Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Banque  d'images unsplash

Banque d'images unsplash

CONSTRUCTEUR OU PLANTEUR ?

 

 

L’initiation maçonnique, puise ses sources dans le mythe de la construction du temple de Salomon, construire un temple à l’éternel, construire une arche pour y mettre les secrets de la vie bonne, construire son temple intérieur, être enfin soi-même un temple de l’esprit.

 

 

Travailler, persévérer, avoir sans cesse recours au levier de sa volonté, pour soulever des montagnes, jusqu’à en oublier sa condition humaine, de poussière dans le cosmos. Être conscient d’être unique, sans oublier que l’on est sans importance, que l’on est presque rien, au regard de l’immensité de l’univers, et de la puissance de la nature, être une force de la nature, sans avoir la vanité de la dominer.

 

On oublie enfermés dans nos villes de regarder le ciel et les arbres que l’on enferme dans le béton. Alors l’on se prend à rêver d’être un planteur d’avoir la main verte, sur nos pauvres jardinières de balcon où l’on emprisonne nos plantes vertes, les privant d’espérances folles.

Initiation Eunoto chez les Maassaïs

 

Il faut partir en forêt, planter un arbre, comme le font encore quelques rares Maassaïs. Planter un arbre, puis le soigner certes mais aussi admettre qu’il nous échappe, que nous ne maîtrisons pas son rythme de croissance, les aléas de la météo, les soubresauts du vent. Notre arbre nous invite à la vigilance et à la confiance dans sa croissance en toute humilité. Il nous apprend la patience en ancrant dans le présent, il nous incite à faire avec ce qui est, a oublier l’égoïsme des « je veux »momentanément, à faire une grande parenthèse dans le présent, sans l’angoisse de l’avenir. Prendre le temps d’observer la pousse de ses rameaux, de ses feuilles verdissantes d’espérance.

 

Vivre, avec et dans la nature, s’initier avec elle. Planter un arbre c’est aussi se construire, être constructeur et planteur, ne pas choisir tout prendre.

 

JF.

Ecrire au Blog faire paraître un article :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

 

Une branche à la fenêtre - Extrait 
Une branche à la fenêtre
M’a rappelé qu’à renaître
L’amour ne se lasse pas
Et qu’à traverser l’espace
Tout oiseau laisse une trace
Plus vivace que mes pas
Rien n’est jamais vain, ni l’herbe
Ni cette extase du Verbe
Qu’on avait pris pour un lit
Ni cette horloge, ni l’heure
Ni cette ombre qui m’effleure
Le temps d’un geste aboli
Jamais les fleurs du temps d’aimer
N’ont poussé dans un coeur fermé
La nuit, le jour, l’été, l’hiver
Il faut dormir le coeur ouvert
Quand tu traverses la chambre
La lumière de septembre
Fait revivre sur ta peau
L’ambre des amours anciennes
Assez pour que j’en retienne
Les mouvements les plus beaux
J’observe un vol de paroles
Qui me frôle et puis s’envole
Avant de prendre ma voix
Je les voulais les plus belles
Mais comme un peu de leurs ailes
Tremble encore autour de toi


 




 

 





 


 
 
 

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
APPELLATION D'ORIGINE CONTROLEE

APPELLATION D’ORIGINE CONTROLEE

 

 

Il ne s’agit pas ici de promouvoir un arpent ou un cépage quelconque, mais de rappeler le passage de la Genèse dont les francs-maçons s’inspirent dans leur démarche initiatique, à savoir l’apparition du soleil après le déluge, à la sortie de l’arche de Noé, faire régner l’ordre après le chaos. Le passage IX de la genèse : « Le nouvel ordre du monde. » L’ordo  ab chao.

 

A l’instant où l’arc rempli le ciel de ses couleurs, le créateur scelle une nouvelle alliance avec les hommes. Le premier geste de Noé l’agriculteur est de planter une vigne.

 

Ayant bu le vin pur, il fut enivré, et il se dénuda. On pourrait hâtivement en conclure que Noé a subi les méfaits de l’alcool; il n'en est rien. Noé, est à la recherche du paradis perdu d’Adam, de l’Éden de l’esprit, du vin de la Connaissance. De cette Connaissance infinie, il s’abreuve pour être initié aux petits mystères et aux grands mystères.

 

L’ivresse de Noé est l’ivresse de la Connaissance du tout, il se dénude de l’inutile carapace, c’est pur, dans la profondeur de son sommeil qu’il aborde la terre de lumière. Tant pis pour ceux qui voient en Noé un simple ivrogne, ceux-là ne connaissent que l’ivresse physique.

 

Noé, lui, a fait alliance corps et esprit avec l’unique, c’est un acte d’amour, on est loin de la coupe des libations, le breuvage n’est pas amer, le vin de la Connaissance est une appellation d’origine contrôlée.

 

JF.  

COMMUNIQUE : dernières inscriptions pour les Rencontres maçonniques de Kerdréan du 6 Mars 

Entrée gratuite, ouvertes à tous par inscription

APPELLATION D'ORIGINE CONTROLEE
Le Manoir de Kerdréan

Le Manoir de Kerdréan

Inscriptions par mail :

 

lesmegalithesauray.secretariat@gmail.com

APPELLATION D'ORIGINE CONTROLEE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'OEIL DU MAITRE

L’ŒIL DU MAITRE

 

 

Pour réaliser un projet, il faut l’indispensable œil du Maître, celui qui est Maître es Art Royal.

Ce n’est pas dans les facultés, mais grâce à ses facultés humaines, son travail, sa persévérance, en étant fidèle et en faisant son devoir, que le Maître atteint le degré nécessaire à la réalisation de son œuvre qui n’est pas faite de matière, mais d’esprit, c’est l’œuvre de sa vie.

 

C’est la construction de son homme intérieur qui passe avant tout par la prise de conscience de l’intelligence de son cœur, de sa grandeur d’âme.

 

Dans les loges symboliques la représentation de l’œil dans le delta lumineux parle au franc-maçon, diffuse la lumière sur les colonnes, de l’orient à l’occident, elle permet la transcendance de l’être.

 

Puis un jour, le jour du dévoilement, de l’apparition de la grande lumière, l’œil quitte le delta pour se retrouver sur le tablier de travail, plus proche du franc-maçon, recouvrant son plexus sacré à l’endroit qui redonnera une nouvelle force à sa marche, à l’entrée, au départ d’un nouveau cycle, d’une nouvelle spirale ascendante. 

Accrocher au niveau de son cœur la clé d’ivoire, lui ouvrira la porte d’une nouvelle aventure spirituelle, de son perfectionnement. Il pourra circuler librement dans le temple de l’esprit qui n’a pas de limites.

 

L’œil du Maître doit être ouvert pour aborder les plus hautes sphères de la spiritualité, après avoir construit des cachots pour les vices et tressé des couronnes pour les vertus, reconnu comme tel, il sera couronné lui-même du laurier et de l’olivier dans le secret de sa loge. Il pourra alors se déplacer dans le temple, comme dans l’œil, le cœur d’un cyclone où paraît-il règne un calme absolu, au-dedans lui-même.

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Photo Non Vang à Saint-Paul US

Photo Non Vang à Saint-Paul US

TITRES ET PRIVILEGES

 

 

Le franc-maçon a-t-il l’obligation de prolonger son chemin initiatique au-delà du grade de Maître ? La réponse est non. A chacun son chemin, à chacun sa route, le maçon est un homme libre, de cette liberté bien précieux, à condition qu’elle n’empiète pas sur la liberté d’autrui.

 

La poursuite du chemin vers les hauts grades, les degrés de perfectionnement, ne sont que le désir de plus de spiritualité et non la vanité, liée à reconnaissance de ses prétendues capacités, seuls mes frères me reconnaissent comme tel.

Photo Nick Karvous Greece

 

Faut-il pour être membre d’une loge de perfectionnement avoir un âge dit respectable, une tête chenue est-ce un sport pour retraités oisifs ! Ce serait méconnaitre le travail demandé dans ces ateliers. Plus l’on veut accéder aux degrés supérieurs, plus le travail sera intensif. Comment pourrait-on prétendre aborder le seuil d’une plus haute spiritualité sans travailler sur soi-même, le chemin vers la sagesse est long, inatteignable, il est donc urgent de travailler et persévérer.

 

Certains maçons glosent, ironisent sur les titres qu’ils considèrent comme pompeux utilisés dans les grades de perfectionnement, ils ont à la fois raison et tort, ils s’arrêtent aux apparences, de la même manière que certains s’enorgueillissent en les portant. Ce sont souvent les mêmes maçons qui considèrent leurs frères en fonction de leur rang social ou de l’épaisseur de leur portefeuille, oubliant que le franc-maçon est l’ami du pauvre et du riche pourvu qu’il soit vertueux. Ceux qui sont avides de titres, sont aussi ceux qui sont avides de grands tabliers et de magnifiques sautoirs, pas besoin d’être membre d’un atelier de perfectionnement pour cela.

Photo RAWPIXEL

 

Se qualifier du nom de Maître, n’est déjà pas forcément l’être, combien de Maîtres sont exigeants avec eux-mêmes, combien travaillent à ce degré, combien assument l’accompagnement des compagnons et des apprentis, combien sont prêts à servir leur loge en acceptant un office fût-il le plus humble ? Il des Maîtres plus prompts à recevoir leur grade qu’à assumer leurs devoirs, ce n’est pas le privilège des grades de perfectionnement.

 

C’est une vérité qu’il existe dans les loges de perfectionnement  des frères qui donnent libre cours à leur connaissances profanes pensant éblouir avec leurs connaissances, dissimulant souvent derrière des termes abscons, censés donner de l’importance à leurs propos, un ego pas encore sous contrôle. 

 

 

Ce n’est donc ni l’âge, ni les connaissances intellectuelles, qui ouvrent la porte des ateliers de perfectionnement, mais bien souvent le désir d’apprendre, et d’éveiller encore plus son être intérieur, c’est donc une preuve d’humilité. Ces frères savent que leurs savoirs ne sont qu’illusion sur le monde et sur eux-mêmes. « Le voile de Maya est ce qu’il y a de plus difficile à soulever. »

Photo Dennis Rachel Silhouette

 

 

Les titres pompeux dissimulent la sagesse de ceux que l’histoire  a reconnus comme de grands initiés, incarnant des vertus immuables à travers l’espace et le temps, qui reviennent en cycle inspirer notre essor initiatique. Ces initiés légendaires cachent aux regards des profanes, ce qu’ils ont aperçu derrière le voile des illusions, ils ont fait serment de garder le secret, de ce qu’ils ont vu et reçu comme un bien Sacré, dont ils sont dépositaires dans leur cœur.

 

Ainsi, leur plus grande gloire est celle qu’ils vouent au travail, et leur capacité à se défaire de leurs titres et privilèges et comme des voyageurs anonymes de parcourir l’univers entier, et d’êtres présents toujours dans leur loge symbolique, pour y effectuer les plus humbles tâches au service de leurs frères, sans s’enorgueillir de titres ou de privilèges quelconques.

Ils sont maçons discrets, silencieux, au travail, ne mettant pas en avant leurs prétendues connaissances. Ils ne prennent pas les mots pour des idées. Ils sont des illustres apprentis, c’est leur plus beau titre, leur plus beau privilège.

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
NOE L'UNIVERSEL, PORTEUR DE LA COLOMBE

 NOE L’UNIVERSEL, PORTEUR DE LA COLOMBE

 

 

L’a franc-maçonnerie a fait de Noé le premier des francs-maçons, sans doute en référence au symbolisme de la construction de son arche. Noé fût un opératif, un esprit pratique, un technicien, charpentier de marine, agriculteur, mais aussi philosophe, il incarne à la fois le respect de la nature, du monde vivant et de l’homme faisant partie de ce tout. Il a scellé une alliance entre la nature et l’homme, était-il aussi le premier écologiste ?

 

Noé était panthéiste, sans doute polythéiste, il devint monothéiste en prenant conscience qu’une force universelle, une religion universelle, une tradition primordiale pouvait relier les hommes au lieu de les diviser. Ce qui frappe chez Noé c’est son sens du devoir, fût-il de surcroit le premier défenseur des droits de l’homme, qu’il voulut protéger ?

 

Homme de synthèse il a voulu réunir tout  ce qui était épars, on ne peut donc s’étonner, qu’il soit considéré comme le premier des francs-maçons, il est le cultivateur de la régénérescence de l’esprit, l’incarnation de la re naissance, dans son arche des milliers de graines ont pris place.

 

Par son action exemplaire cet homme a sublimé la raison, il a éveillé l’ardeur qui manquait, c’est le fonds qui manque souvent. Travailleur discret, humble dans son atelier, il se construit lui-même et construit pour les autres, son arche est sans doute la première cathédrale conçue pour accueillir tous les êtres vivants.

 

L’interprétation hébraïque de son nom signifie qui soulage, qui console. René Guénon dans son livre Symbolisme de la Science Sacrée, voyait dans le nom de Noé une arche verticale, pour lui la lettre Nûm en arabe correspond à ceci : « cette lettre est constituée par la moitié inférieure d’une circonférence, et par un point qui est au centre de cette même circonférence. Or, la demi-circonférence est aussi la figure de l’arche flottant sur les eaux, et le point qui se trouve à son intérieur représente le germe qui y est contenu et enveloppé. »

 

Nos sœurs et nos frères qui pratiquent le rite maçonnique Noachite sont instruit de la force de ce symbolisme, de sa puissance universelle, Noé et son arche voguent sur les flots du monde, pour ma part je vois cet homme doux et humble tenant dans une main, une ancre de miséricorde et dans l’autre la colombe de la paix, l’espérance qui s’envolera un jour pour parcourir la terre entière, quand les flots de la haine laisseront place à l’onde majestueuse de l’amour de la justice.

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'APPARENCE D'UN PARADOXE

L’APPARENCE D’UN PARADOXE

 

Quand un profane frappe à la porte du temple, il est à la recherche  soit d’une vie plus spirituelle ou d’une vie plus humaniste. Dans sa recherche spirituelle, il cherche à mieux se connaître, il cherche la Vérité qu’il n’atteindra jamais, et la Lumière véritable, l’important n’est pas d’atteindre le but, mais d’être en chemin et de franchir les étapes, on ne monte pas au sommet d’une échelle sans s’être assuré de ses capacités.

 

Lors de sa cérémonie de réception ou d’initiation ses yeux seront bandés, il est donc dans une obscurité apparente, il ne voit plus la lumière extérieure, ce qui lui permet de voir sa lumière intérieure.

 

Il découvre souvent au midi de sa vie qu’il vit en pleine lumière, mais que cette lumière est artificielle, elle est celle du monde des illusions et des apparences ou s’exprime la vanité de l’Ego.

 

C’est en prenant conscience de ce paradoxe apparent, qu’il se positionne au seuil de la loge. Au-delà de la culture intellectuelle, des techniques et des sciences dont les vérités sont temporelles, éphémères,  limitées. Il commence a voir briller la véritable Lumière celle qui illumine tout homme, celle de l’intelligence du cœur qui mène à l’amour fraternel, c’est cette Lumière et cette Vérité que recherchent les francs-maçons.

 

Il y a lumières et Lumière.

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LA ROSEE DE LUMIERE

LA ROSEE DE LUMIERE

 

 

C’est en de rares occasions que je pénètre dans une église, un temple, à l’heure bonne du matin. C’est pourtant à chaque fois un moment magique, comme un chant qui monte doucement. Dans les minutes où la rosée de lumière tombe à travers les vitraux, elle est je ne sais pas pourquoi, plus pure, plus belle passée au tamis du maître verrier du maître de la lumière.

 

On dirait que le grand tout, l’architecte créateur, déverse sur nos yeux le nectar de ses rêves.

Alors nos yeux brillent de cette lumière de l’esprit ou de l’âme je ne sais ? Nos yeux pleurent de joie au point du jour, émerveillés, la lumière grandit à nouveau, elle glisse du cœur du vitrail jusqu’au centre du labyrinthe. C’est le ciel descendu sur terre le long d’un fil d’Ariane.

 

Je pars, je franchis la porte du temple, le parvis s’embrase, la grande lumière commence à paraître, tous les visages sont en feu.

 

JF.

              PLACE DE LA REPUBLIQUE

LA ROSEE DE LUMIERE

Se souvenir

 

Charlie

J’ai pleuré, j’ai haï, dieu comme j’ai haï !
On a piétiné mes valeurs, mon droit de dire
Mon droit de dessiner et puis mon droit d’écrire
Saurai-je encore sourire, en étouffant mes cris ?

Des héros sont tombés sans qu’ils veuillent tracer
A la pointe du crayon, aucun sillon de gloire ;
Ils étaient animés par l’humour courroucé,
Et de l’impertinence, ils firent leur devoir.

Quand donc l’intolérance cessera-t-elle de mordre ?

La liberté vivra car nous y veillerons.
Et puis l’obscurantisme auquel nous dérogeons,
Disparaitra un jour, car à force de tordre
Nos valeurs et nos choix, les démons assassins
De l’amour, de la paix, entendront le tocsin
Retentir dans le monde, et nous nous lèverons
Pour clamer nos valeurs, sans arme et puis sans haine
Pour remettre l’humain au cœur de la raison,
Nous sècherons nos larmes, et briserons ces chaines,
Pour refuser enfin ce que toujours vous fîtes
Tenir le verbe haut, et quelque-soit le rite.

Que vous-dire ? Vous m’avez tant fait rire
Et tant tiré de larmes ; ces larmes sont amères
En ces instants de deuil, sur le chemin du pire.

Adieux donc saltimbanques, nous vous le promettons
Le combat continue, nous nous y engageons.

Philippe Jouvert

 

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
COMMUNIQUE

« Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde »

(Bertolt Brecht)

 

Alors que chacun constate une grave recrudescence des actes antisémites, la Fédération Française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN rappelle sa totale opposition à toutes les formes de discrimination et de rejet de l’autre. C’est à ce titre qu’elle s’est d’ailleurs toujours positionnée contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.
Ce combat nécessite une vigilance et une mobilisation permanentes.

C’est pourquoi une délégation du Conseil national de la Fédération Française du DROIT HUMAIN sera présente place de la République à Paris ce 19 février pour dire non à l’antisémitisme.

Pour les hommes et les femmes du DROIT HUMAIN, les principes de LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, auxquels il faut rajouter celui de LAÏCITÉ, signifient que personne ne doit être discriminé ou rejeté du fait de ses origines, croyances, opinions, orientations sexuelles, ou de sa culture.

Dans les circonstances actuelles, la Fédération française du DROIT HUMAIN considère que le combat contre l’antisémitisme (et au-delà, contre toute forme de racisme et de xénophobie) ne doit faire l’objet d’aucune instrumentalisation ou récupération: c’est un combat et une mobilisation de tous les citoyens et de toutes les citoyennes !

Face à la recrudescence des actes antisémites dont certains particulièrement odieux, nous demandons aux pouvoirs publics de prendre des mesures visant à identifier la responsabilité des personnes appelant à la haine, notamment sur les réseaux sociaux.

 

LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE L’ORDRE MAÇONNIQUE MIXTE INTERNATIONAL 

LE DROIT HUMAIN

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut

SOLEIL BRUN

 

 

C’était un jour de soleil de février, là chez moi dans mon quartier, à ma porte, à Montparnasse, les étudiants riaient, le soleil remplissait les terrasses des brasseries, insouciant il marchait sur le trottoir de la liberté, chez lui, chez nous, Alain oubliant sans doute un instant les fumées d’Auschwitz, notre académicien français.

Puis soudain, ce soleil brun le septième jour s’est élevé avec violence, rempli d’une haine ancestrale, sortie des bouches immondes, des bêtes encore assoiffées de sang, les loups sont toujours dans Paris.

 

Ils nous rappellent à nous francs-maçons, ceux du complot ! Que nous devons toujours, dénoncer, s’indigner, dire, mais surtout agir, contre la haine et l’injustice, pour faire régner l’amour fraternel et universel. Car si nous ne disons rien….

 

JF.

Brasserie La Coupole Montparnasse

Brasserie La Coupole Montparnasse

Je n’ai rien dit... 

« Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste 

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste 

Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit, je n’étais pas juif 

Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit, j'étais protestant... 

... Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose » 

Pasteur Martin Niemöller 

Président des Eglises réformées de Hesse-Wassau. Partisan de l'arrivée d'Hitler puis résistant. Déporté à Dachau de 1938 à 1945 

Discours De Monsieur Alain Finkielkraut lors de sa réception à l'Académie Française.

 

DISCOURS

DE

M. Alain FINKIELKRAUT

———

    

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LA SUEUR DU COEUR

LA SUEUR DU CŒUR

 

 

Partir un après-midi d’hiver quand le soleil a poussé la brume hors du chemin forestier, que des arbres coule la rosée en étincelles le long de leurs troncs vertigineux, qui montent dans l’azur du ciel.

 

Sans bruit s’arrêter, écouter le souffle qui gonfle en moi, et puis rien qu’un frémissement, un battement d’ailes de l’oiseau qui crève le silence, son cri qui monte dans la lumière de février qui grandit lentement.

 

La sueur qui descend de mon front, glisse sur mon cœur, il grossit il absorbe toute la nature, comme un Graal remplit de l’eau de la vie. C’est un arrachement des ténèbres vers la Lumière, un voile qui se lève. Je suis Chevalier du Soleil.

 

JF.

LA SUEUR DU COEUR
Le Manoir de Kerdréan (Manoir de la Pierre)

Le Manoir de Kerdréan (Manoir de la Pierre)

ACTUALITE

 

LES RENCONTRES MACONNIQUES DE KERDREAN

 

 

La Loge de la Grande Loge de France :« Les Mégalithes », posera le Mercredi 6 mars 2019, la première pierre du cycle des Rencontres Maçonniques de Kerdréan, le lieu n’a pas été choisi au hasard le manoir de Kerdréan est le manoir de la pierre. Situé sur une des rives du golfe du Morbihan, au Bono à quelques encablures du Port de Saint-Goustan à Auray, où débarqua le frère Benjamin Franklin, l’un des plus célèbres insurgentsde la guerre d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique. Benjamin Franklin se rend auprès du Roi Louis XVI, mandaté par le congrès Américain pour solliciter l’aide de la France. C’est donc le 3 décembre 1776 qu’il pose le pied sur le quai de Saint-Goustan qui porte aujourd’hui son nom, ainsi s’accomplit un des actes forts  de la rencontreentre le nouveau monde et l’ancien monde. 

 

Charles Bernard Jameux membre de la Grande Loge de France sera l’invité de cette première Rencontre Maçonnique de Kerdréan. Poète, écrivain, ancien élève de l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques, il a fait toute sa carrière dans l’audiovisuel, d’abord à l’ORTF, puis à Antenne 2 il a été entre autres directeur des services généraux de la SFP. Critique de cinéma à la Revue Positif, il fût également membre du mouvement surréaliste où il fût proche d’André Breton.

 

En 1977 il entre à la Grande Loge de France où il occupa diverses fonctions, il fût son Grand Chancelier, participant à la création de la Confédération des Grandes Loges Unies d’Europe. Rédacteur en chef de la revue de la Grande Loge de France Points de vue Initiatiques, il est actuellement directeur de la collection Pierre Vivanteaux éditions Dervy. Son dernier ouvrage Franc-Maçonnerie, Temps, Mémoire, Symbolesparu dans cette collection, développe une thèse originale sur la datation et l’histoire de la Franc-Maçonnerie spéculative. Ses recherches l’ont amené à rencontrer en Ecosse David Stevenson auteur du livre Origines de la Franc-Maçonnerie. Au terme provisoire de ses recherches il a pu établir une thèse sur le Mason Word (le mot de Maçon), une histoire passionnante de la Franc-Maçonnerie qui s’inscrit dans l’histoire en général.

 

C’est donc naturellement que se réuniront (sur inscription), les sœurs, les frères de toutes obédiences, ainsi que leurs amis proches non maçons, en recherche de lumière sur les origines de la Franc-Maçonnerie spéculative pratiquée depuis maintenant plus de 300 ans dans toutes les loges maçonniques.

 

Charles Bernard Jameux au terme de son exposé répondra aux questions ayant trait à l’émergence de cette institution, datation, les circonstances dans lesquelles elle a pu voir le jour.

 

Dernière minute j’apprends que les ouvrages de Charles Bernard Jameux vont être traduits en anglais, édités, et diffusés aux Etats-Unis, une nouvelle rencontre entre l’ancien et le nouveau monde.

 

JF.

 

 

Les premières « Rencontres Maçonniques de Kerdréan » auront lieu le Mercredi 6 Mars 2019 à Auray-Le Bono gratuites ouvertes à tous inscription par mail, un bulletin d’inscription vous sera expédié, à votre adresse mail nombre de places limité.

 

Contact :  lesmegalithesauray.secretariat@gmail.com

 

Le Manoir de Kerdréan au bord du Golfe du Morbihan

 

 

 

BRÊVE HISTOIRE DU MANOIR DE KERDREAN

 

Le manoir de Kerdréan, vient du mot Kerdérian qui signifie en langue Bretonne : « Le Château de la Pierre ».

Il se situe au fond de la baie qui porte le même nom, près de la rivière d’Auray dans le golfe du Morbihan. Sa construction s’est étalée du XIIIème au XIXème siècle.

 

En 1427 il est la propriété de l’Evêque de Vannes Yves de Pontsal. En 1636 il appartient à la famille des Gicquel de Nédo, habité par Marie Vincente Le Guénédal et son fils Marc fermiers régisseurs. Marc Le Guénédal fut le bras droit dans la région de Georges Cadoudal….. suite sur le site

 

www.manoir-kerdrean.com/647-notre.../685-histoire-du-manoir-de-kerdrean.html

 

Le Port de Saint-Goustan

 

 

Le quai Benjamin Franklin[

 

 

Le nom de ce quai est un hommage à Benjamin Franklin, célèbre diplomatephysicien et ingénieur qui débarque à Auray, le 4décembre1776, pour appeler les Français à soutenir les Américains dans leur guerre d'indépendance

 

 

VIDEO Charles Bernard Jameux

 

https://www.youtube.com/watch?v=2fw2r6mCFJw

VU SUR LE SITE HIRAM-BE LE BLOG

MACONNIQUE

L’ART DE LA MÉMOIRE À L’ORIGINE DE LA FRANC-MAÇONNERIE

Par Géplu dans Divers

La loge de la Grande Loge de France Les Mégalithes, à l’Orient de Auray-Le Bono a décidé d’organiser un cycle de Rencontres Maçonniques de Kerdréan. La première pierre en sera posée ce mercredi 6 mars à 19h, avec l’invitation en Tenue Blanche Ouverte de Charles Bernard Jameux, ancien Grand Chancelier de la GLDF, ancien rédacteur en chef de la revue de la Grande Loge de France Points de vue Initiatiques et actuellement directeur de la collection Pierre Vivante aux éditions Dervy. 

Lors de cette Tenue Charles Bernard Jameux traitera du thème L’art de la mémoire à l’origine de la franc-maçonnerie spéculative, et son acte de naissance en Ecosse.

Les sœurs et les frères de toutes obédiences, ainsi que leurs amis proches non maçons en recherche de lumière sur les origines de la Franc-Maçonnerie spéculative sont invités à cette TBO.
Inscription gratuite mais obligatoire à : 
lesmegalithesauray.secretariat@gmail.com. A réception un bulletin d’inscription vous sera expédié. Nombre de places limité. Restauration sur place possible après la rencontre sur réservation avant le 27 février. Menu tout compris 18€.

lundi 04 février 20198 commentaires
  • 8
    DOMILITE10 FÉVRIER 2019 À 15:00 / RÉPONDRE

    Sans oublier qu’il a aussi écrit un très beau texte mélangeant réflexion et poésie : « Le vaisseau de feu », paru chez l’auteur en 1980.

  • 7
    ANWEN5 FÉVRIER 2019 À 10:15 / RÉPONDRE

    Quand les chevaliers du Temple subirent la persécution, quelques échappés vinrent se réfugier en Ecosse, dans le petit village de Kilwinning, dans les Etats de Robert Bruce, qui les accueillit favorablement.
    Ils fondèrent une Loge, dans laquelle ils conservèrent secrètement les mystères des Templiers, le dépôt sacré des vieilles traditions. Ce sont ces Templiers qui devinrent les fondateurs du Rite écossais. Le plus ancien Rite, celui d’Hérodom, possède à son siège central une charte octroyée par le roi Robert Bruce à la Loge de Kilwinning, la première du Rite écossais, la Loge-Mère.
    Origène, citant Celse, dit que les peuples les plus sages sont les Galactophages d’Homère, les Druides des Gaulois et les Gètes ; ces derniers, établis sur le Pont-Euxin, sont appelés aussi Galactophages parce qu’ils ne se nourrissaient guère que de lait et de fromage.
    C’est évidemment parmi ces sages qu’il faut chercher le fondateur ou la fondatrice d’une nouvelle congrégation qui va devenir une société secrète appelée le Rite d’Hérodom.
    Il existe encore dans la Franc-Maçonnerie moderne un Rite dit d’Hérodom, qui est considéré comme la continuation directe du Rite qui a précédé tous les autres. On l’appelle aussi Rite de Kilwinning, et encore Rite ancien et de Perfection.
    On a beaucoup cherché l’étymologie du mot Hérodom, sans rien trouver parce qu’on n’est pas remonté assez loin dans l’histoire des sociétés secrètes. On y retrouve le mot latin hœres, héritier, au génitif pluriel hœredum, et, pour comprendre la réelle signification de ce mot, il faut se rappeler que Junon est appelée Souveraine, Hera, en grec, et que ceux qui avaient hérité étaient appelés Hérès. Ceux qui servaient Junon étaient les Hérésides, et c’est de ce mot qu’on a fait héritier.
    Des représentations symboliques en l’honneur de Junon étaient appelées Héréenes, d’où Hérodom.
    Les initiés de Kilwinning donnaient le nom de Très-Sage à leur président.
    Le rite d’Hérodom se compose actuellement de 25 degrés ; mais sa première classe, qui fut sans doute la primitive, comprend trois degrés comme les Mystères druidiques. Ce sont les trois degrés de l’Ecole Pythagoricienne.
    Faisons remarquer que les Mystères sont toujours fondés par trois femmes : un triangle. Et c’est de là que vient l’idée du tré-pied des Prêtresses. Dans la langue germanique, trois se dit drey et pied fus. Voilà donc un nom, Dreyfus, qui a une haute signification mystique.
    Cordialement.

  • 5
    ALTEC4 FÉVRIER 2019 À 23:18 / RÉPONDRE

    Je suis d’accord avec ça et les Loges écossaises doivent encore travailler dans ce sens et des Loges en France font usage de l’art de la mémoire qui lui est plus ancien que le moyen âge …voir Simonides de Céos + ou – 500 av JC

  • 2
    FEREIDOUN AAZAM-ZANGANEH4 FÉVRIER 2019 À 12:23 / RÉPONDRE

    c est très intéressent j’esp aire qu’orateur parlera de Mithraïsme, origine de la Franc maçonnerie Opérative
    avent 1717, affaire d’Anderson
    je suis a Genève autrement je participer avec grand plaisir a ce débat,
    S.F.

    • 3
      ALTEC4 FÉVRIER 2019 À 17:20 / RÉPONDRE

      Pourquoi pas ! mais il s’agit d’une intervention sur l’Art de la mémoire à l’origine de de la FM mais pas sur les origines opératives de cette dernière.

      • 4
        DÉSAP.4 FÉVRIER 2019 À 21:02 / RÉPONDRE

        Si l’Art de la mémoire caractérise la méthode de travail des loges écossaises mi-opératives, mi-spéculatives du XVIIè sc., on peut supposer sans abus qu’il fût précisément la méthode de travail sur les chantiers du moyen âge.
        De manière fort logique c’était le seul moyen, il était peu fiable d’user de documents papiers, tout le monde ne sait pas lire, le prix du papier et plus encore d’un codex était hors d’atteinte, malgré tout il fallait réaliser les ouvrages chaque jours et sans trainer selon l’appareillage décidé en loge.
        A l’appui, on notera qu’à l’exception des dessins de Villard de Honnecourt et quelques autres très rares documents, il n’y a pas de plans des cathédrales.

        • 6
          EMMANUEL4 FÉVRIER 2019 À 23:26 / RÉPONDRE

          « … A l’appui, on notera qu’à l’exception des dessins de Villard de Honnecourt et quelques autres très rares documents, il n’y a pas de plans des cathédrales…. »

          Si à la Maison de l’Œuvre Notre Dame de Strasbourg. Plans de la façade + reconstitutions (modernes) par l’Œuvre ND.

  • 1
    YONNEL GHERNAOUTI, YG4 FÉVRIER 2019 À 04:54 / RÉPONDRE

    Notre Frère Charles-B. Jameux a été l’élève de Jean Mitry (1904-1988) historien, critique et théoricien du cinéma et Léopold Schlosberg, directeur de production, à l’Institut des Hautes Etudes Cinématographique. Il a réalisé une grande carrière dans l’audiovisuel, notamment au sein de la télévision publique (ORTF, SFP).
    Initié en 1977, Charles-B. Jameux a dirigé la revue de la Grande Loge de France « Points de Vue Initiatiques » (PVI) de 1989 à 2001.
    En 2006, il publiait au Cerf, Coll. 7e Art, « Murnau ». Friedrich-Wilhelm Murnau (1888 – 1931), étant un cinéaste allemand, un des maîtres du cinéma muet, auteur, entre autres, de « Nosferatu le vampire ».
    Il est aussi l’auteur de deux ouvrages « Franc-maçonnerie : temps, mémoire, symboles – Chroniques surréalistes et franc-maçonne » (DERVY, Coll. Pierre Vivante, 2017) préfacé par Jean-Pierre Lassalle et « L’art de la mémoire et la formation du symbolisme maçonnique » (DERVY, Coll. Petite bibliothèque de la franc-maçonnerie, 2014).
    C’est dire qu’il est un des spécialistes de l’art de la mémoire.

VU SUR GADLU-INFO

 

GADLU.INFO - Franc-Maçonnerie Web Maçonnique


 

INSCRIPTIONS AUX RENCONTRES MACONNIQUES DE KERDREAN 

 

Participation gratuite bulletin d'inscription sur demande par mail :

 

Soit : lesmegalithesauray.secretariat@gmail.com

 

Ou : courrierlafmaucoeur@gmail.com

LA SUEUR DU COEUR

LIRE :

LA VIE SPIRITUELLE AU-DELA DES RELIGIONS par André Vandamme

LA VIE SPIRITUELLE AU-DELA DES RELIGIONS

 

NOTE EDITEUR :

 

André Vandamme constate que les paradigmes sur lesquels reposent toutes les religions dites « chrétiennes » ne sont plus crédibles. Il déplore l acharnement de l Église à maintenir en l état une théologie et des dogmes qui, inventés par des penseurs d un autre temps, n ont rien à voir avec l enseignement spirituel que contiennent les évangiles. Il attribue la désaffection des paroisses à cette obstination, et rappelle ce pronostic du Maître : « Toute plante que n aura pas plantée mon Père sera déracinée » (Matthieu 15,13). L auteur, au cours d une série d entretiens, amène progressivement le lecteur alias son petit-fils à extraire le véritable message universel que contient l Évangile des attendus théologiques et dogmatiques élaborés dès qu il s est agit de faire du christianisme une religion au service de l empire romain. Cet octogénaire témoigne, en toute simplicité, de la façon dont il a tenté sa vie durant, avec l Évangile pour code de la route, de mettre les recommandations du Maître en pratique.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog