Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Clément d'Alexandrie, Thomas d'Aquin, Saint Augustin.
Clément d'Alexandrie, Thomas d'Aquin, Saint Augustin.
Clément d'Alexandrie, Thomas d'Aquin, Saint Augustin.

Clément d'Alexandrie, Thomas d'Aquin, Saint Augustin.

 

              

                         Exercices Spirituels – Voie Initiatique.

      Philosophie Antique et Franc-Maçonnerie Contemporaine

 

 

Du Miracle Grec à la Religion Chrétienne.

 

Dans les chapitres précédents, nous étions au cœur du « miracle grec » un travail sur les pierres fondatrices de la Philosophie, héritière de la Mythologie, cette philosophie pris sans doute naissance quand la justice pris la place de la barbarie, quand Thémis devient la compagne et la conseillère de Zeus. Quand elle l’assiste de ses conseils tant pour ses actions morales que matérielles créant ainsi une unité, une harmonie, elle s’oppose à la démesure à l’orgueil à l’hybris, ce fût alors la régénération de l’homme de l’Adam androgyne, la mort du vieil homme, l’enveloppe laissée dans la caverne du Franc-Maçon, le cabinet de réflexion.

 

Avant d’aborder les philosophies post antiques il convient de s’arrêter, sur la récupération par la religion Chrétienne de la méthode des Exercices Spirituels et de la philosophie Grecque en général. La transition se fit après la mort sacrificielle du prophète qui allait devenir le Christ.

C’est la période des gnoses, de la multiplicité des Evangiles, les hérésies se développent et c’est bien compréhensible après ce séisme humanitaire.

Clément d’Alexandrie l’évêque philosophe assura une partie de cette transition. Irénée évêque de Lyon mettra fin a ces hérésies, il unifie l’église chrétienne pour la préserver d’une multiplicité destructrice, en la rendant accessible à tous, il institue ainsi l’orthodoxie, l’exotérisme supplante ainsi l’ésotérisme.

 

La religion Chrétienne viendra destituer la philosophie comme manière de mieux vivre cette philosophie qui dès sa naissance s’est érigée, comme un combat contre les religions est ainsi comme l’on dirait de nos jours en matière économique sous le coup d’une fusion absorption.

 

Après la mort du Christ certains Chrétiens ont présentés la Philosophie ancienne, comme une philosophie éternelle. Les apologistes s’appuyant sur l’ambigüité du mot Logos, vont provoquer une confusion entre les philosophes antiques et les Saints, la raison parfaite sera alors incarnée par le Christ.

 

 Cette confusion va perdurée au moyen âge avec les « écoles » monastiques, la différence étant que les moines ne sont pas présents dans la cité. Ces moines sous la direction d’un maître spirituel, vont reprendre les Exercices Spirituels dans leur manière de vivre.

 

Thomas d’Aquin considérera la philosophie comme purement théorique et au service de la Théologie, renversant en quelque sorte l’importance des choses, et vidant de son intérêt pratique la philosophie, au bénéfice de la religion, l’appropriation est consommée.

 

Le salut Chrétien passe par un renoncement à soi et l’acceptation sans conditions de plusieurs principes et dogmes contenus dans certains livres, qui sont les sources de leur révélation. Le fidèle admettra d’emblée « le credo », il fera son introspection comme le stipule Saint Augustin : « faire la vérité en soi, pour un accès à la lumière ».

 

Mais aussi ensuite renoncer à soi pour assurer son salut, la purification est orientée en vue d’une réception acceptable par Dieu et non d’une amélioration de son soi de manière si j’ose dire totalement désintéressée.

 

Le pouvoir pastoral exclu l’autonomie, il est avant tout obéissance, pour une espérance de salut. Le moine dans sa contemplation et son ascèse se transforme par vocation, pour Dieu. Toute la culture de soi est orientée au service du pouvoir pastoral, l’individu renonce en quelque sorte à son soi, pour le mettre au service plus impérieux de Dieu. Il sera soumis à la Règle. Cela perdurera probablement jusqu’aux lumières et la philosophie Kantienne, qui reléguera la croyance au domaine exclusif de la foi.

 

La Franc-Maçonnerie s’apparente plus aux Exercices Spirituels Antiques dans leur pureté originelle, laissant à l’adepte la propriété et l’usage de son soi ainsi que le but de sa transformation, évoluant vers une manière de vivre, s’appliquant dans le monde présent même si l’apprentissage de la mort n’est pas exclu, la mort faisant partie de la vie, il n’y a pas seulement une volonté exclusive de salut ultérieur.

 

Les Exercices sont pleinement et uniquement au service de son soi et au service des autres par l’exemplarité. Cela n’empêche nullement le Franc Maçon croyant, de poursuivre une démarche spirituelle religieuse en parallèle avec une démarche spirituelle laïque foi en l’homme et non foi religieuse. Si selon la formule Chrétienne la demeure de Dieu accueille toutes les brebis « il y a plusieurs demeures dans la maison de mon père ». La Franc-Maçonnerie elle aussi accueille tous les hommes pourvu qu’ils soient de bonnes mœurs, il y a certes plusieurs chapelles, dans cette cathédrale humaine, mais au centre de la cathédrale tous se retrouvent dans l’amour Agapé.

 

A suivre……La Philosophie aux XVI et XVIIème siècles.

 

JFG.

 

Conseils de Lecture : « Les Exercices Spirituels » de Xavier Pavie Éditions Belles Lettres.
Pierre Hadot : Exercices Spirituels et Philosophie Antique.
Commenter cet article