Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Arnaud Beltrame

Arnaud Beltrame

N’OUBLIONS PAS !

 

 

Le franc-maçon s’est engagé à faire régner la justice, à combattre sans cesse contre l’injustice et l’oppression quelque soit. En cette période particulière où certains d’entre nous, n’oublient pas ceux qui ont franchi la porte de la mort, et leur rendent hommage, ils ont une pensée pour ce qu’ils ont été, et ce qu’ils ont faits pour nous, pour que nous puissions vivre dans la paix et l’harmonie.

 

J’ai une pensée particulière pour Arnaud Beltrame qui a donné sa vie pour sauver celle de ses sœurs et de ses frères innocents. Il s’est élevé au-dessus de lui-même, pour donner l’exemple d’un homme au service des autres, pour faire ce que certains appellent un acte d’héroïsme, c’était pour lui son devoir.

 

Des élus de notre république à Marseille ont refusé que l’on dédie à Arnaud Beltrame une place à son nom, ils ont refusé que son nom soit inscrit sur une simple plaque, pour que tous puisse se rappeler de ce qu’il fût, ce qu’il fit, pour eux, ces élus, pour leur famille, leurs enfants, leurs petits-enfants, et pourquoi me direz-vous ? « Pour ne pas provoquer.»

 

Pour ne pas provoquer les barbares, ces barbares qui lui ont pris sa vie, qui l’ont arraché à tous ceux qu’il aimait, refuser cet hommage, c’est faire de ces barbares nos bourreaux pour demain, c’est nier la justice. Cette justice représentée les yeux fermés avec une balance mais aussi avec un glaive. Ces pleutres, sans courage et sans dignité qui ont cédés aux barbares, sont pourtant des représentants élus par des citoyens !

 

Arnaud Beltrame avait lui le sens du courage, il avait donné un sens à sa vie, jusqu’à la donner pour faire régner la justice et la liberté. La devise de la république, inscrite dans le marbre des frontons de nos bâtiments, il avait lu comme nous tous, mais il l’avait lui appliqué avec courage, ne cédant rien aux criminels, ne renonçant jamais par peur.

 

A ceux qui ont refusé notre reconnaissance, leur reconnaissance à Arnaud Beltrame, je leur souhaite de ne pas avoir à passer sur cette place, où son nom ne sera pas inscrit. Arnaud Beltrame lui, leur a déjà pardonné par ce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

 

                                                                                 Jean-François.  

 

 

 

 

 

 

Arnaud Beltrame est mort assassiné le 24 mars 2018, au cours de l’attaque terroriste de Trèbes, il a donné sa vie pour sauver celle de Julie 40 ans. Il fut catholique et franc-maçon à la Grande Loge de France. Un hommage national lui a été rendu, un temple maçonnique porte son nom au siège de la Grande Loge de France. 

Patrick Mennucci
Patrick Mennucci

Patrick Mennucci

Ça sent la bouillabaisse ! Article de France-Soir, mots choisi, à vous de vous faire votre idée 

 

 

 

La question de l'hommage à accorder à Arnaud Beltrame a dégénéré lors du dernier conseil municipal de Marseille. L'élu RN Stéphane Ravier a accusé ses homologues de gauche "se coucher devant ceux qui soutiennent les terroristes", ce à quoi à Patrick Mennucci (PS) a répliqué.

L'ambiance était à l'orage au dernier conseil municipal de Marseille, surtout entre le socialiste Patrick Mennucci et le RN Stéphane Ravier. Les deux seraient allés au-delà des noms d'oiseaux lors de la dernière séance dont le contenu a été rapporté par La Provence et repéré par Chez Pol, la newsletter de Libération. 

Les deux hommes se seraient accrochés sur l'opportunité de renommer une place au nom d'Arnaud Beltrame, le gendarme mort héroïquement lors de l'attaque terroriste de Trèbes. Selon le quotidien local le sénateur Rassemblement national (ex-FN) avait accusé des élus de gauche des 15 et 16e arrondissement d'avoir "refusé que cela se fasse chez eux pour ne pas provoquer la population locale". Ceux-ci avaient invoqué la recherche d'un lieu "plus fort symboliquement".

 

Stéphane Ravier aurait été jusqu'à reprocher à ses opposants de"collaborer et de se coucher devant ceux qui soutiennent les terroristes islamistes". Une envolée qui a trouvé une réponse du même ordre de la par de Patrick Mennucci: "On se calme Adolf", n'aurait pas hésité à lancer le conseiller socialliste.

Plusieurs dizaines de villes ont décidé de rendre hommage au courage d'Arnaud Beltrame en donnant son nom à des rues ou des établissements publics. Des décisions qui ont parfois été taxées d'instrumentalisation politique. Dans les Alpes-Maritimes, des parents d'élèves s'étaient même opposé à ce choix pour le collège de leurs enfants, craignant que l'établissement devienne ainsi une cible potentielle pour des terroristes.  

"Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde", avait de son côté déclaré la mère du gendarme. Lors de l'hommage qui lui a été rendu, Emmanuel Macron avait assuré que "sa mémoire vivra".

Commenter cet article

claudius 03/11/2019 14:51

Notre belle France dont Napoléon a su dynamiser jusqu'à l'extrême sacrifice le sens de la patrie, qu'en reste-t-il aujourd'hui, seuls subsistent quelques hommes valeureux qui ont encore le courage d'offrir leur poitrine pour contrer les assassins pourvus d'un infantilisme spirituel , que sont les illuminés de l'islam radical.
Notre F:. le Colonel Arnaud Beltrame doit être cité en exemple, hélas il est déjà entré dans l'oubli, ce mal endémique de la mémoire courte dont les français sont coutumiers.
Le monde politique, plus préoccupé du maintien de ses privilèges, survole avec mépris les difficultés du monde d'en bas, lorsqu'il atterrit, il ne fait que casser du bois, par incompétence d'une culture de la condition humaine, tant sur le plan économique que scientifique.
Vouloir comprendre, excuser certains comportements,accepter certaines cultures rétrogrades qui paralysent le respect et l'évolution féminine, c'est contribuer par lâcheté à affaiblir l'avenir de notre beau pays.
Il faut oublier le j'ai droit à tout, pour le replacer par: Un en avant, comme à Arcole, Bonaparte, entrainait ses sans culottes à la conquête de l'avenir!!!!!!Ce n'est pas demain que nous sortirons de ce bourbier!!!!!
Claudius

Cincinnatus 03/11/2019 10:34

Comme nous sommes parait il un pays civilisé nul n'aura l'idée d'aller exploser la voiture ou incendier l'appartement de ces élus qui baissent leurs pantalons devant une éventuelle menace, et c'est heureux, ne cédons pas à la violence!
Tout juste risquent ils, ces chers représentants, de se faire "entartifler", ce qui serait une bonne chose....ou de payer leur lâcheté aux prochaines élections.
Encore que, pour cette dernière hypothèse, cela pourrait être l'inverse au train où vont les choses!
"Rome, prends garde à la colère de tes légions"

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog