Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
TU M'ENRICHIS DE TES DIFFÉRENCES.

TU M’ENRICHIS DE TES DIFFÉRENCES.

 

S’enrichir des différences de l’autre, de son prochain, c’est d’abord le reconnaître pour pouvoir l’aimer, ne pas le juger sur ses différences, qui serions-nous d’ailleurs pour le juger. Les francs-maçons savent êtres tolérants, sans êtres faibles et laxistes.

Mais il n’est pas toujours évident de s’enrichir auprès des plus faibles d’entre nous, ceux qui n’ont pas été épargnés par la vie dans leur corps ou leur esprit. Le contact et l’aide des handicapés de la vie sont pourtant une source d’amour souvent ignorée, ils nous apportent des richesses que nous n’avons pas toujours.

 

 

Transformer son regard de pitié en regard d’amour, ne pas avoir peur de sourire et trouver de la joie ensemble.

Un homme Jean Vanier le fondateur de l’Arche a su dépasser les paroles du vivre ensemble pour les appliquer dans sa vie. Il a donné mais surtout il dit avoir reçu beaucoup : « Lorsqu’on s’autorise à rencontrer l’autre, on trouve des trésors. »

 

 

Le franc-maçon apprend dans sa loge, que la fraternité et la solidarité ne sont pas naturelles elles sont une exigence et un travail quotidien, aller à la rencontre de l’autre est un défi à la paresse de la normalité. Nous sommes tous des humains différents, il nous faut en douceur construire des ponts, lancer des cordes, tendre des mains.

 

 

Dans notre monde de communication rempli d’objets connectés, la vitesse nous envahi nous n’avons plus le temps d’écouter l’autre, nous nous laissons submerger par des tâches matérialistes, sans prendre souci de nous, des autres qui sont une part de nous même, on perd l’importance de la présence, d’être simplement là.

 

Chacun peut trouver la force d’être présent, disponible, avec sa référence propre que ce soit Bouddha, Jésus, Mahomet ou simplement ceux qui ce sont penchés, un jour vers les plus humbles, les plus faibles d’entre nous, Mandela, Luther King, mère Teresa, Jean Vanier, ces hommes, ces femmes, qui ont donnés leur vie pour les autres et ont reçus beaucoup d’amour de leur part, ils n’ont souvent pas grand chose d’autre à nous offrir, que des sourires des mains ouvertes, que cet indispensable et nécessaire amour, ils sont nos exemples humanité.

 

 

Je m’interroge pourquoi n’y a t’il pas un prix Nobel de l’amour ?

 

JF.

TU M'ENRICHIS DE TES DIFFÉRENCES.

 

A LIRE : « UN CRI SE FAIT ENTENDRE » mon chemin vers la paix De Jean VANIER co-écrit avec François-Xavier MAIGRE. Editions Bayard.

2017- 200 Pages 14,90 €.

NOTE DE L'ÉDITEUR

Fondateur de la communauté de l'Arche, Jean Vanier est une des grandes figures spirituelles du XXsiècle. Ancien officier de marine, titulaire d'un doctorat en philosophie, il est bouleversé par la rencontre de personnes profondément handicapées, reléguées en marge de la vie sociale, et décide alors d'établir avec elles une communauté de vie. C'est l'intuition qu'une société ne peut être humaine que si elle donne leur place à toutes ses composantes, à commencer par les plus vulnérables. Jean Vanier manifeste une profonde sensibilité à tous ceux qui, pour une raison ou une autre, se sont sentis humiliés, rejetés (handicapés, mais aussi homosexuels). Le livre, rédigé en dialogue avec François-Xavier Maigre, retrace son itinéraire et fait réfléchir sur le fonctionnement de la société et de l'Église. On appréciera une petite apologie de la conscience, contre la menace constante du légalisme. C'est aussi l'occasion de réfléchir sur la tentation de voir dans la force, la compétence ou la performance autant de marqueurs de l'identité humaine

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog