avoir mis fin aux dogmes religieux, il faudrait sacraliser, déifier l’humanisme et sa déesse raison. Vanité des vanités, Marc Halévy rejette ce narcissisme et cet anthropocentrisme. Il décrit cet humanisme béat ainsi :

 

« l’Homme mesure de toutes choses….., quel orgueil, quel pitoyable mascarade. Comme si l’homme ce tout petit homme, minable et médiocre, n’est pas une infime partie prenante de ce grand Tout qui l’englobe, qui l’enveloppe, qui le transcende, qui le dépasse. Point n’est besoin de croire en un Dieu personnel, pour concevoir cette transcendance là. »

 

L’homme n’est peut-être qu’une erreur, une vapeur, un avatar dans l’univers ?

 

Dire cela, reconnaître la vanité et l’orgueil que nous voulons combattre, sans cesse c’est bien acter leur existence. Ce n’est pas refuser l’humanisme et sa fraternité, c’est faire la distinction entre le but et le chemin, le but n’est pas de déifier l’homme, mais de lui ouvrir le chemin de son perfectionnement.

D’ailleurs vouloir être Dieu ou demi-dieu en sachant que jamais on n’atteindra ce but, c’est, s’offrir une vie de souffrance et passer à côté de la joie simple d’être seulement un homme, ce qui au demeurant n’est pas si mal.

La joie est associée au bien et à la bonté, elle refuse le mal qui j’ignore comment d’ailleurs pourrais-je vanité décider ce qui est bien et ce qui mal, sans erreur ? Qui serais-je pour cela ?

Alors je me contente de faire de mon mieux pour que la joie soit dans mon cœur et dans le cœur de mes sœurs et de mes frères.

 

J’ai commencé cette réflexion avec Maître Eckhart je la clôturerais avec lui :

 

« Il ne faut jamais considérer son œuvre comme parachevée et réussie, au point de se sentir trop libre et trop sûr de ce que l’on fait et laisser son intellect se relâcher et s’endormir. Avec ces deux puissances, l’intellect et la volonté, l’homme doit constamment s’élever, saisir ce qu’il y a de meilleur au plus haut degré, et se prémunir sagement contre tout dommage extérieur ou intérieur. Ainsi, on ne négligera jamais rien et grandira sans cesse. » Maître Eckhart – Conseils Spirituels.

 

 

Jean-François Guerry.

 

 

À suivre : L’Homo Deus et ses outils : La fin de la Liberté..

LE GRAND ARCHITECTE EST À L'INTÉRIEUR - I-

Voir les commentaires

Publié le par LA LOGE KLEIO
Pavé mosaïque Le bien et le mal Iran Pays des Aryens (nobles) Scytes + Mèdes + Partes + Perses Dieu de la lumière / ahoma breuvage d’éternité Culte du feu (nouvel an Iranien)

Pavé mosaïque Le bien et le mal Iran Pays des Aryens (nobles) Scytes + Mèdes + Partes + Perses Dieu de la lumière / ahoma breuvage d’éternité Culte du feu (nouvel an Iranien)

Un membre de la loge Kleio V.B. vous propose un travail sur le mal.

Jean-François Guerry

Le Mal et le Diable : de Zoroastre à Saint Augustin

Planche présentée par le Frère V B

le Lundi 11 mars 6013

(Ci-dessous plan détaillé)

Zoroastre / Zarathustra

(empire achéménide)

 

Sa vie

 

Né en 630 avant JC

Mort à 77 ans

Révélation à 30 ans n’a jamais prétendu être un prophète

 

Sa doctrine

 

AVESTA un des livres sacrés reconnus par la FM

Légende c’est l’histoire de la création :

Ohrmad (le nom de Dieu qui signifie :

l’Incréé l’inengendré = celui qui s’est auto créé ; auto engendré

Divinité suprême ayant mis en ordre le chaos initial

Créateur du ciel et de la terre

Force créatrice du monde et des quatre éléments, l'eau, la terre, le feu et l'air

 

 

Originalité absolue :

Un Dieu schizophrène

Pour créer le bien il doit imaginer le mal

Pour créer le beau il doit imaginer le laid

 

Dieu se subdivise lui-même en deux entités antagonistes mais toutes deux issues de son esprit :

MAZDA (Dieu de bonté) et ARIMAN (le Diable)

 

Voici un extrait de l’Avesta :

LIRE

 

Armée du Bien : AMCHÂS les 7 anges (les archanges bibliques : raphael ; gabriel michel

Armée du Mal : DAEVAS les 7 démons

 

Dans la doctrine de Zoroastre, chaque personne répond de ses actes en vertu de la nature de son « Fravahr », l'équivalent du karmahindouiste. La doctrine se résume en une maxime : Humata, Hukhta, Huvarshta ("Bonnes Pensées, Bons Mots, Bonnes Actions").

 

Si en société, les gens s'adonnent à la bonté ils ne récolteront que la bonté et s'ils se livrent à la méchanceté, ils seront envahis par le mal.

 

Un autre thème important du zoroastrisme est sa promesse d'une vie éternelle après la mort, où les âmes seront départagées lors de la traversée du « Pont de Chinvat », et finissent soit au Paradis, soit en Enfer soit au Purgatoire. Le zoroastrisme préfigure ainsi l'avènement du christianisme.

Société idéale selon Zoroastre

  • L'égalité des hommes et des femmes
  • Préserver la pureté de l'eau, de la terre, de l'air et du feu
  • L'esclavage et la soumission de l'être humain, présents dans d'autres religions, sont complètement rejetés dans la doctrine de Zoroastre.
  • Cette doctrine met l'accent sur l'importance de la récolte et rejette toute idée de paresse, de vivre au crochet d'autrui, de voler le bien d'autrui. Chacun doit vivre de ses efforts et pouvoir bénéficier de sa propre récolte.
  • L'idolâtrie, l'adoration de la pierre ou tout autre lieu construit, sont prohibées dans la pensée de Zoroastre. La maison de Dieu n'est pas celle construite par l'homme mais le cœur et l'esprit de ce dernier.
  • Aucune oppression ne peut être admise à l'égard des hommes, et si nécessaire, il faut se soulever pour l'éliminer.
  • Aucun mal ne doit être commis à l'égard des animaux et leur sacrifice doit être considéré comme un crime des hommes à l'égard des animaux

 

SA POSTERITE

 

Religion importante

 

Converti le père de l’empereur Cyrus

Cyrus le grand élève le Zorastrisme en religion d’Etat mais laisse à ses sujets la liberté absolue de conscience

Appliquant les préceptes du zoroastrisme Cyrus mit fin à l'exil des juifs, en libérant Jérusalem de la domination babylonienne et en autorisant la construction du Second Temple. 515 Avant JC après la captivité de Babylone

Celui-ci fut achevé sous le règne de son fils Darius

La communauté juive d'Iran est l'une des plus anciennes de la diaspora puisque les juifs s'y sont installés (c'était le royaume de Perse) depuis le VIe siècle avant JC.

 

le Cylindre de Cyrus (Empire achéménide de Perse), rédigé après sa conquête de Babylone en 539 avant Jésus-Christ en harmonie avec la pensée de Zoroastre, est considéré comme la première déclaration des droits de l’homme

 

 

En 1971, l’ONU l’a traduit dans toutes ses langues officielles. Le cylindre (dont une réplique orne l’entréee du batiment des nations unies , décrète les thèmes de la règle persane : tolérance religieuse, abolition de l’esclavage, liberté du choix de profession et expansion de l’empire.

 

Le Zoroastrisme : 200 000 adeptes dans le monde

Zubin Mehta et TaTa en Inde

 

 

Mani

(Empire Sassanide)

 

Sa vie

Né en 216 après JC

Issu d’une famille chrétienne des origines

(la perse comptait à cette époque plus de 500 communautés chrétiennes qui cohabitaient avec les zoroastriens)

C'est sa rencontre avec le roi sassanide Shapur Ier en 250 qui décidera du succès de sa doctrine : le monarque conçoit tout l'intérêt d'une religion nationale pour unifier son empire.

 

Sa doctrine

 

Mani ou Manès, qui se prétendait prophète, présentait sa doctrine comme une révélation définitive

 

C'est un syncrétisme inspiré du zoroastrisme, du bouddhisme et du christianisme.

 

De Zoroastre = dualisme entre le bien et le mal

La base du manichéisme est de diviser l'univers en deux :

-d'un côté le bien et le royaume de la lumière

-et de l'autre le mal et le royaume des ténèbres

Selon le manichéisme, la lumière et les ténèbres coexistaient sans jamais se mêler. Cette lutte entre le bien et le mal est le fondement du manichéisme. Pour qu'un homme puisse une fois sa mort arrivée atteindre le royaume de la lumière, il faut qu'il abandonne tout ce qui est matériel

 

De Bouddah = dualisme entre l’ame et corps

Suite à un évènement catastrophique, les ténèbres envahirent la lumière. De ce conflit est né l'homme, son esprit appartient au royaume de la lumière et son corps (la matière), appartient au royaume des ténèbres — ce qui transforme la mort non plus en processus destructif mais en processus d'élévation suprême.

 

De Jésus = l’exemplarité de sa vie : pauvreté - charité et des principes

réfuter le plaisir de la chair, ne pas tuer et ne pas blasphémer.

 

Deux groupes de manichéens existaient :

 

-les élus : qui passaient leur temps à prêcher, pratiquaient le célibat et étaient végétariens. Après leur mort, les élus étaient assurés d'atteindre le royaume de la Lumière ;

 

-les auditeurs : ils devaient servir les élus, pouvaient se marier et pratiquaient des jeûnes toutes les semaines. Après leur mort, les auditeurs espéraient être réincarnés en tant qu'élus.

 

SA POSTERITE

 

Vient le règne de Vahram Ier, en 272, qui favorise un retour au mazdéisme. Persécuté, torturé et exécuté. Persécutions romaines

 

Hérésie Chrétienne : Cathares

-Stricte hiérarchie cléricale

-Idée du mal / du diable

 

Saint Augustin

 

Sa vie

est né 354 à Thagaste Algérie, ville d'Afrique du Nord appartenant à l'empire romain

Le père d'Augustin, un citoyen romain païen du nom de Patricius, était un modeste notable fonctionnaire de la ville. Sa mère, Monique, une chrétienne d'origine berbère,

Son père, réunit l’argent nécessaire pour l’envoyer à Carthage poursuivre des études appropriées à son intelligence précoce

Augustin vise alors le professorat de rhétorique Importance de cet art dans l’empire

Importance de la philosophie grecque la raison : le latin flamboyant d'Augustin

Augustin est pendant 9 ans auditeur dans l’église de mani

Prêtre puis Acclamé évêque à Hippone en 395

 

Sa doctrine

Le diable le mal

Camus : œuvre de saint augustin : assouplir de plus en plus la raison grecque et l’incorporer à l’édifice chrétien mais dans un domaine ou elle est inoffensive Passé ce domaine obligation lui est faite de s’incliner. Entrainer la logique socratique à des spéculations religieuses. (aristote platon socrate et non les épicuriens)

 

Comment rendre la chrétienté rationnelle

Comment rendre la foi compatible avec la raison grecque et platonicienne

Centre de ses préoccupations : comment expliquer le mal tout en affirmant la bonté d’une création compatissante à l’homme?

Jusque là : juifs et chrétiens anciens et plus tard l’islam considère fortement que les dessins de dieu sont impénétrables.

« Confessions : L’absolu du mal et l’absolu du bien constituent une erreur. Le bien et le mal se lient au niveau de l’agir à la manière de l’ombre et de la lumière »

Implique = persécutions des manichéens cathares

Deux lectures

-lecture simple : le bon dieu et le diable (socialement cohérant)

-lecture sophistiquée : la liberté. Dieu aime l’homme. Il ne peut aimer un être qui ne serait pas libre. La liberté que Dieu confère à l’homme est celle de s’adonner au bien ou au mal. Dieu qui n’est que bonté crée le Diable (son archange) pour qu’il tente l’homme. L’homme est libre de lui résister ou de succomber à ses tentations.

 

Hiérarchie cléricale

-royaume de dieu = pape / sacré collège / cardinaux / évêques etc…

-royaume séculier Roi Monarchie de droit Divin

Coexistence de la cité de dieu et de celle des hommes et le primat de la première sur la seconde

 

SA POSTERITE

(nicée)Constantin

 

Déliquescence de l’empire romain due à son succès

(Rome : 1,2Mha-2M2eau/jour/personne-stades théatres hippodromes temples parlement banque termes routes même une école de gastronomie patricienne apicius)

Héritage aux femmes

« J. Dutour : la dictature tempérée par l’assassinat »

Zone de coprospérité trop étendue

Invasions

Double empire Constantinople

 

Chrétienté   Roi de droit divin

Jours fériés (reprise des dates romaines)

Culte marial = déesse mère

Culte des saints = paganisme

Objectif : déchristianiser la chrétienté (versus saint françois d’assise)

LE BIEN ET LE MAL, AU-DELÀ DU MAL, L'OMBRE ET LA LUMIÈRE...
Saint Valentin

Saint Valentin

ABONNEZ VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD, il ne fait par ailleurs aucune publicité depuis sa création en 2015.

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog