Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE SILENCE ESPAGNOL
LE SILENCE ESPAGNOL

 

Il manquait à la crise catalane la récurrente théorie du complot judéo –maçonnique des sites d’extrême droite se sont chargés du travail, voir les articles de presse ci-dessous.

 

Au-delà de ces débilités, l’on peut s’interroger sur la position des obédiences maçonniques de la péninsule ibérique. Non-prise de position due à leur réserve bien normale dans la Franc-Maçonnerie on ne parle ni de politique, ni de religion quoique !

 

Le président de la catalogne habile manœuvrier joue à la fois l’ouverture et la fermeture. Ouverture vers l’Europe et fermeture vis-à-vis de Madrid. L’on peut aussi s’interroger sur la fermeté de Madrid, justifiée par la constitution, le désir de cohésion nationale etc… Il n’est pas dans mon propos de prendre parti, mais il est intéressant de regarder l’histoire de l’Espagne.

 

Notre écrivain de l’histoire Max Gallo nous a donné un livre instructif : L’Histoire de l’Espagne Franquiste, il y décrit le pourquoi de la non chute de Franco grâce à sa politique extérieure et intérieure. Il dit à peu près : (…) car la foi démocratique incite bien des gens à penser que tout régime fondé sur un coup de force porte en lui-même le germe de sa destruction. Or tous les régimes totalitaires ou autoritaires, au XIXème et au XXème siècle, ont fort bien vécu, et ceux qui ont disparu n’ont dû leur mort qu’à un facteur extérieur : l’effondrement militaire. Franco tout « sympathisant avec Hitler et Mussolini s’est abstenu de participer au conflit. Il s’est de ce fait retrouvé dans le camp des alliés.

 

Restait à Franco à se concentrer sur l’opposition intérieure : (…) il est rare  ou même impossible qu’une opposition intérieure puisse à elle seule faire tomber un dictateur. La supériorité de la dictature est qu’elle supprime ceux qui veulent la supprimer, ce qui n’est pas le cas de la démocratie en temps normal. (….) à faire condamner à mort ses adversaires pour simple délit d’opinion.

 

Bien sûr toute comparaison avec la situation actuelle serait très abusive, mais des dirigeants politiques catalans ont quand même été emprisonnés pour avoir des idées différentes., la fermeté de Madrid face à la catalogne, interrogent autant que les attitudes du président catalan.

 

La Franc-Maçonnerie qui se veut universelle et centre de l’union, peut-elle intervenir en médiatrice ? Elle ne peut en tout cas pas se désintéresser du sort de ses Frères qui se retrouvent tous leur Loge respective.

Il ne faudrait pas que le silence tombe à nouveau sur l’Espagne.

 

JF.

 

Sources : Express du 08 novembre. Et articles ci-dessous.

LE SILENCE ESPAGNOL
Résumé Histoire de l’Espagne Franquiste de Max Gallo.

Le 22 juillet 1969, le général Franco désignait son successeur, don Juan Carlos. Franco, que la plus tragique des guerres civiles avait porté au pouvoir, en 1939. Comment un homme a-t-il pu conserver, pendant trente années, la maîtrise du jeu politique jusqu'à décider souverainement de sa succession ? C'est ce qu'analyse, à partir d'une information rigoureuse et d'une connaissance vivante de la réalité espagnole, le nouvel ouvrage de Max Gallo. Quels appuis, quelles complicités - ou quelles faiblesses - tant à l'intérieur qu'à l'étranger, ont permis au régime de s instaurer, de se consolider au prix d'une brutale répression, de survivre au marasme des "années noires" ? De la prise du pouvoir à la deuxième guerre mondiale et à la guerre froide, nous voyons, dans ce premier volume, vivre et se débattre un peuple, tandis que le Caudillo manoeuvre
habilement jusqu'à remporter, en 1951, sa seconde victoire : l'absolution du monde occidental. Le destin de l'Espagne est-il, dès lors définitivement scellé ?

LE SILENCE ESPAGNOL

 

LA CUESTIÓN CATALANA
Cuatro logias masónicas aseguran que se adaptarán a una Catalunya independiente
  • Debate sobre la historia masónica catalana

 

 

La conclusion a été claire, si la Catalogne devient un état indépendant, ils(elles) s'adapteront sans des problèmes à la nouvelle réalité politique.

Ainsi l'ont pointé Anna Garcia, une Maîtresse Vénérable ancienne(antique) du Lògia Icària, fédéré à la Grande Loge Symbolique l'Espagnole et la Présidente du Grand Chapitre Général de l'Espagne du Rite Français; Ernest Ruiz, Grand Mestre du Grand Orient de la Catalogne; Rosa Elvira, exGran la Maîtresse du Grand Lògia Femenina de l'Espagne et Miguel Ángel López, membre du Comité Fédéral de l'Ordre International Mixte du Droit humain dans un débat diplômé "le Présent et l'avenir de la Franc-maçonnerie à la Catalogne

 

Source : Un des plus anciens journal d’infos généraliste d’Espagne : LANVANGUARDIA POLITICA, classé de Centre Droit.

LE SILENCE ESPAGNOL

 

Puigdemont rencontre avec les 31 délégations des francs-maçons

Le 05Juillet 2017

 

Président catalan, Carles Puigdemont, était l’invité d’honneur au dîner de gala de la Grande Loge de l’Espagne-Grande Oriente espagnole, tenue samedi dernier à Barcelone, et a maintenu des contacts avec 31 délégations étrangères avec qui il a discuté des questions la situation politique actuelle.
Lors d’un dîner qui était pas sur l’agenda public du président, Puigdemont a tenu une réunion privée avec des représentants de 31 délégations étrangères ont assisté à l’événement qui a eu lieu à l’occasion de la réunion annuelle de la franc-maçonnerie espagnole.

Des sources gouvernementales ont confirmé la réunion et ont simplement déclaré qui a aidé le président catalan discutera avec les francs-maçons politiques aujourd’hui.
Comme indiqué dans une déclaration francs-maçons, la solidarité Puigdemont avec ceux qui soutiennent maintenant les poursuites, les sanctions, condamnations pénales, l’exil ou sont exécutés pour la défense de la franc-maçonnerie.
Pour sa part, le Grand Maître de la Grande Loge de l’Espagne, Oscar de Alfonso Ortega, a exprimé son « immense gratitude et d’affection pour la Catalogne, où nous avons toujours sentis les bienvenus et que nous aurons une dette permanente ».
Grand Maître a souligné que son Ordre, « surtout dans la démocratie » doit avoir « rôle institutionnel toujours hors de propos » dans le « débat politique légitime. »
« Chaque Mason a formé des opinions, mais la Grande Loge de l’Espagne il suffit de regarder avec un profond respect le fonctionnement de nos institutions démocratiques. Nous ne pouvons que le climat de paix qui règne dans la Grande Loge de l’Espagne, une paix fondée sur des idéaux simples : le droit de penser librement et le devoir de tolérer, de comprendre, d’embrasser fraternellement ceux qui pensent différemment « .
Pour sa part, le maire de Isona i Conca Dellà (Lleida), Constantí Aranda, a reçu la reconnaissance de la Grande Loge de l’Espagne comme « ville amicale », parce qu’il était la première ville de la péninsule d’adopter la déclaration institutionnelle de reconnaissance réputation de la franc-maçonnerie.

HUMOUR DE LA SEMAINE !
Commenter cet article