Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
300 ANS DE FRANC- MACONNERIE NOS SOEURS BELGES. ET UN PROJET D'AVENIR ETRE FRANC-MACON
300 ANS DE FRANC- MACONNERIE NOS SOEURS BELGES. ET UN PROJET D'AVENIR ETRE FRANC-MACON
300 ANS DE FRANC-MACONNERIE EN BELGIQUE
 

L’histoire de la Belgique, la société Belge, en particulier l’enseignement ont des liens forts avec la Franc-Maçonnerie, le musée de la rue Laeken à Bruxelles dans le cadre de la commémoration des 300 ans de la Franc-Maçonnerie fait une place particulière à nos sœurs.

 

JF.

 

Cette exposition, qui s’inscrit dans le 300ème anniversaire de l’existence de la franc-maçonnerie, cherche à mettre en avant la présence des femmes francs-maçons en Belgique.
Mais qui étaient ces femmes maçons ?
Et qui sont ces femmes maçons à l’heure actuelle ?
Pour répondre à ces questions, la scénographie est envisagée sous forme d’une double exposition:
- L’histoire et l’évolution de la femme en franc-maçonnerie.
- Les femmes maçons d’aujourd’hui : une exposition contemporaine de photographies, portraits en noir et blanc de quelques-unes de ces femmes.

 

Musée Belge de la Franc-Maçonnerie

Rue de Laeken – Laekensestraat 73 10000 Bruxelles.

                                   www.mbfm.be

 

                                   Info@mbfm.be

300 ANS DE FRANC- MACONNERIE NOS SOEURS BELGES. ET UN PROJET D'AVENIR ETRE FRANC-MACON
300 ANS DE FRANC- MACONNERIE NOS SOEURS BELGES. ET UN PROJET D'AVENIR ETRE FRANC-MACON
300 ANS DE FRANC- MACONNERIE NOS SOEURS BELGES. ET UN PROJET D'AVENIR ETRE FRANC-MACON
UN PROJET D'AVENIR ETRE FRANC-MACON.

 

Albert Schweitzer

Albert Schweitzer

UN PROJET D’AVENIR ETRE FRANC-MACON

 

Alors qu’il est plein midi, j’ai accompli mes universités, j’ai mis ma famille à l’abri, alors pourquoi frapper à la porte du temple, parce que j’ai le projet de tout oublier pour apprendre à nouveau. Le fidèle Claudius lecteur du blog m’ouvre la porte du temple, la porte de mon cœur. Il parle à mon âme d’enfant, je rêve à nouveau, j’imagine.

 

Einstein disait : « L’imagination est plus importante que le savoir. »

 

Franc-Maçon je ne convoite pas la science de mon Frère, je ne serais pas un chien savant. Je reprends le maillet et le ciseau pour sculpter ma pierre, ma vie, une autre vie, la vie vraie.

 

Le pasteur protestant, théologien, médecin, homme de bien, homme du bien Albert Schweitzer écrit en 1906 avant de se dévouer complétement à la médecine :

« Qui donc aujourd’hui, face à la civilisation des déchets et celle d’une accablante puissance technique en méconnaîtrait la grandeur. »

« L’homme d’aujourd’hui a besoin d’une Lumière, mais aussi de chaleur ! Il a besoin de sagesse et d’enthousiasme. »

 

Nous savons les bienfaits et les excès des sciences, nous devons nous efforcer de les mettre sans cesse et sans faiblesse au service de l’humanité toute entière, c’est le principe d’égalité et de fraternité.

 

Albert Schweitzer devant la misère grandissante avait envisagé l’hypothèse d’un échec de l’histoire, de notre histoire. Bombes atomiques, déchets, pollution démesurée, natalité gigantesque, faim dans le monde.

Il disait : « Entendre ou écrire une parole d’intelligence et fraternelle nous est bien nécessaire. »

 

Dans la forêt équatoriale au bord l’ogooué on entend encore les paroles du médecin des corps et des cœurs nobélisé pour son action humanitaire, véritable messager du grand architecte, homme de l’universel, porteur de la lumière fraternelle, chevalier de la spiritualité.

 

Être Franc-Maçon, s’est aller au devant des autres, les écouter quand ils frappent à la porte du temple, comprendre leur soif d’espérance, quand ils veulent avec sincérité partager nos travaux, s’engager pour porter un supplément de joie autour d’eux.

Albert Schweitzer n’était pas toujours tendre avec nos gouvernants en 1905 à l’occasion de la fête des missions il disait :

« Pour moi la mission est un devoir d’humanité, que nos gouvernements, ni nos peuples n’ont compris et encore beaucoup moins recherché à s’y consacrer, si bien que ce sont des hommes pieux, simples qui en sont en charge. »

 

112 ans après où en sommes nous ? Cela reste un projet d’avenir ! L’écart se creuse de plus entre les peuples et les hommes, nous détournons souvent notre regard des bords des chemins, en regardant fièrement notre avenir, en oubliant les autres. Mais chaque jour se lèvent des hommes, porteurs des fruits de l’espérance qui ne sont pas que des métaux brillants au soleil ; mais des projets, des gestes de réconforts, de considération pour nos Frères humains. Ces hommes sont conscients de ne pas êtres que des hommes de chair, mais aussi porteurs d’une âme, porteurs d’amour.

 

Albert Schweitzer encore délivrait en 1918 ce message :

« Dans le désarroi du chaos où se débat l’humanité, forçons nous à croire contre toute apparence à l’avènement d’une humanité unie par un idéal commun. Rien ne résiste à la puissance de l’esprit lorsqu’il est force et pureté. » et encore « on parle aujourd’hui de construire une humanité nouvelle, que serait-ce d’autre que de conduire les hommes à une éthique vraie, acquise en propre, inaliénable et perfectible, sans qu’ils aient faits au préalable un retour sur eux-mêmes. »

 

Voilà sans nul doute un beau projet d’avenir, et un projet pour être un Franc-Maçon actif persévérant, être une humble pierre au service de l’humanité.

 

JF.

 

Note : Texte inspiré d’un discours donné par Claudius entant que Grand Orateur provincial au sein d’une obédience maçonnique.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog