Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
CE QUI EST EN HAUT...

CE QUI EST EN HAUT…

Est semblable à ce qui est en bas, et s’il n’y avait rien en haut « si le ciel était vide ? » Cela mérite plus qu’une réflexion, c’est une question existentielle, j’ai le sentiment comme beaucoup que nous détenons une parcelle en nous de ce qui est en haut, le plus difficile est de s’entendre sur la conception de ce qui est en haut le divin. J’ai l’intuition que nous hébergeons en nous un maître secret qui dirige nos actions pourvu que nous soyons à son écoute, une conscience personnelle, un inconscient collectif, une parcelle de divinité si infime qu’elle suscite notre humilité et nous empêche de tomber dans l’hubris. Cette idée d’être un peu plus qu’humain peut nous conduire à la confusion entre l’être et le concept, le principe. Comment pouvons-nous être des êtres finis et détenir une parcelle d’infini en nous ! Sans peur et sans démesure l’on peut de toute bonne foi croire en la capacité de l’homme de se perfectionner, de s’améliorer pour se rapprocher de ce qui est en haut, d’acquérir par le travail de son esprit un supplément d’âme.

Le premier mot du Franc-maçon B… la force est lui, nous incitent à penser que nous avons la capacité de passer de l’ombre à la lumière, de prendre le chemin de la connaissance à la recherche de la Vérité. La question demeure d’où vient cette force, cette puissance ? Était-elle enfouie en nous, endormie, avons-nous provoqué son réveil et son essor. Où est-elle descendue du ciel, est-elle externe avons-nous simplement reçu une rosée céleste, foi où raison sont-elles contradictoires ?  

« Tout porte à croire qu’il existe un certain point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l’incommunicable, le haut et le bas cessent d’être perçus contradictoirement. Or, c’est en vain qu’on chercherait à l’activité surréaliste un mobile que l’espoir de détermination de ce point. » (Texte de André Breton)

C’est peut-être vers ce point de rencontre que nous propose de nous rendre le chemin initiatique, une méthode pour se connaître et connaître le monde. Approcher le surnaturel, l’invisible, le surhumain, élever son esprit le plus haut possible. Comment ?

 

Fides et ratio, foi et raison ne sont pas des ennemies. Pourvu que la foi touche à l’universel, ce qui exclu l’intégrisme religieux, et les fanatismes politiques. Ce qui est en haut peut dès lors être semblable à ce qui est en bas et forme un triangle dont les côtés sont la Foi, la Charité et l’Espérance.

À ce propos sans prosélytisme religieux je vous recommande la lecture de l’encyclique Fides et Ratio du pape Jean Paul II. Pour extrait : « La foi et la raison sont comme deux ailes qui, permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la Vérité. C’est Dieu qui a mis au cœur de l’homme le désir de connaître la Vérité et, au terme, de le connaître lui-même afin que le connaissant et l’aimant, il puisse atteindre la pleine vérité sur lui-même. »

Pour les plus rationnels il suffit de remplacer le mot Dieu par le mot principe. L’encyclique de Jean Paul II s’appuie sur la philosophie d’Aristote et sur la scolastique de Thomas d’Aquin. Jean Paul II loue l’homme à la recherche de la sagesse. Autre extrait : « Heureux l’homme qui médite sur la sagesse et qui raisonne avec intelligence, qui réfléchit dans son cœur sur les voies de la sagesse et qui s’applique à ses secrets… »

Réflexion personnelle avec telles paroles on s’interroge sur la position permanente de la Congrégation pour la doctrine de la foi (qui a succédé à la célèbre et triste inquisition) dont le rôle est de s’assurer de conformité des mœurs avec la doctrine catholique, refuse de lever l’excommunication qui frappe tous les Francs-maçons, mêmes ceux qui travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, et ce malgré les bonnes intentions de promouvoir la fraternité et la tolérance !

L’homme donc qui médite sur la sagesse avec son intelligence inspire à Jean Paul II ces mots : « Il ne peut exister aucune compétitivité entre la raison et la foi : l’une s’intègre à l’autre, et chacune a son propre champ d’action. C’est encore le livre des proverbes qui oriente dans cette direction quand il s’exclame : « C’est la gloire de Dieu de celer une chose, c’est la gloire des rois de la scruter. »

L’encyclique ira presque jusqu’à dire que la raison humaine offre aux chercheurs de vérité la possibilité de dépasser leurs limites naturelles. Un pas est franchi dans le rapprochement foi et raison.

J’ai l’intuition que les valeurs morales et les vertus universelles, surtout celles qui sont la Foi, la Charité, et l’Espérance sont en haut, mais aussi en bas en germe dans l’homme, pour les voir il faut simplement ouvrir l’œil central celui du cœur.

 

                                                     Jean-François Guerry.

CE QUI EST EN HAUT...

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
RÉFLEXION : L'OBSESSION DU CENTRE

RÉFLEXION : L’OBSESSION DU CENTRE

 

L’histoire commence par quelques pas maladroits en équilibre instable entre des carreaux noirs et blancs, sur un pavement mosaïque en forme de carré long, en référence à la loi ancestrale du prophète bégue Moïse. Des paroles gravées, burinées dans la pierre, des paroles de paix et d’harmonie qui scellent une alliance avec l’un bien, principe naturel universel adogmatique. Moïse fut le flambeau portant la lumière qui succède aux ténèbres, une loi morale qui éclaire et sépare le blanc qui n’est pas le noir afin de ne pas les confondre. C’est le combat des chevaliers de l’esprit, le chemin incessant entre la périphérie et le centre, le centre et la périphérie, un chemin de rectitude et d’ouverture, de tolérance et de rigueur, la volonté d’équilibre et d’harmonie.

Le refus de la polarisation entre le bien et le mal mène à la confusion, à vouloir dissoudre les duretés on s’expose à une mollesse générale, on renforce les extrêmes qui se nourrissent de cette confusion pour croître. Faut-il succomber à une forme de radicalité ? Cette radicalité associée souvent aux extrémistes et aux intégristes, or la radicalité du latin « radix » c’est l’essence, la matrice originelle d’un processus, elle peut donc être considérée comme une persévérance, une fidélité, une constance dans le bien comme dans le mal.

 

Y aurait-il pourquoi pas une radicalité du centre, une obsession du centre ? Un besoin d’unicité et non d’union fraternelle, cette unicité pourrait être contraire à la devise des lumières : « Sapere Aude » la liberté de penser.

Pratiquer les vertus morales et fuir les vices, créer un centre d’union fraternel sans exclure, ni cliver c’est une forme de radicalité. Le combat contre l’injustice est aussi une forme de radicalité. Il faut donc éviter la confusion entre radicalité et radicalisation. Admettre que l’obsession du centre peut être une radicalité louable si elle tient compte de l’individuel et du collectif, sans tomber dans une radicalisation dogmatique.

« On définira donc la radicalisation comme l’adoption progressive et évolutive d’une pensée rigide, vérité absolue et non négociable.

Trois éléments fondent l’approche de la radicalisation : sa dimension évolutive, l’adoption d’une pensée sectaire, l’usage potentiel de la violence armée.

La radicalisation veut changer : « les institutions libérales et les valeurs égalitaires sur lesquelles elles sont bâties… Elle est l’expression d’un monde manichéen ». (1)

On ne peut pas nier les oppositions bien et mal, noir et blanc où vouloir les confondre, mais simplement s’efforcer de les réduire sans arrogance avec humilité.

 

Où se trouvent les Maîtres Maçons ?

                                                     Jean-François Guerry.

(1)- Radicalité et Radicalisation : Texte collectif co-signé par des membres de : Université de Stanford, CEVIPOF, Sciences po, Fondation Jean Jaurès, IRIS, LERAP, CESDIP, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, etc…

 


Samedi 30 avril 2022


VIIes Rencontres

Académie Maçonnique Provence





Alchimie et Hermétisme


 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,


Nous poursuivons notre chemin à la recherche des racines profondes de la Franc-maçonnerie et les Rencontres du mois d’avril seront consacrées à l'Alchimie et à l'Hermétisme 


 
VIIes Rencontres
de l'Académie Maçonnique Provence


Château Saint-Antoine
9 heures 30 - 17 heures


Les conférenciers seront:

 

Françoise BONARDEL
Agrégée de Philosophie, Docteur d'État ès Lettres et Sciences
Professeur de philosophie des religions à la Sorbonne
de 1990 à 2010


"Un trépied fondateur :
Hermétisme, Gnose et Alchimie" 




André UGHETTO
GLDF
Ancien professeur agrégé de lettres modernes, poète,
réalisateur

Projection de son court métrage (55') réalisé en 1984 et échanges

Mutus Liber, Tableaux pour Nicolas Flamel



 
 Jean-François BLONDEL
GLNF
Historien, spécialiste du Compagnonnage, auteur

"Alchimie des Cathédrales"



 
 Alain MUCCHIELLI
GLDF
Médecin spécialiste Santé publique, Docteur d'État ès Sciences (Chimie-Biologie)
auteur


"Parcours maçonnique, parcours alchimique"
 
 

Grâce à l'adhésion annuelle de 35 €, vous bénéficierez de la gratuité de toutes nos manifestations (hors frais de restauration), incluant l'envoi des travaux des conférenciers ainsi que l'enregistrement intégral des conférences dans les semaines qui suivent les rencontres.
Votre adhésion à l'Académie Maçonnique Provence vous permet de bénéficier également de la gratuité des manifestations organisées par les Académies de Paris, Lille, Lyon et Toulouse, en attendant de prochaines ouvertures.
Au-delà de ces avantages bien réels, votre adhésion est pour nous la plus grande marque de confiance nous permettant de poursuivre notre action.

Ces rencontres sont ouvertes aux Frères et Sœurs Maîtres de toutes les obédiences  et les frais de participation sont de 20 € (hors restauration), si vous ne souhaitez pas adhérer à l'Académie Maçonnique Provence.

Pourquoi des frais de participation ? 
Pour nous aider à couvrir les frais de location du Temple, les frais d'hébergement et de restauration des conférenciers, les frais du technicien vidéo, les assurances, les frais administratifs, etc.
Merci de votre compréhension
.

Le repas (entrée, plat, fromage, dessert, café et boissons) sera servi en salle humide et le montant du triangle est de 18 €.



Merci de t'inscrire en cliquant ICI...

 
N'hésite pas à diffuser cette invitation à tous
les Frères et Sœurs Maîtres de ton entourage.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence 
sont toujours disponibles en cliquant ICI:


Dernière nouveauté :
Marc Halévy: Construire Dieu et le monde.


Claire Reggio: Temple et lumière, une question d'orientation ?
Alain-Noël Dubart: La Franc-maçonnerie entre passé et avenir
Marc Halévy, Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?

Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie.
Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Louis Trébuchet, Appel aux racines spirituelles du REAA
Jean-François Guerry, Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit: Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram
 
 
 
 
 
RÉFLEXION : L'OBSESSION DU CENTRE

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
LA JOIE DE L'AUTRE EST MON BONHEUR

LA JOIE DE L’AUTRE EST MON BONHEUR

 

Nous courons sans cesse après le bonheur, notre bonheur. Nous oublions « qu’il est là » le bonheur tout près de nous, presque à notre portée, enfin le ou les petits bonheurs qui sont plutôt la joie où des joies plus humaines plus réalisables, le pur bonheur est inaccessible, il touche à l’infini. Nous devons êtres contents et satisfaits de pouvoir accéder à cette joie, celle qui prend naissance dans  notre esprit pour faire vivre notre cœur.

Il faut nous garder de découper cette joie, de la partager dans un entre-soi en excluant ceux qui sont trop loin de nous, ceux qui n’ont pas de visages. Nous ne sommes pas assez généreux dans nos partages, avec les autres, avec l’autre. Pourtant nombre d’entre nous avant de nous séparer momentanément exprimons ce désir : que la joie soit dans les cœurs, pas seulement dans notre cœur ou le cœur de nos proches. Nous ne devons pas trier, choisir donner. C’est sans doute le premier pas sur le chemin du bonheur. Ce bonheur qui est dans les sourires qui illuminent les visages des autres.

« Etre capable de trouver sa joie dans la joie de l’autre, voilà le secret du bonheur ! »Georges Bernanos.

 

                                                     Jean-François Guerry.

LA JOIE DE L'AUTRE EST MON BONHEUR
LA JOIE DE L'AUTRE EST MON BONHEUR

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
LES AILES DE L'ESPÉRANCE

LES AILES DE L’ESPÉRANCE

 

 

L’espérance est une vertu polysémique, celle d’un monde meilleur, vertu de l’humilité, des pauvres gens des simples d’esprit, vertu de l’humilité, la plus petite des vertus théologales. On s’accorde en général à la placer à la troisième place après la Foi et la Charité, Charité sans laquelle Saint Paul nous dit que les autres résonnent le creux et le vide ! Pourtant comment vivre sans l’Espérance ?

Serait-elle moins digne que les autres cette vertu des perdants, des affligés, comment faire vivre la Foi sans l’Espérance, comment pratiquer la Charité sans avoir la conviction où au moins l’Espérance d’être utile, d’être le gardien de son Frère. En réalité les trois vertus semblent bien indissociables pour celui qui veut faire le bien, répandre dans les vallées l’amour fraternel. Ensemble les trois vertus donnent consistance à notre projet de vie, un sens à notre vie, elles sont notre bâton de pélerin.

L’Espérance nous ancre dans la vie de l’esprit, cette vie humblement dissimulée en nous dans notre âme, l’Espérance est notre ange gardien qui veille, et qui vient à notre secours quand tout semble détruit, elle est la dernière pierre qui résiste au milieu des ruines. Le repère du géomètre pour une future reconstruction, la marque de départ pour tracer de nouveaux plans, le point central d’où peut renaître la vie.

Reconstruire sa vie quand tout est détruit à l’instar du poème de Rudyard Kipling si …tu seras un homme mon fils, ne semble pas impossible à celui qui à la force d’effacer le passé, de ne pas vivre avec les chimères de l’avenir, mais de vivre au mieux le présent, cet homme est sans doute le plus sage de tous, mais existe-t-il ? On essaye de faire au mieux. Quand la mer est calme il est facile de pratiquer le carpe diem, dès que la tempête se déchaine il faut se mettre à la cape sèche à sec de voile, en rentre à l’intérieur de soi-même pour survivre, ou l’on se met à la cape inerte et l’on monte une petite voile c’est un signe d’Espérance. On peut aussi désespérément jeter à la mer son ancre la plus lourde, l’ancre de miséricorde pour ne pas perdre son âme et son esprit, on tente de s’ancrer dans l’éternité. Même s’il ne reste que la plus humble des vertus cette Espérance ancrée au cœur permet de vivre même quand les carapaces de nos illusions sont brisées rien ne peut arrêter un cœur qui bat d’Espérance. Sinon comment pourrions-nous dans nos nuits noires voir les plus infimes lumières.

Il faut je pense avoir désespérer pour connaître la force de l’espérance. Elle se construit sur la nostalgie du bien, des jours heureux passés, sur le tragique du présent et sur la quête de l’avenir c’est du moins ce que pensais à peu près Emmanuel Levinas le philosophe de l’altérité. Un de mes frères m’encourageait il y a peu à ne pas regarder ma vie dans un rétroviseur, mais à fixer mon regard sur l’horizon, là où l’esprit n’a pas de limites.

 

Faut-il espérer l’irréalisable pour avancer et vivre dans l’Espérance. Selon le fameux Fragment d’Héraclite : « L’homme s’il n’espère pas l’inespérable, il ne le découvrira pas, étant inexplorable et sans voie d’accès ». Il faut donc espérer l’inaccessible et l’irréalisable est-ce sagesse, où folie comme Don Quichotte ? Mais depuis que nous avons reçu la lumière, ne courons-nous pas les yeux fixés sur les étoiles ? C’est plus pure folie que de désespérer. C’est s’arrêter, c’est comme un arrêt de mort, la vie est mouvement continuel. Il nous faut chaque jour un nouveau présent, ce présent est sans doute l’amour et la compassion de mon Frère, de mes Frères, et moi-même comment je ne pourrais plus aimer ceux qui m’entourent, moi qui suis le gardien de mon Frère, de mes Frères. Le temps porte cette espérance « avec le temps va tout s’en va … » chante l’ami Léo.

 

Je m’efforce de faire des gestes simples d’espérance, d’esquisser les sourires d’antan, je me surprends à planter des graines de printemps qui deviendront cet été des fleurs et des fruits, j’espère tous les jours l’Espérance, chaque matin je pars en voyage d’Espérance, je cherche le Phénix mystérieux pour l’enfermer en moi, pour qu’il renaisse en moi.

 

                                                     Jean-François Guerry.

 

Note de lecture :

« Mais l’espérance, dit Dieu, voilà ce qui m’étonne ; une flamme impossible à atteindre, immortelle. La Foi est une épouse fidèle, la Charité est une mère ardente, l’Espérance est une petite fille de rien du tout ; c’est cette petite fille qui conduira les vertus et les Mondes. Immortelle. C’est elle, cette petite fille, qui entraine tout, et les deux grandes ne marchent que pour la petite ». (Charles Péguy- Le Porche du mystère de la deuxième vertu. » Œuvres Poétiques, Paris Gallimard Bibliothèque de la Pléiade 1954 P 173,174. Reprise par Georges Rela dans la Revue Ordo- Ab- Chao N°84.     

LES AILES DE L'ESPÉRANCE

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
SERMENT MAÇONNIQUE

SERMENT MAÇONNIQUE

QU’EST-CE QU’UN BON MAÇON ? PEUT-ÊTRE CELUI QUI ESPÈRE QUE LA JOIE SOIT DANS LES CŒURS.

 

 

Définir un bon maçon, c’est un peu comme définir homme bon où un homme sage, c’est une gageure il faut donc se contenter d’une humble approximation, d’une vision personnelle donc subjective. Dans leur sagesse les anciens maçons nous ont transmis une réponse à cette question : « Parce que ses Frères le reconnaisse pour tel ou comme tel. »C’est par ses actes, au pied du mur que l’on trouve le maçon et à fortiori le bon maçon, capable de faire de belles et harmonieuses constructions et de se construire lui-même.

Il est paraît-il ami des riches et des pauvres pourvu qu’ils soient vertueux. Est-ce toujours le cas, on peut s’interroger quand certaines loges ressemblent étrangement à des corporations de métiers, favorables à l’entre-soi, on peut regretter ce manque d’ouverture.

Le Franc-maçon est qualifié de libre et de bonnes mœurs. Libre sans doute en référence aux maçons opératifs qui pouvaient dans leur temps se déplacer librement sans avoir l’autorisation de leur maître d’œuvre ; cette liberté ayant pris une autre dimension au siècle des lumières. Pour ce qui est des bonnes mœurs, dans la période qui s’étend de 1390 (Manuscrit Halliwell- Le Régius- Ancien Devoir) à 1717 et les bonnes mœurs aujourd’hui l’on peut mesurer les écarts et la distance d’appréciation au premier regard. Il faut à mon sens envisager les bonnes mœurs aujourd’hui dans la pratique des vertus et le rejet des vices qui asservissent l’homme. Il ne s’agit pas de faire place à une purification puritaine dont on a pu mesurer les dangers en occident dans des périodes de tristes mémoires, purification qui sévit dans les sociétés soumises aux intégristes de toutes confessions. La vertu cesse à mon sens d’être une vertu quand elle est n’est plus un objectif ou un chemin, elle se rapproche du vice, la bonne pratique des vertus c’est sans doute plus humblement la maîtrise de ses passions.

 

Le bon maçon est un homme de devoir, du Devoir fidèle à ses serments prononcés devant lui-même, ses Frères et son ordre. Il est animé par l’amour fraternel, conscient qu’il doit toujours travailler à son perfectionnement pour parvenir à la réalisation de cet amour qui doit être indéfectible. Le bon maçon est un homme d’action, dans sa loge, avec ses frères, dans la vie profane. Il combat sans cesse l’égoïsme, on le reconnaît à l’ouverture de son cœur, il a l’intelligence du cœur qui surplombe ses savoirs.

Ses attitudes mesurées, son empathie naturelle, sont des marques de ce qu’il est réellement, il a rivé au cœur la juste tolérance celle qui n’est pas faiblesse. Il est reconnu comme tel par ses Frères.

 

En passant de l’horizontale à la verticale, sa progression ne se réalise pas dans une hiérarchie d’honneur, mais dans une hiérarchie spirituelle. Sa progression dans les degrés initiatiques lui confère des pouvoirs sur lui-même, et de devoirs envers ses Frères et l’ordre qui l’a admis en son sein. L’élévation de son esprit et de son âme seront toujours opposés à la platitude de l’orgueil et de l’égoïsme. Ainsi il se distingue de la vie vulgaire c’est-à-dire non éclairée qualifiée de triviale par le Frère Goethe. Ce maçon sincère est soucieux de son dépouillement pour aller vers la plus simplicité possible.

 

Le bon maçon se distingue par ses actes pratiqués avec son intellect, son imagination, sa volonté. Il s’efforce de transformer sa manière de voir les autres et le monde, sans cette conversion du regard il ne peut se transformer lui-même. Il ne peut reconnaître l’autre, le visage de l’autre ses différences, il reste seul accablé soumis à ses certitudes.

 

Selon l’enseignement du plus humble de tous rapporté par Jean, le bon maçon est celui qui après avoir dépassé toute idée de vengeance, pardonne sans exiger le pardon, par son exemplarité et sa douceur il inspirera ses Frères. Ce bon maçon avec le temps long nécessaire à sa progression initiatique, sait que nous sommes tous d’éternels pêcheurs.

« Que celui qui n’a jamais pêché jette la première pierre ! »

Le vrai pardon est inconditionnel sinon il n’aurait que l’apparence du pardon et il serait qu’ostentatoire et susceptible d’enorgueillir celui qui pardonne.

 

Le bon maçon aide ses Frères dans les moments difficiles, il utilise la force qui est en lui et qui a pris son essor tout au long de son parcours initiatique, cette force consacrée à son élévation personnelle, mais aussi et surtout consacrée à aider les frères à s’élever, il ne laisse personne au bord du chemin parce qu’il sait : « Que celui qui ne parle pas à un homme, ne parle pas aux hommes et que celui qui ne parle pas aux hommes ne parle à personne ». (Antonio Machado- Poète Espagnol)

 

Les paroles du bon maçon ne condamnent pas, elles aident, elles donnent du sens à son initiation à son chemin de vie. Il sait que dans toutes les circonstances il peut compter sur l’aide du Grand Architecte, comme il est dit dans le Psaume 23 :

« Quand même je marcherais dans la vallée de l’ombre et de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi, ta houlette et ton bâton, voilà mon réconfort ».

Le bon maçon regardera toujours au-delà du bout de son doigt, il regardera en conscience l’intention juste avant de porter un jugement, il sera reconnu alors par eux comme tel. Ainsi comme l’a écrit jadis Marc Aurèle l’empereur philosophe dans ses Pensées pour lui-même IX, 6 : « Voilà ce qui te suffit : le jugement que tu es en train de porter en ce moment sur la réalité pourvu qu’il soit objectif, l’action que tu es en train de faire en ce moment, pourvu qu’elle soit accomplie pour le service de la communauté humaine, la disposition intérieure dans laquelle tu te trouves en ce moment même, pourvu qu’elle soit une disposition de joie devant la conjonction des événements que produit la causalité extérieures ».

En étant confronté au réel le bon maçon ne pourra être content et satisfait que lorsque la joie régnera non pas seulement dans son cœur, mais dans les cœurs.

 

                                                        Jean-François Guerry.  

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
LA NOSTALGIE DE L'UNITÉ

LA NOSTALGIE DE L’UNITÉ

 

En ce dimanche particulier où peut s’exprimer l’une de nos libertés fondamentales issues des lumières qui ont succédées aux ténèbres des dogmes politiques et religieux. Dans notre société qui semble avoir perdu ses repères, ou les fractures, les clivages veulent nous faire croire que toutes les idées, les pensées se valent où que nous devrions nous réunir dans une pensée unique prétendant absorber toutes les autres avec une certaine forme d’arrogance dominatrice.

Dans une société du toujours plus pour moi au détriment du bien du collectif. Dans une société où aux pas en avant succèdent les pas en arrière, laissant la violence devenir le repère de notre destinée, affolant la boussole de notre conscience.

Alors comment faire ? Comment faire pour que le multiple, l’individuel, le particulier, les croyances aveugles celles qui refusent la raison, comment faire régner la justice, mais plus encore la justesse ?

Peut-être avec la culture de l’humilité, du courage, de la force de la raison.

Certains verront dans mes propos une once voir plus de grandiloquence, c’est certain. C’est pourquoi je prie pour que la Grand Architecte de l’Univers nous aide, nous encourage et nous soutienne dans nos actions. Qu’il fasse de même pour celle où celui qui aura bientôt la charge d’assumer la magistrature suprême, qu’il est une vision pour notre société, qu’il ait l’intelligence du cœur, cette intelligence pure qui fait que les hommes prennent conscience qu’au-delà de leurs différences ils sont tous des Frères, qui veulent se retrouver dans ce centre d’union fraternel que la Franc-maçonnerie et tous les hommes de bonne volonté appelle de leurs vœux.

Que cette femme où cet homme délivre des messages de paix et d’amour pour tous, pour que la joie soit dans les cœurs.

 

Nous avons aussi individuellement et collectivement notre part du travail à faire, quelque soit la force qui est dans chaque individu, sans l’aide des autres il reste faible, sans l’amour des autres ses paroles resteront vaines et creuses.

Les femmes et les hommes de devoir feront aujourd’hui en conscience ce devoir essentiel, premier acte nécessaire à la vie de la démocratie, ils exprimeront leur choix en toute liberté en mémoire de tous ceux qui les ont précédés et qui ont parfois lutté jusqu’au péril de leur vie pour que nous puissions exprimer notre choix dans les urnes.

C’est notre devoir, mais aussi un premier pas, un élan pour l’unité.

 

Bon dimanche.

 

                                            Jean-François Guerry.

LA NOSTALGIE DE L'UNITÉ

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Bernard Rio

Bernard Rio

Chers amis,

 
Un fidèle lecteur, ayant reçu hier l'annonce de la souscription des "Portes du sacré" hier, me fait la gentillesse d'une part d'y avoir souscrit et d'autre part de me faire préciser certains points, ce que je fais bien volontiers aujourd'hui :
 
1. Présentation et sommaire du livre :

Comment visiter une église ? Par quelle porte entrer ? Dans quel sens déambuler ? Où se trouve la pierre des morts ? Pourquoi les fonts baptismaux sont-ils placés au nord-ouest ? Comment interpréter l’ornementation des lieux, par exemple la figure de l’acrobate ou celle de la sirène qui peut représenter à la fois une allégorie de la femme de l’autre monde, un archétype mythologique et un indicateur d’un courant d’eau souterrain ! 

Jusqu’au XVIIIe siècle, aucun sanctuaire n’a été construit au hasard dans le paysage. Les bâtisseurs et imagiers ont édifié et décoré des chapelles en s’inspirant d’une légende fondatrice et d’une dédicace, mais aussi en les inscrivant dans une orientation solaire en harmonie avec les courants telluriques.

Cet ouvrage veut être un guide pour le visiteur d’aujourd’hui et lui donner des clefs pour comprendre les spécificités de l’architecture sacrée telle qu’elle a été conçue par les bâtisseurs. 

Sommaire

Introduction

Première partie :

La Bretagne sacrée

De la géographie sacrée à la géobiologie

L’esprit des bâtisseurs

 

Une église entre terre et ciel

Un plan en trois parties

 

Un lieu choisi

 

Le tour du monde

 

La course du soleil et le cours d’eau

Nord Sud, Gauche Droite

A la porte du sanctuaire

De la terre, de l'eau, de l'air et du feu

Dédicace et consécration

Lecture symbolique

La légende fondatrice 

Deuxième partie :

Le prieuré Saint-Jean de Béré à Châteaubriant (44) 

L'église de Saint-They à Cleden (29) 

La cathédrale saint-Samson à Dol-de-Bretagne (35)

La chapelle Sainte-Barbe au Faouët (56)

La chapelle Notre-Dame-des-Trois-Fontaines à Gouëzec (29)

La chapelle des Lieux-Saints à Guémené-Penfao (44)

La chapelle Notre-Dame du Manéguen à Guénin (56) 

La collégiale Saint-Aubin à Guérande (44) 

La basilique Notre-Dame de Bon Secours à Guingamp (22)

L'église Saint-Eloi à Iffendic (35) 

L'église Saint-Pierre et la chapelle Sainte-Agathe à Langon (35)

La chapelle Sainte-Marie dit temple de Lanleff (22)  

L'église saint Melar à Lanmeur (29) 

La chapelle Sainte-Catherine à Lizio (56)

L'église saint Gwenolé à Locquénolé (29)

L'église Notre-Dame de Joie à Merlevenez (56)

La chapelle Saint-Marcellin à Mouais (44)

La chapelle de Prigny aux Moutiers en Retz (44) 

La chapelle Saint-Gonnéry à Plougrescant (22)

La chapelle Saint-Nicodème à Pluméliau (56)

La chapelle Notre-Dame de Trémalo à Pont-Aven (29) 

L'église Sainte-Croix à Quimperlé (29)

L'église Notre-Dame à Rimou (35)

La chapelle Notre-Dame du Haut à Trédaniel (22)

La chapelle Notre-Dame de Cran à Tréffléan (56)

La chapelle des Sept-Saints à Vieux-Marché (22)

L'église Saint-Malo à Yvignac-la-Tour (22)

Conclusion

Glossaire

Annexe : Orientation des sanctuaires

Bibliographie

 

Index

 

2. Montant de la souscription :

tarif de base : 45 euros (frais de port compris). Il est possible de souscrire sur le lien internet ou directement auprès de l'éditeur, en adressant un chèque, à à l'adresse suivante : Ar Gedour, 2 Lann Tremeler 56300 Neuillac. 

Le chèque ne sera encaissé ou l'empreinte bancaire sur internet ne sera débitée que si le seuil de la souscription est atteint.

 
 
Je profite de ce mail pour remercier toutes les personnes qui ont  d'ores et déjà participé à cette entreprise éditoriale,
 
Bien amicalement
 
Bernard Rio

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
AIDER

AIDER

LA FOI, LA SAGESSE, L’AMOUR

 

 

Combien de crimes ont été et sont commis au nom de la foi, de quelle foi ?

Quand l’on pense que les Francs-maçons ont mis au cœur de leur « profession de foi » l’amour des autres, de l’autre, l’humanisme la tolérance bienveillante sans faiblesse, la justice la lutte contre toutes les dictatures politiques et religieuses et qu’ils sont encore sous le coup d’une bulle papale excommunicatrice !

L’église catholique romaine craint encore la concurrence spirituelle de la Franc-maçonnerie de tradition. Ce n’est pourtant pas la Franc-maçonnerie qui a vidé les églises de ses fidèles. Les clercs ont souvent oublié la loi d’amour du plus humble de tous, laissant une béance que se sont chargés de remplir les intégrismes. Où est passé la Sagesse des premiers chrétiens, les pères du désert ? Ils ont laissé place au matérialisme de la société, nous avons oublié que la vraie vie est celle de l’esprit. Nous avons oublié que la vraie question, la première question n’est pas : Qu’est-ce qui va se passer après ma mort ? La vraie question est qu’est-ce qui va se passer avant ma mort, qu’est-ce que je suis capable de faire pour les autres.

Dans ce moment troublé de la guerre horrible contre l’Ukraine, l’on voit des représentants de l’église orthodoxe Russe affidée au dictateur du Kremlin soutenir les combattants et leurs exactions contre leurs sœurs et leurs frères ukrainiens. Où est la Sagesse de leur foi ! Ceux qui devraient transmettre la loi d’amour du plus humble de tous, sont des vecteurs de haine.

 

La foi maçonnique n’est pas la foi religieuse, elle n’est pas l’ennemie pour autant de toutes les foi religieuses ; mais elle est une foi universelle, elle croit en l’homme elle est universelle et non particulière individuelle. La foi maçonnique est la reconnaissance du centre de l’union fraternelle qui doit réunir tous les hommes.

Celui qui a la Foi Maçonnique se doit d’aider ses Sœurs et ses Frères, aider c’est le mot de passe de cette foi, aider aussi tous les profanes, tous ceux qui nous sont lointains et si proches à la fois.

FÉLIX LECLERC

« Aider, c’est aimer. Et l’amour c’est le point d’or dans la nuit des hommes. » Félix Leclerc.

 

                                                                       Jean-François Guerry.

LA FOI, LA SAGESSE, L'AMOUR

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
INFORMATION CONFÉRENCE
          MES FRÈRES VOICI L'ORIENT

 

   Conférence à Montpellier de Jean-claude Sitbon

  Auteur Maçonnique, spécialiste du Rite Écossais  Rectifié.

 

         Jeudi 21 Avril 2022 à 20h 00

 

                     Tenue au 1er Grade du R E R

 

       Participation aux Agapes 15 € réservation  obligatoire
              Inscriptions : 06 73 84 60 48. - 493@gltso.org 
                        2546 Avenue de Maurin Montpellier

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
PORTES EXTÉRIEURES ET PORTES INTÉRIEURES

PORTES EXTÉRIEURES ET PORTES INTÉRIEURES

 

 

Les portes extérieures sont faciles à ouvrir, elles donnent accès au monde des apparences. Pour regarder au lieu de voir il nous faut ouvrir les portes intérieures, nos portes intérieures. Celles qui donnent accès au monde de l’esprit et de l’âme. Celles qui permettent de découvrir le réel, l’intime, le vrai. Les portes intérieures ouvrent les passages secrets qui mènent au sacré au divin, à la Lumière et à la Vérité. L’initiation permet les dévoilements successifs, c’est un chemin spiralé vers les hautes sphères de la spiritualité, le chemin de la liberté.

Celui qui a ouvert les portes de son être intérieur peut regarder avec l’œil central, l’œil de son cœur, celui par lequel passe la vraie lumière, cette lumière qui éclaire tous les hommes depuis la nuit des temps, c’est la lumière mystérieuse et éternelle peu importe le nom que l’on lui donne elle illumine le cœur des femmes et des hommes c’est la lumière de la fraternité, elle est derrière notre porte intérieure.

 

                                            Jean-François Guerry.

COMMUNIQUÉ DE BERNARD RIO
Chers amis
 
L'arrivée du printemps coïncide avec une nouvelle que j'ai le plaisir de vous annoncer :   le lancement de la campagne de souscription de mon prochain ouvrage "Les portes du sacré". 
 
Ce livre est l'aboutissement de longues et parfois erratiques années de recherche sur l'architecture religieuse en Bretagne. 
 
Cet ouvrage de plus de 400 pages présente une approche inédite des sanctuaires. J'y explique comment le choix d'un lieu, l'orientation de l'édifice, sa dédicace, son décor, sa légende et les rites qui y sont associés composent un puzzle dont une clé d'interprétation se trouve dans les fondations maillées par un réseau de courants d'eau et d'énergies telluriques. 
 
Pour valider cette hypothèse, j'ai étudié de nombreux sanctuaires et présente, dans ce livre, vingt-huit d'entre eux, datés du IXe au XVIe siècles. Cette étude a été réalisée avec l'aide de trois chercheurs, le docteur Loïc-Pierre Garraud, l'ingénieur géologue et géobiologue Alain Perrot, et le commandant Jean-François Le Roux qui a étudié en particulier l'orientation astronomique de chacun des sites. 
 
Les résultats de ce travail colossal bouleversent les connaissances actuelles de l'histoire de l'art et de l'architecture sacrée occidentale.
 
Nous aurons l'opportunité d'en débattre à la parution des "Portes du sacré" à l'occasion d'une conférence et d'un webinaire qui sera organisé par l'éditeur.
 
Notre objectif est d'atteindre 400 souscriptions. Votre participation financière ne sera validée que si le seuil des souscriptions est atteint.
 
 En espérant vous compter parmi les contributeurs des "Portes du Sacré" :
 
 
 
Il est aussi possible de souscrire directement auprès de l'éditeur : Ar Gedour, 2 Lann Tremeler 56300 Neuillac
 
Je vous souhaite un beau et bon printemps
 
Amitiés
 
Bernard RIo
NOTES sur Bernard Rio.
Nationalité : France 
Biographie : 

Spécialiste de l’environnement et du patrimoine, Bernard Rio est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages chez différents éditeurs. Il a notamment contribué à la partie celtique du Dictionnaire critique de l’ésotérisme publié par les PUF sous la direction de l’ethnologue et universitaire Jean Servier. Il collabore ausi à la presse magazine.  
 
 
Source : http://www.editionsouestfrance.eu/livre-trekkings-des-vosges.html

Bernard Rio est l’auteur de nombreux d’ouvrages. Spécialiste de l’environnement et du patrimoine, ethnologue et historien, Bernard Rio vit en Bretagne et collabore à des magazines nationaux tout en se consacrant à l’écriture (albums, essais, guides, romans). Il est lauréat 2016 du prix Ar Vro du salon du livre de la ville de Vannes pour son ouvrage "Pèlerins sur les chemins du Tro Breiz" éditions Ouest-France, et lauréat en 2014 du prix de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de La Loire pour son ouvrage "Voyage dans l'au-delà : les Bretons et la mort", éditions Ouest-France, préface Claude Lecouteux professeur émérite à La Sorbonne.

Bernard Rio a fait ses études secondaires à l'externat des Enfants Nantais et supérieures à l'Université de droit de Nantes. Il s'oriente ensuite vers le journalisme. Il travaille dans la Presse Hebdomadaire Régionale (1982-1985 à Redon), puis dans la Presse quotidienne régionale (La Liberté du Morbihan 1985-1990 à Lorient et Vannes). Il prend la direction d'un hebdomadaire régional qu'il restructure et développe de 1990 à 1993 (Les Informations à Redon et à Ploërmel), avant de revenir dans la Presse quotidienne régionale où il a dirigé une édition départementale à Paris Normandie (1994-1995). Depuis 1995, il collabore à la presse magazine dans les domaines de l'art de vivre, du patrimoine et de l'environnement (Mythologies, Historia, Passe-Murailles, Ar Men, Voyagez Rando, Rando Magazine, Forêt Magazine, Horizon Nature, Saint-Hubert, Bon voyage, La Vie du rail, etc.)

http://bernardrio.hautetfort.com

Bibliographie

Roman 

Les masques irlandais, éditions Balland, juin 2018

Le voyage de Mortimer, éditions Balland, avril 2017

Vagabond de la Belle Etoile, éditions L'Age d'Homme, septembre 2005

Patrimoine 

1200 lieux de légende en Bretagne, éditions Coop Breizh, juin 2019

Marcher avec Bernard Rio, essai, éditions Museo, mai 2019

Histoire secrète des druides, éditions Ouest-France, mars 2019

Sur les chemins des pèlerinages en France, éditions Ouest-France, octobre 2018

Mystères de Bretagne, nouvelle édition revue et augmentée, Coop Breizh, juin 2018

Sur les chemins de France, sentiers d'histoire et de légende, éditions Ouest-France, octobre 2017

Le livre des saints bretons, éditions Ouest-France, octobre 2016, nouvelle édition revue et augmentée octobre 2018

Hagiographie bretonne et mythologie celtique, éditions du Cénacle de France/Terre de Promesse, août 2016, collectif

Pèlerins sur les chemins du Tro Breiz, éditions Ouest-France, juin 2016, prix Ar Vro 2016 du salon du livre de Vannes

Sur les chemins des pardons et pèlerinages en Bretagne, éditions Le Passeur, avril 2015, nouvelle édition Ouest-France 2019

L'homme dans la nature, coédition Fondation pour la Protection des habitats de la Faune Sauvage et Maison de la Chasse et de la Nature, mars 2015

Le cul bénit, amour sacré et passions profanes, Coop Breizh, première édition décembre 2013, deuxième édition septembre 2014

Voyage dans l'au-delà, les Bretons et la mort, éditions Ouest-France, septembre 2013,prix 2014 de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire

Voyage au delà du cercle arctique, Rando éditions 2012

Bretagne secrète de A à Z, éditions Le Rocher 2011

Encyclopédie de Bretagne, contributions volumes 2 et 3 : anthropologie, culture, patrimoine, éditions Dumane 2011

Mystères de Bretagne, éditions Le Télégramme, 2009

Fontaines de Bretagne, éditions Yoran Embanner, 2008

Avallon et l’Autre Monde, géographie sacrée dans le monde celtique, éditions Yoran Embanner, 2008

La Chasse en Bretagne, éditions Palantines, 2008

Pardons de Bretagne, éditions Le Télégramme, 2007

La Bretagne des chemins creux,Sud-Ouest, 2005

Rivières de Bretagne,Palantines, 2005

Veilleurs de mémoire, éditions Siloë, juin 2004

L’arbre philosophal, L’Age d’Homme,2001

Toutes les chasses du pigeon ramier, éditions Gisserot,2000

Toutes les chasses du faisan, éditions Gisserot,2001

Le Bestiaire celtique, éditions Gisserot,1999

Dictionnaire critoque de l'ésotérisme, partie celtique sous la direction de Jean Servier, PUF 1998

Randonnées

Les plus beaux trekkings des Vosges, éditions Ouest-France, mars 2016

Les plus beaux trekkings d'Auvergne, éditions Ouest-France, mars 2015

Guide du Tro Breiz, Coop Breizh 2014

Par monts et par vaux en Rhônes-Alpes, Rando-éditions 2013

De la Loire à la Gironde, Dakota éditions 2012

Balades Nature, La biodiversité du Mont-Saint-Michel à l'Adour, Rando-éditions 2011

Les sentiers d’Emilie en Bretagne, Rando éditions, 2009

Le Morbihan à vélo, éditions Sud-Ouest, 2009

Sur les chemins de légendes, Bretagne Sud, éditions Glénat, 2008

La Loire-Atlantique à vélo, éditions Sud-Ouest, 2008

Rando-étapes en Bretagne, Rando éditions, 2007

Randonnées sur les chemins des Pardons en Bretagne, Rando éditions, 2007

Chemins de légendes, Bretagne Nord, éditions Glenat, février 2007

Les sentiers d’Emilie dans le Morbihan, Rando éditions, 2005, nouvelle édition 2019

Les sentiers d’Emilie en Loire-Atlantique, Rando éditions, 2005, nouvelle édition 2019

Les sentiers d’Emilie en Ille-et-Vilaine, Rando éditions, 2005

Sentiers douaniers de Bretagne, éditions Glenat, 2005

Bernard Rio collabore depuis plusieurs années avec la société Camineo pour la conception et la production multimedia de guides touristiques sur des supports numériques. Ces guides dotés d’un GPS (système de navigation par satellite) se présentent sous la forme d’un ordinateur de poche ou d’un téléphone dernière génération (smartphone). Ces outils multimedia et interactif contiennent des textes et des images, des vidéos, des cartes détaillées, des animations 2D et 3D, des jeux... autant de moyens techniques pour éveiller la curiosité, pour partir à la découverte et s’orienter... Découverte des Landes de Bouaine 2010 communauté de communes de La Roche-ServièreLa Loire à vélo 2007 Comité départemental du tourisme de l’Anjou Quatre itinéraires géolocalisés dans l’Allier 2007 Conseil général de l'Allier Cédérom Argoat, forêts de Bretagne, 1999 Conseil régional de Bretagne Cédérom Bretagne Naturelle, 1998 Conseil régional de Bretagne

Art de vivre

L’eau et la vie,éditions du Dauphin, 2006

Le saumon, pêche, élevage et gastronomie,éditions du Pécari Atlantica, 2005

Le miel et l’abeille, éditions duDauphin, mai 2004

Petit traité savant du cidre, éditions Equinoxe, mai 2004

Le cidre, histoire d’une boisson venue du fond des âges, Coop Breizh, 2003

Le Cidre, éditions Hatier,1997

Terroirs de Bretagne, éditions Ouest-France 1996

Tourisme

Le Golfe du Morbihan, couleurs locales Randoéditions  2011

La ria d’Etel, éditions Le Télégramme, mai 2010

Le château de Craon, éditions Sud-Ouest, mai 2007

Le golfe du Morbihan, éditions Gisserot,1999

L’île de Groix, éditions Gisserot,1999

Vannes et le golfe du Morbihan, éditions Gisserot 1994

Une sélection des livres de Bernard RIO
Une sélection des livres de Bernard RIO
Une sélection des livres de Bernard RIO
Une sélection des livres de Bernard RIO
Une sélection des livres de Bernard RIO
Une sélection des livres de Bernard RIO
Une sélection des livres de Bernard RIO

Une sélection des livres de Bernard RIO


Samedi 30 avril 2022
Château Saint-Antoine
Marseille
9 heures 30 - 17 heures



VIIes Rencontres

Académie Maçonnique Provence





Alchimie et Hermétisme

 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,

Les VIIes rencontres de l'Académie Maçonnique se dérouleront le samedi 30 avril au Château Saint-Antoine à Marseille et seront consacrées à l'Alchimie et à l'Hermétisme avec un plateau d'invités de très haut niveau.

Nous vous présentons aujourd'hui 


 
Jean-François BLONDEL

GLNF

Historien, auteur

 
 
L'Alchimie des

cathédrales



 
 
Jean-François Blondel est retraité de la banque, où il a exercé différentes fonctions d’organisation et de gestion durant toute sa carrière.
2004, l’année de sa retraite fut le point de départ d’une nouvelle carrière consacrée à l’écriture sur les initiations de métier à travers le Compagnonnage, puis sur le symbolisme architectural à travers la construction des cathédrales et les confréries de métier qui y ont participé. Enfin, plus récemment, sur les sources historiques de la Franc-maçonnerie, et l’influence des différents courants ésotériques qui ont contribué à son apparition. L’influence alchimique dans les rites maçonniques, ainsi que sur le symbolisme architectural, est un domaine qu’il explore actuellement avec enthousiasme.
 
Jean-François Blondel est membre de la G.L.N.F depuis son initiation en 1980.
Il pratique le REAA, où il est membre de loges symboliques, ainsi que dans les hauts grades. Il pratique aussi la Maçonnerie anglaise (Maç. : de Marque et Ark Mariner). Il a exercé des responsabilités dans ces différents rites maçonniques.
 
Jean-François Blondel a publié environ vingt-six livres (essentiellement des essais) depuis 1993, et en particulier :
 
« La Mystique des Tailleurs de Pierre » Ed. du Rocher, 1997, réédition en 2004.
«  Le Moyen Âge des Cathédrales », Ed. Trajectoire, 2007, traduit en italien en 2010
« Guide des monuments mystérieux de Paris », Ed. Trajectoire 2009, traduit en portugais en 2010
« Prestigieuses Bibliothèques du Monde », Ed. Oxus, 2013
« Des Tailleurs de Pierre aux Francs-maçons, mythe ou Réalité », Ed. Jean-Cyrille Godefroy, 2013
« Le Symbolisme de la Pierre à travers l’Histoire, de la Bible à la Pierre Philosophale », Ed.Trajectoire,  
   2015.
« Franc-maçonnerie et Alchimie, la recherche de la pierre cachée des sages », Ed. Trajectoire, 2015.
« La vigne et le vin, sacrés symboles », Ed. Oxus, 2020.
« Les cathédrales et l’alchimie, la quête d’une parole perdue », Ed. Trajectoire, 2021
« Le diable dans la cathédrale, le démon y aurait-il sa place ? », Ed. Dervy, 2021.
 
Collaborateur régulier des « Cahiers de Villard de Honnecourt », publication de la Loge Nationale de Recherche de la GLNF, où il traite des articles sur le Compagnonnage et la Franc-maçonnerie, sur les confréries et guildes de métier au Moyen Age, sur la Maçonnerie Opérative, et plus récemment sur l’influence de l’Alchimie dans l’art des cathédrales, il collabore également à la « Chaîne d’Union », publication du GODF ; à la revue « Liber Mirabilis », édition bimensuelle, à Carcassonne.


 
                                             


 


Bon nombre de ses ouvrages les ouvrages sont disponibles sur le site de du Comptoir du livre ou en commande auprès de notre partenaire au Château Saint-Antoine.

Tous les conférenciers dédicaceront leurs livres le 30 avril avant la reprise des travaux l'après-midi.
 
 
L'adhésion annuelle de 35 €, vous permet de bénéficier de la gratuité de toutes nos manifestations (hors frais de restauration), incluant l'envoi des travaux des conférenciers ainsi que l'enregistrement intégral des conférences dans les semaines qui suivent les rencontres.
L'adhésion à l'Académie Maçonnique Provence vous permet de bénéficier également de la gratuité des manifestations organisées par les Académies de Paris, Lille, Lyon et Toulouse.


Ces rencontres sont ouvertes aux Frères et Sœurs Maîtres de toutes les obédiences et les frais de participation sont de 20 € (hors restauration) pour les non-adhérents de l'Académie Maçonnique.

Pourquoi des frais de participation ?
Pour nous aider à couvrir les frais de location du Temple, les frais d'hébergement et de restauration des conférenciers, les frais du technicien vidéo, les assurances, les frais administratifs, etc.
Merci de votre compréhension
.

Le montant du triangle pour les agapes est de 18 €.
Merci de diffuser cette invitation à tous
les Frères et Sœurs Maîtres de ton entourage.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence
sont toujours disponibles en cliquant ICI:

NOUVEAUTÉ
Marc Halévy : Construire Dieu et le monde.
(Préface de Jean-Jacques Zambrowski, Grand Maître honoris causa de la GLDF)

Claire Reggio: Temple et lumière, une question d'orientation ?
Alain-Noël Dubart: La Franc-maçonnerie entre passé et avenir
Marc Halévy, Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?

Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie.
Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Louis Trébuchet, Appel aux racines spirituelles du REAA
Jean-François Guerry, Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit: Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram
 
 
 
 
 
 
 

 

À propos

La spiritualité n’est pas un concept, c’est une pratique

Dans les temps d’avanies pandémiques que nous vivons, oublions un instant l’écume des jours. Embarquons pour le grand large en nous recentrant sur l’essentiel. Cette expression “sentiment océanique“  apparaît dans une lettre de Romain Rolland à Sigmund Freud, en 1927, où il le définit ainsi : « J’entends par là : – tout à fait indépendamment de tout dogme, de tout Credo, de toute organisation d’Église, de tout Livre Saint, de toute espérance en une survie personnelle, etc. –, le fait simple et direct de la sensation de l’«éternel» (qui peut très bien n’être pas éternel, mais simplement sans bornes perceptibles, et comme océanique)…Je suis moi-même familier avec cette sensation. Tout du long de ma vie, elle ne m’a jamais manqué ; et j’y ai toujours trouvé une source de renouvellement vital.»

Si la vie spirituelle est souvent associée à une dimension religieuse ou mystique, les parcours de spiritualité, les chemins de l’intériorité sont ouverts à tous. Comment apprendre à contempler, recevoir, participer à une œuvre de libération, d’ouverture à ce qui est plus grand que nous ? Le chemin de spiritualité n’est pas une autoroute de développement personnel et ne doit pas non plus se transformer en impasse entre ego et illusion. Le chemin de spiritualité, la démarche poétique au sens où elle est créatrice, invite chacun à ne pas se mentir à soi-même. C’est parfois un sentier de crête exigeant mais il ouvre toujours sur un horizon puissant et inspirant, un océan sur lequel je vous invite à voguer ensemble.

Jean Dumonteil

blog a visiter

 

 

Dans le noir du ciel. Tu regardes le bleu du ciel et tu contemples l'infini. Mais sais-tu bien qu'au-delà de notre atmosphère et des nuages moutonneux, .
 
 
 
https://sentimentoceanique.blog
PORTES EXTÉRIEURES ET PORTES INTÉRIEURES

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>