Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois

LE FRANC-MACON UN PÈLERIN, UN COMBATTANT DE LA GLOIRE AU TRAVAIL.

Raymond Lulle, philosophe, alchimiste, poète, mystique et missionnaire majorquin du XIIIe siècle, descendant d'une famille noble catalane, passant devant un chantier, demande à un ouvrier qui taille des pierres : "Que fais-tu ?" : "Je taille des pierres" lui répond cet homme. Il pose la question à un deuxième ouvrier qui lui répond : "Je gagne ma vie". Enfin, le troisième, à qui il fait la même demande affirme resplendissant :"Je construis une cathédrale" ...

Porter au dehors les enseignements reçus en Loge, ce que firent les constructeurs de cathédrales, les Francs-Maçons, ont repris le flambeau dans leurs combats contre les vices pour faire triompher les Vertus. Chercher inlassablement le savoir véritable, la sagesse. Cela ne peut se faire seulement par une connaissance de soi, après avoir révélé en soi les forces insoupçonnées du bien, les parcelles de Lumière divine déposées il y a bien longtemps, se saisir de l’Équerre et du Compas pour reconstruire sa cathédrale intérieure, mettre en place les rosaces qui laisseront passer les feux revivifiés de l’amour.

 

A force de donner jour après jour le pain de la connaissance a ceux qui ont faim, a force de vouloir construire un monde meilleur, débarrasser de la haine des extrêmes, de l’égoïsme de l’ignorance. A force de combattre pour faire monter son esprit, dévoiler la force de son âme, jusqu’à sortir de son corps matériel pour contempler le tout.

Dépasser notre condition humaine pour gravir les marches, monter, monter encore, se mettre au centre de cette spirale ascendante, être dans l’exigence pour soi, reconnaître la valeur du travail, le glorifier.

 

Le travail a une fête c’est demain, c’est la fête du travail qui enrichi l’homme, pas son compte en banque, lui donne sa dignité. Toute œuvre accomplie même minime s’inscrit dans une œuvre commune, universelle.

Il nous faut êtres des opératifs du travail au-delà des claviers et écrans des ordinateurs, savoir regarder les chefs d’œuvre accomplis par les Compagnons. S’arrêter un instant, une heure chaque jour méditer devant les merveilles de la nature, apprécier le muguet qui tous les ans renaît et nous donne son parfum en partage.

Bon premier mai à tous.

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Albert PIKE

Albert PIKE

A LA RECHERCHE DE LA LUMIERE DE L’HARMONIE

 

Le combat pour la réalisation de l’harmonie, pour faire régner la justice, trouver sa place dans le cosmos, élever sa conscience vers les sphères de la plus haute spiritualité et avec humilité porter ce message dans le monde pour une libération de l’homme. Installer la Fraternité Universelle.

 

En 1871 Albert PIKE le Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil du Rite Ecossais Ancien et Accepté, pour la Juridiction Sud des Etats unis d’Amérique écrivait :

 

« La Franc-Maçonnerie est dans l’homme la subjugation de l’humain par le Divin, la conquête des appétits et des passions par le sens moral et la raison, un incessant effort, combat, et même guerre du spirituel contre le matériel et le sensuel. Cette victoire, quand elle a été réalisée, assurée, et que le conquérant peut se reposer sur son bouclier et porter des lauriers bien mérités, s’appelle le Saint Empire. (….)

Comme dans chaque triangle de perfection l’un est trois et trois sont un, ainsi l’homme est un, quoique d’une double nature, et il atteint le but de son existence seulement quand les deux natures en lui sont en juste équilibre. Sa vie ne sera un succès que quand cet équilibre sera harmonie et beauté, à l’image de la Grande Harmonie de Dieu et de l’Univers.

Ceci, mes Frères, est le vrai mot du Maître Maçon, le vrai Royal Secret qui rend possible et rendra au final réel le Saint Empire de la vraie fraternité maçonnique. »

 

Albert Pike.

 

WIKIPEDIA

 

Albert Pike, après avoir été admis dans la fraternité the Independent Order of Odd Fellows en 1840, fut initié à la franc-maçonnerie en 1850, dans la loge Western Star no 2 de Little Rock6. Il reçut d'abord les 10 degrés du Rite d'York entre 1850 et 1853, avant de recevoir d'Albert Mackey les 29 premiers degrés du Rite écossais ancien et accepté en mars 1853 à Charleston (Caroline du Sud)6.

Il devint alors extrêmement actif au sein du Suprême Conseil de la Juridiction Sud du Rite écossais ancien et accepté, participant à la demande de Mackey à une profonde réécriture des rituels, de 1855 à 18616. Il fut élu Grand Commandeur de cette juridiction en 1859 et le resta pendant trente-deux ans, jusqu'à la fin de sa vie.

Son ouvrage ésotérique et initiatique le plus célèbre est « Morales et dogme » (Morals and dogma), publié en 1871, qui a pour but d'expliquer le symbolisme des 32 premiers degrés du Rite écossais ancien et accepté. Cet ouvrage fut traditionnellement offert aux francs-maçons américains à l'occasion de leur réception au 14e degré du Rite écossais ancien et accepté jusqu'en 1974

FM MAÇONNERIE MAGAZINE N°55
FM MAÇONNERIE MAGAZINE N°55
FM MAÇONNERIE MAGAZINE N°55

FM MAÇONNERIE MAGAZINE N°55

 

 

FRANC - MACONNERIE MAGAZINE

 

Le numéro 55 de Franc-Maçonnerie Magazine assez décevant le thème principal c’est original ! Les Élections Présidentielles Quelles valeurs guident le choix des Francs-Maçons. En mettant en tête de l’article l’image du Président sortant le ton est donné, une place de choix est faite aux Frères du Grand Orient de France. Les sœurs de la GLFF ont droit à quelques lignes, ainsi les Frères de la GLEFU, de la GLCS, de GLISRU.

On notera l’absence des obédiences qui revendiquent de ne pas intervenir dans la Politique la GLDF, la GLNF et bien d’autres encore.

 

Au sommaire également Une Tribune Franc-Maçonnerie et Société qui nous parle d’Economie !

 

Pour être complet la Tradition, la spiritualité et la culture ne sont pas totalement occultées, Irène Mainguy avec LE MAÇON MYSTÈRE –Qui suis-je ?, BACHELARD entre SCIENCE et POÈSIE par Henri Pena Ruiz, sauvent ce numéro de l’ennui.

 

JF.

A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE

A LIRE

Brocéliande au delà des apparences par Jean –Claude Cappelli. (voir video)

 

A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE
A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE
A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE
A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE

SUR GADLU INFO

Samedi 22 avril 2017, Yvon Couve, Grand Maître de la Grande Loge Traditionnelle de France (GLTF) a signé de Traité fondateur de l’Union des Grandes Loges Régulières de France qui réunie la GLTF, la Grande Loge Indépendante de France (GLIF) et la Grande Loge des Maçons Libres (GLML)

La GLTF signe le traité fondateur

de l’Union des Grandes Loges Régulières de France

Ce dernier samedi à Paris, la Grande Loge Traditionnelle de France a ratifié le traité fondateur de l’Union des Grandes Loges Régulières de France, déjà signé, le 25 mars 2017, par la Grande Loge Indépendante de France et la Grande Loge des Maçons Libres.

Le rapprochement de ces trois obédiences a pour objectif de mettre en lumière, dans un univers maçonnique national devenu extrêmement complexe, la pratique rigoureuse d’une franc-maçonnerie régulière et traditionnelle.

Ce traité exprime en outre l’amitié et la reconnaissance mutuelle de ces trois Grandes Loges qui restent cependant indépendantes et souveraines dans leur identité et leur fonctionnement.

Valant convention maçonnique, il autorise notamment les visites entre elles ainsi que les échanges maçonniques à l’usage de leurs membres.

Les Grandes Loges signataires s’engagent à respecter les principes fondamentaux de la régularité maçonnique, telle qu’elle est universellement reconnue et notamment la foi en Dieu et l’invocation du Grand Architecte de l’Univers, la présence en loge des trois Grandes Lumières et la souveraineté exclusive sur les grades symboliques.

C’est le Grand Maître de la GLTF, le TRF Yvon Couve qui a procédé, à l’issue de la tenue provinciale de la province de Paris-Ile de France de la GLTF, à la signature de ce traité fondateur en présence du TRF Jean-François Buherne, Grand Maître de la GLIF.

Le TRF Jean-Pierre Schwentzer, Grand Maître de la Grande Loge des Maçons Libres ayant déjà procédé à la signature de ce document lors de la Tenue de Grande Loge de la Grande Loge Indépendante de France le 25 mars 2017 à Paris.

Photo : Y. Couve, Grand Maître de la GLTF et Jean-François Buherne, Grand Maître de la GLIF présentent le traité fondateur de l’Union des Grandes Loges Régulières de France


En savoir plus sur http://www.gadlu.info/gltf-et-l-union-des-grandes-loges-regulieres-de-france.

A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE

SUR HIRAM BE

 

LE 1ER MAI DU GODF AU PÈRE LACHAISE

Par Géplu dans Divers

. 1er mai
Communiqué du Grand Orient de France

Le 1er mai au Père Lachaise,
les francs-maçons du Grand Orient de France rassemblés pour la République et la démocratie

Comme chaque année, le Grand Orient de France et les principales obédiences maçonniques françaises se rendent le 1er mai au Père Lachaise pour rendre hommage aux Martyrs de la Commune de Paris et aux artisans du progrès social. Plus d’un millier de francs-maçons se rassemblent ainsi en effectuant un parcours qui permet de souligner la vie et l’oeuvre de personnages dont la sépulture se trouve dans ce cimetière.

Cette année, en raison du contexte politique, ce rassemblement placé sous le thème « Résister, émanciper » prend une signification particulière. Les francs-maçons du Grand Orient de France et des obédiences amies avaient déjà eu l’occasion le 13 avril dernier d’exprimer leur position face aux dangers qui menacent la société française et pour rappeler leurs principes.

Christophe Habas, Grand Maître du Grand Orient de France, prononcera un discours en clôture de ce rassemblement devant le Mur des Fédérés, après que ses homologues des autres Obédiences se soient également exprimés.

Il y rappellera l’attachement des francs-maçons à la République, à la laïcité, à l’humanisme et à l’universalisme, autant de principes usurpés, dévoyés ou combattus de tout temps par l’extrême droite.

Il y rappellera aussi l’appel du Grand Orient de France à la mobilisation pour le scrutin du 7 mai en vue de faire battre le plus largement possible la candidate de l’extrême droite et donc pour apporter à son adversaire le soutien indispensable de tous les républicains et démocrates, un soutien ponctuel destiné à écarter l’extrême droite du pouvoir et qui ne traduit aucunement l’adhésion du Grand Orient de France au programme de M. Macron.

C’est aujourd’hui l’avenir de notre démocratie qui est en jeu et les francs-maçons ne se déroberont pas devant leurs responsabilités.

Le 28 avril 2017


En savoir plus sur http://www.hiram.be

A LA RECHERCHE DE LA LUMIÈRE DE L'HARMONIE

Paris, le 28 avril 2017

 

COMMUNIQUÉ

APPEL DE LA GRANDE LOGE DE FRANCE

Obédience Maçonnique multiséculaire, la Grande Loge de France a fait sienne la devise républicaine Liberté, Egalité, Fraternité.

A la veille du second tour de l’élection présidentielle, elle considère de son devoir de s’adresser à toutes celles et à tous ceux qui, par leurs votes, vont devoir faire un choix décisif. Patrie des Droits de l’Homme, la France doit rester une référence et un exemple dans notre monde. Une extrême vigilance s’impose face à la séduction trompeuse du populisme.

L’histoire bégayant lorsque les nationalismes refont surface, les valeurs de notre République ne sauraient permettre de tolérer, même sous le couvert d’une communication plus policée, des idées prônant le refus de l’Autre, le repli sur soi et l’exploitation d’un contexte économique pour justifier un refus d’ouverture à notre monde.

Témoignage de notre passé, sur les murs de notre Grande Loge de France sont gravés les noms des Frères victimes des pelotons d’exécution et des camps d’extermination. En 2014, nous avons donné à notre Grand Temple le nom de notre Frère Pierre Brossolette qui, pour sauver ses frères d’armes, a fait le sacrifice de sa vie.

Puissent ces tragédies de l’histoire rappeler l’exigence d’une lutte permanente pour la Liberté, le Respect et la Dignité des femmes et des hommes qui vivent dans notre République.

En certaines circonstances, il est du devoir d’une Obédience Maçonnique de le rappeler. Telle est à ce jour l’obligation de la Grande Loge de France.

Philippe Charuel
Grand Maître de la Grande Loge de France

 

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
DES ORIGINES DRUIDIQUES DE LA FRANC-MACONNERIE

DES ORIGINES DRUIDIQUES DE LA FM POUR ANGIE ET VOUS

 

L’origine, l’histoire de la Franc-Maçonnerie est souvent un sujet de contre verse. L’histoire oblige la datation il faudra définir de quelle Franc-maçonnerie l’on parle opérative celle des constructeurs, spéculative celle de la noblesse, des savants, des intellectuels, des bourgeois, des cherchants, des hommes libres.

La Franc-Maçonnerie ordre initiatique fraternel fait référence à l’art de la construction, sa méthode est le symbolisme, elle vise à reconstruire une homme neuf, elle puise ses sources dans de multiples traditions qui remontent à des temps immémoriaux, elle un centre d’union pour des hommes de toutes religions, croyances, pour peu qu’ils soient libres de bonnes mœurs ceci n’est qu’un mince aperçu de sa richesse.

 

Le symbolisme de l’arche de NOE convient bien aux Francs-Maçons, le patriarche a rassemblé dans son arche tout ce qui était épars, il a pris conscience qu’il fallait sauver le monde, préserver son harmonie, son équilibre, que chacun y avais sa place depuis le plus végétal jusqu’à la forme supérieur de l’animal l’homme.

 

Puis se sont succéder les traditions avec leurs particularités en Orient et en Occident, il y a eu dans le temps des moments clés, des moments ou le compas a pu s’ouvrir sans crainte, ou les cultures ont pu se confronter. Le Miracle Grec sur les rives de la méditerranée, la tradition judéo chrétienne, la tradition Egyptienne, dans notre Europe la tradition Celte. La plupart de ces traditions se sont transmises oralement dans ces chaudrons spirituels que furent Athènes, Alexandrie ou Rome pour notre occident. Les voyageurs de l’esprit ont donnés à boire à ceux qui avaient soif de connaissance.

 

La Franc-Maçonnerie de métier dite opérative fait référence à l’art de la construction, à l’ancienne alliance elle s’inspire de la construction du Temple Salomon temple matériel, puis temple spirituel, puis vint la nouvelle alliance celle du prophète Jésus, la voie de l’amour.

En Europe l’on élève des cathédrales. Quand vient l’heure de la fin des constructions de pierre, les Francs-maçons vont accueillir dans leurs Loges des « acceptés » qui ne sont pas des hommes de métier, mais des savants, des intellectuels, des militaires souvent nobles, puis des bourgeois.

Parallèlement des idées nouvelles voient le jour, c’est la fin de la scolastique, le début des Lumières.

 

En Ecosse, en Angleterre, en Irlande on s’oppose à la toute puissance de Rome et aux « papistes » comme le dit Isaac Newton. En 1710 les Collèges d’Oxford, la société des Antiquérians, l’Invisible collège, le Trinity collège, la Royal Society se remplissent on y trouve beaucoup de Francs-Maçons, la marmite bouillonne !

De nombreuses traditions se mêlent, on rêve comme les Rosicruciens d’une nouvelle société d’amour et de tolérance.

 

En 1678 naît John Aubrey, il va se passionner pour la philosophie, mais aussi pour l’archéologie il s’intéresse en particulier aux sites Mégalithiques qu’il attribue aux Celtes et aux Druides, enseignant au Trinity Collège, il se lie avec Elias Ashmole lui –même archéologue. John Aubrey sera Druide sur la fin de sa vie, il veut remettre au goût du jour le Druidisme, l’idée du Druid Order prend forme.

Il se lie avec John Toland Philosophe Irlandais libre penseur, adepte d’une religion naturelle, pas étonnant donc qu’il se rapproche de John Aubrey. John Toland est très proche des Loges Maçonniques, il fût sans doute Franc-Maçon lui même il a 47 ans en 1717 année de la fondation de la Grande Loge Unie d’Angleterre première puissance Maçonnique organisée. Mais John Toland est avant tout un panthéiste, il sera le premier Grand Druide du Druid Order, il meurt en 1722 après avoir écrit son Panthéisticon qui lui assura la célébrité.

 

Les Francs-Maçons spéculatifs ont donc été proches du renouveau du Druidisme incarné par John Toland, le Rite Ecossais Rectifié et dans une moindre mesure le Rite Ecossais Ancien et Accepté en portent encore les traces. L’influence du Druidisme est également présente dans les Rites Maçonniques Forestiers, la Maçonnerie du bois dont les rituels se déroulent dans la nature et la symbolique proche de celle-ci.

Deux courants importants se mêlent dans la source de la Franc-Maçonnerie spéculative : le courant chrétien libéré, libertaire et le courant païen panthéiste, qui se confond avec le Druidisme.

 

Les Francs-Maçons modernes de la période 1717-1724 en se référant aux antiques traditions diverses se sont opposés à l’obscurantisme, aux impérialismes de l’époque religieux ou politiques. Ils rêvaient d’un monde neuf ou les hommes se toléreraient dans un élan d’amour fraternel à mettre en œuvre.

 

Ces quelques lignes pour toi Ange et tous ceux que l’histoire Maçonnique intéresse. Pour aller plus loin dans la connaissance des analogies entre la Tradition Celte portée par le Druidisme. Je vous conseille les deux livres de Jean Claude Cappelli un Druide contemporain qui vit en Forêt de Brocéliande. Ses deux ouvrages : « Des origines Païennes de la Franc-Maçonnerie-Tome I, Des Origines Druidiques et dans le Tome II Des Origines Brahmaniques.

 

JF.

DES ORIGINES DRUIDIQUES DE LA FRANC-MACONNERIE
DES ORIGINES DRUIDIQUES DE LA FRANC-MACONNERIE

Voir les commentaires

Publié le par FR2

Cet article est reposté depuis Blog de la R:.L:.Francois RÁKÓCZI II.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
JONQUE SUR LA BAIE D'HALONG

JONQUE SUR LA BAIE D'HALONG

SERGE MON FRERE

 

Tu es parti là bas de l’autre côté, vers l’Orient éternel. Je ne sais pas si tu m’entend, si tu me vois. Je te connaissais peu et beaucoup à la fois, nous étions venus tous les deux de France toi du midi, moi de l’occident. Nos yeux se sont croisés dans ce bus à Hanoï, ou dans ce train de nuit vers les hauteurs de Sape, ou dans cette Jonque glissant sur la baie d’Halong, mais tu as dis à Claude ton épouse : « ma main au feu, il en est ! » j’ai pensé la même chose.

Il « pleuvait » beaucoup dans ce bus et nous étions deux a regarder dans la même direction, nous nous sommes naturellement trouvés, reconnus comme tels.

 

Je ne sais plus ce que nous avons faits ensuite ensemble, mais nous étions ensemble, nous avons sans doute plusieurs fois refait le monde, notre monde, nous étions à Saïgon (Ho Chi Minh) ou dans les bouches du Mékong. Puis nous nous sommes éloignés pleins de souvenirs de nous mêmes.

Comme si nous connaissions depuis toujours nous nous sommes parlés tous les jours derrière nos écrans.

 

Je me souviens de ta joie, de ta fierté quand tes Frères là bas dans le Var t’on fait gravir l’échelle, le 30ème barreau, le vent a du souffler dans ta queue de cheval !

 

Tu as rejoins une cité impériale je ne sais pas si c’est celle de Hué dans ce Viet Nam que tu as aimé comme moi, les portes de ta Jérusalem céleste se sont enfin ouvertes. Le cœur de Claude saigne comme le nôtre, mais nous sommes dans l’espérance, un jour nous monterons nous aussi dans cette jonque qui franchira le brouillard de la baie d’Halong, nous verrons la Grande Lumière resplendir, nous serons près de toi Serge « ma main au feu »

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
THEMIS DEESSE DE LA JUSTICE

THEMIS DEESSE DE LA JUSTICE

LA FRANC-MACONNERIE DE L’EPEE.

 

L’épée est absente de la Franc-Maçonnerie Anglo Saxonne, elle fût introduite en Loge par les aristocrates Français et concédée pendant les travaux aux bourgeois, consacrant ainsi une égalité entre les Frères.

Cette épée symbole de la Chevalerie trouve sa place dans les degrés capitulaires, degrés de la chevalerie de l’esprit.

 

L’épée pour le profane est une arme, pour le Franc-Maçon s’est bien plus, elle est l’outil de canalisation des forces, elle est alors en main gauche celle du cœur. Elle défensive dans la main droite, protectrice du temple, des Frères et de leurs valeurs. Protectrice des secrets et mystères dans la main de l’expert, placée dans la main du Vénérable représentant le Roi Salomon elle est flamboyante. Par la forme en éclair de sa lame elle est la foudre, mais aussi la Lumière céleste qui illumine la loge, elle est alors l’épée de Saint-Michel, de la lance de Saint-Georges, elle initiatique créatrice. L’épée du Vénérable tournée vers le ciel capte les forces de l’esprit du verbe.

 

Cette épée de Justice est l’arme des combats spirituels, au service des plus faibles, les pauvres chevaliers du Temple l’ont saisi pour défendre les pèlerins.

Cette épée de Justice est aussi une clef vers la connaissance, elle agit avec force, mais aussi beauté, pour faire régner la justice séparer sans faiblir le bien du mal, faire régner la sagesse transmettre l’éternelle Lumière de l’amour.

 

JF.

EPEE MACONNIQUE

EPEE MACONNIQUE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LES BARBARES

LES BARBARES

LE RETOUR DE LA BARBARIE

 

L’homme est t’il bon par nature, ou préfère t’il le mal ? Deux théories qui s’affrontent. Saint Paul pensait : « Je fais le mal que je hais et je ne fais pas le bien que j’aime. » Jean-Jacques Rousseau pense que l’homme est naturellement bon ou plutôt que l’homme à l’état naturel est bon et que c’est la société qui le corrompt : « Je voudrais qu’on choisit tellement les sociétés d’un jeune homme qu’il pensât bien de ceux qui vivent avec lui, et qu’on lui apprit à si bien connaître le monde, qu’il pensât mal de tout ce qui s’y fait. Qu’il sache que l’homme est naturellement bon. »

Franc-Maçon optimiste je pencherais vers la théorie de Rousseau, en nuançant son propos, l’homme contient en lui à la fois la Lumière et l’ombre, il est par nature perfectible à lui d’admettre sa part d’ombre et de faire grossir sa part de bien. Quant à la société elle est le lieu privilégié de son développement, il doit y trouver sa place au service des autres.

 

L’histoire nous démontre que les sociétés les moins développées étaient composées de barbares. Un système de clans radical, une forme d ‘égalité réservée, contrainte, rétrécie, un communautarisme.

A l’heure ou l’on constate le retour de l’intolérance, des extrémismes donc de la barbarie, comment lutter pour le triomphe de la Justice. En maniant l’Équerre et le Compas, en tournant son regard vers l’humanisme et la spiritualité. L’élévation de l’esprit, la conscience de l’universel sont les armes contre ces nouvelles barbaries.

 

Ces nouvelles barbaries sont l’intégrisme religieux et le rationalisme exacerbé par la domination de l’homme, le veau d’or de la matérialité. Le rationalisme a conduit aux génocides modernes, les excès du communautarisme sont un risque de génocide ethnique, l’homme se transforme alors en un bourreau pour ceux qui ne sont pas de son clan.

 

Il nous reste à entrer en résistance, à élever la spiritualité de l’individuel au collectif, il nous reste à mettre l’universel au cœur de tous les hommes, à renoncer au cloisonnement, au rejet des différences. Mais il nous faut aussi le courage de regarder en face les nouveaux barbares pour les combattre, nous ne pouvons nous contenter des formules récurrentes qui peu à peu vident le sens et la force de notre combat. Il ne faut pas qu’honorer les victimes et se retrancher derrière des formules toutes faites « le risque zéro n’existe pas. » Elles font le lit de notre soumission aux forces du mal, qui sont en nous et dans la société. Nous avons notre part de responsabilité, l’élévation spirituelle est donc notre espérance.

 

JF.

 

Pour aller plus loin : Barbares le retour de Vincent Aucate de Desclée de Bronwer 2016.

LE RETOUR DE LA BARBARIE

BARBARES LE RETOUR de Vincent Aucate chez Desclée de Bronwer 2016.

L'islamisme marque le retour de la barbarie, et ceci dans une dynamique croissante après le 11 septembre. Nous avons vaincu les barbares d'autrefois : saurons-nous vaincre ceux d'aujourd'hui ? Ils ne sont plus les marginaux de jadis, car ils viennent du coeur de nos sociétés modernes. Barbarie et civilisation seraient-elles deux images en miroir ? De fait, leurs frontières se sont estompées. Des Occidentaux éduqués partent désormais combattre dans les rangs des terroristes.
Depuis la naissance des grandes civilisations, les hordes qui vivaient dans les steppes ou les forêts ont massacré et pillé villes et villages. La ressemblance entre ces barbares d'autrefois (Hyksos, Scythes, Goths, Vandales ou Mongols) et les djihadistes d'aujourd'hui est frappante. Mais une nuance s'impose : alors que tous ces peuples, errants ou sédentaires, n'avaient d'autre choix que la guerre, les partisans de Daesh ou d'Al Qaida ont fait ce choix individuellement et ils justifient leurs crimes.
Que l'islam soit le terreau de l'islamisme n'explique pas tout. Nos civilisations ont toujours cultivé une barbarie intérieure, plus ou moins refoulée selon les époques. Ce phénomène a culminé avec les barbaries d'État au XXe siècle. Il prend aujourd'hui un nouveau visage. Il ne suffira donc pas de vaincre militairement cet adversaire. Ce dernier n'est que le symptôme d'un mal plus profond, dont il nous faut chercher les causes. Nous pourrons alors peut-être lui trouver un remède.

Voir les commentaires

Publié le par Jacques Viallebesset

Cet article est reposté depuis L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LAMARTINE

LAMARTINE

 

LA REPUBLIQUE ET LAMARTINE.

 

Lamartine poète, romancier fut aussi un homme politique de premier plan. Son engagement pour la défense République et la devise Républicaine est souvent oublié, de même que son militantisme pour l’abolition de l’esclavage, c’était un ferme partisan de la non violence jusqu’à la défense des animaux il était pour le végétarisme. Ses combats conservent donc toute leur valeur de nos jours.

Dans ses œuvres il expose une pensée sociale teintée de religion, tout en refusant de croire aux miracles. Je retiendrais parmi ses œuvres « Le Voyage en Orient » considéré comme le chef d’œuvre du récit de voyage, qui le rapproche de Gérard de Nerval lui aussi inspiré par l’Orient.

 

En cette journée électorale je vous livre le discours que Lamartine adressa à ses presque Frères en mars 1848 et retrouvé dans le livre d’Emmanuel Pierrat : « Les FRANCS-MACONS ET LE POUVOIR » paru chez First Editions.

 

« Je n’ai pas l’honneur de savoir la langue particulière que vous parlez, je n’ai jamais eu dans ma vie l’occasion d’être affilié à aucune Loge. Je vous parlerai donc, pour ainsi dire, une langue étrangère en vous remerciant.

 

Cependant je sais assez de l’histoire de la Franc-Maçonnerie pour être convaincu que c’est du fond de vos Loges que sont émanés, d’abord dans l’ombre, puis dans le demi-jour, et enfin en pleine lumière, les sentiments qui ont fini par faire la sublime explosion dont nous avons été témoins en 1790 et dont le peuple de Paris vient de donner au monde la seconde et j’espère dernière représentation. Il y a peu de jours.

 

Ces sentiments de Fraternité, de Liberté, d’Egalité, qui sont l’évangile de la raison humaine, ont été laborieusement, quelquefois courageusement scrutés, propagés, professés par vous dans les enceintes particulières où vous renfermiez jusqu’ici votre philosophie sublime.

 

Ces sentiments, qui avaient dû se cacher, peuvent maintenant se proclamer au grand jour ; leur propagation sera d’autant plus persistante qu’ils se répandront de toutes les bouches, et qu’ils répandront sur la nation tout entière sans qu’on ait besoin de les dissimuler sous des symboles quelconques.

 

La raison n’a plus besoin de symboles ; elle est aujourd’hui le soleil sans nuages ; vos yeux sont assez forts pour le fixer, et si vous gardez encore quelques années ces drapeaux, ces signes de liberté, d’égalité, de travail, avec lesquels vous vous présentez devant nous, vous ne les garderez plus comme une nécessité, vous les garderez comme un fidèle et glorieux souvenir des travaux que la Franc-Maçonnerie a supporté dans les temps difficiles, et dont elle présente maintenant le témoignage au genre humain.

 

Encore un seul mot, messieurs :

Je disais tout à l’heure que je ne savais pas parler le langage de la Franc-Maçonnerie, mais je sais parler comme vous cette grande langue du peuple que le peuple a si noblement parlée pour nous pendant ces trois jours.

 

Je vous remercie, non pas au nom du gouvernement provisoire de la République, qui n’est qu’une émanation passagère, fugitive et désintéressée, qui n’est qu’une émanation du peuple, qui n’a d’autre droit que celui de son dévouement et de la circonstance de vous parler comme gouvernement ; mais je vous remercie au nom de ce grand peuple qui a rendu à la France et le monde témoins des vertus, du courage, de la modération et de l’humanité qu’il a puisés dans vos principes, devenus ceux de la République française. »

 

Alphonse, Marie, Louis Prat de Lamartine.

LA REPUBLIQUE

LA REPUBLIQUE

ERRATUM : Dans l’article d’hier Socrate reviens il fallait lire bien sûr que Socrate est né environ 2500 Avant JC et non 1500 ans merci d’accepter mes excuses.

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
SOCRATE REVIENS ! REVIENS !

SOCRATE REVIENS ! REVIENS !

 

Ce jeudi le Blog a fait paraître un texte sur Socrate d’un auteur anonyme proposé par Claudius fidèle contributeur. Il a tenu a faire un commentaire sur ce texte, je le soumet à votre réflexion.

 

JF.

 

L’article de jeudi :

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/

2017/04/socrate-au-secours-d-hiram.html

 



Mes FF:. et Sœurs :. un texte sur l’œuvre de Socrate vous est présenté
sur ce blog, , il y a 1500 ans, Socrate se battait pour éclairer les
Grecs sur tous les travers d'une Société, il fera don de sa vie en une
mission, celle de la rendre exemplaire en privilégiant la vertu, le
désintéressement, la maîtrise de soi, la sagesse, il a voulu changer les
mentalités, convertir les gens dans leur esprit, les convertir dans leur
intelligence.

Quelle similitude aujourd'hui dans notre monde de modernité, nous
constatons que la mentalité humaine a gardé les mêmes imperfections.

Dimanche, 11 candidats se présentent pour que l'un d'eux puisse parvenir
à être désigné comme Président de la République et diriger la France,
pays au passé prestigieux, personnellement ,je suis resté sur ma Faim à
l'évocation de leurs projets à gérer la France et son peuple, l'ancien
et le nouveau par le mixage suite à une immigration massive,
multiculturelle , totalement inadaptée tant linguistique qu'aux
traditions religieuses différentes des nôtres qu'ils importent dans
leurs valises.

Nous sommes confrontés à vivre simultanément une époque de progrès
technique et scientifique continu et de régression intellectuelle et
culturelle. Nous sommes entrés dans une crise de civilisation, ou le
bien-être matériel ne produit pas forcément le bien-vivre où la soif de
profits pour certains est hégémonique, ce qui entraine pour la masse
des plus faibles, l'insatisfaction, les rancœurs ,les frustrations, les
révoltes présentes et à venir, non seulement pour notre Pays mais pour
toute la planète.

Notre Société est en voie d'être automatisée, ce qui lui fait perdre le
sens de l'humain. La destruction de nombreux métiers est en route, à
titre d'exemple je viens de passer un scanner, j'ai pu converser avec le
radiologue, devant son écran de merveilleuse images du cerveau, lui
permettaient d'affiner en profondeur son diagnostic. Surprise, avec son
magnétophone, il dictait à son imprimante ses attendus, laquelle par
reconnaissance vocale, rédigeait son texte !!!! Il me disait ne plus
avoir besoin d'une secrétaire, seule la réceptionniste centralisait le
compte rendu.

Nous , les Maçons, devons préserver nos valeurs, nos rites, notre sens
de la fraternité, continuer dans nos loges à privilégier ce partage des
différences, à développer et parfaire par nos travaux le quotient
intellectuel de chacun d'entre nous, se souvenir que nous sommes des
bâtisseurs, que nous avons des mains, outils merveilleux, qui permettent
l'innovation du futur
, qu'elles seront toujours imbattables, face à l'intelligence
artificielle et les robots.
C'est à nous d'émerger sur les parvis, pour le meilleur afin d'éviter le
pire.
Claudius.

SOCRATE REVIENS ! REVIENS !

HUMOUR !

 

Claudius l’empereur Romain ne fit pas que Claudiquer il fût aussi un réformateur et un auteur prolifique.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog