Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
L'INITIATION ET LA LUMIÈRE

L’INITIATION ET LA LUMIÈRE.

 

 

Les rituels initiatiques des différents de degrés maçonniques font référence à différents états de la Lumière, dans l’espace et le temps : nous sommes ici dans un lieu très éclairé, un endroit où règne la lumière, la Lumière a chassé les ténèbres…la dimension du temple va du zénith au nadir du point le plus haut de la lumière à son point le plus bas. Le rythme des travaux s’accorde avec notre horloge interne, biologique, notre rythme circadien, des temps d’élévation et de descentes, des temps de repos et de travail en rapport avec l’intensité lumineuse. Du travail à la récréation, (re création), la métamorphose, l’évolution du temps, est rapport avec notre métamorphose interne. Ainsi l’initiation est éveil et essor de la lumière. Constamment nous passons de l’ombre à la lumière, ce qui importe c’est le mouvement c’est-à-dire la constante initiation, on ne clôt les travaux que les ouvrir à nouveau, on ne les suspend que pour les reprendre après un temps de repos.

 

Ce qui importe c’est l’intentionnalité point de départ vers la connaissance l’accès à la Lumière. Ce qui m’amène une fois de plus a convoquer la philosophie de la phénoménologie de Emmanuel Levinas. Le profane qui frappe à la porte du Temple est dans l’intention de la recherche de la Lumière, son intention s’il est sincère, n’est cependant pas une simple curiosité intellectuelle, sinon il irait chercher un savoir ailleurs dans les livres ou sur les bancs de l’université. Son attention est affective, il recherche sa véritable identité, son devenir. (cf le meurs et deviens de Pindare repris par Goethe dans Le Divan Occidental et Oriental) : « Toute intention est une évidence qui se cherche, une lumière qui tend à se faire… c’est concevoir la vie spirituelle sur le modèle de la lumière ».

 

C’est d’ailleurs la première demande du profane, il cherche la lumière ! C’est cette lumière qu’il recherchera tout au long de son initiation. En lui-même dans la caverne profonde de son cœur, dans les ténèbres où se fait la transformation alchimique du plomb qui l’alourdit en or spirituel qui l’élève, par son parcours incessant du bas en haut le long du fils à plomb vers la Voûte Étoilée, en gravissant dans une ascension lumineuse les barreaux de l’échelle mystérieuse de Saint-Jean Climaque, échelle sainte et mystique. Cette ascension qui curieusement se décline en 30 degrés qui vont de la nécessité de se débarrasser des écorces inutiles, des affections et des soins des choses du monde de la matière, jusqu’à l’ultime et trentième barreau le lieu où se réunissent les 3 vertus théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité, cette dernière étant l’essence de l’amour fraternel. Capable de réussir peut-être l’épreuve de la Fraternité qui passe par la rencontre de l’autre et qui est possible, grâce à ce feu lumière qui nous éclaire, éclaire le monde et que l’on ne voit qu’avec l’œil du cœur.

 

                                                              Jean-François Guerry.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
L'ACCOLADE À BRAS OUVERTS !

L’ACCOLADE À BRAS OUVERTS !

 

 

Nous avons été privés et nous le sommes encore de nos accolades fraternelles, de nos bras ouverts. Pourtant toute rencontre ne peut se concevoir qu’avec les bras ouverts.

J’ai longtemps été surpris, même gêné, quand j’ai constaté que ma mère sur la fin de sa vie redonnait à d’autres les cadeaux que nous lui faisions. Jusqu’au jour où je lui demandais pourquoi elle faisait cela ? Elle m’expliqua qu’elle avait bien trop de choses, que c’était l’intention qui lui faisait plaisir, ainsi elle voulait transmettre cette intention, elle donnait une autre vie à ces cadeaux, elle transmettait sa joie à d’autres, à ceux qui en manquait. Elle donnait à ses avoirs une saveur particulière, elle transformait modestement ses avoirs en être, elle s’allégeait et réduisait la souffrance des autres à sa manière sans bruit. Elle s’élevait par ses gestes simples elle continuait d’être digne, d’exister malgré son grand âge. J’ai compris cela bien plus tard quand j’ai commencé à vieillir, j’y pense parfois aujourd’hui en souriant, sans regret, avec joie. C’est un peu la même chose quand j’ouvre mes bras à mes sœurs et mes frères pour leur donner l’accolade que je viens de recevoir, je donne un peu de mon amour fraternel.

 

                                                     Jean-François Guerry.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Comme un arc dans le ciel

Comme un arc dans le ciel

J’AI DEMANDÉ LA LUMIÈRE

 

 

Il existe dans le monde deux états existentiels selon Mircea Eliade l’état profane et l’état sacré. L’état sacré communément lié à la religion, la religiosité, va-t-il disparaître avec la dégradation, l’érosion des religions spécifiques, se dissoudre dans la sécularisation de plus en plus importante de celles-ci, en renonçant à leur ésotérisme les religions voient t’elles disparaître leur essence, leurs valeurs ? Cette transformation se fait-elle au profit de valeurs humaines. Dans l’avant- propos de : Le sacré et le profane de Mircea Eliade l’on peut lire :  le caractère profane d’un comportement auparavant « sacré » ne présuppose pas une solution de continuité : le « profane » n’est qu’une nouvelle manifestation de la même structure constitutive de l’homme qui, auparavant, se manifestait par des expressions « sacrées ».

La question se pose dès lors est-ce que notre monde manque de « sacré » et faut-il opposé le profane et le sacré ? Le sacré n’est-il pas la manifestation de la spiritualité sans religion et sans dieux ou Dieu ? La recherche essentielle n’est-elle pas celle de la lumière de l’esprit, l’élévation de l’esprit ?

Force est de constater que la phénoménologie de l’initiation, est une révélation du sacré, de la mort, de la sexualité, le néophyte meurt et renaît, il reçoit des secrets d’ordre métaphysiques, il passe des ténèbres à la Lumière. Il n’y a pas à mon sens séparation ou rupture entre profane et sacré mais métamorphoses intérieures successives, réception de la Lumière spirituelle, éclairage de son esprit, puis illumination, préparation à un état susceptible d’accueillir de plus en plus de lumière.

 

D’où les interrogations successives dans la pratique des rituels initiatiques quelle heure est-il ? Quel est l’état et l’intensité de la lumière ? En quel lieu sommes-nous ? Le lieu le plus éclairé, la fin du jour, le point du jour, etc…

Les hommes à partir du moment où leur regard à dépasser le bout de leur doigt, pour se tourner vers la voûte étoilée, pour tenter de percer le secret de la vie, ils ont demandé la lumière qui éclaire l’esprit. C’est leur passage de l’horizontale à la verticale, qui les rend plus radieux que jamais. Capables au point du jour, à la sortie des ténèbres de voir la grande Lumière qui apparaît, qui resplendit dans leur cœur vibrant d’amour fraternel, en regardant au-delà de la balustrade vers le saint des saints. La grande lumière qui est la clé qui ouvre, comme un éclair dans la nuit, la voie qui mène vers les hautes sphères de la spiritualité.

À nous de peindre la vie avec la lumière de l’esprit, en silence en passant du secret au sacré, pour répandre sur la terre la Grande lumière qui chasse les ténèbres.

 

                                                     Jean-François Guerry.

 

 

 

 

Bibliographie : Mircea Eliade – Le sacré et le profane -Folio essais.

POÈME MESOPOTAMIEN DE LA CRÉATION

Enuma Elish

 

Lorsque Là-haut le ciel n’avait pas encore de nom, 
Et qu'Ici-bas la terre n'avait pas de nom, 
Seuls, Apsu, le primordial, le géniteur, 
Et Tiamat, la génitrice qui les enfantera tous, 
Mêlaient en un seul tout leurs eaux : 
Ni bancs de roseaux n'y étaient encore agglomérés, 
Ni cannaies n'y étaient discernables. 
Des dieux nul n'était encore apparu, 
Ils n'étaient ni nommés ni dotés de leur destin.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
À LA RECHERCHE DE MES SŒURS ET DE MES FRÈRES.
À LA RECHERCHE DE MES SŒURS ET DE MES FRÈRES.

À LA RECHERCHE DE MES SŒURS ET DE MES FRÈRES.

 

 

Trente cinq ans après mon initiation, je me repose la question : Que suis-je venu chercher en Franc-maçonnerie, quel manque, quel désir, m’a fait frapper un soir à la porte du temple ?

La réponse est devant mes yeux sur l’une et l’autre colonne du temple, la joie de retrouver les sœurs et les frères que je n’ai pas eus. Ce chemin vers les autres, a commencé dès mon enfance, j’ai fait un acte prémonitoire en rejoignant les Éclaireuses et les Éclaireurs de France, dont la devise est est Tout droit et l’emblème un arc tendu.

Pourquoi le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs de France et non le mouvement catholique des Scouts et Guides de France, où mon éducation aurait dû me mener naturellement. Inconsciemment sans doute à l’époque pour son caractère non confessionnel.

Cette association avec celle des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes est paraît-il la plus ancienne de France, elle est née en 1910, à la suite de la rencontre entre Nicolas Benoît un officier de marine et Sir Baden Powell.

 

J’ai vécu dans ma pratique du scoutisme au sein de cette association mes premières rencontres avec les autres, avec l’autre. J’ai pu pratiquer des exercices de solidarité dans des projets de vie en contact avec la nature, j’ai appris que la Fraternité est une fleur qui se cultive dans le jardin de l’esprit qui n’a pas de limite, mais aussi par la pratique de l’aide fraternelle et solidaire les gestes simples de la vie courante : se réveiller avec le soleil, dresser un camp, cuisiner, allumer le feu, marcher et converser avec les autres, partager simplement, regarder les étoiles les soirs d’été. J’ai peut-être à cette époque pris conscience sans le savoir de l’infini beauté du monde, mais surtout de l’indispensable rencontre avec l’autre et de ma responsabilité vis à vis de lui. Est-ce pour cela que plusieurs années plus tard, j’ai frappé à la porte du temple maçonnique ? Pour retrouver les sœurs et les frères que je n’avais pas par le sang, pour mettre fin à ce manque, à cette souffrance de n’avoir pas pu partager dans ma prime jeunesse des moments d’amour fraternel.

 

La Franc-maçonnerie n’existe pas sans l’amour fraternel qui scelle l’union entre les hommes. La Franc-maçonnerie apporte en « force » et « établit » cet amour. Finalement la réponse à ma question est devenue simple, dès lors que les voiles qui obscurcissaient mes yeux sont tombés, j’ai pris le chemin du temple pour aller à la rencontre des sœurs et des frères que je n’ai pas eus. C’est cette même recherche de Fraternité qui m’a mené du scoutisme à la Franc-maçonnerie le chemin était « Tout droit » l’arc était tendu dans ma tête, il me restait à prendre la direction des flèches jusqu’au centre de moi-même, pour rencontrer les autres. L’intensité de la lumière devenait de plus en plus élevée. C’est pourquoi je m’efforce de plus en plus à ma manière, non plus de dire, mais d’agir pour le bien de la Franc-maçonnerie en général, persuadé que la Franc-maçonnerie a comme la démocratie de beaux jours à venir, car les deux visent au progrès de l’homme et de la société. Comme le soulignait Abraham Lincoln (qui n’était pas Franc-maçon il en avait fait la demande auprès de la Tyrian Lodge de Springfield dans l’Illinois mais retira sa candidature qui aurait pu être interprétée comme une ruse politique, il voulait se faire initier au terme de son mandat mais il fût assassiné le Vendredi saint 1865) la démocratie est un progrès indéniable mais après les pères fondateurs, nous avons tendance à considérer ce progrès pour acquis. Nous oublions que la démocratie est inséparable des principes de liberté et d’égalité. Nous nous habituons à jouir de tout ce à quoi nous avons droit et ne voyons plus ce que le droit de l’autre demande à notre société et à chacun d’entre nous. Ainsi le lien social se défait, la solidarité ne devient qu’un mot employé au mieux en temps de crise, un slogan !

Ce qui fera dire à Emmanuel Levinas : « Fonder l’état sur la liberté, et non sur le visage garantit au mieux la liberté et l’égalité, mais pas la Fraternité. » C’est là que la Franc-maçonnerie doit apporter sa pierre, car elle agit sur l’homme, elle porte la pratique de la Fraternité, qui fonde l’Égalité et donne la Liberté aux hommes dans la société, puisqu’elle est un Ordre Initiatique et Fraternel.

 

                         J’ai dit, seulement dit, il me reste à faire, à être fraternel

 

                                                              Jean-François Guerry.   

À LA RECHERCHE DE MES SŒURS ET DE MES FRÈRES.
À LA RECHERCHE DE MES SŒURS ET DE MES FRÈRES.

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
LIBRAIRIE MACONNIQUE ET SPIRITUELLE -Part -II-

Cette rentrée est riche de parutions avec une orientation forte vers la recherche de la Connaissance. D’abord les Éditions Ubik et l’Académie Maçonnique de Provence avec ses collections l’Intégrale, Regards Croisés, et à Hautes Voix. Nous trouvons également chez Numérilivre la collection Le franc-maçon dans le Temple qui intéressera les jeunes francs-maçons et les profanes à la recherche des lumières et de la Lumière. Numérilivre édite également des ouvrages sur l’Éthique, l’Athéisme, la Quête de la Vérité, la Franc-Maçonnerie au Rite de Memphis Misraïm. Le numéro 201 de septembre 2021 de la revue de la Grande Loge de France Points de Vue Initiatiques sur le thème Franc-maçonnerie et bouddhisme complète cette librairie maçonnique. Il me reste à vous informer que le dernier livre de Bernard Rio nous propose une balade dans les Cimetières Bretons.

Je vous propose une sélection de ces ouvrages, afin que vous puissiez peut-être dire un jour, qui sait : je sais lire et écrire. Bien que le frère Goethe avouait : « Les gens ne savent pas ce que cela coûte de temps et d’efforts pour apprendre à lire. Il m’a fallu 80 ans pour cela et je ne suis même pas capable de dire si j’ai réussi. » Il est donc temps de reprendre les travaux et de se mettre à l’ouvrage.

 

                                                                                          Jean-François Guerry.

 

Sélection chez Numérilivre.
LIBRAIRIE MACONNIQUE ET SPIRITUELLE -Part -II-

ÉTHIQUE et ATHÉISME- de Josselin Morand

 

Construction d’une morale sans dieux. Préface d’Emmanuel Pierrat.

 

Cet essai remue une fois de plus les certitudes et les affirmations réductrices d’une spiritualité sans dieux, ou Dieu. Qui ne serait pas La spiritualité, ce qui induit que les athées, les agnostiques seraient « des pauvres d’esprit ». Chacun aura pu constater que cela est faux. Encore faut-il s’accorder sur la définition des dieux ou de Dieu. Le livre de Josselin Morand membre de la GLDF, fait naturellement référence dès son début au Manifeste du Convent de Lausanne de 1875, Convent dont l’essentiel réside dans une proclamation une affirmation qui fonde le Rite Écossais Ancien Accepté (celui le plus pratiqué sur les deux hémisphères). Ce Convent affirme et scelle ceci : La Franc-Maçonnerie proclame, comme elle a proclamé dès son origine, l’existence d’un Principe créateur, sous le nom de Grand Architecte de l’Univers.

C’est donc naturellement que les loges régulières se réfèrent à ce principe, laissant à chaque maçon en son âme et conscience le soin de définir sa vision de ce Principe créateur. Aurait-il fallu avoir le courage de supprimer le mot « créateur » certains le pense, dans la mesure ou chacun est libre de donner le nom qui lui convient à ce principe, sans en diminuer la valeur et l’intensité, on pense à géomètre de l’univers, architecte du monde, grand horloger comme Voltaire, d’autres affirment que ce principe est Dieu par référence au monothéisme, avec le risque de confondre religion et Franc-maçonnerie, d’autres font référence au déisme, ou au panthéisme, d’autres enfin ont abandonné la référence à ce principe.

Ils préfèrent parler de Spiritualité, c’est à-dire de travail, d’élévation de l’esprit, refusant tous les dogmes, cependant ils n’hésitent pas à adjoindre parfois un adjectif au mot Spiritualité comme laïque, ce qui à mon sens en amoindri la valeur universelle et créer une opposition avec la Spiritualité religieuse au risque de tomber à nouveau dans un dogmatisme pourtant rejeté dans l’intention première. La laïcité n’étant à son origine qu’une disposition légale, réglementaire, juridique, définissant un cadre de vie en société, la laïcité a des valeurs morales universelles liées aux droits de l’homme, cela n’en fait pas pour autant une Spiritualité Universelle.

 

Tous les Francs-maçons hommes libres et de bonnes mœurs se reconnaissent dans leur désir d’élévation de leur esprit, de leur perfectionnement personnel, ils conjuguent ensemble les mêmes valeurs morales universelles, ce qui fait le centre de leur union, c’est la Fraternité.

L’auteur nous propose une réflexion qui va au-delà de sa simple définition du principe créateur, dont la libre interprétation est laissée à chacun. Il propose une augmentation du champ de conscience de chaque individu. « Ainsi, cette conscience éclairée par l’initiation apprend à mieux vivre, à mieux communiquer et à accepter sa finitude » écrit Gilbert Garibal en quatrième de couverture.

La Franc-maçonnerie héritière de valeurs morales universelles qui ne sont réduites, ni par l’espace, ni par le temps, délivre aux chercheurs sincères de la Lumière de l’esprit un message unique qui relie tous les hommes l’Amour Fraternel indispensable à l’harmonie de la cité et la vie en commun.

Ce livre de Josselin Morand est une pierre dans ce temple spirituel éternel.

 

                                                                                        Jean-François Guerry  

  •  

ÉTHIQUE et ATHÉISME.

  • Josselin Morand – Préface d’Emmanuel Pierrat – Éditions Numérilivre, 2021, 156 pages, 20 €
  • Présentation de l’éditeur :
  • Croire. Au vrai, personne n’échappe à cette singularité de la condition humaine. Toutes nos actions sont basées sur ce verbe, de la croyance en soi et aux autres, aux croyances religieuses à un « au-dessus de soi ».
  • Du théisme à l’athéisme, Josselin Morand nous entraîne dans l’exploration des formes de ce « croire », de l’antiquité à nos jours. Avec un remarquable esprit de synthèse, il réussit à présenter dans ce livre un panorama complet du champ cultuel, des trois monothéismes au communautarisme et transhumanisme, de la question de Dieu remis en cause par les génocides du XXe siècle au fanatisme et à l’idolâtrie. Sans omettre les particularismes des religions orientales.
  • C’est cette riche approche du phénomène de « reliance », qui lui permet d’aborder objectivement la spiritualité, cette vie de l’esprit avec ou sans Dieu. Et de définir son expression en termes maçonniques.
  • Dans ce contexte où certains groupes pseudo-religieux affichent aujourd’hui une volonté « d’appropriation de l’invisible » par la violence, la franc-maçonnerie « à la française » est plus que jamais une chance avec le triple choix qu’elle propose. A savoir, la laïcité, expression de la liberté de penser, dans le respect des cultes ; la possibilité pour qui la rejoint, d’interpréter symboliquement un Principe créateur ; l’athéisme, lequel se passe de l’hypothèse déiste.
  • Cette paisible trilogie constitue l’une des spécificités de l’Art royal. C’est l’éthique individuelle qui, par l’exercice des valeurs républicaines, crée la morale collective. Autrement dit, la raison bienveillante positionne le franc-maçon. Ni athée stupide, ni libertin irréligieux, il est au « juste milieu », définition même de la vertu, selon Aristote. Celle-ci conduit vers une vie bonne, dans une société bonne, pour y bien agir.
  • Ainsi, cette conscience éclairée par l’initiation apprend à mieux vivre, à mieux communiquer et à accepter sa finitude. L’empathie est la condition indispensable de toute éthique, nous dit l’auteur. Une généreuse façon de semer, essaimer et s’aimer.
  • Biographie de l’auteur :
  • Josselin Morand est ingénieur de formation et titulaire d’un diplôme de 3e cycle en sciences physiques, disciplines auxquelles il a contribué par des publications académiques. Il est également pratiquant avancé d’arts martiaux. Après une reprise d’études en 2016-2017, il obtient le diplôme d’éthique d’une université parisienne. Dans la vie profane, il occupe une place de fonctionnaire dans une collectivité territoriale. Très impliqué dans les initiatives à vocations culturelle et sociale, il a participé à différentes actions (think tank, universités populaires) et contribué à différents médias maçonniques. Il est l’auteur d’un essai : L’éthique en Franc-maçonnerie (Numérilivre-Editions des Bords de Seine).
LIBRAIRIE MACONNIQUE ET SPIRITUELLE -Part -II-

 

 

LA QUÊTE DE VÉRITÉ- Tome I- de Pierre Pelle le Croisa.

 

Lauteur s’assigne-t-il une tâche impossible ? Pierre Pelle Le Croisa a relevé déjà plusieurs défis. Chercheur infatigable en 40 ans de pratique maçonnique, il a été membre de 3 obédiences importantes le Grand Orient de France, La Grande Loge de France, enfin la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française à chaque fois très impliqué dans ces obédiences. Il a publié près de 40 livres, il écrit dans des revues et magazines.

Il s’attèle à un sujet aussi passionnant que vaste la recherche de la Vérité. Présenté comme une enquête cette recherche de la Vérité, réuni ses recherches de plus de 50 ans. Il prend le soin de ramasser dans son panier ce qui lui semble bon.  

Dans la Table des Matières l’on trouve : Réalité et Vérité, Une approche de la vérité, les vérités plurielles- métaphysique-théologique-éthique-philosophique-scientifique- artistique, le champ d’étude ésotérique.

L’auteur nous annonce un deuxième Tome sur Les langages symbolique de la quête de vérité sont-ils un chemin de vie vers la lumière ?

Le volume impressionnant de la bibliographie témoigne de la qualité des recherches.

Le sous-titre de l’ouvrage est en forme de porte pour les chercheurs de lumière : Des vérités profanes aux vérités maçonniques.

 

                                                                                                               Jean-François Guerry.

NOTE ÉDITEUR

 

La Quête de Vérité Tome I- de Pierre        Pelle le Croisa

  •         

Les Langages Symboliques De La Quête De Vérité - Tome 1

26,00 €

TTC

La quête de la vérité

Voilà un sujet passionnant, le plus universel mais aussi le plus complexe que les hommes aient abordé.Pour le traiter, nous le distinguerons de :

- la réalité, qu’il représente mais avec laquelle il ne se confond pas ;

- la véracité et la véridicité – des notions qui s’en approchent sans s’y assimiler ;

- la contre-vérité, à laquelle il s’oppose ;

- de l’erreur, du sophisme et du mensonge qui cherchent à l’égarer ;

- de l’absolu (unique) et de la relativité (multiple) – des concepts dans lesquels il s’embourbe.

Nous nous demanderons ensuite quel est le sens de la vérité : ambivalente, elle peut être exotérique ou ésotérique.

LIBRAIRIE MACONNIQUE ET SPIRITUELLE -Part -II-

ISIS, Clé des Métamorphoses au Rite de Memphis Misraïm de Bernadette Cappello.

 

 

Le monde contemporain, se réfère pour la philosophie à la Grèce antique, à la Rome antique pour la pensée chrétienne et à Jérusalem pour la tradition. La Franc-Maçonnerie n’échappe pas à ces racines. Mais tout a pris naissance peut-être sur les bords du Nil, plus tard la marmite d’Alexandrie a reçue tous les penseurs, l’hermétisme alexandrin, s’est transmis jusqu’aux collèges d’oxford en Angleterre. Comme le souligne Joël Gregogna dans la préface de ce livre : L’égyptomanie du XVIIIème siècle, la campagne de Bonaparte sont auteurs de vecteurs d’accélération du phénomème….. les rites (maçonniques) égyptiens s’inscrivent dans cet itinéraire. Ceux de Memphis Misraïm se structurentau début du XIXème.

Bernadette Cappello est particulièrement qualifiée pour nous faire découvrir ce Rite qui constitue une des composantes incontournables de la Franc-Maçonnerie contemporaine.

Elle aborde les points fondamentaux de la naissance de ce rite en six chapitres : Une philosophie de l’ancienne Égypte, Cosmogonies et Mythes Majeurs de l’ancienne Égypte, Déambulation dans le temple divin de l’ancienne Égypte, Morceaux choisis d’Histoire, Memphis Misraïm Rite Isiaque ?, L’archétype de l’initiation au Rite de Memphis Misraïm.

 

Un ouvrage conséquent, un itinéraire complet, un accès à ce Rite. L’auteure signe un contrepoint à l’exaltation du masculin dans la Franc-Maçonnerie. Avec l’histoire légendaire des figures féminines, la passion osirienne où l’on retrouve Isis, Horus, Osiris. Je cite l’auteure : « La place du féminin sacré est ainsi rétablie au sein de ce Rite, non seulement dans les enseignements, mais aussi dans la pratique rituelle dont la finalité est de réaliser les noces chymiques entre le principe féminin et le principe féminin. »

 

                                                                                                                          Jean-François Guerry.

NOTE ÉDITEUR

ISIS Clef des Métamorphoses au Rite de Memphis Misraïm.

L’OUVRAGE

L’ancienne Égypte fascine par bien des aspects. Elle accueille une mythologie des plus brillantes avec ses divinités créatrices et organisatrices du cosmos. À travers les mystères d’Isis et d’Osiris, elle pose la question existentielle d’une vie en éternité dans l’au-delà céleste. Le rite de Memphis-Misraïm introduit en son sein des figures tutélaires féminines, particulièrement celle d’Isis, détentrice des arcanes arcanorum, qui permet l’enchantement de l’âme glorieuse D’Horus. Nous sommes là au cœur de l’initiation féminine. Pour la première fois celle-ci, est examinée dans cet ouvrage remarquable en toute sa richesse et profondeur. Bernadette Capello y porte témoignage des correspondances entre le rite de Memphis Misraim et les textes les plus sacrés de l’ancienne Egypte

L’AUTEURE:

Érudite en égyptologie, en théologie, ainsi qu’en hébreu biblique, initiée au degré le plus élevé du rite, Bernadette Cappello a été grand maître de la Grande loge féminine de Memphis-Misraïm

Éditions Numérilivre. Prix 26 €

LIBRAIRIE MACONNIQUE ET SPIRITUELLE -Part -II-

Descriptif Cimetières en Bretagne

  • La Bretagne est une terre de mystères et de croyances fortes : les âmes des défunts attendent la barque de nuit pour rejoindre l’au-delà...
    * Dans son approche chronologique et thématique, Bernard Rio vous invite dans les cimetières marins, les cimetières monastiques, les nécropoles militaires, les enclos paroissiaux et jusqu’au fond des bois où de mystérieuses sépultures font l'objet d’une extraordinaire dévotion populaire.
    * Un ouvrage intelligemment illustré de photographies inédites.
    * Un index des lieux et des personnes et les adresses précises des endroits cités complètent l'ouvrage.
LIBRAIRIE MACONNIQUE ET SPIRITUELLE -Part -II-
NOTE ÉDITEUR

Points de Vue Initiatiques – Vivre la tradition

Revue de la Grande Loge de France

Franc-Maçonnerie et bouddhisme

GLDF, N° 201, septembre 2021, 120 pages, 8 €

Présentation de la GLDF :

Ne manquez pas ce numéro passionnant sur l’un des principaux courants des spiritualités orientales, le bouddhisme.

Pourquoi ce numéro consacré à Franc-maçonnerie et bouddhisme, une première ? De nombreux francs-maçons ont été attirés et ont développé une double pratique qui s’est maintenant inscrite dans le temps, sans y vivre les effluves du New Age. Nous les croisons en loge, ils partagent ici leur parcours comme leurs réflexions, leur expérience et leurs regards qui s’appuient souvent sur le vécu plus que les concepts. Il n’y a évidemment pas de source bouddhique, ou plus largement extrême-orientale, dans nos rituels. Ce numéro est donc l’occasion de découvertes, mais aussi de rappeler ce que les hommes ont tous en commun dans leur démarche spirituelle, dans leur engagement, même si les chemins sont multiples.

Pour s’abonner : https://boutique.gldf.org/6-abonnement-pvi

Au sommaire :

Éditorial de Olivier Balaine,

Le mot du Grand Maître, Pierre-Marie Adam.

Bouddhisme et franc-maçonnerie : deux voies initiatiques parallèles, Jean-François Drocourt,

Méditation et réflexion : quelle différence ?, Jean-Émile Biancchi,

Jésus et Bouddha, Alain-Noël Dubart,

Maîtres et disciples : transmission bouddhique et maçonnique, Christophe Picot,

Entretien

Bouddhisme, la voix japonaise, Taishin Sômyo, propos recueillis par Jean-Yves Bassuel,

Un Maître authentique en Occident, Lama Jigmé Rinpoché,

Se transformer soi-même pour transformer le monde, Philippe de Grimal,

Le bouddhisme : une religion ?, Jean Michel Valla,

De la parole aux mantras, Jean-Luc Perbet

Le mandala : architecture ésotérique des tantras, Philippe Boché,

Rapport de la Déité dans la franc-maçonnerie et le bouddhisme, Cédric Zago,

Petit glossaire du bouddhisme préparé par Jean-Michel Valade.

Histoire

Kipling, bouddhisme et franc-maçonnerie : la synthèse d’une inspiration littéraire, Jean-Pierre Thomas,

Portrait d’initié

Alexandra David-Néel : l’aventure de la sagesse, Robert de Rosa,

D’Orient et d’Occident

Bouddhisme et franc-maçonnerie en Asie du Sud-Est : le cas du Vietnam et du Cambodge, Jean-Philippe Filippi,

Arrêt sur image

Zounya Wang, ici et maintenant, de Daniel Sygit,

Le quiz de Patrick

Le quiz de Patrick, Patrick Joinié-Maurin,

L’air du temps

Le felinobouddhisme, Robert de Rosa,

Recension

Bulletin d’abonnement

Le sommaire du n° 202, décembre 2021 : Nature, spiritualité et initiation

Le chant du poète

Voir les commentaires

Publié le par Jean-Francois GUERRY
LA LIBRAIRIE MAÇONNIQUE ET SPIRITUELLE- Part I-

LA LIBRAIRIE MAÇONNIQUE ET SPIRITUELLE- Part I-

 

Cette rentrée est riche de parutions avec une orientation forte vers la recherche de la Connaissance. D’abord les Éditions Ubik et l’Académie Maçonnique de Provence avec ses collections l’Intégrale, Regards Croisés, et à Hautes Voix. Nous trouvons également chez Numérilivre la collection Le franc-maçon dans le Temple qui intéressera les jeunes francs-maçons et les profanes à la recherche des lumières et de la Lumière. Numérilivre édite également des ouvrages sur l’Éthique, l’Athéisme, la Quête de la Vérité, la Franc-Maçonnerie au Rite de Memphis Misraïm. Le numéro 201 de septembre 2021 de la revue de la Grande Loge de France Points de Vue Initiatiques sur le thème Franc-maçonnerie et bouddhisme complète cette librairie maçonnique. Il me reste à vous informer que le dernier livre de Bernard Rio nous propose une balade dans les Cimetières Bretons.

Je vous propose une sélection de ces ouvrages, afin que vous puissiez peut-être dire un jour, qui sait : je sais lire et écrire. Bien que le frère Goethe avouait : « Les gens ne savent pas ce que cela coûte de temps et d’efforts pour apprendre à lire. Il m’a fallu 80 ans pour cela et je ne suis même pas capable de dire si j’ai réussi. » Il est donc temps de reprendre les travaux et de se mettre à l’ouvrage.

 

                                                      Jean-François Guerry.

Sélection Académie Maçonnique de Provence Éditions UBIK.

 

Collection Regards Croisés

 

Le désir des collines éternelles de Louis Trébuchet.

 

Il s’agit d’une réédition de l’ouvrage paru en 2015, la préface est de Frédéric-Pierre Isoz, Août 2015. On ne présente pas l’auteur polytechnicien, œnologue, membre de la GLDF et du SCDF, historien incontournable du Rite Écossais Ancien et Accepté, il a publié de nombreux livres à la suite longues années de recherches. Ce livre englobe sa spiritualité, voie vers l’harmonie, il exprime un désir croissant de cette réalisation spirituelle grâce au levier du R E A A. Lecture personnelle du monde, qui propose un chemin pour le lecteur vers les hauteurs de ces collines éternelles.

 

Éditions Ubik co-édité avec AMP – 151 Pages 15€.

 

Collection l’intégrale

 

Le principe de cette collection est l’édition d’ouvrages d’auteurs à la suite des conférences que ceux-ci donnent dans le cadre des Rencontres de l’Académie Maçonnique de Provence à Marseille au Château Saint-Antoine. D’où le titre de la Collection l’Intégrale.

Le thème général des Rencontres de l’Académie Maçonnique de Provence du 25 septembre était : Les racines profondes de la Franc-maçonnerie.

Appel aux racines spirituelles du R E A A. par Louis Trébuchet.

 

L’auteur traite de la voie spirituelle particulière du R E A A nourrie de diverses traditions au cours des siècles, son caractère permettant largement l’ouverture et l’élévation des consciences en ont fait du R E A A, le rite maçonnique le plus pratiqué dans le monde, véritable rite universel, en ouvrant le livre le lecteur est projeté en 1150 sur la voie de la Chevalerie Spirituelle de l’Orient, son chemin se finira temporairement avec le Rapport Officiel du Convent de la GLDF en 1953, dans la conclusion l’on pourra lire, aujourd’hui comme hier : Soyez vous-même une colonne vivante qui s’élève vers les hauteurs, tout en vous appuyant sur la terre qui vous a donné naissance.

En haut comme en bas, vous découvrirez la beauté de l’esprit et du cœur et la vision spirituelle guidera l’action temporelle.

 

Éditions Ubik co-édité avec AMP- 106 Pages 14 €.

 

 

Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie. Par Jean-François Guerry Préface de Charles-Bernard Jameux.

 

Ce premier livre de votre modeste serviteur s’inscrit particulièrement bien dans le thème des Rencontres de l’Académie Maçonnique de Provence sur Les racines profondes de la Franc-maçonnerie. La liaison est également harmonieuse avec les racines spirituelles du R E A A. Il s’agit de mettre au jour les correspondances, les analogies avec la philosophie antique grecque et romaine et la Franc-maçonnerie, sur le plan des idées, de la spiritualité, mais aussi et surtout sur la pratique. La philosophie antique était comme la Franc-maçonnerie aujourd’hui (theoria et praxis.) théorie et pratique.

4ème de couverture : Les hommes cherchent à découvrir leur être intérieur. Ils recherchent la connaissance par un retour à l’essence de leur soi. Construire leur temple intérieur pour pouvoir participer à la construction du monde qui les entoure, trouver leur juste place.

Comment y parvenir ? La philosophie antique était theoria et praxis, elle était un art de vivre, la Franc-maçonnerie est aussi un art parfois qualifié de royal, un art qui impose de Savoir, Comprendre et Agir.

L’observation de la pratique maçonnique démontre que les travaux maçonniques sont de véritables Exercices Spirituels.

On peut vivre sans la philosophie, comme l’on peut vivre sans la Franc-maçonnerie, mais un peu moins bien.

 

Éditions Ubik co-édité avec AMP- 253 Pages 15 €.

(Précision l'intégralité des droits d'auteur perçus seront reversés à la fondation de la Grande Loge de France -Jean-François Guerry.)

 

 

Rappel dans la collection l’Intégrale sont parus :

 

Kabbale et Franc-maçonnerie de Marc Halévy.

 

Il était une fois un mythe, Hiram de Solange Sudarskis.

 

 

Demain les livres parus chez Numérilivre dans la Part -II-

 

 

                                                               Jean-François Guerry.   

COMMANDER LES LIVRES
L'ensemble des livres coédités avec les Éditions UBIK sont toujours disponibles en cliquant ICI :
 
Louis Trébuchet "Appel aux racines spirituelles du REAA" 
Un voyage en 23 étapes fondatrices du REAA. 
 
Jean-François Guerry "Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie "
On peut vivre sans la philosophie, comme l'on peut vivre sans la Franc-maçonnerie, mais moins bien...
 
Marc Halévy " Après la Modernité quelle Franc-maçonnerie ? "
L'avenir de la Franc-maçonnerie dans le monde et la Franc-maçonnerie dans l'Avenir du monde.
 
Louis Trébuchet, "Le désir des collines éternelles"
La spiritualité, voie vers l'harmonie. Prix incluant la livraison à domicile.
 
Marc Halévy "Kabbale et Franc-maçonnerie"
Le regard du Kabbaliste et du Maçon pour partir à la découverte de trois échelons mystiques qui sont autant de grades maçonniques.
 
Solange Sudarkis "Il était une fois un mythe, Hiram"
Hiram raconté, Hiram commenté, Hiram interprété, mais Hiram rassemblé.
 
Michel Fromaget "Corps, Âme, esprit: Liberté, Vérité, Beauté"
Une introduction à l'anthropologie ternaire de l'Homme pour mieux comprendre la notion de deuxième naissance.
 
 
 
A paraître
Alain-Noël Dubart " La Franc-maçonnerie entre passé et avenir "
La Franc-maçonnerie est à la croisée des chemins. Comment peut-elle se montrer à la hauteur de son histoire et des enjeux du monde ?
LA LIBRAIRIE MAÇONNIQUE ET SPIRITUELLE- Part I-
LA LIBRAIRIE MAÇONNIQUE ET SPIRITUELLE- Part I-
LA LIBRAIRIE MAÇONNIQUE ET SPIRITUELLE- Part I-
LA LIBRAIRIE MAÇONNIQUE ET SPIRITUELLE- Part I-

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François GUERRY
UNE SOCIÉTÉ DU BOUC -ÉMISSAIRE

UNE SOCIÉTÉ DU BOUC-ÉMISSAIRE ?

 

 

En ce début de rentrée maçonnique où les masques au sens propre comme au sens figuré commencent à tomber, je m’interroge sur l’état de notre société, où les agitateurs de haines de toutes sortes remplissent l’espace médiatique.

Parallèlement, en contrepoint nous percevons quelques appels au secours se réclamant de l’esprit des Lumières, expression minimaliste pour caractériser le siècle des Lumières. Ce siècle qui vit naître notre devise républicaine que la Franc-maçonnerie a fait sienne ou a initié peu importe. Devise mise à mal par les extrémistes de toute sorte qui avec ruse, avec métis disaient les antiques s’efforcent de détourner en réclamant sa pureté !

 

C’est l’avocat Maximilien Robespierre qui en 1790 dans un discours sur l’organisation des gardes nationales propose l’inscription de la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » sur les uniformes et les drapeaux, sa proposition sera rejetée. L’on connaît la suite de ce chantre de la pureté de la pseudo liberté, la terreur et sa chute sur l’échafaud.

Aujourd’hui nous subissons une forme de terreur médiatique, une déviance du concept de Liberté, cela nous amène à réfléchir à l’inversion des termes de notre devise en mettant la Fraternité en premier, l’Égalité en second et la Liberté enfin qui couronnerait le tout et ajouter le mot Solidarité qui renforcerait la Fraternité lui donnant une application pratique. Lourde tâche, quand on pense qu’il a fallu 90 ans presque un siècle de discussions pour qu’apparaisse en 1880 l’inscription de la devise sur les frontons des édifices publics de notre république et que cette devise figure dans les constitutions de 1948 et 1958. Un ADN républicain disons nous maintenant, peut-on parler d’ADN quand la genèse de la révolution a eu lieu en 1789 !

Force est de constater que la Liberté est bien assise dans notre république ou le « je » et le « moi » sont érigés en totem, trop souvent au détriment du « nous » et du « il » de la Fraternité et de l’Altérité.

La souffrance des travailleurs qualifiés récemment « d’invisibles » en témoigne chaque jour. Certes on ne peut pas fractionner la devise et ses concepts, mais peut-être en moduler la hiérarchie et nous interroger sur notre responsabilité personnelle vis à vis de l’autre, des autres.

 

La haine de l’autre qui se répand vise a éliminer sa différence, pour les francs-maçons qui ont prêtés serment d’allégeance aux valeurs de leur ordre initiatique et fraternel, cette haine de l’autre, ce refus des différences est intolérable. L’autre est autre, il n’est pas mon ennemi, ni mon contraire, sa différence ne me réduit pas, ne me cloisonne pas, elle m’enrichit disait Saint-Exupéry. Quand la haine de l’autre prend le pas sur la Fraternité, ma Liberté est en sursis, un jour je serais l’autre : « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ... je n’étais pas syndicaliste. Quand… je n’étais pas juif. Quand… je n’étais pas catholique. Quand … je n’étais pas protestant. Puis ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour dire quelque chose. » (Pasteur Martin Niemöller)

 

Nous entrons dans une société du bouc-émissaire dont René Girard disait, qu’il permet de transformer : « Le tous contre tous » en « tous contre un ». Le danger de cette société des boucs-émissaires est la destruction de la société elle-même, on ne peut pas faire avec des boucs-émissaires une société juste et fraternelle. La rencontre et le partage avec l’autre est indispensable, c’est même égoïstement notre survie, dans le sens de plus de vie bonne pour éviter la barbarie.

 

Cela m’amène à une réflexion sur le Yom Kippour, le jour des expiations de la tradition judaïque. C’est le jour où chacun est face à sa conscience, cette cérémonie bizarre où le grand prêtre vêtu de blanc fait face à deux boucs semblables. Le premier choisi est l’élu, le chanceux ! Cela me rappelle les grades maçonniques d’élections. L’élu va être sacrifié à l’éternel ! L’autre sera mené dans le désert avec un émissaire, il reçoit, prend en charge toutes les fautes du peuple, il en prend si j’ose dire plein la tête, quel destin choisir le sacrifice qui nous rapproche du divin ou la souffrance en portant toutes les fautes ?

Cela évidemment nous ramène à la légende de Caïn et Abel, Caïn portera cette souffrance, et que sera sa destinée ? Transformera-t-il cette souffrance en haine jusqu’à la fin de ses jours ? Il dira suis-je le gardien de mon frère ? Suis-je responsable de mon frère ?

Je pourrais à cet instant convoquer la philosophie d’Emmanuel Levinas ses pensées sur Le Visage de l’autre, l’altérité, la fraternité, la responsabilité vis à vis de l’autre.

 

Le bouc-émissaire nous réduit à notre individualisme, nous incline à la recherche d’une impossible pureté où se rejoignent tous les fanatismes religieux et politiques, nous empêchent d’admettre que nous ne sommes pas parfaits, que nous le seront jamais, que nous sommes seulement au mieux perfectible.

Cela nous met mal à l’aise à l’instar de cette phrase de notre hymne national la Marseillaise comme le fait remarquer justement Delphine Horvilleur : « Marchons, marchons, qu’un sang impur abreuve nos sillons. »

Grandir, se grandir ce n’est pas être pur et rejeter les autres, c’est simplement travailler à son amélioration avec humilité, être responsable. Ne pas rendre responsable les autres de tous nos maux, conserver la juste mesure des choses, ne pas faire de notre vie une tragédie. Comme le souligne encore Delphine Horvilleur : « Par une troublante coïncidence, l’étymologie du mot tragédie raconte une histoire intéressante. Tragédie vient de deux mots grecs : « Tragos » et « Odos » le chant du bouc. La tragédie c’est le chant qu’entonnait le chœur lorsque le bouc était sacrifié sur la scène dionysiaque au cœur du culte. »

Je conclurais en disant qu’il faut que chacun puisse dire : Je suis le gardien de mon frère.

 

                                                     Jean-François Guerry.   

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
REPRISE DES TRAVAUX

REPRISE DES TRAVAUX

 

Bonjour à tous ! Comme prévu reprise des travaux après une longue suspension. Je reviens avec force et vigueur dans mes bagages les Lumières du midi, de belles rencontres d’abord au Château Saint Antoine à Marseille, cette grande bastide achetée en 1907 par le commandant Comte de Robien, présent dans notre mémoire à travers le Château de ma mère de Marcel Pagnol. Le château en très mauvais état a été racheté en 2017 et rénové par la Grande loge de France. Je remarque que le Comte de Robien est originaire du Fœil près de Quintin (22) en Bretagne, tombé amoureux de la Provence il y prendra sa retraite en 1907. Il affectionna la devise : « Sans vanité, ni faiblesse ».

Aujourd’hui après la rénovation et la construction d’un grand temple moderne pouvant recevoir plus de 400 personnes, le lieu continue de vivre et accueille près de 100 loges de la Grande de Loge de France et plus de 60 corps maçonniques.

On y trouve également un musée, une bibliothèque et une librairie. L’Académie Maçonnique de Provence y organise des conférences reconnues pour leur qualité.

J’ai eu la joie de rencontrer au Château Saint-Antoine de nombreuses lectrices et lecteurs du Blog, et de nombreux frères en charge de ce lieu où l’on respire la fraternité.

 

Mes pas m’ont conduit ensuite vers la Ciotat chez Hervé un frère musicologue qui œuvre à sa manière depuis de nombreuses années pour la franc-maçonnerie en proposant bénévolement des conférences musicales.

 

Mon carnet de voyage s’est enrichi par une belle rencontre à Majorque chez le petit fils d’un Franc-maçon héritier des qualités et des valeurs de son grand-père.

 

De beaux moments de respirations et d’inspirations.

 

                                                     Jean-François Guerry.

REPRISE DES TRAVAUX
REPRISE DES TRAVAUX
REPRISE DES TRAVAUX
REPRISE DES TRAVAUX

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry

Chères lectrices, chers lecteurs.

Je vais travailler Samedi sur un autre chantier avant de prendre une période de repos. Je reprendrais la rédaction de mes articles avec force et vigueur le 20 octobre.

Merci pour votre fidélité.

Jean-François Guerry. 

DERNIER CHANTIER AVANT LES VACANCES


Samedi 25 septembre


VIes Rencontres

Académie Maçonnique Provence





Les racines profondes de la

Franc-maçonnerie


 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,


Nous aurons le plaisir de vous accueillir le samedi 25 septembre, toute la journée, au Château Saint Antoine pour les

 
VIes Rencontres
de l'Académie Maçonnique Provence


Château Saint-Antoine
10h - 17h

Louis TREBUCHET
Les racines spirituelles du REAA

Georges RELA
L'Hermétisme Alexandrin 

 
 Jean-François GUERRY 
Exercices spirituels antiques et Franc-Maçonnerie

 
 Marie-Thérèse BESSON
Franc-maçonnerie : naître au Féminin
 
Nous vous proposons aujourd'hui de mieux connaître nos invités à commencer par Louis Trébuchet et Jean-François Guerry.
 
Louis TREBUCHET
Les racines spirituelles du REAA

 

Louis Trébuchet est né en 1946 à Casablanca. 

Polytechnicien promotion 1965, il s’oriente vers le développement de l’informatique en rejoignant un groupe leader dans le monde.
Attiré par le mystère alchimique de la production du vin il fonde sa propre maison de négoce à Beaune, dont il sera également maire adjoint. Il a présidé le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne ainsi que le groupe UDF au Conseil Régional de Bourgogne. 

En 1990, il est initié à la Grande Loge de France, où il occupera les fonctions les plus élevées, notamment Grand Maître Adjoint. Pendant vingt ans, il contribue activement à la revue de l’obédience, Points de vue initiatiques. 

Depuis 2001, il se consacre entièrement à la recherche historique et à l’écriture.
Initiateur et organisateur de ICOM 2017, Louis Trébuchet est le Passé Vénérable Maître de la Loge nationale de recherche de la GLDF Marquis de La Fayette.

Publications

De l’Écosse à l’Écossisme, en 4 tomes aux éditions Ubik
De l’Écosse à l’Écossisme, deux siècles fondateurs, aux éditions Ubik 
Le désir des collines éternelles, dans la collection Regards croiséscoéditée par l’Académie Maçonnique Provence et UBIK Éditions.
Les 3 premiers degrés du REAA, aux éditions Dervy
La Spiritualité, à quoi ça sert ?, aux éditions Dervy
La Foi Écossaise, aux éditions Numérilivre

À paraître le 25 septembre :

Appel aux racines spirituelles du REAA, dans la collection L’Intégrale coéditée par l’Académie Maçonnique Provence et UBIK Éditions.
 

Jean-François GUERRY
Exercices spirituels antiques et Franc-Maçonnerie

 
Né en 1947 à Vanves, Jean-François Guerry suivra ses études à Paris puis en Bretagne pour s’orienter vers des études supérieures en Agriculture.
Technicien de l’alimentation animale puis commercial dans l’industrie pharmaceutique, il créera ensuite une société immobilière spécialisée dans les transactions pharmaceutiques, société qu’il dirigera jusqu’à sa retraite.

Initié au REAA en 1987 au sein de la GLNF, il occupera tous les offices y compris celui de Vénérable Maître participant activement à la fondation de plusieurs loges.
Grand Officier Province de Bretagne plusieurs années, Assistant Grand Maître Provincial. Officier National R F. Président de la S.A Immobilière de Bretagne GLNF.
Initié en 1996 au 4e degré du Suprême Conseil pour la France, il a, en 2008, intégré la Grande Loge de France ainsi que le Suprême Conseil de France. Initié au 30e degré, il est actuellement Président d’un Souverain Chapitre du 18edegré.

Il crée en 2015 le blog 
« La Franc-maçonnerie au cœur » qu’il anime quotidiennement.

À paraître le 25 septembre

Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie, dans la collection L’Intégrale coéditée par l’Académie Maçonnique Provence et UBIK Éditions.
 
Les rencontres ne seront pas diffusées en direct, mais enregistrées puis les vidéos seront diffusées durant le mois d'octobre à tous les Frères et Sœurs inscrits avec les textes complets des interventions.


 
 
Ces rencontres sont ouvertes aux Frères et Sœurs Maîtres de toutes les obédiences  et les frais de participation sont de 20 € (hors restauration).

Pourquoi des frais de participation ? 
Pour nous aider à couvrir les frais de location du Temple, les frais d'hébergement et de restauration des conférenciers, les frais du technicien vidéo, les assurances, les frais administratifs, etc.
Merci de votre compréhension
.

Le repas (entrée, plat, fromage, dessert, café et boissons) sera servi en salle humide et le montant du triangle est de 18 €.


Merci de t'inscrire en cliquant ICI...

N'hésite pas à diffuser largement cette invitation aux Frères et Sœurs Maîtres de ta connaissance.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les 6 premiers ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence sont toujours disponibles en cliquant ICI:

NOUVEAUTÉS:


Marc Halévy : Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?
Alain-Noël Dubart : La Franc-maçonnerie entre passé et avenir


Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie.
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit : Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram

 
 
 
 
 
 

Contact : academie.maconnique.provence@gmail.com
Téléphone: 06 ​42 26 75 95

Samedi 25 septembre


VIes Rencontres

Académie Maçonnique Provence





Les racines profondes de la

Franc-maçonnerie


 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,


Nous aurons le plaisir de vous accueillir le samedi 25 septembre, toute la journée, au Château Saint Antoine pour les

 
VIes Rencontres
de l'Académie Maçonnique Provence


Château Saint-Antoine
10, boulevard Jules Sébastianelli
13011 Marseille
10h - 17h

 

Louis TREBUCHET
Les racines spirituelles du REAA

Georges RELA
L'Hermétisme Alexandrin 

 
 Jean-François GUERRY 
Exercices spirituels antiques et Franc-Maçonnerie

 
 Marie-Thérèse BESSON
Franc-maçonnerie : naître au Féminin

 
 
Nous vous proposons aujourd'hui de mieux connaître nos invités Marie-Thérèse Besson et Georges Réla :

 
 Marie-Thérèse BESSON
Franc-maçonnerie : naître au Féminin
 
 

Marie-Thérèse Besson a fait toute sa carrière dans le domaine de la Santé.
Sage-Femme de formation puis cadre de Santé, Ingénieure en management de santé, sophrologue, elle a dirigé des établissements hospitaliers tout en accompagnant des établissements médicaux en Afrique et Asie.

Initiée à LYON en 1979 dans la Respectable Loge SOPHIA (GLFF), elle a été membre du Conseil Fédéral de la GLFF de 1991 à 1994 puis Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France de 2015 à 2018
Elle a présidé la Commission Nationale Éthique de 2018 à 2021
Actuellement Grande Maîtresse adjointe chargée des relations extérieures et vice-présidente du Clipsas.
Marie-Thérèse Besson est Présidente de l’Académie Maçonnique de Lyon.
 
 
 

 

Georges RELA
L'Hermétisme Alexandrin 


Georges Rela est né en 1944 à Hyères.

Il commence sa carrière comme professeur de physique chimie avant de devenir Proviseur de nombreux lycées en France et également à l’étranger puisqu’il fut Proviseur du Lycée international Jean Giono de Turin.

Initié en 1999 à la Grande Loge de France à la loge Sagesse et Fraternité à l'Orient d’Hyères, il a occupé tous les plateaux tout en participant activement à la création de loges au sein de la GLDF ainsi que de Chapitres et Aéropages au sein de la Juridiction du Suprême Conseil de France.

Il a beaucoup étudié l’Hermétisme et collabore très régulièrement avec Points de Vue Initiatiques la revue de la GLDF ainsi qu’avec Ordo ab Chao, revue du Suprême Conseil de France.

Georges Réla a également été Vénérable Maître de la Loge de recherche Méditerranée de la GLDF, Mare Nostrum.
 


Les rencontres ne seront pas diffusées en direct, mais enregistrées puis les vidéos seront diffusées durant le mois d'octobre à tous les Frères et Sœurs inscrits avec les textes complets des interventions.

 
Ces rencontres sont ouvertes aux Frères et Sœurs Maîtres de toutes les obédiences et les frais de participation sont de 20 € (hors restauration).

Pourquoi des frais de participation ? 
Pour nous aider à couvrir les frais de location du Temple, les frais d'hébergement et de restauration des conférenciers, les frais du technicien vidéo, les assurances, les frais administratifs, etc.
Merci de votre compréhension
.

Le repas (entrée, plat, fromage, dessert, café et boissons) sera servi en salle humide et le montant du triangle est de 18 €.
N'hésite pas à diffuser largement cette invitation aux Frères et Sœurs Maîtres
de ton entourage


Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les 6 premiers ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence sont toujours disponibles en cliquant ICI:

NOUVEAUTÉS:


Marc Halévy : Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?
Alain-Noël Dubart : La Franc-maçonnerie entre passé et avenir


Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie.
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit : Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram

 
 
 
 
 
 

Contact : academie.maconnique.provence@gmail.com
Téléphone: 06 ​42 26 75 95
 

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Merci de bien vouloir diffuser...
RAPPEL CONFÉRENCES À MARSEILLE
 


Samedi 25 septembre


VIes Rencontres

Académie Maçonnique Provence





Les racines profondes de la

Franc-maçonnerie


 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,


Nous aurons le plaisir de vous accueillir le samedi 25 septembre, toute la journée, au Château Saint Antoine pour les

 
VIes Rencontres
de l'Académie Maçonnique Provence


Château Saint-Antoine
10h - 17h

Louis TREBUCHET
Les racines spirituelles du REAA

Georges RELA
L'Hermétisme Alexandrin 

 
 Jean-François GUERRY 
Exercices spirituels antiques et Franc-Maçonnerie

 
 Marie-Thérèse BESSON
Franc-maçonnerie : naître au Féminin
 
Nous vous proposons aujourd'hui de mieux connaître nos invités à commencer par Louis Trébuchet et Jean-François Guerry.
 
Louis TREBUCHET
Les racines spirituelles du REAA

 

Louis Trébuchet est né en 1946 à Casablanca. 

Polytechnicien promotion 1965, il s’oriente vers le développement de l’informatique en rejoignant un groupe leader dans le monde.
Attiré par le mystère alchimique de la production du vin il fonde sa propre maison de négoce à Beaune, dont il sera également maire adjoint. Il a présidé le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne ainsi que le groupe UDF au Conseil Régional de Bourgogne. 

En 1990, il est initié à la Grande Loge de France, où il occupera les fonctions les plus élevées, notamment Grand Maître Adjoint. Pendant vingt ans, il contribue activement à la revue de l’obédience, Points de vue initiatiques. 

Depuis 2001, il se consacre entièrement à la recherche historique et à l’écriture.
Initiateur et organisateur de ICOM 2017, Louis Trébuchet est le Passé Vénérable Maître de la Loge nationale de recherche de la GLDF Marquis de La Fayette.

Publications

De l’Écosse à l’Écossisme, en 4 tomes aux éditions Ubik
De l’Écosse à l’Écossisme, deux siècles fondateurs, aux éditions Ubik 
Le désir des collines éternelles, dans la collection Regards croisés coéditée par l’Académie Maçonnique Provence et UBIK Éditions.
Les 3 premiers degrés du REAA, aux éditions Dervy
La Spiritualité, à quoi ça sert ?, aux éditions Dervy
La Foi Écossaise, aux éditions Numérilivre

À paraître le 25 septembre :

Appel aux racines spirituelles du REAA, dans la collection L’Intégrale coéditée par l’Académie Maçonnique Provence et UBIK Éditions.
 

Jean-François GUERRY
Exercices spirituels antiques et Franc-Maçonnerie

 
Né en 1947 à Vanves, Jean-François Guerry suivra ses études à Paris puis en Bretagne pour s’orienter vers des études supérieures en Agriculture.
Technicien de l’alimentation animale puis commercial dans l’industrie pharmaceutique, il créera ensuite une société immobilière spécialisée dans les transactions pharmaceutiques, société qu’il dirigera jusqu’à sa retraite.

Initié au REAA en 1987 au sein de la GLNF, il occupera tous les offices y compris celui de Vénérable Maître participant activement à la fondation de plusieurs loges.
Grand Officier Province de Bretagne plusieurs années, Assistant Grand Maître Provincial. Officier National R F. Président de la S.A Immobilière de Bretagne GLNF.
Initié en 1996 au 4e degré du Suprême Conseil pour la France, il a, en 2008, intégré la Grande Loge de France ainsi que le Suprême Conseil de France. Initié au 30e degré, il est actuellement Président d’un Souverain Chapitre du 18e degré.

Il crée en 2015 le blog «
 La Franc-maçonnerie au cœur » qu’il anime quotidiennement.

À paraître le 25 septembre

Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie, dans la collection L’Intégrale coéditée par l’Académie Maçonnique Provence et UBIK Éditions.
 
Les rencontres ne seront pas diffusées en direct, mais enregistrées puis les vidéos seront diffusées durant le mois d'octobre à tous les Frères et Sœurs inscrits avec les textes complets des interventions.


 
 
Ces rencontres sont ouvertes aux Frères et Sœurs Maîtres de toutes les obédiences  et les frais de participation sont de 20 € (hors restauration).

Pourquoi des frais de participation ? 
Pour nous aider à couvrir les frais de location du Temple, les frais d'hébergement et de restauration des conférenciers, les frais du technicien vidéo, les assurances, les frais administratifs, etc.
Merci de votre compréhension
.

Le repas (entrée, plat, fromage, dessert, café et boissons) sera servi en salle humide et le montant du triangle est de 18 €.


Merci de t'inscrire en cliquant ICI...

N'hésite pas à diffuser largement cette invitation aux Frères et Sœurs Maîtres de ta connaissance.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les 6 premiers ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence sont toujours disponibles en cliquant ICI:

NOUVEAUTÉS:


Marc Halévy : Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?
Alain-Noël Dubart : La Franc-maçonnerie entre passé et avenir


Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie.
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit : Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram

 
 
 
 
 
 

Contact : academie.maconnique.provence@gmail.com
Téléphone: 06 ​42 26 75 95

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>