Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
DROIT HUMAIN, LES DROITS HUMAINS : Recension – Soyez parfaites, mes Sœurs ! Les pionnières du Droit Humain.

DROIT HUMAIN, LES DROITS HUMAINS : Recension – Soyez parfaites, mes Sœurs ! Les pionnières du Droit Humain.

 

 

Dans le blason de l’obédience Maçonnique le Droit Humain, nous pouvons lire : « Ordre Maçonnique Mixte international » Il caractérise ce corps maçonnique ouvert aux hommes et aux femmes, le terme international affirme cette ouverture vers l’universel.

L’universalisme est un marqueur de la pensée maçonnique, un des buts de la Franc-Maçonnerie est de réunir ce qui est épars. Passer de la dualité à l’unité, faire des différences une richesse. Se souvenir que l’homme est un.

La devise de la république est : « Liberté, Égalité, Fraternité », c’est aussi la devise de nombreux Francs-Maçons.

Cela dit, il est difficile de comprendre pourquoi les portes, de certains temples maçonniques restent closes, pour les femmes. Alors qu’elles représentent une grande moitié de l’humanité. C’est une question qui m’a été posée bien des fois et qui je l’avoue me met mal à l’aise. Les raisons généralement invoquées sont souvent des prétextes : « Il existe des obédiences purement féminines ! » Conclusion, il est normal qu’il y ait des obédiences exclusivement masculines, ou encore : « Les femmes sont naturellement initiées ! » Conclusion elles n’ont rien à attendre de la Franc-Maçonnerie. Ou enfin : « La mixité en Loge est de nature à semer le trouble dans les travaux ! » Sans vouloir clore cette liste certains se retranchent derrière la tradition, les pères fondateurs de la Franc-Maçonnerie n’ont pas souhaité accueillir les femmes dans leurs Loges, autant de bonnes ou mauvaises raisons, que chacun appréciera en conscience.

 

Malgré cet ostracisme des femmes se sont levées pour défendre leur droit d’être initiées, bousculant les habitudes en ouvrant les portes des temples. Elles se sont grâce à leur persévérance, et leurs qualités.  « Soyez parfaites, mes Sœurs.. » leur juste place dans la sphère maçonnique. Ces femmes et un homme sont à l’origine de la création de l’obédience mixte de la Fédération Française du Droit Humain. Annick Drogou et Dominique Segalen les ont mises à l’honneur dans un livre au caractère historique, mais qui va bien au-delà. La Fédération du Droit Humain, par ses thèmes de réflexion, sa participation active dans la vie de la cité, entend faire entendre la voix de ces femmes et de ces hommes.

Les auteures de ce livre, à travers la biographie de ces pionnières, de ces indignées de l’époque qui sont su transformer leur indignation en action contre l’injustice qui leur était faite, en réalisant un beau projet. Ces femmes étaient des féministes avant l’heure, des philanthropes, des conférencières cultivées. Elles voulaient simplement l’égalité.

 

Elles ont eu non déplaisent à leurs détracteurs, le supplément d’âme nécessaire pour cette entreprise et aussi un cœur énorme, pour se lancer dans cette construction maintenant établie depuis 127 ans, et qui continue de prospérer.

 

Marie Deraismes est la figure emblématique de ces sœurs. Elle a eu une ancêtre dans sa famille au nom prophétique d’Anne Soleil. Vous découvrirez dans sa biographie son amour de l’art. Les maçonnes et les maçons travaillent en force, sagesse et beauté. Maria Deraismes écrit :

 

« C’est l’art qui délivre l’individu des intérêts mesquins qu’impose le côté matériel de son existence. »

 

Elle tient rubrique dans le journal « L’Avenir des Femmes. » ainsi elle devient une conscience pour ses sœurs, elle écrit encore :

 

« L’humanité ne marche que sur un pied, elle laisse se décomposer, et se perdre la moitié de ses forces et n’amène que l’anarchie des mœurs. »

 

Force est constater tous les progrès encore à faire pour l’égalité homme femme, malgré des avancées significatives.

 

Découvrir la biographie de ces femmes dans ce livre est déjà un pas, une avancée. C’est un livre à mettre entre les mains de tous les maçons et de toutes les maçonnes, mais aussi entre les mains de toutes les femmes et les hommes qui rêvent de faire progresser l’humanité vers plus d’égalité et de justice, en toute liberté et fraternité.

 

Je reviendrais surement plus longuement sur cet ouvrage, d’ors déjà je vous encourage à sa lecture.

 

Jean-François Guerry.

 

 

A lire : Soyez parfaites, mes Sœurs ! Les pionnières du Droit Humain. Auteures : Annick Drogou, Dominique Segalen – Numérilivre- Éditions des Bords de Seine

ISBN : 978 236 632 1456 Prix : 20 €

DROIT HUMAIN, LES DROITS HUMAINS : Recension – Soyez parfaites, mes Sœurs ! Les pionnières du Droit Humain.

RÉSUMÉ

4 avril 1893. Seize femmes, dans le sillage de Maria Deraismes, s’apprêtent à braver l’interdit en posant l’évidence de la Maçonnerie en mixité, dans l’équité de statut et dans l’égalité d’identité. Qui sont-elles? Des indignées. Indignées par le sort déprécié fait aux femmes, par l’absence de tous droits, par les injustices dont sont victimes les enfants. Révoltées par les exactions dont la société donne le triste spectacle historique et politique. Féministes, conférencières, philanthropes, pacifistes, elles honorent une réputation justifiée de militantes insérées dans le tissu politique, social et civique. À ces femmes reconnues pour leur maîtrise de la parole publique et écrite, la Franc-Maçonnerie va apprendre la maîtrise du silence. Et le cheminement initiatique les confirmera dans la certitude qu’elles ne sont pas condamnées à une place définitivement inférieure, en leur offrant l’espace de leur juste place librement, mutuellement et rituellement consentie. Prenez place…

CITATIONS DROITS HUMAINS

 

«Une lutte politique qui ne place pas les femmes au cœur de  celle-ci, au-dessus, au-dessous et à l'intérieur, n'en est pas une.»

Arundhati Roy, auteure indienne

 «Il ne peut pas y avoir de paix sans justice et respect des  droits humains.»

Irène Khan, avocate bangladaise et ancienne secrétaire générale  d'Amnesty International

«Lève-toi, debout, défends tes droits ! Lève-toi, debout,  n'abandonne pas le combat !»

Bob Marley, chanteur jamaïcain

 

Les droits de l'homme ne valent que parce qu'ils sont universels.

Jacques Chirac.

Dans "La Croix l'Hebdo"

 

7 Dates Clés:

 

1944 : Les femmes Françaises deviennent électrices et éligibles elles voteront pour la première aux élections municipales de 1945.

 

1949 : Sorie du Deuxième Sexe dans lequel Simone de Beauvoir conteste l'éternel féminin et écrit le fameux :"On ne naît pas femme on le devient" Suit un vif débat dans l'opinion.

 

1970 : Création du mouvement de libération des femmes MLF.

 

 

1974-1975 : loi Veil qui libéralise la contraception, remboursée par la S S et dépénalisent l'avortement.

 

 

1981: Création d'un ministère délégué aux droits de la femme occupé par la Députée Socialiste Yvette Roudy 

 

 

1999-2000 : Loi sur la parité tendant à favoriser l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et obligeant à présenter un nombre égal de femmes et d'hommes aux scrutins de liste.

 

 

2017 : En octobre, révélations par le New York Times de cas de harcèlement de d'agressions sexuelles commis par le producteur  Harvez Weinstein c'est le début du mouvement  MeToo.

Commenter cet article

Galinier 17/09/2020 17:54

Je désire ajouter mon cher B.A. F Claudius, qu'en plus de 40 ans de maçonnerie, je ne suis jamais allé assister à des travaux maçonniques, dans une Loge féminine. La femme est l'égal de l'homme et souvent ce dernier est totalement dépassé, dévoré par ses différences et manque de communication avec sa compagne. Il a recours à la force des muscles de l'homme des cavernes, ce qui provoque des drames affreux. Sur trois mariages pratiquement deux divorces. Des enfants malheureux souvent, dans des familles recomposées. Notre société devient de plus en plus difficile à vivre avec les affres du chômage. Je pense qu'un individu qui tue crapuleusement son épouse devrait encourir la peine de mort. La vie des assassins dans les prisons, à plus semble t'il de valeur que celles de leurs victimes. Un chauffeur d'autobus est massacré dernièrement. La peine de mort existe toujours en France, elle est économique. Il y a une décennie ou plus, une vieille femme avait inventé une sorte de jeu de Loto avec des amis et quelques clients, qui lui procurait de minces subsides, augmentant de 200 euros, une retraite de 550 euros mois. Le fisc lui est tombé dessus et l'a condamné à payer une amende de 300000 euros. Elle en est morte de chagrin à plus de 80 ans. Je ne parle pas des contrôles fiscaux qui laissent exsangue un commerçant ou petit chef d'entreprise. Pour paraphraser notre Jean François, le bateau coule. C.G

claudius 16/09/2020 15:00

Personnellement j'ai vécu 40 ans de Maçonnerie Masculine, ma préférence irait à ce que les femmes
s'initient dans des loges féminines, non pas par ostracisme, mais par simple inquiétude de situations compliquées et sentimentales qui peuvent se produire dans des loges mixtes.
Claudius

17/09/2020 08:11

Chères Soeurs, chers Frères, chers ami (e)s
Je vois que le sujet passionne preuve qu'il existe ! Pour ma part je me refuse au contorsionnisme qui consiste à dire et reconnaître la valeur des femmes sans leur accorder l'égalité avec les hommes, c'est une lapalissade, si elles sont l' avenir de l'homme comme le dit le poète Jean Ferrat, elles sont indissociables de celui-ci pour le bonheur de l'humanité. Quand au choix de l'appartenance à la Franc-Maçonnerie, je dirais égalité et liberté que chacune et chacun fasse son choix en fonction de son 'désir' et non de son plaisir. Certaines obédiences tolèrent que leurs membres (exclusivement masculins) fassent des visites dans les loges féminines et mixtes, mais par contre s'interdisent de recevoir des visiteuses, cette posture dogmatique me choque. Le constat général est plus pragmatique si j'ose dire, la majorité des soeurs et des frères s'auto interdisent les visites.
Autre constat la mixité récente au GODF ne semble pas avoir été de nature à nuire aux soeurs et aux frères ni à l'obédience. Un sujet qui fera encore couler beaucoup d'encre. Je confirme les positions de Claudius et Claude j'ai pu constater la qualité des travaux maçonniques de nos soeurs qui pourraient servir d'exemples dans la majorité des loges masculines, mais n'en n'est il pas ainsi dans la vie en général ?
Jean-François

claudius 16/09/2020 14:45

L'Homme et la Femme de par la nature de leur construction physique et mentale sont nés pour se rapprocher et concevoir la continuité de l'humanité par le mixage de sentiments que l'on peut traduire en un mot l'Amour de l'un envers l'autre.Hélas !!! Nous assistons trop souvent à des drames entre le Masculin et le Féminin, où la sensibilité féminine est bafouée, piétinée et meurtrie, l'homme se voulant dominateur par nature.Un constat: les hommes créent , bâtissent, combattent, de par la nature de leur constitution physique, alors que les femmes ont une sensibilité, un sens de la perspicacité beaucoup plus développé, le fait d'enfanter devrait se faire dans la joie, celle de dispenser un amour désintéressé.Aujourd'hui, l'irrespect et l'indifférence sont de notoriété, dans ce monde déséquilibré.
Claudius

Galinier 16/09/2020 12:42

Mes BAF, je respecte les femmes. Elles sont courageuses, sont des mamans bien souvent dotées d'un altruisme extraordinaire.Au 17 è en maçonnerie Anglaise, il y avait déjà des Loges féminines, nos ascendants maçons masculins de cette époque, désirant travailler en autarcie et ne pas laisser place à la jalousie de leurs épouses. Nos soeurs maçonnes travaillent d'une manière remarquable et leurs planches sont de grandes qualités. La maçonne sur le blog " Myosotis Dauphiné Savoie " en est le plus vif exemple. En ce qui me concerne, je suis totalement contre les femmes maçonnes dans nos Loges masculines. Les hommes en maçonnerie redeviennent pratiquement des enfants, c'est une image, et ensemble nous avons besoin de jouer au train électrique intellectuellement, notre passion addictive. Je ne pense pas que la femme soit l'égale de l'homme. Elle nous est supérieure, elle donne la vie ce que nous ne pouvons faire et, est notre égale dans tous les domaines. Les femmes ont toujours dans l'histoire du temps dominé le monde. Je pense que les maçons ont besoin d'êtres seuls afin de mieux, peut être, les aimer en oubliant que Eve a fichu un sacré bordel au Paradis, en faisant croquer la pomme à ce pauvre couillon d' Adam. Ce qui nous a apporté l'empoisonnement de la raison et prudence est mère de sureté. C.G

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog