Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François GUERRY
DE RETOUR DES 3èmes Rencontres de Kerdréan

 
Un retour des 3èmes Rencontres de Kerdréan, d'abord un grand merci de la part des organisateurs pour venue, faire ce type de manifestation en milieu de semaine était un pari risqué, mais celui qui ne s'investit pas, n'ose pas est certain de ne pas réussir, comme celui qui ne cherche pas, ne trouveras pas.
 
106 auditeurs étaient inscrits, une dizaine non pas pu participer à leur grand regret. Étaient présents des profanes, des Soeurs et des Frères de diverses obédiences : GLFF, GLDF, GLTSO, GLAMF, GLNF, Droit Humain, Memphis Misraim, GODF, Rose-Croix, ...avec nos excuses pour celles qui ne sont citées. Preuve que la Franc-Maçonnerie est universelle.
 
Les premiers échos et témoignages reçus indiquent que vous étiez en très grande majorité "contents et satisfaits". De nombreuses demandes nous incitent à poursuivre ce cycle de Rencontres. Il y a peu de lieux et de moments de partage dans notre société pourtant hyper médiatisée, rien ne remplace les contacts physiques et Fraternels.
 
Nous voulons remercier toutes celles et tous ceux qui spontanément ont aidé dans la bonne humeur et avec enthousiasme, ce fût un beau "moment de Fraternité", c'est au pied du mur que l'on voit les vraies maçonnes et maçons.
 
Un grand merci de la part des conférenciers, pour votre écoute Fraternelle. Comme vous l'avez constaté Charles-Bernard Jameux ne dispose pas de texte écrit pour sa conférence, qu'il construit sur place avec talent..Jean-François Guerry peut sur demande par mail fournir à ceux qui étaient présents le texte de sa conférence.
 
Quelques témoignages écrits des présents :
 
" Merci de cette rencontre de Kerdréan qui a été une réussite bravo, à quand la prochaine ?" Joël.
" Un grand merci pour cette super journée et je suis très heureux d'avoir pu écouter vos trois interventions toutes très différentes et brillantes. Merci à tous ceux qui ont participé à l'organisation." LoÏc.
" Merci pour l'organisation de cette très agréable et très intéressante journée, bien Fraternellement." Patrick.
" Bravo à tous pour cette belle organisation, ce fût un plaisir d'y participer à refaire ! Amitiés." Hervé.
" Un grand bravo pour cette très belle conférence, J'ai toujours aimé lire Pierre Hadot, voilà un philosophe que notre jeunesse devrait lire avec profit." Michel.
 
Que dire de plus...
Merci de vos encouragements et de votre participation. À bientôt des nouvelles.
Bien à vous.
L'équipe des Rencontres de Kerdréan. 

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
La quête tableau de Jean Beauchard Eklablog

La quête tableau de Jean Beauchard Eklablog

FICTION ? RUPTURE DE NIVEAU

 

Une porte à double battant s’ouvre brusquement avec fracas et se referme derrière moi, pas d’échappatoire. J’ai le sentiment d’avoir changé d’espace, mes pieds touchent à peine le sol, les yeux bandés. Je suis concentré, une main me guide dans cet improbable lieu, le silence pèse sur mes épaules. Pourtant je suis prêt pour une rencontre nouvelle, comme aspiré vers le haut. Tout cela me semble irréel, excessif, comme si mon corps voulait rejoindre mon esprit. Mon imagination bouscule mes repères, je suis brusquement passé d’un point à un autre comme poussé par des semelles de vent. Est-ce moi qui plane, est-ce un autre moi, il y a dans l’air comme un parfum de liberté. J’ai quitté, ma maison, ma demeure, un ami m’a parlé des Arhat bouddhistes qui volent dans les airs en brisant les toits de leurs demeures, pour changer de monde ; partir vers le monde d’en haut.

Je sens autour de moi une assemblée silencieuse et ces mots qui résonnent répétés par trois fois : « Puisqu’il en est ainsi, qu’il passe ! » C’est magique, je vole, je suis libre !

                                            Jean-François Guerry.

Chers lecteurs je vous abandonne pour quelques jours, à cause des 3èmes Rencontres de Kerdréan. Qui ont lieu Mercredi 9 novembre

Pari tenu ce soir la barre des 100 auditeurs est franchie !

À bientôt

 

Jean-François Guerry.

 

FICTION ? RUPTURE DE NIVEAU
FICTION ? RUPTURE DE NIVEAU
Photo de williambout sur Unsplash

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Astuce : cliquez sur les images pour les aggrandir.

 

FAITES CONNAÎTRE LE BLOG À VOS AMIS.

Voir les commentaires

Publié le
VOL MAGIQUE L'ASCENSION SPIRITUELLE
Photo de deko_photo4 sur Unsplash

VOL MAGIQUE, ASCENSION SPIRITUELLE

 

L’ascension spirituelle est un Vol magique. Ce vol de l’esprit, commence par regard vers le haut, petit ma mère me disait déjà redresse toi, regarde devant toi, lève la tête ! Autant d’injonctions que chaque mère qui veut que son enfant, et c’est naturel soit le plus beau, le plus grand, fierté mal placée, vanité ? Y a-t-il du mal à vouloir élever son regard, prendre de la hauteur. Edgard Mitchell disait après avoir marché sur la Lune : « C’est en techniciens que sommes partis sur la Lune, et c’est en humanistes que nous sommes revenus… la première chose qui me vint à l’esprit alors que je regardais la terre depuis l’espace fut son incomparable beauté. » Je dirais, pour ma part n’étant pas astronaute, loin s’en faut que ce n’est pas en technicien que je tourne mon regard vers le ciel, mais plutôt en rêveur, et nous tournons notre regard vers les hommes quand les travaux de ma Loge sont clos, parce qu’ils nous attendent.

L’ascension spirituelle se fait en Force et qu’elle Force, il faut plus que quelques battements d’ailes à l’homme pour s’élever, il lui faut aussi beaucoup de Sagesse pour ne pas succomber à l’ambition, c’est le prix pour voir la Beauté. Voler est un art, un Art Royal ; les rois des sociétés archaïques ne posaient pas leurs pieds sur terre, ils étaient portés, ils se comparaient sans doute à des dieux. En Chine l’empereur Chouen fût le premier à voler, les deux filles de l’empereur Yao redoutables magiciennes lui révélèrent l’art de voler. (1)

N'avons-nous pas tous à un moment de notre vie, fait ce rêve de pouvoir voler en regardant, les oiseaux ou les avions. Enfants nous lancions vers le ciel nos avions de papier admirant leurs montées et leurs descentes spiralées, les lançant et les relançant sans cesse. Aujourd’hui nous lançons nos regards vers le fil à plomb ou l’échelle mystérieuse. Nous voulons nous élever plus haut que notre condition humaine, rêve fou ou désir spirituel ? Marcher plus loin, aller jusqu’au sommet de la montagne contempler la pureté de l’azur, en restant soi-même et différent à la fois. Les Sages, les alchimistes, les chamans, sont capables de voler sans se prendre pour des dieux, ils savent que leurs ailes ne tiennent qu’un instant face à la Lumière.

L’ascension spirituelle pour le Franc-maçon est extatique, c’est le moment d’égrégore. Abandonner un instant son corps pour n’être qu’esprit, c’est un beau voyage individuel sublimé par le collectif des Sœurs ou des Frères, quand nos mains se serrent.

Le profane pratique le voyage horizontal au plus près de la matière, l’apprenti lui connaît le voyage qui va des enfers vers le ciel, son âme sort de l’ombre pour aller vers la Lumière, de la profondeur noire de la Terre il a entendu le chant du Coq qui annonce le point du jour, le lever de la Lumière à l’est, il entreprend son premier vol.

L’initié par le voyage fait l’expérience du vol, de l’envol, de l’essor, une succession de métamorphoses ontologiques, ce sont ses aventures aérospatiales. Certains individus ont cette capacité, ce potentiel plus que d’autres de s’élever plus haut qu’eux-mêmes, ces voyageurs de l’esprit sont qualifiés de Sages ou de Grands Initiés, ils se nourrissent de spiritualité. L’itinéraire de ces voyageurs passe par des étapes de morts et de résurrections symboliques et rituelles.

Ces expériences permettent une prise de conscience de la situation particulière de l’homme dans le cosmos. Cette prise de conscience pour C.G Jung s’apparente à la psychologie des profondeurs, pour d’autres il s’agit d’une capacité de réintégration dans la forme unique, originelle de l’homme, grâce à cette mémoire à la fois individuelle et collective qui rappelle l’unité de la Lumière, qui n’a jamais cessée de briller et est réactivée par le vol magique de l’esprit et conduit l’homme vers l’amour.

Ce qui caractérise les initiés en général et les Francs-maçons en particulier, c’est qu’au fur et à mesure de ces voyages successifs, de ces vols vers les hautes sphères de la spiritualité, le corps s’allège, sa pesanteur diminue ; presque naturellement le corps s’élève en même temps que l’esprit, les actes remplacent les paroles.

L’initié fait de plus en plus facilement des allers et retours sur le fil à plomb ou l’échelle mystérieuse. La Terre se rapproche du Ciel, ou le Ciel descend sur Terre pour former une même et unique chose, un ensemble qui se rapproche de la cohérence et de la plénitude. L’esprit enveloppe la matière c’est une conversion, l’esprit tend à transformer la matière. Au sommet de la montagne initiatique l’aigle à deux têtes jette son regard sur la terre et le ciel, il est au centre d’un cercle de Lumière. Bien sûr, les arbres n’atteignent pas le ciel, mais la sève de l’âme monte, vole de plus en plus haut, c’est un vol magique.

 

                                            Jean-François Guerry.

À SUIVRE    

COMMUNIQUÉ : CONFÉRENCES de Jean-Claude Sitbon.

Jean-Claude Sitbon, est reconnu comme un spécialiste du Rite Écossais Rectifié. Créateur et animateur d'un site qui est dédié à ce Rite. Auteur de plusieurs ouvrages sur ce Rite et bien plus avec son livre sur Hiram.

Il est aussi un excellent conférencier qui sait captiver son auditoire , avec les mots justes, ciselés par ses connaissances.

Tous ceux qui pourront l'écouter recevront leur salaire.

Jean-François Guerry.
VOL MAGIQUE L'ASCENSION SPIRITUELLE

VIDEOCONFERENCE


Rémi BOYER


Samedi 12 novembre 2022

10 heures





De la dualité à la

non-dualité
 
 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,

Nous avons été obligés de modifier la forme des VIIIes Rencontres de l'Académie Maçonnique Provence en raison des incertitudes d'approvisionnement en carburant qui régnaient ces dernières semaines.
C'est pourquoi toutes les conférences seront des vidéoconférencesaccessibles à tous les Frères et Sœurs Maîtres Maçons de toutes les obédiences et le thème est inchangé :

 
Voies d'ici, voies de là :

rencontres d'ailleurs
  


La prochaine conférence aura lieu via ZOOM le samedi 12 novembre à 10 heures et nous recevrons
 
Rémi BOYER
GLTSO
Philosophe, écrivain, poète, calligraphe



De la dualité à la non-dualité

Né en 1958, Rémi Boyer a commencé très tôt l’exploration du monde des avant-gardes, de l’initiation et des philosophies de l’éveil. Il travaille depuis à une nouvelle alliance entre philosophies de l’éveil et avant-gardes artistiques.
Considérant la littérature comme une forme de métaphysique, il s’est inscrit activement dans le mouvement des revues dès les années 80, notamment par l’expérience exceptionnelle de la revue de traditions et d’avant-gardes, L’Originel, dirigée par Charles Antoni puis, plus tard, au sein de Pris de Peur et Mange Monde, revues de la Maison des Surréalistes de Cordes-sur-Ciel.
Il a aussi collaboré ou collabore à diverses revues en Europe dont L’écho des poneys, Supérieur Inconnu, Place aux sens, La Soeur de l’Ange, Cahiers chroniques, Initiera, Historia occultae, Les Cahiers de l’AilleursQuaderno del Collage de ‘Pataphysique, L’Humanité, Cultura Masonica, etc. 
Il contribue depuis 2007 aux magazines électroniques Vendémiaire et La faute à Diderot.
Rémi Boyer anime, depuis 1992, la revue L’Esprit des Choses, spécialisée dans la philosophie de Louis-Claude de Saint-Martin, le martinisme, la franc-maçonnerie et, depuis 1996, la chronique littéraire La Lettre du Crocodile.
Il fut directeur de collection chez Kiveli (Athènes), maison dirigée par Triantaphyllos Kotzamanis et chez Rafael de Surtis (collection Grimoires). Après avoir assuré l’édition de l’œuvre de Claude Bruley, il a publié différents textes de Lima de Freitas et surtout sa correspondance avec Gilbert Durand (chez Arma Artis), sous l’égide de La Société d’Etudes et de Recherches sur le Cinquième Empire (Urzy/Mafra).

Auteur d’une trentaine d’essais traduits en plusieurs langues, plus particulièrement en espagnol et en portugais, il est aussi auteur de nouvelles, poèmes, contes philosophiques et de textes destinés à l’animation de discussion philosophique avec les enfants.

Citons parmi ses nombreux ouvrages


La voie des sans maîtres.  Éditions de la Tarente, Marseille, 2021
Les textes philosophiques, métaphysiques, alchimiques et poétiques, regroupés et augmentés dans ce volume, furent publiés en France, Espagne et Portugal, de manière dispersée, au cours des trois dernières décennies. Ils relèvent des philosophies de l’éveil, des traditions d’alchimie interne et des métaphysiques non-dualistes mais véhiculent surtout une opérativité et une discipline de l’arcane mises en œuvre au quotidien.

Lettres aux Amis de l’Esprit. Sylvie Boyer-Camax & Rémi Boyer. 
Éditions de la Tarente, Marseille, 2022

Les quarante-quatre Lettres aux Amis de l’Esprit furent envoyées en cinq langues sous forme de Brèves, de manière hebdomadaire, pendant les périodes de restriction des libertés de 2021, aux membres d’organisations initiatiques, maçonniques, martinistes, gnostiques, pythagoriciennes, rose+croix, swedenborgiennes ou autres afin de soutenir les pratiques.

 


L'Ordre des Francs-jardiniers. Rituels. Sous la direction de Rémi Boyer et Howard Doe. Éditions de la Tarente, Marseille, 2019
L’Ordre des Francs-Jardiniers demeure méconnu malgré son ancienneté. Apparu au XVIIe siècle par nécessité pour réguler les professions liées au jardinage, l’ordre évolua en développant de nouvelles dimensions, philanthropiques, spirituelles ou philosophiques.


Masque, manteau, silence. Le martinisme comme voie d'éveil. Préface de Serge Caillet. Éditions de la Tarente, Marseille, 2017
Comment ne pas être frappé par la permanence de l’expérience révélée par le rituel martiniste ? Qu’est-ce qui habite ainsi les temples martinistes et que l’on ne retrouve ni en Franc-maçonnerie, ni dans l’Ordre des Élus Coëns ?


Le Régime Écossais Rectifié, de la Doctrine de la Réintégration à l’Imago TempliPréfaces de Serge Caillet et José Anes.. Éditions de la Tarente, Marseille, 2015
Cet ouvrage aurait pu tout aussi bien porter le titre de Le Régime Écossais Rectifié comme voie d’éveil, venant ainsi compléter le triptyque des ouvrages de Rémi Boyer sur la voie d’éveil qu’il a écrit sur la Rose-Croix, la Franc-maçonnerie et le Martinisme.
 

 



La Franc-maçonnerie, une spiritualité vivante.
Éditions Le Mercure Dauphinois, Grenoble, 2012

Nous nous demandons parfois si la Franc-maçonnerie peut encore être ou redevenir, initiatique au sens d'une quête de l'être ? 
 



Tous les ouvrages de Rémi Boyer sont en vente au Comptoir du Livre au Château Saint Antoine ou sur le site internet.

 
 
 

 
N'hésite pas à diffuser cette invitation à tous les
Frères et Sœurs Maîtres de ton entourage.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence
sont toujours disponibles en cliquant ICI:

Marc Halévy, Construire Dieu, construire le monde, Préface de Jean-Jacques Zambrowski, Grand Maître honoris causa de la GLDF
Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie
Marc Halévy, Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?
Alain-Noël Dubart: La Franc-maçonnerie entre passé et avenir

Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Louis Trébuchet, Appel aux racines spirituelles du REAA
Jean-François Guerry, Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit: Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3èmes RENCONTRES MAÇONNIQUES DE KERDREAN
À BIENTÔT SI PROBLÈME D'ITINÉRAIRE NOUS CONTACTER:

Adresse : ZA DU MANÉ SALUT À BREC'H 56400 

 

rencontresmaconniqueskerdrean@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
L'HOSPITALITÉ UNE CHANCE POUR NOUS
Photo de jimmydevil sur Unsplash

Donner est une chance, autant que de recevoir. Les articles du Blog de Jean Dumonteil, leur dimension océanique est sans limites, ils donnent une permanence au bleu de l’horizon. L’hospitalité fait battre le cœur des hommes, elle fait de presque rien tout. Les sourires et les accolades sont des paillettes d’or fin, de cet or alchimique spirituel qui orne les belles âmes. La main tendue à l’autre mon Frère proche et plus encore mon Frère lointain est la poignée de mon cœur.

Personnellement, je suis responsable de mon Frère, que serais-je sinon une bête féroce, pire encore, je serais mort et inutile. Je ne veux pas être seulement solidaire de mon Frère ou de l’autre par intérêt, mais simplement Fraternel sans pourquoi. Ouvrir la porte de mon cœur, pas pour atteindre la vanité de la perfection mais pour être tout simplement moi-même. Avec moi, avec les autres, au mieux peut-être avec Dieu. Aimer l'autre, c'est peut-être le début de la Sagesse, cette Sagesse qui emprunte les voies du coeur, ce que dit si bien Jacques Brel : " Pourvu que nous vienne un homme. Aux portes de la cité... Qu'il ne s'agenouille pas devant tout l'or d'un seigneur. Mais parfois pour cueillir une fleur..." 

Bonne lecture

                                                     Jean-François Guerry.

Un blog à suivre...Sentiment océanique de Jean Dumonteil.
SENTIMENT OCÉANIQUE
Hospitalité. Sans restriction possible

jdumonteilmecom

Nov 2

Hospitalité : Quel verbe accompagne ce mot ? C’est toujours donner ou offrir l’hospitalité, ou bien la recevoir. L’hospitalité est synonyme de rencontre, mais une rencontre qu’on accepte chez soi, un accueil, une réception au risque de l’inconnu car même si on accueille un proche ou un ami déjà rencontré, l’hospitalité suppose de lui faire de la place, de lui permettre de prendre séance dans notre intimité. Entre l’hôte qui accueille et l’hôte qui est reçu, un seul et même mot dit l’unique relation. Courage et espérance joints, contre toutes les peurs de repliement, l’hospitalité appelle forcément la confiance. 

L’hospitalité ne connaît pas la demi-mesure car on ne peut pas être hospitalier à moitié. Une hospitalité restreinte ne mériterait plus ce nom. Avant d’être une qualité ou une vertu, l’hospitalité est une attitude. Quand les bras s’ouvrent, c’est complètement. L’hospitalité est ouverture absolue. 

« Suis-je le gardien de mon Frère ? ». Dans l’hospitalité, aucun contre-sens n’est possible, je ne suis pas le garde-chiourme de ce frère. Libre, je le veux libre. Mes bras restent ouverts pour ne pas enfermer et aliéner. Hospitalier, je me contente de sauvegarder, de mettre à l’abri, de prendre soin et de partager… mon toit, mon repas, nos espoirs communs. Je te reçois chez moi, tu as tant à me donner, à m’offrir. Reconnaissance. 

Illustration : L’hospitalité d’Abraham par Marc Chagall

 
Commentaire
 
Tip icon image Vous pouvez également répondre à cet e-mail pour laisser un commentaire.
Propulsé par WordPress.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
COMMUNIQUÉ LE NOUVEAU CAHIER DE L'ALLIANCE EST PARU

VIENT DE PARAITRE-

Le banquet

une éthique de la joie et du partage

La nourriture contient l’incroyable merveille sensorielle du monde. Elle est indissociable de la vie mais on mange vraiment, seulement dans le partage.
Le monde naît dans le banquet !

Dans ce numéro, les auteurs nous invitent tour à tour à la table de l’antiquité gréco-romaine où les formes du banquet sont très ritualisées, à celle des récits bibliques, expérience de

communion davantage que de consommation, en passant par la table de Gargantua et celle de la Renaissance, avant d’arriver à nos agapes fraternelles.
« Partager le pain et le sel 
», c’est par cette expression qu’on rappelle que les Frères se sont réunis pour les agapes. La forte charge symbolique de ces deux éléments, pain et sel, donne la pleine dimension de ce repas placé sous le signe de l’amour.

Et pour prolonger cette réflexion, il faut revisiter la vertu cardinale de tempérance, comme un écho au “toast du Tuileur“ qui appelle à « la sagesse et la modération dans l’usage des biens de ce monde ».

Au sommaire

Fred PICAVET, Le banquet
Gaston-Paul EFFA, L’alliance sacrée avec la nature François-Xavier TASSEL, Du banquet civique au banquet fraternel Jean-Claude TRIBOUT, A la table de l’antiquité gréco-romaine Richard BACIN, A la table de Rabelais
Jean DUMONTEIL, A la table des récits bibliques
Jeûnes et interdits alimentaires

Laurent QUIVOGNE, Abondance et sobriété
Jean DUMONTEIL, Méditation sur le pain, le sel, l’agape et la libation

« Cahiers de L’Alliance » n°13, Le banquet, Ed Numérilivre,
Paris, octobre 2022, 120 pages, 20 
€. – abonnement un an, 3 numéros, 48 €.

Acommandersur www.eosphoros.fr ou www.numerilivre.fr
Au rythme de 3 numéros par an, les « Cahiers de L’Alliance » sont édités par la Loge nationale de

recherche de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.
Directeur de la rédaction : Jean DUMONTEIL - Rédacteur en chef : Jean-Claude TRIBOUT

CONTACTJean-ClaudeTRIBOUTcahiers.alliance@alliance.fm

Après sa lecture une recension à paraître.

 

Jean-François Guerry.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
OMBRE ET LUMIÈRE JANUS de Jean Beauchard sur EKLABLOG

OMBRE ET LUMIÈRE JANUS de Jean Beauchard sur EKLABLOG

LA COLONNETTE INTÉRIEURE

 

Trois colonnettes brillent de tous leurs feux, leurs luminaires sont la Sagesse du Vénérable, la Force du 2nd surveillant, la Beauté du 1er surveillant.

Dans la pénombre du Nord, rien n’est visible malgré nos yeux grands ouverts, simplement quelques Frères qui méditent en silence. Ils s’interrogent et construisent dans leur monde imaginal, celui leurs idées, la quatrième colonnette invisible. Ce monde qui permet les allers et retours les passages, entre le sensible et l’intelligible et permet d’accéder à la connaissance, à l’unité créatrice grâce à la faculté de l’âme selon Henri Corbin.

Cette colonnette invisible, ne demande donc qu’à grandir, à resplendir en eux.

Les grecs ne connaissaient que trois ordres d’architecture : le dorique, l’ionique, et le corinthien. Une progression architecturale qui va de la Force à la Beauté en passant par la nécessaire Sagesse. Les deux ordres d’architecture que sont le toscan et le composite ont été créés par les romains complètent simplement les édifices comme un point final à la création, comme l’homme au centre d’une étoile flamboyante. Les trois premiers ordres formant un ternaire peuvent être associés à l’Un au Principe. Les trois colonnettes formant un triangle lumineux céleste, spirituel, s’inscrivant dans un cercle, ce cercle s’inscrivant dans un carré. Nous obtenons ainsi par la Force, la Sagesse et la Beauté une progression qui va du terrestre, au cosmos, du cosmos à l’unité lumineuse de toutes les choses.

La quatrième colonnette serait donc celle de l’apprenti, progressant de la pâleur de la Lune, vers la Lumière du midi.

Si l’on observe depuis les temps les plus ancien comment l’architecte a tracé le plan du sanctuaire muni de son gnomon, il se tenait d’abord face au soleil dans une orientation spatio-temporelle. Ainsi l’espace se définit, ce qui est à gauche du futur édifice, est la part d’ombre, l’inconscient l’invisible. Alors qu’au midi se tient le visible en pleine lumière. La marche vers l’invisible devrait donc logiquement partir du midi de la pleine lumière du visible, nous devrions comme le dit l’adage nous lever du pied droit et commencer à marcher avec ce pied droit ! Or notre marche, commence par le pied gauche, dans le sens solaire, des ténèbres vers la Lumière pourquoi ? Parce-que sans doute aucun, la Lumière ne peut venir que des ténèbres, ne peut venir que de notre inconscient du tréfond de notre âme, du plus profond de notre mémoire. L’on pourrait développer avec cette incantation Éve lève-toi ! La fécondation est reliée au symbolisme de la Lune. C’est aussi pourquoi nous commençons notre marche du pied gauche, des ténèbres vers la Lumière. L’essentiel étant de parvenir au centre, là où, une autre colonnette radieuse celle du cœur battant. La colonnette du Nord, n’est donc invisible que pour ceux qui n’ont pas entrepris le voyage vers la Lumière de l’Amour.

                                            Jean-François Guerry.

NB : Bien sûr ce ne sont que des réflexions toutes personnelles.  

 

VIDEOCONFERENCE


Rémi BOYER


Samedi 12 novembre 2022

10 heures





De la dualité à la

non-dualité
 
 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,

Nous avons été obligés de modifier la forme des VIIIes Rencontres de l'Académie Maçonnique Provence en raison des incertitudes d'approvisionnement en carburant qui régnaient ces dernières semaines.
C'est pourquoi toutes les conférences seront des vidéoconférencesaccessibles à tous les Frères et Sœurs Maîtres Maçons de toutes les obédiences et le thème est inchangé :

 
Voies d'ici, voies de là :

rencontres d'ailleurs
  


La prochaine conférence aura lieu via ZOOM le samedi 12 novembre à 10 heures et nous recevrons
 
Rémi BOYER
GLTSO
Philosophe, écrivain, poète, calligraphe



De la dualité à la non-dualité

Né en 1958, Rémi Boyer a commencé très tôt l’exploration du monde des avant-gardes, de l’initiation et des philosophies de l’éveil. Il travaille depuis à une nouvelle alliance entre philosophies de l’éveil et avant-gardes artistiques.
Considérant la littérature comme une forme de métaphysique, il s’est inscrit activement dans le mouvement des revues dès les années 80, notamment par l’expérience exceptionnelle de la revue de traditions et d’avant-gardes, L’Originel, dirigée par Charles Antoni puis, plus tard, au sein de Pris de Peur et Mange Monde, revues de la Maison des Surréalistes de Cordes-sur-Ciel.
Il a aussi collaboré ou collabore à diverses revues en Europe dont L’écho des poneys, Supérieur Inconnu, Place aux sens, La Soeur de l’Ange, Cahiers chroniques, Initiera, Historia occultae, Les Cahiers de l’AilleursQuaderno del Collage de ‘Pataphysique, L’Humanité, Cultura Masonica, etc. 
Il contribue depuis 2007 aux magazines électroniques Vendémiaire et La faute à Diderot.
Rémi Boyer anime, depuis 1992, la revue L’Esprit des Choses, spécialisée dans la philosophie de Louis-Claude de Saint-Martin, le martinisme, la franc-maçonnerie et, depuis 1996, la chronique littéraire La Lettre du Crocodile.
Il fut directeur de collection chez Kiveli (Athènes), maison dirigée par Triantaphyllos Kotzamanis et chez Rafael de Surtis (collection Grimoires). Après avoir assuré l’édition de l’œuvre de Claude Bruley, il a publié différents textes de Lima de Freitas et surtout sa correspondance avec Gilbert Durand (chez Arma Artis), sous l’égide de La Société d’Etudes et de Recherches sur le Cinquième Empire (Urzy/Mafra).

Auteur d’une trentaine d’essais traduits en plusieurs langues, plus particulièrement en espagnol et en portugais, il est aussi auteur de nouvelles, poèmes, contes philosophiques et de textes destinés à l’animation de discussion philosophique avec les enfants.

Citons parmi ses nombreux ouvrages

Lettres aux Amis de l’Esprit. Sylvie Boyer-Camax & Rémi Boyer. 
Éditions de la Tarente, Marseille, 2022

La voie des sans maîtres.  Éditions de la Tarente, Marseille, 2021

L'Ordre des Francs-jardiniers. Rituels. Sous la direction de Rémi Boyer et Howard Doe. Éditions de la Tarente, Marseille, 2019

Masque, manteau, silence. Le martinisme comme voie d'éveil. Préface de Serge Caillet. Éditions de la Tarente, Marseille, 2017

Le Régime Écossais Rectifié, de la Doctrine de la Réintégration à l’Imago TempliPréfaces de Serge Caillet et José Anes.. Éditions de la Tarente, Marseille, 2015

La Franc-maçonnerie, une spiritualité vivante.
Éditions Le Mercure Dauphinois, Grenoble, 2012


Tous les ouvrages de Rémi Boyer sont en vente au Comptoir du Livre au Château Saint Antoine ou
sur le site internet.

 
 
 

 
N'hésite pas à diffuser cette invitation à tous les
Frères et Sœurs Maîtres de ton entourage.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence
sont toujours disponibles en cliquant ICI:

Marc Halévy, Construire Dieu, construire le monde, Préface de Jean-Jacques Zambrowski, Grand Maître honoris causa de la GLDF
Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie
Marc Halévy, Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?
Alain-Noël Dubart: La Franc-maçonnerie entre passé et avenir

Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Louis Trébuchet, Appel aux racines spirituelles du REAA
Jean-François Guerry, Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit: Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram
 
 
 
 
 
 
 
 
LA COLONNETTE INTÉRIEURE
Photo de lafadeso sur Unsplash

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Astuce : cliquez sur les images pour les aggrandir.

 

FAITES CONNAÎTRE LE BLOG À VOS AMIS.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Jean Beauchard Liberté de Circulation eklablog de Jean Beauchard

Jean Beauchard Liberté de Circulation eklablog de Jean Beauchard

LE SEUIL, LES VOYAGES

 

2040, c’est à peu près le nombre de fois que j’ai franchis la porte du temple, de l’Occident vers l’Orient, puis 2040 de l’Orient vers l’Occident. Si je rajoute mes pérégrinations triangulaires sur le seuil au nombre de 6120. Cela donne un total de 10 200 voyages, au cours desquels j’ai reçu tant d’énergie. Ce soir, je franchirais de nouveau le seuil, pour un aller-retour Occident Orient, précédé de trois voyages symboliques autour du sanctuaire, avant de me recueillir dans le Narthex, sous ce portique qui précède l’entrée du temple, ce lieu de préparation, cet espace intermédiaire entre le monde profane et le monde Sacré. Dans ce porche, l’on reçoit les énergies telluriques et cosmiques. C’est dans la tige creuse d’une férule, d’un Narthex que Prométhée avait dissimulé le feu.

Ainsi, dans le Narthex, sur le seuil l’on se régénère en recevant les énergies bénéfiques du feu lumière. Ce Narthex, est parfois aussi appelé Galilée le lieu d’où est venu le plus humble de tous. Toutes les analogies avec les éléments purificateurs, Eau, Air et Feu sont pertinentes. Il suffit d’observer les endroits où se déroulent dans la Loge ces purifications lors de la cérémonie de réception d’un profane. Les purifications par l’Eau et l’Air se réalisent près du seuil et la purification par le Feu près de l’Orient. Le postulant aux mystères, va voyager du seuil à l’Occident en passant entre les colonnes d’entrée, vers le Nord et la Lumière de l’Orient, dans le sens approprié. Si l’on relie les voyages et la manière de circuler dans la Loge, l’on remarque qu’au fur et à mesure de l’acquisition des degrés, de l’ascension spirituelle de l’adepte, il voyage de manière différente, plus librement.

L’on peut relier le passage par le seuil occidental du temple à des événements importants de la vie, comme la naissance du nouvel initié à la Lumière sa sortie des ténèbres du cabinet de réflexion.

Dans certaines traditions ceux qui sont de la classe sacerdotale ont la capacité de pénétrer dans le temple par une porte située au nord, ils sont capables d’affronter de face la grande Lumière du midi, ils peuvent se diriger vers le centre de l’édifice sans passer par un labyrinthe qui va de l’Occident à l’Orient. Par la porte du sud entrent les fidèles qui se sont dépouillés de leurs écorces matérielles avec le feu de l’Esprit ils ont élevé leurs Âmes, ils ne craignent la Lumière, la porte du sud est celle des initiés.

La porte occidentale étant celle des pèlerins qui devront voyager dextrorsum vers la Lumière. Il remarquable de constater que lors de certaines cérémonies initiatiques en Franc-maçonnerie, l’on fait voyager les apprentis maçons dextrorsum du Nord vers le Sud et qu’en passant devant l’Orient où se trouve le delta lumineux et le Vénérable Maître ils ne doivent pas regarder l’Orient.

Il y a donc des manières différentes de voyager et des graduations dans les voyages symboliques dans l’espace, bien sûr il ne s’agit pas d’un hasard.

Le pèlerin sur le seuil se décharge il réalise une involution, puis il se rechargera en énergie il effectuera une évolution. Parfois même avant d’atteindre le seuil du temple, le voyage sera long il devra passer sous de nombreux arcs, pour réaliser son triomphe, ces arcs qui se déploient dans le ciel lui donneront l’énergie pour re naître à lui-même, et faire alliance avec le principe qui le dépasse et les hommes ses Frères.

Une chose est sûre ce soir, je ferais encore un beau voyage pour recevoir encore un plus d’énergie, recharger les batteries comme l’on dit aujourd’hui.

                           Jean-François Guerry.

LE SEUIL LES VOYAGES
Plus que quelques jours pour s'inscrire.

 

Le mail de contact :

rencontresmaconniqueskerdrean@gmail.com

LE SEUIL LES VOYAGES
Photo de helloimnik sur Unsplash

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Astuce : cliquez sur les images pour les aggrandir.

 

FAITES CONNAÎTRE LE BLOG À VOS AMIS.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Tableau de Jean Beauchard eklablog

Tableau de Jean Beauchard eklablog

MOURIR DANS LA DIGNITÉ

 

Depuis que nous sommes nés ou presque nous avons conscience que nous sommes mortels, c’est une certitude. Le doute subsiste simplement si j’ose dire sur le moment et les circonstances. Notre qualité d’homme nous fait formuler le souhait de mourir dignement, là surgit la limite de notre libre arbitre, en dehors de la volonté de mettre fin soi-même à nos jours sur terre. « L’homme est semblable à un souffle, ses jours sont comme l’ombre qui passe. » (1)

Avec les Lumières, l’homme libéré a été remis au centre. Il a appris à penser par lui-même, il a gagné son autonomie, celle de sa vie, s’il n’a pas résolu les mystères qui succèdent à la mort. Il ambitionne de vouloir décider les conditions de son passage de la vie à trépas.

L’homme en fait ne craint pas la mort, mais ces circonstances. Le philosophe apprend à vivre et apprend à mourir c’est la voie de la sagesse. L’initié en général, le Franc-maçon en particulier s’initie, s’exerce à la mort, l’homme juste et bon attend la mort avec calme.

Dans le journal Le Monde, Marion Dupont signe un article sous le titre ambitieux de Réussir sa mort. Faut-il pour la réussir la préparer, se préparer à mourir. C’est une illusion d’en préparer les circonstances qui par nature sont inconnues, on ne coche pas le calendrier.

L’article de Marion Dupont commence par une citation de Suétone dans la Vie des Douze Césars, il rapporte les propos d’Auguste : « Presque toujours quand on lui annonçait que telle personne était morte promptement et sans souffrance il demandait aux dieux pour lui et les siens une semblable euthanasie. »

En quelque sorte comme la plupart d’entre-nous il souhaitait ce que l’on appelle une belle et bonne mort sans souffrance. Ce type de mort sans douleur pour soi-même et difficile pour ses proches, qui ressentent une forme de manque, d’injustice, j’avais tant de choses encore à lui dire, tant de choses, non faites, la plus important d’entre elle, dire et redire que je l’aime.

Comment réussir sa mort, ou plutôt s’accoutumer à l’idée de la mort. Les Francs-maçons ont appris des philosophes de l’antiquité, que ce qui est dommageable ce n’est pas la mort elle-même qui est naturelle, dans l’ordre des choses, mais c’est l’idée de la mort. Épicure pensait que l’on ne devait pas craindre la mort, ce qui nous devons craindre c’est l’idée de la mort. Avec un raisonnement simple avant la mort elle n’existe pas, après nous ne sommes plus, donc nous ne pouvons la craindre. Ce que nous craignons en effet c’est bien la souffrance, liée à la mort, puisque nous pouvons la voir agir sur nos proches, sur les autres. C’est pour éviter une telle souffrance que notre société a mis en place les soins palliatifs, pour éviter le plus possible la souffrance physique.

Pour le moral, les hommes justes, ne craignent pas la mort comme Socrate, Sénèque, Cicéron, Hiram ou Jésus, ce sont leurs proches qui ont soufferts moralement de les voir mourir.

L’initiation maçonnique est une suite de cycles de morts symboliques et de régénérations, les morts ne sont que des passages, vers d’autres vies.

ARCANE DE LA MORT

Celui qui refuse la mort est-il dans une sorte de vanité, se prenant pour un dieu, persuadé qu’il est indispensable, qu’il a encore et encore à faire et à dire. Ce refus de la mort, est un refus de l’égalité, de la fraternité devant et dans la mort. Cette crainte sans doute de la pesée de l’âme avant le franchissement du fleuve. L’homme qui a renié ses serments, au seuil de la mort, cherche à expier ses fautes. Est-ce pour cela que l’on place sur sa langue une pièce destinée à Charon fils de l’obscurité et de la nuit ? La magnificence des obsèques donne t’elle plus valeur à la vie du défunt ? A-t-on imaginé le purgatoire pour adoucir la mort et laisser espérer la béatitude du ciel. L’art funéraire rachèterait-t-il les mauvais comportements de la vie ?

L’atrocité et les douleurs de l’agonie sont-elles nécessaires au rachat de l’âme ? Difficile à croire, même pour un chrétien dont le plus humble de tous est venu porter un message d’amour et non de haine aux hommes, ce don d’amour qui a été jusqu’au sacrifice de sa vie, dans la douleur.

L’agonie est-elle une nécessité ? Pour revenir à l’euthanasie Marion Dupont cite Anne Carol : « À partir du moment où le médecin n’a plus à laisser la place au prêtre pour gérer les angoisses de l’agonie et où il accepte de rester au chevet du patient, le face à face qui s’instaure est extrêmement inconfortable. (…) le mensonge est la voie la plus facile…la bonne mort devient de plus en plus liée à l’inconscience des sens. » Dès lors, le refus de l’agonie oblige de fait le recours à l’opium, et le refus de l’acharnement thérapeutique.

Le mystère, les mystères liés à la mort sont individuels, par contre les circonstances de la mort, les souffrances liées au passage sont collectives, la souffrance des corps est commune. Si des expériences de morts symboliques peuvent nous faire prendre conscience de la possibilité d’autre chose, plus que rien ou pas chacun étant libre de croire ou de ne pas croire.

Il n’y a pas d’obligation à l’agonie à mon sens, si ce n’est pour comprendre les limites de la matérialité de notre corps, il nous faut autant que possible conserver l’union, l’harmonie du corps et de l’esprit. Pas sûr que le nécessaire ascétisme de l’esprit, doive inclure le port du cilice.

Personnellement je pense qu’il faut avoir au minimum exprimé ses souhaits face à l’agonie, dans la forme de son choix, en parler avec ses proches, ou écrire ses volontés, c’est déjà alléger la souffrance de ses proches et aider les thérapeutes. Comme le rappelle Marion Dupont le mot agonie provient du grec ancien qui signifie âgon c’est-à-dire assemblée réunie pour les jeux, par extension le mot signifiera lutte, combat, tant physique que moral.

Je retiens le mot agonie dans sa signification originelle d’assemblée, qui démontre que sans les autres nous ne pouvons rien, que nous avons la responsabilité aussi des autres, de faire en sorte que suivant leur volonté, jusqu’à leur dernier souffle la joie puisse être dans leur cœur et dans nos cœurs.

                                            Jean-François Guerry.

 

À LIRE : Marion Dupont « Réussir sa mort » Le Monde Rubrique Idées Page 26-27 du Samedi 29 octobre 2022.  

MOURIR DANS LA DIGNITÉ
Photo de jotalo sur Unsplash

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Astuce : cliquez sur les images pour les aggrandir.

 

FAITES CONNAÎTRE LE BLOG À VOS AMIS.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Jean-Jacques Rousseau : Une passion pour la Vérité et la Justice
Photo de 8moments sur Unsplash

Jean-Jacques Rousseau : Une passion pour la Justice et la Vérité.

 

Les Francs-maçons vouent une passion à la Justice et à la Vérité. Ils ont choisi le symbolisme de la construction pour exprimer leur idéal d’un monde reconstruit, plus juste et véritable. La figure du Roi Salomon considéré comme un exemple de Roi Juste, est au centre des rituels maçonniques.

La Justice illumine la Vérité, s’impose face à la barbarie de la vengeance. L’homme juste et véritable ne craint rien pas même la mort, les grands initiés en sont le témoignage, comme Socrate, Hiram, Jésus…

Le siècle des Lumières a placé sa confiance en l’homme, en sa capacité de perfectionnement, Jean-Jacques Rousseau voyait en l’homme la bonté, et se défiait de la société. Je vous propose une promenade onirique avec ce rêveur solitaire.

Est-ce la faute à Voltaire si Gavroche est tombé par terre, est-ce la faute à Rousseau s’il est tombé dans le ruisseau, ou à la société bourgeoise que Rousseau dénonçait. Rousseau fût critique vis-à-vis des Lumières, non pas de l’esprit des Lumières, mais de l’avènement de cette société trop techniciste et matérialiste, il ne craignait pas Lumières mais les conséquences des Lumières qui indéniablement ont permis à l’homme de sortir de l’obscurantisme, du dogmatisme, de s’affirmer de penser par lui-même. Il regrettait ce qui fit la société de ces Lumières, une société dépendante de l’économie, faisant de l’intérêt son ciment, cet intérêt qui mène à l’égoïsme et l’individualisme qui nourrissent les inégalités et les injustices. Était-il un visionnaire ?

Il aimait à dire : « Ma fonction est de dire la Vérité, mais non de la faire. » Sa devise était Vitam impendere vero (La vie pour la vérité). Il ne fut pas, comme la plupart d’entre nous irréprochable ! Ce qui l’amena à l’écriture de ses Confessions, en forme d’expiation de ses manquements à la Vérité et à la Justice. Il souhaitait néanmoins être un Emerek, c’est-à-dire un homme vrai en toutes circonstances.

Il écrit : « La Vérité due est celle qui intéresse la justice et c’est profaner ce nom sacré de Vérité que de l’appliquer aux choses vaines dont l’existence est indifférente à tous, et dont la connaissance est inutile à tout… »

La Justice et la Vérité était donc pour lui, les deux mots de l’homme vrai. Il dira encore : « J’ai plus suivi dans la pratique les directions morales de ma conscience que les notions abstraites du vrai et du faux. » C’est donc par l’élévation de sa conscience que l’on peut espérer parvenir au Vrai, au Juste et au Bon l’ensemble étant couronné par le Beau.

Il pensait : « Il est donc au fond de toutes les âmes un principe inné de Justice, sur lequel, malgré nos propres maximes, nous jugeons nos actions et celles d’autrui comme bonnes ou mauvaises, et c’est à ce principe que je donne le nom de conscience. » C’est aussi, ce que recommande la Franc-maçonnerie à ses adeptes, l’écoute respectueuse dans le silence des opinions, pour se faire ensuite la sienne. Façonner ses idées avec le ciseau de la morale et la Force du maillet, les soumettre à la balance de sa conscience et décider librement. Rousseau qui faisait plus confiance à l’homme Juste, Vrai et Bon qu’à la société ou du moins son gouvernement était-il une sorte d’anarchiste libertaire avant l’heure, prêt à donner sa vie pour la liberté. Vitam impendere vero.

                                                     Jean-François Guerry.

GAVROCHE À DROITE SUR LE TABLEAU

GAVROCHE À DROITE SUR LE TABLEAU

LA FAUTE À VOLTAIRE
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau Je ne suis pas notaire, c'est la faute à Voltaire Je suis petit oiseau, c'est la faute à Rousseau
Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau Si tu n'es pas notaire, c'est la faute à Voltaire Tu es petit oiseau, c'est la faute à Rousseau
Je suis tombé sur terre Meme Dieu ne sais pas comment Je n'ai ni père, ni mère Qui m'reconnaissent leur enfant Je m'suis fait une famille Avec ce qui n'en ont pas Joyeux drilles en guenilles Avec un coeur gros comme ça
Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau Joie est ton caractère, c'est la faute à Voltaire Misère est ton trousseau, c'est la faute à Rousseau
Je suis un va-nu-pieds Mais, nu, le pied va quand même Je prends ce qui me plaît Pour payer, pas de problème Je fais des pieds de nez Aux marchands et à leurs dames
Et pour te rattraper Il leur faut plus qu'un gendarme
On me connaît partout De Clignancourt à Belleville Je suis aimé par tous Sauf par les sergents de ville Je vis de ce qui vient Et de ce qui ne vient pas Sans savoir à l'avance Menu du prochain repas Misére est mon trousseau
C'est la faute à Rousseau On est laid à Nanterre
C'est la faute à Voltaire
Et bête à Palaiseau
C'est la faute à Rousseau
Si tu n'es pas notaire
C'est la faute à Voltaire
Tu es petit oiseau
C'est la faute à Rousseau
Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau Si tu n'es pas notaire, c'est la faute à Voltaire Tu es petit oiseau, c'est la faute à Rousseau Tu es petit oiseau, c'est la faute à Rousseau
Source : Musixmatch
Paroliers : Herbert Kretzmer / Alain Albert Boublil / Claude Michel Schonberg / Jean Marc Natel
COMMUNIQUÉ DE JEAN-CLAUDE SITBON

Mes TCF,

J’ai le plaisir de vous annoncer que serais présent à Toulouse et dans sa région pour y présenter plusieurs conférences. 

Le vendredi 18 novembre à 20h00 à Toulouse, conférence dans une Loge de la GLTSO sur le thème : « L’idée plurielle de Grand Architecte de l’Univers dans la Franc-Maçonnerie aujourd’hui »

Le samedi 19 novembre à partir de 9h30 à Aucamville, deux conférences ouvertes à toutes et à tous pendant la journée consacrée au Rite Ecossais Rectifié et organisée par le Cercle Willermoz d’Occitanie. Les conférences données par Jean-Claude Sitbon le seront sur les sujets suivants : à 10h00 « La colonne brisée, emblème de l’homme dégradé du Rite Ecossais Rectifié » puis à 14h00 « Le 4ème grade du Rite Ecossais Rectifié et son bijou ».

Si vous souhaitez participer à une ou plusieurs de ces conférences, des détails vous sont fournis dans les deux fichiers joints à ce courriel. Il est prudent de s’inscrire.

Pour toute demande de conférence de Jean-Claude Sitbon, écrire à contact@rite-ecossais-rectifie.com

Fraternellement

Jean-Claude Sitbon

LE SITE DE JC SITBON

 

http://rite-ecossais-rectifie.com

Jean-Jacques Rousseau : Une passion pour la Vérité et la Justice
Photo de afisch sur Unsplash

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Astuce : cliquez sur les images pour les aggrandir.

 

FAITES CONNAÎTRE LE BLOG À VOS AMIS.

Voir les commentaires

Publié le
Le Secret tableau de Jean-Beauchard

Le Secret tableau de Jean-Beauchard

Le blog d'un artiste qui produit des tableaux très inspirants, dont la profondeur du symbolisme inspire ceux qui regardent avec l'oeil du Coeur.

Jean-François.

 

Nombreux autres tableaux à découvrir sur le blog:

 

http://jeanbeauchard.eklablog.com

 

Jean Beauchard : Un blog à découvrir
Jean Beauchard : Un blog à découvrir

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>