Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA PLANCHE DE THEODORE  : UBAC

 

Ubac

 

L’ubac est le versant de la montagne le moins exposé au soleil, celui qui reçoit le moins de lumière. Les dictionnaires nous apprennent qu’il viendrait du mot opacus qui signifiait sombre et où on reconnaît  opaque bien sûr. L’ubac s’oppose à l’adret, mot dont l’origine nous renvoie au « bon endroit », celui du soleil, de la lumière, de la vie.

Une fois de plus, dans la trame du sens, le vocabulaire nous dévoile comment nous nous représentons  la vie, le monde et nous-mêmes : la lumière c’est bien ; la nuit c’est mal. Le soleil réchauffe la terre et nos cœurs, la nuit recèle et révèle nos peurs, nos angoisses. Ainsi, à l’instar de la vie et de l’univers qui se comportent comme des images entrecroisées, le jour et la nuit s’exposent à la vue de tous comme la métaphore évidente de notre personnalité. Une face claire qui s’oppose à un côté sombre, le rire et les pleurs, la joie et la douleur, le dicible et l’indicible, ce que je montre et ce que je cache, y compris à moi-même.  

Les psychothérapies sont (presque) toutes empreintes de cette dualité de la personnalité et, chacune à sa manière, tente de démonter les mécanismes de la souffrance que provoquent les tensions qui en résultent. Elles proposent de retrouver son « vrai-soi », voire son « être de lumière », de faire la paix avec « soi-même », ou de « lâcher prise » comme on dit communément aujourd’hui, sous-entendu avec cette part sombre de soi. Il est si tentant en effet de se considérer comme le collage de deux entités distinctes que seuls les aléas de la vie auraient réunis dans le même corps et donc dans le même cerveau. D’un côté le gentil, de l’autre le méchant ; le désir du bonheur et l’aptitude au malheur hélas réunis. Une telle vision de soi-même (et d’autrui également d’ailleurs…) rend la solution à tous les déboires d’une simplicité évidente : il suffit de guérir le mauvais côté, voire tout simplement (et radicalement) de le supprimer.

Cette vision réductrice de la complexité humaine fait fi du réel et oublie, par exemple, qu’une montagne qui ne présenterait qu’un adret sans ubac ne tiendrait pas debout, elle s’écroulerait, tout simplement.

 

Théodore Neville – Dictionnaire Inutile -

REFLEXION SUR LA PLANCHE DE THEODORE.

Sommes nous des Dr Jekill et Mr Hyde atteints par un fractionnement de notre être, de notre soi profond, de notre identité, un pavé mosaïque ?

Ce trouble dissociatif de l’identité (TDI) serait du à une perte de mémoire, se traduisant par une aphasie stressante, dont le remède est peut être la pratique constante d’exercices spirituels, de séquences de méditations, comme des séquences d’orthophonie pour retrouver la Parole originelle, « la Parole Perdue ».

Après avoir pris conscience de l’UBAC de Théodore, s’orienter modestement  vers l’Adret et grâce au souffle s’unifier au sommet de la Montagne.

Merci à Théodore…

JFG   

Le Rêve de Jacob.

Le Rêve de Jacob.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog