Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
DE LA CONVERSION

De la conversion


Le crédit qu’accordent la plupart de nos contemporains au flot d’informations pour le moins contradictoires dont nous abreuvent quotidiennement les médias a engendré peu à peu une société humaine émotionnellement et intellectuellement labile et instable. Parmi les informations qui nous sont proposées, il est devenu impossible de distinguer celles qui pourraient être réellement importantes de celles qui ne présentent qu’un intérêt très local. C’est ainsi que s’est créée une société dans laquelle toutes les informations ont une importance égale, guerre en Tchétchénie et match de football, épidémie de choléra en Inde et bouchons sur les routes des vacances. Nous vivons l’ère de la communication, et paradoxalement, nous n’avons jamais été aussi mal informés car nous sommes incapables de trier et de prendre le recul nécessaire.

 

Nous constatons que cette instabilité profonde que nous connaissons profite au fanatisme et au prosélytisme religieux et politiques.

 

Dans cette tourmente, le seul point fixe reste la spiritualité et sa référence, la Tradition. Etant indépendante des époques et donc des diverses formes religieuses, elle traverse le temps comme le fil d’Ariane de l’humanité. La Tradition nous stabilise parce que tout homme vit dans la forme traditionnelle qui lui correspond. Elle est notre sang parce qu’elle appartient à notre terroir.

 

Certains la reconnaissent dans tout ce qui nous entoure et se sentent attirés irrésistiblement par elle, d’autres lui préfèrent l’errance, de préférence exotique.

 

Ces deux attitudes correspondent aux deux sens que revêt le mot "conversion". Le sens originel correspond au grec metanoia, qui exprime littéralement "un changement de nous", c'est-à-dire une "métamorphose intellectuelle". Cette modification profonde de l’être est confirmée par l’étymologie latine du mot (cum-vertere) qui implique un double mouvement de "rassemblement", c'est-à-dire une sorte de concentration de toute la puissance de l’être, et de "retournement" inhérent à tout changement de plan d’existence. Ce double mouvement de concentration et retournement est nécessaire à toute démarche spirituelle puisque c’est lui qui permet à l’homme de détourner son mental des choses sensibles pour s’investir dans l’Absolu. Il s’agit là d’une opération exclusivement et purement intérieure sans rien de commun avec un changement extérieur, relevant simplement du domaine "moral". C’est ainsi que certaines religions traduisent le terme metanoia par "repentir".

 

Mais, comme tant de mots et de concepts, celui de "conversion" a été profané pour ne plus désigner que le passage extérieur d’une forme traditionnelle à une autre. Et ceci n’a rien de spirituel. Bien qu’il puisse y avoir quelquefois des conversions spontanées, il s’agit le plus souvent du résultat du prosélytisme religieux. Et on peut dire que dans ce cas, le "convertisseur" et le "converti" font preuve de la même incompréhension du sens profond de leurs traditions.

 

Cependant, le terme de "conversion" est parfois utilisé par erreur pour désigner ceux qui, ne trouvant pas dans leur forme traditionnelle la possibilité d’une démarche initiatique, sont amenés à adhérer à une autre forme traditionnelle que celle à laquelle ils étaient rattachés par leur origine. Dans ce cas, il n’y a pas de comparaison de valeur entre deux formes traditionnelles puisqu’il n’est pas question de "préférence" individuelle. Il est évident que celui qui agit ainsi doit avoir conscience de l’unité fondamentale et essentielle de toutes les traditions. Si de tels cas se présentent, c’est bien souvent en raison des conditions de l’époque actuelle dans laquelle certaines traditions sont devenues incomplètes "par le haut", c'est-à-dire quant à leur côté ésotérique.

 

Certains hommes parvenus à un haut degré de spiritualité adoptent parfois, pour des raisons qui échappent forcément au profane, plusieurs formes exotériques différentes. Ceci n’a rien de surprenant dès lors que l’exotérisme n’est que le voile qui recouvre l’ésotérisme et que ce voile est susceptible de prendre un nombre indéfini de formes.

 

Rappelons-nous, lorsque nous voyons parfois des touristes orientaux ou autres prier dans nos églises, que la Tradition est une et que sa forme exotérique n’a qu’un intérêt contingent.

 

Auteur Anonyme Texte transmis par notre Lecteur Claudius.

DE LA CONVERSION

COMMENTAIRE :

 

Ne pas recevoir toute les idées comme vraies. Revenir aux sources de ces idées, vérifier ses sources dirait le journaliste honnête. Pour le Franc-Maçon revenir à sa juvénilité comme le disait Henri Corbin spécialiste de la spiritualité orientale « Perse ».

 

Je ne suis pas totalement convaincu par la notion de terroir mise en rapport avec la notion de Tradition par notre auteur, je relierais plutôt le terroir aux us et coutumes. Qui devront êtres examinées sans êtres rejetées sans êtres forcément adoptées, la notion du bon sauvage de Rousseau a démontré maintes fois ses limites, des explorateurs en ont fait les frais.

 

Je renforce par ailleurs la conclusion de notre auteur ayant constaté en particulier lors d’un voyage en Inde la facilité et le naturel avec lequel se mélangent les religions, ainsi que l’accueil fait aux visiteurs dans les lieux de culte, ces espaces provoquent l’éveil de la spiritualité.

 

Je ne puis m’empêcher de faire un parallèle avec nos visiteurs en Loge appartenant à un autre Rite Maçonnique. Ils sont par leur aspect externe différents, mais ils participent de la même démarche initiatique, suivant la formule connue : « Ils sont les branches d’un même arbre. » Cet arbre dont les racines plongent dans la même matéria prima à la recherche de l’unique sève, énergie qui se répandra jusqu’à l’extrémité des plus petits rameaux. Cette sève véhicule une tradition primordiale unique retrouvée.

 

La Franc-Maçonnerie ouvre la voie vers la recherche de « la Connaissance Suprême » elle est au-delà, des religions, des philosophies. Elle mène par la pratique de ses rituels et la persévérance du travail de l’adepte, à l’espérance de l’élever vers les hautes sphères de la spiritualité, maintenant aujourd’hui. C’est en ce sens une véritable conversion de l’homme.

 

JF.

LA SUITE DES VOEUX RECUS AU BLOG

DE LA CONVERSION
DE LA CONVERSION

Les Voeux de Serge 

 

Va paisiblement ton chemin à travers le bruit et la hâte et souviens-toi que le silence est paix.

Autant que faire se peut et sans courber la tête, sois ami avec tes semblables.

Exprime ta vérité calmement et clairement.

Écoute les autres, même les plus ennuyeux ou les plus ignorants.

Eux aussi ont quelque chose à dire.

Fuis l'homme à la voix haute et autoritaire

Il pèche contre l'esprit.

Ne te compare pas aux autres par crainte de devenir vain ou amer

car toujours, tu trouveras meilleur ou pire que toi.

Apprécie tes réalisations aussi bien que tes plans

Aime ton travail aussi humble soit-il

car c'est un bien réel dans un monde incertain.

Sois sage en affaires, car le monde est trompeur

Mais ne sois pas aveugle à ce qu’est la vertu.

Beaucoup d’êtres poursuivent un idéal

et l'héroïsme n'est pas chose si rare.

Sois toi-même et, surtout, ne feins pas l'amitié.

N'aborde pas non plus l'amour avec cynisme

car malgré les vicissitudes et les désenchantements

il est aussi vivace que l'herbe que tu foules.

Incline-toi devant l'inévitable passage des ans,

abandonnant de bonne grâce ce qui appartient à la jeunesse.

Nourris la force de l’esprit, qu’elle te protège dans les revers soudains.

Ne te laisse pas accabler par les craintes chimériques,

Qu'engendrent parfois fatigue et solitude.

En deçà d’une sage discipline, sois bon avec toi-même.

Tu es fils de l'univers, tout comme les arbres et les étoiles.

Tu y as ta place, mais quoique tu en penses

l'univers obéit à ses lois.

Sois donc en paix avec Dieu, quel qu'il puisse être pour toi

Et, quelles que soient ta tâche et tes aspirations,

dans le bruit et dans la confusion, garde ton âme en paix

Malgré les vilenies, les instants de grisaille, les désillusions,

Ce monde est magnifique.

Sois prudent. Efforce-toi d'être heureux !

Texte trouvé dans l’église de Baltimore (1693)"""""

 

Dit Testament de Baltimore.

 

Pour aller plus loin :

 

« Votre temps est limité, ne le passez donc pas à vivre la vie d’un autre. Ne vous laissez pas piéger par les dogmes – ce qui revient à vivre avec le résultat de la pensée d’autrui. Ne laissez pas le bruit des opinions d’autrui noyer votre voix intérieure. Et surtout ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Ils savent déjà qui vous voulez réellement devenir. Tout le reste est secondaire. »

Steve « I » Job

 

« Je me sens toujours heureux, savez vous pourquoi…? Parce que je n’attends rien de personne… Les attentes font toujours mal, la vie est courte… Aimez votre vie, soyez heureux, gardez le sourire et souvenez vous : avant de parler, écoutez… avant d’écrire, réfléchissez… avant de prier, pardonnez… avant de blesser, considérez l’autre… avant de détester, aimez… 
Et avant de mourir, vivez ! »

William « Bill » Shakespeare

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog