Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LES PIERRES VIVANTES

LES PIERRES VIVANTES

 

L’été entre jeunesse et adolescence, je faisais régulièrement le chemin en Finistère, un chemin de rêves pour un adolescent perdu dans la ville lumière, ma lumière était ailleurs. Tu vas prendre le bon air, l’air de la mer me disait ma mère soucieuse de ma santé, mais c’est un autre air que je respirais le long des côtes déchiquetées par l’écume, j’étais chez moi.

 

De longues promenades à vélo, en recherches de coquillages sur les grèves j’étais libre, l’été s’écoulait doucement de quatre heures en quatre heures aux parfums de chocolat au lait, de crêpes à la confiture des fraises cueillies en plein champ par ma grand-mère.

 

J’étais dans un autre monde au-delà de la terre, en finis terrae. C’est à la proue de ce navire que j’ai fais inconsciemment les premiers pas vers moi-même, j’avais déjà ce pays en moi.

 

Plus tard quand le soleil s’en va, quand les menhirs font de l’ombre dans les prairies, en pénétrant dans les cairns, en suivant l’estran ma vie prenait une autre dimension, les pierres levées me délivraient leur message d’éternité.

 

Les celtes, les druides, les chrétiens ont faits de ces pierres leur temple. Plus tard encore, au milieu du passage, avant la fin de la terre, j’ai reçu la lumière dans ma loge, le maillet et le ciseau en main, j’ai frappé les premiers coups sur ma pierre.

 

Incapable d’expliquer le mystère de ces pierres, plusieurs années après je ne sais pas pourquoi, j’ai conduit mes petits enfants à leur rencontre. Elles restent toujours vivantes, elles sont les compagnes du finis terrae, elles jalonnent les cycles du soleil et de la lune, comme les témoins, les portes d’un autre monde.

JF.

LES PIERRES VIVANTES

C'est pourtant simple comme ....

BONJOUR

C’est simple comme « coucou », je te vois, tu existes
Vous savez ces « PERSONNE » que l’on ne croise plus,
Ces moitiés de nous-mêmes qui ne nous ont pas plu,
Ces détritus faisant leur dernier tour de piste ;

Bonjour ! Monsieur, Madame, et comment « halez-vous ? »
Sous ce soleil glacial, comment supportez-vous
Nos postures assassines, nos regards « faux fuyants »,
Notre inadaptation aux plaintes des mourants ?

Je vous salue Marie, Joseph, qui que tu sois !
Aide-moi je t’en prie à me sentir plus proche
Aide-moi à t’aider pour me faire moins moche !

Bonjour ! J’ai plein d’amour, du soleil sous mon toit
Des rires, et puis du pain, qui n’attendent que toi.

Viens ! Lève-toi ! Contemple ! Le temps s’arrête ici,
Suis-moi ! Aujourd’hui, toujours ! Tu vas vivre aussi.

 

Philippe Jouvert.

 

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog