Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
HUMEUR : Sur l'avenir du christianisme en question

HUMEUR : Sur l’avenir du christianisme en question

 

 

Jean-François Bouthors, écrivain, journaliste au journal La Croix, signe un éditorial dans le journal Ouest-France du 18 mars 2019, sous le titre : sur l’avenir du christianisme en question.Le pré-texte en est la condamnation du cardinal Barbarin et les dérives le mot est faible, des actes commis par certains des plus hauts représentants de l’église catholique Romaine, démontrant une fois de plus que selon le proverbe chinois : le poisson pourri toujours par la tête.Notre éditorialiste dénonce du bout des lèvres cet état de fait. Il nous enjoint en forme de morale de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain, si cela peut s’avérer facile pour les chrétiens, c’est plus dur pour les non chrétiens et les victimes de ces actes odieux, faits aux hommes et à Dieu.

 

Pourtant notre éditorialiste jette aussi le bébé avec l’eau du bain en quelque sorte en amalgamant tous les courants du christianisme à celui de l’église catholique Romaine., tous les chrétiens n’ont pas leur chapelle à Rome !

 

Depuis la réforme, il existe des chrétiens qui vivent bien leur foi, dans la paix, dans l’harmonie de la cité, ils ont des pasteurs bons pères de famille. Dans un passé qui au regard des religions l’on peut qualifier de récent, aux siècles des lumières, les luttes entre l’église d’Angleterre et Rome ont posé les pierres d’une nouvelle église.

Voltaire et Newton n’étaient pas des fervents papistes et pourtant des hommes éclairés.

 

Il est des milliers de chrétiens respectables qui fréquentent nos loges maçonniques et leurs prêtres aussi. Ils savent que dans nos loges nous défendons, et pratiquons, des valeurs et des vertus communes avec celles du christianisme. On peut s’étonner que les francs-maçons soient encore frappés d’excommunication par la curie Romaine.

 

 

La deuxième partie de l’éditorial de JF Bouthors sauve si j’ose dire la première, il parle de ces valeurs chrétiennes qui sont avec d’autres le substrat de notre société contemporaine, elles ont leur juste place dans la vie de la cité en harmonie avec les autres valeurs, d’autres traditions.

 

Il met en exergue les errements, la responsabilité des hautes instances de l’église catholique et de son entre soi. Il plaide pour l’ordination des femmes et le mariage des prêtres, comme un signe d’apaisement, auquel il faudra ajouter l’indispensable retour aux valeurs d’amour, d’humilité, de fraternité, d’exemplarité, vécues par les premiers chrétiens, au rang desquels l’ont trouve les pères du désert.

  

Puisse le Grand Architecte de l’Univers inspirer les instances les plus hautes de l’église catholique, de nombreux chrétiens ont déjà dans leur foi fait une place à l’humain, dans le respect de leurs valeurs ils se sont ouvert au monde d’aujourd’hui, et non pas pour autant perdu leur foi.

 

Jean-François.

Commenter cet article

cincinnatus 20/03/2019 22:28

Le Christianisme est une chose, l'Eglise en est une autre, mais n'en va t'il pas de même de la Maçonnerie et des obédiences?
La "doctrine" du Christ et l'idéal de notre "Maison" sont ils en phase avec les administrations qui les dirigent, là est la question!
Il en va de même pour bien des "philosophies", prises à la lettre elles sont séduisantes mais dans leurs applications et au fur et à mesure que le temps passe et qu'elles s'appuient sur un "appareil" de plus en plus puissant et dominateur elles montrent leurs travers.
Qui n'a pas été séduit dans sa jeunesse par le "Manifeste du parti communiste" et qui n'a pas été horrifié parce qui a suivi!
Si l'Eglise catholique est actuellement en grande difficulté ce n'est pas ce qui conduira la religion chrétienne à la ruine car elle revit dans de nombreuses autres chapelles qui formeront peut être un jour ses gros bataillons.
Et puis, que l'on aille reprocher au cardinal Barbarin d'avoir cherché somme toute à étouffer certaines affaires, bien sûr, mais qu'attend on pour en faire autant à l'encontre des hauts responsables de diverses administrations qui ont fait de même pour protéger leurs institutions?

cincinnatus 20/03/2019 22:28

Le Christianisme est une chose, l'Eglise en est une autre, mais n'en va t'il pas de même de la Maçonnerie et des obédiences?
La "doctrine" du Christ et l'idéal de notre "Maison" sont ils en phase avec les administrations qui les dirigent, là est la question!
Il en va de même pour bien des "philosophies", prises à la lettre elles sont séduisantes mais dans leurs applications et au fur et à mesure que le temps passe et qu'elles s'appuient sur un "appareil" de plus en plus puissant et dominateur elles montrent leurs travers.
Qui n'a pas été séduit dans sa jeunesse par le "Manifeste du parti communiste" et qui n'a pas été horrifié parce qui a suivi!
Si l'Eglise catholique est actuellement en grande difficulté ce n'est pas ce qui conduira la religion chrétienne à la ruine car elle revit dans de nombreuses autres chapelles qui formeront peut être un jour ses gros bataillons.
Et puis, que l'on aille reprocher au cardinal Barbarin d'avoir cherché somme toute à étouffer certaines affaires, bien sûr, mais qu'attend on pour en faire autant à l'encontre des hauts responsables de diverses administrations qui ont fait de même pour protéger leurs institutions?

Frère Tuck 19/03/2019 11:20

Je ne pense pas que "l'avenir du christianisme" soit lié à la condamnation d'un représentant de l'Eglise. Il faut peut-être dissocier le message d'une religion de celui de l'Eglise et du Vatican dont le Pape est trop politique à mon goût (mais je me trompe peut-être) et parle trop souvent sur tout et sur rien au grand désarroi des Chrétiens. C'est un peu le même problème du rapport entre les franc-maçons et leurs obédiences...
Sommes nous responsables de la communication de nos chefs?
A une époque où François était cardinal d'Argentine, a t-il dénoncé les abus sexuels de ses prêtres? « En Argentine, la question des abus sexuels, dans l’Église comme dans la société, n’est véritablement traitée que depuis huit ou dix ans, reconnaît le Frère Juan Ignacio Fuentes, mariste et spécialiste des questions d’abus sexuels pour l’enseignement catholique argentin. Culturellement, cela reste un tabou. »
Certes les églises se vident! Mais n'est-ce pas dû tout simplement à la déshumanisation de la société au profit du règne de la quantité, de la haine et de la violence? Les églises, même vides, en deviennent les victimes (St Sulpice le week-end dernier) et les cimetières sont vandalisés chaque semaine. Les violences aux femmes et aux enfants n'ont jamais été aussi fortes. Les "vieux" quand ils ne sont pas bousculés dans la rue sont maltraités dans des maisons de retraite hors de prix... Des jeunes se font tuer pour un portable (hier à Marseille) ou pour des cigarettes...
Voilà la société que nous allons transmettre à nos (petits) enfants, qui élevés dans ce vide intellectuel et inhumain, vont la façonner à leur tour pour la transmettre toujours plus éloignée de la réalité.
Allons nous nous contenter éperdument de "Avant c'était pas comme ça!" et confondre toujours plus laxisme et tolérance?
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog