Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
CONFERENCE

FÉRENCE 

 

 

Sous les auspices du Grand Orient de France et de ses Loges Maçonniques de Vannes : Conscience de l’Armor et Les Passeurs de Gué.

 

À l’occasion de la journée de la laïcité. Le philosophe, écrivain Henri Penã Ruiz auteur du Dictionnaire Amoureux de la Laïcité  traitera du thème suivant :

 

                                          « La Laïcité et la question de l’Identité. »

 

Nul doute que ce sujet traité en Bretagne terre d’une forte et vivace identité intéressera les participants. Ce concept d’identité :

« Qui fait qu’une chose est la même qu’une autre, que deux ou plusieurs choses ne soient qu’une. » Définition du Littré.

 

Comment concilier l’identité ou des identités avec la laïcité ? L’identité vue sous les prismes des traditions ou des Lumières ? Autant de questions qui seront sans doute posées au conférencier.

 

IMPORTANT :

 

La conférence est gratuite le nombre de places étant limité, l’inscription est obligatoire, pour tous les participants, maçonnes, maçons, profanes. L’entrée ne sera donc pas possible pour les non inscrits.

 

Inscription par mail : conf.6.decembre@gmail.com

Revue de presse

H. Pena-Ruiz : "Laïcité : un principe d’émancipation" (Marianne, 20 oct. 17)

Henri Peña-Ruiz, philosophe et écrivain, Prix de la Laïcité 2014, auteur de "Dictionnaire amoureux de la laïcité" (Plon). 20 octobre 2017

"A l’heure ou le mouvement progressiste semble se diviser sur le sens et les enjeux de la laïcité, j’ai voulu verser un effort de mise au point dans le débat. Le voici.

La laïcité n’est pas le produit d’une culture, qui serait celle de l’occident judéo-chrétien. C’est au contraire un idéal d’émancipation conquis à rebours de cette culture, souvent dans le sang et les larmes. Liberté de conscience, égalité des divers croyant(e)s et des athées, refondation de la puissance publique par le seul intérêt général : l’idéal laïque est limpide, et simple à définir. Certes l’émancipation qu’il promeut reste partielle et Marx a raison de dire que l’émancipation socio-économique est nécessaire. Mais lui-même salue l’œuvre laïque de la Commune de Paris, qui applique le propos de Victor Hugo : « Je veux l’Etat chez lui et l’Eglise chez elle ». Il insiste ainsi sur la dialectique des émancipations. N’opposons pas les registres d’émancipation sous prétexte que souvent les différents types de discriminations interfèrent.

Pour les femmes, premières victimes des sacralisations religieuses du patriarcat, c’est essentiel. L’intersection des injustices ne doit pas permettre de calomnier la laïcité. Ainsi une femme noire et musulmane invitée à ôter son voile pour garder des enfants de toutes origines dans une crèche publique n’est pas victime de racisme parce qu’elle est musulmane et noire, et de sexisme parce qu’elle est femme. Sa couleur de peau et son sexe ne la dispensent pas de rester discrète sur sa religion quand il s’agit de respecter la neutralité vestimentaire par souci de ne pas heurter les enfants et les familles qui ne croient pas en Dieu ou sont adeptes d’une autre religion. Si elle-même, croyante, place son enfant dans une crèche, elle vivra mal qu’un employé de la crèche porte sur son teeshirt « je suis athée ». Blanc et catholique, un homme exerçant la même fonction est tenu au même devoir de réserve.

Henri  Penã Ruiz : Philosophe, écrivain, agrégé de l'université, docteur en philosophie. Réputé pour ses travaux sur la laïcité. Il est également maître de conférence à l'Institut des Études Politiques de Paris.

Défenseur des idées de solidarité et de justice sociale.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog