Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA CLOTURE DES TRAVAUX

CLOTURE DES TRAVAUX….

 

Le point suivant à l’ordre du jour est la clôture des travaux. Le dernier numéro de Franc-Maçonnerie Magazine, marche semble t’il dans les pas d’un candidat à la Présidence. Dans l’édito le ton est donné : « Une nouvelle ère . » Jean-Marc Vésinet affirme que la nature du travail en se modifiant annonce sa disparition au pire, sa réduction au mieux.

 

C’est la fin de « la gloire au travail », prémices du revenu sans travail, du droit, sans devoir, une élite atteinte de Bobologie, condamne les sous qualifiés en consommateurs assistés, elle renonce à l’éducation, elle ne croit pas en la perfectibilité de l’homme, en sa capacité de création si ce n’est dans la création de robots.

 

Il faudra donc prendre place dans votre canapé, avec votre tablette, devant votre petit écran, pour suivre la dernière émission de téléréalité, un hamburger à portée de main.

 

Dans la silicon valley de Grenoble quelques savants fabriquent des clones, humanoïdes qui viendront vous assister dans vos tâches qualifiés serviles, la ménagère de moins et de plus de cinquante ans ne préparera plus le dîner familial, quelle horreur et quelle bêtise de se réunir ensemble autour d’un bon repas.

 

Vénérable Maître je vous expédie ce mail pour vous dire que je serais absent pour notre prochaine tenue, mon hologramme me remplacera, il planchera sur les algorithmes et l’intelligence artificielle avenir de l’homme.

 

C’est la fin du travail ! Pas pour tout le monde, l’article de Franc-Maçonnerie Magazine nous parle de l’occident il oublie les millions de travailleurs pauvres, les enfants qui travaillent dans les usines d’Asie, certains Pays Africains qui envieraient le niveau de vie de notre moyen âge, l’islamisme radical qui plonge dans les ténèbres. Tous ces hommes et ces femmes, ces citoyens du monde, nos Frères qui eux aspirent au travail pour pouvoir vivre dignement. On ne philosophe pas sur la fin du travail dans ce monde là, on meurt parfois de faim.

 

Cest inéluctable, le travail va disparaître, c’est déjà le cas de nombreuses professions, personne n’est épargné, ouvriers, cols blancs, informaticiens. Le transhumanisme est en route. Il est trop tard. Il nous reste peut être encore la possibilité de mettre en place des comités d’éthiques, (pas Théodule), pour préserver nos différences, nos individualités, nos intimités. Pour aller de l’individuel à l’universel et non l’inverse.

 

Jean Moïse Braitberg dans son article pense que la mutation du travail, phase avant sa disparition, impose une éducation renforcée, meilleure sauf que le constat actuel fait dans divers rapports, annonce l’inverse, notre éducation se dégrade de plus en plus, faute de volonté ? faute de moyens ?

Franc-Maçonnerie Magazine expose les thèses de Raphaël Liogier dont « idéal de vie » est la perception d’un revenu, d’une allocation sans contrepartie, un droit d’existence.

Revenu distribué par l’état absolument nécessaire pour que les multinationales puissent continuer à nous vendre leurs produits, il leurs faut des consommateurs. Elles donnent déjà le la aux politiques, dans cette logique ce sont elles qui fixeront le montant de notre allocation et plus tard l’utilisation de celle-ci.

 

L’UTOPIA imaginée par Thomas Paine au XVIIIème siècle est en marche je cite : « … l’idée d’une dotation inconditionnelle versée à chaque adulte au nom de la propriété commune de la terre et du juste partage d’une partie de ses fruits. » C’est la fin du labeur, mais aussi du courage, le simple fait d’être né ouvre le droit d’avoir avant d’être.

Notre société de travailleurs, fait place à une société de rentiers, mais n’est-ce pas déjà le cas ?

 

La boite de pandore est ouverte, l’article bien documenté incite à la réflexion, en citoyen , en Franc-Maçon nous devons prendre part à cette réflexion, des robots construits dans l’ombre par quelques uns nous remplacerons peut être demain, sans nous demander notre avis, faut ‘il se soumettre, renoncer à notre liberté, faire allégeance au veau d’or de l’égalitarisme ?

 

JF.

 

Bibliographie: Franc-Maçonnerie Magazine N°54 Mars/avril Article Société vers un revenu Universel par Jean-Moïse Braitberg.

 

 

Heigh-ho !

On pioche tic tac, tic tac,

Dans la mine, le jour entier.

Piocher tic tac, tic tac,

Notre jeu préféré.

 

Pas bien malin d'être riche enfin

Si l'on pioche tic tac

Dans la terre ou dans la roche

Dans la mine, dans la mine.

Dans la mine, dans la mine.

Où un monde de diamant brille!

 

On pioche tic tac, tic tac, tic tac

Du matin jusqu'au soir.

On pioche tic tac, tic tac,

Tout ce que l'on peut voir.

 

On pioche les diamants par morceaux

Des sacs de rubis par quintaux

Pour nous sans valeur sont des trésors

On pioche tic tac, tic tac.

 

Heigh-ho, heigh-ho, heigh-ho, heigh-ho

Heigh-ho

Heigh-ho, heigh-ho

On rentre du boulot!

 

Heigh-ho, heigh-ho

Heigh-ho, heigh-ho

Heigh-ho, heigh-ho

On rentre du boulot!

 

Walt Disney Blanche Neige.

 

Dans la mine dans la caverne le diamant, le rubis brille !

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
VOYAGE....VOYAGE....VOYAGE....VOYAGE....

VOYAGE …VOYAGE….

 

La société DELTA SPIRIT propose aux Francs-Maçons et à leurs proches des voyages à thèmes.

 

Vous l’avez compris il ne s’agit pas de voyages balnéaires, mais « Orientés ».

Parcourir un bout de chemin sous la Voûte Étoilée entre personnes partageant un idéal d' humanisme et de spiritualité, faire vivre la fraternité, réunir des hommes et des femmes qui ne se seraient peut être jamais rencontrés. Ces voyages sont accessibles aux membres de toutes les obédiences dans le respect de leur process individuel, ainsi qu’ à leurs proches.

 

Le principe, les participants se regroupent suivant affinités, le groupe à la demande peut être complété par l’organisateur. DELTA SPIRIT prend en charge le groupe, organise le voyage, l’hébergement, le transport, les visites.

 

La direction de DELTA SPIRIT est composée de Frères et Sœurs de diverses obédiences, une belle initiative. A titre d’exemple un voyage aux sources, en Angleterre, préparer vos bissacs et vos viatiques…

Bien sûr le plus beau voyage restera celui que que vous ferez à la découverte de vous-même, il est infini..

JF.

 

Communication du Voyagiste.

 

DELTA SPIRIT CREATEUR DE FRATERNITE

 

Il n’est pas facile lorsqu’on organise un voyage ou une sortie en France pour une loge de trouver les bons contacts ou les bonnes connections pour faire que cet événement soit maçonnique, spirituel et de ce fait, unique. Pourtant, la réussite d’un tel voyage ou d’un tel événement réside pour l’essentiel dans le choix stratégique des bons prestataires. Or pour les trouver, cela demande un temps que bien souvent l’on n’a pas, et une fouille digne d’un entomologiste. Ensuite, il faut se rendre sur place, rencontrer les prestataires, tester la prestation etc … Parfois, ce travail est récompensé par une réussite mais bien souvent se solde par un échec … En effet la prestation trouvée s’avère culturelle mais son essence maçonnique voir alchimique s’est évaporée.

Aujourd’hui, DELTA SPIRIT vous propose des voyages et des événements « clés en main », testés par des frères ou des sœurs qui se sont assurés au préalable du bon déroulé du programme et de la qualité des visites et des prestations proposées

Le SITE :

www.delta-spirit.com

VOYAGE....VOYAGE....
VOYAGE....VOYAGE....
VOYAGE....VOYAGE....
VOYAGE....VOYAGE....
VOYAGE....VOYAGE....
VOYAGE....VOYAGE....

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
RACINES

RACINES

 

Voilà peut-être un mot qu’il faudra bannir de notre vocabulaire, sous peine d’être taxé d’individualisme, voir de « racisme », l’universel est t’il incompatible avec l’individuel. La source n’est t’elle pas nécessaire au fleuve et la mer ne naît t’elle pas des fleuves.

 

Sans les racines pas d’arbre, pas d’if, pas d’acacia, pas d’yggdrasil cet arbre du monde, donc pas de vie renouvelée, cyclique, cosmique. Renoncer à la verticalité, pour vivre dans une horizontalité constante. C’est dans les profondeurs et avec la force des racines que nous trouverons la sève nourriture spirituelle qui circule en nous dans un flux permanent, irriguant notre esprit et notre âme, la nourriture spirituelle vient du plus profond de nous même.

 

Le feu jaillira de la terre, la matière sera maîtrisée entre le marteau et l’enclume du forgeron légendaire, les racines sont nécessaires pour faire éclore les feuilles du laurier et de l’olivier qui viendront couronner, celui qui à fait son devoir.

 

L’arbre intermédiaire entre le ciel et la terre ne peut vivre sans ses racines. L’arbre c’est l’homme, le Franc-Maçon les pieds sur terre, dans la terre, les yeux tournés vers le ciel, la tête dans les étoiles.

 

Les racines nourrissent l’arbre majestueux, l’homme debout, qui lui en retour nourrit la terre, les racines sont les premières vertèbres de la colonne verticale de l’homme, elles sont les forces créatrices de la beauté.

 

Sans les racines pas d’arbre, pas d’arbre de vie, les racines, nos racines doivent êtres renforcées, développées, protégées, à chacun ses racines, l’individuel n’est pas l’ennemi de l’universel. Les racines de notre arbre sont au-dessus de la réflexion elles sont inspiration. « L’arbre de vie s’étend du haut vers le bas et le soleil l’éclaire entièrement. » (Zohar)

 

JF

LA ROCHE AUX FÉES

LA ROCHE AUX FÉES

Voir les commentaires

Publié le par Jacques Viallebesset

Cet article est reposté depuis L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE, SAVOIR POUR CONNAÎTRE.

 

 

CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE, SAVOIR POUR CONNAÎTRE.

 

La Franc-Maçonnerie n’est pas une école philosophique, mais peut être une école de sagesse ou l’on ne peut confondre savoir et Connaissance. Mais impose à ces membres, travail persévérance et acquisition des connaissances en fonction de ses moyens et à son rythme.

 

Le Franc-Maçon ne peut se contenter de bons et beaux mots, c’est au pied du mur que l’on reconnaît les bons ouvriers, c’est sur le chantier que l’amour fraternel se développe, dans le travail accompli ensemble ou chaque pierre doit trouver sa place, afin de rendre l’édifice plus solide, la Loge indestructible. Ainsi c’est par 3, par 5 et par 7 et bien plus que les pierres se posent, chacun à sa place dans la construction.

 

Les bases de la Loge ne peuvent se dispenser des connaissances, le travail de chacun, ses différences, ses particularités, peuvent se rejoindre, il n’y a pas en Loge des chiens savants et des hommes de cœur, il y a des Frères reconnus comme tels, pour peu qu’ils soient impliqués, concernés, dévoués, assidus. Une Loge n’a pas besoin d’observateurs, mais de participants, il n’est pas dégradant de donner de son temps, de son énergie, pour la construction du temple.

 

Travailler a chercher ses racines, comprendre son rituel, en étudier toutes les significations, n’est pas de l’intellectualisme, mais simplement apprendre, comprendre les symboles en tirer profit. Ainsi modifier son attitude, aller vers l’autre, cet autre qui est sur le même chemin, à la condition qu’il soit loyal, sincère dans son engagement.

Chercher la Connaissance, par l’acquisition des connaissances n’est pas incompatible, pour peu que l’on y mette la foi et l’amour fraternel. Il n’y a pas d’intellectuels en Loge, mais des cherchant, Gloire au Travail.

 

JF.

 

 

 

 

CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE, SAVOIR POUR CONNAÎTRE.

CONFERENCES

 

ICOM

 

> Les 19, 20 et 21 mai 2017, à Toulon (83)

Les 19, 20 et 21 mai 2017, les loges de recherche nationale Marquis de La Fayette et régionale Mare Nostrum de la Grande Loge de France organiseront à Toulon ICOM 2017, la 1re Rencontre internationale des loges de recherche. Elle sera ouverte à tout public les 20 et 21 mai, et sera précédée le 19 d’une journée réservée aux intervenants et aux partenaires de l’événement.

 

Cette grande première est organisée par Michel Lecour, Vénérable Maître 2016 - 2017 de Mare Nostrum, et Louis Trébuchet, président de la Commission d’Histoire de la Grande Loge de France et Vénérable Maître de Marquis de La Fayette. Alain Bernheim sera le coprésident du comité scientifique.

 

Qui ?

Les 26 meilleurs historiens mondiaux de la franc-maçonnerie et les plus importantes loges de recherche des principales obédiences.

 

Thème central ?

La tradition des anciens.


À l’honneur cette année ?

L’Australie et la Nouvelle-Zélande : ANZMRC (Australian and New Zealand Masonic Research Council) et la recherche maçonnique dans le Pacifique.

 

Quoi ?

> 2 conférences plénières et 19 tables rondes autour du thème central.

> Salon du livre : libraires généralistes, libraires de livres anciens, éditeurs indépendants, revues.

> Exposition maçonnique : à l’occasion de la Nuit des Musées, l’ICOM présente une exposition d’objets et documents maçonniques provenant du Musée de la Grande Loge de France et de collections privées.

> Comptoir des vins : dégustations et ventes proposées par des vignerons indépendants, caves et domaines de Provence.

> Dîner des Lumières (sur réservation) avec Jean-Noël Jeanneney qui interviendra sur la responsabilité de l’historien face au monde et à l’évolution de la civilisation.

 

Où ?

Palais des Congrès Neptune - place Besagne - Centre Mayol - 83000 Toulon

 

Pour tous renseignements et inscriptions : www.icom.fm

CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE, SAVOIR POUR CONNAÎTRE.
CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE, SAVOIR POUR CONNAÎTRE.

CONFERENCE

 

Samedi 11 MARS 2017 à 15 h à PARIS.

LE BOUDDHISME FACE AUX DÉFIS DU MONDE CONTEMPORAIN.

Par Françoise Bonnardel Philosophe

Hôtel de la Grande Loge de France Temple Brossolette 8 Rue Puteaux 75017 Paris

Entrée libre et Gratuite.

www.la-boutique-maçonnique.com

www.la-boutique-maçonnique.com

CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE, SAVOIR POUR CONNAÎTRE.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
RETOUR VERS LE COSMOS

RETOUR VERS LE COSMOS

 

Le Franc-Maçon, comme les anciens Egyptiens est en chemin vers l’éternel retour vers le Cosmos, à la recherche du centre de son origine, du centre de ce cercle inscrit dans le triangle qui pourrait être Osiris, Isis, Horus.

 

Ce retour s’inscrit dans le temps, pousser les 33 portes, franchir les 96 ou 99 passages, gravir ces marches, vers le sommet de la montagne, pour atteindre sa place dans le cosmos, réaliser sa quête vers l’ultime, vers l’éternel Orient, traverser le fleuve, dans la félouque, pour aller se reposer dans la Vallée de la béatitude en face de Karnak, dans les ténèbres de la terre, les yeux tournés vers le ciel.

 

S’accomplir par la force, la puissance, la sagesse et l’amour, à l’image de la civilisation de l’Egypte Ancienne. Le Franc-Maçon par la pratique de l’art Royal, veut faire régner la Lumière au profond de lui-même, dans sa caverne, comme un Pharaon, à la recherche de l’éternelle jeunesse de l’âme.

 

Préparer chaque jour avec soin son âme pour la pesée finale, travailler et persévérer dans le grand laboratoire de la vie, entretenir le feu spirituel de la voie sèche, se purifier à l’eau du fleuve fertilisant et purificateur de sa vie, connaître la voie humide. Reconstruire le Sphinx à l’entrée de son temple intérieur, pour unir ce qui est en haut avec ce qui est en bas.

 

Poser une à une les pierres de son architecture sacrée, pour faire grandir en soi la spiritualité, lumière enfouie en soi. Contempler les pyramides, les obélisques, les cathédrales, ses pierres dressées mais aussi taillées.

 

Devenir par la mystère de l’alchimie qui fait renaître la vraie vie, un homme lion, un homme d’or en pleine communion et harmonie avec le Cosmos à sa juste et modeste place.

 

Méditer au bord du fleuve à Karnak ou Babylone sur le retour dans son pays, le pays où règne la paix et l’amour. Construire son temple sous l’œil d’Horus ou du Grand Architecte.

 

JF.

RETOUR VERS LE COSMOS

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
RECENSION : LA SAGA DES FRANCS-MACONS

RECENSION : LA SAGA DES FRANCS-MACONS.

 

Cet ouvrage est a mettre en toutes les mains, et plus particulièrement dans celles des profanes en recherche de Vérité et de Lumière. Marie-France Etchegoin et Frédéric Lenoir, nous donnent une vision globale, réaliste sous forme d’enquête. Sans tomber dans une vulgarisation réductrice, ils porte aussi un coup aux théories du complot, sans êtres naïfs.

La rigueur de leurs recherches, leur objectivité, plaira aux initiés comme aux profanes.

 

La genèse de l’ordre, son évolution, les apports extérieurs, sa participation aux idées des Lumières. La contribution des Frères aux révolutions celle du nouveau monde et la notre ; les légendes qui fondent le socle de la construction intérieure des adeptes. Le secret maçonnique, la notion de Grand Architecte de l’univers, les relations entre l’église chrétienne et les enfants de la veuve. Les Francs-Maçons et la politique, sont également abordées sans complaisance.

Le livre est enrichit par un glossaire, l’écriture est fluide, la lecture agréable, un panorama qui permettra à ceux qui croient dans les forces de l’esprit d’approfondir leurs recherches et si tel est leur désir de frapper à la porte du temple.

 

JF.

 

La Saga des Francs-maçons de Marie-France Etchegoin et Frédéric Lenoir aux EDITIONS RETROUVEES 14 € en format Poche 7,80 €

 

 

NOTE DE L’EDITEUR

La franc-maçonnerie, au cœur du nouveau roman de Dan Brown, suscite toujours autant de fascination que de fantasmes. Marie-France Etchegoin et Frédéric Lenoir sont remontés aux sources de cette société secrète. Pourquoi et comment est-elle née ? Quels sont ses rites et ses enseignements, ses liens avec la religion, la nébuleuse ésotérique ou la politique ? Qui en a fait partie ? Leur enquête raconte une formidable aventure humaine avec ses héros, célèbres ou anonymes, et ses utopies. Guerres, révolutions, conspirations, en Europe et en Amérique… Cette saga, qui se lit comme un roman, démasque aussi les préjugés et les légendes. Comme ils l’avaient fait pour le Da Vinci Code, Marie-France Etchegoin et Frédéric Lenoir livrent à la fin de cet ouvrage un décryptage rigoureux du Symbole perdu. Une lecture indispensable pour ceux qui veulent décoder sans parti pris le dernier roman de Dan Brown, mais aussi un ouvrage qui passionnera tous ceux qui s’intéressent à la véritable histoire de la franc-maçonnerie.

RECENSION : LA SAGA DES FRANCS-MACONS

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LE ZELE

LE ZELE

 

Le zèle emprunté au latin zèlus : « jalousie », lui même emprunté au grec zèlos : « émulation, rivalité » qui mène à l’ambition, semble incongru dans le vocabulaire maçonnique. Et pourtant ce zèle est présent dans les Loges de Perfection, je préfère pour ma part de perfectionnement.

Le Franc-Maçon croit en l’homme et son potentiel de perfectionnement, son zèle sur la voie initiatique reconnu par ses Frères, justifie son envie de découvrir les mystères au-delà des trois premiers degrés.

 

De nos jours on accole facilement au mot zèle, le mot excès, comme si le zèle ne pouvait se suffire à lui-même. Il prend dès lors une connotation péjorative. Un peu comme si le zèle se transformait de qualité en défaut ou est-ce simplement son excès ?

 

Les ouvriers zélés seraient t’ils moins bons que les ouvriers ordinaires. La recherche de la perfection dans notre société laisse planer le soupçon de l’hypocrisie. Le zèle rendrait donc servile jusqu’à l’hypocrisie comme le suggère la Boétie observant celui qui porte un fagot supplémentaire dans le bûcher, attisant ainsi un feu déjà vif.

 

Être zélé comme le furent les « Zélotes » de cette secte juive, jusqu’au sacrifice pour défendre leur terre comme le rapporte Flavius Josèphe dans sa guerre des juifs, cette poignée d’hommes retranchés dans la forteresse de Massada et qui combattirent l’occupant Romain, ils préféreront se sacrifier, mourir plutôt que de se rendre.

On peut qu’être impressionné par leur détermination, j’ai eu la chance de contempler la mer morte depuis les ruines de cette forteresse, après avoir visité le site de Qu’Um Ram à quelques encablures, où un autre zélé paraît t’il a fait aussi le sacrifice de sa vie.

 

Le zèle peut être aussi courage et amour, comme cette Hermine Bretonne qui préférera la mort à la souillure, ou ce Pélican zélé débordant d’amour pour ses petits. L’excès de zèle peut être aussi un excès de courage et d’amour.

 

JF.

LE ZELE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
George Washington

George Washington

FOUNDING FATHERS.

 

 

George Washington, Benjamin Franklin, furent avec quelques autres les « Founding Fathers » du nouveau monde comme le nommait Gilbert du Motier de Lafayette notre marquis, tous ou presque ils étaient Francs-Maçons, des hommes neufs, épris des idées nouvelles fondatrices de nos sociétés modernes évoluées.

La Liberté, l’Egalité, la Fraternité qui règnent encore quand elles sont défendues avec justice dans nos démocraties contemporaines. Ces hommes épris d’universalité, ont dépassés leurs intérêts propres pour se mettre au service de leurs concitoyens. Même si certains furent de piètres politiques comme notre marquis auvergnat. Ces inspirateurs, ces géniteurs de la république, n’étaient pas des pauvres, mais ils avaient laissés leurs métaux à la porte du temple et dans leur vie civile ils ont su les employés à bon escient. Ainsi Lafayette qui était fortuné finança sur ses deniers propres sa première expédition dans le nouveau monde, il traversa l’atlantique à bord de « La Victoire » cela avait de l’allure !

 

Après avoir servi leur pays ils savaient se retirer, pas besoin de légiférer pour éviter les cumuls, les conflits d’intérêts etc….

Le plus bel exemple de ce dévouement est sans doute celui de Washington, c’est au sommet de sa popularité, au moment s’il avait été animé de mauvaises intentions ou il aurait pu devenir un tyran pour son peuple. C’est ce moment là qu’il choisit pour se retirer de la vie publique, renonçant ainsi à la gloire et aux honneurs, suivant ainsi la voie tracée par Cincinnatus.

 

Trois mois après la signature du traité de Versailles qui donnait l’indépendance aux Etats-Unis en tant que nation, s’affranchissant alors de la tutelle de l’Angleterre, George Washington fait un adieu à ses frères d’armes et annonce son retour sur ses terres. Nous sommes le 4 décembre 1783 : « L’heure de ma démission est à midi, explique t’il sobrement devant le congrès, après quoi je deviendrai un citoyen privé sur les rives du Potomac. »

J’imagine l’étonnement des membres du congrès, mais n’est-ce pas là une heure symbolique pour entreprendre de nouveaux travaux ?

 

Ce retraité volontaire expliquait en 1784 à son fils spirituel notre marquis Lafayette, le bonheur qu’il ressentait à l’ombre de son figuier, loin du tumulte de la vie publique. Il avait renoncé à élaborer des plans d’homme d’état qui feraient sans doute la grandeur de son pays, mais peut être la ruine des autres. Il disait : « Je me plais en des jouissances paisibles (….) je me suis rendu à moi-même. »

 

Washington ne sera le premier président des Etats-Unis qu’en 1789, mais librement choisi dans un cadre constitutionnel. Les Etats-Unis nous étonnent parfois par leur excès, mais les américains se posent souvent la question dans les moments difficiles : qu’auraient fait nos « Founding Fathers en tels circonstances ? »

 

Lafayette a suivi les traces de ce père spirituel, de son Frère en Maçonnerie. Nous serions nous mêmes parfois bien inspirés en nous posant cette question qu’auraient fait nos pères fondateurs en ce moment, qu’auraient t’ils fait pour éviter une « trumperie » à la Française.

 

JF.

Washington et Lafayette

Washington et Lafayette

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
PENDANT MON ABSENCE 3

NAÎTRE A LA VIE

 

Sois prêt à t’élancer, mon cœur ! et laisse derrière toi ceux qui doivent s’attarder.

Car ton nom a été appelé dans le ciel du matin.

N’attend personne !

 

Le bouton qui fleurit désire la nuit et la rosée, mais la fleur éclose

Crie vers la lumière qui délivre.

Brise tes entraves, ô mon cœur, élance-toi !

 

Rabindranath Tagore.

 

 

WIKIPEDIA : Rabindranath Thakur dit Tagore (রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (‪Rabīndranāth Thākur) (7 mai 1861 - 7 août 1941), connu aussi sous le surnom de Gurudev est un compositeur, écrivain, dramaturge, peintre et philosophe indien dont l'œuvre a eu une profonde influence sur la littérature et la musique du Bengale à l'orée du xxe siècle. Il a été couronné par le Prix Nobel de littérature en 19131. Nombre de ses romans et nouvelles ont été adaptés au cinéma, notamment par le cinéaste Satyajit Ray.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog