Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LAFAYETTE LUMIÉRE DE LA LIBERTÉ - X - Les Honneurs du Nouveau Monde et le Retour dans l'Ancien

LAFAYETTE LUMIÉRE DE LA LIBERTÉ – X - :

 

1783- La victoire de Yorktown est loin, les traités de paix sont signés, Lafayette va retourner sur ses terres auvergnates, il est accueilli dans l’allégresse. Constatant la misère des paysans, il vide ses greniers qui sont bien remplis pour distribuer le grain aux plus misérables. Cependant il pense :

« Je ne puis m’arrêter dans ma carrière sans tomber (…) Avec la meilleure envie d’être à ma place, il faut que cette place soit sur la brèche politique. »

 

A Paris son beau père le Duc d’Ayen, lui remettra à l’âge de 26 ans la plus haute distinction du régime : la Croix du Chevalier de Saint-Louis.

En 1784 il repart en Amérique, il embarque à Lorient à bord du Courrier de New-York. Il est accueilli à New-York par une foule en délire il dira :

 

« C’est à la fermeté et à la bravoure avec lesquelles vous vous êtes conduits contre l’ennemi que vous devez attribuer les heureux succès de vos armes, et non aux faibles talents que je puis avoir en partage. »

 

Le 19 octobre est célébré la bataille de Yorktown, il se rend ensuite à Mount Vernon, c’est là qu’il prendra congé de Washington son père spirituel. Quelques temps plus tard Washington écrit à Lafayette :

 

« Je me suis souvent demandé à moi-même, lorsque nos deux voitures se sont éloignées, si c’était  la dernière fois que je dusse vous voir, et quoique je désirasse dire non, mes craintes me répondaient oui (…) Mais je ne veux pas me plaindre, j’ai eu mon jour. »

 

Le 8 décembre le congrès lui rend hommage, il se félicite du caractère exemplaire de la nouvelle nation :

 

« Je désire bien sincèrement voir la confédération consolidée. Puisse ce temple immense que nous venons d’élever à la Liberté offrir à jamais une leçon aux oppresseurs, un exemple aux opprimés, un asile aux droits du genre humain, et réjouir dans les siècles futurs, les mânes de ses fondateurs. »

 

Le 21 décembre il quitte New-York à bord de la Nymphe le 20 janvier il arrive à Brest, Lafayette va partir à la conquête de l’ancien Monde. En juillet il est à Postdam ou il rencontre Frédéric le Grand le Roi de Prusse, Lafayette n’apprécie guère le vieil homme décrépit diminué par la goutte. Il écrit à sa femme Adrienne :

 

« Comme ami de la Liberté, je prie Dieu de nous garantir de pareil monarque, et si j’avais l’honneur d’être son sujet, il y a longtemps que nous serions brouillés. »

 

Cela nous donne une idée des inclinaisons politiques de Lafayette et de ses engagements futurs.

 

A suivre 1786 les troubles commencent en France….

 

JFG

 

Sources : Lafayette Biographie par Bernard Vincent et Lafayette par Gonzague Saint-Brice les deux aux Éditions Folio Gallimard.

LAFAYETTE LUMIÉRE DE LA LIBERTÉ - X - Les Honneurs du Nouveau Monde et le Retour dans l'Ancien

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog