Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
A bottle of Scotch Whisky Robert Burns

A bottle of Scotch Whisky Robert Burns

ROBERT BURNS.

Robert Burns : 1759- 1796 « Le fils préféré de l’Ecosse », ce célèbre poète écossais, aussi célèbre dans certaines contrées que Shakespeare, surnommé également le « Calédonia barde », Franc-Maçon initié à la St DAVID’S LODGE (Tarbolton) N°133 Mauchline. Est célèbre chez nous grâce à son « Auld Lang Syne », chant des adieux écrit pour le départ de l’un des Frères de sa Loge. Chant repris par la tradition populaire et souvent dénaturé au moment de la fête de Noël.

La mémoire de Robert Burns est honorée dans de nombreux pays et plus particulièrement en Ecosse, au Canada, aux U.S.A et en Belgique. Des soupers de gala sont organisés avec force de santé, chants, le Whisky coule à flot. En 2014 l’I.M.F de Provence a organisé à Marseille un tel souper.

Je vous soumets mes FF ce texte John Barleycorn, beau poème initiatique traditionnel repris par Robert Burns ou l’Orge remplace le Blé, Whisky oblige ! !

Il y avait trois rois à l’Est .Trois rois à la fois grands et éminents Et ils avaient prêté un serment solennel Jean Grain d’Orge devait mourir.

Ils prirent une charrue et labourèrent Mirent des mottes sur sa tête. Et ils avaient prêté un serment solennel Jean Grain d’Orge était mort.

Mais le joyeux printemps arriva gentiment . Et les ondées commencèrent à tomber Jean Grain d’Orge se releva Et la plaie les surprit tous.

Les chauds soleils de l’été vinrent . Et il devint épais et fort Sa tête s’arma comme de pointes de lances Pour que personne ne lui cause de tort.

L’automne sobre entra avec douceur. Quand il devint pâle et faible. Ses articulations se courbant et sa tête tombante Montrèrent qu’il commençait à s’affaiblir.

Sa couleur pâlit de plus en plus Il s’enfonça dans la vieillesse .Et alors ses ennemis commencèrent À montrer leur rage mortelle.

Ils ont pris une arme longue et tranchante, Et l’ont coupé au niveau du genou, Puis ils l’ont entravé solidement sur un chariot Comme un gredin coupable d’un délit.

Ils l’allongèrent sur son dos, Et le frappèrent avec des bâtons jusqu’au sang Ils le pendirent avant la tempête ,Et le tournèrent à maintes reprises.

Ils remplirent un trou sombre. Avec de l’eau jusqu’au bord Ils y portèrent Jean Grain d’Orge Et l’y laissèrent se noyer ou nager.

Ils le sortirent pour le poser sur le sol,Pour lui faire subir d’autres tourments . Et quand des signes de vie apparaissaient Ils l’agitaient encore de long en large.

Ils firent passer au-dessus d’une flamme brûlante, La moelle de ses os Mais un meunier fut le pire de tous , Car il l’écrasa entre deux pierres.

Et ils avaient pris le sang de son cœur. Et l’avait bu en le faisant circuler, Et plus ils en buvaient Plus leur joie grandissait.

Jean Grain d’Orge était un héros audacieux De noble hardiesse ,Car si vous pouvez goûter son sang Il fera croître votre courage.

Il fera oublier à un homme ses malheurs Il fera grandir toutes ses joies Il fera chanter le cœur d’une veuve Même si les larmes étaient dans ses yeux.

Alors portons un toast à Jean-Grain d’Orge Chaque homme un verre à la main, Et puisse sa grande postérité Ne jamais tomber dans la vieille Écosse.

Robert Burns

Ne pas oublier de savourer pour les amateurs : « Robert Burns Blended Scotch Whisky » distilled, matured and bottled in scotland, Isle of Arran.

« Ce n’est qu’un au revoir mes Frères »

JFG

PENSEES :

L'homme raisonnable s'adapte au monde. Celui qui est déraisonnable persiste à vouloir adapter le monde à lui-même. Aussi tout progès dépend de l'homme déraisonnable.

George Bernard Shaw.

Commenter cet article

JFG 12/10/2015 09:05

Un commentaire du Frère Arnaud:Cher Jean-François
Beau poème que celui de John Barleycorn/JEan Grain d’Orge que j’ai eu l’occasion d’étudier en profondeur car c’est un des plus vieux textes initiatiques de l’Europe. Bien plus vieux que Burns qui l’a repris. Il en existe quantité de versions chantées. Et le processus ne désigne pas la fabrication du whisky, originellement (qui n’existait d’ailleurs pas à sa genèse), mais la bière. Justement pour des raisons initiatiques où le mot le plus sacré de l’Europe du Nord, Alu (équivalent, en quelque sorte, du Om sanscrit) a pu donner ou inspirer ou être associé au nom de la bière ambrée à base d’orge, la Ale.
C’est un poème auquel j’ai souvent eu à faire allusion en maçonnerie, notamment en évoquant la chair quitte les os. Et je crois même me souvenir l’avoir mentionné lorsque tu as planché à Kld aux trois degrés le même soir sur la mort.
Bises
Un complément bien intéressant !

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog