Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE VIADUC DE MILLAU

LE VIADUC DE MILLAU

CONSTRUIRE DES MURS OU DES PONTS !

 

La répétition des horreurs, invite l’immédiateté des réactions, c’est cela que les barbares attendent, que nous perdions notre raison, par la souffrance engendrée par ses actes inhumains, ce sont nos enfants qui sont sacrifiés par ces bêtes déguisées en homme.

Et pourtant nous surmonterons ces épreuves, nous avons été capable, de construire un pont, un tunnel entre la Grande Bretagne et notre continent transformant ainsi « la perfide Albion » de Bossuet, en « la blanche Albion » du poète, nous avons été capable de reconstruire les ponts sur le Rhin, et d’éliminer la bête immonde du Nazisme. Et nos enfants se retrouvent, se parlent, se comprennent, grâce au programme ERASMUS. Autant de victoires sur le fanatisme, l’ignorance et l’indifférence. Notre cœur saigne, mais il bat aussi de plus en plus fort !

Malgré l’horreur, le citoyen du monde, le Franc-Maçon doit faire chanter l’universel, il doit construire des ponts et abattre les murs. Mais désolé, oui il y a un mais, pour franchir ces ponts, il faut gagner « la liberté de passer.» Cette liberté que nous chérissons et que nous défendons depuis des siècles.

Il faut que les exilés de force puisent au fond d’eux-mêmes les ressources nécessaires, pour êtres exemplaires et notre devoir à nous, qui mangeons à notre faim, c’est de les aider à conquérir leur liberté. Nous devons avoir la force d’accueillir, les plus faibles et les meilleurs d’entre eux.

Nous construisons trop de murs et pas assez de ponts. Mais nos ponts doivent êtres érigés sur des rives solides. Modestement notre devoir de Franc-Maçon est « persévérance et vigilance. » Alors nos ponts seront des lieux de passages abolissant la haine de l’autre, pour faire naître l’amour, nous pourront réunir ce qui est épars, rejeter les dogmes qui clivent, séparent les hommes, relier tous ceux qui sont libres et de bonne volonté. Et le religare de religion retrouvera la noblesse de son origine, il sera un pont entre les hommes.

JF.

LE MUR DE BERLIN

LE MUR DE BERLIN

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog