Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
RECENSION : 300 ANS

RECENSION : 300 ANS

 

Voilà 300 ans n’en déplaisent à ceux qui pensent que la Franc-Maçonnerie est sur le déclin, que celle-ci réunie des milliers d’hommes qui sont devenus Frères grâce à elle, et qui voient le monde de manière différente, plus tolérante, apaisée. Peu de sociétés, d’associations peuvent revendiquer une telle pérennité. Est-ce le moment d’écrire son histoire, le temps écoulé favorise l’objectivité et 300 ans est une belle étape pour cette vieille dame, sage et pleine de vie.

 

Dans les années 1710 les Loges se réunissaient en Angleterre dans les Tavernes Londoniennes, il y avait déjà de nombreuses années que les Frères travaillaient, comme l’a démontré André Kervella dans ses ouvrages, et en particulier dans les villes côtières de la Manche et de l’Atlantique. L’observateur avisé pouvait entendre le bruit des maillets sur les plateaux à la nuit tombée.

 

Philippe Liènard nous donne aujourd’hui à l’occasion du tricentenaire de la Franc-Maçonnerie un ouvrage intéressant et dense avec son histoire de la Franc-Maçonnerie Belge, sous titré « Une existence influente depuis trois siècles ? »

L’histoire de la Franc-Maçonnerie Belge est étroitement liée à l’histoire de la Belgique, les régions se sont réunies, les influences se sont unifiées, mêlées, rencontrées. Ce qui était s’est réuni, en conservant ses différences.

 

Quand on parle de l’influence de la Franc-Maçonnerie sur la vie sociale et politique d’un pays, on pense naturellement aux révolutions : celle du nouveau monde du Frère Lafayette et celle de France avec ses nombreux révolutionnaires Francs-Maçons inspirateurs des droits de l’homme. Certains ignorent l’influence considérable de la Franc-Maçonnerie Belge dans le système éducatif de ce pays. Les Frères furent à l’origine de la démocratisation de l’enseignement, quand celui-ci était uniquement confessionnel, ils ont créés l’université libre de Bruxelles, on doit entendre ici « libre » par différend de religieux. Jusqu’à une époque récente ils y occupaient des charges importantes, sans toutefois s’immiscer dans le contenu des enseignements.

 

Philippe Liénard avant la préface de son livre cite Paul Louka cet artiste Belge, proche de Brel et Brassens qui se produisit à Paris à « L’échelle de Jacob. » est-ce un signe ? Il écrit :

 

            « Tu fais un pas, c’est la Liberté. Tu fais deux pas, c’est l’Égalité. Tu fais trois pas, et le monde a changé. »

 

Au fil des chapitres de cet ouvrage historique, vous allez découvrir la Franc-Maçonnerie en général, et l’histoire de la Franc-Maçonnerie Belge et celle de la Belgique vue sous le prisme Maçonnique en particulier.

 

J’ai particulièrement apprécié son chapitre 9 : « La Franc-Maçonnerie une pensée influente ? » en forme de conclusion qui rappelle les valeurs de cette Fraternité initiatique et le message d’espérance qu’elle délivre, dans ce pays qui comme en France à souffert récemment de l’ignorance et de l’intolérance. Les valeurs fondamentales de l’ordre, et les vertus qu’il développe dans le cœur des hommes, sont essentielles dans notre monde où l’intolérance et la matérialité, remplace peu à peu la Fraternité et la solidarité.

 

Quelques extraits :

« La Franc-Maçonnerie d’aujourd’hui comme celle d’hier encourage à réfléchir, à ne pas se dispenser de connaître pour s’améliorer, et par là, pour contribuer à améliorer la société dans laquelle ont vit. »

 

« A certains moments l’existence de l’Ordre maçonnique fut mise à mal, pour des causes exogènes, et parfois pour des raisons internes.

 

Les Francs-Maçons ont toujours su trouver le chemin de la renaissance, de la prospérité du soleil à la lune, du rayonnement contagieux des belles idées et de belles actions. »

 

« La Franc-Maçonnerie a dérangé les adeptes du « prêt à penser » ou des sectateurs de vérité, les despotes, et elle les contrarie encore aujourd’hui ; la Franc-Maçonnerie et le fanatisme ne font pas bon ménage, pas plus que la Franc-Maçonnerie est la bienvenue dans les dictatures. »

 

« Qu’importe que les Loges travaillent sur des sujets symboliques ou sociétaux, pour autant que les travaux participent de l’élévation de la connaissance et de la sagesse pour le bien de tous. »

 

« Les Francs-Maçons réfléchissent, cherchent, ne prétendent pas avoir trouvé ni détenir une vérité ; ils sont d’éternels Apprentis ou Apprenants. »

 

Ce livre de Philippe Liénard est une œuvre historique, lucide, objective et d’espérance, une contribution à la construction d’un monde meilleur.

 

L’importance de la Franc-Maçonnerie Belge dans la Franc-Maçonnerie Européenne décuple l’importance de la Belgique dans l’Europe et le monde, elle démontre comme il en est besoin en ces jours ou l’Europe tremble sur ses fondements, que seuls les hommes sont capables par delà les intérêts matériels et économiques de résoudre tous leurs conflits dans une Fraternité universelle, la Belgique par sa situation incarne un carrefour de cette Fraternité.

 

Merci à Philippe Liénard pour ce chemin dans les pas des Frères Belges.

 

JF.

 

Le livre : Histoire de la Franc-Maçonnerie Belge  Editions Jourdan

                  ISBN : 978 2 87466 462 5 . www.editionsjourdan.com

Sur 440 Pages 25,90 €

 

A lire également entre autres du même auteur :

 

Accusés de la Loge levez-vous ! 2003

Humains ni plus, ni moins 2004

Des Templiers à la Royal Society  2006

Mots et clavicules … en toute Fraternité 2007

Sur le chantier , précurseur de pensée libre, l’Art Royal grave ses vertus dans la pierre et dans nos cœurs 2008.

 

Philippe Liènard a de nombreux ouvrages en préparation.

NOTE DE L'ÉDITEUR :

À destination de tous, francs-maçons ou pas, l’auteur lève le voile sur l’Histoire assez méconnue de la Franc-Maçonnerie dite « symbolique » sur les territoires belges ; il en rappelle origines, légendes, méandres, et, en brosse le portrait au XXIe siècle. Des tableaux et listes, fruit d’une recherche précieuse du Frère Paul Vanderlinden, 33e (ayant atteint l’ultime degré du Rite qu’il pratique), reprennent des informations relatives à 600 francs-maçons ayant influencé la société belge, depuis 1789, année de la révolution française et des troubles révolutionnaires belges, pendant une centaine d’années.

La Franc-Maçonnerie belge, en expansion, et majoritairement « libérale », compte en 2017 près de 27.000 membres répartis surtout dans six Obédiences mixtes ou non (groupes de Loges) ; elle comporte autant de laboratoires fraternels de pensée libre que de Loges, soit environ 440, où l’on travaille
sur des sujets de réflexion tant spirituels que sociétaux, dans l’égalité et le respect de l’autre.

De la Gaule Belgique à l’improbable État belge né en 1830, la Franc-Maçonnerie belge fut et reste à la croisée des chemins des options maçonniques. La Belgique fut autrichienne (1714), française (dès après 1794) et hollandaise (1815), ce qui imprégna la spécificité de la Franc-Maçonnerie belge, d’origine
britannique.

La Franc-Maçonnerie perpétue un état d’esprit ancestral teinté notamment des corporations compagnonniques ; « art de bâtir » une société meilleure par l’amélioration de soi, elle fut aussi une ressource politique active à travers certains de ses membres, voire de loges. Des anglo-saxons d’avant ou d’après 1717, en passant par les périodes d’administration civile et militaire par les puissances d’Europe, jusqu’à la Belgique « neutre et indépendante » de 1830, et, de son roi franc-maçon Léopold Ier, une pensée maçonnique active vigilante traverse la société belge.

La Franc-Maçonnerie continentale reste discrète mais pas secrète ; elle s’avère beaucoup moins interventionniste ou sollicitée, voire affaiblie ; appréciée ou vilipendée pour les valeurs qu’elle véhicule, elle s’inscrit dans la lignée bienfaisante des écoles initiatiques de sagesse, demeure la cible de préjugés, suscite curiosité ou antimaçonnisme ; l’auteur entre dans les couloirs du temps, dans les coulisses des Loges ; il visite l’histoire maçonnique belge à travers son action, sa pensée et son « influence ».

RECENSION : 300 ANS
RECENSION : 300 ANS

BIOGRAPHIE DE L'AUTEUR



Philippe Liénard est avocat en droit des affaires depuis quasiment trente ans. Initié sous les auspices de la Grande Loge de Belgique, il y a occupé diverses fonctions maçonniques, dont celle de Vénérable Maître en 2005. Issue d'une famille mosaïque aux origines diverses

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog