Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
FRANC-MAÇONNERIE ET SOCIÉTÉ

Le dernier numéro de Franc-Maçonnerie Magazine N°50 de Septembre octobre 2016, dans sa rubrique société nous propose  : une tribune « Justice et Ethique » qui traite des prisons Françaises assuré par Emmanuel Pierrat Avocat, écrivain et Franc-Maçon.

 

 

Justice et éthique.

 

L’actualité récente nous rappelle que nos prisons, sont surchargées et c’est un euphémisme. La directrice de Fleury Mérogis la plus grande prison d’Europe interpelle les autorités il y a urgence, il faut créer des places. Du plus loin que je peux me souvenir il y a urgence, un état d'urgence permanent !

 La réponse semble être toujours la même, on constate, on admet mais aussitôt au lieu d’agir on réfléchit, on se réunit, on étudie in fine les moyens de faire autrement, on essaye de faire croire à force d’arguments variés, divers et changeants en fonction du temps, de l’actualité qu’il y a d’autres solutions et finalement personne ne fait rien. La révolte est cyclique, passagère, elle se dilue dans le temps, on attend et on passe à autre chose.

 

Emmanuel Pierrat fait état d’un déficit de place aux environs de 12000. On bourre les cellules on met des matelas par terre, parallèlement perdure l’idée de prisons palaces ou se prélassent les détenus aux frais de la société.

 

Les grandes décisions qui ont été prises récemment quelques postes de gardiens, et l’arme ultime la visite des prisons par des parlementaires accompagnés ou non de journalistes et là un constat : c’est inadmissible, vétusté, manque de place, arbitraire, manque de surveillant etc…. et puis le silence de l’oubli et de temps à autre la révolte et le cycle repart.

Que faire on n’a pas de budget ! On privatise oh là c’est une démission de l’état je cite Emmanuel Pierrat qui dit encore mais l’état est défaillant dans ses missions de services publics. Et pourtant personne ne se réjouit d’une baisse des impôts alors ?

Alors on palie avec des bracelets électroniques, des castrations chimiques. Ou sont passés les principes de dignité , de droits de l’homme, d’humanité.

En prison c’est toujours le règne des caïds petits et grands, le téléphone portable soit disant interdit, c’est à rire on dirait que les opérateurs ont installé sur place des boutiques de vente.

Alors ont fait quoi ? Bientôt les juges retiendrons leurs jugements à force de dire qu’il n’y a plus de place, devront t’ils remettre en liberté tous ceux qui menacent la société.

 

Emmanuel Pierrat parle de faillite de ses indignes instruments de vengeance et de châtiment. » et de « chantier pour la maçonnerie du XXIème siècle. »

Mais est-ce là le rôle de la Franc-Maçonnerie, si c’est le cas il faut réaffirmer nos valeurs de défense de l’humanité, de la dignité, de refus des extrémismes qui, si nous ne faisons rien ne tarderons pas à s’emparer de ces problèmes avec des solutions dont nous aurons honte.

 

JFG.

 

 

Emmanuel Pierrat

Emmanuel Pierrat

 

Wikipédia :

Emmanuel Pierrat (né le 23 août 19681 à Nogent-sur-Marne2) est avocat au barreau de Paris, spécialisé dans le droit de l'édition, membre du Conseil national des barreaux (et y a été élu en 2015 vice-président de la commission des Affaires européennes et internationales), ancien membre du Conseil de l'Ordre, ainsi que Conservateur du musée du Barreau de Paris. Il est aussi éditeur, romancier, traducteur3, essayiste3 et a été conseiller municipal du 6e arrondissement de Paris de 2008 à 2014.

FRANC-MAÇONNERIE ET SOCIÉTÉ
FRANC-MAÇONNERIE ET SOCIÉTÉ

Dieu les Religions et les Francs-Maçons 2016 Editions First.

Son dernier Livre.

 

Note de l’éditeur.

Dès la constitution de la Franc-maçonnerie, la place de Dieu a été au coeur de toutes les préoccupations.

En seulement quelques mois d’existence, l’Art royal a dérangé les institutions, notamment religieuses. En conflit sur de nombreux sujets polémiques et plus particulièrement sur les avancées sociétales depuis le XVIIIe siècle, Francs-maçons et religions n’ont eu de cesse de croisier le fer : crémation, divorce, enseignement laïc, contraception, IVG, homosexualité, euthanasie… Les combats changent mais les adversaires restent les mêmes.

Créées à une époque ou les Rois règnent par la Grâce de Dieu et où le souverain pontife exerce un pouvoir spirituel et temporel, ces curieuses Loges qui prétendent detenir un secret doivent être mises au pas. Ainsi commence le long et ambivalent rapport entre deux institutions qui veulent,l’une comme l’autre, répondre au désir de transcendance et porter les valeurs dans la société humaine.

Dans cet ouvrage, Emmanuel Pierrat explore les méandres des relations entre ces deux institutions, depuis la génèses de la Franc-maçonnerie jusqu’au XXIe siècle, en passant par le souffle de la Révolution française, la République maçonnique de la fin du XIXe siècle et les années noires del’antimaçonnisme de 1924 à l’après-guerre.

FRANC-MAÇONNERIE ET SOCIÉTÉ

Commenter cet article

Claudius 10/09/2016 11:58

Mon F:. Tuck, tu as raison la compassion face à la délinquance actuelle est une utopie, dans mon métier profane qui était de financer des entreprises, j'ai pratiqué la main de fer dans un gant de velours, je me suis mouillé tout au long de ma carrière avec prudence , sans casse , tout en laissant une chance à mes interlocuteurs avant la sanction définitive qui était un refus. Ceci dit , soyons conscients de la détresse des nombreux sans emploi, de ceux qui nous envahissent qui le seront, d'où le glissement inéluctable vers l'illégalité pour survivre, d'où l'engorgement des prisons!!!
Quelles solutions ? Tenter de récupérer ce qui est récupérable, un doute certain, mais il faut quand même le tenter !!! pour les autres laissons aux stratèges de la politique le soin d'innover, là encore je doute.
Reçois mon accolade fraternelle
Claudiu

JFG 10/09/2016 17:38

Mes chers Frères gardons dans nos coeurs l'espérance, j'ai dit espérance et non espoir
JFG

Frère Tuck 10/09/2016 09:20

Soyons sérieux mon Frère Claudius... Te vois tu en train de donner des cours de dessin ou de peinture au Frère Cahuzac afin d'adoucir ses "déviations"? Et je ne parle pas des djihadistes... Non, maintenant les prisons sont à la recherche de coachs sportifs pour les Salah Abdeslam...
Ne tombons pas dans le piège médiatico-compassionnel qui voudrait nous faire croire que les détenus sont des bisounours.
Ne regrette rien Claudius: tu as sûrement fait plein de bonnes qui n'ont point besoin d'être évidentes pour être efficaces...
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

Claudius 09/09/2016 11:24

En complément du précédent pensum, nous francs maçons pourrions faire notre mea-culpa, nos intentions de fraternité se veulent effectives sauf envers ceux que nous devrions secourir et qui sont dans l'illégalité, personnellement j'ai fait des planches pour valoriser mon propre égo et celui de mes Frères tout au long de ma vie Maçonnique,, sauf qu'ayant été sollicité pour donner des cours de dessin et de peinture dans une prison , je me suis défilé.Apprendre à peindre des tableaux en prison aurait permis d'adoucir les déviations de certains détenus. De toute évidence, c'est par un enseignement culturel, imposé et développé dans les prisons qui devrait produire une amélioration du comportements de certains détenus récupérables et les rendre acceptables à leur sortie. Alors mes Frères ayons une fraternité de bâtisseurs par des comportements profanes utiles.
Claudius

Claudius 09/09/2016 10:16

Une scolarité insuffisante et culturelle avec une perte d'autorité forge des individus en mal d'être, il faut y ajouter une démission parentale inhérente à leur propre déficience culturelle, linguistique pour ceux qui viennent d'ailleurs.C'est le constat, mais quelle solution? Comment reconditionner en vue d'une vie normale tous ces prisonniers , incultes et pervers, sont-ils récupérables pour vivre dans une société de compétition et d'un égoïsme forcené?? En temps de guerre, on les sortait des prisons, on leur collait un uniforme et en avant pour la gloire du drapeau !!!! Avant d'être condamnés pour tous les méfaits qui leur sont reprochés, ils ont goûté à l'argent facile de l'illégalité, ils sont incapables de se satisfaire d'un job à une faible rémunération salariale, n'ayant aucune qualification qui ne facilite pas leur intégration dans un monde du travial en pleine mutation.
A priori, il serait souhaitable de transformer les prisons en école de la république, avec des enseignants permanents , compétents, pourquoi pas par des militaires à la retraite, nous avons parait-il 5OOO généraux en pantoufles ,en France, un tel job justifierait leurs salaires par une reconversion utile à la nation.De ces minables en prison, certains pourraient émerger et retrouver une joie de vivre cohérente? L'espoir , n'est pas une solution!!!!!
Claudius

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog