Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA FRANC-MAÇONNERIE CHEMIN VERS L'HOMME INTÉRIEUR

 

our trouver le chemin vers notre homme intérieur, s’éveiller à la spiritualité, suppose au préalable une acceptation de notre homme extérieur et de faire vivre celui-ci en harmonie avec nos proches, pas seulement ceux de notre milieu social, mais l’ensemble des hommes.

 

Il nous faut sortir de notre torpeur, du monde des illusions quotidiennes, mettre fin à la dictature de notre univers mental qui nous retient prisonnier dans cette caverne de Platon.

 

Cela passe d’abord par une véritable mise à plat de notre extériorité, la pratique du rituel maçonnique permet une prise de conscience de ce que nous sommes, des tensions de notre corps, de notre univers mental restreint souvent imposé. Remettre de l’ordre dans notre esprit, notre chair, pour apercevoir notre âme, c’est la construction de ce triangle mystérieux.

 

Cela nécessite l’élévation de notre conscience, cette conscience qui nous guide dans la confusion des ténèbres vers la Lumière, qui monte de plus en plus en nous par étapes successives pour arriver « au point du jour » avant d’apercevoir la « grande lumière » qui dévoile l’homme intérieur.

 

Ne plus être soumis en permanence aux passions extérieures, mais être dans un état de tension de l’âme, dirigé vers l’absolu, la transcendance pour ceux qui ont la foi.

 

 

La franc-maçonnerie permet de faire vivre ensemble harmonieusement l’homme extérieur et l’homme intérieur. C’est un véritable combat que cette quête de spiritualité, qui passe par une remise en ordre, le rituel maçonnique impose à l’adepte une mise en ordre, par la mise à l’ordre, pour maîtriser les passions. « A l’ordre mon frère, prenez votre place. » Par une rectification constante à l’aide de l’équerre, l’on devient apte à faire le voyage dans l’espace sacralisé. « Soyez à l’ordre pour vous déplacer, pour parler. » La parole est souffle spirituel.

 

 

Ainsi le franc-maçon devient membre d’un ordre spirituel et participe à l’harmonie du cosmos, il est un humble chevalier de l’esprit, avec l’épée de justice et la truelle de la construction il œuvre pour que l’amour règne parmi les hommes.

 

Il est à l’ordre, on constate tous les jours que notre société manque d’ordre, qu’elle revendique des droits en ignorant les devoirs, que cette confusion fait le nid de l’intolérance, de l’exclusion, de la xénophobie.

 

Se souvenir des valeurs essentielles qui élèvent l’homme devient urgent, comme celles du scoutisme de Lord Baden Powell. Se mettre en position « d’être prêt. » Etre un éclaireur apporter le plus de lumières possibles aux autres. « L’éclaireur est prêt à vivre l’Aventure, mais il est aussi prêt à dépanner, à aider et à secourir à la première occasion ceux qui sont dans le besoin. »

Cela ne s’improvise pas il faut travailler sur soi,  «  on ne donne pas ce que l’on a pas. On ne va pas loin avec sa seule bonne volonté. Un éclaireur sans compétence, sans technique… Ca ne cadre pas trop avec la devise sois prêt. »

 

On se prépare dans la vie profane à affronter avec courage la vie courante, a aider les siens, sa famille, l’autre dans la détresse c’est un devoir. On se prépare dans nos loges à accueillir en nous la spiritualité cette force qui grandit l’homme.

 

La franc-maçonnerie a pour devise celle de la république : Liberté, Égalité, Fraternité on pourrait naturellement y ajouter Solidarité.

 

J’ai une pensée en cette fin de semaine pour tous les bénévoles de la Croix Rouge, qui « sont prêts », pour des gestes de fraternité et de solidarité envers les plus humbles d’entre nous, « ils sont à l’ordre. »

JF

DEVISES: Des Scouts "Sois prêt" 40 millions de scouts dans le monde.

Des Eclaireurs et Eclaireuses de France Laïques " Tout droit" 20 000 membres en France.

En 1990 il y avait 50 000 bénévoles à la Croix Rouge en France.

 

LA FRANC-MAÇONNERIE CHEMIN VERS L'HOMME INTÉRIEUR

ACTUALITES LE FIGARO DE VENDREDI

 

LA FRANC-MAÇONNERIE CHEMIN VERS L'HOMME INTÉRIEUR

 

 

ENQUÊTE - La plupart des frères ont soutenu l'élection d'Emmanuel Macron. Mais, depuis, les frictions s'accumulent entre certaines franges de la franc-maçonnerie française qui défendent une vision stricte de la laïcité, et un président qui a multiplié les gestes en direction des religions.

Ils ont déployé leurs bannières, qui évoquent l'Etoile polaire, l'Altérité, l'Orient de Paris ou la Défense laïque. Plusieurs milliers de francs-maçons, arborant sautoirs et cordons bleu ciel, se pressent en rangs serrés, en ce 1er mai, dans les allées du cimetière parisien du Père-Lachaise. A l'appel d'une dizaine d'obédiences, ils honorent comme chaque année les martyrs de la Commune de Paris et autres «héros de la République» ; ce jour-là, ce sont Philippe Honoré et Mustapha Ourrad, membres de Charlie Hebdo assassinés lors de l'attaque du 7 janvier 2015. Au terme de leur parcours, devant le mur des Fédérés, les frères et sœurs entonnent en chœur Le Temps des cerises, L'Internationale puis La Marseillaise.

Cette année, ce rassemblement prend une tournure particulière car une bonne partie des francs-maçons sont en colère. Ils pestent contre Emmanuel Macron, qui a pris de nombreuses initiatives en faveur des religions au détriment, selon eux, des non-croyants et d'une laïcité dont ils se disent les défenseurs rigoureux. De sa voix grave, Philippe Foussier, l'actuel grand maître du Grand Orient de France (GODF), la principale obédience hexagonale, sonne la charge dans un discours au vitriol contre les «confusions» qui seraient encouragées par l'Elysée: «Les questions religieuses ne doivent pas envahir la vie sociale et civique, lance-t-il. 

Monsieur le Président, soyons très clairs, les francs-maçons ne demandent rien pour eux-mêmes… Ils ne veulent pas être sur la photo avec les cardinaux, les rabbins, les pasteurs, les imams et les bonzes.» Pour le responsable du GODF, la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905 est menacée et les appels aux croyants seraient le ferment d'une communautarisation de la société. La laïcité, rien que la laïcité! Son discours est très applaudi.

Bien sûr, tous les frères ne sont pas prêts à partir en guerre contre le cléricalisme présumé d'Emmanuel Macron. Les grandes obédiences comme la Grande Loge de France (GLDF), très spiritualiste, ou la Grande Loge nationale française (GLNF), ouvertement déiste, ne veulent pas prendre de positionspubliques sur ces sujets. «Nous prônons l'éducation, la tolérance et le dialogue», explique Philippe Charuel, le grand maître de la GLDF.

Proximité avec des Macroniens

Cette dernière, considérée comme assez œcuménique, avec des frères venus de droite, du centre et de la gauche, semble davantage en phase avec l'Elysée que le GODF, traditionnellement proche des socialistes. Détail symbolique: le 19 avril, lors de l'hommage rendu au grand temple de la GLDF, rue Puteaux à Paris, au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, à la fois catholique fervent et franc-maçon revendiqué, assassiné à Trèbes par un djihadiste, la présence de ...

HUMOUR 

Travailler sa pierre a écouter jusqu'au bout.

ALLEZ DAC

Il existe des gens qui prennent le messie pour une lanterne.

 

 

Le véritable athéisme consiste à croire que Dieu lui-même ne croit pas en lui.

Pierre Dac.

Commenter cet article

cincinnatus 09/06/2018 15:32

Merci pour cette allusion aux héritiers de Baden Powell.
J’ai moi-même porté le célèbre feutre, style police montée canadiennes des « Scouts de France » dans les années cinquante avant qu’il ne soit remplacé par un vilain béret, et ce retour aux sources me rajeunit et …m’attriste à la fois !(grosse larme !)
L’engagement chez les Scouts était assez semblable à ce qu’il est en Maçonnerie, à savoir tout entier tourné vers un certain perfectionnement de soi qui allait de pair avec le désir revendiqué de « servir », que chacun se rappelle la fameuse BA quotidienne !
Scoutisme et franc Maçonnerie, tout au moins pour ce qui est du scoutisme originel et de la FM « régulière » , présentent de nombreuses analogies que je rappellerai ci-dessous :
• Si on ne passait pas « sous le bandeau » pour rentrer chez les scouts, par contre on faisait l’objet de certaines enquêtes visant avant tout à savoir si nous étions de « bons Chrétiens », mais reconnaissons- le, les heureux élus ne l’étaient pas toujours, …comme il en est chez les Enfants de la Veuve!
• Notre « Initiation » à nous c’était la « promesse » qui nous marquait sans doute d’une façon indélébile, car devoir s’engager comme nous le faisions à 10 ou 12 ans, et cela devant toute la troupe réunie, était très impressionnant pour les jeunes garçons que nous étions !
La remise de notre insigne , comme celle du tablier en loge, relevaient de la même signification.
Bien plus tard j’ai ressenti un peu la même impression à la sortie des EOR quand on m’a remis mes jolies barrettes de sous- lieutenant, comme quoi l’histoire ne fait que se répéter !
• Nos degré s’appelaient, outre le premier , à savoir la promesse, celui de seconde classe puis de première ; nous gravissions par ailleurs divers « offices », au sens éthymologique du terme, 3éme de patrouille, second , puis enfin, grade ultime , celui de CP (chef de Patrouille), autrement dit VM (en herbes !)
• Dieu était omniprésent dans le scoutisme, tout comme le GADLU l’est dans nombre d’obédiences, si on n’y croyait pas ou si l’on était indifférent à cette notion, alors on s’inscrivait chez les « Eclaireurs », formation laïque du scoutisme …, tout comme on peut s’affilier à des obédiences non déistes !
Que reste t’ il de tout cela, de merveilleux souvenirs sans doute mais aussi, hélas, nombre de désillusions !

Merci pour cette allusion aux héritiers de Baden Powell.
J’ai moi-même porté le célèbre feutre, style police montée canadiennes des « Scouts de France » dans les années cinquante avant qu’il ne soit remplacé par un vilain béret, et ce retour aux sources me rajeunit et …m’attriste à la fois !(grosse larme !)
L’engagement chez les Scouts était assez semblable à ce qu’il est en Maçonnerie, à savoir tout entier tourné vers un certain perfectionnement de soi qui allait de pair avec le désir revendiqué de « servir », que chacun se rappelle la fameuse BA quotidienne !
Scoutisme et franc Maçonnerie, tout au moins pour ce qui est du scoutisme originel et de la FM « régulière » , présentent de nombreuses analogies que je rappellerai ci-dessous :
• Si on ne passait pas « sous le bandeau » pour rentrer chez les scouts, par contre on faisait l’objet de certaines enquêtes visant avant tout à savoir si nous étions de « bons Chrétiens », mais reconnaissons- le, les heureux élus ne l’étaient pas toujours, …comme il en est chez les Enfants de la Veuve!
• Notre « Initiation » à nous c’était la « promesse » qui nous marquait sans doute d’une façon indélébile, car devoir s’engager comme nous le faisions à 10 ou 12 ans, et cela devant toute la troupe réunie, était très impressionnant pour les jeunes garçons que nous étions !
La remise de notre insigne , comme celle du tablier en loge, relevaient de la même signification.
Bien plus tard j’ai ressenti un peu la même impression à la sortie des EOR quand on m’a remis mes jolies barrettes de sous- lieutenant, comme quoi l’histoire ne fait que se répéter !
• Nos degré s’appelaient, outre le premier , à savoir la promesse, celui de seconde classe puis de première ; nous gravissions par ailleurs divers « offices », au sens éthymologique du terme, 3éme de patrouille, second , puis enfin, grade ultime , celui de CP (chef de Patrouille), autrement dit VM (en herbes !)
• Dieu était omniprésent dans le scoutisme, tout comme le GADLU l’est dans nombre d’obédiences, si on n’y croyait pas ou si l’on était indifférent à cette notion, alors on s’inscrivait chez les « Eclaireurs », formation laïque du scoutisme …, tout comme on peut s’affilier à des obédiences non déistes !
Que reste t’ il de tout cela, de merveilleux souvenirs mais aussi hélas nombre de désillusions !

jean françois 09/06/2018 15:59

Bonjour Cincinnatus merci pour ce commentaire aux accents nostalgiques, qui plus est doublé par le mystère de l'informatique. Pour ma part j'ai donné aux Eclaireurs de France, une belle école de vie, j'ai des souvenirs de saines fraternités, il fallait construire son camp, faire son feu, aider les autres, remplir des tâches parfois ingrates, mais que de belles récompenses découvrir ensemble les mystères de la nature, marcher plus que de raison. Mon meilleur souvenir est un camp dans la montagne Corse trois semaines.
Pour ce que je peux observer de ma fenêtre au sens propre, je vois de nombreuses troupes passer, il y a semble t'il un regain pour le scoutisme.
JF

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog