Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE CHEMIN SEUL COMPTE

LE CHEMIN SEUL COMPTE..

 

 

Cette affirmation est répétée tout au long de l’initiation, elle peut paraître réductrice, voire décourageante dans une société du résultat à tout prix, ou l’autre ne compte souvent que pour s’affirmer soi-même, une société ou l’échec, la défaite, n’a pas sa place, et pourtant qui n’a pas douté une seule fois dans sa vie, qui n’a pas connu des soirs de solitude, qui n’a pas désespéré. Le frère Kipling a écrit un poème célèbre à ce sujet : « tu seras un homme mon fils. »

 

Le parrain qui a présenté son filleul à la porte du temple devrait lui offrir ce poème quand le doute, l’impatience s’installe, ce mantra peut le guider. 

 

Le franc-maçon à force de travail, d’ascèse initiatique, d’exercices spirituels, parvient à prendre conscience que la voie est primordiale, première, dans la lutte pour l’amoindrissement de son ego, ego dont il n’avait pas même conscience de son emprise sur lui, avant le silence de son initiation, il découvre qu’il était tapi dans l’ombre et tirait toutes les ficelles et que lui n’était qu’une toupie ou une marionnette, il jouait à être, mais n’était que l’ombre de lui-même, il paraissait être.

 

L’initié qui prend conscience, fait alors l’expérience de son être véritable, réel qui s’installe petit à petit dans sa vie courante, sociale, c’est comme un jaillissement du vrai, quand avec humilité il regarde la voûte étoilée et mesure sa place le cosmos.

Il peut alors communiquer avec ses frères d’être à être en ayant laissé ses métaux à la porte de la loge, se libérer de la lourdeur du paraître qu’il trainait sans le savoir, se libérer de ses savoirs et regarder la lumière éternelle qui brille au plus profond de lui.

 

A t’il pour autant atteint la sagesse, ce serait vanité que de le croire, son ascension spirituelle n’a franchi qu’un seul barreau de l’échelle, la vanité le fera replonger dans son ego, cet ego qui ne sera terrassé qu’au seuil de l’éternel orient. 

En attendant, que faire puisque la sagesse ne peut pas être atteinte. Il faut au moins être vigilant et se maintenir sur son chemin, faire des pas successifs, ses pas qui matérialisent en quelque sorte, sa conscience spirituelle qui grossit. L’initié, devient plus sensible au réel, plus conscient, plus combatif, chevalier de l’esprit, il est guidé, encouragé, soutenu par sa foi, par l’espérance et la charité.

la rose va s'épanouir malgré les ténèbres

Nous sommes donc toujours dans un état intermédiaire entre le commencement de la voie et l’espérance du but, mais chaque étape est importante, décisive presque car elle nous démontre que nous sommes en évolution, vivant, en éveil. Alain Pozarnik l’exprime ainsi : « notre état d’homme-animal ne serait-il qu’un destin intermédiaire ? Ne serait-il qu’une étape à franchir comme le bouton resserré d’une rose n’est qu’une étape avant de devenir une fleur épanouie. »

 

Nous épanouir rêver de devenir une rose symbole d’amour, cultiver notre jardin intérieur. Se mettre en capacité de nous nourrir d’amour et non plus seulement d’en parler, c’est alors que nous aurons atteint la plénitude de notre humanité,  que nous aurons conscience que la puissance du « je »dois faire alliance avec l’amour du « nous ». C’est cette alliance que propose le chemin de l’initiation.

 

JF.  

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog